Principal
Les symptômes

Numération sanguine complète du PSA (antigène spécifique de la prostate) de la prostate: normes et interprétation

Si un homme a des problèmes de puissance, de difficulté à uriner, de douleur, il est très probable que la cause de cette maladie soit la prostate.

Après avoir rendu visite à l'urologue, le médecin envoie dans la plupart des cas au patient un test sanguin pour le PSA total (antigène spécifique de la prostate).

En l’utilisant, il sera possible de déterminer s’il existe une inflammation, un adénome ou un cancer de la glande.

Dans l'article, vous apprendrez ce qu'est l'analyse de l'antigène spécifique de la prostate, la norme.

PSA prostate

Qu'est-ce qu'un antigène spécifique de la prostate? Le PSA, ou antigène spécifique de la prostate, est une protéine produite par la prostate.

Sa fonction principale est de diluer qualitativement le liquide séminal. Sa présence est nécessaire dans le suc de la prostate et constitue un élément important de l'éjaculat. La dilution du sperme masculin permet au spermatozoïde de se déplacer sans difficulté vers l'ovule pour la fécondation.

Dans le sérum, sa quantité varie de 0 à 4 ng / ml. L'indicateur 2 devrait déjà alarmer le médecin, car cette règle est essentielle.

Si le taux est dépassé, on peut parler de la présence d'adénome ou de cancer. Par conséquent, chaque homme après 40 ans devrait faire un don de sang pour le PSA afin que le médecin puisse avoir des informations complètes sur l'état de la prostate chez un patient.

Indications et comment passer l'analyse?

L'urologue prescrit un test au patient afin de déterminer le niveau de santé de la prostate et de déterminer la dynamique du fonctionnement de l'organe.

Assez souvent, le rendez-vous est associé à la suspicion chez un homme d'un cancer ou d'un adénome, ainsi que de la présence d'une prostatite infectieuse.

En outre, cette analyse vous permettra de choisir le bon traitement médicamenteux, de surveiller ses résultats et de déterminer l’efficacité des médicaments prescrits pour prévenir la maladie.

Cette procédure consiste en un prélèvement de sang dans une veine et son décodage ultérieur en laboratoire. C'est une procédure assez sérieuse car elle permettra d'identifier des pathologies de la prostate. Par conséquent, pour que le résultat soit le plus correct possible, chaque patient doit connaître les règles à suivre pour le préparer.

Règles de préparation

Un homme prend du sang le matin. Avant de donner du sang, un homme doit respecter les recommandations d'un médecin afin que le résultat soit aussi précis que possible.

Pour cela, vous avez besoin de:

  1. Quelques jours avant l'analyse de la prostate pour le PSA, tout examen de la prostate est totalement exclu.
  2. 8 heures avant la collecte de sang, vous devez refuser de manger.
  3. 7 jours avant l'analyse pour abandonner l'intimité.
  4. Arrêtez de boire du café, du thé, des jus de fruits quelques jours avant de faire un don de sang.
  5. L'alcool ne devrait pas être consommé pendant 3 jours.
  6. Deux jours avant de donner du sang, vous ne devriez pas manger d'aliments gras, frits ou épicés.
  7. L'analyse est effectuée uniquement sur un estomac vide, il est même interdit d'utiliser des liquides. L'exception est l'eau minérale non gazeuse.
  8. Avant l'analyse ne peut pas fumer pendant 2 heures.
  9. La nuit, il est recommandé de faire un lavement nettoyant.

Comment et combien de temps dure la procédure?

Le patient donne son sang au plus tard à 11 heures. L'analyse PSA de la prostate est réalisée en laboratoire. Le sang est prélevé dans la veine par décantation.

L'utilisation de cette méthode d'ingestion empêche les dommages à la structure des cellules sanguines. Et cela permettra d’obtenir à l’avenir le résultat le plus fiable.

Le volume sanguin est prélevé en quantité d'au moins 2 ml. Des recherches sont en cours pour identifier des indicateurs hormonaux et biochimiques.

En cas de doute sur la fiabilité après le test sanguin, celui-ci doit être remis exactement au même moment que la première fois.

Comment faire un don de sang pour la prostate PSA? Le patient donne du sang en position assise. Mais si soudainement, en raison d'une faiblesse, d'un vertige ou d'une sensation de malaise, il ne peut pas passer l'analyse de l'antigène spécifique de la prostate dans cette position, il est placé sur un canapé.

La procédure de prélèvement sanguin ne prend pas plus de quelques minutes.

Norma

Les limites des valeurs normales, après la délivrance d'un antigène commun spécifique de la prostate (PSA), dépendent directement de la catégorie d'âge de l'homme. Plus le patient est âgé, plus la prostate produit des protéines.

Analyse du PSA total (antigène spécifique de la prostate) - la norme:

  1. Les hommes de 40 à 49 ans ne devraient pas avoir un taux supérieur à 2,5 ng / ml.
  2. De 50 à 59 ans, l'indicateur devrait être de 2,5 ng / ml.
  3. Avec une classe d'âge de 60 à 69 ans, le taux peut atteindre 3,5 ng / ml.
  4. À partir de 70 ans - 6,5 ng / ml et plus.

Quelle est la raison de l'excès?

Si les normes après le don de sang dépassent les normes établies, nous pouvons parler en toute sécurité de la présence d’une inflammation de la prostate, d’une hyperplasie bénigne ou de la présence d’un cancer.

Si le patient ne teste pas le PSA de la prostate pour la première fois et que les chiffres précédents ont augmenté de plus de 0,5 à 0,7 ng / ml par an, le risque de cancer de la prostate augmente.

Plus le taux de PSA de la prostate chez l'homme est élevé, plus il diffère de la norme dans la catégorie d'âge (20 à 40 ng / ml), plus il est probable que le patient présente des métastases en plus du cancer.

Si l'urologue a des soupçons, il est alors demandé au patient de se soumettre à des examens supplémentaires pour détecter un cancer.

Il y a certaines maladies de la prostate dans lesquelles il n'y aura pas d'augmentation du PSA.

Même avec le cancer, l'index peut ne pas changer. Par conséquent, effectuez des mesures de fractions. Le rapport entre l'indicateur libre et le total, exprimé en pourcentage, est calculé. Le taux d'antigène spécifique de la prostate doit être supérieur à 15%. Si le taux est plus élevé, on soupçonne une tumeur. Dans ce cas, il est conseillé de réaliser une biopsie et une échographie.

En règle générale, l'adénome se normalise après un traitement, avec un PSA élevé et une prostatite.

Et aussi en savoir plus ici sur la façon de tester la prostate chez les hommes.

Vous savez maintenant tout sur le test sanguin pour le PSA de la prostate, les taux et quoi faire si on les dépasse. Avec la manifestation de symptômes négatifs associés à la maladie de la prostate, un homme devrait consulter l’urologue. Le but de faire un test sanguin pour le PSA permet au médecin de choisir le traitement approprié ou d’empêcher son développement aux stades initiaux du cancer.

Analyse du PSA dans l'inflammation de la prostate

Dans le diagnostic des maladies de la prostate appliquée avec succès méthode de laboratoire. Une analyse du PSA pour la prostatite aide non seulement à poser un diagnostic, mais également à surveiller l'état du patient pendant le traitement. Ce test est d'importance clinique dans son évaluation dans un complexe, en tenant compte de la clinique de la maladie et des résultats d'autres méthodes de diagnostic.

Valeurs réglementaires

Un homme soucieux de sa santé reproductive doit savoir ce qu'est le PSA. L'antigène spécifique de la prostate est une protéine, plus spécifiquement une enzyme produite par les cellules épithéliales sécrétoires de la prostate. Parmi ses fonctions, la fonction principale est de maintenir l'état fluide du sperme, en assurant une motilité suffisante du sperme. Normalement, il est produit en quantité relativement faible, mais sa concentration augmente considérablement dans les tumeurs malignes de la glande, car les cellules cancéreuses sont capables de le produire de manière intensive. Par conséquent, l'antigène spécifique de la prostate est considéré comme le principal marqueur tumoral du cancer de la prostate. En outre, son augmentation peut provoquer à la fois un processus inflammatoire et une hyperplasie bénigne des glandes.

Les laboratoires distinguent ces types de fractions d'antigène spécifique de la prostate:

  • total - indique la concentration totale de la protéine dans le sang;
  • fraction libre - son taux dans le sang peut atteindre 10 à 20% du total;
  • lié - indique le pourcentage d'alpha-1-antichymotrypsine (AHT) liée au sang d'un antigène spécifique de la prostate.

Le taux d'antigène spécifique de la prostate peut varier légèrement selon les laboratoires. La valeur généralement acceptée est 0-4 ng / ml. La plage autorisée de normes varie avec l'âge. Plus l'homme est âgé, plus le niveau est élevé:

  • la norme pour les moins de 35 ans va jusqu'à 1,55 ng / ml;
  • pour les 36-45 ans ~ 1,95 ng / ml;
  • pour les 46-55 ans ˂ 3,2 ng / ml;
  • pendant 56 à 65 ans ˂ 5,5 ng / ml.

La concentration en antigène spécifique de la prostate est directement liée au risque de cancer de la prostate. Avec des taux croissants de la fraction totale de plus de 10 ng / ml, le risque de détection du cancer est d’environ 70%. La fourchette de 4 à 10 ng / ml est considérée comme un résultat douteux ou «zone grise»; le risque de pathologie cancéreuse est de 25%. Habituellement, cet intervalle de valeurs est caractéristique de la prostatite, un adénome bénin.

Indications pour l'analyse

Analyser le niveau d'antigène spécifique de la prostate dans le sang présente les indications suivantes:

  1. Tumeur suspectée dans la prostate avec présence des plaintes pertinentes, des signes cliniques, des données de l'examen digital rectal, ainsi que de l'échographie des organes pelviens.
  2. Dépistage annuel du cancer de la prostate chez tous les hommes de plus de 50 ans n'ayant pas d'historique héréditaire, ainsi que chez les hommes de plus de 40 ans, dont les proches parents étaient atteints de tumeurs malignes des organes génitaux.
  3. Suivi de la dynamique de l'indicateur lors du traitement du cancer de la prostate.
  4. Surveillance de la concentration d'antigène spécifique de la prostate à sa valeur discutable précédente.
  5. La suspicion de prostatite ou d'adénome nécessite la détermination de la fraction totale mais également de la fraction libre de l'antigène spécifique de la prostate.

La fréquence de test des marqueurs tumoraux est déterminée par le médecin traitant. Cela doit être cliniquement justifié, car une surveillance insuffisante de l'indicateur conduit à une hypodiagnostic et trop fréquente ne peut que nuire à l'état émotionnel du patient.

Préparer l'analyse PSA

Avant de mener à bien cette étude de laboratoire, vous devez vous préparer correctement, car de nombreux facteurs peuvent affecter considérablement les résultats du diagnostic. Il est conseillé de vérifier le volume des mesures préparatoires avec l'urologue, qui a envoyé la demande de consultation pour examen. Vous pouvez également utiliser les règles de préparation généralement acceptées:

  • s'abstenir d'avoir des rapports sexuels 7 jours avant le prélèvement de sang pour examen;
  • 3-4 jours avant la procédure, cesser de fumer, effort émotionnel et physique excessif, en particulier cyclisme et équitation;
  • pendant plusieurs jours à la veille de la prise de sang, suivez un régime alimentaire prévenant l’ingestion de thé fort, de boissons alcoolisées, de jus de fruits et de café;
  • une semaine avant le diagnostic, ne pas recourir à des procédures affectant la prostate (échographie transrectale, massage, examen des doigts ou biopsie d'organe, mise en place d'un cathéter urétral);
  • le sang est prélevé dans une veine le matin à jeun;
  • refuser de prendre des médicaments tels que Finasteride, Proscar, Penester, en raison desquels le niveau d'antigène spécifique de la prostate peut augmenter.

Si les règles de préparation ne sont pas suivies, des résultats faux positifs sont possibles.

Après avoir reçu le résultat, le patient est envoyé à l'urologue traitant pour déchiffrer l'analyse. Seul un spécialiste qualifié peut évaluer correctement la concentration d'antigène dans le sang, en la comparant au tableau clinique de la maladie.

Interprétation des résultats des tests sanguins pour le PSA dans la prostatite

Le processus inflammatoire ou l'infection que subit la prostate entraîne une augmentation modérée de la concentration de l'antigène spécifique de la prostate. Une analyse de sang total effectuée par PSA pour la prostatite indique souvent une concentration de 4 à 10 ng / ml. Cependant, une telle augmentation dans 25% des cas est également détectée dans le cancer de la prostate. Pour différencier ces deux pathologies, on utilise une définition fractionnaire d'un marqueur tumoral:

  • une diminution de la concentration en antigène prostatique libre indique une probabilité élevée de processus malin;
  • une augmentation de la fraction libre est observée dans la prostatite chronique.

Des indicateurs de densité d'antigène spécifiques de la prostate sont également utilisés - il s'agit du rapport de la concentration en antigène à la taille de la glande par échographie réalisée par voie transrectale. Plus la densité est faible, plus le diagnostic de prostatite est probable.

De plus, il est important de contrôler le taux d’augmentation de la concentration: rapide est supérieur à 0,75 ng / ml / heure. Il existe une telle image dans les tumeurs malignes de la glande. Le taux de PSA augmente également rapidement avec la prostatite dans la période aiguë. Mais néanmoins, la croissance d'un marqueur tumoral avec un cancer sera significativement plus élevée qu'avec une prostatite.

La dynamique de l'indicateur est extrêmement importante pour permettre le contrôle après une prostatectomie visant à retirer une tumeur maligne de la glande. Après une chirurgie radicale, la concentration en antigène de la prostate est proche de zéro. L'augmenter après un certain temps indique une récurrence possible.

Lorsqu'un test sanguin de prostatite a révélé une augmentation du taux d'antigène spécifique de la prostate, il est nécessaire de traiter l'inflammation, puis de faire un don de sang pour un deuxième examen. Si d'autres méthodes n'ont pas confirmé le diagnostic de prostatite, il est recommandé de reprendre l'analyse à nouveau. En cas de concentration accrue, une biopsie est prescrite.

On pense que la protéine spécifique de la prostate est capable d'inhiber le développement de cellules cancéreuses atypiques. Par conséquent, si elle est élevée en raison d'une prostatite chronique, le risque de cancer est réduit. Cela est également dû au fait que le niveau d'anticorps augmente en raison de l'inflammation. Ils visent à la destruction de cellules atypiques.

Il est important de ne pas s'auto-diagnostiquer et de faire confiance à un médecin qualifié. Seul lui, utilisant une approche intégrée, peut déterminer correctement la cause de l'augmentation de l'antigène spécifique de la prostate.

PSA admissible pour la prostatite

Qu'est-ce que PSA? L'antigène spécifique de la prostate (PSA) est une protéine spéciale qui est formée dans le corps masculin exclusivement par les tissus de la prostate et qui a pour fonction de dissoudre le sperme au moment de l'éjaculation. L'accumulation de PSA avec la prostate dans le sang d'un représentant masculin reflète directement son âge et le volume de sa prostate. Autrement dit, plus la prostate est grosse, plus le degré de PSA est élevé. Par conséquent, pour tout homme, il est très important de subir périodiquement un examen PSA pour identifier sa quantité dans le corps.

Causes de l'augmentation du PSA

L'augmentation de la densité de PSA indique généralement une maladie dangereuse de la prostate. Les causes de la pathologie présentée:

  • tumeur maligne, c'est-à-dire cancer;
  • adénome de prostatite;
  • le processus d'inflammation qui se développe dans la prostate;
  • crise cardiaque ou maladie des glandes ischémiques.

Le PSA n'est pas toujours élevé, il est causé par une maladie de la prostate. Dans certaines situations, ce symptôme n'est pas une maladie. Une augmentation du PSA est observée dans de tels cas:

  • cours de massage de la prostate;
  • éjaculation;
  • une procédure d'échographie pour diagnostiquer les organes de l'homme;
  • biopsie de la prostate;
  • intervention chirurgicale.

Dans de telles situations, le PSA peut augmenter. Par conséquent, avant de réussir cette étude devrait considérer de tels points. Après tout, le taux de PSA dans le sang sera atypique.

Indications pour l'étude du PSA

Un spécialiste prescrit un test sanguin pour déterminer la quantité d'antigène spécifique de la prostate dans de tels cas:

  • vérification de l'efficacité du traitement du cancer;
  • pour exclure une tumeur maligne, un test de cancer de la prostate est effectué;
  • en raison du traitement radical du patient avec un diagnostic de cancer de la prostate;
  • afin d'éviter les hommes de 40 ans et plus.

L'analyse du matériau pour PSA donne un résultat sans erreur à 100%. Par conséquent, pour identifier le processus inflammatoire de la prostate et des maladies plus graves peut être assez rapidement, dans les premiers stades de développement.

La concentration de PSA dans le corps d'un homme

Comment déchiffrer l'état normal de la protéine dans le sang d'un homme? Les indicateurs de PSA suivants sont considérés comme normaux, en fonction de l'âge:

  • chez les jeunes hommes de 20 à 25 ans, le résultat ne devrait pas dépasser 2,5 ng / ml;
  • 25-45 ans: PSA 3 ng / ml;
  • chez les hommes de 45 à 65 ans - pas plus de 3,5 ng / ml;
  • Âge avancé - le résultat ne doit pas dépasser PSA 4 ng / ml.

En d’autres termes, si le résultat de l’étude n’est pas supérieur à 4 ng / ml, il s’agit d’un résultat normal, pour lequel une tumeur maligne est exclue.

Adénome de la prostate

L'adénome est une maladie liée à l'âge dans laquelle la prostate grossit. En conséquence, il cesse d'exercer ses fonctions de manière qualitative, ce qui entraîne l'apparition d'inflammations ou de maladies infectieuses du système génito-urinaire. L'adénome n'est pas considéré comme une maladie mortelle, mais nuit néanmoins de manière significative à la qualité de son fonctionnement normal.
Afin de détecter la maladie, vous devez passer un test de PSA dans le sang. Avant l'étude, les médecins ne recommandent pas de manger de la nourriture pendant 8 heures, mais aussi pendant 2 semaines pour s'abstenir de toute intimité.
Un PSA de 20 à 40 ng / ml indique que l'homme développe la maladie. Lorsque cet indicateur est dépassé, le patient est plus susceptible d'avoir une formation maligne.
Le taux de PSA dans l'adénome de la prostate doit être surveillé périodiquement. Ils ne devraient pas augmenter de plus de 0,75 ng / ml par an. Une augmentation plus dynamique indique le développement du cancer de la prostate.
Que signifie cet indicateur? Le niveau de PSA dans l'adénome de la prostate aide le spécialiste à prescrire le traitement le plus efficace et le plus sûr dans chaque cas.

Prostatite

La prostatite est une maladie dans laquelle l'inflammation se produit dans la prostate. Cette maladie affecte les niveaux de PSA, même s'il n'y a pas de changements visibles dans le corps de l'homme.
À partir du début du traitement, le taux d’antigène spécifique de la prostate revient progressivement à la normale - au bout de 4 semaines environ. Qu'est-ce qu'un PSA élevé signifie pour la prostatite après le traitement? Un taux élevé ne peut qu'indiquer le développement d'un cancer de la prostate. Par conséquent, après avoir suivi un traitement contre la prostatite, il est nécessaire de réussir à nouveau ce test sanguin PSA total pour la prostatite aiguë après un mois. La forme chronique de prostatite consiste à vérifier l'indicateur tous les trois mois.

Cancer de la prostate

Une augmentation significative des taux de PSA indique qu'un homme a développé une tumeur maligne de la prostate. Si la marque dépasse 8-10 ng / ml, un processus inflammatoire actif se produit. La prostate nécessite des recherches supplémentaires.
Il existe des cas où les valeurs de PSA dans le sang pour le cancer de la prostate sont trop grandes - 80-100 ng / ml. Avec cette valeur, le cancer de la prostate est déterminé avec précision, malgré le fait qu'un homme puisse se sentir très bien. Si l'on observe une augmentation de plus de 100 ng / ml d'antigène spécifique de la prostate, un traitement efficace et efficace est requis d'urgence.

Réduire l'antigène spécifique de la prostate à la maison

Comment réduire cet indicateur les remèdes populaires? Il est possible d'abaisser le niveau de PSA indépendamment, sans utilisation de médicaments. Pour ce faire, vous devriez consommer des aliments qui contribuent à l'élimination du processus inflammatoire de la prostate, à savoir:

  1. La viande de volaille faible en gras contribue à l'inhibition du processus avec une hypertrophie de la prostate.
  2. Poisson gras. La préférence devrait être accordée à des espèces telles que le thon, le saumon et le hareng.
  3. Baies et raisins foncés. Ils empêchent l'oxydation de certains tissus, organes et glandes, y compris la prostate.
  4. Manger des tomates. Ce légume remplit la fonction protectrice des tissus des organes et des glandes, grâce à ses constituants. Les pastèques et les abricots ont la même propriété.
  5. Jus de Grenade frais. Il empêche l'accumulation de cellules cancéreuses dans la prostate, réduisant ainsi la quantité de protéines dans le sang. Il est nécessaire de consommer au moins 1 verre de jus de grenade par jour.

Les hommes seront également utiles d'utiliser une variété de suppléments. Leur avantage est l'absence totale de contre-indications et d'effets secondaires.

Réduction de drogue

Que doit faire un homme avec une augmentation du PSA? Si un homme a trouvé une grande quantité de cette protéine à la suite d'une analyse du taux de PSA dans le sang, des études supplémentaires sont nécessaires pour identifier les processus cancéreux et inflammatoires.
Afin de réduire le niveau de protéines, vous devez prendre ces médicaments:

  1. Aspirine et autres anti-inflammatoires non stéroïdiens. Les médicaments de ce groupe fluidifient le sang tout en réduisant les taux de PSA. L'effet maximal est observé chez les hommes non-fumeurs, même avec un cancer de la prostate. En plus de l’amincissement du sang, les anti-inflammatoires non stéroïdiens aident à améliorer le fonctionnement du système cardiovasculaire.
  2. Préparations pour réduire le cholestérol. Les prendre régulièrement pendant une longue période aide à prévenir une augmentation du PSA.
  3. Des médicaments pour améliorer le fonctionnement du système cardiovasculaire.

Autrement dit, il n'est pas nécessaire de prendre des médicaments pour réduire le PSA. Il suffit de normaliser le travail du système cardiovasculaire.
Pour réduire le PSA, associé aux maladies de la prostate, vous pouvez également utiliser ces méthodes:

  • la cryothérapie;
  • thermothérapie;
  • traitement par micro-ondes;
  • coagulation au laser;
  • résection urétrale.

Ces méthodes d’influence sur la prostate aident à éliminer une tumeur maligne et à éliminer le processus inflammatoire passant par l’urètre.

Prévention du PSA

Afin de maintenir le taux de PSA dans des conditions normales, c'est-à-dire de ne pas dépasser 4 ng / ml, des mesures préventives sont nécessaires. Ils devraient viser à éliminer le processus inflammatoire possible et l'élargissement de la prostate. Pour ce faire, suivez ces règles:

  1. Procéder à un traitement efficace en temps opportun en cas de maladie infectieuse ou virale.
  2. Élimination des troubles intestinaux. Affecter efficacement l'élimination des fissures anales, des hémorroïdes et d'autres maladies.
  3. L'intimité ne devrait être qu'avec un partenaire permanent. Les rapports sexuels sans discernement augmentent le risque de maladies vénériennes entraînant une inflammation de la prostate.
  4. Suivez les règles d'hygiène personnelle, ce qui éliminera le risque de développer des maladies infectieuses.
  5. Abandonnez les mauvaises habitudes. L'abus d'alcool et le tabagisme ont un effet négatif sur la santé des hommes.
  6. Exercice. Une activité physique faible entraîne une congestion du bassin.
  7. Bonne nutrition. L'utilisation de produits utiles améliore l'immunité.

N'oubliez pas non plus l'observance du régime quotidien, qui assurera la répartition qualitative de l'activité pendant la journée et un bon repos.

PSA admissible pour la prostatite

L'antigène ou protéine PSA spécifique de la prostate est produit par les tissus de la prostate et est nécessaire à la dilution du sperme. Comme les cellules malignes produisent une plus grande quantité de cette protéine, on parle alors de marqueur tumoral du cancer de la prostate. Cependant, tout processus pathologique de la prostate peut affecter la quantité de protéines pénétrant dans le sang. Par conséquent, un test sanguin révèle une augmentation de la concentration de PSA dans la prostate ou l'adénome.

Pourquoi le niveau d'antigène augmente-t-il?

Normalement, l'épithélium sécréteur de la prostate sécrète tellement de protéines que son taux dans le sang ne dépasse pas 4 ng / ml. Cependant, uniquement dans la dégénérescence des cellules malignes, la production de PSA augmente. Dans d'autres cas, le taux de croissance est influencé par d'autres facteurs:

  1. Dans l'hyperplasie bénigne de la prostate, les tissus envahis exercent une pression sur les tissus normaux de l'organe, ce qui permet à la protéine de pénétrer plus activement dans le sang.
  2. Le taux de PSA dans le sang augmente à mesure que les infections et l'inflammation qui les suivent perturbent les fonctions de barrière des tissus et que la substance pénètre dans les vaisseaux sanguins.

Le PSA est conçu pour détecter toute anomalie dans le fonctionnement de la prostate. La plupart des hommes qui ont un niveau élevé de protéines ne souffrent pas de cancer. La concentration de PSA augmente avec un effort physique prolongé, après une éjaculation, une biopsie récente de la prostate ou une chirurgie de la vessie.

Que disent les résultats de l'analyse?

Les résultats du test PSA pour la prostate sont interprétés de différentes manières. La concentration en protéines est mesurée en nanogrammes par millilitre de sang. Certains scientifiques estiment que le seuil minimal devrait être réduit à 2,5 ng / ml afin de détecter davantage de cas de prostatite et d’autres maladies. Cependant, ceci peut conduire au traitement de cancers qui ne sont pas cliniquement significatifs.

Lors du diagnostic de la prostate, examinez trois types de PSA:

  1. L'antigène spécifique de la prostate libre ne représente que 20% du PSA total présent dans le sang.
  2. PSA associé à l’a1-antichymotrypsine (AHT) ou à la a2-macroglobuline. Mais seule la protéine liée à AXT peut être déterminée en laboratoire.
  3. Le PSA total est la quantité cumulée de protéines qui pénètre dans le sang.

Quel niveau indique une prostatite?

La prostatite n'est pas une maladie maligne et n'augmente pas le risque de cancer de la prostate. Cependant, le suivi des résultats du PSA aide le médecin à ajuster le processus de traitement du processus inflammatoire.

Un antigène total spécifique de la prostate à un niveau de 4 à 10 ng / ml peut indiquer les maladies suivantes:

  • cancer de la prostate (le risque de diagnostic augmente de 25%);
  • hyperplasie bénigne de la prostate;
  • prostatite

Ce nombre de diagnostiqueurs de PSA est souvent appelé «zone grise», car des valeurs supérieures à 10,0 ng / ml impliquent une probabilité accrue de développement d'un cancer de 67%.

Le taux de PSA libre dépend du type de maladie de la prostate et est utilisé pour le diagnostic différentiel. Lorsque le taux de PSA total dépasse 4 ng / ml, mais moins de 10 ng / ml, les médecins examinent le rapport suivant des fractions protéiques:

  • des taux plus bas de PSA libre augmentent le risque de cancer de la prostate, car les cellules malignes produisent plus d'al-antichymotrypsine, ce qui augmente la concentration de protéines sous forme liée;
  • Une augmentation du PSA libre réduit le risque de cancer, mais peut indiquer une prostatite chronique.

Indicateurs supplémentaires pour l'analyse du PSA dans l'inflammation de la prostate

Il est conseillé aux hommes de plus de 50 ans de donner du sang pour le PSA chaque année. Toutefois, pour améliorer la précision du test, les experts ont introduit des indicateurs analysant l’antigène spécifique de la prostate selon divers paramètres.

La densité de PSA implique le calcul du niveau d'antigène par rapport à la taille de la glande, déterminé lors d'une échographie transrectale. La faible densité de protéines indique que la prostatite est la cause de l'augmentation de sa concentration.

Le taux d'augmentation du PSA est une comparaison des niveaux de protéines sur une certaine période, par exemple pendant un an. On pense qu'une augmentation rapide de la concentration de PSA indique le développement d'une prostatite aiguë ou indique un cancer.

Regarder le niveau de protéine oncomarker

Des études récentes ont montré que la prostatite peut entraîner une augmentation du taux sérique de PSA. Les hommes dont l'examen rectal numérique ne présentait aucun signe d'anomalie, mais qui présentaient une concentration élevée et un taux élevé d'augmentation du PSA, devraient être soumis à un nouveau test, malgré l'absence de symptômes du processus inflammatoire.

L'augmentation des niveaux de PSA signifie toujours que le travail de l'organe principal du système reproducteur masculin est altéré. En corrigeant les sauts brusques dans les valeurs d'indice, les médecins conseillent:

  • avec une augmentation significative du niveau de protéines, il est nécessaire de vérifier la présence d’une infection urogénitale ou de symptômes de prostatite;
  • Si une infection ou une prostatite est détectée, le PSA doit être testé à nouveau après le traitement.

Même si la prostatite n'a pas été diagnostiquée, il est conseillé de donner du sang pour un antigène spécifique de la prostate une seconde fois. À un niveau élevé, une biopsie de la prostate est prescrite afin d'exclure ou de confirmer le cancer.

Communication avec les maladies oncologiques

Il n’existe aucune preuve directe que la prostatite puisse entraîner un cancer de la prostate. Cependant, ses signes histologiques se retrouvent souvent dans l'étude du tissu malin de la prostate. Supprimé en raison d'un cancer, le fer peut présenter des traces d'inflammation focale chez les patients ne se plaignant pas de symptômes de prostatite, tels que douleurs pelviennes et mictions douloureuses.

L'inflammation est présente dans l'hyperplasie bénigne de la prostate. En raison de la prolifération des glandes, de petites déchirures apparaissent dans les tubules, ce qui permet au secret de pénétrer dans les tissus et de causer une prostatite. Ainsi, la détection du PSA est la première étape dans la prévention et le diagnostic de maladies plus graves.

Prouvé que les taux élevés de PSA dans le cancer de la prostate inhibent le développement d'une tumeur. A également révélé une relation négative entre la prostatite chronique et la probabilité de développer un cancer. La concentration de PSA est généralement élevée chez les patients atteints de prostatite chronique.

Ce processus inflammatoire stimule la circulation du sang saturé d'immunoglobulines (cellules immunitaires) vers la glande prostatique. Ce sont ces anticorps qui sont capables de détruire les premières cellules malignes de la prostate et d'inhiber la croissance de la tumeur.

Prévention efficace

Après 40 ans, tous les symptômes de la prostatite, tels que les maux de dos, l'aine, le sacrum, les mictions douloureuses et l'éjaculation, l'écoulement de sang de l'urètre avec le sperme et l'urine, permettent de rechercher les infections et le cancer. La prostatite chronique peut se développer sur le fond des néoplasmes bénins et malins.

L'inflammation aiguë de la prostate et le cancer provoquent généralement un excès significatif de la norme. L'inflammation chronique est caractérisée par une légère augmentation du PSA. Dans ce cas, la prise d'antibiotiques réduit la concentration de protéines. Cependant, sa chute à 5 nl / ml n'indique pas toujours un cancer et les médecins recommandent de passer le test six mois plus tard.

Le niveau de PSA après prostatectomie à 0,2-0,3 nl / ml diminue de manière significative et son augmentation ultérieure indique une récidive biochimique du cancer de la prostate, qui nécessite un examen et un traitement plus approfondis.

Partagez-le avec vos amis et ils partageront certainement quelque chose d'intéressant et d'utile avec vous! C'est très facile et rapide, il suffit de cliquer sur le bouton de service que vous utilisez le plus souvent:

Quels sont les changements survenus dans l'analyse du PSA dans l'inflammation de la prostate?

Le but de la médecine actuelle est non seulement de guérir les patients de diverses pathologies, mais également de prévenir l'apparition de la maladie aux stades initiaux, lorsque le traitement peut encore donner des résultats positifs. Les mesures préventives sont particulièrement nécessaires lorsque le corps est sujet à une oncopathologie, car le diagnostic de la maladie aux derniers stades aboutit le plus souvent à une tragédie.

La lésion maligne de la prostate est l'une des formes de cancer les plus courantes chez l'homme. L'absence de diagnostic et de traitement aux stades précoces est un phénomène assez courant, car cette maladie au début de son développement ne s'accompagne pas de symptômes particuliers. L'étude de la numération sanguine de l'antigène spécifique de la prostate (PSA) est une mesure diagnostique importante qui permet d'identifier les modifications pathologiques de la prostate.

Caractéristiques de l'étude

Le PSA est une protéine peptidique synthétisée dans le corps masculin par les cellules de la prostate. Il fait référence aux composants du liquide séminal et réduit la viscosité du sperme. Si cela ne se produit pas, la fécondation ne se produit pas, car le mouvement du sperme est difficile. L'antigène spécifique de la prostate est la substance la plus importante nécessaire à la conception.

Les scores de PSA sont nécessaires pour détecter l'hyperplasie bénigne, la prostatite et le cancer.

Un test sanguin de prostatite avec PSA se caractérise souvent par une légère augmentation des performances. En pathologie maligne, le niveau de valeurs dépasse plusieurs fois les valeurs autorisées. Les écarts de performance sont associés à une libération excessive de cette substance dans divers troubles de la prostate. L'analyse du PSA, qui doit être testée pour la prostatite, sera donc considérée comme vraie s'il n'y a pas de blessures, même mineures.

Le PSA standard (ng / ml) dépend d'un certain nombre de facteurs, notamment l'âge et certaines autres caractéristiques. Ainsi, chez les jeunes hommes, les valeurs ne doivent pas dépasser 1,5. À l'âge adulte (à partir de 50 ans), le taux est de 3,5, chez les personnes âgées - 6,5.

Les niveaux d'indicateur augmentent de manière significative dans les cas suivants:

  1. Si le marqueur atteint une valeur de 10, cela indique le plus souvent une tumeur bénigne ou un adénome.
  2. En cas de dépassement de 30, la suspicion repose sur la présence d'un processus pathologique.
  3. Une valeur de plus de 100 parle de cancer de la prostate.

Le taux de PSA pour la prostatite sous forme non compliquée est d'environ 7 ng / ml.

Préparation à l'analyse

Un test sanguin pour la prostatite ne sera informatif que s'il est correctement préparé. En cas de violation des principales recommandations du médecin, le plus souvent, l'étude du taux d'antigène dans le sang conduira à des résultats surestimés, ce qui nécessitera un diagnostic plus approfondi. Comment faire un don de sang pour PSA?

La quantité d'antigène est directement liée à la stimulation de la prostate. Les changements de performance s'observent après le massage, le cyclisme ou l'éjaculation. C'est pourquoi, lorsque vous donnez du sang pour une prostatite, vous devez vous abstenir de toute activité sexuelle pendant une semaine. Deux jours - la période minimale de repos sexuel nécessaire pour obtenir le résultat correct.

Si un homme à la veille a réussi la stimulation de la glande, des études cystoscopiques, des cours de massage de la prostate, l'analyse devrait être faite dans deux semaines.

Cette période est nécessaire pour normaliser le niveau d'antigène dans le sang. Après une biopsie, un test de sang total PSA, prescrit pour la prostatite, doit être effectué dans un mois. Le taux de périodicité de l’étude pour suivre les résultats du traitement est tous les trois mois.

En plus du repos sexuel, avant de donner du sang, il convient de réduire la consommation d'aliments lourds, de supprimer les aliments frits et gras du menu et de renoncer à l'alcool. Le tabagisme doit être éliminé deux heures avant l'analyse. L’étude du niveau d’antigène dans le sang est réalisée à jeun, mais l’eau potable est autorisée. Il est conseillé d'éviter le stress et l'effort physique pour la semaine.

Après avoir donné du sang, le repos sexuel peut être interrompu, sauf avis contraire du médecin. Si un homme a déjà subi une opération pour enlever une glande, le résultat normal doit être égal à 0. Lors de la détermination d'autres valeurs, il convient de suspecter l'existence d'un processus métastatique nécessitant un diagnostic immédiat.

Mauvaises valeurs

Un test sanguin de PSA peut donner de faux résultats dans les cas suivants:

  • blessures au périnée avec des dommages à l'épithélium de la prostate;
  • prostatite chronique, accompagnée d'un long processus inflammatoire avec mort cellulaire;
  • hyperplasie de la glande bénigne chez les hommes d'âge moyen (les valeurs ont légèrement augmenté);
  • violation de la microcirculation dans la glande, ce qui entraîne la mort des tissus en raison d'un manque d'oxygène, de vitamines et de micro-éléments;
  • ischémie aiguë de la glande, dans laquelle le niveau d'antigène augmente plusieurs fois;
  • la mort du tissu de la prostate, accompagnée par la libération de substances toxiques dans le sang;
  • compression mécanique de la glande par une tumeur intestinale;
  • stimulation excessive de la prostate pendant les rapports sexuels.

S'il n'y a pas eu de repos sexuel avant le test, le médecin doit en être informé. Dans une telle situation, les études, y compris un test sanguin général prescrit pour la prostatite, doivent être différées. Avec l'utilisation à long terme de certains médicaments, l'antigène de la prostate peut augmenter. Cela est particulièrement vrai des médicaments contenant des inhibiteurs de la réductase prescrits pour le traitement de l'adénome de la prostate.

Informations complémentaires

Il existe des situations spéciales dans lesquelles l'analyse urologique n'est pas recommandée. Ceux-ci comprennent:

  • intoxication alimentaire, infection intestinale, accompagnée de vomissements, diarrhée et manque d'appétit;
  • montée en température supérieure à 37 degrés Celsius;
  • infection virale, bronchite.

L'exacerbation de la prostatite chronique n'est pas une contre-indication pour l'étude.

Toutes ces limitations doivent être prises en compte, notamment dans les laboratoires privés, qui effectuent souvent des analyses, malgré le bien-être des patients.

Aujourd'hui, il existe des cas de diagnostic de pathologie maligne de la prostate, dans lesquels les valeurs de PSA se situent dans la plage normale, ce qui indique la nécessité d'un ensemble de mesures pour détecter le cancer. Les diagnostics doivent inclure l'échographie (US), la tomodensitométrie (CT), la biopsie, l'examen transrectal, la dynamique des valeurs de PSA.

Si le niveau des valeurs dépasse 0,74 ng / ml au cours de l'année, des modifications pathologiques de la prostate doivent être suspectées. Une tumeur de la glande est souvent accompagnée d'une leucocytose et d'une augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes (ESR), car les tumeurs peuvent provoquer des inflammations auxquelles le système immunitaire réagit. Une numération globulaire complète est donc nécessaire.

Si vous soupçonnez un cancer de la prostate, une analyse détaillée de l'antigène vous est attribuée. Une attention particulière doit être portée à la proportion de PSA par rapport à la substance associée à l'antichymotrypsine. Si une augmentation des deux valeurs est détectée, il existe une possibilité de tumeur maligne.

Il est nécessaire d’étudier la densité de PSA, qui prend en compte la taille de la glande installée par ultrasons. Un signe du processus pathologique est une augmentation de la densité de l'antigène. Une biopsie est prescrite après la détection d'un score de PSA élevé et l'augmentation du volume glandulaire.

Façons de réduire le PSA

Beaucoup d'hommes dont les analyses ont montré une augmentation de PSA s'intéressent à la façon de réduire ses valeurs. Les indices diminuent naturellement dans le traitement de la maladie de la prostate. Il existe d'autres moyens, notamment:

  1. Améliorer la qualité de la nutrition et exclure du régime les viandes en conserve, les viandes fumées, les viandes grasses, la margarine. Le menu doit contenir des légumes, des baies, des plats de poisson, de la viande blanche et de nombreux légumes verts. De telles restrictions réduisent considérablement le risque de développer un cancer de la prostate.

La détection d'une augmentation du PSA n'est pas toujours un signe d'anomalie de la prostate.

Seule une série de mesures de diagnostic aide à identifier les violations qui se produisent dans les tissus de la prostate. Un point important avant de tester l'antigène est le respect de toutes les recommandations de l'urologue.

Vous en apprendrez plus sur l'analyse PSA dans la vidéo suivante:

Qu'est-ce qu'un test sanguin de PSA complet montre une prostatite?

Beaucoup d'hommes ne font pas assez attention à leur santé, mais cette approche est complètement fausse. Tout d’abord, parce que les maladies identifiées au tout début du développement sont les plus faciles à soigner. L'un des tests permettant de déterminer la présence de maladies graves chez l'homme est un indicateur de PSA dans le sang.

Qu'est-ce qu'un test sanguin de PSA?

Le PSA est un antigène spécifique produit par la prostate. Déterminer le contenu de cette substance dans le sang aide à identifier le développement du cancer de la prostate. Cela est possible grâce au fait que le corps réagit spécifiquement au développement de la maladie et produit cet antigène.

0 tâche sur 13 terminée

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
  11. 11
  12. 12
  13. 13

L'inflammation de la prostate a des symptômes spécifiques. Pendant le processus inflammatoire, le fer gonfle et grossit, ce qui contribue à augmenter la miction. Si un homme présente de tels signes, vous devez immédiatement passer un test de prostatite. Ensuite, vous pourrez évaluer l'état de votre corps et rendre visite à des spécialistes à temps.

Le test de la prostate peut être fait à la maison par vous-même. En cas d’inflammation de la glande, il n’ya pas que des problèmes d’écoulement d’urine, mais la fonction érectile se détériore, ce qui entraîne une infertilité. Le diagnostic précoce de la prostatite évitera le développement de complications graves.

Vous avez déjà réussi le test auparavant. Vous ne pouvez pas l'exécuter à nouveau.

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour commencer un test.

Vous devez compléter les tests suivants pour commencer ceci:

  1. Pas de rubrique 0%
  2. Test de prostatite 0%

Tout va bien.

Vous n'avez pas de prostatite. Nous vous souhaitons de continuer à maintenir votre santé masculine!

Nous vous recommandons de consulter un spécialiste.

Les résultats du test réussi montrent que vous avez des signes modérés de prostatite. Contactez un spécialiste et passez l'examen. N'oubliez pas que la plupart des problèmes de santé peuvent être éliminés dès le début!

Un besoin urgent de consulter un médecin!

Vous avez clairement exprimé les symptômes de la prostatite. Contactez votre médecin dès que possible!

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
  11. 11
  12. 12
  13. 13
  1. Avec la réponse
  2. Avec une marque de visionnement

Avez-vous eu un malaise ou une douleur dans le périnée la semaine dernière?

  • Oui
  • Non

Avez-vous eu un malaise ou une douleur dans votre scrotum la semaine dernière?

  • Oui
  • Non

Avez-vous eu un malaise ou une douleur dans votre pénis la semaine dernière?

  • Oui
  • Non

Avez-vous eu un malaise ou une douleur abdominale la semaine dernière?

  • Oui
  • Non

La semaine dernière, avez-vous eu des signes de prostatite, tels que douleur, sensation de brûlure pendant la miction?

  • Oui
  • Non

Au cours de la dernière semaine, avez-vous eu des signes de prostatite, tels que douleur ou inconfort lors de l'éjaculation?

  • Oui
  • Non

Combien de fois au cours de la semaine passée il y a eu de la douleur ou de la gêne dans les endroits ci-dessus:

  • Ce n'était pas
  • Rarement
  • Parfois
  • Souvent
  • Habituellement
  • Compte perdu

Comment évalueriez-vous l'intensité de la douleur au moment où elles ont été perturbées sur une échelle de 1 (aucune douleur) à 10 (la douleur est insupportable).

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10

Avez-vous eu un malaise ou une douleur dans le périnée la semaine dernière?

  • N'était pas
  • Rarement
  • Parfois
  • Souvent
  • Toujours

Au cours de la dernière semaine, aviez-vous souvent envie de vider votre vessie plus de deux heures après une visite aux toilettes?

  • Jamais
  • Rarement
  • Parfois
  • Souvent
  • Toujours

Comment les symptômes de prostatite mentionnés ci-dessus affectent-ils votre mode de vie habituel?

  • Ne pas affecter
  • Presque ne pas interférer
  • Dans une certaine mesure affecté
  • Violer de manière significative le mode de vie habituel

Avez-vous souvent pensé à vos signes de prostatite au cours de la semaine écoulée?

  • Je ne pensais pas du tout
  • Presque pas pensé
  • Parfois
  • Souvent

Comment vivriez-vous si les symptômes de la prostatite ci-dessus vous dérangeaient tout au long de votre vie:

  • Je ne ferais pas attention
  • Habiterait normalement
  • Satisfaisant
  • Sentiments mitigés
  • Je me sentirais insatisfaisant
  • Très mauvais
  • Terriblement

Quand il faut faire une analyse

Une telle étude aidera à:

  1. Établir le fait de développement de l'oncologie;
  2. Suivre l'efficacité du traitement du cancer;
  3. Établir le fait du développement des tumeurs de la prostate.

En outre, les hommes qui ont suivi un traitement contre le cancer de la prostate doivent être soumis à des tests tous les 3 mois afin de détecter la récurrence de la maladie dans le temps.

Comment se préparer à l'analyse

Avant de rechercher un antigène spécifique, les experts recommandent:

  1. 8 heures pour arrêter de manger;
  2. Pendant 8 heures, cesser d'utiliser: boissons alcoolisées, jus de fruits, thé, café;
  3. 5 jours avant le test, refuse d'avoir des relations sexuelles;
  4. Il est préférable de mener une étude avant de prendre un urologue.
  5. Après tout effet sur la glande, l'analyse ne doit pas être prise avant 3 semaines.
  6. Après une biopsie de la prostate, l’étude ne devrait pas être inférieure à un mois.

Comment est l'analyse

Ce test nécessite une petite quantité de sang d'une veine. Le plus souvent, les experts prescrivent une analyse générale, cependant, dans certains cas, il est possible de déterminer le niveau de PSA libre.

Pendant combien de temps pouvez-vous connaître les résultats

En règle générale, le niveau de PSA est déterminé dans un délai d'un jour ouvrable. Le taux général applicable à tous les groupes d'âge est compris entre 0 et 4 ng / ml. Cependant, avec l'âge, le taux change. Pour les 40 ans, la norme est de 2,5 ans et pour les hommes de plus de 50 ans, la norme est de 3,5. À un âge plus avancé, le taux de performance devrait varier de 4,5 à 6,5.

La plupart des scientifiques s'accordent pour dire que:

  1. À un niveau de 4, la probabilité de cancer de la prostate est de 15%;
  2. Aux niveaux de 4 à 10, la probabilité de cancer de la prostate est de 25%;
  3. À des niveaux supérieurs à 10, la probabilité de cancer de la prostate est de 50%;
  4. Avec un niveau de plus de 15, la probabilité de cancer de la prostate est de 70%.

Pourquoi le PSA total peut augmenter

En règle générale, toute anomalie du PSA par rapport à la norme peut indiquer une inflammation de la prostate ou le développement de sa tumeur.

Le PSA total peut également augmenter en cas d’effet sur la glande. Le niveau général peut être élevé grâce à:

  1. Massage;
  2. Biopsies;
  3. La cystoscopie;
  4. Miction retardée;
  5. Installation d'un cathéter dans la vessie.

Cependant, le plus souvent, une augmentation du niveau de cet antigène indique le développement d'un cancer.

Comment faire un diagnostic basé sur l'analyse

Les médecins doivent établir un diagnostic précis en utilisant non seulement les résultats de l'analyse, mais également d'autres données. Par exemple, le rapport entre le niveau d'antigène de la prostate et l'âge, la performance des tests précédents:

Pour déterminer le diagnostic, les spécialistes considèrent d’abord:

  1. Le taux d'augmentation du niveau d'antigène;
  2. Le rapport de l'antigène total et associé.

Cette substance peut être dans le sang, à la fois pure et liée. Par conséquent, pour déterminer le diagnostic, il est important de prendre en compte non seulement le niveau global, mais également le rapport quantité de substance liée et libre.

C'est pourquoi les résultats de l'analyse ne peuvent qu'indiquer le développement possible du cancer de la prostate. Pour établir le diagnostic final, il est nécessaire de subir des études supplémentaires.

Pourquoi passer une analyse générale après le traitement de la maladie

La réalisation de cette étude sur la prostate permet non seulement de diagnostiquer le développement du cancer, mais également de déterminer sa récurrence. Par exemple, après une prostatectomie radicale, avec le retrait de tous les tissus affectés, le niveau global d'antigène est égal à zéro.

En résumé, nous pouvons dire qu’un test sanguin pour cet antigène est nécessaire afin de diagnostiquer à temps le développement de diverses maladies de la prostate. En règle générale, l'indicateur de cette substance dans le sang augmente avec l'âge. Pour les hommes en général, jusqu'à 40 ans est considéré comme le taux normal de 0 à 4 ng / ml. Sur la base de cette seule étude, il est impossible de déterminer le développement de l'oncologie. Cependant, sur la base de ses résultats, il est possible d'établir la probabilité. La probabilité la plus élevée de développer une affection de la prostate avec PSA plus de 10. Cette recherche est également nécessaire après le traitement de l'affection, car sa mise en œuvre aidera à déterminer la possibilité d'une rechute. Des visites régulières chez le médecin et le contrôle du niveau de santé contribueront à éviter le développement de maladies et à sauver des vies.