Principal
Des analyses

Comment traiter l'exacerbation de la prostate

Cette maladie masculine commune rajeunit chaque année. Parfois, même chez les hommes de trente ans, la prostatite devient chronique. Elle se caractérise par des stades de rémission et de rechute, c'est-à-dire des exacerbations périodiques de la maladie. Comment traiter de telles manifestations? Quels facteurs y contribuent?

Causes et symptômes de l'exacerbation de la prostatite

La forme chronique de la maladie survient souvent sans signes prononcés. Mais la phase de rechute se produit à la suite de tels facteurs:

  1. Le début de la période automne-printemps. À ce stade, l'immunité s'affaiblit toujours et les affections chroniques deviennent plus aiguës.
  2. Boire de l'alcool et des plats épicés en grande quantité.
  3. Longue surfusion.
  4. La survenue de pyélonéphrite, d'autres infections du système génito-urinaire.
  5. Exercice excessif.
  6. Stagnation prolongée des vaisseaux pelviens.

En règle générale, les hommes ressentent immédiatement l'aggravation de la prostatite. Il manifeste un certain nombre de signes. Parmi eux: douleur et sensation de brûlure au périnée, à la région de l'aine, du rectum, de l'urètre; changements de couleur de l'urine; mal de dos ou coccyx; augmentation du besoin d'uriner; écoulement muqueux de l'urètre. En outre, les symptômes d'exacerbation de la prostatite peuvent être une stagnation ou une rétention urinaire, une sudation importante, des maux de tête, une insomnie, une faiblesse, une diminution des performances, une baisse soudaine de la température corporelle, une nervosité, une anxiété. Un homme ressent de la douleur lors de l'éjaculation, son excitation sexuelle est instable.

La présence des symptômes ci-dessus est un signal pour une attention médicale immédiate.

Traitement d'exacerbation de prostatite

Le traitement de la rechute de prostatite chronique doit toujours reposer sur le refus de boire de l'alcool, de s'abstenir de relations sexuelles et d'un régime alimentaire approprié. Pendant cette période, les produits contenant du zinc sont très utiles. Ce sont des pois, des graines de citrouille, des noix, des haricots, des céréales.

Vous ne pouvez pas dans de telles périodes pour visiter le sauna, le bain. Le massage de la prostate précédemment prescrit pour l'exacerbation de la prostatite doit être annulé.

Le traitement des rechutes doit toujours être complet. Il comprend:

  1. Agents antibactériens. Les plus efficaces se sont révélés efficaces dans le traitement des antibiotiques pour la prostatite chronique de la catégorie des fluoroquinolones. C'est la norfloxacine, la ciprofloxacine. Des antibiotiques du groupe des tétracyclines et des macrolides sont également utilisés. Cependant, il convient de garder à l’esprit que, par rapport aux précédentes, leur spectre d’action est plus étroit. Pour cette raison, ils sont prescrits dans le diagnostic d'un agent pathogène spécifique. Ainsi, par exemple, le métronidazole, agit sur la chlamydia, les infections non bactériennes, donne de bons résultats dans le traitement des exacerbations de la prostatite chronique. La durée du traitement médicamenteux est d’au moins deux semaines.
  2. Antiviraux et antifongiques. Ils sont recommandés pour une utilisation après une antibiothérapie ou pour déterminer les agents pathogènes du processus. L'interféron est très utile dans ce cas en tant qu'agent immunomodulateur.
  3. Antihistaminiques de dernière génération. Le kétotifène, primalan, appartient à cette catégorie de médicaments. Leur but est d'éliminer le gonflement des tissus de la prostate dans toute forme de prostatite.
  4. Médicaments améliorant la microcirculation: escuzan, detralex, trental. Ils sont indiqués pour la prostatite non inflammatoire. À cette fin, les urologues prescrivent un antagoniste des médicaments de la catégorie des médicaments (prazosine, nicergoline).
  5. Procédures de physiothérapie. Ils ont pour but de stimuler la circulation sanguine locale, en augmentant la résistance aux infections. Le plus souvent, les médecins prescrivent l'électrophorèse, la magnétothérapie, le laser et les courants à micro-ondes. La physiothérapie est efficace dans toutes les formes de prostatite.
  6. Les médicaments qui normalisent la fonction de la prostate. Prostatilen, prostan, prostakor, prostamol se sont avérés les plus efficaces.
  7. Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens ibuprofène, diclofénac, les urologues prescrivent pour la douleur pelvienne.
  8. Méthodes non traditionnelles (acupuncture, réflexologie).

En ce qui concerne la médecine traditionnelle, il est recommandé de boire une décoction d'une cuillère à soupe de feuilles d'eucalyptus broyées, une cuillerée à thé de gazon herbe, la même quantité de thé vert, bouillie une minute dans 300 grammes d'eau. Après 15 minutes d’infusion, le liquide de cicatrisation est versé et 2 comprimés de momie y sont dissous. Prenez le médicament devrait être en trois doses au cours de la journée. Chaque jour de la semaine, vous devez cuisiner le matin avec un bouillon frais. C'est un excellent anti-inflammatoire et antidouleur.

Que prendre dans l'exacerbation de la prostatite chronique?

Avant de décider quoi prendre lors de l'exacerbation d'une prostatite chronique et quelles méthodes pour tenter d'éliminer toutes ses manifestations, il est nécessaire de déterminer les causes de son apparition et son degré de développement. Aux stades pulmonaires qui ne sont pas causés par des microorganismes pathogènes, de nombreux médecins conseillent d’utiliser des remèdes traditionnels. Bien qu'ils travaillent des pilules plus longues, mais ne causera aucun dommage à l'organisme. Lorsque des micro-organismes pathogènes sont à l’origine de la pathologie, il est nécessaire de prendre des antibiotiques, sinon la microflore pathogène ne doit pas être complètement éliminée.

De plus, le choix de la méthode dépend de l'âge du patient, de la présence de maladies concomitantes, des médicaments déjà pris. C’est à vous de décider quelles pilules sont interdites, car le patient se blesse donc tout seul, car il ne connaîtra pas les dosages nécessaires ni la durée du traitement. Et avec l'exacerbation de la prostatite ne vaut pas le risque, parce que diverses complications apparaissent à ce stade beaucoup plus rapidement qu'avec une simple chronique.

Causes d'exacerbation

Les causes de la prostatite peuvent être une variété de facteurs, ils sont dans la vie et les jeunes, et les hommes sont âgés, par conséquent, souffrir de la maladie peut être le représentant du sexe fort depuis déjà 20 ans. La pathologie elle-même est une inflammation de la prostate avec violation de toutes ses fonctions. Il s'agit de la production de liquide séminal, qui fait partie du sperme et est nécessaire pour soutenir la motilité du sperme. L'une des principales actions de la prostate est également le contrôle et la synthèse des hormones sexuelles, dont dépend la puissance.

Avec la prostate, la plupart des hommes ont des problèmes au lit, raison pour laquelle ils essaient de récupérer le plus rapidement possible. Si cela ne fonctionne pas, beaucoup tombent dans la dépression, deviennent plus agressifs et irritables.

Divers virus et inflammations, tels que la grippe ou la sinusite, et la tuberculose, sont susceptibles de provoquer une inflammation de la prostate. Nombreux sont ceux qui se demandent si le sport provoque une exacerbation de la prostatite chronique et la réponse à cette question ne peut être sans équivoque. Certains exercices peuvent même encore plus irriter les murs enflammés et provoquer une exacerbation, alors que d'autres aident au contraire à améliorer la circulation sanguine et à favoriser la réparation des tissus. En outre, les facteurs provoquants peuvent être:

  • Mauvaise alimentation (aliments épicés ou salés, restauration rapide, alcool)
  • Mode de vie inactif
  • Longue absence de relations intimes ou vie sexuelle trop active
  • Hypothermie (même une courte séance sur le sol froid peut agir)
  • Pénétration dans le corps avec un système immunitaire affaibli de microorganismes pathogènes

Dans ce dernier cas, des agents pathogènes peuvent pénétrer dans la prostate par l’écoulement du sang ou de la lymphe, lorsque d’autres systèmes du corps présentent des foyers d’infection. Ainsi, même les caries ordinaires peuvent être la cause de la prostatite, sans parler du mal de gorge ou d'une inflammation plus grave. En outre, les agents pathogènes peuvent pénétrer dans la prostate par le canal urinaire s’il ya une infection ou si l’homme a eu des rapports sexuels non protégés avec un porteur de l’infection. Stress sévère ou effort physique accru, la détresse émotionnelle peut provoquer une aggravation.

Symptômes de la maladie

Les symptômes d'exacerbation de la prostatite chronique sont identiques à son stade aigu. Sur les deux, il y a beaucoup de signes en même temps, ils diminuent l'efficacité d'une personne, lui causent un grand inconfort. Parmi les manifestations peuvent être identifiées:

  1. Douleur pendant la miction, sensation de douleur et sensation de brûlure
  2. Douleur pendant l'éjaculation, le sexe
  3. Douleur dans diverses parties du bassin, organes génitaux, bas du dos, anus
  4. Sortie d'urine difficile, change de couleur et d'odeur, de texture (mélange de pus, de sang)
  5. Augmentation des envies "de petite manière", surtout dans le noir
  6. Fièvre sévère (jusqu'à 40 degrés), accompagnée de faiblesse, maux de tête

Le patient peut perturber le processus d'éjaculation - se produire plus tôt ou plus tard que nécessaire, accompagné d'une douleur intense. Une érection peut devenir affaiblie et parfois même complètement absente, ainsi que le désir sexuel. Le syndrome douloureux peut s'intensifier avec une augmentation de l'activité physique, un long séjour dans le froid, la prise d'alcool ou après avoir fumé. Sur le plan psychologique, la maladie peut également avoir un effet négatif: le sommeil du patient est perturbé, il devient déprimé et se fatigue plus rapidement. Tout cela se heurte au fait que l'inflammation se propage encore plus, parce que du côté positif, ni l'insomnie ni la mauvaise humeur ne toucheront le corps.

Si nous parlons de ce qui constitue une exacerbation dangereuse de la prostatite chronique, nous pouvons souligner ici les conséquences pour le système reproducteur. Ils ne peuvent pas être vus plus patient, mais ils peuvent être vus sur les résultats de certains tests. Ils se manifestent sous forme de perturbation du sperme et de modification de la qualité et de la quantité de liquide séminal qui produit la prostate. Si, au cours d'une maladie, un homme essaie de concevoir un enfant, il échouera dans la plupart des cas.

Conséquences possibles

Parmi les conséquences de la prostatite émettent un grand nombre de pathologies différentes. Depuis il existe de nombreux organes génitaux à proximité de la prostate, des bactéries inflammatoires ou pathogènes de la glande peuvent facilement leur être transmises. Par conséquent, il y a souvent un cours simultané de prostatite et d'uréthrite, de cystite, de vésiculite (maladies inflammatoires du canal urinaire, de la vessie et des vésicules séminales, respectivement). Que la prostatite chronique se soit aggravée à cause d'une infection ou de la malnutrition, les conséquences ne sont presque jamais les mêmes. Ils peuvent être:

  • Pyélonéphrite. Pathologie inflammatoire des reins causée par des agents pathogènes. Elle se caractérise par une aggravation de la sortie des fluides du corps (d'où l'enflure des extrémités), des douleurs dans la région lombaire, de la fièvre. Dans les cas les plus graves, cela peut entraîner une insuffisance rénale et la mort.
  • Urethrite. Inflammation de l'urètre ou du canal urinaire après l'entrée de bactéries ou de microbes. Des symptômes tels que la prostatite peuvent en provoquer l'apparition. Il est traité par les mêmes moyens que l'inflammation de la prostate.
  • Adénome de la prostate. La prolifération bénigne des tissus de l'organe peut conduire à un chevauchement complet du canal urinaire. Au début, vous pouvez vous battre avec des médicaments, mais seule l'intervention chirurgicale peut vous aider.
  • Abcès Il s'agit d'un processus purulent dans les tissus de la prostate, dans lequel une petite cavité est formée dans le corps, remplie de divers éléments toxiques. Si une rupture se produit et que son contenu pénètre dans la circulation sanguine, une septicémie peut se développer, entraînant la mort. Pour le traitement, la chirurgie est nécessaire
  • Pierres dans la prostate. Ils sont formés à partir d'urine, de bactéries, d'éléments toxiques, de liquide séminal stagnant, de sels de métaux lourds, etc., abandonnés par reflux dans la prostate. Ils peuvent être si durs que les comprimés ou la physiothérapie ne peuvent pas les enduire, ce qui nécessitera une intervention chirurgicale.

Il y a d'autres complications, surtout souvent - l'impuissance, parce que le fond hormonal d'un homme est considérablement perturbé. L'infertilité peut également survenir, mais ces deux complications peuvent être guéries. Il est beaucoup plus difficile de faire face au cancer de la prostate, qui peut se développer dans le contexte du déséquilibre hormonal. Afin de ne pas compliquer leur situation, les patients doivent adhérer à toutes les recommandations du médecin et ne jamais abandonner les traitements qui ne sont pas terminés.

Caractéristiques de la thérapie

La prostatite chronique sans exacerbation ou avec elle est éliminée par les mêmes méthodes. Ce n'est que dans le second cas qu'elles peuvent utiliser des médicaments plus puissants ou des procédures plus efficaces, mais donc dangereuses. Standard est le médicament, les visites à la physiothérapie, l'alimentation. Lorsque l'exercice d'exacerbation n'est pas recommandé, il est préférable d'attendre la période de rémission. Les objectifs du traitement sont l'élimination du processus inflammatoire, la délivrance du patient de tous les symptômes, ainsi que la cause de la maladie.

Avant de commencer le traitement, un diagnostic approfondi est réalisé, qui peut être utilisé pour déterminer la présence de comorbidités, l'état de la prostate, le degré de propagation de l'inflammation, pour évaluer le travail d'organes voisins. Si la maladie est à un stade précoce, vous pouvez utiliser des remèdes naturels. Ils sont assez efficaces, mais ils ne commencent à fonctionner qu’après quelques semaines. Par conséquent, dans les cas avancés présentant de graves symptômes, ils ne conviennent pas. Lorsque la prostatite est au stade aigu, il est nécessaire de prendre des médicaments synthétiques, car le début de leur travail est seulement 1-2 heures.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les alpha-bloquants, les antibiotiques, les relaxants musculaires, les médicaments pouvant améliorer la circulation sanguine et accélérer la régénération tissulaire font partie des médicaments. Les AINS sont prescrits pour réduire les réactions inflammatoires, ils ont également un effet analgésique et antipyrétique prononcé. Ils agissent en supprimant l'activité des prostagladines, des médiateurs inflammatoires. Leurs actions sont si fortes qu’elles provoquent des effets secondaires dans le corps du patient, même si les doses standard sont respectées. Les membres célèbres de ce groupe sont l'ibuprofène et le diclofénac.

Les antibiotiques ne sont nécessaires que chez les patients dont la pathologie est de nature bactérienne. En fonction du parasite identifié peut boire:

  1. Céphalosporines
  2. Tétracyclines
  3. Macrolides
  4. Fluoroquinolones
  5. Pénicillines
  6. Aminosides, etc.

Chacun d’entre eux a ses avantages et ses inconvénients, il est donc préférable de laisser le choix à votre médecin. Les agents antibactériens populaires comprennent la tsipofloksatsine, l’azithromycine et l’oflaksatsine. Les médecins utilisent les alpha-bloquants pour soulager un trouble tel que la dysurie (trouble urinaire). Avec lui, ils dilatent les vaisseaux sanguins, ce qui contribue à améliorer la circulation sanguine et à obtenir plus de nutriments pour la prostate. Contrairement à beaucoup d'autres médicaments, les adrénolytiques ne commencent à agir que deux semaines après le début de l'administration. Vous ne devez donc pas vous attendre à des résultats instantanés.

Les membres célèbres de ce groupe sont la tamsulosine ou l'alfuzosine. S'ils n'ont eu aucun effet sur le patient, ils peuvent être remplacés par des médicaments ayant des actions similaires - antispasmodiques ou myorelaxants. Les groupes restants sont utilisés en tant que survenue d'un symptôme.

Ces médicaments sont disponibles sous différentes formes, des pilules aux suppositoires rectaux. Lequel utiliser est choisi par le médecin, ainsi que le dosage nécessaire.

Pour améliorer l'efficacité des médicaments et autres actions positives, une physiothérapie est prescrite au patient. Ils doivent être réguliers et encadrés par des cours, mais dans ce cas, ils peuvent bénéficier à la personne. Dans la prostatite chronique au stade aigu, la plupart d’entre elles ne peuvent pas être utilisées. Le patient doit donc attendre que les médicaments réduisent l’activité des processus inflammatoires. La galvanisation et l'électrophorèse, la thérapie au laser, la thérapie magnétique et le massage de la prostate sont considérés comme efficaces dans cette maladie. Grâce à eux, la circulation sanguine est améliorée, la prostate produit plus d'oxygène et de nutriments et la perméabilité des tissus augmente.

Après sa guérison, un homme devrait continuer à adopter un mode de vie sain, car la pathologie peut facilement revenir, surtout après 40 ans. Pour éviter cela, il est nécessaire de commencer à bien manger, d’abandonner les mauvaises habitudes, de commencer à faire du sport et d’avoir des relations sexuelles régulières. Il est utile d’éviter les situations stressantes, d’être en plein air, de bien dormir et de se reposer.