Principal
Prévention

La prostatite chronique est une affaire grave. Stades de la prostatite chronique

La prostatite est une maladie urologique masculine remontant au 19ème siècle. C'est une inflammation de la prostate causée par des infections - gonocoques, streptocoques, staphylocoques et autres.

La nature de la maladie peut être divisée en deux types de prostatite:

  • Pointu Le nom lui-même parle d'inflammation aiguë en violation du bien-être général. Avec un traitement opportun et approprié, le rétablissement est complet.
  • Chronique. Transition de la maladie de aiguë à chronique.

Selon les statistiques, la prostatite chronique est présente chez 73% des hommes. Et si plus tôt la maladie avait eu une classe d'âge après 40 ans, maintenant les jeunes de 25 ans se tournent souvent vers le médecin.

Causes de la prostatite

L'une des principales causes de la maladie est la stagnation de la sécrétion de la prostate, qui peut être causée par les facteurs suivants:

  • inflammation de l'urètre et des reins;
  • hypothermie fréquente;
  • mode de vie sédentaire;
  • structure anatomique individuelle de la prostate;
  • prédisposition congénitale;
  • abstinence prolongée ou vie sexuelle confuse;
  • radiculite de la colonne lombaire;
  • troubles hormonaux;
  • immunité réduite.

Stades de développement de la maladie

La prostatite chronique se déroule en 3 étapes principales.

Première étape

Le stade initial de la maladie dure de 1 à 3 ans, période pendant laquelle un homme peut même ne pas être au courant de la présence d'une prostatite. À ce stade, l'inflammation de la prostate commence, mais il se produit en même temps une régénération des tissus protecteurs. Un homme peut avoir des mictions fréquentes, des douleurs à l'aine, au périnée, aux testicules et au bas du dos pendant cette période. Il peut également y avoir une diminution de l'érection et un manque de désir sexuel. En même temps, une éjaculation douloureuse se produit souvent. Avec tout cela, l'état de santé général du corps reste normal.

Deuxième étape

À ce stade, les caractéristiques anatomiques de la structure de la prostate changent. En raison d’une longue inflammation, des cicatrices se forment qui affectent l’écoulement complet du sang vers la prostate, réduisant ainsi sa fonctionnalité. La miction reste douloureuse. L'attraction sexuelle est encore réduite, car l'érection est aléatoire: elle ne passe pas après l'orgasme ou ne s'arrête pas avant l'éjaculation. Les symptômes importants qui méritent une attention particulière sont la transpiration excessive et la sensibilité douloureuse de la peau dans la zone de l’entrejambe. En outre, une arythmie cardiaque et une dystonie vasculaire se produisent souvent.

Troisième étape

C'est le stade de développement de la prostatite chronique. Les cicatrices, qui ont commencé à se développer plus tôt, grossissent et pressent la vessie. Cela conduit inévitablement à la rétention d'urine dans le corps, provoquant une douleur intense. En outre, une miction défectueuse peut entraîner le développement d'une pathologie du système rénal. Les conséquences de la prostatite chronique sont lourdes et affectent la santé et les moyens de subsistance en général. En plus des troubles physiques, des problèmes psychologiques commencent également à se produire qui réduisent le niveau de vie.

Traitement

Le traitement de la prostatite chronique doit être sélectionné par un technicien qualifié. Il comprend un ensemble de mesures visant à obtenir le maximum d'effet thérapeutique et comprend plusieurs étapes.

  • Antibactérien et immunothérapie.
  • Physiothérapie
  • Massage de la prostate.
  • Correction de style de vie.

Prévention

Vous pouvez vous protéger de la maladie en procédant comme suit:

  • vie sexuelle régulière avec un partenaire régulier;
  • mode de vie actif et une bonne nutrition;
  • éviter l'hypothermie;
  • faire du sport;
  • visites régulières chez l'urologue.

En suivant les règles simples, vous pouvez vous protéger de cette maladie désagréable et, si vous consultez un médecin à temps, vous pourrez vous rétablir complètement. Pensez à vous et prenez soin de votre santé!

Tout sur la prostatite chronique chez l'homme: causes, méthodes de traitement et prévention

La prostatite aiguë et chronique est une inflammation de la prostate. Ce sont les maladies les plus courantes chez les hommes.

Dans l'article, nous parlerons de la maladie de la prostatite chronique. Quelle est cette maladie? Quels sont les moyens de traitement? Tout ce que vous lisez dans le futur.

La prostatite chronique: qu'est-ce que c'est?

Quelle est la prostatite chronique chez les hommes? La prostatite est une inflammation de la prostate, due le plus souvent à des infections non traitées. Avec un traitement inadéquat, la prostatite devient une forme chronique et paresseuse. La prostatite étant souvent diagnostiquée chez les hommes jeunes, cette maladie ne peut en aucun cas être ignorée.

Raisons

Outre les infections du système génito-urinaire, il existe d'autres causes de prostatite chronique chez l'homme:

  • l'hypothermie;
  • lésions des organes pelviens;
  • mauvaises habitudes
  • faible immunité;
  • troubles hormonaux;
  • le stress;
  • mode de vie sédentaire.

Symptômes et signes

La prostatite chronique étant souvent presque asymptomatique, elle est rarement diagnostiquée.

Mais il y a des signes qui indiquent des problèmes de prostate.

Tout d'abord c'est:

  • douleur à l'aine;
  • envie constante d'uriner, surtout la nuit;
  • flux d'urine lent et intermittent;
  • diminution de la libido et des érections.

Il faut faire attention à ces symptômes à temps pour commencer le traitement. Sinon, la maladie peut entraîner diverses complications. Pour en savoir plus sur les symptômes, les signes et les traitements de la prostatite chronique, cliquez ici.

Étapes et formes

La prostatite chronique ne comporte que deux étapes - exacerbations et rémissions. Au premier stade, le patient se plaint de l'apparition des symptômes et au deuxième stade, la maladie s'atténue un peu et le patient se sent soulagé. Mais pendant cette période, il est nécessaire de s’engager dans la prévention de la maladie.

Formes de prostatite chronique:

La différence réside dans les causes qui ont provoqué la maladie et le traitement. La forme bactériologique est due à l'infection et la forme bactérienne est due à d'autres causes.

Diagnostics

La prostatite chronique est-elle vue à l'échographie? Détecter cette maladie n’est possible qu’avec un examen rectal et sur la base de tests de laboratoire. La composition bactériologique de la sécrétion de la prostate est analysée. Déjà à ce stade, le spécialiste peut établir un diagnostic, mais des procédures supplémentaires peuvent être affectées pour le confirmer.

Cette échographie des organes pelviens et déterminer le niveau de PSA dans le sang. Cette dernière analyse est nécessaire pour exclure la possibilité d'un adénome de la prostate ou d'un adénocarcinome. Si un cancer de la prostate est suspecté, une biopsie est prescrite.

Prostatite chronique - photo:

Traitement

La prostatite chronique peut être traitée à la maison. Mais il est préférable de contacter un urologue qui se plaint de symptômes de prostatite chronique. Le médecin diagnostiquera et prescrira le traitement approprié. Il s’agit généralement d’un traitement antibactérien, d’un massage, d’un régime alimentaire, etc. Pour un rétablissement complet, vous devez effectuer un traitement complet. La chirurgie pour la prostatite chronique peut être si le médecin a découvert des complications.

Lisez dans cet article s’il est possible de guérir une prostatite chronique et quelles sont les méthodes de traitement (y compris les appareils).

Médicamenteux

Les médicaments et les médicaments prescrits pour la prostatite chronique doivent remplir plusieurs fonctions. Ce sont des analgésiques et des anti-inflammatoires, par exemple, Prodigiosan, Levamisole et Methyluracil. Ils peuvent prescrire des antibiotiques pour la prostatite chronique, parmi lesquels Macropen, Vilprafen, etc. La durée du traitement ne dépasse généralement pas 1-1,5 mois.

Méthodes folkloriques

Pour accélérer le processus de guérison, vous pouvez utiliser des recettes de médecine traditionnelle pour la prostatite chronique. Et ne pensez pas qu'elles ne sont pas efficaces, car les herbes médicinales ont des agents anti-inflammatoires et régénérants.

  1. Au miel S'il n'y a pas de contre-indications, alors le miel devrait être utilisé comme traitement. Cela prendra beaucoup, car vous devez manger au moins 200 grammes de miel pendant la journée, remplacer complètement le sucre et les bonbons avec. La durée du traitement est d'environ un mois. Après 1-2 mois de traitement peut être répété.
  2. Celandine Nécessite au moins 100 grammes. herbe sèche, qui est versé 700 ml. eau bouillante. Le médicament doit être bouilli pendant 15 à 20 minutes. Une fois le bouillon refroidi, il est nécessaire de le filtrer et d'y dissoudre 500 grammes de miel. Buvez le bouillon à 1 cuillère à soupe. l avant de manger.

Régime alimentaire

Les aliments pour la prostatite chronique doivent être changés dans les premiers jours suivant le début du traitement.

N'oubliez pas que la prostatite chronique et l'alcool sont des concepts incompatibles. L'alcool éthylique n'améliore que le processus inflammatoire.

Des restrictions s'appliquent également aux viandes grasses, aux boissons salées et épicées, aux boissons gazeuses, aux champignons, aux sous-produits, aux légumineuses, aux pâtisseries, au thé et au café.

Les aliments doivent être légers et rapidement absorbables.

Un régime alimentaire pour la prostatite chronique chez les hommes devrait inclure autant de fruits de mer et de graines de citrouille que possible, car ils sont riches en zinc. Les légumes, les fruits, les produits laitiers et diverses céréales seront utiles.

Chauffage-chauffage

Cette méthode de traitement est souvent utilisée dans le traitement de la prostatite chronique. L'échauffement peut être fait à la fois chez le médecin et à la maison. La thérapie par micro-ondes tansurétrale est utilisée comme traitement par un spécialiste. Toute la procédure est effectuée à l'aide d'un équipement spécial et uniquement sous la surveillance d'un médecin. Il insère une sonde spéciale dans l'urètre du patient qui émet des micro-ondes électromagnétiques.

À la maison, le patient peut réchauffer la prostate en utilisant des bains spéciaux. La température de l'eau devrait être d'environ 40 ° C et la procédure ne devrait pas dépasser 10 minutes. Vous pouvez utiliser des tisanes et des huiles essentielles, mais uniquement après avoir consulté votre médecin.

Sport

Vous pouvez oublier les grandes réalisations sportives durant le traitement, mais des exercices physiques pour la prostatite chronique doivent être effectués. Les experts recommandent aux hommes de prêter attention à la natation et de les remplacer par divers exercices de musculation. Pour ce qui est de la course à pied, il ne devrait pas s'agir de courses de longue distance. Mais à propos de la moto, en particulier pendant les périodes d'exacerbation de la prostatite chronique, devront oublier.

Comment vivre avec cette maladie?

Cette maladie n'est pas dangereuse et avec un traitement réussi, le patient peut mener une vie bien remplie. Mais vous devez connaître certaines des nuances.

Sexe et conception

Beaucoup de gens sont intéressés: «Le sexe et la conception d'enfants sont-ils dangereux pour la prostatite chronique?» Il n'y a aucune interdiction concernant le sexe. Si un patient a une évolution latente de la prostatite chronique, c'est-à-dire qu'il ne ressent aucune douleur dans l'aine et d'autres symptômes, le rapport sexuel peut être utilisé à des fins médicales.

Et il est souhaitable que le partenaire soit identique, sinon vous devrez entrer en contact avec la nouvelle microflore. Et avec la prostatite chronique, toute bactérie peut être dangereuse.

Mais à propos de la conception des enfants, alors si la prostatite était déclenchée par une infection - les rapports sexuels non protégés peuvent être dangereux pour une femme.

Dans d'autres formes de la maladie, l'homme peut ressentir une douleur lors de l'éjaculation.

Par conséquent, avant de concevoir un enfant, un homme doit suivre un traitement et consulter un médecin à ce sujet.

L'alcool et le tabagisme

L'alcool associé à la prostate augmente le flux sanguin vers la prostate, perturbant ainsi la circulation sanguine normale. De ce fait, la prostatite stagnante se développe le plus souvent. Par conséquent, l'alcool est contre-indiqué dans cette maladie. En ce qui concerne le tabagisme, la nicotine réduit les niveaux d'immunité et de testostérone, perturbe la circulation sanguine et provoque une inflammation de la prostate.

Est-ce que l'armée?

Beaucoup sont intéressés par la question: «S'engagent-ils dans l'armée avec une prostatite chronique?» La prostatite chronique n'est pas une maladie pouvant entraîner la libération du service militaire.

Toutefois, deux facteurs permettent à une recrue d’obtenir une exemption pour la prostate:

  • la nécessité d'au moins 3 fois par an va à l'hôpital;
  • la maladie est accompagnée par la formation de calculs rénaux.

Étape de rémission

Le stade de rémission de toute maladie est l’absence de symptômes, ce que l’on appelle l’atténuation de la maladie. Le patient se sent soulagé et reprend sa vie normale.

L'erreur la plus commune des hommes est s'ils ont une prostatite chronique en rémission et qu'ils ignorent les instructions du médecin. Les hommes n'adhèrent pas à un régime, ils recommencent à boire de l'alcool, à fumer, etc. Ainsi, le stade de rémission de la prostatite chronique passe à un stade d'exacerbation lorsque la santé redevient normale.

Aggravation

La récurrence de la maladie peut survenir à tout moment, par exemple si vous buvez de l'alcool ou si vous nagez dans de l'eau froide.

La première étape consiste à commencer à prendre les médicaments prescrits par un médecin. Ensuite, vous devriez reconsidérer votre régime alimentaire et en éliminer les maladies néfastes pour la prostatite.

Vous pouvez rapidement éliminer les symptômes de la prostatite à l'aide de recettes populaires.

Pour l'un de ces fonds, il faudra 150 ml. eau distillée, 1 cuillère à soupe. l feuilles d'eucalyptus et 3 comprimés mumie. Également dans la composition, vous pouvez ajouter 1 c. absinthe ou thé vert. L'herbe doit être maintenue dans un bain d'eau pendant 10 minutes. Mélangez ensuite la médecine momie. Décoction chaude dans la quantité de 100 ml. injecté dans le rectum.

Après cela, le patient devrait s'allonger sur le ventre et couvrir le bas du dos. La procédure peut être effectuée 2 fois par jour. Même si le soulagement est venu après la première procédure, le lendemain, il est préférable d’en faire une autre pour consolider l’effet. Si la méthode n'a pas aidé, il est nécessaire de consulter d'urgence un médecin.

Danger

Parlons des effets de la prostatite chronique chez les hommes. Ce n’est pas une maladie mortelle, mais si elle n’est pas traitée, elle peut entraîner diverses complications. Quel est le risque de prostatite chronique? En plus de la cystite, la prostatite peut provoquer un adénome.

L'adénome de la prostate est une tumeur bénigne qui ne se développe pas et ne passe pas dans d'autres organes, mais qui a un effet négatif sur la santé des hommes.

En plus de l'adénome, un adénocarcinome peut se former. Il s’agit d’une tumeur maligne dont les symptômes apparaissent dans les premiers stades sont pratiquement absents. Dans la quatrième phase de l'adénocarcinome, l'espérance de vie ne dépasse pas 5 à 7 ans. Par conséquent, retarder le traitement de la prostatite chronique n'en vaut pas la peine. Vous savez maintenant ce qui menace la prostatite chronique. Ci-dessous, nous parlons de prévention.

Prévention

Même si, en raison du traitement approprié, le stade d'exacerbation est terminé, il est nécessaire de ne pas oublier la prévention de la prostatite chronique chez l'homme.

Cela nécessite:

  • se protéger lors d'un contact sexuel;
  • éviter l'hypothermie;
  • mener une vie saine et active;
  • prendre des vitamines;
  • faire du sport;
  • Au moins 2 fois par an pour subir une inspection de routine;
  • appliquer un traitement anti-inflammatoire (au moins 1 à 2 fois par an).
  • Si le médecin a découvert une prostatite chronique, le patient devra alors changer de mode de vie et se préoccuper davantage de sa santé. Et adhérer à ce style de vie est toujours nécessaire, pour guérir la maladie est très difficile.

    Le premier stade de la prostatite: symptômes, diagnostic et méthodes de traitement

    Selon les statistiques médicales, jusqu'à 60% des hommes à un âge ou à un autre sont confrontés à un diagnostic de prostatite. Mais nous ne devrions pas avoir peur de cette maladie, car elle est traitée avec succès - en particulier au stade initial de la prostatite. L'essentiel est de reconnaître les signes de la maladie à temps et de commencer le traitement approprié.

    Contenu de l'article

    Facteurs

    Tout le monde ne sait pas que la prostatite est une maladie qui ne commence pas soudainement, sans aucun préalable. La médecine moderne identifie les facteurs qui contribuent à l'apparition de la maladie. Cependant, il ne faut pas oublier qu'il existe plusieurs types de prostatite et que leurs causes sont différentes.

    Ainsi, les facteurs de prostatite infectieuse sont:

    • pénétration de microbes pathogènes dans la prostate masculine par l'urètre;
    • la présence d'un homme souffrant de tuberculose, de candidose, de cystite ou d'urolithiase;
    • antécédents de maladie rénale chronique, par exemple la pyélonéphrite.

    L'émergence du premier stade de prostatite chez un homme d'étiologie non infectieuse est facilitée par les facteurs suivants:

    • la détérioration des niveaux hormonaux, en particulier une forte diminution de l'hormone testostérone dans le sang d'un homme;
    • diminution de l'immunité à la suite de cela - violations dans le travail des fonctions de protection du corps;
    • la surfusion régulière, par exemple lorsque vous travaillez dans une chambre froide;
    • abus d'alcool;
    • antécédents de diabète sucré;
    • amour pour les plats épicés et très salés;
    • la présence d'infections urogénitales non traitées;
    • rester dans des situations stressantes, l'état de névrose;
    • maintenir des modes de vie inactifs et sédentaires;
    • la présence de maladies de la colonne lombaire - ostéochondrose, qui conduit inévitablement à une détérioration de la circulation sanguine dans les organes pelviens.

    Chez de nombreux patients chez qui on a diagnostiqué le stade initial de la prostatite, plusieurs facteurs sont énumérés ci-dessus. Il est important de noter que les hommes de plus de 45 ans doivent particulièrement écouter leur corps. Chez eux, la maladie peut commencer avec les changements liés à l'âge dans les vaisseaux: ils perdent leur élasticité et le flux sanguin vers la prostate et ses nutriments se détériorent.

    Premiers symptômes

    Très souvent, les représentants du sexe fort ne font pas attention aux symptômes initiaux et ne les associent pas à cette maladie. Ainsi, ils perdent un temps précieux - après tout, au stade précoce de la maladie, il est plus facile et plus rapide de lutter contre la prostatite. Tout d'abord, il y a une faiblesse générale et un état dépressif. Ceci est causé par le soi-disant syndrome d'intoxication qui survient pendant le processus inflammatoire. Dans certains cas, les patients se plaignent de nausées et même de vomissements. Dans de nombreux cas, la prostatite au premier stade s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle. En règle générale, il ne dépasse jamais 38 degrés.

    Toutefois, si l’immunité de la personne est suffisamment forte, lors d’une lutte active de l’organisme contre la maladie (réponse immunitaire), la température peut dépasser la valeur spécifiée.

    Cela s'accompagne de frissons, de maux de tête et de douleurs dans les articulations.Un besoin plus fréquent que d'habitude d'uriner est également accompagné d'une prostatite, y compris la première. Cela est particulièrement vrai pour la nuit. En même temps, chaque fois que vous urinez, une petite quantité d’urine est excrétée et il subsiste un sentiment de vidange incomplète de la vessie.

    Lorsqu'il va aux toilettes, un homme ressent souvent de la douleur. Pour la période initiale de la maladie est caractérisée pas comme une douleur intense, comme lors des périodes ultérieures. Il est important de savoir que la douleur peut survenir non seulement pendant les aller aux toilettes. Il peut être permanent et localisé dans toute la région périnéale.

    Il peut y avoir des problèmes dans la vie sexuelle - en particulier une réduction du désir sexuel et des orgasmes moins intenses. S'il y a un écoulement blanc lors de la miction avec l'urine, il est probable que nous parlons du début d'une prostatite infectieuse. Il faut se rappeler que souvent la prostatite commence par une urétrite.

    Diagnostic et pronostic

    Même si le patient présente tous les symptômes caractéristiques du premier stade de la prostatite chronique, un diagnostic précis est nécessaire pour le diagnostic final et la prescription du traitement. Il fera également un pronostic de traitement.

    Examen des doigts

    Tout d'abord, l'urologue effectue un examen rectal avec les doigts. Cela vous permet de déterminer dans quelle mesure la prostate est agrandie et s'il y a des phoques.

    Des analyses

    Ensuite, le patient doit passer un test de sperme. Dans la plupart des cas, même au stade initial, la maladie a un effet négatif sur la fertilité masculine, comme le montre le spermogramme. Il est impératif de passer un test sanguin général et un test d’urine général qui, lors de la prostatite, confirmeront la présence d’un processus infectieux dans le corps, ainsi que la restitution de la sécrétion de la prostate et du sperme.

    Échographie

    Si nécessaire, le médecin prescrit une échographie de la prostate. Cette méthode de diagnostic permet également de détecter la présence de modifications diffuses dans la prostate.

    Après avoir passé tous les tests ci-dessus et effectué les recherches nécessaires, le médecin peut déterminer la nature de la maladie et son stade exact. Cela dépend entièrement de la méthode utilisée.

    Dans ce cas, la durée de la première étape peut être différente dans chaque cas particulier. Pour certains patients, cela dure plusieurs semaines, alors que pour d'autres patients, cela peut prendre un an, deux voire trois ans. La différence entre le premier stade et le suivant est que, malgré l’augmentation de la taille de la prostate, le patient ne ressent aucune douleur lors de la palpation. Les limites de la prostate ne sont pas modifiées, le médecin peut facilement palper le sillon médian à la palpation - il ne diffère pas de l'état normal.

    Le pronostic dépend toujours du stade auquel le traitement sera initié. Un traitement approprié et opportun du stade initial de la prostatite entraîne dans la plupart des cas une disparition rapide des symptômes de la maladie et aide à éviter sa récurrence.

    Traitement de première étape

    Le traitement du stade initial de la prostatite peut se produire de deux manières:

    1. des médicaments;
    2. avec l'aide de la médecine traditionnelle.

    Cependant, dans certains cas, ces traitements peuvent être combinés pour obtenir le meilleur effet.

    Techniques médicales

    Si nous parlons de la méthode de traitement médicamenteux, au stade de la prostatite chronique, l'utilisation de bloqueurs alpha-adrénergiques donne de bons résultats. Grâce à ces médicaments (par exemple, l'alfuzosine et la tamsulosine), vous pouvez réduire les symptômes de la prostatite, puis vous en débarrasser complètement. Ils aident à améliorer le flux d'urine pendant la miction, entraînant une diminution du tonus de la vessie et de la prostate elle-même. Dans le même temps, commencer à agir très rapidement après la première utilisation.

    De plus, les urologues prescrivent généralement l’utilisation de suppositoires rectaux. Leur utilisation aide à restaurer la fonction de la prostate et à éliminer le processus inflammatoire de la prostate. En règle générale, les médecins recommandent d'acheter des bougies Vitaprost et Procto-Glevenol.

    Dans le traitement de la prostatite ne peut pas se passer de médicaments immunomodulateurs. Cela est particulièrement vrai dans les cas où la maladie est apparue dans un contexte d'immunité réduite ou lorsque des pathologies auto-immunes se développent au cours d'une prostatite. Les médicaments les plus couramment utilisés tels que Immunal et Anaferon.

    Médecine traditionnelle

    Ils sont également largement utilisés dans le traitement de la prostatite, en particulier à ses débuts. Les remèdes populaires sont très efficaces, surtout s’ils sont appliqués parallèlement au traitement médical. Dans ce cas, il est vivement recommandé de s’appliquer à ces moyens et au stade de la rémission afin d’exclure toute possibilité de récurrence de la maladie.

    Décoctions

    Il est très populaire dans le traitement des prostatites aux hanches. Cela réduit non seulement la douleur, mais a également un effet positif sur l'immunité humaine. Il est utile de faire des décoctions de rose sauvage, de faire bouillir les baies de cette plante dans de l'eau bouillante ou de les laisser infuser toute la nuit dans un thermos.

    En outre, vous pouvez faire une teinture de Kalanchoe. Pour ce faire, prenez environ 100 ml de vodka ou d'alcool et ajoutez une pincée de feuilles broyées de cette plante. Il est important que la boisson soit infusée pendant au moins trois semaines. Après cela, vous devez passer à travers un tamis fin et prendre 2-3 cuillères à café par jour.

    Des bougies

    Vous pouvez faire vos propres bougies et rectales. Pour ce faire, prenez un peu de beurre, une cuillère à café de miel et un petit œuf. Tous ces ingrédients doivent être mélangés, puis faites de petites bougies et laissez-les au réfrigérateur pendant 2-3 jours. Après cela, ils peuvent être utilisés en les insérant dans l'anus 1 à 2 fois par jour.

    L'essentiel - des mesures opportunes!

    Quel que soit le traitement choisi, le régime alimentaire devra être ajusté. Il est nécessaire de privilégier les produits riches en fibres et en protéines - porridge, pâtes, fruits de mer, légumes et fruits. Les boissons alcoolisées au cours du traitement doivent être totalement exclues de votre alimentation.

    Une vie sexuelle régulière est un bon moyen de prévenir une récurrence de la maladie, car elle réduit le risque de stagnation des organes pelviens de l'homme.

    Plus tôt la maladie est reconnue, plus tôt le traitement peut commencer. Au cours du premier stade de la maladie, l'élimination des symptômes et du samogoneduga prendra beaucoup moins de temps qu'aux stades suivants.

    Stades de la prostatite: symptômes et traitement

    La prostatite est une maladie qui touche un tiers des hommes vivant sur la planète. Cela semble inoffensif, mais peut conduire à l'infertilité et à l'impuissance. Il existe trois stades de prostatite, chacun ayant ses propres symptômes et nécessitant un traitement approprié.

    Groupe de risque

    Aucun homme n'est à l'abri de la prostatite. Les facteurs associés à son apparence - un mode de vie sédentaire, une hypothermie fréquente, des relations sexuelles en désordre, ainsi que des lésions aux organes du bassin. Le risque de développer une inflammation de la prostate est accru chez les personnes qui fument et boivent de l'alcool.

    Le premier stade de la prostatite

    Le premier stade de la prostatite est l’apparition d’un processus inflammatoire dans la prostate. Les principaux symptômes de la prostatite au stade 1:

    • inconfort dans le rectum;
    • l'apparition de décharge de l'urètre;
    • érection réduite;
    • l'affaiblissement de la pression du jet pendant la miction.

    La prostatite du premier stade est facilement traitable, mais en son absence, elle devient chronique. Le traitement du stade 1 de la prostatite vise à détruire l’infection par des médicaments antibactériens. Dans certains cas, leur réception est associée à un massage de la prostate, ce qui améliore la circulation sanguine dans cet organe.

    Il est important de traiter le plus tôt possible la prostatite à un stade précoce, mais le problème est que pendant cette période, les symptômes de la maladie peuvent être flous et que l'homme ne verra pas de raison d'aller voir l'urologue. Pensez-y et pour votre sécurité, passez chaque année un examen préventif à un spécialiste.

    La deuxième étape de la prostatite

    Le deuxième stade de la prostatite est caractérisé par une diminution de l'intensité des processus inflammatoires dans la prostate. La prostate du deuxième stade est perçue à tort par les hommes comme un soulagement de la maladie.

    Principaux symptômes de la prostatite au stade 2:

    • problèmes fréquents d'érection;
    • manque d'orgasme;
    • nervosité;
    • fatigue accrue.

    Le traitement du stade 2 de la prostatite est principalement réduit à l’administration de médicaments immunomodulateurs et à des séances de physiothérapie. Afin d'éviter les complications de la prostatite chronique, le patient doit également éviter de trop refroidir son corps, cesser de fumer et modifier son alimentation, y compris en fruits et légumes en quantité suffisante.

    Le troisième stade de la prostatite

    Le troisième stade de la prostatite est la mort des tissus mous de la prostate, ainsi que l'apparition et l'augmentation des cicatrices sur l'organe.

    Symptômes du 3ème stade de prostatite:

    • mictions fréquentes, urgence
    • douleur intense en urinant;
    • se sentir plein de vessie même après avoir utilisé les toilettes;
    • aggravation significative de la tête d'urine.

    La prostate du troisième stade est dangereuse car, lors de son développement, les tissus mous de la prostate sont remplacés par du tissu conjonctif. Le corps perd sa forme, rétrécit et rétrécit. La prostatite en cours d'exécution peut causer l'impuissance et la rétention urinaire chronique.

    Le traitement de la prostatite du 3ème stade doit être effectué sous la surveillance stricte d'un médecin. Pour lutter contre la maladie, des spécialistes prescrivent des antibiotiques aux patients, éliminant ainsi la flore bactérienne pathogène. Dans les cas graves (rétention urinaire ou, par exemple, abcès de la prostate), il est nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale impliquant le retrait de la prostate.

    Stades de la prostatite chronique chez l'homme

    La prostatite chronique est un processus inflammatoire lent de la prostate. Cette maladie est l'une des principales causes de l'infertilité masculine. L'inflammation de la prostate affecte négativement la qualité du liquide séminal, la motilité et le nombre de spermatozoïdes. Mais si un homme rend visite à un médecin à temps, au stade initial de la prostatite chronique, il a toutes les chances de se rétablir complètement.

    Comment se développe la prostatite en santé?

    Au début, la maladie peut ne pas avoir de symptômes prononcés. L'état général du corps reste normal. Un homme peut ressentir une gêne à l'aine et aux testicules, une envie d'uriner plus fréquente. Si elle n'est pas traitée, la prostate se déforme et des cicatrices apparaissent dessus, ce qui aggrave le flux sanguin. Désir sexuel réduit en raison d'une perturbation de la communication avec les centres d'excitation sexuelle du cerveau et de la moelle épinière. Aller aux toilettes devient douloureux. Après une selle ou un effort physique, un écoulement peut apparaître à partir de l'urètre. La transpiration augmente, l'arythmie se produit souvent. Au dernier stade, les cicatrices sur la prostate augmentent, comprimant la vessie. Il y a une douleur intense et une stagnation de l'urine, pouvant mener à une maladie rénale. Les problèmes psychologiques s'ajoutent à une condition physique grave.

    Stades de la prostatite chronique

    Comment reconnaître les stades de prostatite chronique par les symptômes?

    Les stades de la prostatite chronique sont cycliques, souvent les symptômes de la maladie s’atténuent ou disparaissent complètement. Mais même si une rémission complète se produit, il est important de consulter un médecin régulièrement, car la maladie peut réapparaître après un certain temps. Les experts distinguent les étapes suivantes:

    1. Stade exsudatif. La miction augmente, à la fin du processus, il y a une gêne. La durée des rapports sexuels est réduite en raison de l'éjaculation rapide et une érection forte devient douloureuse.
    2. Stage alternatif. Il y a une gêne dans la région sus-pubienne, l'éjaculation est accélérée, mais pas douloureuse. La miction et l'érection sont normales.
    3. Stade prolifératif. L'attirance sexuelle diminue et la durée des rapports sexuels augmente. Des troubles hormonaux se produisent, des troubles du système nerveux sont possibles, l'homme se fatigue rapidement. Lorsque vous urinez, le ruisseau est faible et les toilettes vont en augmentant.
    4. Le stade des changements sclérotiques et des cicatrices de la prostate. L'urètre est de plus en plus serré, raison pour laquelle le jet devient intermittent et faible. L'envie de devenir fréquente, mais due à la douleur, n'est pas toujours efficace. Un homme ressent de la douleur au niveau du sacrum, la fonction sexuelle est altérée, l'érection est faible et ne se termine pas toujours par l'éjaculation. La prostate rétrécit et devient grumeleuse.

    Comme pour toute maladie, la prostatite sans traitement approprié devient chronique et est souvent compliquée par des maladies concomitantes. Il est important non seulement de consulter régulièrement l'urologue, d'adhérer au traitement prescrit, mais également d'observer les mesures préventives. Chaque homme pourra alors reprendre un style de vie actif.

    Prostatite chronique

    Prostatite chronique - inflammation prolongée de la prostate, entraînant une perturbation de la morphologie et du fonctionnement de la prostate. La prostatite chronique se manifeste par la triade prostatique - douleur dans la région pelvienne et les organes génitaux, troubles de la miction, troubles sexuels. Le diagnostic de la prostatite chronique comprend la palpation de la glande, l'étude de la sécrétion de la prostate, l'échographie, la débitmétrie, l'urétroscopie, la biopsie par ponction de la prostate. Dans la prostatite chronique, un médicament complexe, la physiothérapie, le massage de la prostate et l’instillation urétrale postérieure sont indiqués. Un traitement chirurgical est recommandé en cas de formes compliquées de prostatite chronique.

    Prostatite chronique

    La prostatite chronique est la maladie masculine la plus répandue: environ 50% des hommes souffrent d'une forme d'inflammation de la prostate. La prostatite chronique touche souvent les hommes âgés de 20 à 40 ans, qui vivent la plus grande activité sexuelle, reproductive et de travail. À cet égard, l'identification et le traitement de la prostatite chronique en urologie acquièrent non seulement un aspect médical, mais également un aspect social significatif.

    Classification de la prostatite chronique

    Selon la classification moderne de la prostatite, développée en 1995, il existe 3 catégories de la maladie:

    • I. Prostatite aiguë.
    • Ii. Prostatite chronique d'origine bactérienne.
    • III. Prostatite chronique d'origine non bactérienne / Le syndrome de douleur pelvienne chronique est un complexe symptomatique non associé à des signes évidents d'infection et qui dure 3 mois ou plus.
    • III A - prostatite chronique avec présence d'un composant inflammatoire (détection de leucocytes et d'agents infectieux dans la sécrétion de la prostate);
    • IIIB - prostatite chronique sans composant inflammatoire (leucocytes et agents pathogènes dans la sécrétion de la prostate).
    • Iv. Prostatite chronique asymptomatique (aucune plainte lorsque des leucocytes sont détectés dans les sécrétions prostatiques).

    En présence d'un composant infectieux, ils parlent d'une prostatite chronique bactérienne (infectieuse); en l'absence de pathogènes microbiens - prostatite non bactérienne (non infectieuse). On pense que dans 90 à 95% des cas, une prostatite chronique non bactérienne survient et que seulement 10 à 5% d'entre elles sont bactériennes.

    Causes de la prostatite chronique

    L'étiologie et la pathogenèse de la prostatite chronique bactérienne sont associées à une infection de la prostate de l'une des manières suivantes: ascendant (par l'urètre), descendant (en jetant de l'urine infectée de la vessie), hématogène (par les artères sanguines) ou lymphogène (par les collecteurs lymphatiques). Le plus souvent, les uropathogènes sont E. coli, Klebsiella, Proteus, Staphylococcus, Enterococcus, Corynebacterium, des pathogènes fongiques, parasitaires et viraux. Outre la flore non spécifique, les agents pathogènes d'une urétrite spécifique (chlamydia, mycoplasme, gonocoque, trichomonas, gardnerella) peuvent participer au développement de la prostatite chronique.

    Cependant, pour le développement de la prostatite chronique, la présence et l’activité de micro-organismes sont moins importantes que l’état des organes pelviens et de la circulation sanguine, la présence de maladies associées, le niveau de mécanismes de protection.

    Par conséquent, l'apparition d'une prostatite chronique peut contribuer à un certain nombre de facteurs. Tout d’abord, il s’agit de maladies urologiques - pyélonéphrite, cystite, urétrite, sténose de l’urètre, prostatite aiguë qui ne guérit pas jusqu’à la fin, orchite, épididymite, etc. bronchite, pneumonie, pyodermite, etc. Prédispose à l'inflammation chronique hypothermie locale et générale, surchauffe, rester dans un environnement humide, fatigue, malnutrition, miction rare, etc.

    La prostatite chronique non bactérienne est généralement associée à des phénomènes congestifs (congestifs) dans la prostate, provoqués par une stase de la circulation veineuse dans les organes pelviens et une altération du drainage de l'acini de la prostate. La congestion locale conduit à un remplissage excessif des vaisseaux de la prostate avec du sang, un œdème, sa vidange incomplète du secret, une perturbation de la fonction barrière, sécrétoire, motrice et contractile de la glande.

    Les changements stagnants sont généralement causés par des facteurs comportementaux - privation sexuelle prolongée, pratique de rapports sexuels interrompus ou prolongés, activité sexuelle excessive, inactivité physique, séance prolongée, intoxication chronique (alcool, nicotine, narcotiques), santé au travail (vibrations). Le développement de la prostatite chronique non bactérienne prédispose à la pathologie des organes pelviens et des structures nerveuses responsables de leur innervation (par exemple, lésions de la moelle épinière), adénome de la prostate, hémorroïdes, constipation, déficit en androgènes et autres causes.

    Symptômes de la prostatite chronique

    La prostatite chronique se manifeste par des symptômes locaux et généraux. Les manifestations locales comprennent la triade prostatique caractérisée par une douleur, une dysurie et une altération de la fonction sexuelle. La douleur dans la prostatite chronique est une douleur constante dans la nature, localisée dans le périnée, les organes génitaux, sur le pubis, dans l'aine. Le syndrome douloureux augmente au début et à la fin de la miction, la douleur irradiant à la tête du pénis, au scrotum, au sacrum et au rectum. La douleur peut augmenter après un rapport sexuel ou en cas d'abstinence prolongée. affaiblir ou intensifier après l'orgasme, devenir plus intense immédiatement au moment de l'éjaculation.

    L'intensité de la douleur dans la prostatite chronique varie de l'inconfort à des troubles prononcés du sommeil et de la performance. La douleur avec une localisation limitée dans le sacrum est souvent considérée comme une ostéochondrose ou une sciatique. Par conséquent, le patient peut être traité indépendamment pendant une longue période sans l'aide d'un médecin.

    La miction dans la prostatite chronique est accrue et douloureuse. Dans ce cas, il peut y avoir une difficulté à démarrer la miccia, un affaiblissement ou un écoulement d'urine intermittent, une sensation de vidange incomplète de la vessie, un besoin nocturne fréquent et une sensation de brûlure dans l'urètre. Dans l'urine avec la prostatite chronique peut détecter la présence de fils flottants. Après une selle ou un effort physique, un écoulement (prostate) apparaît en raison d'une diminution du tonus de la prostate. Dans la prostatite chronique, on peut observer l'apparition de démangeaisons, une sensation de froid ou une transpiration excessive du périnée, une décoloration locale de la peau, associée à une stagnation de la circulation sanguine.

    La prostatite chronique s'accompagne d'une altération prononcée de la fonction sexuelle. Les phénomènes de dyspotence peuvent être exprimés en aggravation, érections douloureuses, érections nocturnes fréquentes et fréquentes, difficulté ou éjaculation précoce, perte du désir sexuel (diminution de la libido), orgasmes gommés, hémospermie, infertilité. Les troubles sexuels sont toujours vécus avec acharnement par un homme, conduisant à des troubles psycho-émotionnels, tels que névrose et dépression, qui nuisent davantage à la fonction sexuelle.

    Les exacerbations de la prostatite chronique s'accompagnent d'une légère augmentation de la température corporelle et d'une détérioration de la santé. L'état général de la prostatite chronique est caractérisé par une irritabilité accrue, une léthargie, une anxiété, une fatigue, une perte d'appétit, des troubles du sommeil, une capacité de travail réduite, une activité créatrice et physique.

    Près du quart des patients atteints de prostatite chronique ne présentent aucun symptôme pendant une longue période, ce qui entraîne une visite tardive chez l'urologue (andrologue). L’impuissance, la vésiculite, l’épididymoorchite, la stérilité masculine, l’incontinence urinaire, la formation de calculs et de kystes de la prostate, la sclérose de la prostate, le développement d’un adénome et le cancer de la prostate peuvent compliquer l’évolution de la prostatite chronique.

    Diagnostic de la prostatite chronique

    Les informations nécessaires au diagnostic de la prostatite chronique sont obtenues à l'aide d'un examen complet en laboratoire et d'un instrument. L’examen initial pour suspicion de prostatite chronique comprend la clarification des antécédents et des plaintes, un examen externe des organes génitaux pour détecter la présence de sécrétions, éruptions cutanées, irritations, un examen rectal numérique de la prostate afin de déterminer les contours, les limites, la consistance et la douleur de la glande.

    Pour déterminer les modifications structurelles et fonctionnelles de la prostate, une échographie de la prostate (TRUS) est indiquée. Les méthodes importantes dans le diagnostic de la prostatite chronique sont l'étude de la sécrétion de la prostate, l'analyse d'urine, l'examen bactériologique de l'urètre et du frottis d'urine, un échantillon d'urine en verre triple, l'étude PCR et RIF du grattage des agents pathogènes des infections génitales, la détermination de l'antigène prostatique spécifique.

    La détection d'agents pathogènes de la chlamydia, de la mycoplasmose, de l'herpès, du cytomégalovirus, de la trichomonase, de la gonorrhée, de la candidose et de la flore bactérienne non spécifique, est cliniquement significative dans la prostatite chronique. La sécrétion de la prostate est examinée après la miction et le massage de la prostate. Les signes de prostatite chronique sont une augmentation du nombre de leucocytes dans le champ de vision, une diminution du nombre de grains de lécithine et la présence d'une microflore pathogène.

    Dans l'analyse générale de l'urine avec la prostatite chronique peuvent être détectés leucocyturie, pyurie, érythrocyturie. La culture bactériologique d'urine révèle le degré et la nature de la bactériurie. Pour les troubles de la reproduction, une étude du spermogramme et du test MAR est présentée.

    Le degré et les causes de la miction altérée aident à déterminer les études urodynamiques (débitmétrie, cystométrie, profilométrie, électromyographie). Ces études permettent de différencier la prostatite chronique de l'incontinence urinaire à l'effort, de la vessie neurogène, etc. En cas d'hématurie, d'hémospermie et de miction obstructive, un examen endoscopique est indiqué - urétroscopie, cystoscopie. Pour exclure les adénomes et le cancer de la prostate, le PSA est requis. Dans certains cas, une biopsie de la prostate avec examen morphologique des tissus est requise.

    Traitement de la prostatite chronique

    La prostatite chronique n'est pas facile à soigner, mais il faut se rappeler que le rétablissement est encore possible et dépend en grande partie de l'humeur du patient, de la rapidité de sa visite à un spécialiste, de la clarté du respect des instructions de l'urologue. Le traitement de la prostatite chronique bactérienne repose sur un traitement antimicrobien conforme à un antibiotique d’une durée minimale de 2 semaines. Pour réduire la douleur et l’inflammation, prescrit des AINS (diclofénac, ibuprofène, naproxène, piroxicam); Il a été démontré que les A-bloquants (tamsulosine, alfuzosine) détendaient les muscles de la prostate, restauraient l'urodynamique et la sécrétion de la sécrétion prostatique.

    Afin d'améliorer le drainage de la prostate, la microcirculation locale et le tonus musculaire, un massage thérapeutique de la prostate est effectué. Le massage de la prostate doit se terminer par la libération d'au moins 4 gouttes de sécrétion de la prostate. Le massage de la prostate est contre-indiqué dans les cas de prostatite bactérienne aiguë, d'abcès de la prostate, d'hémorroïdes, de calculs de la prostate, de fissures rectales, d'hyperplasie et de cancer de la prostate.

    Pour le soulagement de la douleur dans la prostatite chronique, le blocage paraprostatique et l’acupuncture peuvent être recommandés. Dans le traitement de la prostatite chronique, la physiothérapie est essentielle avec le traitement d'électrophorèse, d'échographie, de phonophorèse, de magnétothérapie, de magnétothérapie, d'inductométrie, de boue, de SMT, de bains chauds à 40 - 45 ° C, de lavements au sulfure d'hydrogène et d'eaux minérales, se installe dans la bouche

    Avec le développement de complications associées à la prostatite chronique, un traitement chirurgical est indiqué: élimination des rétrécissements de l'urètre; TURN de la prostate ou la sclérose de la prostate dans la sclérose de la prostate; résection transurétrale de la vessie avec sclérose du cou, ponction et drainage des kystes et des abcès de la prostate; Circisio pour phimosis causé par des infections récurrentes des voies urinaires, etc.

    Prévention de la prostatite chronique

    La prévention de la prostatite chronique nécessite le respect de l'hygiène sexuelle, un traitement rapide des infections urogénitales et extragénitales, la normalisation de la vie sexuelle, une activité physique adéquate, la prévention de la constipation, la vidange rapide de la vessie.

    Pour exclure la récurrence de la prostatite chronique, un examen dynamique de l'andrologue (urologue) est nécessaire. cures préventives de physiothérapie, multivitamines, immunomodulateurs; élimination de l'hypothermie, de la surchauffe, du stress et des mauvaises habitudes.

    Qu'est-ce que la prostatite chronique et est-il possible de la guérir?

    La maladie n’est pas facile du fait que la prostatite chronique commence plus souvent - progressivement. Une personne ne sait pas qu’elle est malade, elle élimine les premiers signes qui aident les médecins à diagnostiquer une maladie, la fatigue, le manque de sommeil, d’autres aspects du mode de vie.

    C'est parce que la tromperie dans la maladie est presque asymptomatique. La majorité des patients, environ 70%, présentent périodiquement des signes indirects. Que se passe-t-il dans la prostatite chronique, quelles sont ses conséquences?

    Le diagnostic de prostatite chronique

    Qu'est-ce que c'est - la prostatite et pourquoi est-ce chronique? Il s'agit d'un processus inflammatoire long, de plus de trois mois, latent ou qui coule clairement et qui affecte la structure de la prostate. Tout ce que le corps n'a pas réussi à gérer rapidement et de manière fiable entre dans la chronique. Autrement dit, il peut couler lentement (mais pas disparaître), il n'y a pas de manifestations visibles. Périodiquement, avec différentes intensités temporaires chez les patients, donner des exacerbations.

    Un homme ne peut pas suspecter de la maladie, et le processus avance, les changements augmentent, deviennent parfois irréversibles. Le nom "chronique" lui-même indique la négligence, un long cours de la maladie. Il est diagnostiqué hron. la prostatite est soit dans la phase aiguë, quand elle coule rapidement, soit par hasard, sur les examens prophylactiques.

    Cette chronique était auparavant considérée comme une maladie du troisième âge. Paradoxalement, mais parallèlement au développement des industries médicale et pharmaceutique, la plupart des maladies sont «plus jeunes». La prostatite chronique aujourd'hui n'est pas rare chez les hommes de tout groupe d'âge. Les jeunes risquent de tomber malades parfois même plus souvent que les personnes âgées. Surtout avec le caractère aléatoire du contact sexuel - le meilleur moyen de propager des infections urogénitales.

    La symptomatologie déguisée pour d’autres maladies ou simplement pour des signes de surmenage - a fait de la prostatite chronique la maladie la plus courante chez les hommes.

    Selon les statistiques médicales, un patient sur cinq qui est venu chez le médecin, un homme, souffre de cette maladie. La plupart apprennent l'existence de la maladie par hasard, en passant un examen de routine (examen clinique) ou en contactant un malaise dans la région pelvienne dans un établissement médical. Souvent même - pas à l'urologue. Ils redirigent l'homme à la bonne adresse: un thérapeute, un chirurgien, un gastroentérologue.

    Même un médecin comprend immédiatement qu’il est nécessaire de traiter une prostatite chronique, ce n’est pas toujours possible immédiatement. Un spécialiste de n'importe quel profil sait ce que c'est: la prostatite chronique. Mais les symptômes se chevauchant avec d'autres maladies, il est parfois nécessaire de clarifier les résultats d'un certain nombre d'enquêtes. Le thérapeute ne prescrira que des prescriptions générales, mais il suggérera un diagnostic sur cette base et dirigera le patient vers l'urologue.

    Les symptômes

    Les premières manifestations du malade ou de son environnement ne sont généralement pas associées à la cause réelle. Un inconfort dans la région génitale de la grève initiale provoque le système nerveux. Irritabilité excessive, réactions "explosives" aux bagatelles, alternant apathie, insomnie, faiblesse, fatigue, apparaissent précisément sur la base de chroniques du système reproducteur. Vous risquez de perdre votre appétit.

    Grogner est désagréable pour les autres, il est considéré comme un caprice, un «mauvais caractère». Il est difficile de qualifier un tel personnage de bon, l'homme lui-même est épuisé par le fait que tout ne l'est pas. En fait, ce sont des symptômes de prostatite chronique, une correction de la maladie et un traitement adéquat sont nécessaires.

    Toujours caractéristique des symptômes de prostatite chronique:

    1. Mictions fréquentes.
    2. Douleur de caractère pleurnichard, s'étendant dans l'aine, le périnée, le rectum. Irradie la douleur constante dans le scrotum, la tête du pénis, le sacrum fait mal.
    3. La miction est douloureuse, surtout à son début et à sa fin.
    4. La prostate est touchée, c'est la glande endocrine. Les dysfonctionnements de l'organe endocrinien provoquent une transpiration, des tremblements.
    5. L'entrejambe semble froide - la circulation sanguine est altérée.
    6. Même la couleur de la peau change - localement, dans la projection de la zone douloureuse.
    7. Il peut y avoir une petite quantité de sécrétion de la prostate par le pénis. Ceci est causé par un tonus faible de la glande: quand une personne se contracte, la glande ne conserve pas une partie du contenu.
    8. Psychologiquement tolérés par les hommes sont des violations de la sphère sexuelle. La prostatite chronique est lente, pas aiguë, mais affecte fortement la fonction sexuelle. La pathologie de la prostate perturbe l'érection. Souffrance et éjaculation. Une érection s'affaiblit, l'éjaculation devient rapide, prématurée. La production de testostérone - l'hormone de la masculinité - diminue. Tous ensemble conduit à une perte de désir sexuel. Un sentiment d'infériorité se forme. Un homme de tout âge est important de se sentir comme un homme - dans tous les sens du terme.

    Déterminer la nature des symptômes ne peut que le médecin familier avec les caractéristiques de l'évolution de la prostatite chronique.

    Ayant oublié les symptômes de la prostatite chronique au stade où la pathologie est encore facile à identifier et à traiter, il est également plus facile, l'homme devient un urologue patient avec un délai

    La psyché est organisée de sorte qu'une personne ne puisse pas croire en la présence d'une maladie pendant une longue période. Même en connaissant les statistiques: chaque dixième homme est malade, l'homme se convainc qu'il n'est pas ce dixième, il y en a neuf de plus. Le cerveau tente de se protéger contre le stress. Mais c'est la position d'une autruche (tête dans le sable). Ce ne sera pas plus facile.

    Quels sont les symptômes?

    Lorsque les symptômes sont exprimés, il a des raisons anatomiques et autres. Dans l'inflammation chronique, la douleur n'est pas seulement causée par le processus lui-même.

    Un élargissement de la glande entraîne une compression qui rétrécit l'urètre qui excrète l'urine. Le fer s'adapte à ce canal, l'enveloppe. L’agrandissement de la prostate à la suite d’une inflammation le rend encore plus ajustable, en comprimant le canal urinaire. D'où les symptômes:

    1. L'urine ne peut plus passer librement dans le canal rétréci. Il en résulte un courant d'affaiblissement et pas complètement.
    2. Il y a un sentiment que la vidange complète de la vessie ne l'est pas. Ce qui est vrai
    3. La miction devient de plus en plus fréquente: de nouvelles portions sont constamment ajoutées à l'urine résiduelle le long des uretères. Un homme est forcé de se rendre souvent aux toilettes, particulièrement débilitant - la nuit.
    4. Les douleurs douloureuses sont causées à la fois par le processus inflammatoire, le rétrécissement du canal et le débordement constant de la vessie. La région des organes reproducteurs étant intensément innervée, la douleur irradie vers les organes voisins et dans toute la région pelvienne.
    5. Le début et la fin de la miction sont douloureux, parfois il est interprété à tort comme un signe de cystite. Le symptôme est similaire, mais les causes de l'apparition de la douleur sont différentes. Avec la cystite, l'inflammation envahit la vessie, d'où viennent les pulsions douloureuses. Le symptôme douloureux de la prostatite chronique résulte d'une inflammation prolongée de la prostate.

    Causes de la maladie

    La prostatite elle-même, et même chronique, ne se produit pas. C'est nécessairement pour des raisons spécifiques. Ce ne sont pas toujours les conséquences d'un processus aigu prolongé du même nom, non traité ou sous-traité. Bien que le passage à la chronique de l'état aigu - l'une des causes probables.

    Il existe d’autres causes, non évidentes, de la prostatite chronique. Souvent, une infection de la prostate pénètre dans les voies urinaires au cours d'une urétrite. Le processus ne donne pas une image précise, il se développe implicitement, presque imperceptiblement. L'attention et le traitement est centré sur la primo-infection, le patient ne pense pas à la formation parallèle d'une prostatite chronique de nature secondaire.

    Facilite la pénétration des micro-organismes dans la prostate par un certain nombre de facteurs:

    • Infection de structures anatomiquement proches - organes et voies urinaires;
    • Positionnement d'un cathéter ou même d'un cathétérisme unique des conduits urogénitaux, de la vessie;
    • Augmentation de l'infection (reflux intraprostatique en amont) dans les voies urinaires;
    • Le phimosis;
    • Diagnostic utilisant des méthodes instrumentales invasives - tissu endommagé, blessé, est plus susceptible à l'inflammation;
    • Le sexe anal non protégé.

    Si l'immunité est à un niveau, presque n'importe lequel des facteurs énumérés peut être neutralisé par elle.

    Ensuite, la flore infectieuse sera vaincue par les défenses de l'organisme. Même quand il entre dans la prostate elle-même.

    Exception: infection déjà existante. Le corps ne l'a pas surmonté. Conclusion: il est considérablement affaibli, échoué. Ne peut pas résister plus loin.

    L'immunité consiste à «baisser» en poussant un homme vers un groupe à risque à contracter une prostatite sous une forme chronique et pour de telles raisons:

    1. SRAS de toute étiologie, surtout souvent. Les lésions virales ne sont pas seulement infligées au système immunitaire, elles sont souvent compliquées par des maladies des organes et des systèmes. La cible peut être sélectionnée et la prostate.
    2. L'intoxication. Nourriture, drogue, microbien, alcoolique - tout. Tous ses types réduisent les défenses.
    3. Processus congestifs dans la région pelvienne. Étant donné que tout le système reproducteur est situé dans le bassin et que la prostate, en tant que composant important, y est située, la localisation de la stagnation dans ce segment du corps, une circulation sanguine altérée, l’affecte. Le secret produit par la glande est également stagnant, peu dérivé, et présente un risque d'infection.
    4. La formation de calculs rénaux et l'accumulation de sels sous forme de calculs dans la prostate elle-même. Ces troubles menacent également de se transformer en processus inflammatoire.
    5. Déformation de l'urètre sous forme de rétrécissement. Pathologie, survenant souvent chez l'homme: la structure de l'urètre masculin est plus vulnérable à cette maladie. La canalica urinaire est de nature étroite, de même que les organes urinaires de l'homme. Divers facteurs affectant la membrane muqueuse interne de l'urètre provoquent un rétrécissement. C'est le processus de remplacement de la membrane muqueuse - tissu conjonctif en expansion. Des cicatrices denses se forment, le canal est rétréci. Dans les cas graves - chevauchements. Tout cela provoque la stagnation du contenu de la vessie et de la prostate. Sans aide en temps opportun, le développement de l'inflammation est inévitable.

    La négligence est lourde de conséquences. Les infections peuvent être traitées et peu de gens savent qu’une prostatite chronique peut compliquer la cause. Ce type de développement de la maladie est caractéristique des hommes jeunes et d'âge moyen sexuellement actifs. S'ils sont illisibles, imprudents lors de contacts sexuels. Certaines infections, telles que la chlamydia, peuvent parasiter le corps pendant des décennies et le détruire progressivement. Et présentez-vous - seulement à un stade avancé. C'est pourquoi - la chronique.

    Types de prostatite chronique

    Il existe plusieurs types de la même maladie - la prostatite:

    • Bactérien chronique;
    • Latente chronique (syndrome de douleur chronique pelvienne);
    • Inflammatoire asymptomatique;
    • Prostatite chronique congestive.

    Bactérienne chronique

    Lorsqu’il est examiné par un spécialiste, ce type est détecté sans trop de difficulté. Il a des symptômes typiques: les tests le montreront. Tant dans l'urine que dans les sécrétions prostatiques libérées après le massage, les bactéries et les globules blancs sont déterminés. Ceux-ci et d'autres - un montant accru. Quand c'est le cas: on diagnostique chez les hommes une prostatite chronique. La prostate est enflammée, les bactéries y sont parasitaires et le corps produit des globules blancs pour la contrebalancer.

    Chronique latente

    Forme cachée. La douleur pelvienne est présente, d'où le deuxième nom: syndrome de la douleur pelvienne. C'est chronique, plus de trois mois, c'est un signe diagnostique. Ce syndrome a deux sous-espèces: inflammatoire et non inflammatoire.

    Le syndrome inflammatoire de la bronchite chronique (douleur pelvienne chronique) inclut de tels symptômes de XP. prostatite:

    • Syndrome douloureux;
    • Leucocytose d'urine, sécrétions prostatiques, éjaculation (l'analyse est prise après le massage de la prostate).

    L'image est la suivante: il y a une inflammation, il y a aussi une réponse immunitaire (un grand nombre de leucocytes), mais il n'y a pas de bactérie dans l'analyse. L'inflammation latente, latente est cachée, mais il s'agit d'une prostatite chronique et un traitement est nécessaire.

    Inflammatoire asymptomatique

    Cette espèce est difficile à identifier. Il ne donne pas longtemps les symptômes caractéristiques de la prostatite chronique. Des changements pathologiques dans la prostate se produisent, mais il n'y a pas de plaintes, l'homme ne ressent pas ce processus. Parmi ceux souffrant d'hommes de la prostate chroniques cette maladie, une inflammation asymptomatique de la prostate, un tiers des patients sont malades.

    La pathologie est généralement détectée au hasard, avec un examen parallèle de ceux qui ont fait une demande pour d'autres raisons.

    Les causes exactes de la maladie n'ont pas encore été établies. Ils suggèrent l'existence de bactéries qui ne sont pas encore disponibles pour les méthodes de diagnostic de la modernité.

    • La glande augmente, dans elle se forment les centres de durcissement;
    • Augmentation du taux de PSA dans le sang (antigène spécifique de la prostate);
    • La palpation de la prostate est douloureuse, révèle l'hétérogénéité de la structure, l'asymétrie, une augmentation de l'organe.

    Une biopsie est nécessaire, elle clarifiera la nature du processus inflammatoire. PSA conduit à la normale, le traitement avec le type spécifié de prostatite chronique est juste que. Il est effectué en ambulatoire. Périodiquement, le patient est examiné pour PSA, si nécessaire, un cycle de réduction de cet indicateur se répète.

    Prostatite chronique congestive: concept, causes

    La maladie est diagnostiquée si souvent qu'il convient de noter ses caractéristiques séparément. Ce sont les processus de stagnation - la principale cause de maladie chronique de la prostate. Et parce que cette espèce est commune. Ils appellent cela encore - non infectieux, l’infection n’était pas l’élan du développement de la maladie.

    • Hypodynamie - à tout âge;
    • Sexe irrégulier;
    • Abstinence sexuelle (ascèse);
    • Excès sexuels;
    • Blessures pelviennes;
    • Lésion vertébrale;
    • Maladies qui abaissent la température optimale de la région pelvienne, créant une augmentation locale de la température;
    • Anomalies de la structure et de la localisation des vaisseaux du secteur urogénital;
    • Défauts anatomiques des organes adjacents (intestin, vessie);
    • Intoxication de tout genre (risques professionnels, tabagisme, alcool, toxicomanie);
    • Maladies du système musculo-squelettique (colonne vertébrale, articulations de la hanche);
    • Violations d'échange.

    L'hypodynamie

    Si un homme est inactif, le travail est sédentaire, il ne juge pas nécessaire de consacrer du temps à la santé, il court un grand risque. Homme de congestion veineuse fournira. Cela concerne le segment pelvien en particulier. Les autres parties du corps sont plus capables de bouger. Et dans le bassin, la circulation est léthargique, inactive.

    La prostate, comme le fruit d'une grenade, est constituée de nombreux petits morceaux de glandes reliés en un système. Le contenu de la prostate circule entre eux, son secret est l'éjaculation. La prostate a son propre système de drainage, son contenu liquide est déplacé, renouvelé, alimenté en nourriture par le spermatozoïde. Effectue des fonctions vitales.

    Lorsque l'hypodynamie perturbée et la circulation sanguine et le drainage dans la glande.

    Vie sexuelle irrégulière

    Lorsque l'activité sexuelle d'un homme est en désordre, avec de longues interruptions, il peut provoquer une prostatite congestive, en servir de cause. Après tout, l'activité est préservée, le désir et l'excitation apparaissent périodiquement et la relaxation est possible - pas toujours. C'est une situation physique (et morale) difficile: un désir douloureusement inébranlable. La congestion à plusieurs reprises à ces moments dans la prostate augmente. Prémisse puissante de la maladie.

    Excès sexuel

    Excès, comme un manque - pas la norme. La déviation par rapport aux normes est toujours lourde. Exploitation excessive du système de reproduction - violence à son encontre. La glande est épuisée, affaiblie par le fait que la force brute cause un déséquilibre entre le physique et l’émotionnel. La décharge sera incomplète, une partie du secret deviendra stagnante.

    Blessures pelviennes

    La zone densément innervée contribue également à la maladie lorsqu'elle est blessée, ce qui viole la conduction de l'influx nerveux.

    Lésion vertébrale

    De même, la colonne vertébrale conduit les nerfs et, si elle a subi un traumatisme, l'innervation de la glande peut être perturbée, entraînant des défaillances fonctionnelles.

    Fièvre

    Les maladies avec hyperthermie, survenant à proximité de la prostate, violent son régime de température optimal. Le système reproducteur des hommes réagit de manière très sensible à la température «pas leur propre». C'est pourquoi les testicules sont sortis pour ne pas surchauffer les spermatozoïdes.

    Dans la prostate également, la température requise pour le sperme doit être maintenue. S'il est plus haut, le fer ne fonctionne pas correctement, il est possible que le moteur stagne.

    Ostéochondrose, coxarthrose

    L'innervation, la circulation sanguine est brisée. Et surtout, ces maladies limitent fortement les possibilités de mouvement actif. L'ostéochondrose lombaire oblige le patient à être protégé des gestes inutiles. La coxarthrose modifie la démarche, la marche est douloureuse. Naturellement, la restriction de la mobilité et de la circulation sanguine met également la valve. Il est très appauvri dans le bassin. Toute étendue de prostatite: qu'elle soit chronique ou stagnante - se développera rapidement l'un ou l'autre.

    Il existe des exercices qui aident à résoudre le problème, mais peu d'hommes les font. Il convient de réfléchir aux facteurs de risque. Si les veines sont malades (thrombophlébite) ou si des hémorroïdes sont diagnostiquées, ce qui est également un problème veineux et stagnant, le risque de prostatite chronique chronique augmente à plusieurs reprises.

    En quoi est-ce différent, s'il y a une prostatite - stagnation?

    Symptômes de prostatite congestive chez l'homme

    Les symptômes en cas de prostatite congestive ressemblent en partie à des manifestations aiguës. Mais effacé, pas si prononcé. C'est:

    1. Inconfort périnéal. Douleur ou sensation de douleur désagréable. Irradiation dans la région sous-jacente, le sacrum est caractéristique. L'accumulation de ces douleurs après un long séjour dans une posture statique (debout, assis) encourage le patient à penser que ses sources sont surchargées.
    2. Certaines personnes souffrant de prostatite congestive, les hommes notent la sensation d'un corps étranger légèrement au-dessus de l'anus ou dans le périnée.
    3. Mictions fréquentes. Pendant la journée - un peu, la nuit - plusieurs fois. Restreindre l'envie est difficile, la nuit pénible manque de sommeil.
    4. Dysfonctionnement sexuel. Erection lente, rapports sexuels courts - au début de la maladie. Éviter l'intimité sexuelle, la perte de désir, l'impuissance - avec le développement de la prostatite congestive, sans traitement.
    5. Sensation de débordement critique de la vessie, ne passant pas après la miction.
    6. Troubles neurologiques: changements d'humeur, irritabilité, apathie, dépression.
    7. Fatigue rapide dans n'importe quel travail.
    8. Érections nocturnes douloureuses sans rapport avec la proximité. Passe après la miction ou les rapports sexuels.
    9. Le sperme peut contenir des impuretés ponctuelles dans le sang.
    10. Signes de thrombophlébite: hémorroïdes, veines saillantes dans les jambes, vues visuelles à travers la peau du scrotum et élargissement des veines.

    Complications de la maladie

    Les conséquences de la prostatite chronique sont diverses, parce que le travail destructeur, il est constamment. Les rémissions alternent avec des exacerbations, mais la maladie ne disparaît pas du tout.

    Les complications désagréables, dont certains sont des symptômes, sont considérées comme le développement de la maladie agaçante masculine, le reste se développant de manière latente:

    • Problèmes d'érection.
    • Réduction de la sécrétion ou du manque d'éjaculation.
    • La diminution de la puissance, jusqu'à sa disparition complète.
    • Difficulté à uriner.
    • La cystite
    • Strictures du col de la vessie, de l'urètre.
    • Rétention urinaire aiguë.
    • Les hémorroïdes.
    • Désir morbide et incapacité à uriner. La vessie est pleine, pas l’écoulement d’urine.
    • Une chronique prolongée de la prostate peut être transformée en oncologie.
    • Depuis que la condition est prolongée, le système nerveux souffre beaucoup. Dépression fréquente, apathie, fatigue, irritabilité non motivée et non contrôlée.
    • Tissu cicatriciel de la prostate. La focalisation de l'inflammation provoque des changements structurels dans la glande. Le tissu glandulaire de la prostate est progressivement remplacé par des cordons grossiers - cicatrices du tissu conjonctif. Le tissu cicatriciel n'a pas la fonction de la prostate. Ce processus s'appelle la fibrose.
    • La transition du processus inflammatoire à l'ensemble du système reproducteur masculin. Les testicules, les vésicules séminales (vésiculite) sont touchés et les appendices deviennent enflammés. La capacité de reproduction est d'abord réduite de manière significative, puis l'infertilité se forme.

    Même avec un début asymptomatique, une maladie très avancée se manifeste. Lorsque ces problèmes se posent à un homme de toute sa taille, il s'inquiète: comment vivre maintenant avec une prostatite chronique?

    Diagnostics

    Pour soigner la prostatite chronique ou toute autre prostatite, il est nécessaire de déterminer le type de maladie dont souffre un patient. La guérison est alors possible. La tactique de traitement dépend de la détermination correcte du type: le médecin s’oriente en fonction du diagnostic. Il sait comment traiter une prostatite chronique, stagnante ou tout autre type, comment guérir, se débarrasser à jamais d'un tel désastre.

    La première question à poser au patient est généralement la suivante: combien de temps les symptômes douloureux ont-ils été détectés? Si le processus dure depuis trois mois ou plus, il s'agit déjà d'une chronique. C’est-à-dire que la douleur, les autres symptômes sont secondaires. Ce signe est accepté définissant dans tout le monde médical.

    Le diagnostic nécessitera un examen histologique. L'histologie déterminera s'il existe un processus inflammatoire. Une alternative pourrait être l'étude de la sécrétion de la prostate par la microflore inflammatoire.

    Traitement de la prostatite chronique

    Lorsque les hommes présentent des signes similaires aux symptômes de la prostatite chronique, ils s'énervent. Certains se perdent. Mais la question prioritaire pour les hommes, à laquelle les malades cherchent la réponse: est-il possible de le guérir, cette prostatite chronique, et - comment?

    Le traitement de la prostatite chronique, qui survient souvent chez les hommes, est une question extrêmement importante. La maladie n’est pas facile, prolongée, avec des rechutes, mais quand même: la prostatite chronique est curable. Si cela ne va pas à l'extrême. Même dans ce dernier cas, la maladie peut être grandement soulagée pour enrayer la maladie, la transférer en rémission.

    Chronique - ne signifie pas "incurable", cela indique seulement le long processus. Si le processus inflammatoire héberge la prostate depuis plusieurs années, il s'agit d'une chronique. Mais trois mois et demi aussi. Que ce soit guérir un "jeune" chronique ou chroniques d'expérience - prostatite? Oui, la prostatite chronique est traitée, il est possible de la guérir. Nous avons besoin d'un médecin compétent et de la confiance de son patient. Pourquoi - faire confiance? Sans confiance, le strict respect des recommandations est difficilement possible. Et en violation de leur maladie va trouver une faille, peut se cacher, et plus tard - donner une rechute. Le traitement de la prostatite xp n'est pas facile. Ceci ne doit pas être oublié.

    Types de traitement

    Il existe trois méthodes médicalement acceptées pour traiter la prostatite chronique chez les hommes:

    • Les médicaments;
    • Sans drogue, à l'aide d'équipement;
    • Chirurgical - Chirurgical.

    Traitement de la toxicomanie

    Les schémas thérapeutiques pour la prostatite chronique non bactérienne et bactérienne varieront. Lorsque bactérienne injectée des antibiotiques. Mais parfois, les régimes sont les mêmes: après avoir prescrit des antibiotiques à tester pendant une courte période avec une forme non bactérienne, le médecin vérifie le résultat. Si le médicament s'est amélioré (et dans presque la moitié des cas, cela se produit), les antibiotiques continuent. Il s'avère que l'agent infectieux n'est tout simplement pas détecté à temps.

    Le patient a besoin de comprendre: les médicaments seuls, sans renoncer aux habitudes et aux causes qui ont conduit à la maladie, ne peuvent pas faire face.

    L'élimination des facteurs de maladie est importante.

    Et ce n'est pas facile, changez votre style de vie.

    Mais si le patient n’a pas l’intention de ressentir les conséquences de la prostatite chronique, de vivre avec elles, de sentir les symptômes s’aggraver, il tentera d’éliminer les causes de la maladie.

    Dans le complexe médical prescrit:

    • Des antibiotiques;
    • Médicaments vasodilatateurs;
    • Agents immunostimulants;
    • Médicaments anti-inflammatoires;
    • Antispasmodiques;
    • Stimulateurs du métabolisme de la paroi vasculaire - angioprotecteurs.

    Le médecin choisit parmi cet arsenal de fonds - le patient spécifique qui convient.

    Appliquer et alpha1-bloquants, mais seulement après une cure d'antibiotiques. Les médicaments détendent les tissus musculaires lisses de la prostate et en soulagent la tension.

    Parfois antidépresseurs prescrits. Des antihistaminiques peuvent être utilisés.

    Traitement non médicamenteux

    La prostatite chronique est bien traitée par la physiothérapie et d’autres méthodes modernes. C'est:

    • Électrophorèse - utilisation de solutions thérapeutiques pénétrant dans le tissu à l’aide du procédé à l’électrode;
    • Phonophorèse - échographie en tandem avec des médicaments;
    • Thérapie au laser;
    • Traitement thermique aux micro-ondes.

    Les méthodes sont utilisées à la fois en monothérapie et en combinaison (si nécessaire) avec d’autres types de thérapie.

    Traitement chirurgical

    Les chirurgies sont rarement nécessaires, uniquement lorsque la prostatite chronique est compliquée par le processus sclérotique. Si la prostate est sclérosée ou si la sclérose a affecté d'autres départements (collines séminales, canaux de la sécrétion prostatique), la qualité de vie des patients est appauvrie, réduite et des modifications pathologiques se produisent dans les structures des organes de reproduction.

    Rescue endoscopie chirurgie. Sur le plan opératoire, même la prostatite congestive chronique peut être traitée qualitativement.

    Le traitement de la prostatite chronique est effectué et commercialement, le prix est différent: de sept à quarante mille dans les cliniques métropolitaines. Cela varie en fonction des manipulations et de la durée du cours. La prostatite chronique se manifeste de différentes manières, et l’évolution ne peut être qualifiée d’approximative en termes de traitement. Combien de prostatite chronique est traitée? Cas simples - un mois. Difficile - jusqu'à trois ou plus.

    Est-il possible de guérir la prostatite chronique par une méthode ou leur combinaison? Parfois oui. Surtout si le premier appel aux médecins n'était pas tardif. Mais il faut être observé périodiquement. La chronique est difficile à traiter. Les organismes sont différents. Le mode de vie n'est pas pareil. Personne ne risquerait de donner une garantie de rémission à vie, même si cela se produit. Plus de chances pour la santé des patients qui ont éliminé les facteurs qui provoquent la maladie au maximum. Mais il vaut la peine d'être prévenu pour eux aussi.