Principal
Les symptômes

Qu'est-ce que l'impuissance - causes et premiers signes, traitement par des médicaments et remèdes populaires?

Beaucoup d'hommes modernes ont des problèmes avec le fonctionnement du système urogénital. De telles maladies comprennent le trouble érectile (sexuel) ou l'impuissance. Pour cette maladie est caractérisée par l'impossibilité de l'apparition ou le maintien d'une longue érection, ce qui conduit à des rapports sexuels défectueux. Il existe un certain nombre de causes d'impuissance chez les hommes, en fonction de certains facteurs.

Qu'est-ce que l'impuissance chez l'homme?

Maladie de l'homme, dans laquelle il y a une érection faible, ou son absence complète - l'impuissance. En médecine, cette déviation est appelée dysfonction érectile. Ses symptômes et ses causes d'apparition dépendent d'un certain nombre de facteurs. En règle générale, un tiers des représentants masculins âgés de 18 à 60 ans souffrent d'impuissance. Il existe plusieurs types de maladies:

  1. Impuissance organique. Ce type de déviation sexuelle survient lors de violations de l'excitation sexuelle. L'attirance sexuelle pour une femme (libido) est normale. La structure du pénis n'est pas brisée, mais il n'y a pas d'érection.
  2. Dysfonctionnement érectile psychogène - un dysfonctionnement grave dans le développement de l'impulsion d'excitation, qui est le principal pour activer la fonction érectile.
  3. Une forme mixte d'impuissance chez l'homme est une combinaison des deux premiers types. Il est corrigé très souvent, car un mécanisme de la maladie en déclenche un autre.

Signes de

Les signes d'impuissance dépendent du type de maladie. Avant d'examiner en détail les causes de l'impuissance masculine, il est utile de s'attarder sur ses principaux symptômes:

  • absence d'érection involontaire à tout moment de la journée;
  • une diminution significative ou une disparition complète de la fonction érectile (un homme ne peut pas forcer le pénis même en présence d'une forte excitation);
  • l'éjaculation prématurée (éjaculation), qui est fixée chez les hommes ayant une expérience sexuelle significative;
  • un niveau d'érection insuffisant (le pénis est agrandi, mais sa taille n'est pas suffisante pour la mise en place de rapports sexuels complets);
  • diminution sévère ou absence de libido;
  • incapacité à un coït normal (rapports sexuels) en raison d'une érection à court terme.

Les causes

La dysfonction érectile est diagnostiquée comme une maladie distincte ou une conséquence de pathologies. Les causes de l'impuissance sont donc différentes. Ils ont un impact tangible sur les mécanismes et les niveaux de mise en érection complète du pénis. Le résultat: des problèmes physiques et psychologiques. L’impuissance sexuelle chez les hommes est formée pour ces raisons:

  • surmenage physique;
  • problèmes psychologiques;
  • anomalies neurologiques;
  • manifestation de maladies du système endocrinien;
  • lésion vasculaire;
  • perturbation du foie (généralement une insuffisance hépatique);
  • embonpoint ou émaciation, diabète;
  • blessures, maladies des organes génitaux masculins;
  • hypertension, problèmes avec le système cardiovasculaire;
  • l'impuissance peut provoquer la prise de certains médicaments;
  • mauvaises habitudes (toxicomanie, tabagisme, alcoolisme);
  • vie sexuelle irrégulière, masturbation fréquente.

Psychologique

La dysfonction érectile est souvent associée à des causes psychologiques. Le désordre d’un tel plan est causé par un traumatisme psychologique infantile chez les adolescentes. Les problèmes surgissent à cause des nuances de l'éducation, des maladies sexuellement transmissibles passées, de la peur de la grossesse, du partenaire, du manque d'expérience sexuelle. En règle générale, les patients d'âge mûr «guérissent» indépendamment de l'impuissance psychologique, et les jeunes garçons ont besoin de l'aide d'un psychologue et d'un sexologue.

Vasculaire

Les catalyseurs les plus courants des troubles sexuels sont les causes vasculaires de l'impuissance masculine. L'impuissance vasculogène (vasculaire) est un trouble résultant de transformations fonctionnelles et organiques des vaisseaux sanguins du pénis. La maladie survient pour deux raisons:

  • une augmentation du débit sanguin des corps caverneux de dignité masculine au moment de l'érection (l'activité des sphincters veineux régule le niveau de pression artérielle dans les corps caverneux lorsqu'un membre est excité);
  • violation du flux sanguin vers les corps caverneux du pénis masculin.

L'impuissance vasculaire se développe dans le processus des maladies suivantes:

  • les varices;
  • le diabète;
  • l'athérosclérose;
  • blessures du petit bassin, du périnée.

Hormonal

Les causes de l'impuissance chez l'homme peuvent être hormonales. L'essence du problème est que le corps a un déficit en testostérone. Une quantité insuffisante de cette hormone importante se produit lorsque le système endocrinien fonctionne mal. Ces troubles entraînent une production accrue de prolactine, qui bloque activement la testostérone. En conséquence, toutes les réactions responsables d'une érection complète ralentissent. Selon les recherches médicales, l'impuissance hormonale est souvent diagnostiquée chez les hommes d'âge moyen et avancé.

Neurogène

La dysfonction érectile apparaît parfois pour des raisons neurogènes. Il peut être provoqué par des maladies apparaissant sur fond d'anomalies dans le fonctionnement de la moelle épinière, du système nerveux central et des terminaisons nerveuses des organes pelviens. L’impuissance neurogène chez l’homme est souvent observée en présence de telles maladies et anomalies:

  • sclérose en plaques;
  • La maladie de Parkinson;
  • l'apparition de tumeurs malignes;
  • accident vasculaire cérébral;
  • hernie vertébrale;
  • La maladie d'Alzheimer;
  • lésion de la moelle épinière;
  • syringomyélie (une maladie du système nerveux central dans laquelle le canal principal de la moelle épinière se dilate et des cavités avec du liquide céphalo-rachidien se forment à proximité).

Iatrogène

Après les médicaments à long terme prescrits pour le traitement des troubles psychologiques, la goutte, les maladies cardiovasculaires, les ulcères d'estomac, l'impuissance iatrogène est souvent observée. Cela peut être dû à la prescription de médicaments contre-indiqués chez le patient. Encore faut-il prendre en compte la consommation illettrée de drogues. Si vous remplacez le médicament par un analogue ou si vous refusez de le prendre, dans la plupart des cas, l'érection est restaurée.

Causes de l'impuissance chez les hommes de plus de 40 ans

Les représentants modernes du sexe fort, qui ont atteint l'âge de quarante ans, souffrent d'impuissance dans 48% des cas. L’apparition de l’impuissance dans 40 ans a de nombreuses raisons. Les principaux facteurs qui ont un effet négatif sur la puissance de ce groupe d'âge d'hommes sont:

  • régime alimentaire inapproprié;
  • troubles mentaux;
  • consommation excessive d'alcool;
  • traitement avec certains médicaments;
  • l'hérédité;
  • fumer;
  • formes graves de maladies infectieuses ou inflammatoires.

Causes de l'impuissance chez les hommes après 50 ans

Après 50 ans, l'homme a une érection plus faible. Parfois, ce fait est associé à des changements physiologiques liés à l’âge, à une diminution de la production de testostérone, mais l’impuissance est souvent secondaire. Son identification est due à des maladies caractéristiques de ce groupe d’âge. Les principaux catalyseurs de la dysfonction érectile après 50 ans sont les facteurs suivants:

  • l'athérosclérose;
  • anomalies du système endocrinien;
  • troubles psychologiques;
  • diabète sucré;
  • neurologie;
  • maladies de l'appareil reproducteur de la forme chronique (orchite, prostatite, urétrite, etc.);
  • mauvaises habitudes (tabagisme, toxicomanie, alcoolisme);
  • l'utilisation de produits nocifs;
  • consommation régulière de dispositifs médicaux spécifiques.

Traitement

Les mesures thérapeutiques visant à éliminer l'impuissance masculine varient en fonction du type de maladie, de sa gravité et des caractéristiques du patient. Les méthodes les plus efficaces de traitement de la dysfonction érectile sont:

  1. L'utilisation de médicaments. Ne vous soignez pas, sinon, au lieu de renouer avec des relations sexuelles et une bonne santé, vous ne pouvez qu'aggraver la situation. Vous devez consulter un spécialiste qui vous indiquera la meilleure option de traitement et respectera scrupuleusement les instructions d'utilisation du médicament.
  2. Pour maintenir la santé et la force des hommes, il est important de prendre régulièrement de la vitamine D, par exemple sous forme de comprimés à croquer Ultra-D. Ils contiennent 25 microgrammes (1 000 UI) de cholécalciférol (vitamine D3). Grâce à la forme des comprimés à croquer Ultra-D, vous pouvez le prendre à n'importe quel moment de la vie, sans boire.
  3. La psychothérapie est utilisée pour éradiquer l'impuissance causée par des causes psychogènes. Il est également pertinent dans le traitement du type organique de la faiblesse sexuelle.
  4. Pour la méthode de traitement de l'impuissance par le vide, la stimulation mécanique du pénis est caractéristique, ce qui est souvent utilisé en thérapie complexe.
  5. Injection. Le médecin prescrit des injections à un homme pour dilater les vaisseaux sanguins, ce qui rétablit la fonction érectile normale.
  6. Une intervention chirurgicale est également utilisée dans certains cas. Lorsque l'insuffisance circulatoire est causée par des troubles vasculaires et veineux, une intervention chirurgicale est nécessaire. Il aide à augmenter le flux sanguin vers les corps caverneux.

Vidéo: la cause de l'impuissance

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Signes et traitement de l'impuissance à la maison

09/17/2017 maladies masculines 22 243 vues

L'impuissance est une violation des fonctions sexuelles, un affaiblissement ou un manque d'érection (18 médicaments pour augmenter l'érection), à la suite de quoi un homme ne peut pas terminer ses rapports sexuels. Dans le même temps, le pénis peut être dans un état excité pendant une courte ou une longue période. La maladie nécessite un traitement combiné.

Types d'impuissance

L’impuissance chez les hommes est divisée en deux types principaux - organique et psychologique. La troisième catégorie est combinée, dans laquelle les deux types principaux de la maladie sont combinés.

L’impuissance organique est une impuissance qui augmente progressivement et qui est causée par des facteurs physiologiques (affections urologiques - maladies vénériennes, problèmes de vaisseaux sanguins, etc.). La durée d'une érection commence à diminuer, elle disparaît progressivement. Dans ce cas, les heures matinales et nocturnes sont spontanées.

L'impuissance psychologique se forme dans le contexte de facteurs psychogènes (dépression, stress, névrose, etc.). La faiblesse masculine apparaît de manière inattendue. En même temps, les érections soudaines du matin et du soir ne disparaissent pas. L'impuissance psychologique se manifeste sporadiquement.

Il existe d'autres types d'impuissance de l'impuissance masculine - neurorécepteur et vertébral (organique et fonctionnel). Combiné combine les causes de différentes catégories de la maladie.

Causes de l'impuissance

La puissance peut être violée pour plusieurs raisons. Dans certains cas, l'impuissance est observée chez les personnes âgées. La raison sont des troubles hormonaux. Beaucoup d'hommes ont une diminution de leur puissance après 40 ans. L’impuissance organique est classée en plusieurs types:

  1. L'impuissance d'origine endocrinienne est due à un déficit en hormone testostérone. Le plus souvent, ce type d'impuissance se retrouve chez l'homme après 50 ans. La raison peut être un déséquilibre des niveaux hormonaux avec l'apparition ultérieure de maladies endocriniennes.
  2. La faiblesse masculine d'origine anatomique se produit en raison de la courbure du pénis, de son retrait partiel ou complet ou de son érection douloureuse. La douleur provoque parfois une hernie dans le scrotum. La raison de la violation de la puissance peut être une bride trop courte ou d'autres anomalies congénitales du pénis.
  3. Les troubles neurogènes sont associés à des maladies du système nerveux, diverses blessures, blessures. Les causes peuvent être la sclérose en plaques, la neuropathie.
  4. L'impuissance vasculaire est due à des troubles circulatoires du pénis. Lorsque le flux sanguin est insuffisant, le pénis gonfle très lentement ou ne remplit pas l'organe. La raison est également une faible musculature du pénis.

Il existe un certain nombre d'autres types d'impuissance masculine et les raisons de leur apparition.

Autres causes d'impuissance:

  • inflammation du système reproducteur, qui est transmise par les partenaires;
  • diabète sucré;
  • prostatite chronique;
  • prendre certains médicaments;
  • intoxication par des substances toxiques (essence, plomb, etc.).

Tous les problèmes d’activité sont considérablement aggravés par l’alcool, qui affecte négativement les testicules et la prostate, ainsi que par la dépendance à la nicotine, qui inhibe les centres sexuels. En conséquence, l'érection s'affaiblit progressivement. Plus souvent observé de tels signes chez les jeunes.

Regardez la vidéo - comment se débarrasser de l'impuissance:

Symptômes de la puissance diminuée

Avec l'impuissance organique, les symptômes apparaissent progressivement. Au début, les signes d'impuissance sont moins prononcés, épisodiques et ne posent aucun problème. Un homme peut tout déduire de la fatigue, du manque d'intérêt pour un partenaire, etc. Les premiers signes d'impuissance incluent:

  • érection soudaine disparaissant pendant les rapports sexuels;
  • éjaculation prolongée;
  • manque complet d'érection;
  • éjaculation en avance;
  • érection faible.

Le plus souvent, ces symptômes sont observés chez les hommes dans 40 ans. Après cette étape, des changements hormonaux se produisent dans le corps. Beaucoup d'organes commencent à s'user. Les changements liés à l'âge aident à réduire les érections.

Après les premières manifestations, la progression de la maladie commence. Des symptômes supplémentaires apparaissent. Le pénis au cours de l'érection devient lent. Cette condition se produit plus fréquemment.

Une érection devient plus rare. Il disparaît le matin et le soir. En cas d'éruption prématurée d'une graine, un homme commence à ressentir son infériorité, ce qui aggrave la maladie.

Traitements généraux pour l'impuissance

La restauration de la puissance se produit dans un complexe. Tout d'abord, les causes de l'impuissance sexuelle sont déterminées. Le traitement doit viser à éliminer les causes des érections faibles. Les facteurs psychologiques et physiologiques sont pris en compte. Un homme peut utiliser de nombreuses méthodes de traitement de l'impuissance indépendamment.

C'est important! Il existe de nombreux cas où la puissance a été rétablie après un changement de mode de vie d'un homme (abandon du tabac, alcool, exercice régulier, restauration d'une nutrition adéquate).

Avec l'apparition de signes et le traitement de l'impuissance est prescrit en fonction de la cause de la maladie. Des médicaments peuvent être prescrits au médecin 30 à 60 minutes avant le début des rapports sexuels. Ils garantissent une érection temporaire. L'acceptation des remèdes à base de plantes est simultanément prescrite, des injections sont faites.

Un effet positif dans le traitement des érections donne une physiothérapie, en particulier une acupression. Il y a des séances avec des appareils à vide qui contribuent à l'émergence d'une érection résistante, l'expansion du corps caverneux. Des techniques psychologiques fournissant une assistance morale sont utilisées. Les méthodes visent à éliminer la dépression, le stress, un complexe d'infériorité et l'attente anxieuse d'un échec.

Regardez la vidéo - signes et traitement de l'impuissance:

Traitement de la toxicomanie

Les préparations pour le traitement de l'impuissance diffèrent de deux manières: en effet et selon la méthode d'utilisation. Les moyens sont disponibles sous forme de comprimés, poudres, teintures.

Remarque! Les médicaments sur l'effet produit sont présentés sous forme de remèdes homéopathiques naturels et de suppléments diététiques. Synthétique comprend divers inhibiteurs de FED5.

Des médicaments pour une action efficace

Les médicaments pour une action efficace sont divisés en deux catégories:

  1. Les synthétiques contiennent une substance qui inhibe la production de phosphodiesterase-5, qui aide à la conclusion précoce des rapports sexuels par le biais d'une érection précoce. Les inhibiteurs favorisent l'apport sanguin normal au pénis, favorisant ainsi l'excitation sexuelle. Surtout, ils conviennent aux personnes âgées. Fonds d'impuissance après 50 ans - "Cialis", "Viagra", "Levitra".
  2. Les préparations à base de plantes naturelles améliorent la circulation sanguine, l'humeur et le travail du système nerveux central. Cela augmente la puissance chez les hommes. En même temps, les moyens emplissent le corps de vitamines, de minéraux, renforcent la libido, stimulent le travail musculaire. Le ginseng, le gingembre, le cordyceps et d’autres plantes font partie des remèdes naturels.

Toutefois, les compléments alimentaires - seuls les médicaments auxiliaires dans le traitement de la dysfonction érectile chez les hommes. Les préparations ont des qualités positives distinctives. Par exemple, ils ne créent pas de dépendance, ont une petite liste de contre-indications, ne causent pas de complications.

Préparations selon la méthode d'utilisation

Les préparations selon la méthode d'utilisation sont divisées en trois groupes:

  1. Les agents urétraux pour l'impuissance sont injectés dans l'urètre 10 minutes avant le début des rapports sexuels. Cependant, ils provoquent souvent des effets secondaires sous forme de brûlures, de démangeaisons. Des suppositoires rectaux peuvent être prescrits. Ils ne causent pas d'effets secondaires.
  2. Avec l'aide d'injections dans le pénis sont injectés des médicaments pour le traitement de l'impuissance, stimulant l'expansion du corps, son remplissage rapide de sang. Une érection se produit rapidement et dure une heure. Le plus souvent, de l'alprostadil, de la papavérine ou son mélange avec de la phentolamine est introduit dans le pénis.
  3. Les remèdes oraux contre l'impuissance font partie des remèdes les plus populaires et les meilleurs. Ils donnent un bon effet même dans les 60 ans. Les moyens améliorent l'irrigation sanguine, compensent le manque d'hormones. Ces médicaments comprennent le Viagra, le Cialis et le Levitra. C'est le moyen le plus puissant de l'impuissance.

La liste des médicaments comprend également des gouttes. Ils sont faits de ginseng, de lovage, avec infusion de Leuzea. Ces substances sont utilisées en homéopathie. Les gouttes agissent rapidement, favorisent le désir sexuel, augmentent l'érection.

Traitement non médicamenteux

Regardez la vidéo - augmenter la puissance:

Avant de traiter l'impuissance, il est nécessaire de déterminer la cause de la maladie. Cela peut être dû à une activité physique faible, au stress ou à d'autres facteurs. Dans ce cas, les médicaments peuvent ne pas être nécessaires.

Les méthodes non médicamenteuses de traitement de l'impuissance sexuelle incluent la thérapie physique (éducation physique complexe spéciale). Les exercices peuvent être faits à la maison. La thérapie par l'exercice augmente le tonus musculaire, améliore l'état général du corps, remplace partiellement l'effort physique nécessaire.

Le massage aide à rendre une érection impuissante. Il doit être effectué selon certaines règles. Le massage a plusieurs variétés. Il peut être effectué sur des points d'énergie, dans l'aine, pour les testicules, le pénis. Le massage par acupression n'est pas recommandé. Une exposition inappropriée peut entraîner des problèmes supplémentaires.

Le massage peut être fait pour les pieds, sur lesquels il y a beaucoup de points actifs. Dans tous les cas, la procédure ne devrait causer ni douleur ni inconfort. Masser les testicules ne dure pas plus de deux minutes. Au cours de la procédure sur le pénis, l'organe ne doit pas être en état debout.

Comment guérir l'impuissance avec une pompe à vide? Cela peut partiellement remplacer les médicaments. La méthode est l'une des plus sûres. La procédure est effectuée à l'aide d'une pompe spéciale avec un cylindre. Ce type de massage permet le remplissage des vaisseaux sanguins et des petites artères avec du sang, ce qui conduit à l'apparition d'une érection.

Méthodes traditionnelles de traitement

Le traitement à base de plantes pour l'impuissance est utilisé depuis longtemps. Les fonds améliorent la circulation sanguine, augmentent le pouvoir de l'érection et la qualité des rapports sexuels. Dans les recettes folkloriques souvent utilisé collection de hypericum, ortie, le trèfle. Chaque herbe doit prendre 2 c. l., verser dans un thermos, verser un litre d'eau bouillante. Le remède est infusé pendant plusieurs heures, puis il se boit un verre trois fois par jour.

Pour augmenter la puissance a fait ses preuves la teinture de ginseng. Il est fait sur la vodka ou sur l'eau. Ceci est un remède populaire efficace pour le pouvoir masculin. Par exemple, pour les teintures à base d’alcool, 300 ml de vodka et 20 g de racine de plante broyée sont nécessaires. Ils sont mélangés, puis le produit coûte 3 semaines. Chaque jour, vous devez le secouer. Après l'expiration du terme, le liquide est filtré, puis il se boit 3 fois par jour, 25 gouttes, 30 minutes avant les repas.

La momie pour la puissance est vendue dans les pharmacies. Il fait référence à un tonique général. 10 art. Je dissous 2 g de momie. L'outil est pris le matin, 1 cuillère à soupe, avant le petit déjeuner. La durée du traitement est de 5 jours.

Dans le traitement de l'impuissance à la maison, on utilise beaucoup de remèdes populaires. Racine dorée bien établie. Il est mélangé avec Lunaria et églantier. Les herbes sont préparées par infusion. Pour cela, vous avez besoin de 30 g de racine d’or, 150 ml d’alcool, 10 g d’histriole, dilués dans un verre d’eau bouillante. Tous les ingrédients sont mélangés, l'agent est infusé pendant 2 semaines. Il devrait être pris 3 fois par jour, deux cuillères à soupe.

Le baume au miel aidera à restaurer le pouvoir masculin par des remèdes populaires. Il a insisté 6 jours. Pour le baume, vous devez prendre 250 g de feuilles (écrasées) d'aloès, de cahors et de miel. Les ingrédients sont mélangés et infusés au réfrigérateur. Après 6 jours, le baume est filtré et bu trois fois par jour. Vous devez commencer par trois cuillères à café, en augmentant progressivement la dose à 1 cuillère à soupe. l Les moyens sont pris avant les repas. Ce baume est un remède très efficace pour restaurer l'érection. La durée du traitement est un mois.

Régime en violation de la puissance

Pour augmenter la puissance est un régime très important. Le régime devrait être strictement équilibré. Il est nécessaire d’exclure complètement les boissons énergisantes alcoolisées, gazéifiées. Vous ne devriez pas manger des plats cuisinés, fast food. Saucisses, les saucisses ne peuvent être utilisées qu'en quantités limitées.

La même règle s'applique aux aliments riches en glucides (pommes de terre, riz blanc, pâtes alimentaires, sucre, etc.). Dans un régime alimentaire équilibré comprend uniquement des plats cuits à la vapeur ou bouillis. Recommandé:

  • poisson maigre et viande;
  • céleri, persil, coriandre, aneth;
  • les noix;
  • des légumes et des fruits;
  • jus de fruits frais;
  • le sarrasin et l'avoine.

Pour le petit-déjeuner et le déjeuner, il est souhaitable de consommer davantage d'aliments riches en calories, ainsi que le dîner - légumes et produits laitiers. Le régime exclut les aliments épicés et gras, les viandes fumées. Limitez votre consommation de caféine et des boissons qui en contiennent. Les graines de citrouille sont très utiles. Chaque jour, ils doivent manger 120 morceaux.

Le gingembre se trouve dans de nombreuses recettes populaires. On en fait des teintures, des décoctions. Du gingembre séché et déchiqueté doit être ajouté quotidiennement aux boissons. Le miel est utilisé pour améliorer le goût. Le gingembre est utilisé non seulement pour traiter, mais aussi pour prévenir l'impuissance masculine.

Prévention de l'impuissance

La prévention de l'impuissance implique un rejet complet des mauvaises habitudes (cigarettes, alcool). Exercice quotidien requis, sommeil complet. Le repos doit être actif. Une alimentation saine et l'absence de stress jouent un rôle important. Il est nécessaire d’exclure les connexions aveugles, mais il convient en même temps de maintenir une vie sexuelle régulière. Cela aidera à maintenir la puissance jusqu'à la vieillesse.

L'impuissance peut être guérie par de nombreuses méthodes. Mieux encore, la puissance est rétablie dès les premiers signes d'affaiblissement. Dans les cas avancés ou si l'impuissance survient dans le contexte d'autres maladies, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Pour ne pas en parler, il est nécessaire de consulter un médecin dès les premiers signes d'affaiblissement de l'érection.

Impuissance: symptômes et traitement

Impuissance - les principaux symptômes:

  • Manque d'orgasme
  • Érection faible
  • Déprimé
  • Éjaculation précoce
  • Le changement d'élasticité du pénis
  • Trouble mental
  • Pas d'érection
  • Réduire le nombre d'érections

L'impuissance (dysfonction érectile) détermine la pertinence pour un homme de telles violations de ses fonctions sexuelles, dans lesquelles il est incapable de mener à bien des rapports sexuels. L'impuissance, dont les symptômes indiquent une incapacité à maintenir une érection, un niveau requis pour les rapports sexuels ou une incapacité à réaliser l'éjaculation, ou une combinaison des deux états, peut être caractérisée à la fois par une incapacité totale à réaliser l'éjaculation ou l'érection, ainsi qu'une courte durée d'érection.

Description générale

L'impuissance en tant que terme médical a été introduite dans la pratique en 1655. Cependant, l’impuissance sexuelle qu’elle suppose, bien sûr, est apparue beaucoup plus tôt que prévu. Pour le moment, cette définition est également dépassée. Au lieu de ce nom de violation, le terme «dysfonction érectile» est maintenant utilisé.

Le risque d'impuissance augmente considérablement avec l'âge. Ainsi, chez les hommes qui ont dépassé l'âge de 60 ans, cette violation est 4 fois plus fréquente que chez les hommes de plus de 40 ans. Par ailleurs, sur la base des données des statistiques médicales relatives aux violations de la puissance, il est connu que plus de 30% des hommes, âgés de 18 à 60 ans, présentent déjà des troubles de la fonction sexuelle à divers degrés de manifestation. En conséquence, l'âge de l'impuissance chez les hommes dans chaque cas n'est pas soumis à des limites strictes, car la définition de chiffres spécifiques pour la manifestation de violations dans ce domaine est principalement déterminée par des facteurs et critères individuels.

Le plus souvent, l'impuissance est considérée comme un trouble de l'érection chez l'homme. Cependant, ce terme est en réalité plus volumineux et implique donc tout dysfonctionnement sexuel survenant chez l’homme (d’ailleurs, certains chercheurs sont d’avis que cela s’applique également aux femmes). Il existe six critères principaux sur la base desquels un homme peut être considéré comme impuissant:

  • un homme ne ressent pas d'attirance sexuelle pour une femme;
  • un homme ne peut pas atteindre une érection suffisante avec son désir sexuel antérieur;
  • un homme ne peut pas insérer de pénis dans son vagin lorsqu'il est en érection;
  • un homme n'est pas capable de faire des mouvements de friction pendant un certain temps nécessaire pour eux;
  • un homme ne peut atteindre un orgasme avec une telle femme et dans des conditions telles que la majorité des hommes sont capables de commettre des rapports sexuels.

L'un des auteurs a fourni ces critères de détection de l'impuissance chez l'homme, et la violation de la puissance est considérée comme une pathologie réelle lors du respect de l'un des points. Les points initiaux sont déterminés respectivement comme étant la phase initiale du développement de l'impuissance, car plus tôt un homme sera en conformité avec ces points, plus les conséquences seront sérieusement déterminées. Les violations dans le cadre de l'élément réel pour un homme déterminent les écarts ultérieurs pour les autres points spécifiés (phases).

Il est également souligné que certains des composants qui accompagnent l'impuissance correspondent non seulement à la chronologie des processus de rapports sexuels, mais agissent également en tant que composants causaux. La définition de "l'impuissance" doit également contenir les conditions applicables à la situation spécifique accompagnant les rapports sexuels et au partenaire sexuel.

En particulier, on peut noter qu'il existe des situations dans lesquelles les relations sexuelles sont impossibles en raison de certaines circonstances physiologiques. C'est pourquoi la référence à l'impuissance en termes de compréhension clinique de ce terme est inacceptable. Par exemple, la présence de personnes proches (notamment des parents et des amis), la menace pour la vie, etc. peuvent être soulignées ici. En outre, on peut noter que l'excitation sexuelle se produit dans le cas de la pertinence du nombre minimum de stimuli érotiques, qui, cette fois, fait référence au partenaire sexuel de l'homme. En l’absence de tels irritants, qui peuvent par exemple être considérés comme l’absence totale d’attractivité externe du partenaire, l’homme, au lieu de la situation de stimulation sexuelle correspondante, apparaît l’aversion sexuelle (qui détermine le rejet absolu par l’homme des relations sexuelles au niveau mental avec un corps relativement sain ).

Impuissance: types

Dans le cadre d'un point de vue clinique, basé sur l'accent mis sur les points ci-dessus (phases), les violations liées à ces points déterminent les formes d'impuissance suivantes:

  • impuissance - compétitivité - détermine l'incapacité d'un homme à tester l'attraction;
  • impuissance érectionnelle (impuissance erektsinis) - détermine la violation de l'érection (c.-à-d. troubles de la puissance de l'érection);
  • impuissance kouundi (ou impuissance immitandi, éjaculation pré-déclenchée) - détermine l'incapacité d'un homme à entrer dans le vagin du pénis (imissio), y compris une violation sous la forme d'une éjaculation précoce;
  • Erektsio Brevis - détermine les érections dans la variante à court terme de la manifestation, qui est également associée à la forme précoce de l'éjaculation chez l'homme;
  • impuissance de l'éjaculation - dans ce cas, on considère l'impuissance de l'éjaculation et, en particulier, le fait de retarder l'éjaculation avec son éventuelle absence complète;
  • impuissance Satisfactions (anorgasmie) - considère l'incapacité d'un homme à obtenir une satisfaction sexuelle, son manque de satisfaction sexuelle.

Certains auteurs traitant de troubles associés à l’éjaculation ont nié son lien avec l’impuissance sexuelle, dans laquelle elle agit comme une forme appropriée. Dans ce cas, on distingue l’impuissance primaire et l’impuissance secondaire. Ainsi, l'impuissance primaire détermine l'incapacité d'un homme à obtenir une érection et à la conserver dans l'état requis lors des rapports sexuels, de sorte qu'il ne peut pas réaliser l'immission (action associée à l'insertion du pénis dans le vagin du partenaire). En ce qui concerne la deuxième option, l’impuissance secondaire est pertinente chez les hommes souffrant de troubles de l’érection, ce qui rend les rapports sexuels impossibles, mais à condition qu’ils aient eu au moins un rapport sexuel (immission), quel que soit leur succès ou leur succès. échec.

En termes généraux, les types d'impuissance pris en compte existent dans des variantes telles que l'impuissance psychologique et l'impuissance organique.

L'impuissance organique détermine un tel dysfonctionnement érectile, dans lequel les causes physiologiques sont un facteur qui en est la cause, par exemple, une ou plusieurs autres maladies urologiques, troubles endocriniens, etc., qui lui sont associées. Périodiquement, un homme remarque que, au bon moment, il n'a pas d'érection, une augmentation progressive de ces défaillances est observée. Et si, avant, de tels problèmes d'érection ne se produisaient pas, alors, à mesure que la violation progresse, des efforts importants sont nécessaires. L’impuissance organique chez l’homme peut être associée à la préservation du désir sexuel vis-à-vis du partenaire. De plus, l’apparition d’une érection peut être accompagnée d’une éjaculation ultérieure. Cependant, il est également possible que, pendant les rapports sexuels, cette violation puisse entraîner un relâchement soudain du pénis. Les signes d’impuissance de ce type résident aussi dans le fait que les hommes n’ont pas d’érections spontanées du soir et du matin.

Quant à l'option suivante, dans laquelle l'impuissance psychologique est attribuée à la qualité, elle est accompagnée de facteurs psychogènes. Il s'agit notamment de troubles mentaux sous forme de névrose, de dépression accompagnée d'un état névrotique concomitant, etc. Les signes d'impuissance psychologique, ou, comme on le définit encore habituellement, impuissance corticale, consistent en l'apparition soudaine de la maladie, ainsi qu'en la présence d'érections spontanées de nuit et du matin. En ce qui concerne les problèmes réels d'érection, ils sont principalement épisodiques. Il peut s'agir de situations dans lesquelles la tentative d'un homme d'avoir un rapport sexuel est combinée à son absence initiale d'érection ou à sa disparition après un certain temps. Le traitement de l'impuissance de ce type nécessite l'identification initiale de la cause qui l'a provoquée et, par conséquent, l'élimination de cette cause.

Dans le diagnostic différentiel des deux options sont basées sur une comparaison des manifestations dans cette version:

  • Impuissance psychologique
    • commence soudainement;
    • érections spontanées sauvegardées (nuit, matin);
    • le problème des relations est pertinent;
    • Il existe des problèmes d'érection dans certains types de circonstances dans lesquelles des tentatives sont engagées pour engager un rapport sexuel.
  • Impuissance organique
    • caractérisé par un début progressif;
    • les érections spontanées ne se produisent pas;
    • le désir sexuel et les éjaculations sont normaux;
    • problèmes liés à l'impuissance, se posent dans toutes les conditions et circonstances.

En outre, il existe d'autres formes d'impuissance, considérez-les ci-dessous.

Impuissance des neurorécepteurs. Cette violation est causée par une lésion réelle dans la tête du pénis. En outre, elle peut également être affectée dans les vésicules séminales ou dans la prostate.

Impuissance rachidienne. Dans ce cas, l'impuissance survient à la suite de la défaite des centres spinaux correspondants (centres d'éjaculation et d'érection).

Impuissance organique spinale. Dans ce cas, une érection ou une éjaculation est perturbée du fait de la défaite de certains centres rachidiens concentrés dans les régions lombaire ou sacrée, ce qui se produit notamment dans le contexte d’une pathologie organique réelle (hémorragie, traumatisme, processus inflammatoire ou néoplasique).

Impuissance fonctionnelle spinale. Ce terme est obsolète, la pathologie elle-même dans le cadre du temps présent est souvent niée dans sa propre existence. Les caractéristiques de la violation dans cette affaire sont associées à un type de violation persistant dans la région des centres sexuels de la colonne vertébrale, sur fond de «surmenage» (qui peut par exemple être accompagné de masturbation, d'une vie sexuelle intense, etc.).

Impuissance: causes

Les raisons qui provoquent l’impuissance sont réparties par les spécialistes dans plusieurs groupes principaux, ce qui permet de distinguer les options suivantes:

  • troubles vasculaires;
  • troubles endocriniens;
  • troubles neurologiques;
  • troubles médicaux;
  • violations du type local.

Ces options correspondent à la nature organique déjà envisagée de la maladie dans laquelle l'impuissance est le résultat de déviations dans le fonctionnement normal d'un organe (système) particulier dans le corps d'un homme. Parmi les maladies qui déclenchent le développement de l'impuissance chez les hommes, on peut distinguer les suivantes: hypertension, athérosclérose, faible taux de testostérone (hypogonadisme), sclérose en plaques, diabète, lésions de la moelle épinière.

En nous arrêtant sur l’impuissance provoquée par des maladies des organes génitaux, on peut distinguer trois formes principales résultant de l’influence des types de facteurs suivants: les troubles associés à la fonction intrasécrétoire des testicules; la pertinence des maladies du tubercule de la graine et de la prostate; causes mécaniques (maladies du pénis, dommages ou malformations).

Dans le premier cas, la maladie a un caractère endocrinien d'origine, dans le contexte duquel une production réduite d'hormone sexuelle par les testicules entraîne un affaiblissement concomitant du désir sexuel. Ces affections testiculaires peuvent être congénitales (hypoplasie des testicules) et peuvent également être acquises pendant l’enfance (transfert d’orchite bilatérale ou d'oreillons, cicatrisation et rétrécissement chez les patients porteurs de testicules) ou à un âge plus avancé (traumatisme testiculaire, transfert d'orchite, changements liés à l'âge associée à l’apparition de personnes âgées ou séniles).

Quant à la seconde forme, dans laquelle les maladies du tubercule ou de la prostate séminales sont considérées comme topiques pour le patient, elles sont associées soit à la présence de déviations par rapport à une vie sexuelle normale (ce qui implique la présence d'excès sexuels, actions associées au prolongement artificiel de la sexualité). acte ou avec son interruption, ainsi que la masturbation fréquente), ou avec une infection tierce (prostatite post-trikhomonadny ou postgonoreinny et ses autres formes). En outre, ils peuvent jouer un rôle dans un autre type de cause (adénome de la prostate, mode de vie inactif, mode de vie sédentaire, etc.).

Des causes mécaniques, liées à la troisième forme, déterminent ce type de maladie du pénis ou ses anomalies, pour lesquelles, au niveau mécanique, il n’ya aucune possibilité de l’introduire dans le vagin.

Cependant, comme indiqué également, la plupart de ces violations sont rarement observées. En conséquence, il détermine que, par nature, l'impuissance est fondamentalement un dysfonctionnement à l'échelle psychosomatique. L’impuissance précoce est également considérée précisément en termes de respect de cette cause. Après l’élimination du facteur directement lié à l’apparition d’un tel problème, l’érection de l’homme, ainsi que sa capacité à effectuer pleinement les rapports sexuels, sont susceptibles de guérison.

Il existe différentes variantes d'impuissance, correspondant à une période d'âge spécifique. Ainsi, l'impuissance précoce notée est principalement psychogène (âge jusqu'à 30 ans). Au cours de la période d'âge moyen (de 30 à 50 ans), l'impuissance est principalement la colonne vertébrale, c'est-à-dire il se développe dans le contexte des maladies du tubercule séminal et de la prostate, ainsi que dans le contexte de l'épuisement des centres correspondants de la moelle épinière, qui contrôlent l'érection et l'éjaculation. L'impuissance chez les hommes de 50 ans et plus est la nature de la pathologie endocrinienne, elle est associée à un déclin lié à l'âge de la fonction hormonale pertinente pour les testicules.

L'abus du tabac et de l'alcool est un facteur aggravant dans le développement de l'impuissance. Sur la base d'études, en particulier, il a été révélé que la nicotine entraîne une dépression du cerveau des centres génitaux, ce qui a également pour effet d'affaiblir l'érection. L’effet de l’alcool n’est pas moins négatif: l’effet concerne plus particulièrement les glandes sexuelles (prostate et testicules). Sur la base d'expériences menées sur des animaux, il a été révélé que l'alcoolisme chronique provoque une dégénérescence graisseuse des glandes sexuelles et leur atrophie ultérieure. De tels changements, à leur tour, provoquent une extinction partielle ou totale chez les hommes de puissance sexuelle. En outre, il est noté et un tel effet sur les hommes de l'alcool, dans lequel il y a leur féminisation (en d'autres termes, il est - efféminé). Cela s'accompagne de perte de cheveux, d'obésité de type féminin, etc. L'effet de l'alcool se fait également sentir sur le système nerveux central, ce qui signifie que l'impuissance peut avoir une nature ultérieure spinale ou corticale.

Impuissance: symptômes

Le stade initial de l'impuissance détermine les manifestations appropriées de ce trouble. Les premiers symptômes d'impuissance, en particulier, se manifestent sous la forme d'un manque d'érection, ce qui ne se produit pas lorsque l'excitation sexuelle est normale chez l'homme. Une érection plus faible est considérée comme le prochain symptôme commun.

Il y a une diminution du nombre total d'érections dans la période de la journée et l'élasticité du pénis change (ce qui est particulièrement important lors des rapports sexuels). L'éjaculation prématurée indique également le début de l'impuissance. Pendant ce temps, ce symptôme avec la survenue de l'éjaculation avant l'insertion du pénis dans le vagin peut être la preuve non seulement du trouble que nous envisageons, mais également agir comme un signe indiquant un trouble veineux.

Chez les hommes souffrant de la violation que nous envisageons, les traits de personnalité se manifestent également, caractéristiques qui le caractérisent généralement:

  • s'efforçant de ne pas différer des autres hommes par leur propre comportement;
  • la conformité de la ligne de comportement à la démonstration de «l'absence» de sensibilité et d'émotion, le froid et le détachement peuvent être retrouvés dans les actions;
  • il y a un mépris pour les besoins des autres, une tendance à la flatulence et à l'exagération, la conviction de leur propre supériorité, leur égocentrisme, leur incapacité à faire preuve d'empathie;
  • susceptibilité aux phobies, refus de mener des actions pour surmonter certaines difficultés, manque de confiance en soi, impossibilité de rétablir rapidement et complètement l'état d'équilibre dans le contexte des échecs précédents;
  • la présence de nombreux traits (manifestations sous forme de conscience excessive, d'images obsessionnelles et de pensées destructrices pour le patient, l'urgence de la forme alarmante de doute de soi, la présence d'un sentiment d'infériorité et la persistance de la culpabilité), souvent associées à une impressionabilité excessive; réflexion constante sur la justesse des actes commis et sur le désir de le vérifier;
  • la présence de traits déviants (en particulier, le comportement déviant est déterminé dans le cadre de la sociologie sous la forme de tels actes / actions d'une personne qui ne correspondent pas aux normes officielles de la société), de sorte que la réalisation d'une érection normale chez l'homme n'est possible que dans le cadre de la réalisation des fantasmes ou actions sexuels correspondants.

Selon les recherches actuelles, il a été démontré que la dysfonction érectile dans environ 90% des cas est directement liée à la pertinence de certains facteurs psychologiques, alors que les troubles organiques ne représentent que 10% environ des cas d’impuissance.

Diagnostiquer

Dans la très grande majorité des cas, les patients considèrent les relations sexuelles comme un sujet très sensible. C'est pourquoi l'apparition d'un problème d'érection d'une manière ou d'une autre entraîne sa classification en facteur d'échelle externe. Souvent, des tentatives sont faites pour le cacher complètement. Dans près de 95% des cas, cette maladie est curable grâce à des mesures d’exposition aux médicaments, mais c’est précisément l’attitude à son égard qui détermine la fréquence du recours à un spécialiste dans seulement 10% des cas.

Pour cette raison, le principal problème associé au diagnostic réside dans le conflit interne, qui chez un homme peut être associé à la pudeur et à la gêne en raison du problème survenu, ainsi que de l'espoir que la situation s'améliorera. Dans certains cas, la vie sexuelle active n’est pas importante pour les hommes, car l’émergence de problèmes d’érection n’est pas considérée du tout comme un problème. Parfois, au contraire, lorsqu'il révèle objectivement que le problème existe réellement, la visite chez le spécialiste est reportée en raison de son exagération (c'est-à-dire que l'homme pense que tout est trop grave dans son cas). En outre, les craintes que le résultat révèle qu'aucune mesure ne peut aider à résoudre le problème actuel sont fréquentes.

En se basant sur un certain nombre de signes comportementaux, on peut supposer que les problèmes de puissance sont pertinents, même dans une situation où un homme prétend que tout est en ordre. Les situations suivantes sont identifiées comme des préoccupations:

  • éviter les contacts sexuels par quelque moyen que ce soit (un homme fait référence à un mal de tête, à des problèmes de tiers, à la fatigue, il rentre tard du travail, etc.);
  • toute suggestion directe concernant le sexe, ainsi que les allusions, sont ignorées;
  • l'initiateur du contact sexuel n'est pas un homme.

Un obstacle psychologique au diagnostic d’une maladie peut aider un homme à vaincre son partenaire sexuel. Sinon, il ne devrait s’appuyer que sur un médecin.
Les méthodes de diagnostic comprennent:

  • la méthode de test de l'innervation du pénis (pour déterminer l'état des nerfs de l'organe; le réflexe capaverneux du bulbe est également testé);
  • méthode d'examen par ultrasons (évaluation des corps caverneux du pénis, signes de la présence d'athérosclérose chez l'homme, calcification ou cicatrisation du tissu érectile, quantité de sortie veineuse, etc.);
  • biothésiométrie pénienne (test de vibration pour évaluer l'innervation de l'organe et sa sensibilité).

Traitement

En fonction de la nature de la maladie, les méthodes de traitement sont déterminées, ce qui en général peut être très varié. Les principales méthodes de traitement de l'impuissance incluent:

  • traitement psychothérapeutique (axé sur le traitement de l'impuissance psychogène ainsi que sur le traitement des formes organiques de l'impuissance pendant la période de rétablissement);
  • méthode chirurgicale (utilisée dans le traitement des formes organiques d'impuissance sur le fond des pathologies veineuses et vasculaires afin d'augmenter le flux de sang vers les corps caverneux);
  • méthode du vide (implique une méthode mécanique de stimulation du pénis, utilisée dans le cadre d'une thérapie complexe pour traiter l'impuissance);
  • méthode d'injection (le traitement implique l'introduction par injections dans les injections du corps caverneux, contre lesquelles se produit une dilatation vasculaire, qui provoque à son tour la survenue d'une érection normale);
  • pharmacothérapie (détermine la possibilité de guérison de l'impuissance sans avoir à utiliser les méthodes susmentionnées; comporte un certain nombre de contre-indications qui nécessitent une consultation obligatoire avec des spécialistes à leurs frais, ainsi que l'exclusion de cette option comme seul traitement de la violation effective).

En cas de problèmes de puissance, le nouveau médicament Wiatyle a fait ses preuves: il permet une érection durable sous l'effet d'une stimulation sexuelle, contribue à son maintien tout au long du rapport sexuel et améliore la qualité de l'orgasme. Le médicament est abordable, bien toléré, pas addictif. Les médecins permettent sa combinaison avec une quantité modérée d'alcool.

L'impuissance, dont le traitement traditionnel est considéré comme une option, ne devrait être traitée de cette façon qu'en consultation avec un spécialiste, car, là encore, il est important de partir de la nature de la maladie. S'il existe des problèmes liés à l'impuissance, vous devez contacter votre urologue. Il est également possible que vous ayez également besoin des conseils d'un endocrinologue, d'un psychologue et d'un cardiologue.

Si vous pensez que vous avez l'impuissance et les symptômes caractéristiques de cette maladie, les médecins peuvent vous aider: urologue, endocrinologue, psychothérapeute.

Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

Impuissance

L'impuissance (autre nom - dysfonction érectile) est une affection caractérisée par un trouble de la fonction sexuelle, en raison duquel le pénis d'un homme n'atteint pas le niveau approprié d'augmentation, de redressement et de durcissement nécessaire aux rapports sexuels.

Également dans cet état, le patient ne peut pas maintenir une érection pendant cette période, ce qui est nécessaire pour la durée d'un rapport sexuel complet. L’impuissance est l’un des dysfonctionnements sexuels caractéristiques des hommes. Comme en témoignent des études d'experts américains, une maladie similaire à l'échelle mondiale est typique pour environ 150 millions d'hommes ayant atteint l'âge de 40 ans.

La dénomination "impuissance" est entrée en usage à partir du terme latin impotentia coeundi, qui décrit l'impossibilité pour un homme souffrant de ce trouble de pénétrer dans le pénis lors d'un rapport sexuel avec pénétration et d'un rapport sexuel complet en raison d'une tension insuffisante du pénis. Il est important de noter qu'une telle violation de l'érection n'affecte pas directement la capacité d'un homme à l'éjaculation.

En raison de la sensibilité de ce problème, le traitement de l'impuissance est un domaine très spécifique depuis longtemps. Cependant, au Moyen Âge, des mesures ont été prises pour développer les moyens de lutter contre cette maladie. Mais un médicament efficace pour le traitement intégral de l'impuissance n'est apparu que dans les années 1930.

Causes de l'impuissance

Dans des conditions de fonction sexuelle normale, un homme a des relations sexuelles complètes, composées de désir sexuel, de rapports sexuels préliminaires, de processus d’érection, d’introduction ultérieure du pénis, de quelques dizaines de frictions et de la réalisation de l’acte d’éjaculation et d’orgasme. En l'absence d'un élément spécifique de ce qui précède, les rapports sexuels à part entière sont impossibles, ce qui a pour effet de perturber d'autres éléments au fil du temps. En règle générale, les principales violations qui en sont la cause sont des problèmes d'érection ou d'éjaculation.

Dans la majorité des cas, le trouble de la fonction sexuelle ne se manifeste pas comme une maladie indépendante, mais comme une maladie associée à d'autres maladies. Les causes de l'impuissance peuvent être une variété de troubles endocriniens (diabète sucré, responsable de neuropathie, ainsi que d'hypogonadisme, dans lequel le niveau de testostérone diminue en raison de violations des fonctions de l'hypophyse ou des testicules). La dysfonction érectile est souvent associée à des maladies urologiques, ainsi qu’à des lésions des centres régulant la fonction sexuelle, situés dans le cortex cérébral. La cause de cette condition peut être des maladies vasculaires, des blessures. Ces causes d'impuissance provoquent un dysfonctionnement érectile organique.

Une des causes les moins courantes d’impuissance est aujourd’hui l’apparition de douleur pendant les rapports sexuels pour l’un des partenaires. Il existe des causes d'impuissance reconnues comme irréversibles.

Néanmoins, les experts assurent que souvent les problèmes d’érection sont directement liés aux troubles neuropsychiatriques. Ainsi, la cause du dysfonctionnement érectile peut être une névrose, une dépression, des états névrotiques qui accompagnent diverses maladies. Des troubles similaires sont définis comme psychogènes.

Une autre raison de l'impuissance est la manifestation de la dysfonction érectile due à la prise de certains médicaments. Une telle condition peut entraîner l'utilisation de psychotropes, d'antihypertenseurs, d'un certain nombre d'œstrogènes, de médicaments anticancéreux.

C'est aussi une illusion que l'impuissance est un problème lié à l'âge. En fait, avec l’âge, il se produit un plus grand nombre de maladies et de troubles divers qui provoquent la survenue de troubles de l’érection. Un facteur important affectant l'état de puissance est négatif, il s'agit également d'un mode de vie malsain - tabagisme malin, consommation régulière d'alcool, inactivité physique.

Symptômes de l'impuissance

Les manifestations de l'impuissance organique et psychogène sont nettement différentes. La dysfonction érectile de nature psychogène se produit toujours de manière soudaine, elle se manifeste périodiquement dans certaines situations. Son apparition est directement liée à la manifestation du stress chez l'homme. En règle générale, avec un problème similaire en présence de problèmes psychologiques dans les relations personnelles des partenaires. Dans ce cas, une érection, qui se produit spontanément le matin ou le soir, est préservée chez l'homme. Également enregistré et l'état de stress du pénis dans le processus de rapports sexuels. Si le problème externe qui a provoqué l'apparition de l'impuissance est résolu, alors, l'homme retrouvera une érection normale.

Dans le même temps, avec le dysfonctionnement érectile organique, une condition semblable se produit progressivement chez les hommes. L'impuissance progresse avec le temps et devient permanente. La cause de ce type de dysfonctionnement érectile est une maladie concomitante ou un traitement par certains médicaments. Dans cet état, l'homme est complètement absent la nuit ou le matin. Cependant, le patient a un désir sexuel normal et il n'y a pas de problème d'éjaculation. Pendant les rapports sexuels, le stress du pénis peut disparaître.

Il met également en évidence la forme mixte de la dysfonction érectile.

Aujourd'hui, on considère que dans environ 80% des cas, l'impuissance apparaît comme une complication, même si dans de nombreux cas, les hommes sont habitués à considérer le stress et la fatigue comme les causes de leurs propres échecs intimes. Par conséquent, dans de tels cas, l’aide de médecins spécialistes et de psychologues qualifiés est nécessaire.

Diagnostic de l'impuissance

Le spécialiste pose le diagnostic de «dysfonction érectile» à la condition que l'homme ne puisse maintenir une érection dans plus de 25% des actes sexuels qu'il pratique.

Pour déterminer les raisons de l'apparition d'une telle maladie, les experts excluent tout d'abord un certain nombre de maladies: l'hypogonadisme, le diabète, le prolactinome et d'autres affections.
En utilisant des ultrasons, vous pouvez évaluer le niveau du flux sanguin dans le corps caverneux du pénis, déterminer le degré de remplissage du flux veineux, identifier les signes d'athérosclérose vasculaire et déterminer l'état du tissu érectile. Le patient reçoit une injection de prostaglandine, qui provoque une érection, après quoi des études sont réalisées sous échographie.

Une autre méthode de diagnostic de l'état fonctionnel des nerfs du pénis consiste à tester le réflexe bulbocaverneux. Pour ce faire, le spécialiste clique sur la tête du pénis. Dans des conditions normales, cette action devrait provoquer une contraction de l'anus.

La présence de problèmes d'érection est également indiquée par l'absence d'érection spontanée pendant le sommeil. Dans l'état normal d'un homme, une telle érection se produit périodiquement. À l'aide d'un capteur sensible spécial qui enregistre la présence d'une technique de montage nocturne, les spécialistes fixent sa présence ou son absence.

La sensibilité du pénis peut également être évaluée à l'aide de la biothésiométrie pénienne. Cette méthode est basée sur l'utilisation de vibrations pour évaluer la sensibilité du pénis.

Traitement de l'impuissance

Pour que le traitement contre l'impuissance réussisse, le facteur le plus important est de rechercher rapidement l'aide d'un professionnel. Cependant, très souvent, les hommes, considérant cette violation comme un problème très délicat, cachent la présence d'un dysfonctionnement sexuel.

Il existe des preuves selon lesquelles environ 95% de l'impuissance sont efficacement traités avec un traitement médicamenteux. Mais seule une petite partie des personnes aux prises avec des problèmes similaires s’adresse à des spécialistes. Les raisons pour lesquelles les hommes retardent le traitement de l'impuissance sont souvent la gêne, l'attente d'une amélioration spontanée, le sentiment d'une importance secondaire de ce problème, l'attente du verdict décevant des médecins.

Dans ce cas, le partenaire de l'homme peut soupçonner l'existence de problèmes de puissance. Ainsi, il est possible de suspecter un état similaire chez un membre sexuel fort s'il évite le contact sexuel en utilisant des méthodes différentes, n'initie pas de rapports sexuels, ne fait pas attention à la suggestion directe de contact.

Avant la désignation d'une méthode spécifique de traitement de la dysfonction érectile, il est impératif de mener une série d'études qui aideront à déterminer la nature exacte du problème. Dans le processus de diagnostic, il est important non seulement de déterminer si le patient a déjà subi une intervention chirurgicale ou médicale, mais également d'effectuer une analyse psychologique.

Il est important de noter que, dans le traitement de l'impuissance, le patient ne doit en aucun cas utiliser les fonds provenant de l'impuissance sans lui-même, sans consulter un médecin.

À ce jour, divers traitements ont été utilisés pour traiter cette maladie, qui constituent deux grands groupes: conservateur et opérationnel.

Le principal traitement chirurgical de l'impuissance est la falloprothèse, ainsi que la chirurgie des vaisseaux du pénis. Récemment, les méthodes de traitement chirurgical sont rarement utilisées en raison de la disponibilité de traitements efficaces du type conservateur. Par conséquent, les opérations chirurgicales sont appliquées en cas d'inefficacité de toutes les autres méthodes, ou en présence d'indicateurs clairs pour l'opération. Selon le témoignage effectué des opérations sur les navires du pénis. L'indicateur de leur efficacité ne dépasse pas 50%. De plus, dans ce cas, après la chirurgie, des complications sont possibles, ainsi que la récurrence de la maladie.

Parmi les méthodes de traitement (médical) conservateur, on distingue l'utilisation de médicaments par voie orale, l'administration de médicaments par la méthode intra-urétrale et l'administration intracaverneuse du médicament. Également en cours de traitement prescrit un traitement complexe des maladies qui sont devenues des causes d'impuissance.

Aujourd'hui, il existe tellement de médicaments utilisés dans le traitement de la dysfonction érectile. En même temps, ces moyens sont soit des stimulants simples de l’érection, soit des agents qui ont un impact sur l’élimination des troubles psychogènes de la puissance.

Ainsi, les médicaments les plus connus pour le traitement de l'impuissance sont le Viagra et le Cialis, qui ont un très fort effet de stimulation. Mais il est possible de prendre ces fonds seulement après avoir mené une enquête exhaustive sur un certain nombre de systèmes du corps, en particulier le système cardiovasculaire.

La thérapie intra-urétrale est moins populaire aujourd'hui. Ceci est une introduction à l'urètre du groupe de drogue "Prostaglandine E-1" avant les rapports sexuels. Ceci est une méthode assez coûteuse, et provoque également des effets secondaires.

Lors de l'utilisation d'injections intracaverneuses, un médicament vasoactif est injecté dans le corps caverneux du pénis, ce qui stimule la manifestation d'une érection persistante. C'est une méthode assez efficace pour réaliser une érection unique. Le médicament n'a que des effets locaux.

Lors du processus de traitement par constriction du vide, une pression négative est créée dans les corps caverneux du pénis. Il stimule la circulation sanguine. Cependant, dans cette méthode, il est également possible d'identifier un certain nombre d'inconvénients: par exemple, un anneau doit être porté sur la base du pénis, ce qui cause certains inconvénients.

Le spécialiste vous aidera à déterminer quelle méthode de traitement devrait être préférée dans chaque cas.

Prévention de l'impuissance

Afin de prévenir l'apparition d'impuissance, il est très important que les hommes adhèrent aux principes d'un mode de vie sain, surveillent l'équilibre de leur alimentation quotidienne, fassent constamment du sport et surveillent leur état de santé. Cesser de fumer, consommer des stupéfiants, abuser de l’alcool est un point très important dans le processus de prévention de l’impuissance.

Ne prenez pas de médicaments qui pourraient avoir l’effet secondaire d’un dysfonctionnement érectile. Si de tels médicaments doivent encore être pris, un tel traitement ne doit être effectué que sous la surveillance d'un médecin.

Certains experts font valoir que le maintien d'une vie sexuelle régulière sans abstinence ni fioritures excessives a une incidence positive sur l'activité sexuelle.

Lors de blessures au petit bassin ou à l’entrejambe, consultez immédiatement un urologue. Ces consultations régulières sont importantes pour les patients hypertendus ou diabétiques.

Il est important d'éviter les situations stressantes régulières, essayez de toujours dormir en bonne santé. L'anxiété et les conditions dépressives devraient également être corrigées immédiatement.