Principal
Massages

Inflammation de la prostate: symptômes et traitement

L'inflammation de la prostate est la maladie urologique la plus répandue dans le monde. Les symptômes de la prostatite peuvent apparaître chez l'homme déjà à l'âge de la puberté. Si le problème est ignoré, la maladie laisse des traces irréversibles: changements fibrotiques, calculs prostatiques, exacerbations ultérieures.

Pourquoi la prostate s'appelle-t-elle le "second coeur"?

La prostate est située au bas de la vessie. Une partie de l'urètre la traverse. Dans la glande produit du jus de prostate. Il dilue le liquide séminal, est un terrain fertile pour les spermatozoïdes, leur mobilité. Le secret est d'environ 30% du sperme.
Les fibres musculaires de la prostate sont responsables de la libération du sperme dans la bonne direction et du blocage de l'urètre pendant l'éjaculation. Si la prostate est enflammée, la qualité du sperme change et des troubles de la reproduction se produisent. Dans le cas avancé, la maladie conduit à l'infertilité.
Dans les cellules de la prostate chez l'homme, des immunoglobulines sécrétoires sont produites. Ils réduisent le risque d'inflammation de la vessie, des reins, des testicules et du cordon spermatique. Elle est due à la cystite de la prostate chez les hommes se produit 10 fois moins que chez les femmes.

Formes et symptômes d'inflammation de la prostate

La prostatite bactérienne distingue les infections aiguës et chroniques. Les symptômes sont deux maladies différentes de la prostate enflammée. Ils sont causés par des infections venant de l'extérieur, par le sang ou la lymphe. Dans la forme bactérienne aiguë, les symptômes de la prostatite:

  • forte fièvre;
  • douleurs aiguës au pubis, au rectum;
  • décoloration de l'urine.

En cas de prostatite bactérienne aiguë, un traitement antibiotique est prescrit. L'administration de médicaments par voie intraveineuse, le deuxième ou le troisième jour, permet d'obtenir un certain effet. La durée du traitement dure de 10 jours à 4 semaines. Les complications graves de la prostatite bactérienne aiguë peuvent être: empoisonnement du sang, apparition de formations purulentes dans la prostate. Dans de tels cas, ne pas faire sans intervention chirurgicale.
La prostatite bactérienne chronique est dangereuse en raison de signes flous. Les symptômes suivants de la prostatite doivent être alertés:

  • douleur de tiraillement d'intensité moyenne dans la région du périnée, du scrotum;
  • détérioration de la qualité de l'orgasme;
  • couper le bas de l'abdomen;
  • basse température;
  • douleur et dérangement en urinant.

Les symptômes de l'inflammation de la prostate comprennent l'absence d'érection le matin, l'affaiblissement du désir sexuel et un état psychologique déprimé.
La prostatite atone est souvent cachée, l'exacerbation est remplacée par la rémission. Un tableau clinique similaire présente une inflammation chronique de la prostate sous une forme non bactérienne, qui survient le plus souvent. À la suite des tests, aucun agent pathogène n'est détecté. Une inflammation paresseuse peut vraisemblablement causer des modifications et des perturbations dans les tissus de la glande. La maladie nécessite un traitement plus long pouvant aller jusqu'à plusieurs mois.

Méthodes de diagnostic et causes de l'inflammation de la prostate

Pour comprendre comment traiter la prostate, il est nécessaire d’avoir une image claire de la maladie et de poser correctement le diagnostic. En plus de l'inspection, des experts mènent un certain nombre d'activités

  1. L'examen rectal permettra de sonder la glande à travers la paroi du rectum, afin d'identifier les signes de modification de la configuration de la glande, son élargissement, son gonflement. L'étude est efficace pour diagnostiquer des maladies telles que la tuberculose de la prostate, l'adénome, la prostatite, le cancer de la prostate.
  2. Une analyse d'urine et de sang montrera une augmentation du nombre de globules blancs, la présence d'un agent infectieux.
  3. Une culture bactérienne de la sécrétion d'urine et de prostate est réalisée pour identifier les agents pathogènes.
  4. L'échographie aide à examiner la glande, à éliminer des maladies telles que l'adénome, la tuberculose prostatique.
  5. Si nécessaire, un diagnostic plus précis aidera à mettre une tomographie par ordinateur et une imagerie par résonance magnétique.

Après le diagnostic, il est nécessaire d'éliminer les causes de l'inflammation de la prostate, suivre un cours de traitement.
L'inflammation chronique non bactérienne de la prostate est caractérisée par de nombreux facteurs qui contribuent au développement de la maladie.

  1. Le manque d'activité physique, le travail sédentaire, le rythme de vie sexuelle réduit provoquent la stagnation de la prostate. Souvent, la maladie s'appelle le fléau des employés de bureau.
  2. L'hypothermie est un facteur qui déclenche le processus inflammatoire chez les hommes qui travaillent dehors, chez les amateurs de sports d'hiver extrêmes.
  3. Les changements liés à l'âge dans les tissus de la glande provoquent une inflammation de la prostate et un adénome chez l'homme.

Pour la forme bactérienne, les principales causes d’inflammation de la prostate sont des foyers d’infection dans le corps. Les maladies sexuellement transmissibles donnent une impulsion puissante. Les chlamydia, microplasmes, trichomonas, gonocoques infectent le système génito-urinaire et provoquent une inflammation de la prostate. E. coli est l'infection la plus répandue parmi les infections sexuellement transmissibles. L'inflammation chronique des organes ORL (amygdalite, bronchite), une faible immunité chez l'homme, affaiblie par le stress et les mauvaises habitudes, constituent un fond fertile pour le développement de la maladie.
L'inflammation de l'adénome de la prostate est un terme incorrect. La prostatite et l'adénome sont deux maladies différentes. En cas d'hyperplasie (adénome), les cellules se dilatent, la glande comprime l'urètre. Il y a des signes pour déterminer la présence d'adénome:

  • pendant la nuit, un homme se rend aux toilettes deux fois ou plus;
  • il y a difficulté et retard pendant la miction;
  • il y a une sensation d'urine résiduelle.

Dans ces cas, il est nécessaire de consulter un urologue et des recommandations sur la manière de vérifier si l’éducation est bénigne.

Traitements efficaces pour l'inflammation de la prostate

Le traitement efficace de l'inflammation de la prostate dépend du type de prostatite, du stade de la maladie. L'ensemble des mesures comprend:

  • médicaments (antibactériens, immunostimulants, analgésiques, anti-inflammatoires);
  • régime alimentaire;
  • traitement local.

Le traitement conservateur (pilules) aide à soulager rapidement les symptômes de l'inflammation de la prostate et à améliorer de manière significative la qualité de la vie. Pour choisir le bon antibiotique, vous devez savoir quels agents pathogènes ont provoqué la maladie. Le syndrome de la douleur pelvienne n'est pas traité aux antibiotiques, bien qu'il présente tous les symptômes de la prostatite. Dans ce cas, un médicament anesthésique est utilisé.
Lorsque l'inflammation de la prostate est recommandée, un régime alimentaire qui exclut les viandes grasses, les aliments épicés et les boissons alcoolisées. Dans le régime devrait inclure:

  • tomates fraîches et traitées thermiquement (elles sont riches en lycopène et en bêta-carotène);
  • foie de morue (contient des acides oméga-3 pour la prévention du cancer);
  • pain complet et produits laitiers (pour des intestins sains).

Le traitement local de l'inflammation comprend le massage de la prostate, la gymnastique, les procédures à l'eau, l'acupuncture, les microclysters, les bougies médicinales, etc. Le massage de la prostate pendant l'inflammation a de nombreuses contre-indications (maladies infectieuses, calculs dans la vessie). La procédure élimine la stagnation du sang veineux, rétablit la perméabilité des canaux, améliore les effets des médicaments. Les procédures physiothérapeutiques se sont révélées excellentes dans le traitement de l'inflammation et de l'adénome de la prostate: exposition à un champ magnétique, ultrasons, courants pulsés, divers types de rayonnement.

Prévention des maladies de la prostate

L’Association internationale d’urologie recommande vivement que les hommes de plus de 40 ans soient examinés une fois par an afin d’examiner en temps voulu les signes de la maladie de la prostate. Cela est nécessaire même en l'absence de symptômes de la prostate et d'expérience dans le traitement de la maladie:

  • rendre visite à un spécialiste;
  • faire une échographie des reins et des organes génitaux;
  • passer l'analyse d'urine.

Cela laissera du temps pour identifier la prostatite, l'adénome, la tuberculose de la prostate et d'autres maladies, afin de les guérir au stade initial. L'inflammation de la prostate s'appelle une maladie de civilisation ou de mode de vie. L'exercice aidera à le prévenir. Les sports qui augmentent la circulation sanguine dans la région pelvienne sont particulièrement efficaces pour la prostatite. Cette natation, marche intense, patins et skis. Ils vous permettent d'éviter la stagnation de la lymphe et de la circulation sanguine.
Des exercices simples et faciles à faire à la maison vous aideront: frappez vos pieds, accroupissez-vous, «faites du vélo», soulevez le bassin en position couchée. Dans le régime alimentaire devrait éviter les aliments gras, les graisses animales et l'alcool. Non seulement forte, mais aussi la bière - une boisson qui a un effet toxique sur le système urogénital et la prostate. Pour la santé des hommes, vous devriez manger des graines de citrouille, du miel avec des noix.
Pendant la saison froide, il est important d'éviter l'hypothermie, pour laquelle il est nécessaire de porter des chaussures et une tenue vestimentaire (en particulier dans le bassin et le périnée) en fonction des conditions météorologiques. Il est toujours plus facile de prévenir un problème que de traiter une inflammation. Une immunité accrue, une résistance au stress et l’arrêt du tabac auront un effet bénéfique sur le corps, ce qui affectera nécessairement la santé de la prostate.

Remèdes populaires dans le traitement de l'inflammation de la prostate

Chez les hommes, un traitement dans un établissement médical provoque la peur et l’embarras. Beaucoup de gens préfèrent endurer l'inconfort et appliquer des remèdes populaires à la maison. Les médecins insistent sur le fait qu'une telle attitude face à la santé est lourde de complications. L'inflammation de la prostate peut entraîner une infertilité chez l'homme. Si vous ignorez le problème, les vésicules séminales, les testicules et les glandes de Cooper peuvent s'enflammer.
Le traitement à domicile doit être effectué avec d'autres activités recommandées par des spécialistes. Renforcer l'immunité, sont considérés comme utiles pour la santé des hommes du mélange, qui comprend le miel.

  • Les graines de citrouille sont riches en zinc, bénéfiques pour la prostate. Ils sont combinés avec du miel (1: 2) et pris oralement à la cuillère à thé.
  • Les oignons (100 gr.), Le miel (300 gr.) Et le vin (0,5 l) sont mélangés et infusés pendant une semaine. Outil 1 cuillère à soupe. l boire à jeun.

La composition des médicaments contenant des ingrédients naturels comprend non seulement le miel, mais également d'autres produits apicoles. Des bougies à la propolis remarquablement éprouvées, à mettre dans la maison.
Excellente aide pour traiter l'inflammation des microclysters de la prostate à base de camomille. Pour éliminer la douleur dans la solution, ajoutez de la novocaïne (1-2%). Les bains chauds à la camomille à la maison sont un excellent moyen de soulager l'inflammation de la prostate. Les jus de légumes sont exceptionnellement bons pour la santé. Les jus d'asperges, de baies de sureau et de carottes ont un effet positif sur le corps au cours d'un processus inflammatoire chronique à évolution lente.
L'inflammation de la prostate est traitée efficacement selon des indications individuelles et sous contrôle médical. Les symptômes de la prostatite nécessitent une analyse minutieuse. La principale condition pour atteindre le résultat est une motivation élevée du patient, une volonté de changer de mode de vie et de s'en tenir au cours désigné.

Causes de l'inflammation de la prostate

Les maladies de la prostate ont diverses causes. Chez les hommes âgés de 25 à 40 ans, la prostatite se développe le plus souvent à la suite d'une infection par des microorganismes pathogènes, et après 40 ans, elle est la conséquence d'un mode de vie médiocre.

Facteurs indésirables contribuant au développement de la prostatite

En règle générale, l'inflammation de la prostate apparaît chez les hommes à risque. Ce sont des célibataires, des employés de bureau, des personnes qui sont forcées de travailler avec des changements soudains de température. Leur mode de vie crée toutes les conditions nécessaires à la formation d'un processus pathologique. Les principales raisons du développement de maladies de la prostate sont les suivantes:

  • Hypothermie générale régulière, travail au froid ou dans des endroits soumis à de fortes différences de température.
  • Mauvaise alimentation, manque de vitamines, de minéraux, d'acides aminés et d'enzymes dans l'alimentation. De ce fait, le système immunitaire est altéré, les processus métaboliques dans le corps des hommes sont ralentis.
  • Problèmes persistants de selles, constipation. Ils conduisent à une dysbiose et, à son tour, à une diminution de l'immunité. En outre, les substances nocives et les toxines sont absorbées dans le côlon en raison d'une longue rétention des selles. Tout cela nuit à la santé.
  • Problèmes familiaux ou professionnels, situations stressantes fréquentes. A cause d'eux l'immunité s'affaiblit, le travail du système nerveux est perturbé. Le corps devient très susceptible à diverses infections.
  • Troubles hormonaux, problèmes liés au travail du système endocrinien et autres raisons pour lesquelles les hommes réduisent le taux d'hormones sexuelles (en particulier la testostérone) dans le sang.
  • Abus d'alcool et de cigarettes. Il a un effet négatif sur les systèmes cardiovasculaire et immunitaire. À cause de l'alcool et de la nicotine, l'élasticité des artères se détériore, de l'athérosclérose et d'autres maladies se développent.
  • Jeter de l'urine dans la prostate en urinant. Ce phénomène ne doit pas être normal, le reflux favorise donc l'infection.
  • Maladies du sang, vaisseaux sanguins, infections chroniques. Par exemple, sinusite non traitée, amygdalite, bronchite, pyélonéphrite, colite, etc. Il est important de déterminer à temps et d'éliminer la source de l'inflammation, car les microbes peuvent migrer de là vers la prostate.
  • Une vie sexuelle irrégulière, un style de vie sédentaire ou sédentaire contribuent au développement de la stagnation dans le pelvis. Cela provoque rapidement une inflammation de la prostate.

C'est important! Toutes ces raisons contribuent à l'apparition de la maladie, cependant, une inflammation de la prostate n'est possible que si des microbes nocifs y pénètrent - champignons, virus, bactéries.

Microorganismes - agents pathogènes de la prostatite infectieuse

Dans la plupart des cas, l'infection pénètre dans la prostate par l'urètre et provoque une inflammation aiguë ou chronique. Chez les jeunes, la maladie a souvent une évolution aiguë et est causée par des infections sexuellement transmissibles. Chez les hommes, après 40 ans, la prostatite infectieuse chronique ou aseptique est plus fréquente. Le plus souvent, le processus inflammatoire de la prostate provoque:

  • E. coli;
  • dentelure
  • staphylocoque;
  • bacille de pus bleu;
  • les entérobactéries;
  • protéi;
  • entérocoque;
  • Klebsiella.

Certains de ces microorganismes sont conditionnellement pathogènes, c'est-à-dire qu'ils sont normalement présents dans le corps et ne lui causent aucun préjudice. Cependant, en raison d'une immunité réduite, ces microbes provoquent diverses maladies. Par conséquent, dans le traitement de la prostatite est si important de renforcer le système immunitaire.

En outre, l'inflammation de la prostate peut causer le papillomavirus, le virus de l'herpès simplex ou les champignons Candida. Ces dernières, à propos, provoquent le muguet chez les femmes et pénètrent dans le corps par l'urètre lors de rapports sexuels non protégés. Les agents responsables sont des protozoaires et des bactéries responsables de maladies vénériennes. Ceux-ci comprennent:

La trichomonas et la prostatite à chlamydia sont les plus courantes. Les relations sexuelles non protégées au cours desquelles des micro-organismes pénètrent dans l'urètre, la vessie et d'autres organes du système génito-urinaire sont à l'origine de leur développement. L'infection se manifeste généralement par une douleur lors de la miction, une décharge avec une odeur désagréable et d'autres symptômes caractéristiques.

Fait! Déterminer l'agent causal de l'infection n'est possible qu'avec des tests de laboratoire. Une analyse des sécrétions urinaires ou de la prostate aidera à déterminer le micro-organisme responsable du processus inflammatoire de la prostate.

Vie intime irrégulière à l'origine de la prostatite

Selon les statistiques, la prostatite et d'autres maladies de la prostate sont beaucoup plus courantes chez les hommes célibataires. Ce n'est pas un hasard, car le plus souvent leur vie intime est irrégulière. Les périodes d'abstinence prolongée alternent avec une activité sexuelle accrue, ce qui est très nocif pour la santé des hommes.

Dans de nombreuses sources, il est indiqué que la masturbation est fréquente et conduit à la maladie, mais il n’ya aucune preuve de cela. Au lieu de cela, les médecins disent en toute confiance qu'ils peuvent entraîner une prostatite:

  • sexe trop fréquent ou trop rare;
  • un rapport sexuel prolongé de plusieurs heures;
  • éjaculation incomplète ou rapports sexuels interrompus;
  • absence totale de vie intime.

Les rapports sexuels non protégés sont également très nocifs, car ils peuvent entraîner une infection par les IST. Dans ce cas, il est également possible de développer une infection à Chlamydia ou à Trichomonas. Malheureusement, même un partenaire en bonne santé peut être une source de champignons Candida, qui provoquent également une prostatite chez l'homme.

Mauvaises habitudes et mauvaise nutrition

Il est prouvé que les aliments épicés, salés et gras, le café et le thé forts, les boissons gazeuses et les boissons alcoolisées ont des effets néfastes sur le corps. Et divers suppléments diététiques et conservateurs peuvent provoquer le développement de tumeurs malignes ou d'autres pathologies de la prostate.

En outre, les aliments nocifs et l'alcool réduisent l'immunité, ce qui permet à l'organisme de se défendre sans défense contre de nombreux virus et bactéries. Chez de nombreux hommes, une déficience du système immunitaire se manifeste par des infections à ARVI fréquentes ou d'autres infections. Dans de telles conditions, il est possible que la prostatite se développe très rapidement.

La nicotine est nocive pour les vaisseaux sanguins, ce qui les rend fragiles et perd leur élasticité. En conséquence, l'irrigation sanguine de la prostate se détériore et elle reçoit moins d'oxygène et de nutriments.

Ensemble, tous ces facteurs créent des conditions dans lesquelles les microbes pathogènes se multiplient facilement et un foyer inflammatoire se forme. Une bonne nutrition et le rejet des mauvaises habitudes renforcent au contraire le système immunitaire, rétablissent le métabolisme et accélèrent la vitesse de nombreuses réactions biochimiques dans le corps.

Astuce! Les légumes verts, les fruits, la viande bouillie maigre et le poisson sont les meilleures sources de vitamines, de minéraux, d'acides aminés et d'enzymes. Leur utilisation renforce le système immunitaire, ce qui permet au corps de lutter plus facilement contre l'inflammation. Par conséquent, ces aliments doivent être consommés aussi souvent que possible.

Mode de vie sédentaire

Beaucoup d'hommes sont habitués à se rendre au travail en voiture ou en transports en commun, à s'asseoir à la table toute la journée et à s'allonger sur le canapé le soir. Ce mode de vie est très préjudiciable car, en raison de la faible mobilité, le flux lymphatique et sanguin de la prostate est perturbé et une congestion se forme. Plus tard, l'infection se joint, une prostatite chronique se développe, qui se manifeste par des symptômes extrêmement désagréables.

Cette situation peut être évitée si vous vous déplacez davantage, marchez, faites du sport, faites des exercices. Une marche quotidienne d’une demi-heure réduira considérablement le risque de développer cette maladie désagréable. La natation, le vélo, le jogging sont très utiles.

Méthodes de diagnostic de base

Avant de commencer à combattre l’inflammation de la prostate chez l’homme, vous devez connaître le micro-organisme qui l’a provoquée. Après tout, le traitement doit être étiologique, c'est-à-dire dirigé vers l'agent pathogène. Il est possible de déterminer la cause de la maladie à l'hôpital en utilisant les méthodes de diagnostic suivantes:

  • collecte de plaintes et anamnèse - permet au médecin de connaître les détails nécessaires: depuis combien de temps les symptômes apparaissent-ils, ce que le patient y a associé, quels sont ses facteurs de risque;
  • Examen numérique de la prostate à travers le rectum - vous permet de palper une glande dilatée et douloureuse;
  • l'analyse de l'urine est nécessaire pour le diagnostic de l'inflammation (un grand nombre de globules blancs l'indique), parfois dans l'urine, ils détectent des bactéries nocives;
  • examen d'un frottis de l'urètre - il est nécessaire d'établir l'étiologie de l'inflammation de la prostate, aide à identifier la chlamydia, Trichomonas ou d'autres micro-organismes;
  • l'étude de la sécrétion de la prostate - elle est obtenue après un massage des doigts; on y détecte souvent des bactéries;
  • diagnostics échographiques - lors de cet examen, une glande dilatée et enflammée apparaît, des calculs, des abcès ou d'autres structures pathologiques de la prostate sont également visualisés.

Fait! Diagnostiquer et prescrire un traitement n'a droit qu'à un médecin après l'examen et un examen complet. L'utilisation indépendante d'antibiotiques ne donnera pas l'effet escompté, car les médicaments risquent de ne pas fonctionner ou même de nuire.

Traitement étiologique et symptomatique

Pour éliminer le processus inflammatoire, vous devez d’abord déterminer le micro-organisme qui le cause. La méthode bactériologique (ou culturelle) convient à ces fins. Cela permet non seulement d'identifier l'agent pathogène, mais aussi de déterminer sa sensibilité aux antibiotiques. De cette manière, le traitement antibactérien le plus efficace est sélectionné.

Si les champignons provoquent une prostatite masculine, des antifongiques sont prescrits (nystatine, fluconazole, kétoconazole). Dans le cas d'une infection virale, les médicaments antiviraux sont présentés, ainsi que les immunomodulateurs. Cependant, les statistiques montrent que dans la plupart des cas (environ 90%), la prostatite infectieuse est bactérienne. Par conséquent, il est traité avec des antibiotiques.

Un mode de vie et une nutrition adaptés, l'abandon du tabac, les mouvements, une vie sexuelle régulière sont très importants. Pour normaliser le processus de miction, les médecins prescrivent souvent des alpha-bloquants. Les préparations phytopharmaceutiques et les procédures physiothérapeutiques sont très efficaces.

Le massage des doigts ou du matériel de la prostate fait partie intégrante du traitement complexe de la prostatite chronique. La procédure améliore la circulation sanguine dans la glande, l'écoulement des sécrétions prostatiques, le sang veineux et la lymphe. De ce fait, la période de rémission est longue et stable. Cependant, le massage est strictement contre-indiqué dans les cas d'inflammation aiguë.

Les signes d'inflammation de la prostate: symptômes et traitement

L'inflammation de la prostate (prostatite) est un problème qui touche un homme sur trois âgé de 25 à 60 ans. La maladie peut être guérie. Mais si le processus inflammatoire est devenu chronique, il est beaucoup plus difficile de le récupérer.

De nombreux facteurs peuvent provoquer une inflammation de la prostate. Les principales causes sont les MST, l'hypothermie, les mauvaises habitudes, l'obésité, le système immunitaire affaibli.

Arrêtez les processus inflammatoires dans la prostate peut être conservateur. Pour cela, vous devez prendre certains médicaments, faire du sport, avoir une alimentation équilibrée et assister à des séances de massage de la prostate. Dans des cas exceptionnels, avec une inflammation du pancréas, des interventions chirurgicales sont prescrites.

Types de prostatite

La prostatite est une maladie dans laquelle la prostate est enflammée. Le processus inflammatoire conduit à un œdème et à une violation de la fonctionnalité du pancréas. La maladie est dangereuse car elle est chronique et peut survenir pendant longtemps sous une forme latente.

Il existe 7 types de prostatite due à l'apparition: infectieuse, bactérienne, fongique, congestive, hormono-dystrophique, allergique, végéto-vasculaire. En outre, une catégorie distincte de médecins comprend la prostatite asymptomatique (rare). Les plus communs sont les types de maladies bactériennes et congestives.

La maladie peut se développer de manière aiguë ou chronique. L'évolution de la prostatite se déroule en trois périodes: inflammation active, inflammation latente et rémission. Les types de prostatite bactériens / fongiques / infectieux sont également divisés le long de la voie de transmission. Donc, il y a un moyen urétral, hématogène et lymphogène.

Une autre prostatite est divisée par la durée et la localisation du foyer inflammatoire. Il y a trois types:

  1. Catal. Le foyer de l'inflammation est petit.
  2. Folliculaire Les processus pathogènes affectent 1 à 2 parts du pancréas.
  3. Parenchyme Un ou deux lobes de la prostate sont enflammés. De plus, les canaux excréteurs de l'organe gonflent et la sortie du suc de la prostate est perturbée.

La gravité des symptômes dépend du type de prostatite.

Causes des processus inflammatoires

La cause du type de prostatite bactérien, infectieux ou fongique est la pénétration de microorganismes pathogènes dans l’organe glandulaire. Pour provoquer des processus inflammatoires capables de piqûres intestinales, bâtonnets pyocyaniques, staphylocoques, bâtonnets de Koch, streptocoques.

Le papillomavirus humain, la chlamydia, le mycoplasme, le trichomonas sont également à l’origine de la maladie. La forme fongique de la prostatite devient généralement une conséquence de la pénétration dans le pancréas des champignons de la famille Candida ou de champignons moisis.

Une forme de prostatite non bactérienne peut être déclenchée par:

  • Violation du flux sanguin dans le bassin. Si le sang circule mal, la prostate gonfle et ses vaisseaux sanguins sont pincés. En cas de prostatite congestive, le ganglion lymphatique de l'aine peut également s'enflammer.
  • Troubles hormonaux. L'absence de testostérone, un excès de prolactine et d'œstradiol, ainsi qu'une teneur excessive en dihydrotestostérone dans le plasma sanguin sont dangereux pour la santé des hommes.
  • L'hypothermie.
  • Immunodéficience.
  • Mauvaises habitudes Les boissons alcoolisées, les cigarettes et les narcotiques ont des effets néfastes sur l’organe glandulaire.
  • Maladies chroniques du système génito-urinaire - cystite, urétrite, pyélonéphrite, etc.
  • Dommages aux organes pelviens.
  • Mode de vie sédentaire. L'hypodynamie entraîne une perturbation de la circulation sanguine dans le pelvis, ce qui accroît le risque de processus inflammatoires.
  • Vie sexuelle irrégulière, masturbation fréquente.
  • Alimentation malsaine et présence de surpoids.

Préfèrent également au développement de la prostatite des conditions de travail néfastes et une écologie médiocre.

Symptômes d'inflammation de la prostate

Quels sont les symptômes de l'inflammation de la prostate chez les hommes? Les symptômes peuvent varier. Tout dépendra des causes profondes du processus inflammatoire dans le pelvis. Par exemple, les prostatites bactériennes, fongiques et infectieuses présentent des symptômes plus prononcés.

Habituellement, dans la prostatite aiguë bactérienne / infectieuse / fongique, un homme présente des symptômes d'intoxication - la température corporelle augmente, l'appétit disparaît, des frissons, une faiblesse, des courbatures apparaissent.

En outre, les bactéries, les infections et les champignons provoquent l’apparition de sécrétions muqueuses, purulentes ou fromagères de l’urètre. La décharge peut être de nature offensive, séparée de l'urètre pendant la miction.

Il existe des symptômes communs d'inflammation de la prostate, à savoir:

  1. Douleur au périnée. Ils peuvent "donner" aux testicules, au bas du dos, au pénis et au coccyx. La douleur a tendance à augmenter pendant les rapports sexuels et la miction.
  2. Démangeaisons, brûlures et crampes dans l'urètre lorsque vous urinez. Ces symptômes se manifestent souvent lors de prostatites fongiques, infectieuses ou bactériennes.
  3. Désir sexuel réduit.
  4. Violation de puissance Si vous n'arrêtez pas le processus inflammatoire dans le pancréas de manière ponctuelle, un dysfonctionnement érectile peut se développer.
  5. Éjaculation prématurée, ou vice versa - l'absence d'éjaculation.
  6. Réduire la sévérité de l'orgasme.
  7. Fuite d'urine

Lorsque les symptômes ci-dessus apparaissent, vous devez contacter immédiatement votre urologue.

Diagnostic de la maladie

La prostatite traite l'urologue. Dans un premier temps, le médecin examine l'anamnèse du patient. Ensuite, une enquête orale est réalisée. Le médecin précise quand les symptômes sont apparus, quels événements ont précédé, si l’homme était atteint de MST, en quoi consiste le travail du patient, si le patient a une vie sexuelle à part entière.

Ensuite, un examen physique de la prostate est effectué. Le médecin insère un doigt dans l'anus et sent l'organe glandulaire. Dans les processus inflammatoires, le pancréas est gonflé et élargi. À la palpation, le patient peut se plaindre d’inconfort et de douleur.

Mandataire nommé:

  • Test sanguin pour le PSA. Cela est nécessaire pour exclure la probabilité de développer un adénome ou un cancer de la prostate.
  • Analyse générale, bactériologique et cytologique de l'urine.
  • Prendre un frottis de l'urètre.
  • Analyse de la sécrétion de la prostate.
  • L'étude par PCR. Il est prescrit pour les infections transmissibles sexuellement latentes présumées.
  • Spermogramme
  • TRUS la prostate.
  • Uroflowmetry.
  • IRM de la prostate.
  • CT des organes pelviens.

Sur la base des données obtenues, un diagnostic final est établi et un schéma thérapeutique individualisé est sélectionné.

Méthodes de traitement

Thérapie conservatrice

Chaque homme doit savoir quels sont les symptômes de l'inflammation de la prostate et le traitement qui leur est appliqué La symptomatologie a été discutée ci-dessus, nous considérons donc plus en détail le traitement. En règle générale, les inflammations du pancréas sont traitées de manière conservatrice, c'est-à-dire à l'aide de médicaments, de régimes et de procédures physiothérapeutiques.

Le principe de la thérapie est choisi en fonction de la cause première de la maladie. Reporter une visite chez le médecin et le passage à des mesures thérapeutiques n'en vaut pas la peine, car la prostatite peut devenir un problème chronique. Quand une maladie devient chronique, il devient encore plus difficile de la combattre.

Principes généraux de thérapie:

  1. L'utilisation d'antibiotiques. Ils sont prescrits lors de l'exacerbation du processus inflammatoire. L'azithromycine, la ceftriaxone, Amoksilav, Augmentin, l'amikacine, l'ofloxacine, la norfloxacine sont habituellement prescrits.
  2. L'utilisation d'alpha-1-bloquants. Les médicaments au niveau des troubles dysuriques, améliorent les pertes urinaires, empêchent la rétention urinaire aiguë. Les meilleurs médicaments de ce groupe sont Omnik, Omiks, Ranoprost, Tameks, Adenorm, Dalfaz, Tamsulosin, Urorek.
  3. La nomination de peptides bio-régulateurs. Ces fonds sont nécessaires pour normaliser l'érection, rétablir un flux sanguin normal dans le pelvis, prévenir les processus stagnants, stimuler les processus de réparation dans le pancréas. Vitaprost, Samprost, Uroprost et Prostatilen sont reconnus pour leur efficacité.
  4. Utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (Diclofenac, Ibuprofen), d'antispasmodiques (No-shpa, Papaverin, Baralgin), de relaxants musculaires (Mydocalm, Tolperyl). Ces médicaments sont prescrits facultativement, c'est-à-dire que si nécessaire. Habituellement, ces médicaments sont utilisés lorsque la prostatite est accompagnée de douleurs et de crampes insupportables.
  5. L'utilisation de remèdes à base de plantes. En règle générale, Prostanorm, Prostamed, Prostotopin, Prostamol Uno sont nommés. Ils aident à augmenter la puissance et à augmenter l'efficacité du traitement conservateur. Il peut être pris à des fins thérapeutiques et prophylactiques.
  6. Suivre un régime. Dans le menu du patient devrait être plus de légumes, soupes diététiques, épices, fruits, baies, viande, poisson, fruits de mer, produits laitiers. Il est préférable de refuser les produits frits, gras et semi-finis.
  7. Respect d'un mode de vie sain. Montre le refus de fumer, de drogues et d'alcool.
  8. Activités sportives. Yoga convenable, natation, sports, course à pied, marche nordique. Cela ne fait pas mal non plus de marcher plus au grand air.
  9. Normalisation de la journée, ne surchargez pas le travail, dormez 7 à 8 heures par jour.

De plus, vous pouvez utiliser les méthodes de traitement traditionnelles (en consultation avec votre médecin).

Traitement chirurgical

Parfois, un traitement médicamenteux n’aide pas ou son effet est insuffisant. Dans ce cas, le patient peut subir une intervention chirurgicale. En règle générale, on a recours à la forme calculeuse de la prostatite lorsque des calculs apparaissent dans le pancréas.

En outre, les indications pour les interventions chirurgicales sont le phlegmon et les abcès de la prostate, un cancer de la prostate suspecté, une hyperplasie bénigne de la prostate. On a souvent recours à la chirurgie en présence d'une hématurie (apparition de caillots sanguins dans l'urine).

Les opérations pouvant être affectées sont indiquées dans le tableau.

Inflammation de la prostate et ses symptômes

Le deuxième coeur d'un homme

Pour comprendre pourquoi une inflammation de la prostate se produit et quels sont ses symptômes, il est nécessaire de comprendre l'anatomie d'un homme. La prostate ou la prostate est un organe exclusivement du corps masculin. C'est une glande de la structure tubulaire-alvéolaire située sous la vessie et recouvrant la partie de l'urètre.

La prostate est un organe dépendant des androgènes. Cela signifie que sa croissance et sa fonction dépendent de la quantité d'hormones sexuelles mâles.

La taille de la prostate dépend de l'âge. La croissance du fer se termine à l'âge de 18 ans, lorsqu'il atteint environ 2,5 à 4 cm de longueur et de largeur, environ 2 cm d'épaisseur et un poids de 16 à 20 g. Par sa forme et son format, il ressemble à un châtaignier moyen aplati. Fait intéressant, la prostate nouveau-née pèse 20 fois moins que l’homme adulte et sa croissance principale commence à la puberté, c’est-à-dire après 10 ans.

Jusqu'à cet âge, il est principalement constitué de muscles et avec l'apparition de la puberté, le tissu glandulaire commence à se développer, ce qui remplit plus tard ses fonctions fondamentales.

À quoi sert un homme prostate?

La prostate est l'organe le plus important du système reproducteur masculin.

Par conséquent, sa fonction principale est de développer un secret, ou, comme on l'appelle le jus de la prostate.

Le secret sert de terrain fertile à la vie normale du sperme et à la base de son activité physique normale, soit environ 30% du sperme.

Il a une composition assez complexe, qui comprend des sels, des enzymes, des éléments cellulaires et des protéines. Ainsi que la spermine chimique, qui est responsable de l'odeur caractéristique de l'éjaculat.

Également dans la composition de la sécrétion normale de la prostate contient des grains de lipoïdes, en raison desquels le sperme a une couleur blanchâtre spécifique et des globules blancs en petites quantités. Le nombre de leucocytes de plus de 10 dans le champ de vision tout en réduisant le nombre de grains lipidiques sont des signes évidents d'inflammation de la prostate.

Une autre fonction de la prostate est l'utilisation de fibres musculaires. Ils effectuent la décharge de sperme et le chevauchement de l'urètre pendant l'éjaculation pour empêcher le mélange de l'urine avec le sperme. Ceci est important car l'acidité du sperme et de l'urine est différente et le sperme ayant une bonne mobilité dans le milieu alcalin de l'éjaculat, le perd et meurt dans l'environnement acide urinaire.

Qui est à risque?

Les médecins identifient 2 causes principales d'inflammation de la prostate. Le premier est une infection du système génito-urinaire. Les agents responsables de telles infections incluent: mycoplasmes, chlamydia, gonocoques, gardnerelles, trichomonas et champignons. La deuxième raison est la stagnation du sang dans le bassin, qui se produit pour de nombreuses raisons. Les médecins ont identifié un certain nombre de facteurs incluant les hommes à risque de développer une inflammation de la prostate:

  • infections chroniques des voies urinaires non traitées (MST, cystite, pyélonéphrite - entraînent une diminution de l'immunité locale);
  • infections chroniques dans le corps, non liées au système génito-urinaire (amygdalite, caries - conduisent à une diminution de l'immunité globale);
  • perturbations hormonales;
  • mauvaises habitudes (tabagisme, alcool);
  • travail sédentaire;
  • manque d'activité physique régulière;
  • situations stressantes;
  • hypothermie significative;
  • violation des fonctions sexuelles;
  • vie sexuelle irrégulière;
  • constipation

Comment se manifeste la maladie?

Les symptômes d'inflammation de la prostate dépendent directement de sa forme.

Forme aiguë - douleur aiguë

La prostatite aiguë ne passe jamais inaperçue, car elle commence soudainement et manifeste immédiatement une douleur. La douleur peut être localisée dans le périnée, dans le bas de l'abdomen, dans le pénis, et présente des douleurs coupantes lors de la défécation et / ou de la miction.

En plus de la douleur lors de la miction, il existe une sensation de brûlure, des crampes, un retard ou, au contraire, une augmentation de l'envie. Il y a une sensation de lourdeur dans le périnée, de constipation, de fièvre, de frissons, de manque d'appétit, de soif.

Lent chronique

Pendant plusieurs années, la prostatite sous forme chronique peut ne pas causer de gêne à l'homme. Mais tôt ou tard, s'il existe plusieurs facteurs de risque, la maladie se manifestera aux côtés de sensations désagréables.

La prostatite chronique se caractérise par 3 groupes de symptômes, soit au total plus de 100 dans diverses combinaisons.

  1. Les douleurs Des douleurs peu prononcées peuvent survenir au niveau du périnée, du scrotum, du bas abdomen, du pénis, du bas du dos et du sacrum, du rectum et parfois des jambes (notamment de l'innervation de la prostate).
  2. Troubles de la sphère sexuelle. Une diminution du désir est souvent associée à une douleur pendant ou après les rapports sexuels. On observe assez souvent l'éjaculation prématurée, l'abaissement des érections, la fatigue des sensations. Dans de rares cas, l'éjaculation est retardée, même lors de rapports sexuels prolongés. L'infertilité est également un symptôme de la prostatite.
  3. Phénomènes dysuriques. Ceux-ci incluent la douleur, les brûlures au moment de la miction, se manifestant de différentes manières - tout au long du processus ou seulement au début / à la fin. La miction peut être accélérée, en particulier la nuit (nycturie), est difficile et une léthargie de ce processus peut également être observée.

Diagnostics

La quantité d'informations sur la prostatite est due à une augmentation de l'incidence de la maladie dans le monde. Les urologues s'accordent sur des statistiques montrant qu'un tiers de la population masculine de la planète âgée de 31 à 49 ans souffre d'inflammation de la prostate.

Chez les hommes âgés de plus de 50 ans, il existe une inflammation simultanée de la glande et la présence d'un adénome de la prostate.

Le diagnostic de la forme aiguë de prostatite est généralement basé sur la collecte des plaintes et l'inspection. L'examen rectal s'accompagne d'une douleur aiguë, d'un gonflement et d'une hypertrophie de la glande. Le nombre de leucocytes dans l'urine et le sang est augmenté. Si nécessaire, des études complémentaires sont menées (échographie, IRM, scanner).

La forme bactérienne d'inflammation chronique de la prostate peut survenir avec des symptômes effacés, voire asymptomatiques. Avant de traiter cette forme, le médecin doit diagnostiquer l'agent pathogène pour lequel une culture bactériologique de la sécrétion d'urine et de prostate est effectuée. L'examen microscopique de la sécrétion de leucocytes a augmenté.

Une forme de prostatite chronique non bactérienne est observée chez 90% des patients. Le principal critère pour établir un tel diagnostic est l’absence de pathogène bactérien lors de l’ensemencement de l’éjaculation ou de l’urine. En outre, les manifestations douloureuses sont notées par le patient pendant une période d'au moins 3 mois.

Le traitement de la prostate dépend directement du diagnostic comparatif de la prostatite avec d'autres maladies de cet organe. Ceux-ci incluent l'hyperplasie bénigne, l'abcès, le cancer ou la tuberculose de la prostate. La douleur dans le dos et l'abdomen nécessite un diagnostic différentiel des maladies gastro-intestinales, des maladies du rein et de l'ostéochondrose. Pour cette tâche, il existe des tests de laboratoire, des rayons X, une IRM, un scanner, une endoscopie, une urographie.

Traitements traditionnels

Le médecin prescrit le traitement de l'inflammation de la prostate sur la base de la forme de la maladie, ainsi que des symptômes et de la durée de leurs manifestations.

Les médicaments anti-inflammatoires pour la prostatite aiguë, en association avec des antibiotiques, un régime alimentaire et un schéma thérapeutique doux, donnent des résultats rapides et garantissent une guérison complète de la maladie. Le traitement antibactérien est choisi après un ensemencement bactériologique d'urine et de sperme, et le choix du médicament dépend du pathogène. Le traitement topique comprend des procédures pour rincer le canal urétral avec des bougies.

Pour oublier définitivement la prostatite aiguë, il est nécessaire de respecter scrupuleusement le schéma thérapeutique, celui prescrit par le médecin. Et n'oubliez pas les facteurs de risque qui provoquent une forme chronique de la maladie.

La prostatite chronique non bactérienne est également traitée avec des antibiotiques. Le choix du médicament dépend de la détermination exacte de l'agent causal de l'infection. Une des caractéristiques du traitement de cette forme d'inflammation est la nécessité d'une antibiothérapie pendant une longue période (à partir de 4 semaines).

L'efficacité du traitement dépend du strict respect de la régularité d'admission du patient, ainsi que de la dose prescrite, qui doit être le double de la concentration minimale inhibitrice de la substance par rapport à l'agent spécifique.

Une antibiothérapie à long terme est souvent accompagnée d'effets secondaires tels qu'une infection fongique, des réactions allergiques et une dysbactériose. Par conséquent, en parallèle, des médicaments antihistaminiques et antifongiques sont prescrits, ainsi que des eubiotiques pour restaurer la microflore intestinale. De même, lors du choix d'un médicament, les maladies associées telles que l'hypertension artérielle, l'insuffisance rénale, etc. sont nécessairement prises en compte.

La prostatite chronique non bactérienne survient le plus souvent et son traitement repose sur le schéma suivant:

Thérapie antibactérienne. Malgré l'absence de l'agent pathogène pendant l'ensemencement, l'utilisation d'antibiotiques donne des indicateurs persistants d'amélioration du bien-être chez les hommes atteints du syndrome de douleur pelvienne chronique. Le premier traitement dure 10 à 14 jours et, avec des effets positifs, peut être prolongé à 5 semaines.

Alpha-bloquants. Ce groupe de médicaments est très efficace pour éliminer les phénomènes dysuriques chez les patients.

Les bougies et les pilules anti-inflammatoires non stéroïdiennes ont un effet anesthésique durable, même en cas de prostatite non inflammatoire. Mais l'utilisation de ces médicaments ne devrait pas être longue à cause des effets secondaires fréquents.

Préparations pour immunocorrection. Les immunomodulateurs stimulent la régénération de la prostate.

L'hormonothérapie. Les médicaments antiandrogènes régulent l'équilibre entre les hormones et réduisent l'intensité du processus inflammatoire.

Prostate chez l'homme: signes d'inflammation, diagnostic et traitement. Adénome de la prostate

La prostate chez l'homme est le plus souvent sensible à toutes sortes de maladies et d'inflammations. Si vous ignorez les symptômes et ne traitez pas les maladies de la prostate, les conséquences pour le sexe fort peuvent être très tristes.

La prostate et ses fonctions dans le corps

La prostate est un organe de l'homme situé dans la région pelvienne. La tâche principale de la prostate - la production de l'éjaculat (un secret qui nourrit le sperme). Il retient également l'urine et régule le processus de la miction normale. En apparence, l'orgue ressemble à un trapèze, et en taille c'est une noix.

La prostate a trois fonctions principales:

  1. Sécrétoire - stimulation des secrets impliqués dans la fécondation. Cette fonction dépend de la testostérone, une hormone produite par le système endocrinien.
  2. Rétention motrice de l'urine due au tissu musculaire, qui forme le sphincter.
  3. Barrière La prostate produit un secret qui empêche les infections de l'urètre de pénétrer dans d'autres organes.

L'inflammation de la prostate chez l'homme peut provoquer des maladies graves irréversibles et des troubles sexuels (impuissance, manque d'érection). Par conséquent, pour tous les symptômes, la douleur et la décharge doivent immédiatement consulter un médecin.

Maladies de la prostate

Beaucoup de jeunes pensent que la prostatite et d'autres maladies des organes de l'homme sont beaucoup d'anciennes. La plupart des jeunes hommes ne se doutent même pas de l'emplacement de la prostate des hommes! Le manque de connaissances dans ce domaine est la principale cause de toutes les maladies chroniques.

De nos jours, les hommes en âge de procréer sont les plus susceptibles à toutes sortes d'inflammations et de maladies des organes génitaux. Il y a plusieurs raisons à cela:

  • Sexe malpropre sans protection.
  • Infections génitales (chlamydia, trichomonase, gonorrhée, champignons).
  • Troubles hormonaux, maladies du système endocrinien.
  • L'hérédité.

Parmi les maladies de la prostate sont les suivantes.

  1. La prostatite est une inflammation de la prostate.
  2. La vésiculite est une complication de la prostatite caractérisée par une inflammation des vésicules séminales.
  3. L'adénome de la prostate est une lésion bénigne de la prostate.
  4. Le cancer est une tumeur maligne.
  5. Le sarcome de la prostate est un type de tumeur qui est plus fréquent chez les jeunes hommes (50% sont des enfants de moins de 10 ans! 25% sont des personnes de 10 à 30 ans).
  6. Pierres de la prostate Formé à la suite d'une insuffisance rénale.
  7. Fibrose - troubles de la miction.
  8. Abcès de la prostate - processus purulents, complication d’infections non traitées.
  9. Tuberculose de la prostate. Elle est causée par la bactérie Koch, qui, comme vous le savez, n’affecte pas que les poumons.

Seuls les noms de ces maux peuvent déjà apporter l'horreur! Les maladies de la prostate chez les hommes, malheureusement, ne sont pas rares aujourd'hui. Cela est peut-être dû à l'écologie et au mode de vie de la jeunesse moderne. Quoi qu'il en soit, toute maladie, afin d'éviter des complications, doit être traitée. La prostatite ne fait pas exception!

Inflammation de la prostate chez l'homme: symptômes

La prostatite est l'une des maladies urologiques les plus connues chez les représentants d'une forte moitié de la population. Il présente les symptômes suivants.

  1. Douleur coupante au bas de l'abdomen pendant la miction.
  2. Douleur au périnée, au scrotum.
  3. Pire érection
  4. Court rapport sexuel.
  5. Absence d'érection spontanée dans la matinée.

La "série" de symptômes dépend de la forme de la maladie de la prostate.

  1. Prostatite aiguë. Elle est causée par une bactérie pathogène - Escherichia coli, Klebsiella, entérocoques, entérobactéries et staphylocoques, qui remplissent la microflore intestinale. Lorsqu'ils pénètrent dans la prostate par le rectum, ils peuvent provoquer une inflammation.
  2. Prostatite bactérienne chronique. La raison principale en est la même bactérie pathogène, ainsi que les infections sexuellement transmissibles - la gonorrhée, la chlamydia, la trichomonase. Les symptômes de l'évolution chronique de la maladie peuvent souvent être absents ou légers.
  3. Prostatite chronique non bactérienne. La forme la plus commune. Apparaît à la suite d'une inflammation des organes pelviens, ainsi que d'une mauvaise hérédité.
  4. Forme chronique asymptomatique (asymptomatique) dans laquelle la prostate souffre également. Chez les hommes, le traitement de cette forme n'est souvent pas nécessaire. Cependant, la prévention ne fait pas mal, car le cancer de la prostate ne présente pas non plus de symptômes. Par conséquent, si une personne est malade avec ce formulaire, il est nécessaire de faire un don de sang pour les marqueurs tumoraux chaque année. Des visites périodiques chez un spécialiste et des diagnostics par ultrasons sont également encouragés. C'est le seul moyen de prévenir les effets négatifs de la prostatite.

Adénome de la prostate

Adénome - une maladie de la prostate, caractérisée par des formations bénignes et une croissance de nodules comprimant la vessie. En conséquence, le processus d'élimination de l'urine du corps est perturbé. Ce n'est pas un cancer, mais les stades avancés de l'adénome peuvent être des conditions préalables à la formation de tumeurs.

Les principaux signes de l'adénome de la prostate - les hommes accompagnent les difficultés et la douleur lorsqu'ils vont aux toilettes. La vessie est pleine et la miction impossible.

Une miction difficile devrait être la première raison pour obtenir des soins médicaux. L'adénome de la prostate se développe en trois étapes.

  1. Compensé - la miction est plus fréquente et difficile, le flux d'urine est faible et lent.
  2. Sous-compensé - une sensation constante de lourdeur dans la vessie, sa vidange incomplète s'ajoute aux symptômes précédents. Le travail des reins est altéré.
  3. Décompensé - l'absence totale de tonus musculaire dans le canal urinaire. En conséquence, un paradoxe apparaît - une vessie pleine qui ne peut pas être vidée.

L'adénome, ou comme on l'appelle aussi - l'hyperplasie bénigne de la prostate, désigne les maladies qui progressent lentement. Souvent, les hommes ne font pas attention aux premiers symptômes et ne se rendent à l'hôpital que lorsqu'il devient très difficile d'uriner.

Causes et symptômes de l'adénome

Adénome de la prostate - hypertrophie de la prostate à la suite de la prolifération pathologique des glandes paraurétrales. Cette maladie se développe souvent chez les hommes de plus de cinquante ans (60% des cas). La principale raison - la diminution du niveau des hormones sexuelles au fil des ans.

Il arrive également que la maladie s'attaque aux représentants de l'article fort dans la force de l'âge (30–40 ans). Cela peut être dû à un mode de vie inapproprié, à des conditions de travail difficiles, à l'abus d'alcool et de nicotine. Les scientifiques ne peuvent pas établir une connexion exacte.

Le diagnostic et le traitement opportuns de l'inflammation de la prostate donnent à l'homme une chance de mener une vie saine et bien remplie.

Ainsi, lorsque la prostate est élargie, les symptômes chez les hommes peuvent être les suivants:

  • Flux faible en raison d'un écoulement perturbé de l'urine.
  • Besoin fréquent d'aller aux toilettes, surtout la nuit.
  • Trouble du tonus musculaire de la vessie.
  • La miction nécessite un effort de la part d'un homme.
  • Le jet est lent, parfois interrompu pendant le processus.
  • Sensation de lourdeur et de vidange incomplète.
  • Incontinence avec mouvements brusques (rire, toux).
  • Des calculs se forment dans la vessie en raison de problèmes rénaux.

Inflammation de la prostate chez les hommes, les symptômes peuvent ne pas toujours être prononcés. En conséquence, la maladie s'aggrave et passe au stade avancé. Troubles mentaux, apathie, irritation peuvent apparaître. Un homme souffre d'un déclin complet de la fonction de la vessie. La vidange ne se produit pas, et si cela se produit, il est rarement sous forme de gouttes. La dernière étape de l'insuffisance rénale se développe. Si à ce moment ne pas aider le patient, il peut mourir.

Évidemment, il vaut mieux ne pas amener votre corps dans un tel état. La maladie de la prostate chez l'homme doit être traitée dès l'apparition des premiers symptômes et signes.

Diagnostic et traitement des maladies "masculines"

Comme mentionné ci-dessus, il existe plusieurs types de maladies de la prostate. Chacun d'eux a ses propres caractéristiques de développement et de symptômes. La raison du traitement et du diagnostic détaillé doit être:

  • Douleur abdominale basse dans le dos.
  • Miction difficile, accompagnée de saignements et de douleurs.
  • Troubles sexuels - rapports sexuels douloureux, éjaculation précoce, absence d'érection.

Bien entendu, tous les signes inflammatoires de la prostate ne sont pas chez l'homme. Cependant, l'apparition d'un seul symptôme est déjà mauvaise.

Les méthodes de diagnostic suivantes aideront à diagnostiquer et à déterminer la méthode de traitement.

  1. Étude en laboratoire de la sécrétion de la prostate.
  2. Culture bactériologique - pour identifier les infections génitales, qui sont souvent la principale cause d'inflammation.
  3. Analyse PCR pour détecter les maladies sexuellement transmissibles.
  4. Analyse du PSA (antigène spécifique de la prostate produit par la prostate). En utilisant cette méthode de recherche, les processus inflammatoires dans la prostate ainsi que les cancers peuvent être détectés.
  5. Uroflowmetry - une caractéristique d'un flux d'urine.
  6. Echographie des organes pelviens.
  7. L'imagerie par résonance magnétique, qui permet d'obtenir une image en trois dimensions de la prostate.
  8. La tomodensitométrie est une méthode de diagnostic par rayonnement qui ressemble à une radiographie.
  9. Biopsie - prise de tissu prostatique à des fins d'examen L'analyse est effectuée à l'aide d'une fine aiguille à travers la paroi du rectum, de l'urètre ou du périnée. Les anesthésiques locaux ou l'anesthésie aident à soulager la douleur pendant la procédure. La biopsie est prescrite seulement après le PSA.
  10. Analyse générale du sang, de l'urine.
  11. Palpation - palpation de l'organe.

Après une telle livraison à grande échelle de tous les tests, le diagnostic peut être fait avec le plus de précision possible. Comment traiter la prostate chez l'homme (plus précisément l'inflammation) dépend du stade et de la forme de la maladie.

Le plus souvent pour le stade inflammatoire de la prostate et adénome de la prostate, je prescris un traitement antibiotique en association avec des anti-inflammatoires. Les probiotiques nécessaires pour rétablir une flore intestinale saine, ainsi que les alpha-bloquants, indispensables à la détente des muscles, sont indispensables au traitement. La physiothérapie a un effet bénéfique sur le corps, consistant à chauffer la prostate par oscillations électriques ou à l’aide de dispositifs spéciaux insérés dans le rectum.

L'adénome de la prostate II, III degrés est principalement traité chirurgicalement. Les médicaments dans ce cas sont tout simplement impuissants.

L'opération est transurétrale. Le dispositif (resiscope) est inséré dans l'urètre, ce qui élimine les tissus envahis de la prostate. Cette méthode de traitement est moins traumatisante pour le patient et se caractérise par un petit nombre de complications possibles.

L'opération est également réalisée par la méthode de la prostatectomie. Après cela, des complications surviennent souvent, il est donc utilisé moins souvent.

Quoi qu'il en soit, aucune maladie de la prostate ne devrait être amenée à un état critique. Il est beaucoup plus facile et moins douloureux de traiter une inflammation avec un traitement antibiotique qu'avec une intervention chirurgicale. Après tout, personne ne sait ce que peut être la réhabilitation.

Complications de la prostatite

La prostate chez les hommes est un organe important qui assure aux hommes et aux femmes une vie normale et bien remplie. L'inflammation de la prostate est assez courante. Si vous ne diagnostiquez pas et ne traitez pas ce corps en temps voulu, les conséquences en seront très tristes.

Selon la forme de prostatite développée par l’homme, les complications sont différentes.

  1. Les conséquences de la prostatite aiguë (bactérienne) - abcès (lésion purulente). Symptômes - fièvre et fièvre. L'œdème de la glande entraîne une cessation complète de la miction. À l'avenir, un abcès peut entraîner une infection du sang.
  2. Conséquences de la prostatite chronique (bactérienne) - diminution du désir sexuel, éjaculation douloureuse, érection difficile. En outre, la maladie est la cause de la vésiculite, orchite (inflammation des testicules), épididymite.
  3. Les conséquences d'une prostatite non bactérienne conduisent à l'impuissance. Vous pouvez mettre fin à une vie sexuelle à part entière.
  4. Les conséquences de la prostatite asymptomatique - cancer. Une inflammation asymptomatique de la prostate, qui dure parfois des années, peut évoluer en tumeur. Il est difficile de diagnostiquer le cancer à un stade précoce. Par conséquent, pour la prévention des maladies "masculines", il est conseillé de faire un don de sang pour le PSA chaque année.

Chaque forme de prostatite en l'absence d'intervention rapide peut entraîner:

  • sclérose de la prostate;
  • la formation de calculs dans la vessie;
  • infertilité;
  • formation de kystes, adénomes.

C'est pourquoi il est si important de surveiller votre santé et de consulter votre médecin si vous ressentez un inconfort.

Complications de l'adénome de la prostate

L'adénome de la prostate est l'une des maladies les plus courantes chez les hommes âgés (90% des patients sont des personnes âgées de plus de 80 ans). Tout le danger de la maladie est une complication.

  1. Infections des voies urinaires - cystite, pyélonéphrite, urétrite, prostatite. Inflammation associée à la stagnation de l'urine, qui constitue un fond favorable à la reproduction des bactéries.
  2. Rétention urinaire aiguë et douloureuse. Peut survenir en cas d'abus d'alcool ou en réaction à des médicaments (également après une chirurgie).
  3. La formation de calculs dans la vessie. Tout cela à cause de la stagnation de l'urine.
  4. Insuffisance rénale. Apparaît avec les stades avancés de l'adénome, peut causer la mort du patient.
  5. L'hématurie est du sang dans les urines.

Afin d'éviter des complications de la maladie, il est nécessaire de consulter des spécialistes et de traiter la maladie à temps.

Aux premiers stades de la maladie, des traitements antibiotiques sont appliqués. Sur les deuxième et troisième - le traitement est effectué chirurgicalement. Il convient de noter que l'opération a ses conséquences:

  • saignements;
  • processus infectieux et inflammatoires;
  • détérioration de la qualité de la vie sexuelle.

Les effets secondaires sont temporaires et disparaissent après la guérison complète.

Cancer de la prostate

La prostate chez les hommes est enflammée aussi souvent que les ovaires chez les femmes. De tous les types de cancer, le cancer de la prostate est le plus fréquent chez les représentants du sexe fort. La tumeur est observée chez 10% des patients, et il y a aussi des tendances à sa croissance.

Il est difficile d'identifier avec précision les causes de la formation de tumeurs. Les hommes les plus touchés sont les hommes susceptibles au cancer (il y a eu des cas de la maladie dans la famille). Des processus inflammatoires de longue durée qui sont ignorés peuvent également précéder l'apparition d'une tumeur.

Le groupe à risque comprend les personnes qui fument, consomment de l'alcool; les hommes de plus de cinquante ans; ainsi que ceux qui sont engagés dans le surmenage ou de travailler avec des toxines nocives.

Tout le danger du cancer de la prostate est que la maladie ne se manifeste pas. Les patients se plaignent déjà au stade de la métastase, lorsque le traitement devient inefficace. La seule chose qui reste est la thérapie de soutien.

Par conséquent, les médecins sont invités à effectuer périodiquement un test sanguin de PSA. C'est le seul moyen de diagnostiquer rapidement les modifications précancéreuses dans les tissus de la prostate.

Méthodes de traitement du cancer

  1. Prostatectomie - chirurgie. Peut-être en l'absence de métastases à d'autres organes, ainsi que s'il n'y a pas de lésions des ganglions lymphatiques.
  2. Radiothérapie - traitement d'une tumeur par exposition à un rayonnement. Les radiations endommagent les cellules cancéreuses, provoquant leur mort. Un type de rayonnement - la curiethérapie - l'introduction d'une source de rayonnement directement dans la tumeur. Les effets secondaires de ce traitement sont moins perceptibles.
  3. Cryothérapie - la lutte contre la tumeur à basse température. Appliquer la méthode avec des tumeurs de tailles mineures.
  4. L'hormonothérapie. Il est souvent utilisé en association avec une chimiothérapie lorsque la prostate chez l'homme ne répond pas aux autres types de traitement. C'est, à titre de mesure extrême.
  5. Chimiothérapie. L'effet sur la tumeur avec la chimiothérapie. La méthode est utilisée à la fois indépendamment et en combinaison avec d’autres. A beaucoup d'effets secondaires. Étant donné que les médicaments affectent non seulement les cellules tumorales, mais également les cellules saines de tous les organes.

Prévention des maladies de la prostate

Un mode de vie sain est la meilleure prévention non seulement des maladies de la prostate, mais également de toutes les autres maladies.

Avoir un effet bénéfique:

  • Alimentation correcte et équilibrée.
  • Exercice, sports - jogging, natation, marche.
  • Médicaments et procédures renforçant le système immunitaire.
  • Vie sexuelle régulière.
  • Rejet des mauvaises habitudes.
  • Vous ne pouvez pas permettre l'hypothermie.

"La prostate chez les hommes, les symptômes, le traitement" est un sujet pertinent pour la majorité du sexe fort. Peut-être, si des mesures préventives sont observées contre cette maladie, le nombre de patients diminuera considérablement.