Principal
Massages

Prostatite - signes chez l'homme, traitement et symptômes

La prostatite est l'une des maladies urologiques les plus courantes chez l'homme après 30 ans. Chaque membre du sexe fort sait ce qu'est la prostatite et tout le monde espère qu'une maladie désagréable le passera.

La prostatite est une inflammation de la prostate, qui est traitée non seulement à l'aide de médicaments, mais également à l'aide de certains remèdes populaires testés par le temps. À son tour, la prostate ou la prostate est un organe glandulo-musculaire chez l'homme, situé dans la région de la vessie et contrôlant la miction, mais sécrétant également un secret spécial qui donne au sperme une consistance fluide.

Selon l'origine, la maladie peut être bactérienne ou non bactérienne et, en fonction de la nature de l'évolution, aiguë ou chronique. La prostatite aiguë est le plus souvent causée par une bactérie à Gram négatif, facilement identifiable et traitée aux antibiotiques.

Les principaux symptômes de la prostatite sont les suivants: douleur, miction difficile et douloureuse, troubles sexuels. La symptomatologie est très désagréable, vous devez donc traiter la prostatite lorsque vous détectez les premiers signes.

Raisons

La cause principale de la prostatite est la pénétration d’une infection dans la glande, qui est due en grande partie à l’emplacement de la prostate dans le pelvis.

Les principaux modes d’infection dans la prostate:

  • vers le bas - l'infection entre dans la prostate avec l'urine.
  • ascendant - l'infection entre dans la prostate par l'urètre.
  • hématogène - l'infection pénètre dans la prostate avec du sang.
  • lymphogène - l'infection entre dans la prostate avec un flux lymphatique.

Les principales causes et facteurs de risque du développement de la prostatite chez les hommes:

  • mode de vie sédentaire, manque d'exercice (stase sanguine dans la prostate).
  • violations du rythme normal de l'activité sexuelle - rapports sexuels irréguliers, abstinence prolongée.
  • l'hypothermie dans l'enfance, l'adolescence ou l'âge adulte (en particulier la partie correspondante du corps).
  • maladies sexuellement transmissibles (chlamydia, trichomonase, gardnerellose ou blennorragie).
  • une autre raison pourrait être un traumatisme des tissus et des organes du petit bassin.
  • immunité réduite chez les garçons, les garçons et les hommes.
  • alimentation déséquilibrée (les aliments frits, gras et sucrés constituent 70% de l'alimentation). Consommation excessive d'alcool.

Toutes ces conditions peuvent à la fois contribuer à la pénétration de microbes dans la prostate et conduire à des processus stagnants, à une détérioration de l'apport sanguin aux organes pelviens, ce qui entraîne à son tour une augmentation du nombre de micro-organismes et une progression de l'inflammation. À cet égard, il est nécessaire de soigner la prostatite à temps, les complications ne vous dérangeront pas.

Signes de prostatite chez les hommes

Des mictions fréquentes avec une faible pression urinaire et des coupures au cours du processus, une élévation de la température corporelle, une sensation de brûlure dans la région périnéale, une défécation douloureuse sont les premiers signes d'une prostatite aiguë chez l'homme. Vous devez également faire attention aux symptômes cliniques suivants:

  • miction intermittente et difficile;
  • violation du mécanisme d'érection;
  • l'apparition d'une sensation de brûlure dans l'urètre et dans le périnée;
  • augmentation du besoin impérieux de déféquer;
  • écoulement prolongé de l'urètre;
  • fibres flottantes dans la composition de l'urine;
  • érections prolongées, éjaculation accélérée;
  • manifestation de l'orgasme sous forme effacée;
  • augmenter la fatigue générale du corps;
  • anxiété, dépression mentale;
  • réduction significative de la puissance.

Il est à noter que dans la forme chronique de la prostatite, les symptômes peuvent ne pas apparaître du tout et des signes supplémentaires sont ajoutés.

Symptômes de prostatite

Dans la plupart des cas, la prostatite aiguë commence par des symptômes d'augmentation de la température corporelle jusqu'à 39–40 ° C, de fièvre et de frissons. La miction est difficile et douloureuse. Un œdème se développe dans la prostate, ce qui peut provoquer une rétention urinaire aiguë. En outre, la douleur dans le périnée, qui est donnée à la région inguinale, est également très vive.

Quant à la prostatite chronique, elle devient rarement le résultat d’un processus aigu. Cependant, en règle générale, la prostatite chronique primaire se développe avec un symptôme usé. La forme chronique se distingue de la forme aiguë par le fait qu’elle se déroule sans signes prononcés, c’est-à-dire latéralement, sans symptôme perceptible.

Durant la période d'exacerbation de la prostatite, les symptômes de sensation de pression dans la région périnéale et l'anus, une douleur sourde s'étendant au sacrum, au périnée, au rectum et à la région inguinale perturbent les patients.

Les signes de prostatite chronique chez les hommes:

  • détérioration importante de l'érection;
  • diminution de la libido;
  • affaiblissement du flux pendant la miction;
  • douleurs dans le périnée, le sacrum, le rectum;
  • inconfort et sensation de brûlure dans l'urètre;

Parfois, les patients négligent les symptômes de la prostatite, en se basant sur la présence d'un adénome de la prostate. Cela ne devrait jamais être autorisé, car le traitement de l'adénome est fondamentalement différent de la façon de traiter la prostatite.

Les conséquences

Que se passera-t-il si une prostatite non traitée avec des antibiotiques et d'autres moyens? Vous attendez de telles complications:

  • puissance réduite;
  • infertilité;
  • douleur épuisante dans le périnée;
  • dépression, etc.

Pour prévenir les conséquences de la prostatite, il est nécessaire de porter une attention particulière à votre santé, de l'examiner à temps et de le traiter avec un urologue.

Traitement de la prostatite

Dans les cas d'intoxication grave, soupçonnée d'être purulente, l'hospitalisation est indiquée. Les patients atteints de prostatite aiguë non compliquée sont traités en ambulatoire par un urologue ou un andrologue.

Pour soigner la prostatite, vous devez adhérer à toute une série d’événements spéciaux qui se succèdent. Comment traiter la prostatite, les médicaments qui sont prescrits en premier lieu - les antibiotiques, en particulier s’il est question de l’origine infectieuse de la maladie.

Le traitement de la toxicomanie consiste en la nomination de tels médicaments:

  • médicaments antibactériens - le traitement consiste à détruire l’infection;
  • les anti-inflammatoires sont utilisés pour soulager l’inflammation caractéristique de cette maladie;
  • médicaments qui améliorent la circulation sanguine;
  • médicaments qui éliminent les spasmes de l'urètre;

Comme mesure supplémentaire, le massage de la prostate est souvent prescrit. Cela contribue à la récupération accélérée et à la réduction de la douleur. Selon les critiques, cette procédure est très utile. L'intervention des chirurgiens est recommandée si le canal urogénital est rétréci et que le retrait de l'adénome de la prostate est requis.

Comment traiter le complexe de prostatite? Pour ce faire, utilisez toutes les méthodes possibles, assignez:

  • régime alimentaire, changements de mode de vie;
  • traitement de la toxicomanie;
  • physiothérapie;
  • massage de la prostate et thérapie par l'exercice;
  • traitement symptomatique;
  • remèdes populaires pour la prostatite
  • traitement des comorbidités;
  • psychothérapie.

N'oubliez pas non plus que le traitement des remèdes populaires contre la prostatite ne donne de bons résultats que conjointement avec le traitement principal. Par conséquent, il est recommandé de ne pas se soigner soi-même à la maison.

Traitement antibiotique

Les antibiotiques sont nécessaires dans les cas de prostatite bactérienne aiguë et chronique, même si les symptômes sont mal traités, et comme traitement expérimental pour le caractère non infectieux de la survenue d'une prostatite, en tant que traitement test. Par conséquent, avant de commencer un traitement, il est nécessaire de subir un examen et de déterminer le type d'agent pathogène.

Le traitement médicamenteux de la prostatite comprend l’utilisation de divers antibiotiques ayant un large éventail d’actions:

  1. Macrolides (Zyrolid, Fromilid, Sumamed).
  2. Tétracyclines (doxycycline).
  3. Pénicillines (Amoxiclav, Augmentin, Flemoklav, Flemoksin Solyutab).
  4. Céphalosporines (Supraks, Cefotaxime, Kefadim, Cefspan).
  5. Fluoroquinolones (Tsiprinol, Ofloksin, Elefloks, Zanotsin, Tavanik)

Il convient de rappeler que le traitement est prescrit de manière stricte par un spécialiste, l’utilisation des antibiotiques occupant l’un des principaux maillons de la chaîne.

Comment traiter la prostatite à la maison

Le traitement de la prostatite à domicile est conseillé sous forme chronique. Dans ce cas, un traitement avec des remèdes populaires peut aider à augmenter la résistance globale du corps et à soulager la douleur.

  1. Prenez 2-3 g de poudre sèche dans la poudre des tubercules d'orchidées, faites-la tremper dans une petite quantité d'eau, puis versez 500 ml d'eau bouillante et laissez bouillir pendant 10 minutes à feu doux. Puis insister 30 minutes, filtrer et prendre un demi-verre trois fois par jour.
  2. Bouillon de racine d'Althea - 40 grammes versez 200 millilitres d'eau et laissez bouillir pendant une demi-heure, prenez 60 millilitres avec de la nourriture 3 fois par jour.
  3. Bonne aide extrait de propolis. Il est obtenu par évaporation de 40 grammes de propolis dans 0,2 l d’alcool à 96%. Faites 0,1 gramme d'extrait et 2 grammes de beurre de cacao et ajoutez-les par voie rectale une fois par jour. La durée du cours est de 2-3 mois, avec des pauses par mois.
  4. Décoction de céleri - 20 grammes versez 200 millilitres d’eau et faites bouillir pendant 12 minutes, buvez 100 millilitres 3 à 4 fois par jour.
  5. En tant qu'éléments auxiliaires, la médecine traditionnelle recommande l'utilisation de graines de certaines plantes. Les graines de citrouille seront les plus utiles, car elles enrichiront votre corps en acide linoléique et en zinc. Si vous décidez de vous débarrasser de la prostatite, consommez des graines de pavot, de sésame et de tournesol.

De plus, le traitement des remèdes populaires implique un rejet complet de l'alcool.

Bougies de propolis pour la prostatite

Pour le traitement de la prostatite au stade initial, vous pouvez utiliser des bougies spéciales avec de la propolis, ce qui peut être fait à la maison.

Pour ce faire, prenez 50 g de propolis broyée et versez 50 mg d'éthanol à 96%. Insister dans un endroit isolé pendant 2 semaines, sans oublier de secouer quotidiennement. Après la date de péremption, l’infusion de propolis est évaporée au bain-marie jusqu’à ce qu’elle acquière une couleur jaune brunâtre et qu’elle se ramollisse jusqu’à la consistance du miel.

Parallèlement, au bain-marie, faites fondre 20 g de beurre de cacao et mélangez-le à 1 g de la propolis obtenue. La masse obtenue est composée de 10 suppositoires rectaux et est envoyée au réfrigérateur pour être conservée. Une bougie est administrée par voie rectale pendant la nuit tous les jours. La durée d'application est de 30 à 35 jours. Il est recommandé de prendre 3-4 cours avec un intervalle de temps de 30 à 60 jours.

Comment fonctionne la prostatite sur la photo

Auteur: Elena Polyakova, médecin généraliste

  1. 5
  2. 4
  3. 3
  4. 2
  5. 1
(3 votes, moyenne: 1.3 sur 5)

A quoi ressemble la prostatite chez l'homme? Cette photo montre clairement. Schématiquement ou plus en détail, à travers des instantanés du déroulement des opérations, tout homme peut voir de lui-même à quoi un processus inflammatoire aigu ou chronique ressemble de l'intérieur.

Image schématique de la prostate enflammée

La maladie andrologique est souvent déclenchée par un agent infectieux et par un certain nombre de facteurs aggravants:

  • L'hypodynamie.
  • L'hypothermie
  • Activité sexuelle ou abstinence.
  • Trouble de l'alimentation, etc.

Les hommes ignorent souvent les symptômes de la prostatite, mais l'image visuelle

Donc, la prostate enflammée bloque l'urètre.

La prostate enflammée aide à «se ressaisir» à temps et à commencer le traitement. La prostatite aiguë apporte plus de problèmes, on note de la fièvre (38-39 ° C), des douleurs au périnée, des problèmes de miction et de défécation (douleur).

Chirurgie de la prostate

Le processus chronique est moins dérangeant, mais conduit plus souvent à la table d'opération. Il est donc important de savoir à quoi ressemble une prostatite sur la photo!

Comment ne pas rater l'apparition des premiers signes de prostatite chez l'homme

La prévalence de la prostatite chez les hommes est assez grande, ce qui est associé à un style de vie sédentaire, à une alimentation malsaine et à un grand nombre de risques présents dans la vie de l'homme moderne. Selon les médecins, le traitement de la maladie devrait être instauré le plus tôt possible. Pour ce faire, chaque représentant du sexe fort devrait savoir quels sont les premiers signes de prostatite chez l'homme. L'article décrit les symptômes associés aux différentes formes de la maladie, l'aspect d'une exacerbation, un processus aigu et chronique et un peu de traitement.

Informations générales

Les signes et symptômes de la prostatite, ainsi que son traitement, sont très variés, en raison de la présence de plusieurs types de la maladie. Tout d’abord, la prostatite chez les hommes est:

  • Pointu A souvent un caractère purulent. Les signes d'inflammation chez l'homme, à la fois généraux et spécifiques, sont exprimés au maximum, et l'agent pathogène est une flore pathogène (pathogène). Par conséquent, le traitement des hommes dans la plupart des situations est la nomination d'antibiotiques.
  • Chronique. Cela peut être le résultat d'un processus aigu si le traitement de l'homme a été effectué de manière incorrecte ou hors du temps. Les symptômes lumineux qui accompagnent le processus purulent disparaissent, les symptômes sont beaucoup moins prononcés. En rémission, les caractéristiques du processus peuvent disparaître complètement. Avec une exacerbation de la prostatite chronique, les symptômes s'aggravent, mais plus souvent avec moins d'intensité qu'avec une inflammation aiguë.

La prostatite chronique chez les hommes peut se former initialement sans signes antérieurs d'inflammation aiguë. Dans ce cas, la prostatite a souvent un caractère stagnant, c'est-à-dire que, du fait de la sédentarité d'un homme, des maladies chroniques affectent le taux de circulation sanguine des organes pelviens.

Il est très important de connaître et de comprendre les premiers signes et symptômes de la prostatite, car cela influera sur le type de traitement nécessaire à l'avenir. Si dans le cas d'une prostatite bactérienne, qui sera davantage indiquée par des symptômes d'intoxication généralisés, le traitement doit obligatoirement inclure une antibiothérapie (peu importent les comprimés ou les injections d'antibactériens), alors, avec le processus de stagnation, la stagnation vient en premier lieu, c'est-à-dire une modification du mode de vie. et traitement concomitant de la maladie.

Photo de l'hypertrophie de la prostate

Il est très important d'identifier la prostatite aux stades initiaux.

Tous les symptômes de la prostatite peuvent être divisés en 3 grands groupes:

  1. Dysfonctionnement de l'appareil urinaire. D'une autre manière, ce groupe de symptômes s'appelle «troubles dysuriques». Ceux-ci devraient également inclure des symptômes indiquant un processus inflammatoire dans la prostate.
  2. Troubles génitaux spécifiques à la prostatite.
  3. Changements dans le système nerveux, dus au processus principal. La particularité de la maladie.

Plus en détail sur chaque groupe de symptômes de prostatite sera discuté ci-dessous.

Expression spécifique

Le syndrome de la douleur est le principal et souvent le premier signe d'inflammation de la prostate. La douleur peut avoir une nature différente. La nature de la douleur peut varier considérablement. Il y a des douleurs piquantes, douloureuses, coupantes de localisation caractéristique. S'il s'agit d'un processus aigu, ils peuvent affecter de manière significative les moyens de subsistance des hommes et conduire à une violation du sommeil et des performances. Dans la prostatite chronique en rémission, les symptômes sont légers, voire absents.

La localisation typique de la douleur dans la prostate est la région pelvienne. Un homme peut ressentir une douleur au périnée, au bas de l'abdomen et au bas du dos. Ils donnent souvent au pénis, au scrotum, aux testicules. La douleur peut accompagner la miction et la défécation, ainsi que s'aggraver pendant l'érection et l'éjaculation. Le premier signe caractéristique d'une prostatite calcique peut être une douleur, dont l'intensité et le moment d'occurrence dépendent du mouvement. Ils apparaissent ou se renforcent, si un homme va vite, saute, se penche. Ce symptôme est dû à une irritation mécanique des parois du conduit avec des pierres.

Avec la prostatite peut être une douleur dans le bas du dos.

Pas de signes moins fréquents de prostatite sont diverses violations du processus de miction. La dysurie se manifeste par le besoin de mictions fréquentes, le sentiment de vider incomplètement la vessie et une fausse envie d'uriner. La nature même de la miction peut changer: un homme se plaint d'un flux d'urine lent ou intermittent, de la nécessité de faire un effort pour uriner normalement. Un formidable, mais pas le premier, signe de prostatite est la rétention urinaire aiguë. Le symptôme se développe dans l'inflammation aiguë, accompagnée d'un gonflement grave de la prostate.

Le retard de la miction survient lorsqu'il est associé à un adénome de la prostate. En cas d'exacerbation d'une prostatite chronique chez l'homme, une affection aiguë peut également survenir, mais la rétention urinaire est moins intense et l'affection est moins fréquente. Plus souvent qu'autrement, un homme ne peut tout simplement pas retenir une grande quantité d'urine et il est nécessaire de se rendre fréquemment aux toilettes.

Photo adénome de la prostate

Avec une combinaison de maladies, un homme doit fréquenter les toilettes.

La dysurie et le syndrome de la douleur sont les premiers signes les plus fréquents de toute forme de prostatite. Ce sont eux qui sont le plus souvent les premiers et qui prévalent à la clinique pour une exacerbation aiguë ou une prostatite chronique.

Désagréable pour la plupart des hommes, bien que le premier signe de prostatite soit rarement un dysfonctionnement sexuel. Les troubles de la sphère intime sont souvent la manifestation d'un processus inflammatoire chronique et sont d'une nature différente. Par conséquent, l'approche du traitement est également différente. Tout d'abord, il y a des problèmes d'érection. Elle peut devenir léthargique, ou l’homme ne peut pas complètement avoir un rapport sexuel complet. L'éjaculation est altérée: prématurée est plus fréquente. Au fil du temps, la netteté habituelle des sensations s'efface. Le problème d'un purement physiologique devient psychologique. Des troubles du désir sexuel se développent (troubles de la libido), des problèmes surviennent lors de l'orgasme. Ces signes affectent négativement l'état général du système nerveux, entraînant une diminution de l'humeur, une dépression et des troubles du sommeil. Un homme cesse de sentir sa propre utilité.

Être constamment stressé et déprimé par son propre État peut provoquer un comportement agressif, de l’irritabilité et une tendance aux conflits chez un certain nombre d’hommes. Dans une telle situation clinique, le traitement de la prostatite ne suffit parfois pas à normaliser la sphère mentale. Le sexe fort peut nécessiter un psychologue expérimenté et même des pilules du groupe des antidépresseurs, qui doivent être prises même après la fin du traitement de la maladie sous-jacente.

En plus des troubles de la sphère sexuelle, le sperme se modifie. Par exemple, la prostatite purulente s'accompagnera d'un changement de couleur, l'odeur du liquide séminal. Selon l'agent pathogène à l'origine du processus, le fluide biologique peut devenir jaune, vert, jaune-vert. Parfois, il y a une décharge de l'ouverture de l'urètre et en dehors des rapports sexuels. Ils diffèrent également par leur couleur, leur odeur et d’autres caractéristiques, bien que les sécrétions claires et muqueuses qui apparaissent le matin soient plus courantes. L'homme lui-même peut détecter des impuretés pathologiques dans l'urine après la miction. Il s'agit de l'apparition de filaments muqueux, également plus souvent dans l'urine du matin. Dans certaines situations, diverses impuretés pathologiques demeurent la première et unique manifestation du processus inflammatoire.

Lorsque la maladie peut changer la couleur et l'odeur du sperme.

L'infertilité peut être le seul signe de prostatite chronique paresseuse. Souvent, lors de l'examen d'un homme sur son incapacité à concevoir un enfant, on observe un processus inflammatoire de longue date chez le sexe fort, ce qui perturbe le processus de formation normale du sperme. Au cours de l'enquête, les hommes montrent une diminution des spermatozoïdes à part entière, ainsi qu'une diminution de la motilité des cellules germinales mâles.

Les impuretés dans le sperme peuvent être de nature sanglante, ce qui est un signe de prostatite calcique. La maladie s'appelle érythrospermie. Il y a un symptôme dû au traumatisme des murs avec des pierres et est transitoire. Comme le premier signe de prostatite est rare, vous devez toujours exclure toute autre maladie causant un symptôme similaire lorsqu’il ya un mélange de sang dans le sperme.

Manifestations communes

Par signes courants de prostatite, on parle souvent de réactions inflammatoires générales indiquant le développement d'un processus inflammatoire aigu dans le corps. Naturellement, dans la prostatite chronique, ces manifestations ne sont pas exprimées, mais seulement s'il ne s'agit pas d'une exacerbation prononcée. Les signes d'un processus inflammatoire actif sont:

  1. Augmentation de la température corporelle. Le degré d'augmentation est en corrélation avec l'activité de l'inflammation. Avec la prostatite bactérienne aiguë, accompagnée notamment par la formation d'un abcès, la température peut atteindre 39-40 degrés. Cette condition est accompagnée d'autres symptômes de la maladie. Le premier signe de prostatite virale peut également être simplement la température.
  2. Faiblesse générale, mal de tête.
  3. Des frissons Tremblements frémissants caractéristiques de la prostatite bactérienne.
  4. Douleurs musculaires.

L'un des symptômes de la maladie est la faiblesse.

Les signes généraux d'inflammation sont rarement les seuls signes de prostatite, mais des exceptions se produisent. Une forme chronique morose de la maladie avec des symptômes spécifiques peu graves conduit parfois à une longue recherche de la cause du sous-fébrile (élévation de la température à 37,2-37,3 degrés), qui est en réalité une prostatite. Le diagnostic de la maladie dans une situation similaire est établi après avoir examiné et mené des recherches supplémentaires, y compris l'ensemencement des sécrétions de la prostate pour détecter la présence de micro-organismes pathogènes dans celle-ci.

Dépendance de la clinique sur le stade et le type de maladie

Nous avons déjà parlé de la dépendance du tableau clinique vis-à-vis du type de prostatite et du stade de la maladie. Touchez sur chacun d'eux.

La première étape du processus est caractérisée par la prédominance de symptômes d'inflammation courants par rapport aux modifications de la sphère sexuelle. Les principaux symptômes de la maladie seront la douleur, l’intoxication, les troubles dysuriques (principalement la douleur, la douleur à la miction). Certains des représentants du sexe fort apparaissent des changements dans le sperme et l'urine, ainsi que des écoulements du pénis. Si, à ce stade, l'homme ne reçoit pas de traitement adéquat, les symptômes s'atténuent et la prostatite passe à l'étape suivante.

Le processus inflammatoire sans traitement approprié se termine rarement par un rétablissement complet de l'organe. Le résultat principal de la maladie sera la formation de tissu fibreux ou conjonctif, remplaçant le tissu normal de la prostate. Avec une amélioration visible de la santé globale, un homme peut ne pas remarquer l'aggravation de ses troubles dysuriques. Une personne a besoin d'aller aux toilettes plus souvent «sur une petite base». Les changements d'ordre sexuel augmentent progressivement, mais les symptômes sont légèrement exprimés.

Plus le traitement est commencé tôt, plus les chances de récupération d'organes sont grandes.

En l'absence d'une attention suffisante aux manifestations et aux signes du processus inflammatoire encore présents, la prostatite passe à l'étape suivante. Il s'agit essentiellement d'un processus chronique dont la clinique est caractérisée par une alternance de processus de rémission et d'exacerbation. Les premiers signes de chronicité peuvent être absents, car la maladie n'est pas toujours active. Cependant, la progression entraîne la formation de cicatrices fibreuses grossières dans les tissus de la prostate, qui détermineront les principaux signes de la maladie.

Parmi les symptômes figurent en premier lieu les symptômes dysuriques, qui se manifestent par un flot urinaire lent, des mictions fréquentes, une sensation de vidange incomplète de la vessie. Le désordre de la sphère sexuelle se joint: problèmes d'érection, éjaculation prématurée, impossibilité d'avoir un rapport sexuel complet.

Certaines formes de prostatite ont leurs propres caractéristiques. Nous avons déjà parlé des phases aiguës et chroniques du processus bactérien. Quels signes de prostatite stagnante seront énumérés ci-dessous:

  • Syndrome douloureux prolongé (jusqu’à 3-6 mois) de faible intensité. Les douleurs sont limitées.
  • Les modifications inflammatoires de la sécrétion de la prostate et de l'urine sont absentes.
  • Lors des entretiens avec un homme, il peut devenir clair que des facteurs prédisposant au développement d’une stase sanguine dans le pelvis apparaissent.
  • Dans le tableau clinique, les violations de la sphère sexuelle et les phénomènes dysuriques sont détectés comme les premiers symptômes de la maladie.

Caractéristiques prostatite asymptomatique. Naturellement, le processus n’a pas de tableau clinique. La maladie est suspectée après la détection de modifications dans l'analyse générale de l'urine. Déjà après l'examen, il devient possible d'établir un diagnostic précis et de prescrire un traitement.

Quelle que soit la forme de prostatite chez un homme révélée, le processus à n'importe quel stade peut entraîner le développement de complications terribles. Il peut s’agir d’une inflammation de n’importe quel organe du système urinaire (rein, vessie), qui à son tour entraînera l’émergence d’une lithiase urinaire ou même le développement d’une insuffisance rénale chronique. Par conséquent, afin de prévenir les complications graves, il est nécessaire de traiter la prostatite en temps voulu et, pour que le traitement soit rapide, vous devez bien entendu être en mesure de reconnaître les premiers signes de la maladie et de consulter un spécialiste à temps.

Quelle est la prostatite chez les hommes: les types qui menacent l'inflammation de la prostate et des photos

Selon les statistiques, 80% des hommes âgés de 40 ans et plus sont atteints d'une maladie telle que la prostatite. Ce phénomène est typique et curable.

Il est important de ne pas laisser la maladie sans surveillance, car d'autres maladies sont souvent détectées sur le fond de la prostatite.

Dans l'article, nous parlerons de la maladie de la prostatite, de ce que c'est, des symptômes d'inflammation de la prostate chez l'homme et des méthodes de traitement. Vous trouverez également une photo de la prostatite (la prostate chez l'homme ressemble à celle de l'homme).

Prostatite chez les hommes

Beaucoup s'intéressent à: "Qu'est-ce que la prostatite?" Il s'agit d'une inflammation de la prostate chez l'homme. La structure du système reproducteur masculin implique le passage de l'urètre à travers la prostate, c'est-à-dire autour de la sonde, qui affiche l'urine, se trouve la prostate. Par conséquent, lorsqu'un grossissement de la prostate survient, des problèmes d'élimination de l'urine apparaissent, car la glande compresse le canal urinaire.

Ainsi, plus l'élargissement de la prostate est important, plus l'urine est bouchée, ce qui, en stagnant dans le corps, commence simplement à l'empoisonner. Et ce n’est pas le seul problème qui puisse se poser dans le contexte d’une hypertrophie de la prostate.

Causes de

La maladie ne survient pas nécessairement chez tous les hommes de plus de 40 ans. Le développement de la prostatite est précédé par un certain nombre de raisons.

Ils sont comme suit:

  • La cause la plus importante et la plus commune du développement de la prostatite est le processus de violation de la circulation sanguine. À son tour, les causes de troubles de la circulation sont un mode de vie sédentaire et l'apparition d'un excès de poids.
  • Dans la prostate, un processus inflammatoire peut survenir en raison d'une infection dans le corps. Cela peut se produire après votre maladie: gonorrhée, mal de gorge, tuberculose ou grippe. En outre, souvent, la prostatite et les hémorroïdes vont de pair.
  • Blessure du bassin, ce qui conduit à une mauvaise circulation. Souvent, des blessures mineures similaires apparaissent et les conducteurs. Leur travail est associé à des vibrations constantes, à des tremblements et à des charges sur le périnée.
  • Prostate susceptible et ceux qui ont une vie sexuelle non régulière, une insuffisance hormonale se produit et il existe des maladies chroniques du système génito-urinaire.

  • Le système immunitaire peut également affecter l'apparence de la prostatite. Dans la prostate, des processus inflammatoires peuvent survenir en raison du stress constant, des mauvaises habitudes et de la malnutrition. Tout cela mène au fait que le système immunitaire devient faible et que le corps ne peut pas lutter de plein fouet contre les infections pouvant pénétrer dans le corps. Tous ces composants entraînent une inflammation de la prostate.
  • Il ne faut pas exclure la constipation comme cause de prostatite. En particulier si la maladie devient chronique, des problèmes de miction peuvent apparaître rapidement en raison de l'apparition d'une prostatite.

    Il existe plusieurs types principaux de prostatite.

    Selon le type d'affection diagnostiqué chez un patient, le traitement dépend complètement:

    Ce nom parle de lui-même et signifie que le corps s'attaque au processus infectieux, apparu en raison de bactéries nocives.

    Cette forme est sujette à un développement rapide et provoque une gêne grave chez un patient souffrant de fièvre et de malaise général.

    En outre, le patient commence à éprouver de graves problèmes d’activité.

    Vous trouverez plus d'informations sur la puissance de la prostatite dans l'article suivant: Effet de la prostatite sur la puissance (érection): exercices et autres méthodes de traitement.

  • Prostatite chronique. Cette forme de la maladie est très dangereuse pour les hommes, car la maladie se développe progressivement et est cachée. La maladie peut être causée par diverses raisons, notamment la pénétration dans la prostate et les bactéries responsables de la maladie. Une prostatite aiguë souvent non traitable peut développer une forme chronique. Si nous parlons des symptômes, ils sont les suivants: difficulté à uriner, inconfort sous la forme de petites douleurs dans le périnée, apathie, nervosité et faiblesse dans tout le corps, libido fortement réduite.


    Qu'est-ce que la prostatite chez l'homme? Photo:

  • Les symptômes

    Un des premiers signes de prostatite est une miction fréquente. Si la maladie est aiguë, la température du corps augmente avec la prostatite. En outre, le patient peut observer la décharge pendant la prostatite, par exemple, lorsqu'il développe une prostatite purulente, puis pendant la miction et la défécation, du pus peut également sortir.

    Avec la prostatite, un homme est tourmenté par diverses douleurs: dans les testicules et l'aine, dans le bas du dos et dans le dos. En outre, cette maladie affecte l'état émotionnel des hommes. Il est constamment d'humeur sourde, irritable, remarque le manque de désir sexuel. C'est le manque de puissance qu'un homme perçoit comme un problème sans rapport avec la prostate.

    Même si ces symptômes et signes de prostatite n'apparaissent pas clairement, un homme doit faire attention à sa santé sans faute. La maladie elle-même ne fonctionnera pas et, dans le pire des cas, entraînera l'apparition d'autres maux.

    Vous pouvez en apprendre davantage sur les symptômes et le traitement de la prostatite.

    Diagnostics

    Que faire avec la prostate? Tout d'abord, vous devez diagnostiquer la prostatite. Afin de déterminer la présence d'une maladie telle que la prostatite, des experts peuvent être affectés à diverses études afin de collecter des informations générales. De plus, quand un patient entre avec des plaintes spécifiques à la prostate, le médecin doit inspecter le patient par voie rectale.

    En outre, le patient doit prendre un frottis de l'urètre. Pour ce faire, utilisez un coton-tige jetable, qui est placé dans le pénis. Le résultat d'un frottis peut pleinement répondre à la question sur la présence de la maladie chez un patient.

    En outre, en plus de la nécessité de passer un test d’urine, les experts recommandent d’envoyer une étude et du sperme. Cela aidera à déterminer pleinement l'état de la fonction sexuelle chez un patient diagnostiqué avec une prostatite.

    Est-ce qu'ils prennent à l'armée avec la prostatite? Répondez à cette question ne peut certainement pas. Tout dépend de la forme de la maladie et de la méthode de traitement.

    Traitement

    La prostatite est une inflammation de la prostate, que le médicament connaît depuis longtemps. Mais le traiter est assez difficile.

    Et si la forme aiguë peut être corrigée rapidement, la forme chronique de la prostatite peut même ne pas donner lieu à des ajustements.

    En outre, de nombreux scientifiques dans ce domaine ont leur propre point de vue sur le traitement de la prostatite.

    Mais il y a des points non ambigus dont personne ne doute:

    1. L'efficacité du traitement dépend entièrement de la rapidité avec laquelle le traitement commence après le diagnostic.
    2. Le traitement doit être complet et prendre en compte toutes les caractéristiques de l'évolution de la prostatite.
    3. Il n'y a pas de médicament unique pour le traitement. Si l’un aide un patient, ce n’est pas un fait que cela aidera un autre.


    Si vous avez reçu un diagnostic de prostatite, les tactiques générales pour traiter cette maladie sont les suivantes:

    1. Le patient doit se conformer au repos au lit.
    2. Acceptation des médicaments antibactériens.
    3. Prendre des médicaments qui peuvent améliorer la circulation sanguine.
    4. Acceptation d'analgésiques capables d'éliminer simultanément l'inflammation.


    Si la vidange de la vessie est impossible par elle-même ou si l'on observe un abcès de la prostate, une intervention chirurgicale est nécessaire.

    L'acceptation des antibiotiques est également obligatoire pendant le traitement. Si la maladie est aiguë et qu'il existe des symptômes d'intoxication, il convient de prendre les comprimés immédiatement, car le retard peut être dangereux.

    La prostatite provoque-t-elle le cancer, une maladie peut-elle se transformer en une autre? Quoi d'autre menace? Les réponses aux questions que vous lisez ici.

    La prostatite est-elle dangereuse, est-elle contagieuse pour une femme? Cherchez des réponses dans l'article.

    Action préventive

    En ce qui concerne la prévention de la prostatite, les experts recommandent tout d’abord de vous apprendre, pendant votre temps libre, à ne pas vous allonger sur le canapé, mais à bouger. Il suffit de marcher ou d'aller au magasin. En outre, les hommes devraient renoncer aux mauvaises habitudes, en particulier au tabagisme, car la prostate, qui souffre déjà de manque d’oxygène, ne reçoit pas l’indicateur nécessaire de l’approvisionnement en sang pendant le tabagisme.

    Il est nécessaire de minimiser la quantité de stress.

    Il est important de vous apprendre à éliminer toutes les pensées négatives de votre tête et à profiter, par exemple, de votre temps avec votre famille ou vos amis.

    Ne dirigez pas votre santé et pensez - cela ne me concerne pas.

    Même une hypothermie légère persistante, qui peut ne pas entraîner l'apparition d'infections virales respiratoires aiguës, déclenche le développement d'une inflammation de la prostate. Si la voiture est équipée de sièges chauffants, il est impératif de l'inclure.


    Lisez sur notre site Web et découvrez les réponses aux questions passionnantes.

    Conclusion

    Maintenant, vous savez tout sur la maladie de la prostatite chez les hommes. Tout le monde devrait faire très attention à sa santé, car la prostatite masculine est une maladie courante qui doit être traitée avec les conseils d'un médecin. Dans ce cas, la forme en cours peut avoir des conséquences graves.

    Prostatite chez l'homme: photos et symptômes

    La prostatite chez l'homme (photo 1) est une maladie inflammatoire qui affecte la prostate. Ce dernier est responsable du développement d'un secret spécial: associé au sperme, il contribue au maintien de la viabilité des spermatozoïdes, ce qui affecte favorablement la santé de l'homme, en particulier sa puissance. Mais ce n’est pas la seule fonction de la prostate: elle aide également à bloquer l’urètre pendant l’éjaculation et crée un terrain fertile pour le sperme.

    Pour comprendre où se trouve la prostate chez l'homme, il faut trouver la vessie. La prostate est située juste en dessous, entre le rectum et l'urètre. La prostate est une petite boule d'environ 3 à 4 cm et pesant jusqu'à 20 grammes. Chez l'homme, la prostatite ressemble à une balle douloureuse qui fait mal et est incapable de faire face à ses fonctions. La prostatite se manifeste principalement chez les hommes après 45 à 50 ans, mais il existe des cas où elle touche également les jeunes, principalement une prostatite chronique. À un jeune âge, une inflammation de la prostate (photo ci-dessous) provoque souvent des problèmes d’érection et peut entraîner une infertilité.

    Les premiers signes de prostatite chez les hommes photo

    Les signes de prostatite chez les hommes (photo 2) se manifestent à différents endroits:

    1. Problèmes de miction (envies fréquentes, se lever la nuit, une petite quantité d'urine): l'inflammation de la prostate entraîne son augmentation, à cause de laquelle il commence à exercer une pression sur le canal urinaire;
    2. Les symptômes de la prostatite chronique se manifestent également dans la sphère sexuelle: la prostatite chez l'homme provoque l'éjaculation prématurée, un dysfonctionnement et de fréquentes érections nocturnes;

    Dès que les premiers signes de prostatite apparaissent chez les hommes (photo ci-dessus), décrits ci-dessus, vous devez immédiatement contacter un urologue. Il doit prescrire un traitement en fonction des résultats de la recherche. Par exemple, s'il ne s'agit pas d'une prostatite chronique, mais d'une cystite chez l'homme, le traitement devrait être complètement différent.

    Allocation de la prostate chez les hommes photo

    Les sorties accompagnées de prostatite (photo 3) sont rares, mais elles ne sont pas moins dangereuses que les autres signes de prostatite chez les hommes. La décharge avec la prostate se produit en raison de la stagnation du sang dans les vaisseaux minces du pelvis. Les bactéries pénètrent dans le sang, s'y attardent et prolifèrent activement. La prostatite chez les hommes provoque un gonflement et une inflammation, ce qui conduit à l'apparition de divers types de décharge.

    Les allocations pour la prostate chez les hommes sont divisées en plusieurs types:

    1. Prostatorea: se manifeste par un manque de tonus de la prostate. On dirait un liquide laiteux épais;
    2. Spermatorrhée: se manifeste par le sperme libéré de l'urètre;
    3. Pus: caractéristique d'une évolution faible de la prostatite. Cependant, chez les hommes, l'urétrite a le même signe et il est donc nécessaire de consulter un médecin dès que possible.
    4. Muco-purulent: ne présente souvent aucun autre symptôme, ce qui peut compliquer le diagnostic.

    La prostatite chez l'homme ne présente pas toujours tous les symptômes à la fois, mais même un ou deux symptômes doivent être vérifiés par un médecin.

    Symptômes de la prostatite chronique photo

    La prostatite chronique (photo 4) apparaît chez les hommes âgés de 20 à 40 ans. Le traitement de la prostatite chronique est impossible jusqu'au bout: vous ne pouvez qu'améliorer la situation et maintenir le corps dans cet état. La prostatite chronique, dont les symptômes ne diffèrent pas de ceux de l’habituel, passe par trois étapes:

    1. Au premier stade, il existe de légers symptômes de prostatite chez l'homme: problèmes d'érection et de miction, sensations douloureuses;
    2. Dans la seconde étape, la structure de la prostate commence à changer: elle augmente et devient enflammée;
    3. Au troisième stade, la prostate contracte la vessie et serre l'urètre. Le traitement de la prostatite chez l'homme est la plus douloureuse et la plus durable. Les hémorroïdes chez l'homme et d'autres maladies désagréables peuvent également apparaître.

    Traitement de la prostatite chez les hommes

    Pour traiter la prostatite chez les hommes, vous devez commencer par une visite chez l'urologue et par les tests nécessaires. Lui seul peut assigner un cours en fonction de la situation. Le traitement de la prostatite chez l’homme (photo 5) comprend:

    • Prendre des antibiotiques pour éliminer les infections introduites dans l'urètre;
    • Massage de la prostate pour stimuler son travail;
    • Autres procédures physiothérapeutiques;
    • Remèdes populaires;
    • Nomination d'un régime alimentaire spécial et d'exercices: ils contribueront à disperser le sang, ce qui aura un effet bénéfique sur l'état de santé général.

    Dans un cas en cours, une intervention peut être prescrite. Le traitement à domicile de la prostate implique un massage régulier et le maintien de la santé. Effectuez un massage de la prostate à la maison seulement après avoir subi un examen complet et une coordination avec votre médecin.

    Quels sont les premiers signes de prostatite chez l'homme?

    La prostatite est une maladie inflammatoire urologique courante qui touche les hommes de plus de 35 ans. Il peut être de nature infectieuse et non infectieuse, se produire de manière aiguë et chronique. Le plus souvent (dans 80% des cas) survient une prostatite chronique non infectieuse. Il ne se développe pas en un jour, mais progressivement et sans traitement dans les cas avancés, il peut conduire au développement d'un cancer de la prostate ou à la stérilité.

    Afin de préserver leur santé, les hommes doivent savoir comment se manifeste la prostatite pour pouvoir consulter rapidement un médecin et ne pas déclencher une maladie. En outre, les symptômes de la prostatite ressemblent beaucoup aux manifestations de maladies urologiques graves telles que la cystite, les tumeurs de la prostate et le cancer de la vessie. Par conséquent, seul un diagnostic opportun aidera à établir le diagnostic correct et à démarrer le traitement.

    Les premiers signes de prostatite chez l'homme

    Sauter l'apparition de la forme aiguë de la maladie est assez difficile, car elle se développe habituellement soudainement et se caractérise par la gravité des symptômes. Mais il est nécessaire de prendre en compte le fait que l'apparition de la prostatite peut bien passer et n'est pas vue chez beaucoup d'hommes, car parfois la maladie est asymptomatique et devient chronique chez le patient insensible. Une autre option possible est l'apparition invisible de la prostatite - ses symptômes sont plutôt faiblement exprimés, sont individuels pour chaque homme et changent avec le temps.

    Le tout premier signe de prostatite chez les hommes est un léger ralentissement et une miction douloureuse, à laquelle les hommes ne font souvent pas attention. Mais ce symptôme indique que la glande prostatique enflammée a déjà augmenté de taille et serre cette partie de l'urètre, qui la recouvre. En plus du ralentissement et de la douleur, il peut y avoir des mictions fréquentes et une diminution du volume d'urine prélevée sur la vessie.

    Les premiers signes d'inflammation de la prostate chez l'homme

    Au fil du temps, l'hypertrophie de la prostate serre de plus en plus l'urètre. Ainsi, chaque jour, la miction des hommes malades devient plus douloureuse et plus longue, alors qu'ils éprouvent une douleur intense et une sensation de brûlure dans l'urètre. Le flux d'urine devient faible, intermittent et éclaboussant. Les troubles sexuels s'ajoutent aux problèmes urinaires:

    • violation du mécanisme d'émergence et de maintien de l'érection;
    • éjaculation accélérée et parfois douloureuse;
    • l'affaiblissement du frisson de l'orgasme;
    • érection spontanée prolongée la nuit.

    Ayant de telles difficultés au lit, les patients perdent progressivement leur intérêt pour le sexe et le désir de les engager naît de moins en moins. Dans ce contexte, la dépression et l’anxiété grandissantes.

    Signes communs de la maladie et ses symptômes

    Les symptômes de la prostatite varient et varient en fonction de la forme de la maladie. Par conséquent, il est nécessaire de distinguer les premières manifestations d'une maladie chronique, dont la cause était une inflammation de la prostate de nature infectieuse de la forme aiguë, diagnostiquée moins souvent. Voici comment la prostatite se manifeste chez l'homme en fonction de la forme.

    Signes de forme aiguë

    Avec la prostatite aiguë chez les hommes, la température corporelle augmente et un malaise se développe. Ensuite, à chaque acte de miction, la pression du flux d'urine devient plus faible, la fréquence des mictions augmente et l'acte lui-même s'accompagne de douleur intense et de coupures. Ces symptômes incluent une sensation de brûlure dans le périnée, ainsi que des douleurs à l'aine et au rectum lors des selles.

    Si la forme aiguë est causée par une infection, le matin, souvent, les patients remarquent un écoulement du pénis transparent et non abondant, et l'urine devient trouble, parsemée de flocons et de filaments blancs. Des envies fréquentes d'aller aux toilettes, ce qui n'apporte pas de soulagement au fait que la vessie n'est pas complètement libérée de l'urine, entraîne une augmentation de l'irritabilité et de la nervosité. Dans les cas extrêmes, dans la prostatite aiguë, une rétention urinaire aiguë se développe, nécessitant des soins médicaux immédiats.

    Il faut également mentionner les signes de prostatite purulente chez l'homme, qui est une forme grave de prostatite aiguë d'origine infectieuse. Tout d’abord, il s’agit, comme dans le cas de prostatite aiguë, de fièvre, de frissons, de maux de dos sévères, de pulsions fréquentes aux toilettes, parce que l’urinaire n’est pas complètement vidé, de coupures en cours de miction. Mais la prostatite purulente se caractérise par un écoulement de pus de l'urètre, d'abord jaunâtre puis laiteux.

    Signes de prostatite chronique

    Contrairement à la forme aiguë, qui se fait immédiatement sentir, l'évolution chronique est latente, c'est-à-dire secrètement et ne provoque aucun symptôme. Par conséquent, les signes de prostatite chronique chez les hommes passent souvent inaperçus, même pour eux-mêmes. Souvent, avec cette forme de maladie, lorsqu'ils urinent, les hommes ne ressentent qu'une douleur légère et passagère dans la région du pubis, de l'aine et du périnée. La plupart d'entre eux, pas de problèmes avec les organes urinaires ne vous dérange pas.

    Mais, néanmoins, leur état de santé général se dégrade, il y a souvent des problèmes de puissance, la durée des actes sexuels diminue ou, au contraire, les actes sexuels diminuent, la capacité de jouir des relations sexuelles diminue. Souvent, de tels symptômes sont attribués aux hommes à une fatigue physique ou mentale grave, au manque de repos, et non à des problèmes de prostate et ne se précipitent pas chez le médecin.

    Le début de l'exacerbation de la forme chronique

    Malgré le fait que la maladie sous une forme chronique progresse secrètement, elle peut parfois s'aggraver. Le plus souvent, cela se produit à l'automne ou au printemps.

    Quels signes d'exacerbation devraient alarmer les hommes?

    Il est nécessaire de commencer par le fait que les symptômes d'exacerbation sont presque les mêmes que ceux de la forme aiguë de la maladie, à savoir:

    • miction douloureuse et difficile;
    • augmentation du nombre de visites aux toilettes et réduction de la quantité d'urine libérée;
    • douleur à l'aine, aux organes génitaux et au périnée;
    • écoulement rare du canal urétral;
    • défécation douloureuse;
    • affaiblissement de l'érection;
    • éjaculation rapide.

    En outre, les patients ressentent une faiblesse grave, se fatiguent rapidement, perdent l'appétit et dorment mal, deviennent irritables et nerveux.

    Diagnostics

    Pour diagnostiquer la prostatite en s'adressant à un urologue, ils procèdent tout d'abord à un examen rectal numérique de la prostate afin de déterminer sa forme, sa taille et sa densité. Ensuite, on prescrit au patient les tests de laboratoire suivants:

    • analyse générale, bactériologique et cytologique de l'urine;
    • test sanguin;
    • examiner un frottis urétral et la sécrétion de la prostate pour détecter des infections;
    • analyse de l'éjaculation;
    • l'urographie;
    • échantillons pour les MST;
    • déterminer le niveau de PSA chez les patients âgés de plus de 50 ans.

    Mais le principal moyen de diagnostiquer une prostatite, quelle que soit sa forme, est l’échographie. Il vous permet de déterminer la taille et la forme exactes du corps, d'identifier les abcès qui s'y trouvent, ainsi que le degré de compression de la prostate hypertrophiée de l'urètre. Signes particulièrement bien visibles de la prostatite chronique à l'échographie. En cours de recherche, déterminez:

    • le degré d'augmentation du corps par rapport à la norme;
    • la clarté des contours de la prostate;
    • présence de tissu avec une plus grande échogénicité;
    • compactage focal ou diffus des tissus résultant de modifications fibrotiques;
    • la présence de calcifications ou de kystes dans le corps.

    Les signes d'écho de la prostatite chronique peuvent également inclure une expansion des vésicules séminales, qui peuvent être symétriques ou asymétriques, ainsi qu'une diminution de leur échogénicité, qui indique une inflammation.

    Quel traitement est nécessaire aux premières manifestations de la prostatite?

    Dès que la manifestation de la prostatite chez l'homme est confirmée par des tests de diagnostic, le traitement nécessaire est prescrit aux patients. Dans le cas de prostatite infectieuse, on prescrit aux patients des antibiotiques appartenant aux groupes des fluoroquinolones, des tétracyclines, des pénicillines, des céphalosporines et des macrolides. En outre, selon les témoignages de patients prescrits:

    • médicaments hormonaux pour stabiliser les hormones;
    • analgésiques pour soulager la douleur;
    • les bloqueurs pour faciliter la miction;
    • L'héparine pour améliorer la circulation sanguine;
    • immunomodulateurs, phytopreparations et vitamines pour renforcer l'immunité.

    En plus des médicaments, les hommes reçoivent un massage de la prostate, des procédures physiologiques sont prescrites, des bains chauds avec décoction d’herbes médicinales et un régime spécial.

    Prostatite: chronique et aiguë - causes, manifestations, comment traiter, prévention

    La prostatite est la pathologie urologique la plus courante chez les hommes en âge de procréer. Selon des sondages, un tiers d'entre eux au moins une fois dans leur vie ont présenté des symptômes pouvant être interprétés comme une inflammation de la prostate. Malgré une incidence pathologique aussi élevée, la prostatite reste une maladie mal comprise. À ce jour, il n'y a pas de consensus pour dire que cela devient un facteur déclenchant de l'inflammation, car il est possible d'isoler les agents responsables des IST des voies urinaires des patients dans 10% des cas seulement.

    Le rôle des bactéries dans le développement d'une inflammation aiguë est indéniable, mais une prostatite chronique peut survenir dans le contexte d'une stérilité complète de la sécrétion urétrale et prostatique.

    L'absence de critères de diagnostic clairs et de signes caractéristiques de la maladie complique l'enregistrement des patients. Les symptômes de la prostatite sont tellement non spécifiques que chaque médecin les traite avec une grande part de subjectivité et peut l'associer à une pathologie complètement différente. En conséquence, l’approche thérapeutique varie également et souvent, les patients âgés de plusieurs années errent d’une chambre d’hôpital à l’autre sans aucune dynamique positive. La prostatite prive un homme de confiance en son pouvoir sexuel, partage ses réflexions sur un problème et ne lui apporte pas tant de souffrances physiques que psycho-émotionnelles.

    Qu'est-ce que la prostate et à quoi sert-elle?

    La prostate (prostate) est un petit organe glandulaire d'un homme situé autour de l'urètre, sous la vessie. Il entoure étroitement l'urètre, formant l'un de ses sphincters - le sphincter musculaire, conçu pour retenir l'urine. De par sa forme et sa taille, la prostate ressemble à une châtaigne, à laquelle les anatomistes la comparent souvent. La partie de l'urètre qui passe à l'intérieur de la glande s'appelle la prostate. Grâce à sa partie postérieure protubérante, la prostate est en contact avec le rectum et peut donc facilement être palpée avec un examen rectal digital. La surface antérieure de la glande est située près de l'articulation pubienne et est reliée à celle-ci par des ligaments du tissu conjonctif mobiles, entre eux se trouve le plexus veineux.

    La prostate est constituée de lobules, chacun constitué d'alvéoles, de petits sacs tapissés d'épithélium sécréteur. Les alvéoles sont reliées entre elles par les canaux excréteurs sous la forme de tubes qui se confondent, grossissent et finissent par tomber dans la partie prostatique de l'urètre. À l'intérieur des sacs sécrétoires, le suc prostatique est synthétisé et s'accumule, ce qui contient des nutriments pour les spermatozoïdes. Il permet aux cellules germinales mâles de maintenir leur activité dans le corps de la femme jusqu'à 5 jours, ce qui augmente considérablement les chances de fécondation.

    La vidange des glandes se produit au moment de l'éjaculation. Le jus prostatique est mélangé au secret des testicules et représente 10 à 30% du volume final de sperme. Ainsi, la prostate remplit 2 fonctions principales dans le corps d'un homme:

    • Participe au processus de miction - retient l'urine tout en réduisant les fibres musculaires et les laisse passer librement lorsqu'elles se détendent;
    • Assure la viabilité du sperme en sécrétant un suc de la prostate nourrissant dans l'éjaculat.

    Qu'est-ce qui cause la maladie?

    La prostatite est un changement inflammatoire de la prostate et il faut comprendre qu’elle ne survient pas uniquement sous l’influence de la microflore bactérienne. Les causes de l'inflammation peuvent être des facteurs entraînant des lésions du tissu de la glande et la destruction de ses cellules.

    Comme dans tout autre tissu, le processus inflammatoire dans la prostate passe par certaines étapes:

    1. Altération - dommages aux cellules de la prostate. Les protéines du cytoplasme, les fragments du noyau cellulaire et les restes de membrane sortent des cellules détruites dans l'espace extracellulaire - ils constituent tous un signal de détresse pour le système immunitaire. Les cellules immunitaires commencent à rechercher activement la lésion, en y pénétrant par les vaisseaux sanguins et le tissu conjonctif. Ils émettent des substances biologiquement actives sur le site de l'endommagement, sous l'action desquelles les vaisseaux sanguins se dilatent et d'où vient le «renforcement» cellulaire.
    2. Exsudations - la libération de sang liquide des vaisseaux. Sous l’influence des cellules immunitaires, les parois des vaisseaux dilatés deviennent perméables au plasma et se dirigent vers le centre de la lésion. Si elle se trouve à la surface d'un organe creux ou d'un conduit de la glande, une partie liquide du sang est sécrétée dans sa lumière: si l'inflammation est semblable à un tissu, il se forme alors un œdème. Une telle mesure est nécessaire pour limiter la lésion et empêcher la propagation de l'agent pathogène.
    3. Prolifération - le remplacement des cellules endommagées comme celles-ci ou du tissu conjonctif. Le mécanisme de prolifération commence un peu plus tard que les événements décrits ci-dessus et son déroulement dépend directement de la profondeur des dommages. Les petits foyers de destruction du tissu prostatique sont remplacés par les mêmes cellules fonctionnelles et le corps restitue pleinement son travail. Les violations profondes sont résolues par la cicatrisation - remplacement du tissu mort par des éléments du tissu conjonctif. La prostatite chronique peut éventuellement conduire à une atrophie complète de la prostate et au remplacement de son tissu sécréteur par une cicatrice.

    Pour la prétendue cause de l'inflammation, la prostatite est divisée en:

    • La microflore bactérienne / pathogène aiguë provoque de graves lésions du tissu prostatique avec une réaction inflammatoire prononcée. Se développe le plus souvent au cours d'une infection par le gonocoque et d'autres agents pathogènes des IST.
    • Bactérie chronique - l'association de bactéries pathogènes ou pathogènes conditionnelles provoque une inflammation lente, dont l'activité dure plus de 2 mois. En règle générale, les agents pathogènes sont les streptocoques, les staphylocoques, E. coli, Klebsiella, les mycoplasmes, les ureaplasma, les chlamydiaes, les virus de l’herpès, les champignons candida à levures.
    • Abactérien chronique - s'il existe un processus inflammatoire dans la prostate, il n'est pas possible de détecter la microflore responsable. Cette forme de la maladie se développe lorsque l'urine est jetée dans les canaux de la prostate, une congestion du sang veineux dans le pelvis, une violation de sa vidange (éjaculation rare ou trop fréquente). Dans ce dernier cas, la maladie s'appelle prostatite congestive.

    Comment se manifeste la maladie?

    Le plus simple dans le diagnostic de la prostatite aiguë, qui se poursuit avec des signes d'intoxication et une inflammation sévère. Chez les hommes, la température augmente brusquement à 38-39 ° C. La douleur au périnée est prononcée, dans la région rectale. Ils peuvent renoncer à l'aine, au testicule, au pénis et être si insupportables que l'activité quotidienne d'un homme est fortement perturbée. Dans certains cas, la température corporelle, mesurée dans l'aisselle, ne dépasse pas les valeurs normales, mais la température rectale sera dans tous les cas de 1 à 2 degrés C supérieure à la normale. Les signes de prostatite deviennent également une violation de la miction: forte envie d'uriner, après laquelle il est impossible de la retenir ou rétention urinaire aiguë en raison d'un gonflement prononcé de la glande. Parfois, la défécation devient douloureuse, lorsque la prostate hypertrophiée se gonfle dans la lumière rectale.

    La prostatite chronique dans ses manifestations est si diverse qu'elle peut facilement être confondue avec une autre pathologie. Dans les cas les plus typiques, les symptômes de la prostatite sont présentés:

    1. Douleur dans le périnée, petit bassin. Il est difficile pour un patient d'identifier un endroit spécifique où il se trouve. La douleur se propage souvent à l'aine, au scrotum, à la tête et à la tige du pénis, le sacrum. Sa sévérité peut être différente: de subtile à intense, émoussé ou tiré. Souvent, la douleur est associée à la miction ou à l'éjaculation, elle survient à la fin ou au début du processus.
    2. Violation de la miction - le patient a fréquemment besoin de vider sa vessie, il doit se lever à plusieurs reprises la nuit pour uriner. Cependant, la pression du jet est normale, la rétention urinaire se développe rarement.
    3. Troubles sexuels - dans le contexte d'inconfort constant du périnée chez l'homme, l'érection s'aggrave et la confiance en soi disparaît. Les violations sont aggravées si la douleur est associée au moment de l'éjaculation: le patient ne peut pas se détendre complètement car il s'attend à l'apparition de sensations désagréables.

    En règle générale, dans la prostatite chronique, le bien-être général de l'homme n'est pas perturbé, la température corporelle reste normale tout au long de l'évolution de la maladie.

    Comment la maladie est-elle diagnostiquée?

    Le diagnostic est établi par un urologue ou un andrologue après avoir examiné le patient, pris l'anamnèse et examiné les symptômes. Le médecin doit connaître la méthode de contraception du patient, la présence d'une IST chez le partenaire sexuel, la possibilité d'un contact anal sans préservatif. Ces données facilitent le diagnostic et orientent les pensées du médecin sur la bonne voie. La prescription de l'apparition des symptômes de la maladie ou de l'inconfort du périnée permet de juger de l'évolution de la prostatite et de sa gravité. Un urologue inspectera les organes génitaux du patient et procédera à un examen rectal de la prostate. Pour ce faire, il insère un doigt dans l'anus du patient et tripote la paroi antérieure de la prostate faisant saillie. La douleur et sa taille indiquent l'intensité du processus inflammatoire.

    Ensuite, le médecin effectue une série d'études instrumentales, microscopiques, bactériologiques et immunologiques afin de clarifier la cause de la maladie. La méthode de diagnostic la plus courante est un échantillon de 4 ou 3 échantillons d’urine en verre. La première méthode est plus laborieuse et difficile à mettre en œuvre dans la pratique, car elle oblige le patient à interrompre consciemment la miction plusieurs fois. La deuxième modification est plus simple: le patient urine continuellement dans trois récipients différents et à parts égales. La première partie traite de l'état de l'urètre, la seconde de la pathologie de la vessie et des reins, de la troisième reçoit des informations sur l'état de la prostate. Tout le matériel collecté est étudié au microscope. Avec la prostatite, les leucocytes et parfois les bactéries sont détectés dans la troisième partie de l'urine.

    Accès pour étudier la prostate et masser tout en recueillant le secret

    Microscopie et enlève le secret de la prostate. Pour cela, le médecin effectue un massage de la prostate à travers la paroi du rectum pendant un certain temps, de manière à la vider dans l'urètre. En laboratoire, les frottis sont constitués du matériel collecté, coloré et étudié sous fort grossissement. Les leucocytes sont un signe d'inflammation, d'étiologie bactérienne de la maladie - une bactérie dans un frottis. Pour déterminer le type d'agent pathogène, la sécrétion prostatique est ensemencée sur un milieu nutritif. Si elle contient des microorganismes pathogènes, après 3 à 5 jours, elles forment des colonies microbiennes, qui peuvent ensuite être étudiées. Une méthode bactériologique permet d'obtenir des données sur la sensibilité de la microflore aux antibiotiques.

    Des méthodes de diagnostic instrumentales sont effectuées:

    • Échographie des reins;
    • TRUS de la prostate avec dopplerographie - une sonde à ultrasons est insérée dans le rectum pour une meilleure visualisation de la prostate; son débit sanguin est en outre évalué;
    • L'urétrographie ascendante est nécessaire en cas de prostatite persistante et récurrente. Une substance radio-opaque est injectée dans l'urètre, suivie d'une série de injections consécutives.

    Outre les méthodes ci-dessus, tous les types d’études sur les IST sont d’une grande importance. Parmi eux se trouvent:

    1. PCR de l'éjaculat, sécrétion de la prostate, raclage de la membrane muqueuse de l'urètre - cette méthode permet de détecter un large éventail d'agents pathogènes;
    2. ELISA sanguin - pour la détection d’anticorps spécifiques contre les agents pathogènes des IST.

    Comment traite-t-on la prostatite?

    Le traitement de la prostatite est effectué en fonction de la forme de la maladie. L'inflammation aiguë est une indication de l'hospitalisation d'un patient dans un hôpital urologique, chez les patients chroniques qui suivent un traitement à domicile. Si une infection sexuellement transmissible est la cause de la maladie, les antibiotiques prescrits doivent être pris par les deux partenaires.

    Pointu

    Au moment de l'inflammation aiguë, on montre au patient repos, abstinence complète du sexe et régime alimentaire facile à digérer. Il faut refuser l'alcool, le tabagisme, les plats épicés, les conservateurs, les aliments gras. Préparations utilisées pour le traitement à l'hôpital:

    • Les antibiotiques céphalosporines ont un effet néfaste sur la plupart des bactéries pathogènes connues. Les 5 premiers jours, ils sont administrés par voie intraveineuse du 5e au 10e jour de traitement par voie intramusculaire;
    • Furazidine, agent antiprotozoaire et antibactérien - il s'accumule bien dans la prostate, est actif contre les agents pathogènes les plus fréquents de la maladie, est prescrit sous forme de comprimés;
    • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) - normalisent la température corporelle, éliminent la douleur, arrêtent le processus inflammatoire. Ils sont prescrits sous forme de comprimés, de suppositoires rectaux, d'injections intramusculaires (paracétamol, nimesil);
    • Solutions de détoxification (reamberine) - accélèrent l'élimination des toxines microbiennes du corps, améliorent la microcirculation sanguine dans la prostate. Introduit par voie intraveineuse;
    • Bloqueurs des récepteurs adrénergiques alpha1 (tamsulosine) - le médicament détend les fibres musculaires lisses de la prostate, rétablissant ainsi le flux d'urine. Il est pris par voie orale sous forme de comprimés.

    Voici à quoi ressemble le schéma thérapeutique de base que le médecin complète éventuellement avec d’autres médicaments contre la prostatite. Il est important de suivre un traitement afin de minimiser le risque de processus chronique.

    Chronique

    Traiter la prostate qui est passée au stade chronique n’est pas une tâche facile. En règle générale, l'action de l'agent bactérien dans ce cas s'est déjà estompée. Les premiers sont les violations de l'immunité locale, la détérioration de la circulation sanguine due à la formation de microthrombus et les modifications neuro-trophiques. Les principaux traitements comprennent:

    1. Antibiotique - le but de ce groupe de médicaments est indiqué lorsqu’une microflore pathogène ou conditionnellement pathogène est détectée dans des frottis ou des cultures bactériologiques du tractus urogénital. On leur prescrit ceux qui pénètrent bien dans la prostate et s'y accumulent: ciprofloxacine, triméthoprime.
    2. Alpha1-bloquants - ils sont prescrits en cas de violation de la miction pour rétablir l'écoulement de l'urine.
    3. Les anti-inflammatoires (nimésulide) et les analgésiques (tizanidine, amitriptyline) - réduisent l'enflure de la prostate, éliminent les douleurs obsessionnelles qui réduisent considérablement la qualité de vie du patient.
    4. Massage de la prostate - une action mécanique sur la glande active les mécanismes de protection locaux, améliore le flux de sécrétion et les masses nécrotiques des conduits prostatiques.
    5. La réflexothérapie - l’effet des injections sur les points biologiquement actifs améliore la défense immunitaire locale de la prostate, restaure son flux sanguin, active les processus de régénération.
    6. Phytothérapie - Phytothérapie contenant de la quercétine (flavonol, zeste de sarrasin, thé noir et vert à l'oignon) et de l'extrait de palmier nain. Ces substances bloquent partiellement les récepteurs de testostérone de la prostate, réduisant ainsi sa taille.
    7. Physiothérapie (laser, ablation transurétrale) - son effet vise à renforcer les processus de réparation dans la prostate, en stimulant la défense immunitaire naturelle.
    8. La psychothérapie est indiquée chez les patients présentant une humeur dépressive, une douleur chronique débilitante, une impuissance.
    9. Gymnastique thérapeutique - exercices visant à améliorer le flux sanguin du bassin et à éliminer la stagnation de la prostate. Les plus simples sont les exercices de Kegel - contraction des muscles du plancher pelvien, tension et relaxation de l'anus. La position du bouleau, une variété de jambes en balançoire dans la position couchée améliorent le ton des vaisseaux veineux et accélèrent le flux de sang à travers eux. Plus en détail sur la gymnastique à la prostatite - dans la vidéo ci-dessous.
    10. Remèdes populaires - utilisez ceux qui ont une activité antibactérienne et anti-inflammatoire. Des bougies utilisées localement avec de la propolis, à l'intérieur - une infusion de camomille, un mélange de miel et de noix.

    Le début du traitement de la prostatite chronique devrait faire l’objet d’une longue lutte, car il n’est pas toujours possible de la guérir en quelques semaines, voire quelques mois. Il est recommandé de combiner diverses méthodes et moyens de thérapie, il est utile de renforcer la pharmacothérapie avec des remèdes maison. Avec la prostatite congestive, des relations sexuelles régulières sont nécessaires, des rapports sexuels interrompus sont inacceptables. Les antécédents psycho-émotionnels du patient sont importants: la dépression, la dépression, des problèmes dans sa vie personnelle et dans la sphère sexuelle peuvent annuler tous les efforts des médecins.

    Vidéo: exercices pour la prostate

    Comment prévenir?

    La prévention de la prostatite comprend:

    • L'utilisation de méthodes de contraception de barrière (préservatif), en particulier lorsqu'il s'agit de relations sexuelles anales;
    • Traitement opportun des IST;
    • Vie sexuelle régulière, amenant les rapports sexuels à une éjaculation complète;
    • Prévention des blessures au périnée, lors de la pratique de sports traumatiques devrait utiliser toutes les méthodes de protection possibles;
    • Hygiène personnelle;
    • Assurer une activité physique suffisante.

    Bien qu’aujourd’hui la prostatite ne soit pas associée au risque de développer un adénome ou un cancer de la prostate, la maladie cause beaucoup de souffrances à son propriétaire. Un homme, épuisé par la douleur chronique, sentant sa faiblesse sexuelle, fatigué d'un traitement de longue durée, change visuellement et des médecins expérimentés identifient ces patients d'un coup d'œil. Pour éviter un tel destin, il faut être attentif à sa santé, se protéger avec chaque nouveau partenaire et soigner les maladies vénériennes à temps. La prostatite n’est pas complètement guérie dans tous les cas, mais un urologue expérimenté est en mesure d’améliorer considérablement l’état du patient et sa qualité de vie.