Principal
Les symptômes

Tableau des standards pour le PSA total dans l'analyse du sang chez l'homme par âge

La médecine moderne vise non seulement à traiter les maladies avec les méthodes les plus récentes de manière efficace et de qualité, mais également à prévenir les maladies. Des examens médicaux réguliers permettent de détecter des pathologies graves à un stade précoce de développement et de prévenir efficacement l'aggravation de l'inflammation ou du cancer de la prostate. L'antigène spécifique de la prostate est l'un des indicateurs qu'un test sanguin peut déterminer. PSA est la norme générale chez les hommes, indiquant qu'il n'y a pas de déviations, et le dépassement des normes établies implique la nécessité de tests supplémentaires.

But de l'analyse

Le PSA est présent en une quantité ou dans une autre dans le sang des hommes de tout âge. Toutefois, selon les statistiques, le risque de développer des maladies de la prostate augmente à l’âge de 40 ans et continue de croître avec l’âge. Les examens médicaux programmés des hommes comprennent nécessairement des tests sanguins, notamment ceux recommandés par les médecins, ainsi que l'indicateur de PSA. Pour la première fois, cet antigène a été découvert par des scientifiques en 1969. Largement utilisé pour étudier l’état de la prostate. Les médecins du PSA ont commencé à la fin des années 1980. Aujourd'hui, il s'agit d'un test de laboratoire standard.

Un urologue ou un vénéréologue écrira pour analyse. Le décodage du résultat doit être effectué uniquement par un technicien qualifié.

L'analyse est réalisée dans le cadre d'un examen médical planifié ou est prescrite pour des raisons cliniques.

Un médecin peut recommander un test de PSA dans les cas suivants:

  • Une hypertrophie de la prostate révélée par la palpation.
  • Diagnostic du cancer de la prostate chez le plus proche parent.
  • Les plaintes du patient de mictions fréquentes pendant la journée. Dans le même temps, une douleur et une sensation de brûlure, une difficulté à uriner peuvent être ressenties.
  • Douleur à l'aine, peut donner dans le bas du dos.
  • Désir et activité sexuels réduits dans la sphère sexuelle.
  • Dysfonction érectile, fonction érectile insuffisante.
  • Mictions fréquentes la nuit, troubles du sommeil dus à de fréquentes visites aux toilettes.
  • Sensation de vidange insuffisante de la vessie pendant la miction.
  • Suivi de l'efficacité du traitement des maladies de la prostate. Dans ce cas, une diminution progressive du PSA doit être observée.

Les médecins affirment que, sous une forme ou une autre, les symptômes des maladies de la prostate sont familiers à tous les hommes de plus de 20 ans. Des facteurs externes qui déclenchent des problèmes de fonctionnement de la prostate sont présents dans la vie de chaque personne. La menace est l'hypothermie fréquente, les maladies inflammatoires du système urinaire, y compris les maladies sexuellement transmissibles. La consommation d'alcool, le tabagisme, un grand nombre de partenaires sexuels et des rapports sexuels non protégés entraînent une diminution générale de l'immunité et peuvent provoquer une inflammation de la prostate.

Préparation à l'étude

Un test sanguin de PSA est une procédure médicale simple, cependant, pour obtenir le résultat le plus fiable de l’étude, il est nécessaire de préparer soigneusement la collecte de sang. La consommation d’alcool ou le tabagisme avant de prendre du sang peuvent influer sur un indicateur spécifique. De mauvaises habitudes doivent être abandonnées 48 heures avant l'analyse. Si vous ne pouvez pas abandonner la cigarette, évitez de fumer au moins 30 à 40 minutes avant le test. Il est également très important de vous calmer, de normaliser le pouls et la pression. Une excitation excessive avant l'étude ne peut qu'interférer.

L'activité sexuelle doit être arrêtée pendant 2-3 jours avant l'analyse. Le même massage complexe swings de la prostate. Des procédures médicales telles que l'échographie transrectale, la biopsie, la résection transurétrale et autres sont effectuées des semaines, voire des mois avant un test sanguin. Des informations détaillées peuvent être fournies par le médecin traitant. Le PSA est généralement normal chez les hommes et ne se reflète correctement que si le corps est bien préparé à la recherche médicale. Négliger les conseils d'un médecin peut conduire à un résultat douteux et à la nécessité de reprendre le sang.

Valeur PSA normale

Comme d’autres paramètres médicaux, l’indicateur spécifique de la prostate a des limites quantitatives définies par les clés médicales. La norme varie en fonction de l'âge du patient, une modification des caractéristiques individuelles de l'organisme de certaines catégories de la population peut également être utilisée. Un tableau avec les valeurs de PSA normales prend en compte les caractéristiques de l'âge et le taux recommandé est indiqué dans le formulaire avec le résultat de l'analyse.

Le taux d'analyse du PSA chez les hommes de plus de 60 ans et comment réduire l'augmentation de l'antigène

Le test PSA est considéré comme l’un des tests les plus informatifs permettant de détecter la présence de maladies de la prostate. Pour comprendre les valeurs, vous devez savoir ce que le test de PSA total devrait être et son taux chez les hommes a 60 ans. Connaissant le tableau des valeurs, l’ordre de livraison et les méthodes de normalisation du taux de PSA, il est plus facile pour le patient de prendre soin de sa santé et de prévenir le développement de pathologies dangereuses.

But de l'analyse PSA

L'antigène spécifique de la prostate (PSA) est produit par les cellules de la prostate. Si l'indice est élevé, la glande peut être enflammée ou une prolifération tissulaire est présente. La tâche du médecin est de déterminer pourquoi il y a eu augmentation du PSA, de la nature des tumeurs et, si nécessaire, de prescrire le traitement nécessaire.

C'est important! L'objectif principal de ce test est la détection d'une tumeur cancéreuse aux premiers stades.

Le but de l'étude est faite dans les cas suivants:

  1. la présence de symptômes caractéristiques de la formation d'un ordre malin dans la prostate;
  2. à l'âge de 50 ans pour déterminer la norme PSA (nommée annuellement);
  3. à l'âge de 40 ans chaque année pour identifier les cancers (patients dans la famille de patients atteints de cancer);
  4. hypertrophie de la prostate;
  5. avec un diagnostic de maladie de la prostate pour surveiller les progrès du traitement.

C'est important! Jusqu'à récemment, les médecins pensaient que le taux normal de 4,0 ng / ml, mais la pratique a montré que l'oncologie peut se développer avec des valeurs réduites. Un signe de cancer peut être un chiffre de 2,5 ng / ml, mais uniquement s’il existe des facteurs supplémentaires.

Le PSA total est toujours égal à la somme des antigènes libres et associés. L'analyse permet non seulement d'identifier la maladie, mais aussi de prévenir les rechutes en présence d'antécédents d'intervention chirurgicale. Différences entre les PSA libres et liés:

  1. la forme libre ne lie pas les protéines;
  2. forme liée - le PSA est associé à l’alpha 1-antichymotrypsine.

Un antigène libre dans le corps d'un homme ne représente que 10%, une quantité suffisante pour déterminer la tumeur bénigne et / ou maligne. Essentiellement un marqueur tumoral, le test peut révéler d’autres maladies. Si l'augmentation de l'indice libre est causée par une prostatite, un adénome, il est habituel de parler d'un résultat positif. Lorsque le PSA est associé, le médecin suggère un cancer.

Préparation à l'étude et à l'analyse

Afin de ne pas augmenter le PSA sans la moindre raison, vous devez d'abord vous préparer aux tests. Les recommandations de la préparation sont:

  1. L'analyse est donnée à jeun. À partir du dernier repas avant le début de l'analyse, il faut au moins 8 heures et, lors du prélèvement d'un échantillon de triglycérides, au moins 12 heures.
  2. La restriction du régime de consommation est obligatoire. La liste des interdictions comprend: thé, café, cacao, produits laitiers / laits fermentés, baies, fruits, boissons alcoolisées, eau douce gazéifiée. Vous ne pouvez boire que de l'eau propre.
  3. Quelques jours avant le test, il est nécessaire de maintenir le régime avec le rejet des aliments gras, épicés, salés et fumés.

C'est important! Le jour du test, il vaut mieux abandonner la cigarette, au moins ne pas fumer pendant 2-3 heures avant l'analyse.

  1. Un effort physique intense, y compris le cyclisme, les sports extrêmes et autres, n'est pas souhaitable.
  2. Exclure les rapports sexuels.

C'est important! Avant de passer le test, le patient ne doit pas faire de massage pendant quelques semaines, cystoscopie, traitement au laser, biopsie, doigt, ultraviolet, ergométrie. Si de telles procédures étaient, le test devrait être reporté.

Comment réussir les tests: pour assurer une relaxation complète du corps et ne pas manger avant les tests. Le prélèvement sanguin s'effectue dans la veine du patient. Par conséquent, le médecin doit en être informé à la moindre détérioration de l'état du patient. Si le patient ne veut pas donner de sang à l'estomac vide, la clôture est réalisée à l'état couché.

La dose de sang à analyser est de 2 à 10 ml, la barrière de la veine minimisant le processus de perturbation de la structure cellulaire. Si le médecin a des doutes, une dose secondaire est prise. Vous devez savoir que la mise en œuvre du ré-échantillonnage est nécessaire dans la même période que celle du primaire - cela garantira une grande précision des indicateurs.

Astuce! Lors de la nomination de l'échographie rectale, le sang doit être donné à l'examen médical. Sinon, le test PSA n'est effectué qu'après 7 à 10 jours. Pour la chirurgie de la prostate, aucune analyse n'est effectuée pendant 6 mois.

Pour déterminer le niveau d'antigène, il est recommandé de prendre un PSA total. Dans le cas où l'indicateur est élevé, un test étendu est attribué pour identifier trois marqueurs de maladie. La collecte de matériel pour l'analyse du PSA total et libre est effectuée à partir d'une seule portion de sang.

Valeur PSA normale

Le niveau d'antigène dépend de l'âge du patient. Au fil des ans, le nombre d’agents spécifiques de la prostate a augmenté. À l'âge de 40 ans, le niveau fluctue à 2,5 U, puis chez les hommes de plus de 60 ans, un PSA élevé, dont les limites réglementaires sont de 3 à 4,5 U.

En médecine, il existe le concept de "zone grise" de protéine - il s’agit d’un indicateur de 10 Unités. Obtenir ce résultat indique des violations du corps, mais sans maladie grave. Pour déterminer la raison, un examen diagnostique approfondi de l'organe sera requis. Outre l’indicateur quantitatif, il convient de tenir compte du ratio PSA libre / total, la norme pour les hommes de 60 ans n’est pas inférieure à 12% et la désignation de la croissance temporaire de l’agent n’est pas supérieure à 0,7 Un.

Ainsi, la norme de PSA pour les hommes de 60 ans se situe dans une fourchette de 3 à 4,5 unités. Tout ce qui est plus haut ou plus bas est un écart par rapport à la norme et nécessite un examen plus approfondi, la désignation d'un traitement thérapeutique.

Tableau des standards pour le PSA total dans l'analyse du sang chez l'homme par âge

Les chiffres réglementaires sont les suivants (ng / ml):

  • Jusqu'à 40 ans - 1,4 à 2,5 ans;
  • 40 à 50 ans - 2,0 à 2,5 ans;
  • 50-60 ans - 3.1-3.5 ans;
  • 60-70 ans - 4,1 à 4,5 ans;
  • à partir de 70 ans - 4.4-6.5.

Que faire pour élever la norme?

Sachant quel devrait être le taux de PSA chez les hommes de 60 ans ou plus, le médecin envoie le patient pour une biopsie. Si le PSA est élevé, ce n'est pas toujours un signe de cancer! Les analyses sont prescrites en fonction du niveau d'excès de la norme, de l'âge et de l'état du patient:

  1. Changements liés à un cancer de la prostate suspecté (peu importe le niveau d’antigènes) - échographie, biopsie.
  2. Un indicateur antigène fortement «positif» est la détermination du PSA libre. Ainsi, si le rapport entre le libre et le général est inférieur à 15%, la biopsie et l’échographie sont supérieurs à 15%, le réexamen et le test obligatoires.
  3. L'indicateur "plus", mais dans les limites normales - le traitement de l'HBP.

Si le PSA est supérieur à la normale chez les hommes âgés de plus de 60 ans (plus de 4,0 U), on suppose que la prostate et le fer sont sous l'influence de processus internes ou externes négatifs. Vous pouvez éliminer ce dernier si vous suivez toutes les recommandations avant de réussir le test, mais les problèmes internes constituent une violation de la barrière intercellulaire entre la prostate et le système circulatoire.

Les influences externes qui conduisent au fait que la norme est augmentée - il s'agit d'exercice physique, de massage, de sexe à la veille de l'analyse, de cystoscopie, de cathétérisme de la vessie et de médication.

Problèmes internes qui augmentent le taux d'antigènes:

  • prostatite aiguë;
  • exacerbation de la prostatite dans une forme chronique;
  • inflammation du système urogénital;
  • ischémie, hypertrophie, infarctus de la prostate;
  • tumeurs malignes.

Si un indicateur inférieur (inférieur à 2,0 ng / ml) indique un risque minimal de développement de processus négatifs dans la glande. Réduire le niveau est la clé de l'efficacité du traitement prescrit. Le décodage du résultat de l'analyse dépend des indicateurs de PSA total et libre. Le médecin examine le rapport entre les niveaux - cela nous permet de distinguer le cancer d’autres pathologies présentant des symptômes similaires.

C'est important! Lors du test, vous devez être conscient de la légère modification du taux d'antigènes dans le sang - il s'agit d'une preuve à la fois d'un cancer et d'un adénome, la prostatite. En oncologie, l'indicateur d'antigène libre est faible et il est augmenté dans les dysplasies bénignes et les processus inflammatoires. La concentration en antigène libre par rapport au total est déterminée avec des limites de 12 à 100%. Plus le taux est élevé, plus le risque de cancer est faible.

Le diagnostic en oncologie peut entraîner une intervention chirurgicale - prélèvement de l'organe, puis un traitement à long terme sera nécessaire. Mais tous les risques ne sont déterminés que par le médecin, prescrivant comment et comment traiter la prostate.

Si le PSA est dépassé chez les hommes de plus de 60 ans, il est possible de réduire le taux dans le sang naturellement. Voici quelques lignes directrices pour réduire les niveaux d'antigène:

  1. Thérapie de régime. À l'âge adulte, les aliments gras augmentent le risque de cancer. La zone à risque comprend: la viande grasse, le beurre naturel, le lait et les produits laitiers riches en matières grasses. Mais les fruits, les légumes, les baies, la volaille - réduisent le risque de pathologies et sont capables de réduire le taux de PSA de manière naturelle.
  2. La grenade au menu est un puissant antioxydant naturel qui empêche les antigènes de se lever. La grenade, avec toutes les parties du fruit, peut être remplacée par le meilleur médicament, et l’immunité du patient sera encore renforcée, ce qui aura un effet bénéfique sur la santé générale des organes.
  3. Les tomates aident à redistribuer l'énergie et à éviter le stress pour les cellules du corps. Il est nécessaire d'inclure les tomates dans l'alimentation pour réduire le PSA.
  4. Inhibiteurs de la 5-alpha réductase - un médicament prescrit pour le traitement de l'adénome, réduisant le niveau d'antigène (Dutastéride, Finastéride).
  5. Les médicaments pour réduire le cholestérol sont un bon moyen de réduire ce taux, mais son efficacité n’est confirmée que par une utilisation à long terme des médicaments.

Il ne faut pas oublier que le traitement médical des maladies n’est pas toujours utile. Si un homme de plus de soixante ans est obligé de boire des médicaments pour faire baisser son taux de cholestérol, l'analyse PSA indiquera que c'est normal, et c'est la fin du diagnostic - le médecin ne sera pas en mesure de déchiffrer les indicateurs de manière différente. C'est pourquoi, avant de faire un test d'antigène de la prostate, il est recommandé de refuser tout médicament. Sachant pourquoi le niveau augmente et comment réduire le PSA, n'oubliez pas les examens effectués en temps voulu: ils doivent être effectués au moins une fois par an.

Un test sanguin pour un chien - ce que c'est pour les hommes, la norme d'âge selon la table

L'antigène spécifique de la prostate (PSA) est un indicateur de laboratoire spécifique qui permet le diagnostic initial du cancer et d'autres pathologies de la prostate. Normalement, une petite quantité de PSA est présente chez la plupart des hommes. Cependant, une augmentation de son niveau indique la nécessité d'une biopsie du tissu épithélial.

Le cancer de la prostate est l’un des cancers les plus répandus dans le monde. Selon les statistiques, plus de 400 000 cas sont enregistrés chaque année, et plus de 300 000 d'entre eux sont mortels. À un stade précoce de la détection de la pathologie, le pronostic est favorable, allant jusqu’à la guérison complète. Cependant, la détection du cancer aux stades 3-4 est dans la plupart des cas incurable et conduit au décès du patient. Par conséquent, il est extrêmement important de subir un examen préventif opportun.

Test sanguin pour PSA chez les hommes - qu'est-ce que c'est?

L’antigène spécifique de la prostate à structure chimique est une glycoprotéine (molécule protéique, associée à des oligosaccharides), dont le poids moléculaire n’excède pas 35 kDa. Il fait référence à des enzymes à activité protéase capables de détruire les protéines en acides aminés et de réduire considérablement la viscosité de l'éjaculat.

La glycoprotéine est produite par les cellules épithéliales de la prostate. Avec une petite partie du secret pénétrant dans la circulation sanguine, un nombre extrêmement insignifiant de molécules de marqueur tumoral y diffusent également. Cependant, en cas de violation de la barrière biologique entre les cellules de l'épithélium de la glande et le flux sanguin systémique, ainsi que dans le contexte de la production active de marqueurs tumoraux par les cellules mutantes, leur diffusion active a lieu.

À l'heure actuelle, la question des fonctions de l'indicateur considéré reste ouverte. Cependant, la molécule a trouvé de nombreuses applications pour le diagnostic de diverses maladies de la prostate, notamment l'oncopathologie.

Le taux de PSA dans le sang est déterminé en utilisant une méthode immunochimiluminescente, dont l’essence est la réaction spécifique de la formation d’un complexe antigénique stable avec des anticorps, suivie de son identification à l’aide de colorants luminescents. Avantage de la technique: le plus haut niveau de sensibilité (pour détecter la présence de molécules de marqueur tumoral, une petite quantité suffit, ce qui permet de détecter le cancer au stade initial) et la spécificité (la formation d’un complexe n’est possible qu’avec un marqueur tumoral spécifique de la prostate).

On demande souvent aux patients: qu'est-ce que le PSA gratuit et en quoi diffère-t-il de celui associé? On sait que l’indicateur à l’étude se présente sous de nombreuses formes; toutefois, deux seulement conviennent à la détection en laboratoire:

  • l'antigène lié est une forme inactive, son activité enzymatique est bloquée par l'alpha-1-anti-chymotrypsine;
  • Le PSA libre (non lié) est une forme active qui n'est pas associée aux molécules bloquantes.

Il convient de noter que la forme liée prévaut dans le corps masculin - jusqu'à 90%, tandis que la part de PSA libre ne représente pas plus de 10%. La détermination totale de la magnitude des deux formes reflète la quantité totale d'antigène dans le corps humain.

Que montre l'étude

Au départ, vous devez comprendre - qu'est-ce que le marqueur tumoral PSA montre commun et libre? Le rôle d'un marqueur tumoral dans la résolution de problèmes cliniques est difficile à surestimer, car cet indicateur de laboratoire est nécessaire pour:

  • un premier examen pour identifier les pathologies de la prostate - cancer, prostatite, infections inflammatoires, ischémie ou crise cardiaque;
  • diagnostic différentiel des tumeurs bénignes et malignes;
  • déterminer l'efficacité de la tactique choisie pour le traitement du cancer de la prostate;
  • détection précoce de la récurrence de la maladie;
  • surveiller l'efficacité de l'ablation chirurgicale de la tumeur;
  • détection précoce des foyers de métastases;
  • dépistage prophylactique à grande échelle du patient afin d’exclure les maladies.

Un urologue, un oncologue ou un thérapeute prescrira un test PSA au patient s'il présente des symptômes d'anomalies de la prostate, ainsi que par détection visuelle (échographie ou IRM) de la présence d'une tumeur dans la région inguinale. En outre, l’étude est obligatoire pour tous les patients qui sont au stade du traitement en oncopathologie ou qui sont observés après un traitement chirurgical.

Décoder l'analyse du PSA chez les hommes par âge

Important: le décodage de la prise de sang pour le PSA chez les hommes ne peut être effectué que par le médecin traitant.

L’auto-interprétation des données obtenues et le choix des tactiques de traitement ne sont strictement pas autorisés, car ils se traduisent par une aggravation de l’état du patient et de la gravité de la maladie, y compris la mort.

Pour le marqueur tumoral spécifique de la prostate, ainsi que pour tout autre indicateur de laboratoire, des valeurs de référence standard (normales) ont été développées en tenant compte de l'âge du patient. Il convient de garder à l’esprit que le taux de PSA libre dans le sang des hommes après 60 ans est très différent des valeurs autorisées pour les personnes de moins de 30 ans. Sur la base des caractéristiques d'âge connues, un tableau des valeurs normales pour les hommes de différents âges a été établi.

Il a été établi que le PSA dans le sang des hommes après 50 ans (60 ans, 65 ans, 70 ans et plus âgés) avec un adénome de la prostate dépasse de dix fois la norme. Il convient de noter que les excès mineurs de l'indicateur ne sont pas une cause de grave préoccupation, ils peuvent être causés par une préparation inadéquate du patient pour la délivrance du biomatériau ou par des fluctuations quotidiennes du marqueur tumoral.

Important: une relation directe a été mise en évidence entre le taux de PSA dans le cancer de la prostate et la valeur du marqueur tumoral.

Plus la valeur de l'indice est élevée, plus le stade de l'oncopathologie est difficile. Donc, si le taux dépasse 27, avec une probabilité élevée, nous parlons d'une tumeur maligne. Une valeur supérieure à 1 000 ng / ml permet de diagnostiquer la propagation de métastases aux organes et tissus voisins. Au stade initial du développement en oncopathologie, le niveau de la valeur considérée se situe dans la plage normale ou augmente légèrement.

Calcul de l'indice

En cas d'écart par rapport à la norme du critère considéré, l'indice PSA est calculé. Il correspond au rapport entre l'antigène libre et l'antigène lié et est exprimé en pourcentage.

Selon les recommandations pour le diagnostic et le traitement du cancer de la prostate, développées par l'Association européenne d'urologie, un excès de l'indice supérieur à 25% indique un faible risque de développer une oncopathologie de l'organe ou une tumeur bénigne. À son tour, le résultat obtenu à moins de 10% indique un risque élevé et la nécessité d'un dépistage à grande échelle des patients à l'aide de méthodes de recherche instrumentales et de laboratoire.

Excès de norme

Il est à noter que la taille de la glycoprotéine spécifique de la prostate peut varier légèrement et dépasser la norme pendant la journée, à la fois chez une personne en parfaite santé et dans diverses maladies. Des taux constamment élevés indiquent le développement d'une pathologie du cancer ou l'inefficacité de la stratégie de traitement choisie. Dans le second cas, un ajustement du schéma thérapeutique par le médecin traitant est nécessaire jusqu’à la transition vers des méthodes thérapeutiques plus agressives.

Un faible niveau d'un marqueur tumoral de laboratoire signifie l'efficacité du traitement effectué, l'absence de pathologie ou un stade précoce auquel la concentration du marqueur tumoral est insuffisante pour être détectée par des dispositifs.

Causes pathologiques d'une augmentation de la concentration en antigène sérique:

  • inflammation ou infection de la prostate;
  • étiologie bactérienne ou virale;
  • cancer de la prostate;
  • ischémie ou infarctus de la prostate.

Les raisons physiologiques de l'augmentation du contenu du marqueur tumoral dans le sérum peuvent être une augmentation modérée du poids de la prostate ou des recommandations de préparation altérées avant la délivrance du biomatériau (rapports sexuels moins d'un jour avant la délivrance du biomatériau, cycle prolongé d'un jour ou massage de la prostate pendant 10 jours).

Comment réduire le PSA dans le sang

Avec un traitement approprié et rapide, la valeur de l’indice revient à la normale de manière indépendante. Une augmentation après récupération indique une récurrence de la maladie.

Pour obtenir des résultats optimaux, vous devez suivre un régime alimentaire spécial, qui implique l’élimination des aliments riches en graisses, ce qui augmente le risque de développer une tumeur. Il est également recommandé de limiter la consommation de produits laitiers fermentés. Il est nécessaire de diversifier le régime alimentaire avec des fruits et des légumes frais, qui contiennent une grande quantité d'antioxydants - des substances qui neutralisent les réactions oxydatives dans le corps humain. Les viandes grasses sont de préférence changées en poulet ou en dinde.

Une attention particulière est accordée à la grenade et aux tomates. La grenade contient une grande quantité des antioxydants les plus puissants et de la vitamine C, qui aident à renforcer la résistance naturelle du corps humain. Les caroténoïdes présents dans les tomates crues améliorent le métabolisme, sont des précurseurs des vitamines du groupe B et ont une activité antioxydante.

Le traitement médicamenteux est possible strictement sur ordonnance du médecin. Les inhibiteurs de l’alpha reductase (Dutastéride) sont utilisés pour éliminer la tumeur maligne de la prostate. Il a été noté que l’administration à long terme de diurétiques avait un effet positif sur la concentration du marqueur tumoral dans le sérum du patient, bien qu’elle n’ait pas d’effet thérapeutique sur les pathologies des organes du système endocrinien. De plus, dans le cadre d'une thérapie complexe, des médicaments sont souvent prescrits, dont l'action est de réduire le cholestérol dans le corps du patient.

Se préparer au don de sang pour le PSA chez les hommes

Un test sanguin pour le PSA est effectué dans les cliniques publiques et privées, la date limite pour les laboratoires privés n'excède pas une journée, sans compter le jour de la prise du biomatériau, et le prix est d'environ 700 roubles.

La fiabilité des résultats obtenus dépend non seulement de la mise en œuvre correcte de la technique de recherche en laboratoire, mais également de la préparation du patient lui-même pour l'étude. Un biomatériau est un sérum sanguin veineux prélevé dans la veine cubitale cubitale.

La préparation du don de sang pour le PSA comprend:

  • changement de régime alimentaire en excluant complètement les plats gras, frits, fortement salés et fumés, qui stimulent la production active de substances similaires aux marqueurs tumoraux. Le non respect de la règle peut conduire à de faux résultats positifs;
  • limiter le stress physique et émotionnel 1 heure avant la procédure de prise du biomatériau. Cela est nécessaire pour éliminer les résultats non fiables dans le contexte de stress qui modifie considérablement le travail du système enzymatique, endocrinien et nerveux d'une personne;
  • ne pas fumer pendant 1 heure;
  • Au moins 24 heures à l'avance, il est nécessaire d'exclure l'alcool et les boissons contenant de l'alcool (boissons énergisantes);
  • les médicaments sont exclus dans un délai de 2 jours; s'il n'est pas possible d'annuler, il est nécessaire d'informer le personnel de laboratoire de leur admission;
  • Il est extrêmement important qu’avant de prendre le biomatériau, au moins 10 jours se soient écoulés depuis le dernier massage de la prostate, une semaine après la palpation et l’échographie, deux mois après la collecte du matériel pour la biopsie et après le cours.

Conclusions

En résumé, il convient de souligner les points suivants:

  • un test sanguin pour le PSA n'est prescrit que par le médecin traitant lors d'un examen de routine ou de suivi du patient, sa fréquence est également déterminée par un spécialiste;
  • Un écart par rapport à la norme n'indique pas toujours le développement d'une oncopathologie maligne. Si une tumeur est suspectée, une étude approfondie du patient est prescrite à l'aide de méthodes d'examen de laboratoire et d'instruments. Le «standard de référence» pour le diagnostic différentiel de l'adénome de la prostate est la méthode de biopsie d'une petite section de tissu. Il est recommandé d'effectuer une biopsie après la mesure de contrôle d'un marqueur tumoral après 3 et 12 semaines;
  • Selon les statistiques, pas plus de 30% des hommes présentant une concentration élevée du critère en question ont finalement détecté un cancer;
  • l'interprétation des résultats du test de PSA (général et libre; index) pour les hommes n'est effectuée que par un spécialiste;
  • Il est important de suivre toutes les règles de préparation des tests sanguins pour le PSA afin d'éliminer les résultats peu fiables.

Article préparé
Microbiologiste Martynovich Yu. I.

Chien standard chez les hommes de 55 ans

Avec l’âge, la moitié de la population est de plus en plus intéressée par la question de savoir quelle est la norme de l’antigène hormone PSA chez l’homme, en particulier après 55 ans (à cet âge, le sexe fort est le plus souvent confronté au problème de la prostatite). Cette maladie est assez courante dans le monde moderne: les scientifiques ont prouvé qu'après 30 ans, la moitié des hommes souffraient d'inflammation de la prostate.

C’est une maladie plutôt désagréable, c’est pourquoi les hommes essaient de l’éviter et de ne pas se souvenir de lui à haute voix, cela s’applique même souvent à leurs conversations avec les médecins. Mais ce comportement est fondamentalement faux, car plus le problème est endormi longtemps, plus ils n'en parlent pas longtemps, plus il posera de problèmes à l'avenir.

Un bon médecin sera en mesure de traiter la maladie, de prescrire le traitement approprié et, à un stade précoce, d’empêcher sa progression. Afin de trouver le foyer de l'inflammation, vous devez réussir le test de PSA. Quelle est cette analyse et quelles sont ses caractéristiques? Cela racontera l'article de notre aujourd'hui.

Antigène spécifique de la prostate

Ce terme s'appelle l'hormone des représentants de la moitié forte de l'humanité, qui se forme dans leur système reproducteur et régule le comportement de la prostate. C'est essentiel pour le corps masculin, car c'est ce secret qui régit toutes les activités de son système reproducteur. Si l'analyse du PSA est bien plus que ce qu'elle devrait être, elle indique uniquement que l'homme n'est pas en bonne santé. Il peut avoir une prostatite ou d’autres inflammations qu’il ne connaît pas du tout.

Déterminez ce qui dérange exactement le patient. Seul le médecin traitant peut procéder à un examen complet et à tous les tests. C'est le test PSA qui fournit le plus d'informations sur l'organe malade. Après l’analyse, le médecin peut voir s’il existe dans l’organisme des processus inflammatoires associés à la prostate, des tumeurs bénignes ou même des cellules cancéreuses.

Si nous analysons tout ce qui précède, nous pouvons affirmer avec certitude que seule une analyse du PSA peut certainement montrer à un homme en phase précoce s'il est atteint d'un cancer.

Les raisons de la nomination de l'analyse

Cette analyse est prescrite au patient selon différentes options et situations. Cependant, il existe une liste spécifique de raisons susceptibles d'inquiéter le médecin et nécessitant la collecte d'informations nécessaire et urgente. Parmi eux se trouvent:

  • La prédisposition génétique au cancer, ainsi que la manifestation de symptômes similaires chez le patient lui-même. Nous entendons exactement les symptômes d'une tumeur maligne, car ils sont très différents des tumeurs bénignes.
  • À partir de l'âge de cinquante-cinq ans, le patient devrait subir une telle analyse une fois par an à des fins de prévention, car la maladie peut survenir à tout moment et plus tôt elle est détectée, plus elle a de chances de récupérer rapidement.
  • L'âge est considérablement réduit s'il y a des membres de la famille du patient qui ont des tumeurs malignes confirmées. Dans ce cas, les tests doivent être effectués chaque année après 40 ans.
  • L'un des symptômes les plus importants, qui nécessite un test obligatoire du PSA, est l'inflammation de la prostate et son augmentation importante de taille.
  • Le test doit également être effectué si la tumeur maligne a déjà été confirmée, mais le médecin doit vérifier l'état actuel de la maladie, que celle-ci soit en cours de régression ou en régression. Le médecin peut également prescrire ce test afin de contrôler l’ensemble du processus de traitement du début à la fin. À cette fin, l’analyse peut être effectuée très souvent, car elle ne porte pas préjudice à la santé.

Ici, les médecins font face à un petit problème qui peut les confondre. Des valeurs de PSA normales allant jusqu'à 4 ng / ml ont été considérées comme normales.

C'est grâce à ce nombre que la présence ou l'absence de tumeurs malignes a été déterminée. Mais la science a fait un pas de plus, et il a été constaté que le cancer peut se développer avec un PSA minimal, ce qui, semble-t-il, devrait être considéré comme la norme. C’est la raison pour laquelle les médecins disent que l’anxiété devrait déjà être vaincue à un taux supérieur à 2,5 ng / ml. Après tout, cela peut indiquer la présence d’inflammations assez graves ou d’un cancer à un stade avancé.

Vous ne devriez pas avoir peur si vous vérifiiez les tests vous-même et constatez un taux assez élevé, car sous l'influence de certains facteurs, des résultats normaux peuvent être différents et erronés. C’est pour cette raison que les médecins prescrivent le plus souvent une nouvelle analyse si les chiffres sont suffisamment sérieux et parlent d’une maladie oncologique.

Norma PSA dans le sang d'un homme

Parlons maintenant des indicateurs relativement normaux qui indiquent l’absence de cancer dans le corps des hommes. Tout d'abord, vous devez comprendre que cet indicateur ne peut pas être le même pour les hommes d'âges différents. Cela s'explique par le fait que les processus métaboliques et autres fonctions de l'organisme ralentissent considérablement et ont un caractère différent après 30 ans.

Les scientifiques ont prouvé qu'à partir de cet âge, en particulier après 35 ans, l'homme vieillit de manière irréversible. Sa fonction de reproduction est éteinte, le système de reproduction en souffre. D'où des problèmes tels que la prostatite ou d'autres maladies. Malheureusement, le système de reproduction assume le premier coup, et cela ne changera pas.

À l'âge de 55 ans et plus, un PSA de 1 ng / ml est considéré comme la norme. Bien sûr, il peut y avoir des variations de 0 à 3,5 unités, mais ce sont déjà des limites critiques, au-delà desquelles l'indicateur ne devrait pas dépasser. Si nous analysons les données des hommes plus jeunes, ainsi que leur taille parmi les retraités, nous verrons que plus un homme grandit, plus l'indicateur subjectif normal de la santé devient proche et proche du numéro 4.

Nous voulons noter que le patient ne doit en aucun cas établir un diagnostic seul, même s'il a appris les indicateurs normaux et souhaite les comparer à ses résultats. Après tout, pour chaque âge, ils sont tellement variables que, en principe, les limites de la norme chez les hommes et la maladie sont extrêmement floues. Si nous prenons l’âge de 70 à 75 ans, nous verrons le chiffre de 6,5, bien que pour un jeune homme, ce chiffre signifierait probablement la présence d’un cancer.

Raison de passer le test PSA

Souvent, à cinquante ans, les hommes se posent la question: pourquoi passer ce test? Ils ne comprennent pas à quel point il est important de déterminer la santé reproductive et la santé globale de leur corps. Les principales raisons de cette analyse sont le diagnostic des stades précoces du cancer; examens prophylactiques annuels de la prostate pour éliminer le risque d'inflammation; dans le cas d'un cancer existant, contrôle du processus de traitement. En outre, ce test sera utile si le patient a subi une intervention chirurgicale. Vous devez ensuite déterminer s'il existe une rechute ou un autre processus négatif provoqué par une réaction critique du corps.

Le PSA général aide à déterminer s’il ya des cancers dans le corps de l’homme ou si des cellules cancéreuses ont commencé à se développer. Mais il ne peut pas être considéré comme le seul marqueur correct, car des taux élevés de PSA libre peuvent également indiquer une inflammation d'autres glandes du système immunitaire. De plus, le nombre sera assez élevé si le patient a un problème de prostatite ou d’adénome de la prostate. Dans ce cas, les médecins parlent de fausse alerte, car si on assimile cancer et prostatite, cette dernière semble tout simplement insignifiante.

Causes de PSA élevé, non liées à l'oncologie

Il arrive parfois que le nombre de tests augmente, pour ainsi dire, d’eux-mêmes, et que cela ne soit pas provoqué par la présence de cellules cancéreuses dans le corps. Dans ce cas, le patient peut respirer avec soulagement, mais il doit tout de même connaître la cause profonde du résultat assez élevé du résultat du test. Ces raisons sont multiples et sont toutes associées à un effet direct sur la prostate. Cela se produit si la barrière qui existe entre le système circulatoire et la prostate a été perturbée.

Ces raisons incluent la situation où immédiatement avant l'analyse du fer a été examiné avec l'aide des doigts, il a également été touché et un massage a été effectué pendant une longue période.

La deuxième raison peut être le cyclisme trivial. Dans ce cas, un massage particulier de la zone de la prostate a également lieu et de longues promenades sur un véhicule à deux roues peuvent provoquer une irritation de cet organe et, par conséquent, une augmentation du résultat de l'analyse.

L'équitation est tout aussi importante. C’est une chose que vous montiez à cheval une fois et que la stimulation était courte et complètement différente si cette équitation est pratiquée régulièrement, cédant constamment à un organe malade.

Pour augmenter la performance de l'analyse peut être un contact sexuel passionné, qui s'est passé juste avant le jour de la livraison du chien. Le résultat augmente avec l'âge.

Cet aspect a déjà été abordé ci-dessus: par exemple, à l’âge de la retraite, le taux est de 6,5 unités. Le résultat de l'analyse sera également amélioré lors des opérations, car un cathéter est ensuite placé dans la vessie, de sorte que le patient ne soit pas obligé de se lever au besoin lorsqu'il est strictement interdit de se lever.

En raison de la présence d'un corps étranger, une sorte d'inflammation se produit dans le corps et les résultats sont améliorés. En outre, des préparations hormonales fortes que le patient consomme au cours d’une période donnée peuvent entraîner des taux élevés.

J'aimerais noter que la présence de mauvais tests de PSA à l'âge de 50 ans ne signifie pas que vous avez un cancer. Tout d’abord, vous avez besoin d’un examen complet, de la réussite de tous les tests supplémentaires et de la réflexion sur ce qu’il faut combattre et comment le faire.

Vous avez peut-être une prostatite banale ou un adénome de la prostate, et peut-être une violation des règles, qui doivent être suivies avant de réussir l'analyse. La principale chose à retenir de cet article est qu'un examen préventif, une analyse PSA, devrait être réalisée chaque année dans 55 ans et plus.

Pour contrôler en permanence les indicateurs du corps et les éventuels écarts de la norme, le médecin établit les données dans un tableau spécifique. Plus vous suivez votre état de santé, plus il est probable qu'aucune maladie ne soit détectée à un stade progressif dans lequel la maladie ne peut être arrêtée.

Analyse du PSA, la norme chez les hommes par âge - tableau

Le cancer de la prostate (cancer de la prostate) est l’un des principaux acteurs de la structure de la mortalité par cancer chez les hommes. Le cancer de la prostate a des signes non spécifiques aux premiers stades de la maladie, tels que douleur, troubles de la miction et présence de sang dans les urines. La maladie peut être asymptomatique pendant longtemps. Souvent, les patients ne demandent de l'aide qu'en cas d'apparition de douleurs osseuses, ce qui indique un stade avancé de la maladie, une métastase du tissu osseux.

Identifiez la maladie à un stade précoce, lorsque le traitement est le plus efficace, aidez les études de dépistage, y compris l'examen par un urologue et le dosage de PSA chez l'homme

Décrypter par âge les résultats de l’étude nous permet de différencier la variante de la norme d’âge de la pathologie et d’identifier les groupes à risque accru de mener une enquête plus détaillée.

La définition d'un antigène spécifique de la prostate aide à identifier les formes précoces de cancer chez les patients ne présentant pas de troubles spécifiques, ainsi qu'à évaluer les résultats du traitement des maladies bénignes et malignes de la prostate.

Qu'est-ce que l'analyse PSA?

Dans le sang des hommes, l'antigène spécifique de la prostate est normalement présent (PSA, PSA). La structure est une glycoprotéine, qui sécrète les cellules des canaux de la prostate. Cela est nécessaire pour diluer l'éjaculat - c'est l'un des facteurs importants contribuant à la réalisation de la fonction de reproduction de l'homme.

L'antigène spécifique de la prostate est principalement défini comme marqueur tumoral du cancer de la prostate. Cet indicateur est une indication pour le choix du volume d’opération. Après le traitement, son évaluation indique l'efficacité du traitement. En outre, ses valeurs sont importantes dans le diagnostic et le traitement de l'adénome de la prostate.

  • La quantité principale de PSA est contenue dans l'éjaculat. La quantité d'antigène spécifique de la prostate dans le sang est normale, très peu, en raison de la barrière histohématologique.
  • Dans diverses situations, le PSA sérique augmente, ce qui signifie que la barrière est brisée, le plus souvent en raison de la croissance des tissus, de l’inflammation ou du stress mécanique.

Qu'est-ce qui est commun et gratuit?

L'antigène est présent dans le sang comme suit:

  • PSA gratuit;
  • Les fractions associées à l'antiprotéase:
    • 1) alpha 1-antichymotrypsine,
    • 2) alpha 2-macroglobuline. La dernière fraction n'est pas déterminée.

Les deux valeurs suivantes ont une signification clinique:

  • PSA total (PSA total), y compris PSA-libre et PSA-associé à l'alpha1-antichymotrypsine);
  • PSA gratuit (f-PSA)

Le ratio PSA libre / PSA total

Il est utilisé pour identifier des indications pour la recherche morphologique (biopsie) dans un certain groupe de patients. Une biopsie sera programmée si le ratio PSA libre / total chez un patient est inférieur à 15%.

Il est nécessaire de préciser qu’avec un volume de prostate supérieur à 40-60 cm3, ce rapport n’est pas très informatif.

Interprétation des résultats de PSA dans les tests sanguins en fonction de l'âge

On pense qu'en moyenne, le PSA ne devrait pas dépasser 4 ng par millilitre. Cependant, ce n'est pas une déclaration complètement correcte. L'analyse de décodage prend en compte l'âge d'un homme, car Le PSA dans le sang sera d'autant plus élevé que le volume de la prostate augmentera avec l'âge.

Une augmentation du PSA entre 50 et 70 ans est retrouvée dans 15% des cas et n'indique pas toujours une atteinte maligne des organes.

Analyse du PSA, la norme par âge

Jusqu'à 40 ans, la limite supérieure de l'indicateur est de 2,5 ng / ml.

La valeur de PSA-free est normalement comprise entre 0,04 et 0,5 ng / ml. La valeur ci-dessus est généralement utilisée pour calculer le ratio des fractions de PSA.

Dépistage primaire

Les valeurs ci-dessus sont approximatives et moyennées, ne concernent que le dépistage primaire, dépendent de l'âge du patient et de nombreux autres facteurs. L'interprétation des résultats obtenus au cours de l'étude ne peut concerner que le médecin traitant.

L'augmentation du total de PSA dans la gamme de 4 à 10 ng / ml de médecins - les urologues appellent la "zone grise". Avec ce sens, il est impossible de parler de manière fiable d'un processus malin ou bénin.

En moyenne, avec cette valeur de PSA, le cancer de la prostate touche 30% des hommes. Pour vérification, une étude morphologique, une biopsie tissulaire de la prostate à l'aiguille fine, est attribuée.

Il est nécessaire de prendre en compte, même si le PSA est inférieur à 4 ng / ml, il existe un risque de détection de lésions malignes.

L’Organisation mondiale de la santé recommande de réduire les seuils de PSA afin d’étendre les indications pour un examen supplémentaire à 2,5 ng / ml

Le PSA dans le sang d'un homme augmente avec diverses maladies:

  • dans le processus inflammatoire dans les organes du système génito-urinaire;
  • prostatite aiguë;
  • inflammation chronique de la prostate, en aggravation;
  • adénome de la prostate;
  • altération de l'apport sanguin au tissu prostatique;
  • infarctus de la prostate;
  • avec l'apparition d'une lésion maligne dans le tissu de la prostate

La croissance du PSA dans le sang ne parle pas toujours d'oncologie.

Causes de la croissance du PSA dans les maladies

  • Dans les processus inflammatoires des tissus des glandes, la cause de l'augmentation du PSA est une violation de la perméabilité des tissus.
  • Dans le cancer de la prostate, l'antigène spécifique de la prostate pénètre dans le sang pour deux raisons: il est produit par les cellules cancéreuses et les barrières membranaires de la glande sont détruites.
  • Dans l'adénome, en raison d'une augmentation du volume glandulaire et de la compression des cellules de la prostate par le tissu adénomateux.
  • La violation du passage de l'urine sous la forme d'un retard aigu dans l'adénome peut entraîner une augmentation du PSA.

Facteurs pouvant potentiellement causer de la croissance

  • palpation de la prostate;
  • massage de la prostate;
  • faire du vélo, faire de la moto, monter à cheval;
  • éjaculation à la veille de la collecte de sang;
  • la cystoscopie;
  • le cathétérisme de la vessie, en particulier le cathétérisme avec un cathéter dur (utilisé assez rarement actuellement);
  • prendre des médicaments pour le traitement de l'HBP.

"Triade diagnostique" de dépistage du cancer de la prostate

  1. Analyse du sérum pour le PSA.
  2. Examen rectal.

Une méthode simple et efficace qui complète la définition de PSA. Le plus souvent, la formation de la prostate a une croissance périphérique qui vous permet de palper les nœuds de moins d'un demi-centimètre de diamètre. Avec la croissance tumorale centrale, le contenu informationnel de la palpation diminue.

La sensibilité de la combinaison de diagnostic, y compris l'analyse de PSA + examen rectal, est de 93%

III. L'échographie transrectale de la prostate (TRUS) est beaucoup plus informative par rapport à l'échographie abdominale, ce qui permet de différencier l'hyperplasie bénigne des tumeurs malignes. L'étude mesure le volume de la prostate et calcule l'indice de densité PSA: la valeur de PSA divisée par le volume de la glande. Le risque de diagnostic du cancer de la prostate augmente avec des densités de PSA supérieures à 0,15.

Ces méthodes se complètent et, ensemble, donnent une image diagnostique plus précise.

Méthodes de diagnostic supplémentaires

S'il existe des indications cliniques et de laboratoire, la vérification morphologique de la maladie alléguée est effectuée. La plus grande efficacité a été obtenue par la technique de la biopsie transrectale à ponction multifocale de la prostate sous contrôle échographique. Cette manipulation mini-invasive, possible sans hospitalisation à l'hôpital, est une procédure ambulatoire.

Quand un médecin prescrira-t-il une biopsie de la prostate?

  1. PSA> 10 ng / ml;
  2. PSA 4-10 ng / ml, PSA libre / total 20%, soit 0,75 ng / ml par an.
  3. Si le médecin soupçonne un patient atteint d'un cancer, même en l'absence de cellules tumorales dans la prostate ponctuée, une observation dynamique est affichée.

Dépistage du cancer de la prostate

Dépistage - examen des personnes ne présentant aucun symptôme de la maladie afin de diagnostiquer des maladies latentes ou des facteurs de risque.

Dans ce cas, il est rationnel d'effectuer une recherche de dépistage:

  1. Les patients âgés de cinquante à soixante-dix ans ne présentent pas de pathologie somatique sévère et peuvent, lors du diagnostic d'un cancer, suivre un traitement radical;
  2. Les patients se plaignant de problèmes de miction;
  3. Patients atteints de maladies du système urogénital, âgés de plus de 50 ans, avec un marqueur tumoral non spécifié auparavant, si un traitement chirurgical est prévu, ou un traitement médicamenteux pour l’HBP ou la prostatite chronique;
  4. Patients après 40 ka, ayant des antécédents héréditaires défavorables, c’est-à-dire des parents proches atteints d’un cancer de la prostate avéré.

On discute de l'abaissement de l'âge limite d'inclusion dans le dépistage primaire chez les hommes à partir de quarante ans.

Indications de réévaluation du contingent avec un PSA initialement faible:

  • avec PSA supérieur à 1 ng / ml, faire le test une fois tous les trois ans;
  • avec PSA 1-1,99 ng / ml - une fois tous les deux ans;
  • si la valeur de PSA est supérieure à 2 ng / ml, il est recommandé de procéder à une analyse une fois par an.

Taux d'augmentation

Un nombre considérable de tumeurs malignes de la prostate (selon diverses données allant de 20% à 40%) se retrouvent dans le PSA normal; sa valeur doit donc être déterminée en dynamique.

Le taux de croissance de 0,75 ng / ml par an est en corrélation positive avec la fréquence de détection du cancer.

Règles de don de sang PSA

  • annuler l'effort physique intensif 48 heures avant l'analyse;
  • s'abstenir d'éjaculer pendant 48 heures avant le prélèvement de sang;
  • après examen rectal devrait passer 7 jours;
  • après le massage de la prostate - 7 jours;
  • promenades à vélo ou à moto - après 7 jours;
  • L'échographie transrectale peut augmenter le taux de PSA. Il a donc été démontré qu'elle retardait la détermination du PSA de 7 jours.
  • plus de 6 semaines devraient s'écouler après une biopsie prostatique multifocale à l'aiguille fine;
  • si le patient a des maladies inflammatoires des voies urinaires, le test doit être différé jusqu'à la guérison;
  • après la chirurgie - résection transurétrale de la prostate (TUR), l’étude ne devrait être achevée qu’après 6 mois.

Ce n'est pas toujours que l'augmentation de l'antigène spécifique de la prostate indique un cancer. Un appel opportun à l’urologue vous permettra d’établir de manière fiable le motif de l’augmentation et à temps de prescrire le traitement approprié.

Une décennie peut s'écouler de l'apparition d'une lésion tumorale microscopique dans la prostate à un stade terminal de la maladie. Ne manquez pas les formes précoces de la maladie, lorsque le traitement sera le plus efficace, facilitera les examens prophylactiques de la prostate, notamment le don de sang pour le marqueur tumoral et l’examen rectal de la prostate.

Décoder l'analyse du PSA chez l'homme

Le PSA (antigène spécifique de la prostate, antigène spécifique de la prostate) est une protéine (protéine), une enzyme produite par les cellules de la glande de la prostate (désignée ci-après par «RV»). Il remplit la fonction de diluer et de réduire la viscosité du sperme, affecte la fertilité masculine.

La définition du PSA dans le plasma sanguin revêt une grande importance en urologie moderne. Ses niveaux les plus élevés sont déterminés dans le liquide séminal. L'enzyme peut entrer non seulement dans le secret du pancréas, mais aussi dans les capillaires qui alimentent le tissu glandulaire et se trouvent dans le plasma sanguin.

C'est grâce aux concentrations plasmatiques que le dépistage du cancer du pancréas chez l'homme est possible.

L'augmentation de la concentration en antigène spécifique de la prostate est associée non seulement au risque de cancer de la prostate, mais également à de nombreuses autres pathologies. Son niveau augmente avec l'adénome de la prostate, la prostatite.

Pour la première fois, la méthode a été introduite dans la pratique médicale en 1986. Les schémas habituels de diagnostic de la pathologie de la prostate ont été révisés.

Depuis lors, les méthodes de détermination de l'antigène spécifique de la prostate ont évolué, leurs forces et leurs faiblesses ont été identifiées. Le suivi de sa concentration permet non seulement de sélectionner un groupe de patients nécessitant une biopsie, mais également de contrôler l'efficacité du traitement.

La prostate est un petit organe musculo-glandulaire, qui est normalement comparable en taille avec une noix.

La prostate fait partie du système reproducteur masculin, située dans le petit bassin, sous la vessie, devant le rectum. Il entoure la section initiale de l'urètre [1,7].

1. Caractéristiques de l'antigène spécifique de la prostate

L'antigène spécifique de la prostate dans sa structure est une glycoprotéine composée de 237 acides aminés, 4 branches latérales glucidiques, adoptant une conformation spécifique utilisant de multiples liaisons disulfure.

Il s'agit d'une sérine protéase neutre, une enzyme dont la fonction est similaire à celle d'autres protéases impliquées dans le processus de coagulation du sang.

La principale fonction enzymatique est la dégradation des protéines du liquide séminal des séminogélines I et II, ce qui conduit à la liquéfaction et à la diminution de la viscosité du sperme. Toutes les informations sur la structure de cette protéine se trouvent dans le gène, qui est localisé sur le chromosome 19.

2. Endroits aux concentrations de PSA les plus élevées

Normalement, le PSA est synthétisé par les cellules épithéliales de la prostate et sécrété dans le liquide séminal. Sa concentration la plus élevée est déterminée dans le stroma de la glande.

Pour pénétrer dans la circulation sanguine, l'antigène spécifique de la prostate doit subir une série de barrières physiologiques (membrane basale des glandes prostatiques, stroma de la glande, endothélium des capillaires).

Un certain nombre de processus pathologiques (cancer du pancréas, inflammation aiguë de la prostate, traumatismes) peuvent entraîner la rupture des barrières naturelles et augmenter la concentration de glycoprotéines dans le sang.

La prostatite bactérienne aiguë peut être accompagnée d'une augmentation du PSA. Cependant, les taux d'enzymes sont normalisés après un traitement anti-inflammatoire et antibactérien adéquat.

Le massage de la prostate, l'équitation, le vélo, les squats, les soulevés de terre peuvent également entraîner une augmentation du contenu de l'enzyme dans le sang.

Ses faibles concentrations sont déterminées dans les glandes urétrales, l'endomètre, le tissu mammaire normal, les glandes salivaires, l'urine des hommes et des femmes. La définition du PSA dans le plasma chez les femmes peut être associée au cancer du sein, du poumon, de l’utérus, du rein.

3. PSA libre, lié et commun

Le PSA libre, le fPSA (PSA libre) est le principal indicateur pour le diagnostic et le traitement du cancer de la prostate. Cependant, dans l'intervalle allant de 4 à 10 ng / ml (c'est-à-dire légèrement au-dessus de la norme), 75% des hommes n'ont pas d'oncologie, ce qui réduit la spécificité de cet indicateur.

Par conséquent, pour poser un diagnostic chez un patient particulier, il est nécessaire de réaliser une biopsie en moyenne chez 4 hommes présentant des valeurs de fPSA élevées.

Dans le cancer du pancréas, l'augmentation du PSA total (tPSA, PSA total) est principalement due à sa fraction complexe de cPSA (complexée, liée). Dans l'adénome, on observe une augmentation principalement de la fPSA.

Par conséquent, le ratio PSA libre / total est maintenant appliqué: le ratio fPSA / tPSA est inférieur chez les patients atteints de cancer de la prostate.

L’indicateur fPSA est particulièrement utile lors du suivi de patients dont les valeurs de glycoprotéines sont constamment élevées au regard des résultats négatifs de la biopsie.

Malgré la plus grande efficacité de l'analyse, celle-ci doit être combinée à un examen rectal numérique (abrégé en PRIX), ce qui permet d'accroître la probabilité de détecter un cancer.

4. Liaison aux protéines plasmatiques

La plupart des glycoprotéines se trouvent dans le plasma sanguin dans un état lié aux protéines (PSA complexé par cPSA). Seule une petite partie de l'enzyme est à l'état libre (PSA libre).

La cPSA est associée à l'alpha-2-macroglobuline (A2M) et à l'alpha-1-antichymotrypsine (A1AXT) du plasma, les deux principaux inhibiteurs des sérine protéases plasmatiques.

Contrairement au plasma, dans l’éjaculat la majeure partie de la fraction libre (fPSA), sa concentration est de 1 mg / ml. Dans l'état associé à A1AXT, le PSA maintient 2 épitopes à l'état libre, ce qui permet des études immunologiques.

Lorsque le PSA se lie à l'A2M, tous les épitopes sont masqués aux anticorps, ce qui rend difficile le diagnostic immunologique de cette fraction de l'enzyme liée.

5. Pharmacocinétique

La demi-vie du PSA a été étudiée chez des patients après une adénomectomie et variait de 2 à 3 jours. La disparition complète des protéines du plasma sanguin a pris 14 à 20 jours. [2]

Indications pour l'analyse:

  1. 1 Dépistage du cancer de la prostate chez les hommes de plus de 50 ans.
  2. 2 Surveillance des patients atteints d'adénome.
  3. 3 Surveillance de l'efficacité du traitement de la prostatite.
  4. 4 Surveillance des patients cancéreux, détermination de la récurrence de la maladie, présence de métastases à distance.

6. Dépistage du cancer de la prostate

Le dépistage de l'oncologie parmi de larges populations d'hommes a permis un diagnostic précoce et opportun du cancer.

Un test sanguin pour le PSA ne prend pas beaucoup de temps et peut réduire la fréquence des cancers avancés. Dans le diagnostic et le traitement de toute oncologie, il est important d'identifier la maladie à un stade précoce.

Malheureusement, le cancer à ses débuts n’est pas accompagné d’une clinique prononcée. Contrairement à l’HBP (augmentation de la partie centrale de la prostate et compression de l’urètre, entraînant des symptômes de miction, besoin accru d’uriner, en particulier la nuit, affaiblissement du flux urinaire) symptômes.

Une petite tumeur est difficile à diagnostiquer avec le DRE. Avant l'introduction généralisée de l'analyse, un examen standard était effectué avant la biopsie. Au moment du diagnostic, des métastases à distance ont été détectées chez 70% des patients.

Depuis l'introduction de la technique, la proportion de patients métastases à d'autres organes a été réduite à 3%, tandis que chez 75% des patients, il n'était pas possible de déterminer le cancer par palpation.

La plupart des urologues déterminent la nécessité d'un dépistage en fonction de l'âge, des symptômes, de l'histoire de la vie (avec hérédité accablée, des recherches sont effectuées plus tôt), des résultats de l'examen du patient. Souvent, les patients eux-mêmes consultent leur médecin pour une demande d’analyse. [3]

7. Antigène spécifique prostatique et HBP

Comme nous l'avons dit, le contenu de PSA dans l'adénome de la prostate augmente. Pourquoi est-ce que cela se passe?

La plupart de cette protéine est synthétisée par les glandes prostatiques de la zone de transition de la prostate. Cette zone se développe avec une hyperplasie bénigne (HBP).

La zone périphérique, dans laquelle une tumeur est localisée dans 8 cas sur 10, ne produit qu'une faible quantité de PSA. Les déviations approximatives de l'indicateur à l'adénome sont établies: augmentation de 0.12 ng / ml sur chaque gramme de glande. [4]

8. Préparation pour l'analyse

Une prise de sang est prise à jeun. La préparation de l’étude inclut une exception 7 jours avant la collecte de sang de toute intervention traumatique de la prostate:

  1. 1 cyclisme.
  2. 2 équitation.
  3. 3 soulevé de terre.
  4. 4 squats.
  5. 5 examen rectal des doigts.
  6. 6 Massage de la prostate.
  7. 7 Cystoscopie.
  8. 8 coloscopie.

Le sang provenant de la veine est centrifugé, le plasma obtenu, qui doit être séparé du sédiment des éléments formés dans un délai de 120 à 180 minutes et fait l'objet d'une étude.

S'il n'est pas possible d'effectuer l'analyse dans l'intervalle de temps spécifié, le plasma est congelé à une température comprise entre -20 ° C et -70 ° C.

Des anticorps mono- ou polyclonaux sont utilisés pour déterminer le niveau de PSA. Ensuite, l'interprétation des valeurs obtenues est effectuée.

9. Facteurs influençant le PSA

La principale limitation de l'utilisation de l'antigène spécifique de la prostate dans la différenciation de l'oncologie du pancréas est une augmentation similaire de la performance dans d'autres conditions pathologiques (HBP, prostatite).

La protéine PSA est produite par les cellules normales, hyperplasiques et néoplasiques du pancréas, mais les cellules cancéreuses synthétisent 10 fois plus d'enzymes par rapport à la masse du pancréas.

9.1. Tissu hyperplasique et relation épithélio-stromale

L'interprétation des résultats peut varier selon le degré d'hyperplasie et le rapport épithélial-stromal. La majeure partie de la protéine est produite dans la zone de transition de la prostate.

Seule une petite quantité de protéines est synthétisée dans la zone périphérique de la glande où se développe un cancer de la prostate dans 8 cas sur 10. Le cancer qui se développe dans la zone de transition de la glande s'accompagne d'une augmentation marquée du PSA.

Les cellules de l'adénocarcinome de bas grade perdent leur capacité à synthétiser une enzyme. Pour cette raison, la concentration de PSA peut être faible chez certains patients atteints d'un cancer avancé.

9.2. Facteurs pharmacologiques

Certains médicaments peuvent influer sur la concentration plasmatique de glycoprotéine:

  • Finastéride, dutastéride - inhibiteurs de la 5-a-réductase pris par les patients atteints d’HBP. Les médicaments de ce groupe peuvent entraîner une diminution de moitié du taux global de PSA dans les 180 jours suivant le traitement. Pour cette raison, chez les patients atteints d'hyperplasie bénigne de la prostate, il est nécessaire de mener des études répétées 60 à 90 jours après le début du traitement afin d'établir un nouveau point de départ à partir duquel l'augmentation du niveau de l'enzyme peut être mesurée.
  • Les médicaments qui affectent le niveau de testostérone dans le sang. L'augmentation de la testostérone dans le plasma sanguin entraîne une augmentation de la concentration de l'enzyme.
  • L'éjaculation augmente le PSA. Chez 7 hommes sur 50 âgés de 50 ans et plus, le PSA plasmatique a augmenté de 41% dans les 60 minutes qui ont suivi l'éjaculation.

9.3. Manipulations urologiques

Les maladies non cancéreuses de la prostate, ainsi que les manipulations urologiques, entraînent une augmentation du PSA. La prostatite aiguë, asymptomatique et chronique, la rétention urinaire s'accompagnent de son augmentation.

En règle générale, l'examen de la glande n'est pas accompagné de modifications de la concentration plasmatique de l'enzyme, mais son niveau augmente de manière significative après son massage (jusqu'à 2 fois) [5, 7].

La cystoscopie, la stadification du cathéter urinaire, l'échographie transrectale peuvent parfois être accompagnées d'une légère augmentation du PSA.

Une biopsie entraîne une augmentation du PSA en moyenne de 7,9 ng / ml dans les 5 minutes suivant la manipulation (environ 24 heures). Le temps nécessaire à la normalisation de l'indicateur est de 2 à 4 semaines.

Après l'éjaculation, le taux d'antigène spécifique de la prostate revient à un nombre normal dans les 2 jours. Après l'élimination de la rétention urinaire, la teneur en glycoprotéines est réduite de 50% dans les 24 à 48 heures.

Dans la prostatite bactérienne aiguë, la concentration plasmatique de PSA dépend de l'efficacité du traitement. Pour cette raison, l'indicateur est utilisé pour contrôler l'efficacité de l'antibiothérapie.

9.4. Race et age

Le risque de cancer de la prostate chez la population noire est plus élevé que chez la population blanche [6]. Le taux augmente avec l'âge et est associé à une hyperplasie bénigne.

Ensuite, parlons du décodage de l’analyse. Les limites normales du PSA total - de 0 à 4,0 ng / ml, ne tiennent pas compte des modifications du volume de la prostate liées à l'âge. Oesterling a proposé un tableau des variations d'âge des normes.

Tableau 2 - Les normes de PSA total (antigène spécifique de la prostate) en fonction de l'âge. Pour voir, cliquez sur la table

10. Surveillance de l'efficacité du traitement

Selon la dynamique du PSA après l'ablation chirurgicale de la glande, une rechute locale et métastatique peut être séparée.

La récidive tumorale peut être présumée lorsque: la détection du PSA dans le sang, avec sa croissance au cours de l'année qui suit une chirurgie, l'indicateur du temps de doublement pendant 6 mois ou moins. Les mêmes caractéristiques peuvent être applicables à la radiothérapie.

Depuis l’introduction du test sanguin pour le PSA, la détection précoce du cancer du pancréas a fait un bond. En soi, le PSA ne permet pas une séparation exacte entre pathologie bénigne et maligne.

Pour un diagnostic précis, un examen supplémentaire du patient est toujours requis. L'interprétation des résultats ainsi que la désignation de nouveaux examens doivent être effectuées par un urologue.