Principal
Des analyses

Symptômes de la maladie de la prostate chez l'homme

La prostatite est une maladie assez répandue chez les hommes (cette maladie n'est pas menacée par les femmes, car la prostate est l'unique organe du système génito-urinaire masculin). Un seul des cinq représentants du sexe fort jamais dans leur vie est confronté à un problème similaire.

La prostatite est une maladie urogénitale masculine, un attribut obligatoire est un processus inflammatoire localisé dans la prostate.

La prostatite est aujourd'hui tellement répandue qu'avec presque 100% de certitude, tout homme qui a dépassé le seuil des 45 ans peut être considéré comme malade à un degré ou à un autre.

Pourquoi est-ce à cet âge que les problèmes de santé des hommes sont activés?

En fait, tout commence beaucoup plus tôt, le rythme de vie moderne, saturé de stress, de mode de vie inactif, de travail devant un ordinateur, de régime alimentaire malsain, de consommation systématique d'alcool et de rapports sexuels avec des partenaires qui changent fréquemment sans utiliser de contraception, tels sont les facteurs mêmes, dont la présence conduit progressivement à une inflammation de la prostate.

Les symptômes de la prostatite, sur lesquels l'homme attire d'abord l'attention, sont généralement les suivants:

  • Au début de la maladie, lorsque le volume de la prostate commence tout juste à augmenter, il ne serre que l’uretère, qui l’entoure comme un anneau au doigt. Ainsi, l'un des premiers symptômes de la prostatite sera considéré comme un léger rétrécissement de l'uretère et, par conséquent, comme un obstacle au passage de l'urine - difficulté à uriner.
  • Le problème qui en résulte est une miction fréquente. Au début, cette manifestation ne suscite aucune inquiétude: un homme qui ne s’est jamais réveillé la nuit peut se lever pour vider sa vessie une ou deux fois par nuit et l’écrire dans une tasse de thé supplémentaire au dîner. Mais, avec le temps, les pauses entre les mictions seront considérablement réduites.
  • La présence de douleurs abdominales basses est également l'un des premiers symptômes de la prostatite. Ils peuvent avoir des sensations différentes: en tirant, en appuyant, en éclatant, ils sont généralement dérangés à la fin de la journée ou après une charge quelconque.
  • Des troubles mineurs de l’érection et de l’éjaculation précoce provoquent certes une certaine anxiété chez l’homme et sa partenaire, mais cela est également souvent attribué à la fatigue et au stress.

De tels troubles, apparemment insignifiants, de la sphère génito-urinaire masculine, sans l'attention voulue de la part du patient et du médecin, entraîneront inévitablement de gros problèmes, nommés prostatite chronique.

L'inflammation de la prostate peut survenir à la fois sous sa forme bactérienne aiguë et, dans le cas d'une maladie avancée, sous sa forme compliquée et chronique.

Symptômes de prostatite dans la phase aiguë de la forme bactérienne:

  • Température corporelle élevée, une longue période de maintien autour de 39 degrés.
  • Des frissons
  • Faiblesse générale, courbatures, condition douloureuse.
  • Maux de tête
  • Nausée, dans les cas particulièrement difficiles, jusqu’à vomissements fréquents.
  • Douleurs sévères au périnée, au bas de l'abdomen et occasionnellement au bas du dos et aux testicules. Souvent, la douleur est aggravée au moment du transit intestinal et des sécrétions muqueuses de l'urètre peuvent également apparaître lors des mouvements intestinaux.
  • Avec un examen digital rectal effectué par un médecin, une augmentation du volume de la prostate peut être détectée, un changement dans sa structure - diverses formations et cicatrices sont souvent palpables.
  • Mictions douloureuses fréquentes et difficiles. En raison du fait que la prostate enflammée pince trop l'urètre, l'homme doit s'efforcer de commencer à uriner. Pour la même raison, dans certains cas, la vessie n'est pas complètement vidée, ce qui n'apporte pas un soulagement suffisant après être allé aux toilettes.
  • Douleur aiguë lors de l'éjaculation.

Si la prostatite n'est pas traitée à ce stade, il est garanti qu'elle deviendra un stade chronique.

La prostatite chronique est divisée en trois types principaux:

  • Prostatite infectieuse chronique.
  • Prostatite chronique non infectieuse.
  • Prostatite asymptomatique chronique.

On le trouve dans la plupart des cas par hasard, lors de tests sanguins et de la découverte d'un nombre accru de leucocytes ou de bactéries, ou lors de la prise d'un matériel de biopsie de la prostate.

Dans certains cas, l'inflammation de la prostate se manifeste lors d'une intervention chirurgicale à ciel ouvert dans la prostate ou lors d'une intervention chirurgicale.

Symptômes de la prostatite sous sa forme chronique non bactérienne:

  • La prostatite abactérienne a un autre nom, à savoir «syndrome de douleur pelvienne chronique». Dans le même temps, la douleur est constante, monotone, mais variable dans les deux sens. La localisation de la douleur n'est pas constante, il peut s'agir de la prostate elle-même, du périnée, de la douleur au coccyx, des testicules, de l'organe sexuel masculin. Lorsque les intestins sont vidés, les douleurs se concentrent dans la région de l'anus et du rectum. L'augmentation de l'intensité de la douleur se produit même avec des charges mineures.
  • Violations du désir sexuel, diminution de la libido, érection instable, disparition périodique du processus de copulation, ainsi que de l'éjaculation précoce. Afin d'empêcher l'aggravation de la situation, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin, car avec un traitement rapide, il est très probable que la viabilité sexuelle de l'homme soit complètement rétablie.
  • Miction altérée L'envie de vider la vessie est assez fréquente, mais le vider complètement n'est pas toujours possible - vous devez faire un effort. Le flux d'urine devient beaucoup plus mince, en raison de la présence de modifications sclérosantes initiales dans l'uretère dans la région de la prostate.
  • Dépression, dépression légère ou grave, apathie, insomnie ou, au contraire, somnolence, ainsi que crises de colère - sont des manifestations possibles de troubles psychologiques chez les hommes souffrant de prostatite.

Symptômes de la prostatite dans sa forme infectieuse chronique:

  • Le syndrome de la douleur dans ce cas dépend entièrement du degré d'exacerbation de la maladie à un moment donné. Lorsque la concentration maximale de la bactérie douleur émoussée, tirant, continue, localisée dans l'aine, le scrotum, dans le bas de l'abdomen, empire en position assise (surtout sur une surface dure), pendant la miction, la défécation et l'éjaculation.
  • Au cours de la rémission, lors de l'affaiblissement ou de la disparition complète d'autres symptômes de la prostatite sous sa forme bactérienne chronique, du trouble de la miction, ou plutôt du stress lorsque vous essayez de vider la vessie et de l'impossibilité de le faire complètement - c'est le seul symptôme qui reste chez un homme atteint de cette maladie. Au moment de l'exacerbation, c'est souvent l'homme qui est complètement privé de la capacité d'uriner, car la prostate enflammée bloque simplement le passage de l'urine à travers l'urètre, ou le flux d'urine tombe goutte à goutte.
  • Éclats et douleurs dans la vessie accompagnent souvent cette maladie dans la phase aiguë. La stase de l'urine favorise le développement d'infections et la formation de microcristaux de sel qui traumatisent la paroi muqueuse de la vessie. En urinant dans l'urine, il y a des fils et des flocons blancs.
  • Il y a souvent une longue érection pendant le sommeil, mais au moment des rapports sexuels, elle est souvent tellement affaiblie qu'il est impossible de terminer les rapports sexuels. Si cela se produisait toujours, il pourrait alors y avoir une douleur vive pendant ou immédiatement après le début de l'orgasme, et dans l'éjaculat, on pourrait voir des impuretés sanguines.
  • Au vu de tous ces symptômes, en particulier lors d'exacerbations, les hommes sont souvent sujets à des troubles psycho-émotionnels plus ou moins graves. Dans la plupart des cas, ils sont dépressifs, apathiques, instables, leurs pensées sont occupées par la complexité du traitement et la fatigue liée à la douleur constante. Dans le même temps, on constate une augmentation de l'excitabilité et même de l'agressivité lorsqu'il s'agit de sujets liés à l'état de santé du patient.
  • Les patients ont un tableau complet de l’intoxication générale: fatigue, faiblesse, maux de tête, immunité réduite, les patients refusent souvent de manger et veulent constamment s’asseoir ou s’allonger.

Avec une exacerbation clinique de la prostatite, il peut y avoir des cas de réaction aiguë au processus inflammatoire de la prostate, sans diagnostic précis, ni traitement approprié, adéquat et opportun, entraînant des complications telles qu'une infection sanguine et même des sites de suppuration locaux dans la prostate.

C'est pourquoi, dès les premiers signes d'indisposition, il est recommandé de contacter immédiatement votre urologue et de ne pas vous prescrire de manière indépendante toutes sortes de médicaments traditionnels, bougies, pilules et autres médicaments, après avoir lu des critiques Internet. Le traitement à domicile est possible uniquement après avoir consulté un spécialiste, car le prix de la question dépend de votre santé.

Douleur dans la prostate

Les signes de prostatite - que rechercher?

La symptomatologie de nombreuses maladies est similaire, par exemple, un trouble de la miction peut être associé à une prostatite ou à un adénome de la prostate. Les signes de toute maladie le caractérisent plus spécifiquement, dans la mesure où ils ne s'y rapportent que, évitant ainsi une formulation vague.

Les signes généraux de la prostatite ont leurs propres caractéristiques à chaque stade spécifique de la maladie. Par exemple, dans la forme aiguë d'inflammation avancée de la prostate dans cet organe musculo-glandulaire, non seulement des inflammations purulentes peuvent se développer, mais également des cavités d'abcès. Souvent, cette affection s'accompagne d'une température plutôt élevée et non décroissante, de coupures au bas de l'abdomen, à la région sus-pubienne, au périnée et au haut des cuisses. Besoin urgent d'uriner, mais en même temps, l'écoulement de l'urine est considérablement entravé, car l'urètre est comprimé par la prostate à un point tel que dans certains cas, seule une intervention médicale peut aider à vider la vessie.

Ces signes de prostatite sont plus typiques chez les personnes à risque: patients avec une immunité extrêmement basse, patients toxicomanes et alcooliques, patients cancéreux.

Chez la plupart des hommes, l'inflammation de la prostate ne se manifeste pas explicitement. Les signes cachés de la prostatite ne se manifestent que par quelques troubles bénins: mictions fréquentes, écoulement périodique de l'urètre, sensation de brûlure et de démangeaisons dans l'uretère, diminution de la puissance, baisse de la qualité du sperme et, par conséquent, incapacité de concevoir, douleur dans la zone pubienne, périnée et les organes génitaux.

Si vous ne faites pas attention à ces signes de prostatite, il peut en résulter diverses conséquences négatives, par exemple des modifications importantes du corps de la prostate, pouvant aller jusqu'à la nécessité d'une intervention chirurgicale.

Les premiers signes de prostatite chez les hommes: faites attention aux changements

Malgré la multiplicité des variations dans la manifestation des symptômes d'inflammation de la prostate, il existe un certain «ensemble» de signes de la maladie, dont la présence devrait alerter l'homme et empêcher le développement d'une pathologie.

Les premiers signes de prostatite chez les hommes:

  • Augmentation de la température corporelle, car il s'agit de la réaction naturelle du corps au processus inflammatoire.
  • Changer la fréquence des mictions pour uriner de manière importante (surtout la nuit).
  • Sensations inconfortables dans l'urètre: apparition d'une sensation de brûlure, irritation, douleur en urinant.
  • L'apparition de formations de filaments blancs dans l'urine.
  • Douleur dans le bas-ventre.
  • Diminution de la puissance, douleur lors de l'éjaculation.

Les premiers signes de prostatite chez l'homme sous forme chronique sont presque identiques aux signes de la phase aiguë de la maladie, mais ils s'accompagnent en outre d'une diminution significative du plaisir sexuel appelé orgasme dit «flou», qui n'a pas la même acuité et ne procure pas une satisfaction complète. Les hommes peuvent également remarquer comment le mucus est libéré de l'urètre lors des selles.

Signes secondaires d'inflammation de la prostate chez l'homme

Hélas, mais après avoir détecté les premiers signes de prostatite, la grande majorité des hommes ne sont pas pressés de se rendre à la clinique, dans l'espoir que tout retourne à la normale. Cependant, avec le temps, les symptômes ne feront que s'aggraver et des symptômes plus désagréables s'ajouteront certainement à la maladie.

Signes secondaires d'inflammation de la prostate chez l'homme:

  • Douleur en urinant. Dans les cas extrêmement avancés, du sang peut apparaître dans les urines.
  • Un effort important est nécessaire pour vider la vessie. Un flot d'urine est mince et intermittent, une sensation de plénitude de la vessie après être allé aux toilettes, parfois seul un médecin peut aider à faire face à la stagnation de l'urine.
  • Réduire la qualité de l'érection jusqu'à l'apparition d'une impuissance temporaire.

Taille de la prostate pour la prostate

Inflammation de la prostate: symptômes causés par la prostatite et d'autres maladies

La cystite, l'urétrite et la prostatite ont les mêmes mictions fréquentes et douloureuses avec une sensation de brûlure, en particulier à la fin du processus, avec des difficultés pour vider la vessie. Dans tous les cas de ces maladies, l'urine peut être trouble et contenir des impuretés sanguines. Il y a souvent des faiblesses, des nausées, un état fébrile.

L'adénome (tumeur bénigne) de la prostate et la prostatite chez un couple présentent les signes de la maladie suivants: hypertrophie de la prostate, pression sur l'urètre, empêchant la vessie de se vider complètement et facilement, le patient ayant une fausse envie d'uriner. Un flot d'urine est mince, intermittent, ne subit pas la pression voulue, il existe de nombreux cas de processus congestifs au niveau de la vessie, une nuit de sommeil perturbée en raison de fréquentes visites aux toilettes.

Cancer de la vessie et inflammation de la prostate: les symptômes de ces deux maladies sont également très similaires. Miction douloureuse, douleur dans le bas de l'abdomen, sang dans les urines, sensations de gonflement de la vessie après aller aux toilettes et fatigue chronique.

Comment, alors, distinguer les symptômes de la prostatite des symptômes d'autres maladies, puisqu'ils sont si semblables dans leurs manifestations?

Le fait est que le médecin, au cours de l’examen, révèle et examine l’ensemble du tableau de la maladie, en le complétant par des analyses, des données de diagnostic non invasif et la présence d’autres symptômes caractéristiques de maladies spécifiques. Et seulement après avoir pleinement assuré l'exactitude du diagnostic, le médecin prescrit des antibiotiques, des procédures et d'autres mesures thérapeutiques.

Signes, causes et symptômes de la prostatite chez l'homme

La prostatite est une maladie masculine de nature urologique courante qui provoque le développement du processus inflammatoire dans les tissus de la prostate. Cette maladie est diagnostiquée chez un cinquième des hommes et se présente souvent sous une forme latente, ce qui complique grandement son traitement. Tous les premiers symptômes de prostatite chez l'homme sont plutôt flous, ce qui crée certaines difficultés pour le diagnostic précoce de la maladie.
Les premiers signes d'inflammation de la prostate chez les hommes peuvent apparaître à un âge précoce, et l'évolution chronique de la maladie est observée chez les patients âgés de plus de 50 ans. Comment se manifeste la maladie, quels symptômes signalent une telle pathologie et que faut-il faire dans la situation actuelle?

Causes de la pathologie

L'une des principales causes du développement de la maladie chez les représentants du sexe fort est la pénétration de micro-organismes pathogènes et de virus dans la prostate. La chlamydia, les ureaplasmas et les trichomonas sont les principaux agents pathogènes possibles. En réduisant les fonctions de protection de la prostatite, il est possible de déclencher des microorganismes pathogènes, qui se trouvent normalement dans le corps humain.
Souvent, divers virus, tels que le cytomégalovirus, le papillomavirus et l'herpès, deviennent la cause de la pathologie. Dans certains cas, les blessures et les blessures de divers types dans la région du périnée et du petit bassin peuvent provoquer des maladies chez les hommes.
Les experts identifient les facteurs qui, lorsqu'ils sont exposés au corps humain, peuvent provoquer une telle maladie:

  • hypothermie sévère;
  • la présence de t dans le corps des foyers d’infections chroniques;
  • mener une vie sexuelle promiscuité;
  • mode de vie sédentaire;
  • la présence dans l'histoire des pathologies vénériennes et urologiques du patient;
  • abstinence sexuelle prolongée;
  • processus inflammatoire dans le rectum;
  • caractéristiques atypiques de la structure de la nature congénitale de la prostate.

L’évolution de la maladie chez l’homme est une prostatite aiguë et chronique, chacune d’elles étant accompagnée de l’apparition de certains symptômes. Établir le diagnostic correct et choisir un traitement efficace ne peut que spécialiste.

Les premiers symptômes de la phase latente de la prostatite

La prostatite, comme toute autre maladie, s'accompagne de l'apparition de symptômes caractéristiques dès le début de son développement. En fait, il n’est pas si facile de diagnostiquer le stade initial de la pathologie et cela peut prendre beaucoup de temps.
Quels sont les premiers signes de prostatite, les hommes doivent faire attention?

  • apparition périodique de douleur dont la localisation devient la région pelvienne et les testicules;
  • un inconfort peut survenir dans l'anus et le gland.

Souvent, les hommes ne font pas attention aux premiers symptômes de la prostatite et associent leur apparence à une fatigue intense au travail ou à des sous-vêtements inconfortables. Cela conduit au fait que progressivement la prostatite de la phase latente devient active.

Signes et symptômes de la phase active de la prostatite

Dans ce cas, si le syndrome douloureux devient prononcé et inquiète de plus en plus l'homme, cela indique une transition de la prostatite vers la phase active du développement. Que doit faire un homme avec une telle pathologie et quel traitement doit-on effectuer? Dans une telle situation, vous devriez absolument consulter un spécialiste, sinon le développement de complications graves.

L’un des principaux signes de prostatite chez l’homme en phase active est l’aggravation de la deurination (miction), une douleur intense et un inconfort pendant la miction. La raison du développement de telles sensations désagréables réside dans le fait que la taille de la prostate augmente considérablement et commence à exercer une pression sur le canal de sortie de l'urine.

Il en résulte une diminution de l’envie d’utiliser les toilettes, une augmentation de la douleur et une sensation de brûlure pendant la miction. L'urine est légèrement excrétée du corps d'un homme souffrant de prostatite et le plus souvent, le besoin d'uriner augmente la nuit.
La signalisation du développement de la forme aiguë de prostatite peut entraîner des échecs fréquents dans la vie sexuelle. Chez un homme, la libido diminue, l'excitation ne se produit pas toujours et le plaisir procuré par l'éjaculation est flou. L'apparition d'un tel signe de prostatite rend un homme peu sûr de lui-même et peut causer un stress important.
Cependant, le dysfonctionnement érectile peut survenir et pas du tout en raison du développement de la prostatite, mais au contraire, une vie sexuelle irrégulière provoque une augmentation de la glande prostatique. Compte tenu de ce facteur, les experts affirment que la vie sexuelle active est considérée comme l’un des moyens d’éviter le développement de la prostatite.

Symptômes de maladies aiguës et chroniques

La prostatite chez les hommes peut survenir à la fois dans la forme aiguë avec l'apparition de symptômes prononcés et passer dans la forme chronique. Compte tenu de la nature du développement de la maladie, certains symptômes de la prostatite apparaissent, signalant un processus inflammatoire dans la prostate.
Avec le développement des représentants du sexe fort, la prostatite aiguë, les symptômes suivants peuvent apparaître:

  1. mictions fréquentes qui n'apportent pas de soulagement à l'homme en raison d'une vidange incomplète de l'organe;
  2. pression urinaire faible et dégagement goutte à goutte de l’urine;
  3. l'apparition de sensations douloureuses dans le périnée et le pubis, qui irradient progressivement la région du sacrum et du rectum;
  4. l'apparition d'inconfort et de douleur pendant la miction et après son achèvement;
  5. éjaculation prématurée pendant les rapports sexuels;
  6. inconfort et douleur pendant l'acte de défécation.

Lorsqu’une prostatite est aiguë, des symptômes de bien-être général peuvent apparaître: augmentation de la température corporelle, maux de tête, malaise général et faiblesse.
Dans ce cas, si la prostatite chez l'homme se transforme en une forme chronique, tous les symptômes caractéristiques n'apparaissent pas aussi clairement. Les signes de prostatite chez les hommes de la glande commencent à le gêner assez rarement, et le plus souvent cela se produit pendant les périodes de maladie aiguë.
Dans la prostatite chronique, les symptômes suivants peuvent survenir:

  1. fatigue constante et irritabilité;
  2. la présence dans l'urine de sécrétions pathologiques, par exemple des flocons blancs;
  3. développement périodique de la douleur pendant la miction;
  4. l'apparition dans le périnée inconfort et douleur;
  5. augmentation périodique de la température corporelle jusqu'à 37 degrés;
  6. Un dysfonctionnement érectile temporaire peut survenir en raison de la transition du processus inflammatoire vers les nerfs voisins et leurs terminaisons.

Dans quels cas une inflammation chronique de la prostate se développe-t-elle, comment un homme doit-il agir et en quoi cette forme de maladie est-elle dangereuse? Le plus souvent, la transition de la prostatite aiguë à la forme chronique s’observe en l’absence de traitement efficace en temps voulu, ainsi que dans le cas d’un traitement mal choisi. Une des complications dangereuses de la prostatite est considérée comme un abcès de la prostate avec formation de pus dans les tissus de la glande, ainsi que de septicémie.

Symptômes de la maladie, en tenant compte du type de maladie

En fait, la prostatite est souvent diagnostiquée chez les hommes dont les symptômes sont très flous. Les problèmes de prostate d'origine virale et leurs symptômes diffèrent quelque peu de la maladie d'origine bactériologique et la prostatite herpétique est sujette à des récidives fréquentes. La pratique médicale montre que dans la plupart des cas, la prostatite virale ne peut être diagnostiquée que lors d'études de laboratoire sur le sperme. Les signes de prostatite chez les hommes peuvent être similaires aux pathologies urogénitales d'origine bactérienne et parfois ils peuvent être complètement absents.
Une forme courante de la maladie chez l'homme est la prostatite chronique non bactérienne, qui devient souvent un signe de pathologies extragénitales.
Avec la prostate de cette forme, les symptômes suivants apparaissent:

  • développement de douleurs dans la région pelvienne pouvant persister plusieurs mois;
  • aucun signe d'inflammation;
  • apparition périodique de douleur dans le pénis, l'urètre et la vessie.

La prostatite asymptomatique chronique n'est en aucun cas associée à une infection bactérienne et ne s'accompagne pas de l'apparition de symptômes prononcés. Il est possible de diagnostiquer un processus inflammatoire asymptomatique dans la prostate uniquement par un taux élevé de leucocytes et de bactéries dans l'urine, ainsi que par une biopsie.
On diagnostique souvent chez les hommes une prostatite stagnante et on considère que la principale cause de son développement est la stagnation de la sécrétion de la prostate et du sang veineux dans la région pelvienne. Avec ce type de maladie, les signes et symptômes de prostatite suivants apparaissent généralement:

  1. libido nettement réduite;
  2. le matin, il y a des mictions fréquentes;
  3. la douleur d'un personnage pleurnichant apparaît dans la région périnéale;
  4. il y a des difficultés mineures pendant la miction;
  5. l'érection s'affaiblit;
  6. il y a de la léthargie des sensations orgiaques.

Complications possibles et prévention

Dans le cas où un homme ne prêterait pas attention à tous les symptômes et en l'absence de traitement efficace, les conséquences de la maladie pourraient être tristes. La prostatite est considérée comme une pathologie assez compliquée et dangereuse, qui devient souvent la cause de nombreuses complications. Une des conséquences fréquentes de la prostatite aiguë est son passage à la forme chronique du cours.

La médecine moderne offre diverses méthodes de traitement permettant de se débarrasser des symptômes désagréables et de la maladie pendant longtemps. Si vous ressentez une douleur et un inconfort dans les organes pelviens et génitaux, vous devriez consulter un spécialiste qui procédera à un examen approfondi du patient, établira un diagnostic précis et indiquera tous les moyens de traiter la maladie.

Avec le diagnostic tardif du processus pathologique, les complications suivantes peuvent survenir après une maladie de la prostate:

  • processus inflammatoire dans les vésicules séminales;
  • développement de la cystite et de la pyélonéphrite;
  • l'apparition de calculs vésicaux;
  • un abcès qui nécessite une dissection et un drainage;
  • les maladies de la prostate causent l'infertilité masculine;
  • l'impuissance;
  • rétention urinaire aiguë.

Prévention de la prostatite

Que doit faire un homme pour prévenir le processus inflammatoire et la manifestation de la prostatite?
Afin d'éviter les effets désagréables de la prostatite et d'empêcher le développement de la maladie elle-même, il est nécessaire de protéger le corps contre les facteurs provoquants. Les hommes doivent suivre les règles suivantes:

  1. mener une vie active, car une image sédentaire est considérée comme l'une des causes du développement de la maladie;
  2. avoir une vie sexuelle régulière et il est préférable d'avoir un seul partenaire;
  3. éviter l'hypothermie forte et les situations stressantes;
  4. Lors du diagnostic des sources d'infection chroniques, une réorganisation rapide est nécessaire.

Aux premiers symptômes de la prostatite chez l'homme, il est nécessaire de consulter un spécialiste, ce qui permet d'identifier la maladie à un stade précoce de son développement. Aux fins de la prophylaxie, il est recommandé de se faire examiner par un urologue deux fois par an, même si l'homme n'est pas dérangé par rien. Ne prenez pas l'automédication, car cela pourrait aggraver l'évolution de la maladie et causer diverses complications.

Causes, signes et symptômes de la prostatite chez l'homme

Définition de la maladie

La prostatite chez les hommes appartient au groupe des pathologies urogénitales andrologiques (exclusivement masculines). La maladie se manifeste sous la forme d'une inflammation aiguë ou chronique. C’est la maladie urologique la plus courante à ce jour. Auparavant, on pensait qu'elle ne se manifestait qu'à l'âge de 45-65 ans. Aujourd'hui, les médecins posent souvent le diagnostic de «prostatite» aux jeunes de 20 à 30 ans. La maladie est nettement "plus jeune".

La nature de la lésion de la prostate dépend des habitudes sexuelles de la personne.

La défaite de la prostate chez les garçons, jusqu'à la puberté, peut théoriquement être, mais l'inflammation de la glande non développée n'est pas considérée comme une maladie indépendante.

Chez les hommes ayant une vie sexuelle active, la prostatite se manifeste souvent par une inflammation aiguë.

La pathologie de la glande, chez les personnes matures et âgées, peut se manifester sous la forme de trois maladies indépendantes (prostatite chronique, adénome - hyperplasie bénigne, adénocarcinome - hyperplasie maligne).

Chez les personnes exposées à la castration (chimique, physique, radiations), le fer est atrophié.

La prostate (prostate) est la glande accessoire du tractus génital masculin. Il est situé sur la fistule de l'urètre et les canaux éjaculatoires. La valeur de la glande, avant la puberté, a été peu étudiée. Chez un homme mûr, la prostate:

produit un secret, diluant le sperme, assure la viabilité du sperme dans le tractus génital féminin;

produit des prostaglandines, des substances qui favorisent l'apport sanguin au pénis avant qu'une érection, avec les testicules, ne participent à la production de l'hormone testostérone;

assure une évacuation rapide du sperme de l'urètre et participe à la formation d'un orgasme.

par des mécanismes réflexes empêche l’urine de pénétrer dans le sperme lors de l’excitation sexuelle et participe au mécanisme complexe de l’érection.

La prostate est un organe vulnérable aux agents pathogènes. Elle est inévitablement impliquée dans la pathologie des parois de l'urètre, de la vessie et des canaux déférents. Un flux sanguin puissant, la lymphe, circulant dans le système vasculaire ramifié de la glande endommagée, provoque le phénomène de stagnation, œdème du corps, aggrave la pathologie. La glande est bien innervée, les lésions sont accompagnées de douleur.

Qu'est-ce que les hommes devraient savoir sur la prostate?

La prostatite est une maladie inflammatoire de la prostate (prostate), causée le plus souvent par un agent infectieux pénétrant dans la prostate par l'urètre, la vessie et le rectum adjacent. Toutefois, l’infection elle-même ne signifie pas l’apparition de la maladie, car, comme on dit, un «ensemble de circonstances favorables» est nécessaire.

Quels facteurs prédisposent à la survenue d'une prostatite:

Long travail sédentaire et mode de vie sédentaire. Le groupe à risque comprend les conducteurs, les programmeurs et toutes les personnes qui passent leur journée de travail sans se lever de leur fauteuil, à se promener et à se réchauffer.

Violation régulière de la chaise sous la forme de constipation

Hypothermie forte ou répétée de tout le corps

Vie sexuelle excessive ou abstinence prolongée. Les deux ne sont pas bons pour le fonctionnement normal de la prostate.

Manger avec excès, abus de nourriture épicée et d'alcool, stress constant.

La prostate est un très petit organe d’une longueur de 3 cm et d’une largeur de 4 cm et ne pèse que 20-25 grammes. Cependant, le secret de la prostate ayant des propriétés bactéricides, le processus inflammatoire de la glande ne peut se développer que s'il y a une stagnation dans cet organe, lorsque son secret perd ses propriétés.

Comment se manifeste la prostatite chez l'homme?

Il existe des formes chroniques et aiguës de prostatite:

Les symptômes de la prostatite aiguë sont caractérisés par une grave inflammation de la prostate. Dans ce cas, le patient a une forte fièvre (la température corporelle s'élève à 38-39 degrés), des douleurs à l'aine et au périnée, une miction douloureuse et la défécation.

La prostatite chronique inquiète moins l’homme. Il est donc possible qu’il ne prête pas immédiatement attention aux signes caractéristiques de la maladie. Le patient monte parfois la température corporelle à 37 degrés, il est parfois dérangé par des sensations désagréables lorsqu'il va aux toilettes, un peu de mucus ou de pus est émis par l'urètre. Une telle sélection et sont l'un des signes typiques de la prostatite chronique.

Signes de prostatite chez les hommes

Il existe six signes (précurseurs) de la prostatite - syndrome de dysurie. Utiliser comme marqueurs cliniques conditionnellement. Cependant, la présence de deux des six symptômes - la raison de se tourner vers l'urologue.

Un flux d'urine tombe lentement ou sa portée est inférieure à 20 cm

Miction difficile.

Douleur en urinant.

Intermittent, fendillement, jet éclaboussant, la durée du processus

Sensation de ne pas vider complètement la vessie.

Mictions fréquentes la nuit.

Il est strictement interdit de tirer des conclusions cliniques lors de l’identification de ces signes. La prostatite a une pathogenèse complexe, avec l'inclusion d'une variété de mécanismes. Vous ne pouvez pas guérir la maladie en vous concentrant sur les symptômes cliniques. Contactez votre urologue pour déterminer les symptômes, la nature du dommage, le stade de la maladie et le but du traitement. Le diagnostic et le traitement sont effectués en tenant compte des organes et des systèmes impliqués dans la pathogenèse. Dans certains cas, des consultations sont nécessaires: vénéréologue, chirurgien, oncologue.

Symptômes de la prostatite chez les hommes

La prostatite peut survenir sous la forme d'inflammation aiguë et chronique. Les formes aiguës se développent en fonction du type d'inflammation catarrhale, folliculaire, parenchymateuse. Les manifestations de la prostatite chronique sont associées à une maladie concomitante.

1. Symptômes de prostatite détectés par des méthodes cliniques et des tests fonctionnels. Les symptômes suivants sont les plus importants pour reconnaître la nature de la pathologie, les causes et les mécanismes des réactions de protection du corps.

Mictions fréquentes avec prostatite. Chez une personne en bonne santé, le nombre maximal de pulsions à uriner ne dépasse pas 10 à 12 fois par jour, généralement 4 à 5 fois. Le volume quotidien d'urine chez une personne adulte en bonne santé est compris entre 1000 et 2000 ml. Le volume de l'urine à l'origine de l'envie est de 120 à 170 ml, son accumulation supérieure à 350 ml provoque un fort désir de vider la vessie. Les produits de l'inflammation de la prostatite irritent constamment les récepteurs des parois des organes urinaires, entraînant la miction:

Mictions fréquentes (pollakiurie), sans augmentation du volume quotidien d'urine;

Les produits d'inflammation provoquent de faux signaux sur le remplissage de la vessie à moitié vide lors de la miction en petites portions; après la vidange, on a le sentiment de sa plénitude;

Miction douloureuse (strangurie), en raison du rétrécissement de l'urètre, la prostate enflammée;

Miction difficile en raison de la compression de la région urétrale par la glande enflammée; parfois, la prostatite est accompagnée de l'incapacité de vider la vessie (ischurie);

Les mictions nocturnes (nycturie), les parois irritées de la vessie signalent en permanence la production d'urine

La température de la prostate. Caractérisé par une augmentation de la température corporelle jusqu'à des valeurs subfébriles et fébriles. Des températures élevées accompagnent la prostatite purulente à un stade précoce du choc septique. Au stade final du choc septique, on observe au contraire des températures basses (hypothermie) allant de 35 à 36 ° C, dangereuses pour l'homme en raison de la tendance des plaquettes sanguines à la coagulation intravasculaire disséminée. Le pronostic de prostatite compliquée de septicémie, avec présence du syndrome de CIVD, est prudent ou défavorable.

Sang dans les urines avec prostatite. Le symptôme de l'hématurie (sang dans les urines) est rare, mais très dangereux, un signe. Les saignements persistants sont difficiles à arrêter. Il y a plusieurs causes d'hématurie de prostatite, notamment:

fusion purulente de la glande avec une partie d'un vaisseau sanguin et perforation du vaisseau dans l'urètre;

blessure accidentelle lors des examens instrumentaux des organes urogénitaux;

prostatite, compliquée par une hyperplasie, souvent une forme maligne.

Syndrome de douleur La prostatite compliquée s'accompagne de douleur en dehors de la miction. Parfois, la douleur se manifeste périodiquement, par exemple lors des selles. La cause de la douleur est l'irritation constante de la glande avec des produits pour l'inflammation. Notez souvent une douleur sourde au périnée et à l'anus.

2. Études de laboratoire confirmant les symptômes de la prostatite. Utilisé pour clarifier la présence d'inflammation, déterminer la sévérité du processus inflammatoire et septique.

Test sanguin général. Les indicateurs confirmant la prostatite sont: une augmentation du nombre de leucocytes, un glissement du leucogramme vers une augmentation du nombre de cellules poignardées, une augmentation de la RSE.

Analyse d'urine Détecte la pyurie latente (pus dans l'urine) et la bactériurie (contamination bactérienne) dans la première partie de l'urine. La méthode des trois tasses est utilisée pour détecter le pus et les bactéries cachés au début, au milieu ou à la fin de la miction. À plusieurs reprises, avec une périodicité de plusieurs jours, un examen bactériologique de l'urine est effectué afin de déterminer les changements dans les espèces de la flore bactérienne.

Ensemencement en cuve. La méthode est indiquée pour les symptômes de sepsie progressive, accompagnés d'une fièvre débilitante (trépidante).

L’étude de l’immunité cellulaire dans la prostatite complète l’idée de la nature de la pathogenèse, afin de prédire la probabilité d’une septicémie.

3. Méthodes instrumentales utilisées pour clarifier les symptômes de la prostatite. Les méthodes de diagnostic sont les suivantes.

La méthode de l'échographie transrectale (par le rectum) (TRUS). Notez sa valeur de diagnostic élevée. La méthode comporte des contre-indications associées à l’interdiction de masser la glande à certains stades de la maladie.

Rayons X de la vessie. Sélectionnez les projections appropriées pour l'étude de la prostate. Avant l'image, une substance radio-opaque est introduite dans la vessie, l'urografin est un organisme inerte.

Les biopsies de ponction de la prostate ont des indications strictement limitées pour la prostatite.

Causes de la prostatite chez l'homme

Il existe plusieurs groupes de causes de prostatite, notamment:

Complications des maladies antérieures des hommes (infections SPT, inflammations catarrhales des organes pelviens, aggravées par le staphylocoque, autres infections bactériennes, virus, agents fongiques, en particulier dans le contexte de l'immunité réduite et de la résistance générale du corps), infections gynécologiques chroniques chez la femme - partenaire sexuel.

Reflux urétral. La violation de la capacité de la prostate à empêcher le reflux de l'urine d'entrer dans le canal génital s'appelle le reflux urétral. Le résultat est un ensemencement bactérien de la prostate. Reflux urétral - une conséquence d'un cathétérisme incorrect, ainsi que d'une inflammation précédemment transférée de l'urètre. Lorsque cela se produit, l'urétrorragie est une augmentation pathologique de la lumière de l'urètre. Le reflux de la vésicule urétrale, la contamination bactérienne est combiné à la formation de calculs dans la prostate et à un canal déférent.

Perturbation du rythme de la vie sexuelle, notamment absence ou excès de sexualité, retard de l'éjaculation régulier.

La stagnation du sang veineux dans les organes urinaires du petit bassin des hommes est le résultat d'un mode de vie sédentaire (hémorroïdes, troubles sexuels, autres causes);

Le déséquilibre hormonal associé à une production insuffisante d'hormones mâles par les glandes sexuelles entraîne un affaiblissement général du tonus du muscle squelettique et lisse, une altération de la fonction érectile et d'autres troubles.

Classification de la prostatite

Il existe des prostatites bactériennes et non bactériennes:

1. La prostatite bactérienne est causée par des microorganismes pathogènes qui pénètrent dans la prostate de l'extérieur. Ceux-ci incluent les streptocoques, les staphylocoques, E. coli, Proteus et autres. De nombreuses bactéries constituent la flore habituelle de notre corps mais, dans certaines conditions, elles pénètrent dans la prostate et provoquent un processus inflammatoire. La prostatite peut également se développer à la suite de maladies sexuellement transmissibles telles que la chlamydia, l'ureaplasmose, la gardnerellose, la trichomonase, la gonorrhée, la mycoplasmose.

2. Le groupe des prostatites non infectieuses comprend:

Prostatite congestive (congestive)

Elle est causée par la stagnation dans le bassin. Éjaculation incomplète, excès sexuels, abstinence prolongée, interruption des rapports sexuels - tout cela contribue à la congestion veineuse des organes pelviens.

Elle se caractérise par une diminution de la taille et de la fonction de la prostate, un épaississement de ses tissus résultant de la mort de cellules de la prostate lors de leur remplacement par un tissu sclérotique. L'une des raisons du développement de cette forme de la maladie est la constipation fréquente, la prise de certains médicaments et les infections multiples. Malheureusement, une telle prostatite n'est pas traitable.

Le développement de la prostatite calcique résulte de la présence de calculs de phosphate et d'oxalate dans la glande. Réalisant de grandes tailles, ils provoquent une douleur aiguë dans l'urètre. La méthode de traitement consiste à dissoudre les pierres formées.

Cette maladie provoque des douleurs chroniques dans le bassin, mais son étiologie n’est pas entièrement comprise. On pense qu'il peut être déclenché par un courant inverse de sécrétion, des lésions des muscles du périnée, une pathologie du col de la vessie et des facteurs psychologiques.

Avec une forme atypique, le patient peut se plaindre de douleurs aux jambes, au bas du dos et au sacrum, ce qui n’est pas typique des symptômes caractéristiques de la prostatite. L'issue du traitement dépend de la durée de la maladie, de l'activité des processus inflammatoires, de la présence de complications associées.

Si vous ne traitez pas la prostate, sa forme avancée entraînera une diminution de la puissance, de la stérilité, des dépressions, une douleur épuisante au niveau du périnée et d'autres complications.

Qu'est-ce qu'une prostatite dangereuse? Conséquences de la prostatite

Les conséquences dépendent de l'âge, de l'état du système immunitaire, de la présence de mauvaises habitudes. Ainsi, dans le groupe des personnes plus âgées, dont le système immunitaire est affaibli, qui a des antécédents d’alcoolisme, de toxicomanie, de syndrome d’immunodéficience acquise, les conséquences de la maladie sont plus graves.

L'effet de la prostatite sur la puissance d'une glande endommagée, avec décompensation de l'activité fonctionnelle, réduit la production de substances impliquées dans la formation d'une érection de l'organe sexuel masculin. La conséquence de la prostatite est une libération lente du liquide séminal lors des rapports sexuels, une diminution de la plénitude des sensations lors des rapports sexuels et des formes avancées de dysfonction érectile.

L'effet de la prostatite sur la conception. La prostate endommagée réduit considérablement l'activité de production de la sécrétion de haute qualité nécessaire au maintien de l'activité du sperme dans le canal de naissance de la femme. Le secret de la glande prostatique enflammée, par contact sexuel avec le canal de naissance de la femme, est réagi par le rejet immunitaire du corps de la femme, le développement de maladies gynécologiques et l’impossibilité de concevoir.

La prostatite provoque des dommages à l'intérieur de la glande et du corps. L'inflammation compliquée de la microflore augmente le risque d'abcès de la prostate. Formation d'abcès - fusion purulente d'une partie du parenchyme de la glande avec formation d'une capsule autour du nidus. La maladie avec la formation de calculs minéralisés dans la cavité est une conséquence de la prostate compliquée par le reflux d'une prostate endommagée. Les conséquences de la prostatite sont également les suivantes: ischurie aiguë, lithiase urinaire, insuffisance rénale, inflammation des organes urinaires et autres maladies.

Puis-je avoir des relations sexuelles avec la prostate?

Prouvé que la dysrythmie vie intime, l'une des causes de l'inflammation de la glande. L'éjaculation régulière avec une périodicité modérée a un effet positif sur la pathogenèse de la prostatite dans les manifestations cliniques subcliniques et modérément prononcées de la prostatite. Certaines manipulations thérapeutiques et certains stades de la maladie suggèrent une interdiction temporaire de la vie sexuelle. Des recommandations détaillées doivent être obtenues auprès de votre médecin. Avoir des relations sexuelles avec prostatite, observer la modération et la sécurité de la vie intime.

La prostatite est-elle transmise sexuellement? La prostatite est une maladie purement masculine qui n’a pas d’origine virale, bactérienne ou fongique spécifique. Pendant ce temps, l'inflammation de la prostate est un danger pour la santé gynécologique. Le liquide séminal contient des produits d’inflammation, tombant dans les organes génitaux de la femme, dans le but de réduire les barrières de protection du canal de naissance - la véritable menace de la conception et de la gestation. Un mode de vie sain, un moyen fiable de contraception masculine est un moyen simple de protéger les partenaires sexuels des problèmes réciproques.

Est-il possible de guérir de la prostatite une fois pour toutes?

La plupart des hommes qui ont déjà été traités pour leur prostatite plus d'une fois sont intéressés par une question: est-il possible de se débarrasser de cette maladie désagréable de façon permanente? Selon les experts, l'efficacité du traitement dépend en grande partie de la présence et de la gravité des conséquences irréversibles sur la prostate. Celles-ci peuvent être des cicatrices, des pierres, des calcinats.

Arrêter dans les premiers stades de la poursuite du développement du processus inflammatoire ne peut que consulter en temps opportun un médecin. Dans ce cas, aucune complication irréversible ne se développe dans la prostate et il existe une possibilité de guérison complète. Lorsque des zones tissulaires sclérosées se sont déjà formées (cicatrices, calcifications et petits cailloux dont vous ne pouvez vous débarrasser de toute façon, une inflammation récurrente peut survenir de manière très probable. C'est une prostatite chronique.

Outre le traitement, le patient est également prêt à changer de mode de vie, à savoir une vie sexuelle irrégulière et une position assise permanente sur une chaise. S'il ne veut pas de tels changements, alors avec beaucoup de confiance, nous pouvons dire que le processus inflammatoire va bientôt revenir. C'est avec la réticence du patient d'exclure de sa vie ces facteurs négatifs que l'idée que la prostatite est incurable est liée.

La durée du traitement est déterminée par le médecin, sur la base des résultats d’études physiques, de laboratoire et instrumentales. Le traitement de la prostatite repose sur des médicaments antibactériens. L'utilisation de vitamines, physiothérapie, anti-inflammatoire, analgésiques, antibiotiques est montrée.

Régime de la prostate

Respect du régime alimentaire, utilisation d'un ensemble spécifique de produits:

réduit la douleur,

améliore la circulation sanguine et lymphatique dans les vaisseaux de la glande,

renforce les fonctions de protection du corps,

normalise les entrailles,

réduit la formation d'urine la nuit.

Produits avec prostatite. Retirer de l'utilisation:

Café fort, plats épicés - augmenter le flux sanguin vers la glande, stimuler la douleur;

Graisse, viande grasse, œufs, farine - augmentent les dépôts de cholestérol sur les parois des capillaires, réduisent la microcirculation du flux sanguin dans la glande;

Alcool - réduire l'immunité;

Produits contenant des fibres grossières, des aliments salés et épicés - modifient la motilité intestinale;

Une grande quantité de liquide (le soir), de produits salés et fumés (au cours de la maladie) - augmente le volume de liquide, le retient dans le corps.

Il est conseillé d'inclure dans le régime alimentaire: les salades de légumes, habillées avec de l'huile d'olive, les légumes et les fruits cultivés dans la région de résidence, les jus naturels, les noix, les fruits secs, la viande bouillie maigre. Un ensemble de produits pour la prostate peut être clarifié avec un nutritionniste.

Mesures préventives

La prévention est basée sur des règles simples, les suivre est simple.

Faites des promenades régulières avec un grand pas (ce type de marche est le plus physiologique);

Mangez bien, menez un mode de vie sain;

Utilisez la contraception masculine.

Pour plus d'informations, voir l'article "Prévention de la prostatite"

Afin d'éviter le développement de la prostatite et de ses complications, vous devez immédiatement contacter un urologue pour tout mal aux organes génitaux. Il n'est également pas nécessaire d'attendre l'apparition de symptômes, mais au moins une fois par an, vous devriez consulter un médecin. Dans une institution médicale que vous passerez, vous serez examiné et vous saurez avec certitude que votre santé dans la sphère sexuelle va bien.

Vous ne devriez pas attendre avec une visite chez l’urologue et ceux qui souffrent de constipation, qui abusent de l’alcool, de la nourriture épicée et fumée, de ceux qui ne pratiquent pas activement un sport et qui ont des antécédents de maladies vénériennes. En raison du risque élevé de contracter la maladie, ces personnes devraient être soumises à un examen obligatoire, même en l'absence de preuves.

Comme vous le savez, les hommes n’aiment pas aller voir un médecin et lorsque cela devient insupportable, il s’avère que la maladie suit un cours chronique. Mais le traitement pourrait aller beaucoup plus tôt. Maintenant, avec une prostatite chronique devra être traitée pendant au moins 1-2 mois.

Article Précédent

Brûlant dans la vessie