Principal
Raisons

HBP de la prostate - qu'est-ce que c'est, symptômes, diagnostic et méthodes de traitement

En milieu hospitalier, en raison des symptômes prononcés et après un diagnostic détaillé, le médecin traitant peut déterminer de manière fiable l'HBP de la prostate - ce que c'est et la manière de la traiter correctement seront déterminés individuellement. L'inflammation de l'adénome de la prostate est sujette à une évolution chronique avec de fréquentes rechutes, semant des complications dangereuses, une diminution de l'activité sexuelle. L'hyperplasie bénigne de la prostate évoluant chez les hommes de plus de 40 ans, il est donc souhaitable, à cet âge, de réfléchir rapidement à des mesures préventives fiables.

Que signifie HBP en urologie?

Chaque homme doit clairement comprendre ce qu'est l'hyperplasie prostatique afin de prévenir le développement d'une maladie aussi dangereuse à l'avenir. De manière constructive, il s’agit de nodules pathogènes formés dans la prostate qui pressent l’urètre à mesure qu’ils se développent et perturbent le processus d’excrétion naturelle de la vessie. Une tumeur caractéristique est de nature bénigne, mais les patients avec un tel diagnostic courent un risque de développer des tumeurs malignes. Par conséquent, un traitement efficace de l'HBP devrait être opportun.

Raisons

Hyperplasie bénigne de la prostate progresse exclusivement dans le corps masculin, peut être la principale cause de dysfonctionnement sexuel, le manque d'éjaculation. Déterminer de manière fiable l'étiologie du processus pathologique est très problématique et de nombreux urologues appellent l'apparition de l'HBP comme le premier signe de l'approche de la "ménopause masculine". Avant de commencer à prendre des médicaments, vous devez contacter un spécialiste pour obtenir des conseils. Les facteurs pathogènes potentiels de l'HBP et la formation d'une hyperplasie glandulaire sont les suivants:

  • facteur héréditaire;
  • facteur environnemental;
  • la présence de mauvaises habitudes;
  • production nocive;
  • processus inflammatoires transférés de la prostate;
  • maladies sexuellement transmissibles;
  • vie sexuelle irrégulière.

Les formulaires

Le processus de prolifération des tissus glandulaires se produit sous l'influence d'hormones sexuelles - la testostérone et la dihydrotestostérone. Lorsque leur concentration est instable, des problèmes d'urètre commencent à se former. Des cellules tumorales bénignes se forment et se multiplient, ce qui augmente la taille du néoplasme caractéristique. Il est important de connaître non seulement ce qu'est l'HBP, mais également la classification de cette maladie afin d'accélérer le diagnostic final:

  1. Forme subbubulaire de l’HBP, dans laquelle une tumeur bénigne se développe vers le rectum.
  2. La forme intravésicale de l'HBP, où le foyer de la pathologie est limité principalement à la vessie, est caractérisée par la croissance de la tumeur.
  3. Forme rétrotrigonale de BPH avec localisation de la lésion sous le triangle de la vessie.

Les étapes

Le diagnostic d'HBP en urologie a ses propres caractéristiques, qui sont déterminées par le stade du processus pathologique. Afin d'éviter le retrait rapide de l'adénome de la prostate, il est nécessaire de réagir rapidement aux premiers symptômes d'une affection caractéristique. Vous trouverez ci-dessous les stades de la BPHD qui compliquent le travail de la prostate. Donc:

  1. L'étape initiale est la compensation. Le patient se plaint d'une rétention urinaire notable, de mictions fréquentes, surtout la nuit. La durée de la période est de 3 ans, puis la maladie progresse.
  2. Le degré moyen de gravité de la BPHD est une sous-compensation. Les parois des uretères se déforment sous l'influence de l'HBP en croissance. On observe une vidange incomplète de la vessie, ce qui entraîne la progression d'un processus inflammatoire aigu.
  3. Stade sévère de la maladie - décompensation. La vessie enflammée est étirée en raison de l'accumulation d'urine, d'hémorragie, de pyurie, de symptômes de cachexie, de muqueuses sèches, d'une diminution du taux d'hémoglobine (anémie) et de la constipation.

Symptômes de l'hyperplasie prostatique

La pathologie commence presque immédiatement à partir des symptômes exprimés, ce qui montre éloquemment que tout n'est pas en ordre avec la santé du patient. La palpation de la glande est accompagnée d'une douleur aiguë, mais l'homme accorde plus d'attention à la rétention urinaire, qui a lieu aux stades actif et au repos. D'autres symptômes d'inflammation sont présentés ci-dessous:

  • mictions fréquentes;
  • débit d'urine dans les secousses intermittentes;
  • urination retardée;
  • tension lorsque vous allez aux toilettes;
  • croissance des glandes paraurétrales;
  • sensation de vessie pleine;
  • douleur en urinant.

Symptômes cliniques

Le stade initial de l'HBP dure de 1 à 3 ans. À ce moment-là, la patiente remarque le besoin fréquent d'aller aux toilettes, qui s'accompagne d'un faible courant d'urine, d'une sensation de vessie vide et de périodes de douleur lorsque le liquide biologique s'en va. Après avoir uriné, vous ressentez un inconfort interne et dans les toilettes, en fonction de vos besoins, dans les 20 minutes.

Le stade intermédiaire de l'HBP s'accompagne d'un changement d'aspect et de taille de la prostate, une sensibilité des organes à la palpation. L'urine est excrétée par petites portions, mais son incontinence n'est pas exclue. Aller aux toilettes s'accompagne de crises de douleur aiguë, il y a une gêne pendant les selles. Il est difficile de ne pas remarquer de tels symptômes, le patient doit donc consulter un urologue.

La troisième étape de l'HBP est compliquée. Un flux d'urine en petite quantité se voit attribuer leur urètre, il est possible que des impuretés de sang et de mucus apparaissent dans ce liquide biologique. À ce stade, le travail des reins diminue fortement, car le pelvis n'enlève pas le liquide dans le volume requis, l'insuffisance rénale progresse.

EHP signes de HBP

Selon les symptômes de l’HBP, la prostate ressemble à une lithiase urinaire, mais les médecins distinguent les caractéristiques distinctives de la maladie caractéristique. Les indications d'écho de la dysplasie de la prostate sont déterminées par le taux de croissance du tissu glandulaire, la taille de la lumière de l'appareil urinaire. La présence de modifications structurelles diffuses dans la prostate indique l'évolution de la pathologie, complications potentielles de l'HBP.

Traitement de HBP

Avant de procéder à une thérapie intensive, il est nécessaire de poser un diagnostic incluant, lors de l'inflammation de la prostate, une échographie transrectale pour mesurer la prostate et en identifier les caractéristiques structurelles, une cystoscopie pour un examen interne de la vessie et de l'urètre, une débitmétrie sous la forme d'une série de tests. En utilisant la méthode transrectale, vous pouvez fixer le volume de la prostate enflammée avec une précision maximale et finalement établir le diagnostic. Les recommandations générales du médecin pour l'HBP sont présentées ci-dessous:

  1. Au stade initial, il est nécessaire de rétablir la circulation systémique, de manière médicamenteuse, afin de garantir le flux naturel de l'urine. En outre, abandonnez les mauvaises habitudes, mangez bien et vivez de manière mobile.
  2. Dans la deuxième étape, le tableau clinique est compliqué et un traitement chirurgical peut être nécessaire. Si le médecin soupçonne une obstruction de l'urètre, il est impossible de se passer d'une opération suivie d'une période de rééducation.
  3. Le troisième stade de l'HBP dans la prostate est compliqué et ne peut être traité que par des méthodes radicales. La thérapie conservatrice est inefficace. La résection recommandée de la prostate nécessite une longue période de rééducation.

Médicamenteux

Si la prostate est enflammée et douloureuse, vous devez consulter un urologue. Après avoir étudié les plaintes du patient et effectué un diagnostic instrumental, le spécialiste recommande des méthodes conservatrices bénignes à effet thérapeutique stable. Le plus souvent, les médecins prescrivent des représentants des groupes pharmacologiques suivants:

  • 5 alpha-réductases bloquantes recommandées chez les patients présentant un volume prostatique élargi supérieur à 40 ml: Finastéride, Proscar, Dutastéride, Avodart;
  • alpha-bloquants pour réduire la gravité des symptômes d'anxiété, syndrome de douleur aiguë: térazosine, doxazosine, tamsulosine;
  • les inhibiteurs de la phosphodiestérase éliminent de manière productive les symptômes de la dysfonction érectile: Tadalafil, Cialis.

Chirurgical

Si le troisième stade de l'hyperplasie bénigne de la prostate de la prostate est diagnostiqué - de quoi il s'agit, détermine le diagnostic détaillé. Le traitement efficace est effectué exclusivement par des méthodes chirurgicales, dont le but principal est l'ablation chirurgicale de l'adénome, l'excision des tissus affectés impliqués dans le processus pathologique. Voici quelques opérations prescrites par les urologues de l'hôpital:

  1. L'élimination de l'HBP par la méthode transurétrale implique une excision instrumentale des tissus de la prostate, situés le long de l'urètre et comprimant sa lumière.
  2. Adénomectomie. L'opération est réalisée sous anesthésie générale avec une grosse prostate, accompagnée d'une longue période de rééducation.
  3. Prostatectomie. Excision partielle des tissus affectés avec un minimum d'effets secondaires.
  4. L'ablation au laser provoque la compression de l'urètre en raison de la température élevée et du "froissement" supplémentaire des tissus de la prostate entourant l'urètre.

Traitements non chirurgicaux

Les méthodes de soins intensifs conservatrices, mini-invasives et alternatives ne sont utilisées de manière efficace qu'au début de l'HBP dans la prostate - ce que l'urologue est et comment agir, il en dira plus après l'examen. Voici les procédures les plus populaires:

  • la cryodestruction;
  • thermothérapie;
  • ablation par aiguille transurétrale;
  • l'introduction de stents prostatiques dans le domaine du rétrécissement;
  • ballon de dilatation de la prostate.

Période postopératoire

Traitement de l'HBP pendant longtemps même après une chirurgie. La période de rééducation comprend une nutrition adéquate, un mode de vie actif et une surveillance médicale constante. Par exemple, le patient devra éliminer complètement les plats gras, salés et épicés, ainsi que l'alcool, tout en enrichissant son alimentation quotidienne en fibres. Aussi requis:

  • abandonner la production nocive;
  • éliminer les efforts physiques;
  • laisser dans le passé de mauvaises habitudes;
  • mois d'abstention sexuelle;
  • 3 à 4 semaines ne conduisent pas de voiture.

Pronostic pour l'HBP

Si le traitement est opportun, si le résultat clinique de l’HBP est favorable pour un homme, le patient sera bientôt en mesure de reprendre une vie sexuelle à part entière. Il n'y a pas non plus de problème d'efficacité après l'opération si vous respectez scrupuleusement toutes les règles de la période de réadaptation. Mais au dernier stade de la maladie sans chirurgie, des complications sont possibles.

Vidéo

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Le diagnostic d'HBP 1 degré: symptômes et traitement de la maladie

L'HBP de grade 1 est le stade initial de l'hyperplasie prostatique.

Si le temps de faire attention aux symptômes qui accompagnent le stade initial de la maladie, il est très bien traitable.

Hyperplasie bénigne de la prostate: informations générales

Cette maladie urologique survient dans la plupart des cas chez les hommes après 50 ans. Plus l'homme est âgé, plus il est sujet à cette maladie. Avec l'hyperplasie bénigne augmente considérablement la quantité de fer. La taille est tellement plus élevée que la normale que la prostate serre l'urètre. À son tour, cette condition est dangereuse non seulement pour la santé, mais aussi pour la vie d'un homme. La cause de la croissance de la prostate est une hyperplasie des cellules de la prostate.

Il y a 3 stades de cette maladie:

  1. Dans un premier temps, le problème n’est pas assez grave pour constituer un danger, mais la qualité de vie d’un homme diminue. Il y a de fréquents envies de vider la vessie, qui s'intensifient la nuit, tandis que l'urine se sépare en petits volumes, après quoi on a l'impression d'une vessie pas complètement vide. À ce stade, la maladie peut être guérie très efficacement et en peu de temps.
  2. Au cours de la deuxième étape, les symptômes s'intensifient et les volumes d'urine diminuent encore davantage. Pour vider la vessie, l'homme doit faire un effort. À ce stade, le traitement médical peut encore aider, mais le plus souvent, vous devez toujours recourir à la chirurgie.
  3. Le troisième stade est caractérisé par des lésions des voies urinaires supérieures et les reins sont touchés. Le flux d'urine est tellement perturbé que l'urine s'écoule en gouttelettes et que la vessie reste pleine. En même temps, un homme commence à présenter une incontinence urinaire et cesse de vouloir aller aux toilettes. A ce stade, inévitablement la chirurgie.

Pour éviter les complications, dès les premiers signes d'hyperplasie, l'homme doit s'adresser à l'urologue afin que le médecin lui prescrive un traitement adéquat.

Symptômes de l'hyperplasie prostatique de grade 1

La ruse de la maladie est que la plupart des hommes ont tendance à sous-estimer les symptômes qui signalent l’apparition de la maladie. En outre, de nombreux représentants du sexe fort sont gênés d'aller à un rendez-vous avec un urologue. Espérant que la maladie passera d'elle-même, ils ignorent les signaux du corps.

Cependant, ces signes peuvent sauver un homme de nombreuses souffrances et complications.

Du point de vue de la physiologie, à ce stade, la couche musculaire de la vessie est hypertrophiée, c’est-à-dire que la paroi musculaire de la vessie est épaissie. Les symptômes de l’HBP dans la prostate de grade 1 aideront l’homme à reconnaître le début de la maladie:

  • la miction devient plus fréquente, surtout la nuit;
  • au début du processus de miction, il se produit un retard, c’est-à-dire que l’urine ne sort pas immédiatement;
  • les hommes doivent forcer les muscles abdominaux pour augmenter la pression sur la partie supérieure de la vessie afin d'aider celle-ci à éliminer l'urine;
  • la quantité d'urine qui reste une fois diminue fortement;
  • le flux d'urine sortant change également, à savoir, il devient mince et lent, sans pression;
  • l'urine sort par intermittence et éclabousse.

Séparément, il convient de noter le fait que les hommes "aident" la vessie en contractant les muscles. En effet, au début de la maladie, cela facilite grandement le processus de miction. Mais le problème est que la vessie s'y habitue rapidement et, avec le temps, cesse simplement de remplir cette fonction seule. Au début, il commence à exercer plus mal cette fonction, puis la tension musculaire d'un homme n'aide pas beaucoup. Cette situation est particulièrement aggravée si un homme ne demande pas d’assistance médicale et n’est pas traité.

Les médecins identifient plusieurs raisons pour lesquelles une prostate peut se développer. Ceux-ci comprennent:

  • un facteur génétique, c’est-à-dire une prédisposition génétique (surtout si le père de l’homme avait également le diagnostic);
  • surpoids;
  • mauvaises habitudes, en particulier l'abus de bière;
  • aliments malsains, consistant en plats gras, salés, épicés, épicés, restauration rapide.

Au contraire, si un homme veille à sa santé, ne consomme pas d'alcool, ne fume pas, mène une vie active et fait du sport, approche rationnellement de son alimentation en l'enrichissant de produits d'origine végétale, il risque beaucoup moins de tomber malade.

Diagnostic de la maladie

L'urologue s'occupe du traitement de la maladie. Quand un homme arrive à la réception pour la première fois, le médecin recueille l’anamnèse:

  • parle avec le patient, écoute ses plaintes;
  • effectuer un examen numérique de la glande.

Cette dernière méthode d’examen est très efficace et fiable. Cela réside dans le fait que le médecin examine la glande par le rectum en utilisant la méthode de la palpation. En outre, pour collecter des informations plus détaillées, le médecin doit envoyer un homme aux examens suivants:

  1. Analyse d'urine Dans ce cas, prenez une analyse générale.
  2. Test sanguin L'objectif - l'étude de l'antigène spécifique de la prostate. Il est nécessaire de déterminer si un homme est sujet à l'oncologie.
  3. Échographie. L'objectif est d'identifier la présence de fluide résiduel dans la vessie et son volume.
  4. Méthode de débitmétrie. L'objectif est de déterminer la vitesse à laquelle l'urine se déplace et la période de temps pendant laquelle la vidange complète a lieu. Il est nécessaire d'évaluer le degré de violation de la sortie.
  5. Maintenir l'horaire quotidien des mictions. L’objectif est de déterminer la fréquence à laquelle l’homme désire utiliser les toilettes, s’il s’avère être faux ou non.

Seul un diagnostic complet permet au médecin de prescrire le traitement correct et efficace à un homme.

Méthodes de traitement des maladies

Au stade initial du développement, la maladie est efficacement guérie grâce à un traitement médicamenteux. Le régime de traitement, la posologie de médicaments prescrits exclusivement par le médecin, met l'accent sur de nombreux facteurs. Il est donc extrêmement important qu'un homme ne se soigne pas lui-même, faisant confiance à la publicité. Les médicaments suivants sont très efficaces et souvent prescrits:

  1. Médicaments à base de plantes. Les extraits de fruits de palme, d'ortie et de pépins de citrouille sont les plus efficaces. Ils arrêtent le processus de croissance de la glande, éliminent le processus inflammatoire et le gonflement.
  2. Moyens du groupe des alpha-bloquants. Ils agissent très rapidement et sont extrêmement efficaces à tous les stades de la maladie. Leur particularité est qu'ils soulagent les symptômes, mais l'élargissement de la prostate ne s'arrête pas. En outre, leur réception s'accompagne de réactions indésirables telles que maux de tête, vertiges, éjaculation rétrograde, hypotension.
  3. Médicaments du groupe des inhibiteurs de la 5-alpha réductase. Ils sont très efficaces avec une taille de prostate allant jusqu'à 40 cm³. Ces médicaments arrêtent la croissance de la glande. L'effet de leur réception intervient dans 3-6 mois. Parfois, leur réception est accompagnée d’effets indésirables sous la forme de troubles de la fonction érectile, d’une diminution de la libido, de signes de gynécomastie.

Pendant le traitement, l’homme doit consulter régulièrement l’urologue afin que ce dernier puisse observer la maladie au fil du temps.

Hyperplasie bénigne de la prostate: symptômes et traitement

Hyperplasie bénigne de la prostate - les principaux symptômes:

  • Fièvre
  • Mictions fréquentes
  • Mictions fréquentes la nuit
  • Sang dans l'urine
  • Miction douloureuse
  • Incontinence urinaire
  • Miction brûlante
  • Diminution de la libido
  • Rétention urinaire
  • Flocons d'urine
  • Mucus dans l'urine
  • Sensation de selles incomplètes après les selles
  • Faiblesse du ruisseau en urinant
  • Inconfort pendant la miction
  • Incontinence nocturne
  • Manque d'attirance sexuelle
  • Faux miction d'uriner
  • Incapacité à retenir l'urine plus longtemps que quelques minutes

L'hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) est un processus pathologique caractérisé par la prolifération des tissus d'un organe donné. Il convient de noter que ce type de maladie n'appartient pas au groupe oncologique et n'a pas tendance à dégénérer en processus malin.

Cette maladie chez la moitié masculine de la population est assez commune après 50 ans. Le déroulement initial de la pathologie peut être complètement asymptomatique. Lorsque la maladie s'aggrave, des symptômes apparaissent, mais de nature non spécifique. Par conséquent, l'automédication est fortement déconseillée et vous devriez consulter votre médecin pour obtenir des conseils.

La détermination du stade HBP est réalisée uniquement par des études de laboratoire et instrumentales. Le traitement est prescrit individuellement, peut être à la fois conservateur et radical. Le pronostic est relativement favorable si les mesures thérapeutiques sont initiées à temps.

Étiologie

Les causes exactes de l'HBP n'ont pas encore été établies, mais on suppose que les facteurs étiologiques suivants peuvent provoquer le développement du processus pathologique:

  • modifications de l'équilibre hormonal liées à l'âge - augmentation de la production de testostérone et de dihydrotestostérone;
  • changements liés au vieillissement dans le système endocrinien;
  • maladies infectieuses chroniques du système génito-urinaire;
  • les maladies sexuellement transmissibles au cours de l'histoire;
  • instabilité de la vie sexuelle - actes sexuels irréguliers, abstinence prolongée, surexcitation sans éjaculation ultérieure.

Les facteurs prédisposant au développement de l'hyperplasie bénigne de la prostate du 1 er degré sont:

  • surpoids;
  • malnutrition, abus d'alcool et de malbouffe;
  • diabète sucré;
  • hypertension artérielle;
  • prédisposition génétique à cette maladie;
  • déséquilibre de la testostérone et de l'œstrogène;
  • situation écologique défavorable.

En outre, la maladie de ce type peut se développer dans le contexte d’un mode de vie sédentaire, ce qui entraîne une stagnation du sang dans le pelvis, une détérioration de la fonction sexuelle et le développement de maladies associées. Cela n'exclut pas non plus un facteur provoquant tel qu'une hypothermie prolongée, des blessures de la région inguinale dans l'histoire.

Étant donné que le tableau étiologique spécifique n’a pas encore été établi, il n’existe pas de méthodes de prévention spécifiques. Par conséquent, dès les premiers symptômes devraient immédiatement chercher de l'aide médicale.

Il est important de comprendre que, même si ce processus pathologique n'est pas malin, en l'absence de traitement rapide, la maladie peut entraîner des complications graves, dont certaines peuvent être irréversibles.

Classification

La classification de l'HBP implique la division en étapes ou en degrés:

  • HBP stade 1 ou stade compensé - la croissance des tissus est non significative, les symptômes sont presque totalement absents. Le développement clinique de cette étape dure de 1 à 3 ans. S'il est possible de diagnostiquer la maladie à ce stade, il est alors possible de guérir par des méthodes conservatrices.
  • HBP au second degré ou stade sous-compensé - il existe déjà une prolifération importante de tissus, ce qui entraîne la manifestation du tableau clinique correspondant. Le tableau clinique de cette forme de la maladie peut durer jusqu'à 8 ans.
  • HBP du troisième stade ou forme diffuse-nodulaire - signes prononcés du processus pathologique, provoqués par un fort rétrécissement de l'uretère. C'est souvent cette forme de maladie qui peut provoquer une insuffisance rénale chronique.

Les mesures conservatrices ne peuvent éliminer un tel processus pathologique que lors de la première étape. À l'avenir, une guérison complète n'est possible que par une intervention chirurgicale.

Symptomatologie

Le développement initial de cette pathologie chez l'homme est asymptomatique.

Au fur et à mesure de l’aggravation du processus pathologique, le tableau clinique sera caractérisé comme suit:

  • augmentation du besoin d'uriner;
  • sensation de selles incomplètes;
  • un faible courant d'urine (pour vider la vessie, le patient doit faire un effort);
  • retard de la miction, sensation désagréable lors de la vidange de la vessie;
  • fausse envie de vider;
  • le patient ne peut pas retenir l'urine plus de deux ou trois minutes;
  • la nuit, envie d'aller aux toilettes beaucoup plus souvent, même si le patient ne buvait pas beaucoup de liquide auparavant.

Si le traitement n’est pas commencé à ce stade, des complications apparaissent, qui se caractérisent par le tableau clinique suivant:

  • brûlures et douleurs en urinant;
  • sang dans les urines et impuretés de nature différente (mucus, flocons);
  • incontinence, énurésie nocturne;
  • fièvre
  • diminution du désir sexuel, parfois son absence complète.

Une température corporelle élevée et une sensation de brûlure lors de la vidange de la vessie sont les symptômes du fait que, dans le contexte d'une telle maladie, un processus inflammatoire ou infectieux se développe déjà. Il est donc nécessaire de consulter immédiatement un médecin.

L'absence de traitement entraîne l'apparition d'une insuffisance rénale, qui passe rapidement d'une maladie aiguë à une maladie chronique. Dans ce cas, le traitement devrait être opérationnel.

Diagnostics

Le traitement de l'hyperplasie bénigne de la prostate n'est effectué que de manière globale, mais pour déterminer la tactique des interventions thérapeutiques, il faudra un diagnostic approfondi.

Le programme de diagnostic est réalisé en deux étapes.

En premier lieu, le médecin procède à un examen physique du patient, au cours duquel il établit ce qui suit:

  • comment les symptômes et la nature du processus pathologique ont commencé à apparaître il y a longtemps;
  • si le patient a pris des médicaments pour éliminer les symptômes;
  • Existe-t-il des maladies chroniques du système génito-urinaire?
  • si les cancers précédents ont été transférés;
  • antécédents familiaux, puisque la prédisposition génétique n'est pas exclue.

En outre, les méthodes de recherche instrumentales et de laboratoire suivantes sont appliquées:

  • test sanguin général et biochimique;
  • analyse d'urine;
  • Échographie du système génito-urinaire;
  • en cas de suspicion d'oncologie, un test des marqueurs tumoraux;
  • échographie transrectale;
  • débitmétrie;
  • Examen aux rayons X du système urogénital.

En fonction des résultats des mesures de diagnostic, le médecin peut établir un diagnostic final, prescrire un traitement efficace et suggérer l’apparition de complications.

Traitement

Il est seulement nécessaire de traiter l'hyperplasie bénigne de la prostate de la prostate: cette approche non seulement éliminera la maladie, mais empêchera également le développement de complications. Il convient de noter que le traitement de l’HBP de grade 2 est possible sans intervention chirurgicale.

La tactique de traitement dépend entièrement de la progression de la maladie. Au stade initial, des mesures conservatrices sont utilisées: médicaments, procédures physiothérapeutiques, régime alimentaire et recommandations générales.

Ces médicaments pour le traitement de l’HBP sont prescrits comme suit:

  • alpha-bloquants;
  • antispasmodiques, analgésiques;
  • anti-inflammatoire;
  • s'il y a une infection secondaire, alors des antibiotiques;
  • préparations hormonales - elles sont utilisées dans des cas extrêmes et ne sont prescrites que par un médecin.

Si, dans le contexte du déroulement du processus pathologique, il existe une rétention urinaire aiguë (AUR), l'urètre est cathétérisé en milieu hospitalier. Hospitaliser le patient n'est pas nécessaire.

Le traitement chirurgical est extrêmement rare. Dans ce cas, une résection transurétrale de la prostate est effectuée. Cependant, cette méthode de traitement est assez traumatisante, elle est donc utilisée très rarement.

Également pour le traitement de cette pathologie, on peut utiliser d’autres méthodes de traitement opérables, mais moins traumatiques:

  • stenting;
  • la cryodestruction;
  • utilisant des ultrasons ou un laser;
  • avec l'aide de l'embolisation artificielle.

Les méthodes de traitement de l'HBP ci-dessus sont utilisées lorsque le traitement médicamenteux n'a pas donné le résultat approprié, mais qu'une résection transurétrale n'est pas nécessaire.

Le traitement par des remèdes populaires n'est pas exclu, mais uniquement en accord avec le médecin traitant. Il faut comprendre que de tels outils ne font que soulager l'inflammation et l'enflure, mais n'éliminent pas la maladie à la racine. Sinon, la récurrence n'est pas exclue.

Complications possibles

En l'absence de traitement rapide, les complications de l'HBP se développent:

  • perturbation hormonale pouvant entraîner l'apparition de problèmes dans le système endocrinien;
  • diminution de la puissance, jusqu'à compléter le dysfonctionnement sexuel;
  • insuffisance rénale aiguë;
  • dysfonctionnement du système urogénital.

Pour prévenir le développement de telles complications peut, si vous commencez le traitement de cette maladie en temps opportun.

Prévention

En raison du fait qu'il n'y a pas de cause étiologique spécifique d'un tel processus pathologique, il n'y a pas non plus de recommandation préventive spécifique.

Dans ce cas, il est conseillé de suivre les règles générales:

  • éliminer l'abus de boissons alcoolisées;
  • bien manger - le régime alimentaire doit être équilibré et opportun;
  • éliminer l'hypothermie;
  • prévenir les maladies infectieuses et sexuellement transmissibles;
  • renforcer le système immunitaire.

En cas de maladie du système urogénital dans l'histoire, vous devez systématiquement subir un examen médical pour diagnostiquer la maladie en temps opportun. L'automédication est exclue.

Si vous pensez que vous avez une hyperplasie bénigne de la prostate et que vous présentez les symptômes caractéristiques de cette maladie, vous pouvez vous faire aider par des médecins: urologue, chirurgien, médecin généraliste.

Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

La dysurie est un processus pathologique causé par une violation du processus de miction. La violation de cette nature peut être due à une maladie gynécologique chez la femme et, par conséquent, à une urologie - chez l'homme. La dysurie n'est pas exclue chez les enfants et les adultes dans le contexte de maladies du système urogénital, de malnutrition et d'un apport hydrique insuffisant. Un facteur psychosomatique survient, particulièrement chez les bébés.

La cystite chez la femme est un processus inflammatoire qui affecte la couche muqueuse de la vessie. Cette maladie se caractérise par une envie fréquente et douloureuse d'émettre de l'urine. Après le processus de vidange de la vessie, une femme peut ressentir des crampes brûlantes et aiguës, une sensation de vidange insuffisante. Souvent, l'urine sort avec du mucus ou du sang. Le diagnostic et le traitement de la cystite chez la femme comprennent toute une gamme d’outils. Pour mener de telles activités, ainsi que pour expliquer comment traiter la cystite chez les femmes, il ne peut s'agir que d'un urologue hautement qualifié. En outre, la prévention de cette maladie est possible indépendamment à la maison.

L'inflammation de la prostate est une maladie qui ne caractérise que les hommes et se caractérise par la progression du processus inflammatoire dans la prostate. La maladie survient entre 20 et 50 ans, mais le principal groupe à risque est constitué d'hommes de plus de 30 ans.

La cystite est une maladie assez commune résultant d'une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie. La cystite, dont les symptômes sont dans la très grande majorité des cas chez les représentants du sexe faible âgé de 16 à 65 ans, peut également être diagnostiquée chez les hommes - dans ce cas, la maladie se développe le plus souvent chez les personnes de 40 ans et plus.

La gonorrhée chez l'homme (infection syn-gonococcique, fracture, clap) est un processus infectieux-inflammatoire qui affecte les organes du système génito-urinaire. La suppuration de la membrane muqueuse se produit, provoquant des symptômes caractéristiques. Dans ce cas, l’auto-traitement est impossible car il peut entraîner des conséquences graves, en particulier une infertilité.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Les premières manifestations de l'adénome de la prostate: symptômes et signes

La prostate est une unité fonctionnelle non appariée dépendant des androgènes du système reproducteur masculin.

Il produit un secret spécial qui contient de nombreuses vitamines, des ions de zinc, des immunoglobulines uniques, de l'acide citrique et des enzymes.

Dans le même temps, la prostate régule la concentration d'hormones de type stéroïde. Avec une érection, il bloque la sortie de la vessie. Le suc prostatique augmente le volume de liquide séminal et soutient également l'activité vitale des spermatozoïdes après l'éjaculation, ce qui les rend plus mobiles.

À propos de la maladie

L'adénome de la prostate est une tumeur bénigne pathologique qui survient dans un organe au cours de la croissance et du compactage de ses tissus. Symptômes de l'hyperplasie prostatique: de quoi s'agit-il? Ce sont de telles tumeurs qui surviennent souvent chez les hommes de plus de cinquante ans.

Les nœuds qui se forment dans les tissus enfoncent la région du canal en poussant l'urine. Cela le rend difficile à uriner. Les urologues appellent cette maladie insidieuse: "l'hyperplasie bénigne de la prostate (HBP)".

Les modifications du schéma hormonal liées à l'âge, la diminution de la testostérone et l'augmentation de la concentration d'hormones sexuelles féminines (œstrogènes) sont les principaux facteurs responsables du développement de l'HBP.

Les signes de l'HBP: qu'est-ce que c'est? Le symptôme principal de l'HBP est le tractus urinaire inférieur (NMP), qui altère considérablement la qualité de vie des patients. L'absence de traitement peut entraîner la progression de la maladie: augmentation de la prostate, augmentation de la NMP, risque accru de problèmes urgents tels que rétention urinaire aiguë, insuffisance rénale chronique et nécessité d'un traitement chirurgical de l'HBP.

Adénome de la prostate: symptômes, signes

Symptômes de l'adénome de la prostate chez l'homme:

  1. Une tête de flot d'urine intermittente plutôt faible.
  2. Appel régulier, impatience.
  3. La nécessité de forcer beaucoup quand l'urine est libérée.
  4. Vidage partiel seulement. La nécessité de répéter l'acte de miction dans les 5 à 10 minutes.
  5. Incontinence chronique.

Qu'est-ce que l'adénome de la prostate chez l'homme - symptômes? L'adénome de la prostate provoque des modifications pathologiques des muscles de la vessie. En outre, l'irritabilité des structures nerveuses du col de la vessie et du segment de la prostate de l'urètre augmente de manière significative.

Chez l'homme, les signes d'adénome de la prostate se manifestent activement:

  • ischurie paradoxale;
  • douleurs aiguës au moment de la miction;
  • réveils réguliers à jeter.

Chez les patients atteints d'HBP, les complications suivantes surviennent chez les patients:

  • insuffisance rénale chronique;
  • le retard de l'acte de vider;
  • processus inflammatoires aigus dans les reins;
  • formation de structures solides dans la vessie;
  • miction défectueuse;
  • présence possible de sang dans les urines.

Pathogenèse

Chez les nouveau-nés, le poids de la glande est mesuré à quelques grammes seulement. Lorsque la glande de la puberté est en croissance active. À 21 ans, le fer pèse environ 20 à 21 grammes. Le dysfonctionnement pathologique de l'organe et la croissance des glandes paraurétrales sont généralement diagnostiqués chez les hommes âgés de plus de 50 ans. Le taux de dihydrotestérone dans l'organe altéré est multiplié par cinq.

Les étapes

Première phase
Au premier stade de l'HBP, l'urine est complètement excrétée du corps en raison de transformations adaptatives des muscles de la vessie. Ils augmentent légèrement en volume, mais les capacités fonctionnelles des reins et des voies urinaires restent les mêmes. Les hommes observent de petites violations du processus de sortie de l'urine. Obligés de fréquents actes de libération d'urine - principaux signes initiaux d'adénome de la prostate chez l'homme.

Les pulsions régulières dérangent les représentants de la moitié forte de l’humanité, généralement la nuit. Le stade initial de la pathologie est également caractérisé par l’apparition de pulsions impératives. Un homme ne peut plus maintenir des groupes de muscles statiques pendant une longue période, ce qui empêche la libération involontaire d'urine, et est obligé de vider immédiatement sa vessie.

Deuxième phase
Au cours de la deuxième étape, un changement progressif des principales fonctions des reins, une atrophie des parois de la vessie, ainsi que de l'urètre supérieur, sont clairement visibles. L'acte de la miction ne garantit pas une vidange correcte. Il reste environ 200 ml d’urine dans la vessie.

Au fil du temps, sa quantité résiduelle augmente progressivement. A ce stade, des modifications dystrophiques du détrusor sont observées.

Le muscle de la vessie perd sa capacité à pousser l'urine normalement. Cela conduit à son hypertrophie.

Dans cet état, le patient est obligé de forcer les structures musculaires de l'abdomen et du diaphragme afin d'uriner. Cela menace d'augmenter la pression interne dans la vessie, ce qui provoque des douleurs lors de la miction.

L'écoulement de l'urine se produit par vagues, de manière intermittente et répétée. Comme le mécanisme de compensation ne fonctionne plus, la maladie progresse rapidement et passe à la phase suivante.

Troisième phase
Insuffisance rénale, inconfort permanent, dépression de la vessie et des fonctions du canal sont les principaux signes de ce stade de la maladie. La vessie cesse de remplir ses fonctions. Il n'est pratiquement pas réduit, ce qui rend la vidange très difficile. Les parois du corps perdent de l'élasticité. Il est constamment rempli d'urine et le bord supérieur ressemble à une tumeur qui tend au nombril.

Dans cet état, l'homme veut constamment lancer et ressent une douleur soutenue dans la cavité abdominale inférieure. Les patients sont souvent diagnostiqués avec une incontinence urinaire. Son écoulement involontaire se produit généralement la nuit, mais la vessie n'est toujours pas complètement vidée.

Cette condition s'appelle rétention urinaire non naturelle. Les patients atteints d'un troisième stade d'adénome se plaignent régulièrement de nausées et de vomissements, d'une perte d'appétit, d'une faiblesse chronique, d'une soif terrible, d'une constipation prolongée et d'une sécheresse de la cavité buccale. Au fil du temps, ils souffrent d’apathie, d’anxiété et de dépression déraisonnables.

Quelles manifestations ressemblent à cette maladie?

Il existe plusieurs pathologies, symptômes de l'adénome de la prostate chez l'homme qui ressemblent à cette maladie.

Cancer de la prostate. Une tumeur maligne, contrairement à l'adénome, dans lequel l'organe augmente et ressemble à une boule dense et homogène, se manifeste par un néoplasme hétérogène à la périphérie de la glande.

Les manifestations de diverses infections du système urogénital, ainsi que les processus inflammatoires de l'urètre et des troubles intestinaux (colite) ressemblent parfois aux symptômes de l'hyperplasie bénigne de la prostate. Pour poser un diagnostic réel, le diagnostic le plus précis peut aider les méthodes modernes de diagnostic clinique.

Où aller lorsqu'une maladie est détectée?

En cas d'hyperplasie bénigne de la prostate, vous devez vous adresser à l'urologue. C’est la seule bonne décision pour identifier les premiers symptômes et signes de l’HBP ou d’autres pathologies associées. Seul un spécialiste qualifié sera en mesure de diagnostiquer correctement la maladie et de prescrire un traitement adéquat pour l'adénome de la prostate.

Il est strictement déconseillé de choisir des médicaments pour le traitement de l'adénome de la prostate.

Évaluer avec compétence l'état d'un homme, reconnaître la pathologie associée, diagnostiquer le stade de la maladie et prescrire un traitement complet ne peut être qualifié que par un urologue.

En règle générale, pour le traitement de l’HBP, les médecins utilisent des plantes médicinales, ainsi que les médicaments qui affectent le tonus de l’urètre et de la prostate.

Dans ce cas, ils appliquent activement des moyens qui normalisent le fond hormonal du corps. En conséquence, le volume de "nœuds" en expansion de la prostate est réduit et le processus de miction est facilité.

Ainsi, bien que l'adénome soit une tumeur bénigne, il est inacceptable d'ignorer les symptômes, la douleur dans l'adénome de la prostate. Cibler un médecin est le moyen idéal pour se débarrasser d'une maladie insidieuse.

HBP de grade 1 - qu'est-ce que c'est et comment est-il traité

Beaucoup d'hommes se demandent: qu'est-ce que le degré HBP 1? Il s'agit d'un processus bénin qui affecte l'épithélium glandulaire ou le composant stromal d'un organe.

Selon les statistiques, la moitié des hommes d'âge moyen se tournent vers le médecin avec un tel problème. Parfois, la maladie touche également les hommes plus jeunes, mais plus l'âge est élevé, plus les chances de tomber malade sont grandes. Au fil du temps, une hyperplasie bénigne se développe dans 80% des cas de sexe fort.

Au 1/5 des hommes du troisième âge apparaissent les changements dans les tissus de la glande. L'hyperplasie prostatique du 1 er degré est aujourd'hui l'un des maux les plus répandus du 21e siècle. La difficulté réside dans le fait que les manifestations cliniques au tout début sont floues ou absentes.

Quel est le degré BPH 1

Normalement, la prostate a un volume de 25-27 mètres cubes. cm Avec l'hyperplasie bénigne, la taille augmente assez fortement. Cela conduit à la compression de l'urètre. Parfois, c'est un danger grave pour la vie. L'élargissement de la glande est dû à la transformation des cellules.

Il y a plusieurs stades de la maladie:

  • Le premier La situation ne met pas la vie en danger, mais la qualité de la vie peut en souffrir. Peu à peu, des envies fréquentes d'aller aux toilettes, elles s'aggravent pendant le sommeil. Le traitement dans la première étape est presque toujours efficace.
  • La seconde Les signes de la maladie sont plus prononcés, le volume des urines diminue. À ce stade, l'homme doit faire un effort pour démarrer le processus de miction.
  • Troisième. Dommages aux reins et aux voies urinaires. L'ingestion d'un fluide biologique produit par les reins est tellement perturbée qu'elle commence à sortir en gouttelettes.

Les causes de l'HBP 1 degré

Répondant à la question «adénome de la prostate 1 degré», nous répondrons que les conditions préalables à l’émergence et au développement de la maladie sont toujours à l’étude. On suppose que la maladie survient sous l’influence des facteurs suivants:

  • Restructuration hormonale du corps à l'âge moyen. Au fil du temps, la quantité de testostérone produite diminue et les hormones féminines sont produites en plus grande quantité. Le déséquilibre mène à une éducation bénigne.
  • Il y a une prédisposition génétique.
  • Un homme sujet à l'hypothermie constante. L'adénome de grade 1 se rencontre souvent chez les conducteurs, les pêcheurs et les sauveteurs.
  • En surpoids. Si l'IMC est supérieur à 30, essayez de faire un effort maximal pour réduire votre poids.

Les facteurs contribuant au développement de la maladie comprennent les varices, le diabète et les mauvaises habitudes. S'il existe un des facteurs pouvant conduire à une hyperplasie bénigne, il sera nécessaire de subir un examen médical annuel. Parfois, la maladie survient dans le contexte de maladies infectieuses du système génito-urinaire. Plus susceptibles de rencontrer un adénome du premier degré chez les hommes qui se livraient à l'auto-traitement. Il est probable que l'infection soit passée dans la catégorie "cachée".

Les symptômes

Déterminant le traitement correct de l'adénome de la prostate à 1 degré, les médecins doivent non seulement gérer les symptômes, mais également éliminer la cause première du développement de la maladie. Le stade initial peut durer de 1 an à 3-4 ans.

Parfois, la maladie est détectée par hasard, au fur et à mesure de son évolution. Les premiers signes apparaissent lorsque des organes voisins du système génito-urinaire sont touchés. Marqué par:

  • Mictions fréquentes;
  • Moins d'écoulement d'urine
  • L'émergence d'un désir d'aller aux toilettes de toute urgence.

Un homme commence à solliciter excessivement les muscles abdominaux pour pouvoir effectuer un acte de miction. En fait, ce stress conduit à ce que la vessie s'adapte à cet effet.

Premièrement, le processus de soulagement du stress est ressenti lors de la vidange. Au fil du temps, la vessie cesse de remplir ses fonctions.

Ceci est particulièrement observé dans les cas où il n'y a pas de traitement approprié.

Si l’un des signes décrits apparaît, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Adénome de la prostate 1 degré est caractérisé par le fait que la vessie est complètement vide, l'urine résiduelle n'est pas du tout.

Diagnostics

À ce stade du développement de la maladie, la prostate a un système élargi et une consistance densément élastique. Ses limites sont claires, elle-même est indolore. Il existe un certain nombre de mesures de diagnostic, dont les résultats sont attribués au traitement de l'adénome de la prostate de stade 1:

En plus du matériel, des méthodes de recherche sont attribuées et un laboratoire. Le sang est prélevé non seulement pour obtenir des données générales, mais également pour étudier l'antigène spécifique de la prostate. Grâce à cela, il est possible d’établir quelle est la probabilité de développer un cancer. Dans le stade 1 de l'adénome de la prostate, le traitement est sélectionné en fonction des résultats de la recherche. Des analyses sont effectuées pendant la période de diagnostic et au cours de divers types d’effets pour déterminer leur efficacité.

Traitement de l'adénome de la prostate 1 degré

Avec le degré BPH 1, le traitement est effectué dans trois domaines principaux:

  • Traitement médicamenteux;
  • Méthodes folkloriques;
  • Effet chirurgical.

Au 21ème siècle, une approche innovante est utilisée pour traiter l'adénome du premier stade. Il est devenu disponible grâce à la recherche dans des domaines connexes de la médecine. La détection précoce des manifestations cliniques de l'HBP vient en premier.

Au début, des travaux sont également en cours pour optimiser le fonctionnement du système immunitaire. Ils vous permettent de revenir à un mode de vie normal.

Traitement de la toxicomanie

En cas d’adénome de la prostate du premier degré, le traitement consiste à prendre des médicaments appartenant aux trois groupes principaux:

  1. Alpha-bloquants. Ceux-ci incluent Alfuzosin, Silodozin, Kardura et quelques autres. Leur objectif principal est de réduire le tonus des muscles lisses du cou de la vessie. Les premiers résultats de l'énoncé s'appliquent environ 1 à 2 jours après leur réception. Parfois, il y a des réactions indésirables. Ceux-ci incluent les vertiges, la tachycardie.
  2. Inhibiteurs de la 5-flou réductase. Leurs représentants éminents sont le finastéride, le dutastéride. Les médicaments conduisent les hormones mâles aux niveaux souhaités. De ce fait, la croissance des tissus ralentit. Les effets secondaires incluent une diminution du désir sexuel. Pour obtenir l'effet thérapeutique souhaité, des moyens sont utilisés pendant plusieurs mois.
  3. Préparations à base de plantes. Ils donnent un bon effet au début de la maladie. Les composants biologiquement actifs soulagent l'inflammation, empêchent le développement de tumeurs, éliminent l'enflure. Les inconvénients de tels fonds incluent la probabilité de réactions allergiques.

Si vous examinez attentivement ce qu'est l'hyperplasie prostatique de 1 degré, vous remarquerez que l'effet des médicaments vise à éliminer les symptômes de la maladie. Sous l'influence de médicaments, le cadre musculaire se détend et le processus de miction s'améliore. Le jet devient plus précis, le besoin de pression disparaît.

Des résultats positifs peuvent être obtenus avec le respect de l'admission au cours. Mais cette thérapie est efficace si le volume de la glande n’excède pas 42 pi. voir

Les limitations du traitement de la toxicomanie comprennent:

  • Suspicion de la présence de tumeurs malignes;
  • Exacerbation de processus infectieux dans les organes urinaires;
  • Problèmes neurogènes;
  • Cicatrisation des tissus dans les organes adjacents;
  • Stade extrême d'insuffisance rénale ou hépatique;
  • Manifestations allergiques sur les composants des médicaments.

Traitement chirurgical

La question intéresse beaucoup d'hommes: pour un adénome de la prostate 1 degré, une intervention chirurgicale est-elle nécessaire? Les médecins au stade initial prescrivent rarement une intervention chirurgicale. Cela est pertinent dans les cas où la raison du développement de la maladie était une autre pathologie nécessitant un traitement chirurgical.

L'opération est réalisée si le poids de la prostate est supérieur à 80 grammes. Dans la première étape, cela n'arrive jamais. Lors de cette exposition, un instrument spécial est introduit dans la vessie par l’urètre. Chez 90% des patients après une telle intervention, l’état se stabilise.

Physiothérapie

Avec les méthodes d'exposition traditionnelles, les méthodes physiothérapeutiques ont fait leurs preuves. En cas d'hyperplasie prostatique du 1 er degré, le traitement est effectué à l'aide d'un champ magnétique. Des dispositifs spéciaux permettent un apport de sang supérieur de 5 à 10% au petit bassin. Des appareils tels que Almag, Mavit, Vedan sont utilisés à cette fin.

Dans les cliniques, des vibrations ultrasoniques sont utilisées. Ils accélèrent le flux sanguin dans la zone touchée, soulagent les spasmes musculaires. De bons résultats peuvent être obtenus en combinaison avec des effets médicamenteux.

Le régime comprend des fruits, des légumes, des grains entiers, des haricots, du poisson. Il n'est pas recommandé d'utiliser des produits laitiers et de la farine. Pendant un certain temps, la caféine, les aliments frits et les aliments raffinés devront être éliminés.

Méthodes de médecine traditionnelle

Il existe plusieurs façons de traiter l'hyperplasie prostatique au premier degré. Ceux-ci comprennent:

  • Consommation d'huile de graines de lin. Vous devez en manger deux cuillères à café par jour.
  • Utilisez de la purée de pommes de terre à l'ail. Pour cela, l’ail est pétri jusqu’à l’état de purée de pommes de terre, versé de l’eau bouillante. Vous pouvez prendre avant les repas. Un tel outil peut non seulement réduire la prostate, mais également améliorer son efficacité.
  • Cuire une décoction de bardane. Les rhizomes sont broyés et bouillis. Ensuite, la décoction est infusée pendant 5 heures à chaud. Vous pouvez prendre 3-4 fois par jour. Eh bien aide en conjonction avec suppositoire rectal de propolis.

Le jus en est évincé. Il devrait être bu trois fois par jour. Vous pouvez prendre et décoction des graines. Les matières premières doivent être bouillies pendant 25 minutes, laissez-les infuser pendant plusieurs heures.

Période de récupération et complications possibles

Une fois l'exposition terminée, l'homme doit consulter périodiquement un médecin pour surveiller le travail de la prostate. Si le représentant du sexe fort siège pendant la majeure partie de la journée, il a besoin de pauses périodiques. A cette époque, faites de la gymnastique légère. Cette approche ne permettra pas le développement de la stagnation, qui affecte négativement l'état du corps.

Si vous voulez aller aux toilettes, ne le remettez pas à plus tard. Le retard a un effet négatif sur l’ensemble du système urogénital. La durée de récupération après une maladie doit être d'au moins un mois. À ce moment, vous devriez abandonner la dépendance. Les médecins recommandent de boire plus de liquide minéral sans gaz pendant le rinçage de la vessie et de l'urètre.

Le diagnostic «Hyperplasie de la prostate du 1 er degré» nécessite un traitement, car il pourrait en résulter l'apparition de complications. Les plus dangereux sont les mécanismes de lancement des processus malins.

Prévention de l'hyperplasie

Afin de ne pas faire face à un problème tel que l'hyperplasie prostatique, vous devez suivre le régime alimentaire. Il devrait être riche en vitamines, en micro-éléments. Concentrez-vous surtout sur les produits contenant du sélénium et du zinc. Ils contribuent à la santé des hommes.