Principal
Prévention

Symptômes de la prostatite dans ses formes aiguës et chroniques

La prostatite est une maladie assez répandue chez les hommes (cette maladie n'est pas menacée par les femmes, car la prostate est l'unique organe du système génito-urinaire masculin). Un seul des cinq représentants du sexe fort jamais dans leur vie est confronté à un problème similaire.

La prostatite est une maladie urogénitale masculine, un attribut obligatoire est un processus inflammatoire localisé dans la prostate.

La prostatite est aujourd'hui tellement répandue qu'avec presque 100% de certitude, tout homme qui a dépassé le seuil des 45 ans peut être considéré comme malade à un degré ou à un autre.

Pourquoi est-ce à cet âge que les problèmes de santé des hommes sont activés?

En fait, tout commence beaucoup plus tôt, le rythme de vie moderne, saturé de stress, de mode de vie inactif, de travail devant un ordinateur, de régime alimentaire malsain, de consommation systématique d'alcool et de rapports sexuels avec des partenaires qui changent fréquemment sans utiliser de contraception, tels sont les facteurs mêmes, dont la présence conduit progressivement à une inflammation de la prostate.

Les symptômes de la prostatite, sur lesquels l'homme attire d'abord l'attention, sont généralement les suivants:

  • Au début de la maladie, lorsque le volume de la prostate commence tout juste à augmenter, il ne serre que l’uretère, qui l’entoure comme un anneau au doigt. Ainsi, l'un des premiers symptômes de la prostatite sera considéré comme un léger rétrécissement de l'uretère et, par conséquent, comme un obstacle au passage de l'urine - difficulté à uriner.
  • Le problème qui en résulte est une miction fréquente. Au début, cette manifestation ne suscite aucune inquiétude: un homme qui ne s’est jamais réveillé la nuit peut se lever pour vider sa vessie une ou deux fois par nuit et l’écrire dans une tasse de thé supplémentaire au dîner. Mais, avec le temps, les pauses entre les mictions seront considérablement réduites.
  • La présence de douleurs abdominales basses est également l'un des premiers symptômes de la prostatite. Ils peuvent avoir des sensations différentes: en tirant, en appuyant, en éclatant, ils sont généralement dérangés à la fin de la journée ou après une charge quelconque.
  • Des troubles mineurs de l’érection et de l’éjaculation précoce provoquent certes une certaine anxiété chez l’homme et sa partenaire, mais cela est également souvent attribué à la fatigue et au stress.

De tels troubles, apparemment insignifiants, de la sphère génito-urinaire masculine, sans l'attention voulue de la part du patient et du médecin, entraîneront inévitablement de gros problèmes, nommés prostatite chronique.

L'inflammation de la prostate peut survenir à la fois sous sa forme bactérienne aiguë et, dans le cas d'une maladie avancée, sous sa forme compliquée et chronique.

Symptômes de prostatite dans la phase aiguë de la forme bactérienne:

  • Température corporelle élevée, une longue période de maintien autour de 39 degrés.
  • Des frissons
  • Faiblesse générale, courbatures, condition douloureuse.
  • Maux de tête
  • Nausée, dans les cas particulièrement difficiles, jusqu’à vomissements fréquents.
  • Douleurs sévères au périnée, au bas de l'abdomen et occasionnellement au bas du dos et aux testicules. Souvent, la douleur est aggravée au moment du transit intestinal et des sécrétions muqueuses de l'urètre peuvent également apparaître lors des mouvements intestinaux.
  • Avec un examen digital rectal effectué par un médecin, une augmentation du volume de la prostate peut être détectée, un changement dans sa structure - diverses formations et cicatrices sont souvent palpables.
  • Mictions douloureuses fréquentes et difficiles. En raison du fait que la prostate enflammée pince trop l'urètre, l'homme doit s'efforcer de commencer à uriner. Pour la même raison, dans certains cas, la vessie n'est pas complètement vidée, ce qui n'apporte pas un soulagement suffisant après être allé aux toilettes.
  • Douleur aiguë lors de l'éjaculation.

Si la prostatite n'est pas traitée à ce stade, il est garanti qu'elle deviendra un stade chronique.

La prostatite chronique est divisée en trois types principaux:

  • Prostatite infectieuse chronique.
  • Prostatite chronique non infectieuse.
  • Prostatite asymptomatique chronique.

On le trouve dans la plupart des cas par hasard, lors de tests sanguins et de la découverte d'un nombre accru de leucocytes ou de bactéries, ou lors de la prise d'un matériel de biopsie de la prostate.

Dans certains cas, l'inflammation de la prostate se manifeste lors d'une intervention chirurgicale à ciel ouvert dans la prostate ou lors d'une intervention chirurgicale.

Symptômes de la prostatite sous sa forme chronique non bactérienne:

  • La prostatite abactérienne a un autre nom, à savoir «syndrome de douleur pelvienne chronique». Dans le même temps, la douleur est constante, monotone, mais variable dans les deux sens. La localisation de la douleur n'est pas constante, il peut s'agir de la prostate elle-même, du périnée, de la douleur au coccyx, des testicules, de l'organe sexuel masculin. Lorsque les intestins sont vidés, les douleurs se concentrent dans la région de l'anus et du rectum. L'augmentation de l'intensité de la douleur se produit même avec des charges mineures.
  • Violations du désir sexuel, diminution de la libido, érection instable, disparition périodique du processus de copulation, ainsi que de l'éjaculation précoce. Afin d'empêcher l'aggravation de la situation, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin, car avec un traitement rapide, il est très probable que la viabilité sexuelle de l'homme soit complètement rétablie.
  • Miction altérée L'envie de vider la vessie est assez fréquente, mais le vider complètement n'est pas toujours possible - vous devez faire un effort. Le flux d'urine devient beaucoup plus mince, en raison de la présence de modifications sclérosantes initiales dans l'uretère dans la région de la prostate.
  • Dépression, dépression légère ou grave, apathie, insomnie ou, au contraire, somnolence, ainsi que crises de colère - sont des manifestations possibles de troubles psychologiques chez les hommes souffrant de prostatite.

Symptômes de la prostatite dans sa forme infectieuse chronique:

  • Le syndrome de la douleur dans ce cas dépend entièrement du degré d'exacerbation de la maladie à un moment donné. Lorsque la concentration maximale de la bactérie douleur émoussée, tirant, continue, localisée dans l'aine, le scrotum, dans le bas de l'abdomen, empire en position assise (surtout sur une surface dure), pendant la miction, la défécation et l'éjaculation.
  • Au cours de la rémission, lors de l'affaiblissement ou de la disparition complète d'autres symptômes de la prostatite sous sa forme bactérienne chronique, du trouble de la miction, ou plutôt du stress lorsque vous essayez de vider la vessie et de l'impossibilité de le faire complètement - c'est le seul symptôme qui reste chez un homme atteint de cette maladie. Au moment de l'exacerbation, c'est souvent l'homme qui est complètement privé de la capacité d'uriner, car la prostate enflammée bloque simplement le passage de l'urine à travers l'urètre, ou le flux d'urine tombe goutte à goutte.
  • Éclats et douleurs dans la vessie accompagnent souvent cette maladie dans la phase aiguë. La stase de l'urine favorise le développement d'infections et la formation de microcristaux de sel qui traumatisent la paroi muqueuse de la vessie. En urinant dans l'urine, il y a des fils et des flocons blancs.
  • Il y a souvent une longue érection pendant le sommeil, mais au moment des rapports sexuels, elle est souvent tellement affaiblie qu'il est impossible de terminer les rapports sexuels. Si cela se produisait toujours, il pourrait alors y avoir une douleur vive pendant ou immédiatement après le début de l'orgasme, et dans l'éjaculat, on pourrait voir des impuretés sanguines.
  • Au vu de tous ces symptômes, en particulier lors d'exacerbations, les hommes sont souvent sujets à des troubles psycho-émotionnels plus ou moins graves. Dans la plupart des cas, ils sont dépressifs, apathiques, instables, leurs pensées sont occupées par la complexité du traitement et la fatigue liée à la douleur constante. Dans le même temps, on constate une augmentation de l'excitabilité et même de l'agressivité lorsqu'il s'agit de sujets liés à l'état de santé du patient.
  • Les patients ont un tableau complet de l’intoxication générale: fatigue, faiblesse, maux de tête, immunité réduite, les patients refusent souvent de manger et veulent constamment s’asseoir ou s’allonger.

Avec une exacerbation clinique de la prostatite, il peut y avoir des cas de réaction aiguë au processus inflammatoire de la prostate, sans diagnostic précis, ni traitement approprié, adéquat et opportun, entraînant des complications telles qu'une infection sanguine et même des sites de suppuration locaux dans la prostate.

C'est pourquoi, dès les premiers signes d'indisposition, il est recommandé de contacter immédiatement votre urologue et de ne pas vous prescrire de manière indépendante toutes sortes de médicaments traditionnels, bougies, pilules et autres médicaments, après avoir lu des critiques Internet. Le traitement à domicile est possible uniquement après avoir consulté un spécialiste, car le prix de la question dépend de votre santé.

Douleur dans la prostate

Les signes de prostatite - que rechercher?

La symptomatologie de nombreuses maladies est similaire, par exemple, un trouble de la miction peut être associé à une prostatite ou à un adénome de la prostate. Les signes de toute maladie le caractérisent plus spécifiquement, dans la mesure où ils ne s'y rapportent que, évitant ainsi une formulation vague.

Les signes généraux de la prostatite ont leurs propres caractéristiques à chaque stade spécifique de la maladie. Par exemple, dans la forme aiguë d'inflammation avancée de la prostate dans cet organe musculo-glandulaire, non seulement des inflammations purulentes peuvent se développer, mais également des cavités d'abcès. Souvent, cette affection s'accompagne d'une température plutôt élevée et non décroissante, de coupures au bas de l'abdomen, à la région sus-pubienne, au périnée et au haut des cuisses. Besoin urgent d'uriner, mais en même temps, l'écoulement de l'urine est considérablement entravé, car l'urètre est comprimé par la prostate à un point tel que dans certains cas, seule une intervention médicale peut aider à vider la vessie.

Ces signes de prostatite sont plus typiques chez les personnes à risque: patients avec une immunité extrêmement basse, patients toxicomanes et alcooliques, patients cancéreux.

Chez la plupart des hommes, l'inflammation de la prostate ne se manifeste pas explicitement. Les signes cachés de la prostatite ne se manifestent que par quelques troubles bénins: mictions fréquentes, écoulement périodique de l'urètre, sensation de brûlure et de démangeaisons dans l'uretère, diminution de la puissance, baisse de la qualité du sperme et, par conséquent, incapacité de concevoir, douleur dans la zone pubienne, périnée et les organes génitaux.

Si vous ne faites pas attention à ces signes de prostatite, il peut en résulter diverses conséquences négatives, par exemple des modifications importantes du corps de la prostate, pouvant aller jusqu'à la nécessité d'une intervention chirurgicale.

Les premiers signes de prostatite chez les hommes: faites attention aux changements

Malgré la multiplicité des variations dans la manifestation des symptômes d'inflammation de la prostate, il existe un certain «ensemble» de signes de la maladie, dont la présence devrait alerter l'homme et empêcher le développement d'une pathologie.

Les premiers signes de prostatite chez les hommes:

  • Augmentation de la température corporelle, car il s'agit de la réaction naturelle du corps au processus inflammatoire.
  • Changer la fréquence des mictions pour uriner de manière importante (surtout la nuit).
  • Sensations inconfortables dans l'urètre: apparition d'une sensation de brûlure, irritation, douleur en urinant.
  • L'apparition de formations de filaments blancs dans l'urine.
  • Douleur dans le bas-ventre.
  • Diminution de la puissance, douleur lors de l'éjaculation.

Les premiers signes de prostatite chez l'homme sous forme chronique sont presque identiques aux signes de la phase aiguë de la maladie, mais ils s'accompagnent en outre d'une diminution significative du plaisir sexuel appelé orgasme dit «flou», qui n'a pas la même acuité et ne procure pas une satisfaction complète. Les hommes peuvent également remarquer comment le mucus est libéré de l'urètre lors des selles.

Signes secondaires d'inflammation de la prostate chez l'homme

Hélas, mais après avoir détecté les premiers signes de prostatite, la grande majorité des hommes ne sont pas pressés de se rendre à la clinique, dans l'espoir que tout retourne à la normale. Cependant, avec le temps, les symptômes ne feront que s'aggraver et des symptômes plus désagréables s'ajouteront certainement à la maladie.

Signes secondaires d'inflammation de la prostate chez l'homme:

  • Douleur en urinant. Dans les cas extrêmement avancés, du sang peut apparaître dans les urines.
  • Un effort important est nécessaire pour vider la vessie. Un flot d'urine est mince et intermittent, une sensation de plénitude de la vessie après être allé aux toilettes, parfois seul un médecin peut aider à faire face à la stagnation de l'urine.
  • Réduire la qualité de l'érection jusqu'à l'apparition d'une impuissance temporaire.

Taille de la prostate pour la prostate

Inflammation de la prostate: symptômes causés par la prostatite et d'autres maladies

La cystite, l'urétrite et la prostatite ont les mêmes mictions fréquentes et douloureuses avec une sensation de brûlure, en particulier à la fin du processus, avec des difficultés pour vider la vessie. Dans tous les cas de ces maladies, l'urine peut être trouble et contenir des impuretés sanguines. Il y a souvent des faiblesses, des nausées, un état fébrile.

L'adénome (tumeur bénigne) de la prostate et la prostatite chez un couple présentent les signes de la maladie suivants: hypertrophie de la prostate, pression sur l'urètre, empêchant la vessie de se vider complètement et facilement, le patient ayant une fausse envie d'uriner. Un flot d'urine est mince, intermittent, ne subit pas la pression voulue, il existe de nombreux cas de processus congestifs au niveau de la vessie, une nuit de sommeil perturbée en raison de fréquentes visites aux toilettes.

Cancer de la vessie et inflammation de la prostate: les symptômes de ces deux maladies sont également très similaires. Miction douloureuse, douleur dans le bas de l'abdomen, sang dans les urines, sensations de gonflement de la vessie après aller aux toilettes et fatigue chronique.

Comment, alors, distinguer les symptômes de la prostatite des symptômes d'autres maladies, puisqu'ils sont si semblables dans leurs manifestations?

Le fait est que le médecin, au cours de l’examen, révèle et examine l’ensemble du tableau de la maladie, en le complétant par des analyses, des données de diagnostic non invasif et la présence d’autres symptômes caractéristiques de maladies spécifiques. Et seulement après avoir pleinement assuré l'exactitude du diagnostic, le médecin prescrit des antibiotiques, des procédures et d'autres mesures thérapeutiques.

Prostatite - signes chez l'homme, traitement et symptômes

La prostatite est l'une des maladies urologiques les plus courantes chez l'homme après 30 ans. Chaque membre du sexe fort sait ce qu'est la prostatite et tout le monde espère qu'une maladie désagréable le passera.

La prostatite est une inflammation de la prostate, qui est traitée non seulement à l'aide de médicaments, mais également à l'aide de certains remèdes populaires testés par le temps. À son tour, la prostate ou la prostate est un organe glandulo-musculaire chez l'homme, situé dans la région de la vessie et contrôlant la miction, mais sécrétant également un secret spécial qui donne au sperme une consistance fluide.

Selon l'origine, la maladie peut être bactérienne ou non bactérienne et, en fonction de la nature de l'évolution, aiguë ou chronique. La prostatite aiguë est le plus souvent causée par une bactérie à Gram négatif, facilement identifiable et traitée aux antibiotiques.

Les principaux symptômes de la prostatite sont les suivants: douleur, miction difficile et douloureuse, troubles sexuels. La symptomatologie est très désagréable, vous devez donc traiter la prostatite lorsque vous détectez les premiers signes.

Raisons

La cause principale de la prostatite est la pénétration d’une infection dans la glande, qui est due en grande partie à l’emplacement de la prostate dans le pelvis.

Les principaux modes d’infection dans la prostate:

  • vers le bas - l'infection entre dans la prostate avec l'urine.
  • ascendant - l'infection entre dans la prostate par l'urètre.
  • hématogène - l'infection pénètre dans la prostate avec du sang.
  • lymphogène - l'infection entre dans la prostate avec un flux lymphatique.

Les principales causes et facteurs de risque du développement de la prostatite chez les hommes:

  • mode de vie sédentaire, manque d'exercice (stase sanguine dans la prostate).
  • violations du rythme normal de l'activité sexuelle - rapports sexuels irréguliers, abstinence prolongée.
  • l'hypothermie dans l'enfance, l'adolescence ou l'âge adulte (en particulier la partie correspondante du corps).
  • maladies sexuellement transmissibles (chlamydia, trichomonase, gardnerellose ou blennorragie).
  • une autre raison pourrait être un traumatisme des tissus et des organes du petit bassin.
  • immunité réduite chez les garçons, les garçons et les hommes.
  • alimentation déséquilibrée (les aliments frits, gras et sucrés constituent 70% de l'alimentation). Consommation excessive d'alcool.

Toutes ces conditions peuvent à la fois contribuer à la pénétration de microbes dans la prostate et conduire à des processus stagnants, à une détérioration de l'apport sanguin aux organes pelviens, ce qui entraîne à son tour une augmentation du nombre de micro-organismes et une progression de l'inflammation. À cet égard, il est nécessaire de soigner la prostatite à temps, les complications ne vous dérangeront pas.

Signes de prostatite chez les hommes

Des mictions fréquentes avec une faible pression urinaire et des coupures au cours du processus, une élévation de la température corporelle, une sensation de brûlure dans la région périnéale, une défécation douloureuse sont les premiers signes d'une prostatite aiguë chez l'homme. Vous devez également faire attention aux symptômes cliniques suivants:

  • miction intermittente et difficile;
  • violation du mécanisme d'érection;
  • l'apparition d'une sensation de brûlure dans l'urètre et dans le périnée;
  • augmentation du besoin impérieux de déféquer;
  • écoulement prolongé de l'urètre;
  • fibres flottantes dans la composition de l'urine;
  • érections prolongées, éjaculation accélérée;
  • manifestation de l'orgasme sous forme effacée;
  • augmenter la fatigue générale du corps;
  • anxiété, dépression mentale;
  • réduction significative de la puissance.

Il est à noter que dans la forme chronique de la prostatite, les symptômes peuvent ne pas apparaître du tout et des signes supplémentaires sont ajoutés.

Symptômes de prostatite

Dans la plupart des cas, la prostatite aiguë commence par des symptômes d'augmentation de la température corporelle jusqu'à 39–40 ° C, de fièvre et de frissons. La miction est difficile et douloureuse. Un œdème se développe dans la prostate, ce qui peut provoquer une rétention urinaire aiguë. En outre, la douleur dans le périnée, qui est donnée à la région inguinale, est également très vive.

Quant à la prostatite chronique, elle devient rarement le résultat d’un processus aigu. Cependant, en règle générale, la prostatite chronique primaire se développe avec un symptôme usé. La forme chronique se distingue de la forme aiguë par le fait qu’elle se déroule sans signes prononcés, c’est-à-dire latéralement, sans symptôme perceptible.

Durant la période d'exacerbation de la prostatite, les symptômes de sensation de pression dans la région périnéale et l'anus, une douleur sourde s'étendant au sacrum, au périnée, au rectum et à la région inguinale perturbent les patients.

Les signes de prostatite chronique chez les hommes:

  • détérioration importante de l'érection;
  • diminution de la libido;
  • affaiblissement du flux pendant la miction;
  • douleurs dans le périnée, le sacrum, le rectum;
  • inconfort et sensation de brûlure dans l'urètre;

Parfois, les patients négligent les symptômes de la prostatite, en se basant sur la présence d'un adénome de la prostate. Cela ne devrait jamais être autorisé, car le traitement de l'adénome est fondamentalement différent de la façon de traiter la prostatite.

Les conséquences

Que se passera-t-il si une prostatite non traitée avec des antibiotiques et d'autres moyens? Vous attendez de telles complications:

  • puissance réduite;
  • infertilité;
  • douleur épuisante dans le périnée;
  • dépression, etc.

Pour prévenir les conséquences de la prostatite, il est nécessaire de porter une attention particulière à votre santé, de l'examiner à temps et de le traiter avec un urologue.

Traitement de la prostatite

Dans les cas d'intoxication grave, soupçonnée d'être purulente, l'hospitalisation est indiquée. Les patients atteints de prostatite aiguë non compliquée sont traités en ambulatoire par un urologue ou un andrologue.

Pour soigner la prostatite, vous devez adhérer à toute une série d’événements spéciaux qui se succèdent. Comment traiter la prostatite, les médicaments qui sont prescrits en premier lieu - les antibiotiques, en particulier s’il est question de l’origine infectieuse de la maladie.

Le traitement de la toxicomanie consiste en la nomination de tels médicaments:

  • médicaments antibactériens - le traitement consiste à détruire l’infection;
  • les anti-inflammatoires sont utilisés pour soulager l’inflammation caractéristique de cette maladie;
  • médicaments qui améliorent la circulation sanguine;
  • médicaments qui éliminent les spasmes de l'urètre;

Comme mesure supplémentaire, le massage de la prostate est souvent prescrit. Cela contribue à la récupération accélérée et à la réduction de la douleur. Selon les critiques, cette procédure est très utile. L'intervention des chirurgiens est recommandée si le canal urogénital est rétréci et que le retrait de l'adénome de la prostate est requis.

Comment traiter le complexe de prostatite? Pour ce faire, utilisez toutes les méthodes possibles, assignez:

  • régime alimentaire, changements de mode de vie;
  • traitement de la toxicomanie;
  • physiothérapie;
  • massage de la prostate et thérapie par l'exercice;
  • traitement symptomatique;
  • remèdes populaires pour la prostatite
  • traitement des comorbidités;
  • psychothérapie.

N'oubliez pas non plus que le traitement des remèdes populaires contre la prostatite ne donne de bons résultats que conjointement avec le traitement principal. Par conséquent, il est recommandé de ne pas se soigner soi-même à la maison.

Traitement antibiotique

Les antibiotiques sont nécessaires dans les cas de prostatite bactérienne aiguë et chronique, même si les symptômes sont mal traités, et comme traitement expérimental pour le caractère non infectieux de la survenue d'une prostatite, en tant que traitement test. Par conséquent, avant de commencer un traitement, il est nécessaire de subir un examen et de déterminer le type d'agent pathogène.

Le traitement médicamenteux de la prostatite comprend l’utilisation de divers antibiotiques ayant un large éventail d’actions:

  1. Macrolides (Zyrolid, Fromilid, Sumamed).
  2. Tétracyclines (doxycycline).
  3. Pénicillines (Amoxiclav, Augmentin, Flemoklav, Flemoksin Solyutab).
  4. Céphalosporines (Supraks, Cefotaxime, Kefadim, Cefspan).
  5. Fluoroquinolones (Tsiprinol, Ofloksin, Elefloks, Zanotsin, Tavanik)

Il convient de rappeler que le traitement est prescrit de manière stricte par un spécialiste, l’utilisation des antibiotiques occupant l’un des principaux maillons de la chaîne.

Comment traiter la prostatite à la maison

Le traitement de la prostatite à domicile est conseillé sous forme chronique. Dans ce cas, un traitement avec des remèdes populaires peut aider à augmenter la résistance globale du corps et à soulager la douleur.

  1. Prenez 2-3 g de poudre sèche dans la poudre des tubercules d'orchidées, faites-la tremper dans une petite quantité d'eau, puis versez 500 ml d'eau bouillante et laissez bouillir pendant 10 minutes à feu doux. Puis insister 30 minutes, filtrer et prendre un demi-verre trois fois par jour.
  2. Bouillon de racine d'Althea - 40 grammes versez 200 millilitres d'eau et laissez bouillir pendant une demi-heure, prenez 60 millilitres avec de la nourriture 3 fois par jour.
  3. Bonne aide extrait de propolis. Il est obtenu par évaporation de 40 grammes de propolis dans 0,2 l d’alcool à 96%. Faites 0,1 gramme d'extrait et 2 grammes de beurre de cacao et ajoutez-les par voie rectale une fois par jour. La durée du cours est de 2-3 mois, avec des pauses par mois.
  4. Décoction de céleri - 20 grammes versez 200 millilitres d’eau et faites bouillir pendant 12 minutes, buvez 100 millilitres 3 à 4 fois par jour.
  5. En tant qu'éléments auxiliaires, la médecine traditionnelle recommande l'utilisation de graines de certaines plantes. Les graines de citrouille seront les plus utiles, car elles enrichiront votre corps en acide linoléique et en zinc. Si vous décidez de vous débarrasser de la prostatite, consommez des graines de pavot, de sésame et de tournesol.

De plus, le traitement des remèdes populaires implique un rejet complet de l'alcool.

Bougies de propolis pour la prostatite

Pour le traitement de la prostatite au stade initial, vous pouvez utiliser des bougies spéciales avec de la propolis, ce qui peut être fait à la maison.

Pour ce faire, prenez 50 g de propolis broyée et versez 50 mg d'éthanol à 96%. Insister dans un endroit isolé pendant 2 semaines, sans oublier de secouer quotidiennement. Après la date de péremption, l’infusion de propolis est évaporée au bain-marie jusqu’à ce qu’elle acquière une couleur jaune brunâtre et qu’elle se ramollisse jusqu’à la consistance du miel.

Parallèlement, au bain-marie, faites fondre 20 g de beurre de cacao et mélangez-le à 1 g de la propolis obtenue. La masse obtenue est composée de 10 suppositoires rectaux et est envoyée au réfrigérateur pour être conservée. Une bougie est administrée par voie rectale pendant la nuit tous les jours. La durée d'application est de 30 à 35 jours. Il est recommandé de prendre 3-4 cours avec un intervalle de temps de 30 à 60 jours.

Le stade initial de la prostatite: symptômes et méthodes de traitement

La prostatite chronique est une maladie inflammatoire de la prostate. Selon la gravité et les modifications fonctionnelles de la glande, il existe 3 étapes: initiale, modérée et sévère.

Le stade initial de la prostatite est caractérisé par des modifications primaires de la prostate. Dans le contexte du développement du processus inflammatoire, la régénération tissulaire se poursuit à ce stade. Les changements dans les conduits sont exprimés légèrement, ce qui permet souvent au patient de mener une vie complète. Cependant, le développement de la maladie entraîne la formation d'adhérences, une altération de la circulation sanguine et une détérioration générale de la santé.

Raisons

Les causes du stade initial de la prostatite, en fonction de la source de l'inflammation, peuvent être:

  • Infections (prostatite bactérienne): bactéries, streptocoques, chlamydia.
  • Congestion, caractéristiques physiologiques de la structure des organes pelviens de l'homme (prostatite non bactérienne).

En fonction du degré de dommage, de la durée du parcours et de la complexité du traitement

Les causes concomitantes du début de la stagnation dans la prostate sont les suivantes:

  1. Changements liés à l'âge (diminution du taux de testostérone, rétrécissement des canaux, augmentation du corps de la prostate).
  2. Mode de vie sédentaire.
  3. Abus de boissons alcoolisées, ce qui conduit à un gonflement, rétrécissement des conduits.
  4. Maladies infectieuses chroniques transférées (amygdalite, caries, bronchite, infections du système urogénital).
  5. Vie sexuelle irrégulière.
  6. Traumatisme périnéal, conséquences des interventions chirurgicales sur les organes pelviens.
  7. Hypothermie générale.
  8. Troubles de l'intestin (constipation).
  9. L'affaiblissement de l'immunité associé au stress, à un mode de vie malsain, au tabagisme.

Les symptômes

Le stade initial de la prostatite est un signal de l'apparition du processus inflammatoire. Symptômes de la phase initiale:

  • Douleurs tiraillantes dans le périnée avec localisation dans le scrotum, le rectum, irradiant vers la jambe, l'abdomen, le bas du dos.
  • Douleur aiguë, sensation de brûlure pendant la miction.
  • Sensation de vidange incomplète de la vessie. Mictions fréquentes.
  • Difficulté à uriner.
  • Violation des fonctions sexuelles: douleur pendant les rapports sexuels, avec éjaculation; diminution de la libido, affaiblissement de l'érection.
  • Décharge de l'urètre.
  • Les effets des symptômes ci-dessus sont la dépression, les troubles du sommeil, une dégradation générale de la qualité de la vie.

Dans certains cas, la maladie est asymptomatique: la douleur survient périodiquement, le tableau clinique n’est pas clairement exprimé. En conséquence, la maladie passe à l'étape suivante, avec des conséquences plus graves.

Diagnostics

La difficulté d'identifier le stade initial de l'inflammation chronique de la prostate est due à la similitude de ses symptômes avec les symptômes d'autres maladies. Fièvre, malaise, le patient peut être associé à un rhume; tiraillement du périnée - avec cystite; Douleur irradiante au dos - avec ostéochondrose.

Ne comptez pas sur une cessation indépendante des symptômes, la maladie elle-même ne "résout" pas. Seul un urologue qualifié peut poser un diagnostic sur la base d'un examen approfondi.

Assurez-vous de passer:

  • Analyse d'urine.
  • Test sanguin général.
  • Culture d'urine bactérienne.
  • Analyse de la sécrétion de la prostate.
  • Analyse du secret de l'urètre.
  • Tomodensitométrie des organes pelviens.
  • PCR (Polymer Chain Reaction) - diagnostics.

En plus des tests généraux et de la recherche, si vous suspectez un cancer, le médecin vous prescrit des recherches supplémentaires:

  • Test sanguin pour PSA (antigène spécifique de la prostate). Des taux élevés d'une protéine spécifique indiquent un cancer possible de la prostate.
  • TRUS (Ultrason TransRectal) de la prostate, réalisé en insérant un capteur électronique dans le rectum du patient.
  • Spermogramme
  • Biopsie tissulaire de la prostate (pour cancer suspecté).

Après avoir établi un diagnostic précis sur la base de l'anamnèse et des données de recherche, le médecin vous prescrira un traitement complet.

Méthodes de traitement

Le stade initial de la prostatite comprend le traitement médicamenteux. Plus le traitement commence tôt, plus le pronostic est favorable.

Dans le cas d’une infection bactérienne, le traitement aux antibiotiques, antibactériens, anti-inflammatoires, alpha-adénobloquants est prescrit.

  • Les groupes d'antibiotiques utilisés dans le traitement de la prostatite bactérienne sont les pénicillines, les céphalosporines (amoxicilline, biseptol). Le traitement antibiotique devrait durer 5-7 jours. L'arrêt soudain des pilules peut entraîner une perte de sensibilité des microorganismes à ce type d'antibiotique.
  • Les alpha-adéno-bloquants détendent les muscles lisses de la vessie, normalisent la sensibilité de la muqueuse, réduisent la fréquence des pulsions (tamsulosine, doxazosine). L'utilisation de ces médicaments peut avoir des effets secondaires: troubles de la vision, baisse de la pression artérielle.
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens réduisent la douleur, réduisent l'enflure (diclofénac, ibuprofène).

En plus du traitement médical, il est recommandé de:

  • Les procédures de physiothérapie peuvent soulager les symptômes, soulager l'inflammation - thérapie magnétique, par ultrasons et au laser.
  • Le massage de la prostate vous permet de stimuler la circulation sanguine, la sécrétion de la sécrétion glandulaire.

Les traitements non traditionnels de la prostatite comprennent:

  • La réflexologie (acupuncture, acupuncture) vous permet d'influencer les points biologiquement actifs. En conséquence, la circulation sanguine et le métabolisme sont normalisés et l'état général du patient est amélioré.
  • L'apithérapie (traitement au venin d'abeille et aux déchets d'abeilles) stimule le travail des glandes endocrines - les glandes surrénales, la thyroïde, les glandes sexuelles.
  • Hirudothérapie (traitement avec des sangsues).
  • La balnéothérapie (baignade dans des sources minérales) est un agent fortifiant qui a un effet bénéfique sur le système nerveux.

Méthodes traditionnelles de traitement

Au stade initial de la prostatite, l’utilisation de médicaments est utile en combinaison avec les méthodes de traitement traditionnelles. La phytothérapie implique l'utilisation de décoctions, de teintures, l'utilisation de microclysters. Ils constituent un traitement supplémentaire contre les maladies chroniques de la prostate. Leur capacité à maintenir l’immunité, à avoir un effet sédatif bactéricide, est connue.

  • Le ginseng renforce l'immunité, réduit l'inflammation.
  • Le millepertuis a un effet spasmolytique, stimule la production d'hormones mâles.
  • Les graines de citrouille stimulent la production de zinc, une vitamine nécessaire au renforcement du système urogénital.
  • Wormwood est un agent antimicrobien efficace. Il est utilisé comme décoction, microclyster.

Prévention

Prévenir la prostatite implique de prendre soin de la santé des hommes avant l'apparition des premiers symptômes de la maladie.

  1. Mode de vie sain. Le repos complet après le travail, l'air frais, le refus de fumer et l'alcool renforcent les défenses de l'organisme et empêchent ainsi l'apparition d'infections.
  2. Activité physique Les sports, le repos actif contribuent à améliorer la circulation sanguine dans les organes pelviens, la circulation de la sécrétion de la prostate. Exercices utiles pour éliminer la stagnation: squats, "ciseaux", exercices abdominaux, chauds.
  3. Bonne nutrition. La consommation d'aliments riches en fibres, de viande maigre et de poisson contribue à l'élimination de la constipation en tant que facteur de risque de prostatite.
  4. Vie sexuelle régulière. Le bon fonctionnement de la prostate est inextricablement lié à la régularité de la sexualité. Les changements fréquents de partenaires sexuels, l'immodération, l'irrégularité entraînent un épuisement prématuré du système nerveux, une infection de la sphère urogénitale de l'homme et, par conséquent, une inflammation de la prostate.

Si, au stade initial, il est possible de prendre en charge avec un traitement médical conservateur, un degré grave de la maladie nécessite une intervention chirurgicale au pronostic défavorable.

La prostate est un élément important des organes génitaux masculins. Sa fonction est la production de sécrétions (fluides), qui assurent la motilité des spermatozoïdes dans le liquide séminal.

La réduction des canaux conduit à la stagnation de la prostate. La reproduction de microorganismes est une maladie inflammatoire appelée prostatite.

Les premiers signes de prostatite chez l'homme et son traitement

La prostate joue un rôle important dans le fonctionnement du corps masculin: elle normalise l’existence du sperme, le dilue, et participe à la régulation du niveau hormonal.

Selon les statistiques, 30% des hommes âgés de 30 à 55 ans sont atteints de cette pathologie, à savoir une inflammation de la prostate.

Formes de prostatite

Les experts distinguent plusieurs types de pathologie:

  • Bactérienne chronique - une forme chronique de la pathologie causée par une infection bactérienne;
  • Abactérien chronique - processus inflammatoire chronique créé par des causes non infectieuses;
  • Forme aiguë de pathologie - attaques de douleur chronique, concentrées dans la région des organes génitaux;
  • Forme pathologique asymptomatique est difficile à déterminer, généralement après des examens préventifs réguliers.

Signes de prostatite

Comment se manifeste la prostatite? Habituellement, les médecins identifient 6 signes présageant d’une prostatite. Si un homme a remarqué au moins 2 signes de cette liste, il devrait consulter un médecin:

  • Chute faible d'urine avec une petite plage;
  • Difficulté à uriner;
  • Miction douloureuse;
  • Durée de la miction, éclaboussures d'urine, discontinuité du jet;
  • Vidange partielle de la vessie;
  • Miction fréquente d'uriner, surtout dans l'obscurité.

Le médecin sera toujours en mesure de déterminer les premiers signes de prostatite chez l'homme et le traitement après le diagnostic sera effectué à temps, avec un résultat positif.

Les causes de la pathologie

Les experts parlent des causes suivantes de la formation de la maladie:

  • Affaiblissement de l'immunité - réduction des barrières de protection empêchant l'apparition de nombreuses infections virales;
  • Les processus infectieux - les éléments viraux, les microbes, les bactéries à travers le sang ou les voies lymphatiques pénètrent dans la prostate. Un signe de ce phénomène est que la température augmente avec la prostatite;
  • Mode de vie sédentaire - provoque des perturbations dans l'approvisionnement en sang, le manque d'oxygène;
  • Les perturbations de la circulation sanguine dues aux moments stagnants dans la région génitale - résultent de la promiscuité sexuelle, de la longue abstinence des rapports sexuels, des relations sexuelles irrégulières.

L'inflammation dans la prostate peut commencer en raison de la pénétration de microbes, mais la microflore pathogène est nécessaire au développement de l'infection, qui peut être créée en raison des facteurs suivants: présence de dépendances néfastes, constipation, perturbations hormonales, traumatismes, hypothermie, etc.

Symptômes de pathologie

Comment se manifeste la prostatite? Symptômes importants qui indiquent la survenue d'une prostatite - processus de miction difficile, sensations douloureuses en ce moment. Le besoin fréquent de vider la vessie par petites portions indique le développement d'une pathologie. Par conséquent, vous devez toujours consulter votre médecin dans cette situation, sinon l'inflammation se transformera en une structure chronique.

Les stades initiaux de la pathologie peuvent être asymptomatiques. Il est beaucoup plus facile de déterminer les formes aiguës de la maladie - la manifestation de la pathologie est toujours soudaine, aiguë. Il convient de tenir compte du fait que l'évolution de la maladie est due aux caractéristiques individuelles de l'organisme de chaque personne.

Les symptômes suivants d'inflammation de la prostate sont distingués:

  • Douleur dans le périnée;
  • Augmentation de la température;
  • Les processus de défécation sont accompagnés d'attaques douloureuses;
  • Troubles de l'impuissance;
  • Mictions fréquentes;
  • Transpiration accrue;
  • Malaise général;
  • Sensation de plénitude dans la vessie;
  • Irritabilité, sautes d'humeur soudaines;
  • Phénomènes excréteurs de l'urètre au cours des selles.

Habituellement, seuls quelques-uns de ces éléments sont manifestés.

Augmentation de la température

Le développement de la forme aiguë de la pathologie est caractérisé par une intoxication du corps, de la fièvre et la température dans la prostatite peut atteindre jusqu'à 40 degrés. Syndromes pathologie manifeste - une violation de la miction. Un type de prostatite aiguë nécessite la prise en charge du traitement en temps voulu, sinon cela peut avoir des conséquences négatives, y compris une intervention chirurgicale.

Une décision prolongée de subir un examen médical peut affecter la modification de la pathologie en une forme chronique, avec une longue période de développement nécessitant d'importantes dépenses financières pour son traitement.

Attaques de la douleur dans le développement de la pathologie

La structure compliquée de la prostatite est accompagnée de symptômes douloureux. La douleur dans la prostate chez les hommes ne se caractérise pas par une localisation précise. En l'absence de traitement, les crises douloureuses augmentent, se propagent aux autres organes génitaux. Lors de l'exécution des situations, le développement de la phase aiguë de la maladie, l'adénome.

On sait que la douleur dans la prostate chez l'homme est de courte durée et de longue durée.

Des attaques douloureuses régulières conduisent à un style de vie inconfortable, le développement de névroses chez le sexe masculin, aggrave la qualité de la vie.

La douleur survient généralement dans les points suivants:

  • En cours de miction;
  • Pendant l'érection;
  • Pendant les rapports sexuels;
  • À la fin des rapports sexuels;
  • En cours de défécation;
  • En raison d'une abstinence prolongée ou, au contraire, de relations sexuelles imprudentes;
  • Après l'hypothermie;
  • En raison d'un effort physique intense.

La région inférieure du dos commence à faire mal lorsque la pathologie se développe déjà en dehors de la prostate. Les attaques de douleur sont soit sourdes, soit brutales. En raison de la négligence de la pathologie, les sensations douloureuses peuvent durer longtemps. Par conséquent, il est important de consulter rapidement un urologue, car l'inflammation peut aller aux reins.

En outre, les pathologies de la prostate sont caractérisées par des attaques sourdes ou aiguës douloureuses dans la région de l'aine, rarement dans la jambe.

L'élimination des sensations douloureuses est possible en utilisant les méthodes suivantes:

  • Massage de la prostate;
  • Traitement phytothérapeutique;
  • Méthodes hormonales de la pathologie de guérison;
  • Régime alimentaire spécial pour la normalisation de la condition humaine;
  • Méthodes antibactériennes d'élimination des éléments nocifs;
  • Utilisation de bloqueurs adrénergiques pour un effet éclaircissant lorsque vous urinez.

Adénome de la prostate ou prostatite?

L'adénome de la prostate est une tumeur bénigne de la prostate. Cette pathologie est généralement observée chez les hommes après 45 à 50 ans. Le déséquilibre hormonal est reconnu comme une raison importante de la formation d'une pathologie - au fil des années, le niveau des hormones mâles change et diminue. Il existe également des facteurs de risque qui contribuent à l’émergence d’une pathologie: obésité, stress, athérosclérose et dépendances.

La manifestation de la pathologie est prononcée; il est donc possible d’établir le diagnostic avec précision à ses débuts.

L'évolution de l'adénome de la prostate chez l'homme est caractérisée par un mouvement progressif, le développement, la tumeur provoque de nouveaux moments cliniques.

Les symptômes de l’adénome de la prostate et de la prostatite chez les représentants de la moitié forte de l’humanité sont similaires: difficulté fréquente à uriner, brûlures de la prostate, douleurs, etc.

L’évolution de la maladie de l’adénome de la prostate chez l’homme dépend du stade de cette pathologie.

Les conséquences de l'adénome de la prostate chez l'homme sont graves - insuffisance rénale, cystite, lithiase urinaire.

Mesures de diagnostic

Le médecin peut détecter les signes de prostatite chez les hommes et son traitement sera prescrit rapidement. Pour déterminer la prostatite, il est nécessaire de consulter un urologue, qui procédera à un examen et vous prescrira d’autres procédures de diagnostic importantes:

  • Examen médical pour établir le tableau clinique général;
  • Prélèvement d'urine;
  • Échantillons pour détecter les MST;
  • Pour déterminer la présence ou l'absence d'infections, un frottis est prélevé dans l'urètre;
  • Analyse de l'éjaculat;
  • Échographie des organes génitaux;
  • L'urographie;
  • Biopsie - pour cancer présumé.

À travers les résultats des processus ci-dessus, le médecin établit le traitement de la maladie chez un patient donné.

Façons de traiter la prostatite

Comment traiter cette pathologie? Une fois le diagnostic de la maladie établi, le médecin détermine le schéma de traitement de la pathologie, en utilisant généralement une approche intégrée comprenant les points suivants:

  • Méthodes thérapeutiques antibactériennes - un spécialiste prescrit une série de médicaments, à savoir des antibiotiques pour éliminer les oligo-éléments nocifs conduisant à la prostatite. Ils abaissent également la température;
  • Effets physiologiques, par exemple au moyen d'un laser, d'ondes ultrasonores, d'oscillations électromagnétiques.
  • Les méthodes de traitement traditionnelles sont utilisées - procédures de bain chaud avec des herbes médicinales;
  • Un massage est effectué dans la région de la prostate - il libère les canaux de la stagnation, augmente le flux sanguin vers les organes génitaux;
  • Phytothérapie - l’utilisation de décoctions d’herbes utiles, de suppléments aide à renforcer le système immunitaire et à combattre les infections;
  • Méthodes psychothérapeutiques - à cause de la prostatite, un homme développe des problèmes psychologiques négatifs, la confiance en soi disparaît, les peurs surgissent pendant les rapports sexuels;
  • Les méthodes de traitement chirurgical sont utilisées pour les stades avancés et sévères du développement de la pathologie, par exemple l'abcès de la prostate;
  • Correction du système immunitaire - le médecin peut prescrire la prise de certaines vitamines, minéraux et oligo-éléments bénéfiques pour renforcer l'immunité du patient;
  • Une alimentation équilibrée et appropriée pour la prostatite, le refus de boire de l'alcool, le tabagisme, les aliments gras, limiter la consommation de sel et boire de l'eau plus régulièrement - au moins 2 litres par jour.

Mesures préventives

Il est important de surveiller votre santé. Pour prévenir le développement de la prostatite, il est nécessaire d'éviter l'exposition à des facteurs susceptibles de provoquer son apparition:

  • Ne pas trop refroidir
  • Adhérer à une alimentation saine et équilibrée;
  • Exercice, sport;
  • Avoir des relations sexuelles avec un partenaire régulier, pour se protéger contre les MST;
  • Se soumettre à un examen annuel par un urologue afin de diagnostiquer rapidement la présence ou l'absence de la maladie.

Commentaires

Habituellement, le premier signe est des troubles urinaires, l'urine va goutte à goutte. Je commence à boire des médicaments, je vais traiter avec smartstream, tout va mieux.

Prostatite

La prostatite est une maladie inflammatoire de la prostate, la maladie la plus courante du système génito-urinaire chez l'homme. La prostatite peut être aiguë ou chronique. Le plus souvent, affecte les patients âgés de 25 à 50 ans. Selon diverses données, 30 à 85% des hommes âgés de plus de 30 ans souffrent de prostatite. Les symptômes de la prostatite comprennent la douleur, la difficulté et la miction douloureuse, les troubles sexuels. Le diagnostic de prostatite est établi par un urologue ou un andrologue plus souvent selon un tableau clinique typique. En outre, une échographie de la prostate, des sécrétions de la prostate et de l'urine est effectuée.

Prostatite

Prostatite - inflammation de la glande séminale (prostate) - la prostate. Manifesté par des mictions fréquentes avec du sang, du pus dans l'urine, des douleurs dans le pénis, le scrotum, le rectum, des troubles sexuels (dysfonction érectile, éjaculation précoce, etc.), parfois une rétention urinaire. Peut-être la formation d'abcès de la prostate, l'inflammation des testicules et des appendices, qui menace l'infertilité. L'ascension de l'infection entraîne une inflammation du système urogénital supérieur (cystite, pyélonéphrite).

La prostatite se développe lorsqu'un agent infectieux pénètre dans le tissu de la prostate à partir des organes du système urogénital (urètre, vessie) ou d'un foyer inflammatoire éloigné (avec pneumonie, grippe, mal de gorge, furonculose). Un certain nombre de facteurs de risque augmentent le risque de développer une prostatite.

Facteurs prédisposants

Le risque de développer une prostatite augmente avec l'hypothermie, des antécédents d'infections spécifiques et des problèmes de congestion dans les tissus de la prostate. Les facteurs suivants augmentent le risque de développer une prostatite:

  • Hypothermie générale (unique ou permanente, liée aux conditions de travail).
  • Mode de vie sédentaire, spécialité, forçant une personne à rester assise longtemps (opérateur, conducteur, etc.).
  • Constipation permanente
  • Perturbation du rythme normal de l'activité sexuelle (activité sexuelle excessive, abstinence prolongée, éjaculation incomplète au cours du rapport sexuel «habituel» dépourvu de coloration émotionnelle).
  • La présence de maladies chroniques (cholécystite, bronchite) ou de foyers infectieux chroniques dans le corps (ostéomyélite chronique, carie non traitée, amygdalite, etc.).
  • Maladies urologiques reportées (urétrite, cystite, etc.) et maladies sexuellement transmissibles (chlamydiaz, trichomonase, gonorrhée).
  • Affections provoquant une dépression du système immunitaire (stress chronique, nutrition irrégulière et inadéquate, manque de sommeil régulier, surentraînement des athlètes, etc.).

On suppose que le risque de prostatite augmente avec une intoxication chronique (alcool, nicotine, morphine, etc.). Certaines études menées dans le domaine de l'urologie prouvent que le facteur prédisposant à la survenue d'une prostatite est une lésion chronique du périnée (vibrations, commotions cérébrales) chez les automobilistes, les motocyclistes et les cyclistes. Cependant, un nombre écrasant d'experts estiment que tous ces facteurs ne sont pas les causes réelles de la prostatite, mais contribuent uniquement à l'exacerbation du processus inflammatoire latent dans les tissus de la prostate.

Un rôle crucial dans l'apparition de la prostatite est joué par la stagnation dans les tissus de la prostate. La violation du flux sanguin capillaire entraîne une augmentation de la peroxydation lipidique, de l'œdème, de l'exsudation des tissus de la prostate et crée les conditions nécessaires au développement d'un processus infectieux.

Étiologie

Comme l'agent infectieux dans la prostatite aiguë peut agir Staphylococcus aureus (staphylocoque doré), les entérocoques (Enterococcus), Enterobacter (Enterobacter), Pseudomonas aeruginosa (Pseudomonas), Proteus (Proteus), Klebsiella (Klebsiella) et Escherichia coli (E. coli). La plupart des microorganismes appartiennent à la flore sous condition pathogène et ne causent la prostatite que s’il existe d’autres facteurs prédisposants.

L'inflammation dans la prostatite chronique est généralement causée par des associations polymicrobiennes.

Symptômes de prostatite

Symptômes de la prostatite aiguë

Il existe trois stades de prostatite aiguë caractérisés par la présence d’un tableau clinique spécifique et de modifications morphologiques:

  • Prostatite catarrhale aiguë. Les patients se plaignent de mictions fréquentes et souvent douloureuses, de douleurs au sacrum et au périnée.
  • Prostatite folliculaire aiguë. Les douleurs deviennent plus intenses, irradiant parfois vers l'anus, aggravées par les selles. La miction est difficile, l’urine coule à flot. Dans certains cas, une rétention d'urine est notée. Hyperthermie subfébrile ou modérée.
  • Prostatite parenchymateuse aiguë. Intoxication grave, hyperthermie jusqu'à 38-40 ° C, frissons. Troubles dysuriques, souvent - rétention urinaire aiguë. Douleurs vives et lancinantes dans le périnée. Difficulté à faire ses besoins.
Symptômes de la prostatite chronique

Dans de rares cas, la prostatite chronique devient le résultat d'un processus aigu. Cependant, en règle générale, une prostatite chronique primaire se développe avec l'effacement des symptômes. La température monte rarement à des valeurs subfébriles. Un patient atteint de prostatite chronique note un inconfort ou une douleur légère dans le périnée, un inconfort pendant la miction et la défécation. Le symptôme le plus caractéristique de la prostatite chronique est un mauvais écoulement de l'urètre lors d'un acte de défécation.

Il convient de rappeler que la prostatite chronique primaire se développe sur une période de temps significative. Elle est précédée d'une prostatose (stagnation du sang dans les capillaires), se transformant progressivement en prostatite abactérienne (stade initial de l'inflammation).

La prostatite chronique est souvent une complication du processus inflammatoire chronique provoqué par l'agent causal d'une infection spécifique (chlamydia, trichomonas, ureaplasma, gonocoque). Les symptômes d'un processus inflammatoire spécifique masquent souvent la manifestation d'une prostatite chronique. Peut-être une légère augmentation de la douleur pendant la miction, une légère douleur au périnée, un écoulement peu abondant de l'urètre lors de la défécation. Un changement mineur du tableau clinique et l’apparition d’une prostatite chronique passent souvent inaperçus au patient.

La prostatite chronique peut manifester une sensation de brûlure dans l'urètre et le périnée, une dysurie, des troubles sexuels et une fatigue générale accrue. La conséquence des violations de la puissance (ou de la peur de ces violations) devient souvent une dépression mentale, une anxiété et une irritabilité. Le tableau clinique de la prostatite chronique ne comprend pas toujours tous, sans exception, les groupes de symptômes énumérés, varie selon les patients et évolue avec le temps.

Il existe trois principaux syndromes caractéristiques de la prostatite chronique:

  • Douleur dans la prostatite chronique

Il n'y a pas de récepteur de la douleur dans le tissu de la prostate. La cause de la douleur dans la prostatite chronique devient presque inévitable, en raison de l'innervation abondante des organes pelviens, de l'implication dans le processus inflammatoire des voies nerveuses.

Les patients atteints de prostatite chronique se plaignent de douleurs d'intensité variable, allant d'un sommeil faible à intense à un sommeil perturbé. Il y a un changement dans la nature de la douleur (augmentée ou atténuée) lors de l'éjaculation, d'une activité sexuelle excessive ou de l'abstinence sexuelle. Douleur irradiant dans le scrotum, le sacrum, le périnée, parfois - dans la région lombaire. Il ne faut pas oublier que les douleurs au dos ne surviennent pas uniquement avec la prostatite. La cause de la douleur dans cette région peut être l'ostéochondrose et un certain nombre d'autres maladies.

  • Syndrome dysurique (trouble de la miction)

En raison de l'inflammation dans la prostatite chronique, le volume de la prostate comprimant l'uretère augmente. La lumière de l'uretère est réduite. Un patient souffrant de prostatite a fréquemment besoin d’uriner, ce qui donne l’impression de vider sa vessie de manière incomplète. En règle générale, les phénomènes dysuriques sont exprimés au début de la prostatite chronique. Ensuite, une hypertrophie compensatoire de la couche musculaire de la vessie et des uretères se développe. Les symptômes de dysurie au cours de cette période s'affaiblissent puis augmentent à nouveau avec décompensation des mécanismes d'adaptation.

  • Troubles sexuels dans la prostatite chronique

Dans les premiers stades de la prostatite chronique, une dyspotension peut se développer, se manifestant différemment selon les patients. Les patients peuvent se plaindre d'érections nocturnes fréquentes, d'un orgasme flou ou d'une détérioration de l'érection. L’éjaculation accélérée est associée à une diminution du seuil d’excitation du centre orgasmique. La douleur pendant l'éjaculation peut amener le patient à refuser la sexualité de la prostate. À l'avenir, les troubles sexuels deviennent plus prononcés. Au stade avancé de la prostatite chronique, l'impuissance se développe.

Le degré de trouble sexuel dans la prostatite chronique dépend de nombreux facteurs, notamment la constitution sexuelle et l'humeur psychologique du patient. Les violations de la puissance et de la dysurie peuvent être causées à la fois par des modifications de la prostate et par la suggestibilité du patient, qui, si une prostatite chronique est diagnostiquée, attend inévitablement l'apparition de troubles sexuels et de miction. La dyspotence et la dysurie psychogènes se développent souvent chez des patients anxieux et suggestibles.

L'impuissance, et parfois même la menace d'un éventuel dysfonctionnement sexuel, est difficilement tolérée par les patients atteints de prostatite. Il y a souvent un changement de caractère, de l'irritabilité, de l'obscénité, une préoccupation excessive pour sa propre santé et même «la maladie».

Complications de la prostatite

Complications de prostatite aiguë

En l'absence de traitement rapide de la prostatite aiguë, il existe un risque important de développer un abcès de la prostate. Avec la formation d'un foyer purulent dans la prostate, la température corporelle du patient s'élève à 39–40 ° C et peut acquérir un caractère agité. Des périodes de chaleur alternent avec des frissons marqués. Une douleur aiguë dans le périnée rend l'urination difficile et rend impossible la défécation. L'augmentation du gonflement de la prostate entraîne une rétention urinaire aiguë. Dans de rares cas, un abcès est spontanément ouvert dans l'urètre ou le rectum. En s'ouvrant dans l'urètre, une urine trouble et purulente apparaît avec une odeur désagréable et piquante, tandis que dans le rectum, les selles contiennent du pus et du mucus.

Complications de la prostatite chronique

La prostatite chronique se caractérise par une évolution en forme de vague avec des périodes de rémission prolongée au cours desquelles l'inflammation dans la prostate est latente ou se manifeste par une symptomatologie extrêmement rare. Les patients qui ne sont pas dérangés arrêtent souvent le traitement et ne sont traités que lorsque des complications se développent.

La propagation de l'infection par les voies urinaires dans les cas de prostatite chronique provoque l'apparition de pyélonéphrite et de cystite. La complication la plus courante de la prostatite chronique est l’inflammation des testicules et de l’épididyme (épididimorchite) et l’inflammation des vésicules séminales (vésiculite). Le résultat de ces maladies est souvent l'infertilité.

Diagnostic de la prostatite

Le tableau clinique caractéristique simplifie le processus de diagnostic des prostatites aiguës et chroniques. Si vous pensez qu'une prostatite est nécessaire, un examen rectal de la prostate est effectué, au cours duquel l'urologue effectue un test de sécrétion de la prostate. La sensibilité de la microflore est déterminée (culture de sécrétions de prostate et de bakposev d'urine).

Pour identifier les modifications structurelles (tumeurs, kystes, adénomes, etc.) et différencier la prostatite des autres maladies de la prostate, une échographie de la prostate est réalisée. Exclure ou confirmer le développement de l'infertilité permet le spermogramme.

Traitement de la prostatite

Thérapie de prostatite aiguë

Les patients atteints de prostatite aiguë non compliquée sont traités en ambulatoire par un urologue ou un andrologue. Dans les cas d'intoxication grave, soupçonnée d'être purulente, l'hospitalisation est indiquée. Les patients atteints de prostatite aiguë reçoivent un traitement antibiotique. Les médicaments sont sélectionnés en fonction de la sensibilité de l'agent infectieux. Les antibiotiques largement utilisés sont capables de pénétrer dans les tissus de la prostate (ciprofloxacine, etc.). Avec le développement de l'abcès de la prostate, une ouverture endoscopique transrectale ou transurétrale de l'abcès est réalisée.

La prostatite aiguë est une maladie qui a une tendance prononcée à la chronicité. Même avec un traitement adéquat en temps opportun avec le résultat d'un processus aigu, plus de la moitié des patients deviennent une prostatite chronique.

Traitement de la prostatite chronique

La guérison n’est pas toujours possible. Cependant, avec un traitement adéquat et cohérent et le respect des recommandations du médecin, il est possible d’éliminer les symptômes désagréables de la prostatite et d’obtenir une rémission durable.

Le traitement de la prostatite chronique doit être complet. On prescrit au patient de longs traitements antibactériens (pendant 4 à 8 semaines). Massage de la prostate, kinésithérapie, correction immunitaire. Le patient reçoit des conseils sur les changements de mode de vie.

  • Traitement antibactérien pour la prostatite chronique

La sélection du type et de la posologie des médicaments antibactériens, ainsi que la détermination de la durée du traitement sont effectuées individuellement. Le médicament est choisi en fonction de la sensibilité de la microflore en fonction des résultats de la culture d'urine et de la sécrétion de la prostate.

  • Massage prostatique pour prostatite chronique

Le massage de la prostate a un effet complexe sur l’organe touché. Pendant le massage, la sécrétion inflammatoire accumulée dans la prostate est comprimée dans les canaux, puis dans l'urètre et est extraite du corps. La procédure améliore la circulation sanguine dans la prostate, ce qui minimise la stagnation et permet une meilleure pénétration des médicaments antibactériens dans les tissus de l'organe affecté.

  • Physiothérapie pour la prostatite chronique

Pour améliorer la circulation sanguine, on utilise le rayonnement laser, les ondes ultrasonores et les oscillations électromagnétiques. S'il est impossible d'effectuer des procédures physiothérapeutiques, on prescrit au patient des microclysters chauds.

  • Correction immunitaire dans la prostatite chronique

La réduction de l'immunité globale est souvent l'un des facteurs prédisposants qui augmentent le risque de développer une prostatite chronique. À l'avenir, les troubles immunitaires sont aggravés par des traitements antibiotiques répétés à long terme. En cas de prostatite chronique à long terme, une consultation d'un immunologue est proposée pour le choix de la tactique du traitement immunocorrecteur.

  • Changements de mode de vie et d'habitudes dans la prostatite chronique

Effectuer certains changements dans le mode de vie d'un patient souffrant de prostatite chronique est à la fois une mesure curative et une mesure préventive. Il est recommandé au patient de normaliser son sommeil et son état de veille, d'adapter son régime alimentaire, de mener une activité physique modérée.

Prévention de la prostatite

La prévention de la prostatite consiste à éliminer les facteurs de risque. Il faut éviter l'hypothermie, alterner travail sédentaire et périodes d'activité physique, manger régulièrement et à fond. Pour la constipation, des laxatifs doivent être utilisés. Une des mesures prophylactiques contre la prostatite est la normalisation de la vie sexuelle, car une activité sexuelle excessive et une abstinence sexuelle sont des facteurs de risque dans le développement de la prostatite. Si des symptômes de maladie urologique ou vénérienne apparaissent, vous devriez consulter un médecin rapidement.