Principal
Traitement

Qu'est-ce qu'un test PSA et pourquoi est-il effectué?

Le test PSA est une procédure de diagnostic prescrite pour les hommes atteints d'une tumeur maligne présumée de la prostate. Un antigène spécifique de la prostate est produit dans la prostate en petites quantités.

Quels sont les résultats de PSA

Une légère augmentation de la concentration de PSA indique l'évolution de la prostatite, une concentration plus élevée en antigène indique l'évolution du cancer de la prostate.

La raison d'inquiétude d'un patient présentant un trouble de l'activité de la prostate est la concentration d'antigène de la prostate supérieure à 4 ng dans 1 ml.

Le test n'est pas un indicateur absolument fiable du développement d'un cancer dans la prostate, car il y a eu des cas de développement de tumeurs malignes même avec une concentration normale d'antigène de la prostate.

Par conséquent, une concentration élevée d'un antigène spécifique n'est pas toujours un indicateur du processus malin de la prostate.

Le test PSA indique que la concentration d'une substance dans la plage de 2,5 à 3 ng dans 1 ml ne pose aucun problème. Il y a plusieurs années, cette valeur standard était supérieure - 4 ng / ml.

Préparation au test PSA

L'analyse PSA ne nécessite pas de préparation spéciale. Pour obtenir des résultats plus fiables, il est recommandé d’effectuer la procédure avant l’examen rectal ou la palpation de la prostate.

Pour un examen rectal numérique, il est conseillé d'effectuer le test PSA après plusieurs jours.

Il est nécessaire d'informer le médecin des procédures précédentes de la cystoscopie, du prélèvement de tissu prostatique à des fins d'examen histologique.

Il est préférable de différer le test PSA si le patient présente une période inflammatoire aiguë causant une maladie génito-urinaire infectieuse.

La procédure de détection d'un antigène spécifique n'est pas effectuée après le cathétérisme de la vessie.

Pendant les deux jours précédant le prochain test, il est inacceptable de pratiquer des actes sexuels ou de se masturber, suivis d'une éjaculation.

Les situations restantes qui faussent les résultats du test seront identifiées par le médecin avec chaque patient au cours d’une conversation individuelle sur ses habitudes et son mode de vie actuel.

Procédure procédure

Un médecin spécialiste qui prélève un échantillon de sang à des fins d’analyse pince l’épaule du membre supérieur avec un garrot médical. Ainsi, les veines sur la courbe du coude sont plus visibles et tangibles pour l'introduction de l'aiguille.

L'endroit sur la peau où l'aiguille sera insérée est humidifié avec une solution antiseptique.

Les médecins qui détectent sans problème les veines proches de la surface de la peau et présentant un gonflement, même sans tresse excessive, l'aiguille est insérée pour la première fois.

Les veines situées dans les couches profondes sont recherchées avec des problèmes, de sorte que l'aiguille ne peut pas être injectée la première fois.

Après l'insertion de l'aiguille, un tube spécial pour la collecte de sang y est attaché. Avec un débit sanguin suffisant, le garrot est affaibli ou complètement retiré. L'aiguille est retirée de la veine pendant que le coton-tige est pressé.

La procédure de prélèvement sanguin ne dépasse pas 5 minutes, avec des circonstances opérationnelles le processus se termine parfois en 2 minutes.

Une certaine quantité de sang collecté est placée dans une éprouvette et envoyée pour analyse en laboratoire.

Limites de PSA

Les limites de la norme fluctuant en fonction de l’âge du patient, le paramètre d’âge du patient est pris en compte lors du déchiffrement des résultats.

Cependant, la dépendance directe de la concentration d'antigène prostatique sur le nombre d'années du patient n'a pas été prouvée, de sorte que les résultats sont examinés par un médecin et que le sujet de l'âge est pris en compte.

Pour les hommes de race européenne âgés de moins de 50 ans, un taux ne dépassant pas 2,5 ng / ml est considéré comme la norme. Chaque décennie suivante vous permet d’ajouter 1 ng / ml à la normale.

Les patients des races mongoloïde et négroïde ont des normes de PSA différentes.

Que faire avec un PSA élevé?

Les patients dont le niveau d'antigène prostatique est supérieur à 4 ng / ml (dans les allées de 10 et plus) ont un risque élevé de développer une tumeur maligne dans la prostate.

Cependant, le résultat de l'analyse (même un PSA élevé) n'est pas une base pour établir le diagnostic.

Des procédures de diagnostic supplémentaires (examen histologique des tissus de la prostate après une biopsie et un examen transrectal) confirmeront ou infirmeront l'hypothèse d'un cancer de la prostate.

Souvent, un taux élevé d'antigène spécifique indique un processus inflammatoire de la glande (prostatite) ou une augmentation de celle-ci due au développement d'une tumeur bénigne - adénome.

Si un cancer de la prostate est suspecté, un test supplémentaire est effectué pour détecter la concentration d'un antigène spécifique de la prostate à l'état libre.
Le profil des résultats et leur relation avec le cancer de la prostate sont différents de ceux utilisés pour mesurer le PSA associé: plus la concentration d'antigène est faible à l'état libre, plus le risque de cancer est élevé.
Le profil des résultats et leur relation avec le cancer de la prostate sont différents de ceux utilisés pour mesurer le PSA associé: plus la concentration d'antigène est faible à l'état libre, plus le risque de cancer est élevé.

Plus de la moitié des hommes ayant un pourcentage d'antigène libre de la prostate inférieur à 15 ans sont confirmés par un examen histologique du cancer de la prostate.

La biopsie pour l'examen histologique est réalisée à l'aide d'une aiguille spéciale dont la pénétration et l'échantillonnage du biomatériau sont effectués sous le contrôle de capteurs dotés d'un appareil à ultrasons.

La procédure apporte de la douleur au patient, elle est donc réalisée en conjonction avec une anesthésie locale.

Si un cancer de la prostate est détecté, il est recommandé de discuter avec votre médecin de toutes les options de traitement, en tenant compte des contre-indications des méthodes individuelles et de l'état de santé général.

Si un cancer de la prostate est détecté, il est recommandé de discuter avec votre médecin de toutes les options de traitement, en tenant compte des contre-indications des méthodes individuelles et de l'état de santé général.

Parfois, la tactique d'observation fonctionne, dans laquelle les processus de croissance d'une tumeur sont surveillés. En l'absence de croissance d'une tumeur maligne, le choix des méthodes de traitement conservateur n'est pas exclu.

Suivre la tactique d'observation est une méthode dangereuse dans laquelle la transition du cancer à l'étape suivante est possible.

Le traitement ultime du cancer de la prostate consiste à l'enlever rapidement. Il est possible de sauver la vie du patient, mais des problèmes liés à la poursuite de la sexualité ne peuvent être évités.

Le traitement ultime du cancer de la prostate consiste à l'enlever rapidement. Il est possible de sauver la vie du patient, mais des problèmes liés à la poursuite de la sexualité ne peuvent être évités.

Les hommes peuvent alors avoir un orgasme après un rapport sexuel, mais l’éjaculation n’a pas lieu.

Après la prostatectomie, certains hommes ont des problèmes de fonction vésicale normale et des problèmes de fonction érectile apparaissent.

La méthode radiologique de traitement du cancer est utilisée à l'aide de 2 méthodes alternatives: l'implantation de radiofréquences dans le tissu prostatique ou l'exposition à des particules radioactives (ondes) de l'extérieur.

La méthode n’est pas sans défauts, car des conséquences sous forme d'impuissance ou d'absence d'éjaculation se développent. Des problèmes ont été observés après la méthode radiologique avec le fonctionnement de la vessie et des intestins.

Le choix du traitement du cancer de la prostate reste chez le médecin. Dans tous les cas, le patient attend les conséquences du traitement, lesquelles sont éliminées à l’aide de consultations et d’un suivi médical prolongé, ainsi que de traitements par d’autres spécialistes: un andrologue, un gastro-entérologue, etc.

Limites du test PSA

Le résultat du suivi des taux de PSA n'est pas une procédure de diagnostic garantie pour la détection du cancer. Les résultats peuvent confirmer le cancer même en son absence.

L'état psychologique du patient lorsque l'on se réfère au test PSA est caractérisé par une anxiété accrue, ce qui n'est pas souhaitable, en particulier dans les cas où le cancer n'est pas confirmé.

La forme d'une tumeur maligne lors de l'analyse du sang reste non résolue.

Le cancer avec une progression lente laisse une grande chance à l’espérance de vie du patient, l’analyse PSA viole l’humeur psychologique de l’homme malade.

Seulement 2% des chirurgies de retrait de la prostate sont réalisées sur la base d'un patient menaçant le pronostic vital.

Risques possibles pendant le test

La procédure de test ne constitue pas un risque pour la santé et la vie du patient.

S'il existe un résultat positif qui n'est pas confirmé par d'autres méthodes de diagnostic, le patient doit faire l'expérience d'un état d'anxiété élevé pendant une longue période.

La présence d'un résultat négatif qui s'avère être faux peut parfois servir de seuil pour l'utilisation de techniques de diagnostic supplémentaires, ce qui est inacceptable lorsque le cancer passe à l'étape suivante du développement.

L'importance du test

Chaque homme de plus de 50 ans, même en l'absence de plaintes concernant le travail de la prostate, doit subir un diagnostic de l'état de cet organe.

Examen rectal, test PSA ou autre méthode choisie par l'urologue en collaboration avec le patient.

Il est nécessaire de diagnostiquer le cancer à temps pour les hommes à partir de 45 ans, si des problèmes de prostate apparaissent dans son pedigree.

Norme PSA: principales caractéristiques de l'analyse et indications pour sa livraison

L'antigène spécifique de la prostate (PSA) est produit par les cellules de la prostate.

Si son indicateur dépasse les normes établies, il s'agit alors d'une conséquence des processus pathologiques de la glande. Le test PSA aide donc à diagnostiquer les maladies de l'organe.

Le test PSA est le plus informatif parmi d’autres tests permettant de détecter une maladie de la prostate. Il peut être utilisé pour déterminer les processus inflammatoires de la prostate et la croissance bénigne des tissus, mais l'objectif principal de l'étude PSA est de détecter les cellules cancéreuses.

Lorsqu'un test sanguin de PSA est prescrit:

  • avec des symptômes caractéristiques d'une tumeur maligne dans la prostate;
  • après l'âge de cinquante ans, une analyse annuelle est effectuée pour déterminer le standard de PSA;
  • examen annuel après quarante ans en présence de parents atteints d'un cancer;
  • avec une hypertrophie de la prostate;
  • identifier le stade du cancer;
  • afin de surveiller le déroulement du traitement.

Jusqu'à récemment, on pensait que le taux de PSA se situait dans la gamme allant jusqu'à 4,0 ng / ml, mais la pratique médicale a montré que le cancer peut se développer à un taux plus faible. Par conséquent, un PSA supérieur à 2,5 ng / ml peut servir de signe d’une tumeur maligne, mais uniquement s’il existe d’autres facteurs indirects.

PSA total

L'antigène total spécifique de la prostate est égal à la somme du PSA libre et lié.

Identifier l’indice PSA total vous permet de:

  • diagnostiquer le début du développement de la pathologie;
  • examiner la prostate pour la prophylaxie;
  • détecter la norme PSA, évaluer les résultats du traitement de la prostate;
  • si un homme a été opéré, une analyse PSA générale aide à identifier les récidives.

Messages d'intérêt public gratuits et connexes:

  • forme libre - le PSA n'est pas associé aux protéines;
  • forme liée - le PSA est associé à l’alpha 1-antichymotrypsine.

Le PSA libre dans le corps d’un homme n’est que de 10%. L'analyse de l'antigène libre nous permet de distinguer les tumeurs bénignes des tumeurs malignes.

Le test PSA est un marqueur tumoral qui détecte les modifications oncologiques dans la prostate, mais un taux élevé d'antigène peut indiquer la présence d'autres maladies de la prostate. Si le PSA élevé est causé par une prostatite ou un adénome, ils parlent alors d'un faux test positif.

Afin d'éviter toute erreur lors du diagnostic, le médecin utilise le coefficient PSA, qui permet d'évaluer le rapport entre l'antigène spécifique de la prostate libre et lié. Si le PSA associé est élevé, on suppose alors un cancer et, s'il est libre, une hyperplasie bénigne.

Norm chien dans le sang des hommes et déviations de cet indicateur

Le PSA est la norme chez les hommes et ne dépasse pas 4,0 ng / ml. Si cet indicateur est dépassé, le patient peut être référé pour une biopsie, mais un taux de PSA élevé ne signifie pas toujours un cancer. Si une tumeur maligne est suspectée, des tests supplémentaires sont attribués au patient.

Les niveaux élevés de PSA dans le sang, le taux de plus de 4,0 ng / ml:

Les taux excessifs suggèrent que la prostate est sous l’influence de tout processus, interne ou externe. Elle augmente uniquement lorsque la barrière entre les cellules de la prostate et le système circulatoire est brisée.

Effets externes sur la prostate:

  • examen de la glande par palpation;
  • masser la prostate;
  • longues balades à vélo;
  • équitation;
  • sexe brut à la veille de l'analyse;
  • la cystoscopie;
  • placer un cathéter dans la vessie;
  • vieillissement du corps (variation d'âge);
  • prendre des médicaments pour le traitement de la prolifération bénigne des tissus et de certains médicaments.

Si de telles influences externes n'existent pas sur la prostate, ils parlent alors des pathologies de la glande elle-même ou d'autres problèmes internes.

La norme PSA dans le sang d’un homme est rejetée dans les maladies suivantes:

  • prostatite aiguë;
  • exacerbation de la prostatite chronique;
  • maladies inflammatoires des voies urinaires;
  • ischémie de la prostate;
  • hypertrophie de la prostate;
  • hyperplasie bénigne;
  • infarctus de la prostate;
  • tumeur maligne.

Faible taux de PSA dans le sang, le taux est inférieur à 2,0 ng / ml:

Un indice de PSA bas est la norme, ce qui suggère que le risque de développement de processus pathologiques dans la glande est minime. Une diminution de l'antigène spécifique de la prostate indique l'efficacité du traitement des maladies de la prostate.

Interprétation du résultat

Le PSA est la norme chez les hommes caractérisés par une prostate en bonne santé. Si le PSA est élevé, le médecin déchiffre les indicateurs, alors qu'il est très important de réussir deux tests à la fois: gratuit et total. C'est le ratio d'indicateurs qui permet de diagnostiquer le cancer et de le différencier d'autres pathologies qui, par leurs symptômes, s'apparentent à des tumeurs malignes.

La concentration de PSA total dans le sang ne varie que très peu, l’augmentation de l’indice pouvant indiquer à la fois un cancer, une prostatite et un adénome. Le PSA libre est faible dans les tumeurs malignes et élevé dans l'hyperplasie bénigne ou l'inflammation de la prostate. Un spécialiste interprétant ces indicateurs peut diagnostiquer le cancer en toute confiance ou exclure une telle tumeur.

La valeur du PSA libre par rapport au total est déterminée de 12 à 100%. Plus le score est élevé, moins le risque de cancer est probable.

Si le médecin détermine le cancer, effectuez des recherches supplémentaires pour attribuer un traitement adéquat.

Le traitement traditionnel du cancer de la prostate est le suivant:

  1. La radiothérapie à distance est la méthode la plus courante de lutte contre le cancer. Elle consiste en l'irradiation de l'organe malade, la projection de l'organe est déterminée par IRM.
  2. La curiethérapie est un type de radiothérapie pratiquée en l'absence de métastases. Considérée comme la technique la plus efficace à ce jour, l’avantage de cette opération est que la source de rayonnement est injectée directement dans l’organe affecté, éliminant ainsi les effets nocifs sur les autres tissus.
  3. La prostectomie est une procédure chirurgicale pour le traitement du cancer de la prostate. On recourt à cette mesure radicale si, à la suite de l'opération, d'autres méthodes ne sont pas efficaces, la prostate, les ganglions lymphatiques iliaques et les vésicules séminales sont complètement retirés.

Prise de sang pour le PSA: la norme pour l'âge chez l'homme

Pour connaître le niveau de PSA, vous devez faire un don de sang pour analyse. Les prélèvements sanguins étant effectués dans une veine le matin, il est important de réussir une analyse jusqu'à 11 heures lorsque le risque de destruction des cellules sanguines dans le sérum sanguin est minime.

Avant de passer l'analyse, il est nécessaire de suivre un certain nombre de règles:

  • pendant la journée avant l'analyse ne peut pas manger des aliments gras;
  • le jour du don de sang, les surtensions nerveuses et physiques doivent être évitées;
  • Il est déconseillé de fumer au moins 30 minutes avant le prélèvement sanguin;
  • vous ne pouvez pas effectuer l'analyse si moins de 10 jours se sont écoulés depuis le massage de la prostate;
  • Pour éviter les faux positifs, il ne faut pas effectuer d'analyse en cas d'inflammation des voies urinaires ou après le cathétérisme.

Plus l'homme est âgé, plus l'antigène sanguin est spécifique de la prostate. Il est donc recommandé aux personnes âgées de faire un don de sang chaque année pour déterminer l'indice de PSA. Les données sont entrées dans le tableau et le médecin peut clairement voir comment les indicateurs changent et s’il existe des motifs de préoccupation.

Analyse de sang pour chien normal pour l'âge (ng / ml):

  • jusqu'à quarante - 1,4-2,5;
  • jusqu'à cinquante - 2,0-2,5;
  • jusqu'à soixante - 3.1-3.5;
  • jusqu'à soixante-dix - 4.1-4.5;
  • après soixante-dix - 4.4-6.5.

Le taux de PSA d'une femme est de 0,2 ng / ml et n'est pas utilisé pour détecter un cancer.

Prise de sang pour PSA: normes et décodage

PSA - le nom complet de ce marqueur tumoral - antigène spécifique de la prostate, dans sa structure est une protéine à deux composants (glycoprotéine). Il est sécrété par les cellules épithéliales de la prostate et pénètre dans le liquide séminal par une partie de son suc. Sa fonction principale est la dilution du sperme pour assurer la motilité fonctionnelle du sperme.

PSA général: son importance dans le diagnostic des maladies

Dans le sang émettre:

  • PSA total;
  • PSA libre;
  • PSA associé.

La somme du lié et du libre est égale au PSA total. La forme libre prend normalement environ 20% du PSA total.

La valeur diagnostique est essentiellement le niveau global de PSA, dont la valeur augmente avec la croissance de la prostate.

La méthode est la plus spécifique pour identifier le cancer de la prostate. Nommé avec des troubles existants de la miction, surtout la nuit (nycturie).

Il est utilisé en conjonction avec un scan du doigt, une échographie.

S'il vous plaît noter: la détermination du taux de PSA est prescrite après la stimulation de la prostate par l'examen des doigts et également après l'utilisation de suppositoires rectaux au plus tôt une semaine après ces procédures. Puisqu'ils peuvent fausser un résultat fiable.

Test sanguin pour PSA: normes d'âge

Une période encore plus longue doit être maintenue après:

  • techniques de biopsie de la prostate;
  • retrait (résection) de la prostate;
  • massage mécanique.

C'est important: le PSA général et le PSA libre doivent être prélevés et déterminés à partir d'une «portion» de sang recueillie et d'une seule méthode. Il est nécessaire de faire l'analyse uniquement dans un laboratoire.

Le sang est collecté le matin, avant de manger. Pour la prise de sang, on utilise la veine coudée.

Règles pour préparer un patient à un test sanguin de PSA

Le dernier repas ne devrait pas être moins de 12 heures avant le prélèvement de sang. Vous ne pouvez boire que de l'eau ordinaire, aucune autre boisson, en particulier celles contenant de la caféine, ne peut être bue. Alcool fortement contre-indiqué.

Deux jours avant l'étude, le patient doit suivre un régime alimentaire qui exclut les aliments frits, fumés, gras, trop salés. Si possible, abstenez-vous des produits à base de viande. Pour manger les légumes bouillis recommandés, fruit neutre en acide. Vous pouvez faire cuire des soupes de légumes aux légumes et du porridge.

Quelques jours devraient s'abstenir de faire du sport, des travaux physiques pénibles, déconseillés pour les déplacements à vélo. Cela vaut également la peine de refuser une activité sexuelle.

Analyse de l'antigène total spécifique de la prostate (PSA)

PSA total - protéine prostatique tissulaire, qui fait partie du contenu de la prostate excrétrice sécrétée. En médecine, c'est un marqueur des maladies tumorales.

Dans quels cas une analyse est prescrite pour déterminer les valeurs de PSA total:

  • diagnostic d'adénome de la prostate;
  • contrôle du traitement de l'adénome;
  • diagnostic du cancer de la prostate, en particulier détection précoce d'une tumeur;
  • surveiller le traitement d'une tumeur maligne de la prostate déjà diagnostiquée.

Normalement, le contenu total en PSA dans le sang varie de 0 à 4 ng / ml. Mais les avis divergent quant aux normes. Récemment, le nombre de chercheurs était limité à 2 ng / ml.

Dans quels cas sont déterminés les indicateurs augmentés du PSA total:

  • à tous les stades de l'adénome de la prostate;
  • après une chirurgie pour l'ablation de l'adénome de la prostate;
  • après le fait de l'éjaculation qui s'est produite à la veille de l'analyse;
  • en cas de problèmes de puissance;
  • avec diverses formes de violation de la miction;
  • après un long cycle, surtout en secouant la route.

S'il vous plaît noter: si les indicateurs de PSA (total) dépassent 30 ng / ml, ce fait doit être considéré comme un cas possible de développement d'un cancer.

Aux stades avancés du cancer, avec les métastases existantes, les indicateurs de PSA total peuvent atteindre 1000 ng / ml et plus.

Analyse du PSA de l'antigène spécifique de la prostate libre

L'antigène spécifique de la prostate libre fait partie du PSA total et est également le produit de l'activité physiologique de la prostate.

S'il vous plaît noter: plus l'âge est élevé, plus le taux de cet antigène est élevé.

Dans tous les cas, son niveau ne doit pas dépasser 4 ng / ml.

Les données de ce marqueur doivent être déterminées pour les signes de cancer de la prostate.

Outre l'indicateur PSA libre lui-même, dans la pratique urologique-andrologique, la définition du pourcentage de PSA libre par rapport au PSA total est utilisée. La valeur est déterminée en pourcentage équivalent.

Les chiffres de ce rapport revêtent une importance particulière si l'indicateur de PSA total est déjà supérieur à la norme, mais n'atteint pas des valeurs extrêmement dangereuses et se situe dans la plage de 4,0 à 10,0 ng / ml.

Dans ce cas, si le rapport PSA libre / PSA total ne dépasse pas 15%, on peut supposer la présence d’une croissance bénigne. Si, au cours du suivi dynamique du niveau de cet indicateur, son augmentation graduelle est notée, des conclusions peuvent être tirées sur la possible malignité du processus, ainsi que sur le faible effet des mesures conservatrices et chirurgicales.

Si, à l’arrière-plan du traitement, le niveau du rapport diminue, des conclusions peuvent être tirées quant aux effets bénéfiques du processus de traitement.

La normale est considérée comme un indicateur de PSA libre inférieur à 0,93 ng / ml.

Indications pour un message d'intérêt public gratuit:

  • surveillance et contrôle dynamiques des patients présentant une formation maligne établie de la prostate;
  • l'observation dynamique et la surveillance des patients avec un diagnostic d '«adénome de la prostate» avec comme objectif principal le diagnostic précoce d'une éventuelle tumeur maligne du processus;
  • diagnostic différentiel du cancer, de l'adénome et de la prostatite;
  • comme une analyse prophylactique chez les hommes de plus de 50 ans.

Dans quels cas la concentration de PSA libre est augmentée:

  • avec adénome de la prostate existant à différents stades de la maladie;
  • processus inflammatoires et prolifératifs du tissu prostatique (prostatite);
  • pathologie maligne de la prostate;
  • début de la période postopératoire dans le traitement chirurgical du pancréas;
  • éjaculation (éjaculation) quelques heures avant le test.

Dans le cancer de la prostate, le PSA libre est beaucoup plus bas que dans les processus hyperplasiques bénins et les maladies inflammatoires.

La valeur prédictive a la relation "PSA libre / PSA total":

  • si l'indicateur est inférieur à 15%, il parle alors de problèmes graves et est défavorable en termes de prédiction;
  • si l'indicateur est compris entre 15 et 70%, la prévision est favorable.

Recommandations générales et commentaires

L'état de santé dans la plupart des cas dépend de la personne. Afin de déterminer le processus malin en développement dans les premiers stades, il est nécessaire de subir des examens prophylactiques périodiquement.

C'est pourquoi les hommes, après avoir atteint l'âge de 50 ans et dans certains cas même avant (avec une pathologie de la prostate existante), il est nécessaire de passer un test de PSA au moins une fois par an.

Lors de la détection d'indicateurs d'analyse dépassant la norme, l'andrologue, l'urologue ou l'oncologue doit apparaître et être soumis à un examen approfondi afin de diagnostiquer rapidement une maladie possible.

S'il vous plaît noter: Dans tous les cas, lorsque les chiffres de l'analyse dépassent les limites des normes, il existe un processus pathologique.

La détection d'une maladie maligne au stade précoce permet de s'en remettre dans près de 100% des cas.

Vous obtiendrez des informations plus détaillées sur la méthode d'analyse sanguine pour le PSA et d'autres marqueurs tumoraux, ainsi que sur l'efficacité de ces tests, en visionnant la vidéo:

Lotin Alexander, examinateur médical

37,952 vues au total, 1 vues aujourd'hui

PSA admissible pour la prostatite

Qu'est-ce que PSA? L'antigène spécifique de la prostate (PSA) est une protéine spéciale qui est formée dans le corps masculin exclusivement par les tissus de la prostate et qui a pour fonction de dissoudre le sperme au moment de l'éjaculation. L'accumulation de PSA avec la prostate dans le sang d'un représentant masculin reflète directement son âge et le volume de sa prostate. Autrement dit, plus la prostate est grosse, plus le degré de PSA est élevé. Par conséquent, pour tout homme, il est très important de subir périodiquement un examen PSA pour identifier sa quantité dans le corps.

Causes de l'augmentation du PSA

L'augmentation de la densité de PSA indique généralement une maladie dangereuse de la prostate. Les causes de la pathologie présentée:

  • tumeur maligne, c'est-à-dire cancer;
  • adénome de prostatite;
  • le processus d'inflammation qui se développe dans la prostate;
  • crise cardiaque ou maladie des glandes ischémiques.

Le PSA n'est pas toujours élevé, il est causé par une maladie de la prostate. Dans certaines situations, ce symptôme n'est pas une maladie. Une augmentation du PSA est observée dans de tels cas:

  • cours de massage de la prostate;
  • éjaculation;
  • une procédure d'échographie pour diagnostiquer les organes de l'homme;
  • biopsie de la prostate;
  • intervention chirurgicale.

Dans de telles situations, le PSA peut augmenter. Par conséquent, avant de réussir cette étude devrait considérer de tels points. Après tout, le taux de PSA dans le sang sera atypique.

Indications pour l'étude du PSA

Un spécialiste prescrit un test sanguin pour déterminer la quantité d'antigène spécifique de la prostate dans de tels cas:

  • vérification de l'efficacité du traitement du cancer;
  • pour exclure une tumeur maligne, un test de cancer de la prostate est effectué;
  • en raison du traitement radical du patient avec un diagnostic de cancer de la prostate;
  • afin d'éviter les hommes de 40 ans et plus.

L'analyse du matériau pour PSA donne un résultat sans erreur à 100%. Par conséquent, pour identifier le processus inflammatoire de la prostate et des maladies plus graves peut être assez rapidement, dans les premiers stades de développement.

La concentration de PSA dans le corps d'un homme

Comment déchiffrer l'état normal de la protéine dans le sang d'un homme? Les indicateurs de PSA suivants sont considérés comme normaux, en fonction de l'âge:

  • chez les jeunes hommes de 20 à 25 ans, le résultat ne devrait pas dépasser 2,5 ng / ml;
  • 25-45 ans: PSA 3 ng / ml;
  • chez les hommes de 45 à 65 ans - pas plus de 3,5 ng / ml;
  • Âge avancé - le résultat ne doit pas dépasser PSA 4 ng / ml.

En d’autres termes, si le résultat de l’étude n’est pas supérieur à 4 ng / ml, il s’agit d’un résultat normal, pour lequel une tumeur maligne est exclue.

Adénome de la prostate

L'adénome est une maladie liée à l'âge dans laquelle la prostate grossit. En conséquence, il cesse d'exercer ses fonctions de manière qualitative, ce qui entraîne l'apparition d'inflammations ou de maladies infectieuses du système génito-urinaire. L'adénome n'est pas considéré comme une maladie mortelle, mais nuit néanmoins de manière significative à la qualité de son fonctionnement normal.
Afin de détecter la maladie, vous devez passer un test de PSA dans le sang. Avant l'étude, les médecins ne recommandent pas de manger de la nourriture pendant 8 heures, mais aussi pendant 2 semaines pour s'abstenir de toute intimité.
Un PSA de 20 à 40 ng / ml indique que l'homme développe la maladie. Lorsque cet indicateur est dépassé, le patient est plus susceptible d'avoir une formation maligne.
Le taux de PSA dans l'adénome de la prostate doit être surveillé périodiquement. Ils ne devraient pas augmenter de plus de 0,75 ng / ml par an. Une augmentation plus dynamique indique le développement du cancer de la prostate.
Que signifie cet indicateur? Le niveau de PSA dans l'adénome de la prostate aide le spécialiste à prescrire le traitement le plus efficace et le plus sûr dans chaque cas.

Prostatite

La prostatite est une maladie dans laquelle l'inflammation se produit dans la prostate. Cette maladie affecte les niveaux de PSA, même s'il n'y a pas de changements visibles dans le corps de l'homme.
À partir du début du traitement, le taux d’antigène spécifique de la prostate revient progressivement à la normale - au bout de 4 semaines environ. Qu'est-ce qu'un PSA élevé signifie pour la prostatite après le traitement? Un taux élevé ne peut qu'indiquer le développement d'un cancer de la prostate. Par conséquent, après avoir suivi un traitement contre la prostatite, il est nécessaire de réussir à nouveau ce test sanguin PSA total pour la prostatite aiguë après un mois. La forme chronique de prostatite consiste à vérifier l'indicateur tous les trois mois.

Cancer de la prostate

Une augmentation significative des taux de PSA indique qu'un homme a développé une tumeur maligne de la prostate. Si la marque dépasse 8-10 ng / ml, un processus inflammatoire actif se produit. La prostate nécessite des recherches supplémentaires.
Il existe des cas où les valeurs de PSA dans le sang pour le cancer de la prostate sont trop grandes - 80-100 ng / ml. Avec cette valeur, le cancer de la prostate est déterminé avec précision, malgré le fait qu'un homme puisse se sentir très bien. Si l'on observe une augmentation de plus de 100 ng / ml d'antigène spécifique de la prostate, un traitement efficace et efficace est requis d'urgence.

Réduire l'antigène spécifique de la prostate à la maison

Comment réduire cet indicateur les remèdes populaires? Il est possible d'abaisser le niveau de PSA indépendamment, sans utilisation de médicaments. Pour ce faire, vous devriez consommer des aliments qui contribuent à l'élimination du processus inflammatoire de la prostate, à savoir:

  1. La viande de volaille faible en gras contribue à l'inhibition du processus avec une hypertrophie de la prostate.
  2. Poisson gras. La préférence devrait être accordée à des espèces telles que le thon, le saumon et le hareng.
  3. Baies et raisins foncés. Ils empêchent l'oxydation de certains tissus, organes et glandes, y compris la prostate.
  4. Manger des tomates. Ce légume remplit la fonction protectrice des tissus des organes et des glandes, grâce à ses constituants. Les pastèques et les abricots ont la même propriété.
  5. Jus de Grenade frais. Il empêche l'accumulation de cellules cancéreuses dans la prostate, réduisant ainsi la quantité de protéines dans le sang. Il est nécessaire de consommer au moins 1 verre de jus de grenade par jour.

Les hommes seront également utiles d'utiliser une variété de suppléments. Leur avantage est l'absence totale de contre-indications et d'effets secondaires.

Réduction de drogue

Que doit faire un homme avec une augmentation du PSA? Si un homme a trouvé une grande quantité de cette protéine à la suite d'une analyse du taux de PSA dans le sang, des études supplémentaires sont nécessaires pour identifier les processus cancéreux et inflammatoires.
Afin de réduire le niveau de protéines, vous devez prendre ces médicaments:

  1. Aspirine et autres anti-inflammatoires non stéroïdiens. Les médicaments de ce groupe fluidifient le sang tout en réduisant les taux de PSA. L'effet maximal est observé chez les hommes non-fumeurs, même avec un cancer de la prostate. En plus de l’amincissement du sang, les anti-inflammatoires non stéroïdiens aident à améliorer le fonctionnement du système cardiovasculaire.
  2. Préparations pour réduire le cholestérol. Les prendre régulièrement pendant une longue période aide à prévenir une augmentation du PSA.
  3. Des médicaments pour améliorer le fonctionnement du système cardiovasculaire.

Autrement dit, il n'est pas nécessaire de prendre des médicaments pour réduire le PSA. Il suffit de normaliser le travail du système cardiovasculaire.
Pour réduire le PSA, associé aux maladies de la prostate, vous pouvez également utiliser ces méthodes:

  • la cryothérapie;
  • thermothérapie;
  • traitement par micro-ondes;
  • coagulation au laser;
  • résection urétrale.

Ces méthodes d’influence sur la prostate aident à éliminer une tumeur maligne et à éliminer le processus inflammatoire passant par l’urètre.

Prévention du PSA

Afin de maintenir le taux de PSA dans des conditions normales, c'est-à-dire de ne pas dépasser 4 ng / ml, des mesures préventives sont nécessaires. Ils devraient viser à éliminer le processus inflammatoire possible et l'élargissement de la prostate. Pour ce faire, suivez ces règles:

  1. Procéder à un traitement efficace en temps opportun en cas de maladie infectieuse ou virale.
  2. Élimination des troubles intestinaux. Affecter efficacement l'élimination des fissures anales, des hémorroïdes et d'autres maladies.
  3. L'intimité ne devrait être qu'avec un partenaire permanent. Les rapports sexuels sans discernement augmentent le risque de maladies vénériennes entraînant une inflammation de la prostate.
  4. Suivez les règles d'hygiène personnelle, ce qui éliminera le risque de développer des maladies infectieuses.
  5. Abandonnez les mauvaises habitudes. L'abus d'alcool et le tabagisme ont un effet négatif sur la santé des hommes.
  6. Exercice. Une activité physique faible entraîne une congestion du bassin.
  7. Bonne nutrition. L'utilisation de produits utiles améliore l'immunité.

N'oubliez pas non plus l'observance du régime quotidien, qui assurera la répartition qualitative de l'activité pendant la journée et un bon repos.

Test de PSA

Le but du test PSA

Normalement, le sang contient une petite quantité d’antigène prostatique spécifique (PSA). Le PSA est une protéine spécifique produite par la prostate chez l'homme adulte. Avec l'augmentation de l'inflammation et d'autres maladies de la prostate, le taux de PSA dans le sang augmente. Il augmente également dans le cancer de la prostate. Pour déterminer le niveau de PSA, vous pouvez utiliser un test sanguin. Comme pour toute analyse, des résultats faux positifs et faux négatifs sont possibles. Parfois, chez les patients atteints d'un cancer de la prostate, l'analyse donne un résultat négatif, et chez les hommes présentant des taux de PSA élevés, le diagnostic redouté n'est pas confirmé.

Il est recommandé aux hommes de plus de 50 ans de subir un examen digital rectal et un test PSA une fois par an. Les personnes ayant une faible hérédité devraient commencer à se faire tester à 45 ans. Mais sur ce point, il y a un autre avis. Certains experts sont opposés à l'inspection obligatoire, donc tous les hommes. Discutez avec votre médecin si vous avez plus de 50 ans ou si vous avez des antécédents de cancer de la prostate dans votre famille. Puisque l’opportunité du test est contestée, il est d’abord nécessaire d’évaluer tous les risques et bénéfices avec votre médecin.

Un test sanguin de PSA peut également être utilisé pour suivre l'évolution de la maladie ou pour évaluer l'efficacité du traitement choisi.

Préparation du test de PSA

Une préparation spéciale pour le test PSA n'est pas requise. Afin d'éviter de faux résultats, il est préférable de passer un test PSA immédiatement avant un examen digital rectal ou deux jours ou plus après celui-ci.

Analyse

Pour une étude sur le PSA, le sang est prélevé dans une veine. Lorsque vous insérez l'aiguille, vous pouvez ressentir une douleur, mais celle-ci passe rapidement. Une petite partie du sang est recueillie dans une éprouvette et envoyée au laboratoire.

Durée de la procédure

Le prélèvement sanguin pour le PSA prend 3-5 minutes.

Mauvaise analyse de PSA: que faire?

Si la teneur en PSA est légèrement supérieure à la normale et qu'aucun élément suspect n'est détecté lors d'un examen rectal, le médecin peut vous prescrire un deuxième test.

Un taux de PSA supérieur à 4 ng / ml signifie 20 à 25% de risque de cancer de la prostate. Si le taux de PSA est supérieur à 10 ng / ml, la probabilité de cancer est supérieure à 50%. Plus le taux de PSA dans le sang est élevé, plus le risque de cancer est élevé.

Cependant, le résultat du test de l'APS n'est pas en soi une base pour poser un diagnostic de cancer. Le taux de PSA peut augmenter d'un facteur 2 à 3 en cas d'hyperplasie bénigne de la prostate (hypertrophie). En outre, il peut augmenter en raison d'infections, de processus inflammatoires dans la prostate, ainsi que d'une biopsie ou d'une chirurgie de la prostate.

Si le taux de PSA est supérieur à la normale, une échographie transrectale de la prostate (TRUS) doit être réalisée. Les données de biopsie sont également nécessaires pour confirmer le diagnostic de cancer.

Risques lors du test PSA

En soi, le test PSA n’est pratiquement pas associé à un risque. Mais le résultat faussement positif de cette analyse rend le patient très inquiet et subit un certain nombre d'autres examens fastidieux, et un résultat faussement négatif rend difficile le diagnostic du cancer.

Limites du test PSA

La plupart des hommes de plus de 40 ans ont un taux de PSA dans le sang inférieur à 4 ng / ml. Chez les hommes de moins de 40 ans, il ne devrait pas dépasser 2,7 ng / ml.

PSA pour adénome et cancer de la prostate

Un antigène spécifique de la prostate, ou PSA, est une entité protéique produite par la prostate au niveau cellulaire. En fonction du contenu de cet antigène dans le sang du patient, il est possible de juger de la présence et du degré de maladie de la prostate (inflammation, adénome, hyperplasie ou oncologie). Le même indicateur parle du succès de la mise en œuvre de mesures thérapeutiques pour lutter contre le cancer de la prostate, y compris après une prostatectomie.

Le mécanisme de formation du PSA

La prostate masculine est un organe formé de structures musculaires et de tissus glandulaires, imprégnées d'un grand nombre de fibres nerveuses.

Les structures musculaires assurent le transport des fluides produits par les structures glandulaires à travers les conduits les reliant à l'urètre.

Les structures glandulaires produisent un fluide constitué d'une combinaison complexe de composants biologiquement actifs. Il fait partie du liquide séminal et nourrit les spermatozoïdes. Une partie de cette sécrétion pénètre dans le sang, où elle agit comme une hormone qui soutient la production de cellules germinales et la formation de spermatozoïdes dans les testicules, un régulateur de la pression artérielle et des processus neuropsychiques associés au désir sexuel et au contrôle du fonctionnement de la vessie.

La composition de ce fluide contient un antigène spécifique de la prostate, qui agit comme un enzyme - désintégrateur des molécules de protéines. Il détruit les molécules de protéines lourdes en les transformant en petites molécules, ce qui conduit à la dilution du liquide séminal. Cela prolonge la vie des spermatozoïdes et les rend plus actifs. Une compréhension plus détaillée de la signification de cet antigène dans les réactions biochimiques survenant dans le corps d'un homme n'a pas encore été formée.

La structure chimique de l'antigène spécifique de la prostate forme une glycoprotéine liée aux sérine protéases, qui est une combinaison de protéines et de glucides. Le système immunitaire du corps perçoit ces molécules comme des formations étrangères, ce qui a déterminé la classification de ce produit d'activité vitale de la prostate en tant qu'antigène.

Avec une partie de la sécrétion pénétrant dans le système d'approvisionnement en sang, l'antigène spécifique produit par la prostate pénètre dans le plasma sanguin. À la suite de réactions biochimiques avec des composants du plasma sanguin, une partie de l'antigène passe dans un état lié, formant des associations avec la macroglobuline à partir de la protéine de transport du sang et la chymotrypsine, qui bloque la fonction enzymatique du PSA. La partie reste à l'état libre.

Un test sanguin immunochimique permet de déterminer la concentration de PSA liée à la chymotrypsine et à l'état libre. Au total, ils donnent un niveau d'antigène total spécifique de la prostate.

Que disent les tests sanguins PSA

La concentration totale de PSA dans le plasma sanguin d'un homme dépend d'un certain nombre de facteurs déterminés par la nature du fonctionnement de la prostate. Les petites variations de cet indicateur sont dues à:

  • la masse de la prostate associée à des paramètres anthropométriques individuels (plus la masse de la prostate est grande, plus la quantité d'antigène qu'elle produit est importante);
  • l'âge, étant donné que le processus d'élargissement (hypertrophie) de la prostate est inévitable
  • effets mécaniques sur la prostate, entraînant une augmentation de la production d'antigène (massage ou palpation de la prostate, équitation, cyclisme, etc.);
  • éjaculation.

Des variations plus significatives sont observées lors de modifications pathologiques de la prostate:

  • infection des voies urinaires (chlamydia, staphylocoque, gonocoque, trichomonas);
  • processus inflammatoires bénins (prostatite aiguë ou chronique);
  • hyperplasie, c'est-à-dire adénome, prostate;
  • tumeurs oncologiques dans l'organe.

Cependant, l'identification différentielle de la maladie par le niveau de PSA dans l'adénome de la prostate ou dans la manifestation d'autres processus inflammatoires est impossible sans recherches supplémentaires.

Le tableau montre la concentration totale de PSA, qui est la norme pour différents groupes d’âge.

Un certain nombre de chercheurs sont enclins à réviser ces valeurs. À leur avis, la limite supérieure de la concentration de PSA devrait être fixée à 4 ng / ml, et les valeurs supérieures à cette valeur sont dues à une augmentation du PSA dans les adénomes de la prostate ou la prostatite.

La dernière colonne du tableau contient la limite inférieure du rapport admissible entre la concentration d'antigènes libres contenus dans le plasma sanguin et la concentration totale de PSA provoquée par des tumeurs bénignes de la prostate. Les valeurs inférieures à ce paramètre indiquent l'étiologie du cancer des néoplasmes.

Un indicateur d'antigène total spécifique de la prostate, égal ou supérieur à 10 ng / ml, avec un degré de probabilité élevé, peut être considéré comme un indicateur de PSA dans le cancer de la prostate au stade inflammatoire actif. Ainsi, dans la séquence des valeurs possibles du PSA total, un intervalle apparaît, appelé "zone grise". Cet intervalle chevauche la plage de valeurs correspondant à la norme de PSA pour l'adénome de la prostate, la prostatite aiguë et chronique, ainsi que pour la phase initiale du cancer de la prostate.

L'apparition de tumeurs malignes dans les tissus de la prostate provoque une réaction protectrice de l'organisme - une augmentation de la production de chymotrypsine et, par conséquent, une augmentation de la concentration de l'antigène lié. Cela provoque une diminution du niveau relatif de PSA libre et lié, dont la norme de la limite inférieure est donnée dans la dernière colonne du tableau.

Des méthodes immunochimiques d’examen du sérum sanguin d’un patient peuvent déterminer la concentration d’un antigène prostatique spécifique ayant interagi avec des molécules de chymotrypsine et calculer sa valeur par rapport à la quantité totale de PSA par unité de volume. Le paramètre obtenu est utilisé comme critère dans le diagnostic de l'étiologie oncologique de la maladie, même si les résultats de l'analyse tombent dans une zone grise, c'est-à-dire au stade de l'origine de la tumeur cancéreuse.

Lorsque vous avez besoin d'un test sanguin pour le PSA

Le cancer de la prostate est l'un des cancers les plus courants chez les hommes appartenant aux groupes plus âgés. Ceci est facilité, d’une part, par son évolution asymptomatique à un stade précoce de la manifestation de changements pathologiques et, d’autre part, par une méconnaissance des méthodes modernes de diagnostic et de traitement des lésions oncologiques de la prostate. En conséquence, les médecins reçoivent des patients atteints d'une forme inopérable de la maladie lorsque des métastases affectant la prostate ont déclenché une marche victorieuse dans tout le corps du patient.

La détection précoce du cancer de la prostate aide à prévenir le développement de la maladie, même à l'aide de méthodes médicales, sans que la situation ne se traduise par une intervention chirurgicale. Un test sanguin pour le PSA a été largement utilisé dans la pratique urologique en tant que marqueur tumoral de la maladie de la prostate. Chaque homme de plus de 40 ans, s’il se soucie de sa santé, devrait se soumettre à un examen préventif annuel.

Lors de la visite d'un urologue, une référence doit être requise pour déterminer le PSA total, car les méthodes standard (palpation de la prostate ou méthodes par ultrasons) ne fournissent pas une fiabilité suffisante pour détecter l'oncologie de la prostate à un stade précoce. Les statistiques des études PSA annuelles, en cas de croissance anormale de l'antigène dans les analyses de patients, peuvent également être utiles pour déterminer le moment d'apparition de la maladie.

Pour les tests sanguins de PSA, vous devez utiliser les services de tout laboratoire. En raison de la spécificité des technologies d’analyse utilisées dans divers laboratoires, il est possible d’obtenir des résultats avec une grande dispersion instrumentale, qui ne garantissent pas une «couture» sans heurts.

Les résultats de l'analyse qui tombent dans la zone grise ou dépassent sa limite supérieure incitent le médecin à renvoyer le patient à une analyse secondaire avancée du PSA, comprenant la détermination du taux d'antigènes libres. Dans le cas où des résultats de PSA répétés sont obtenus, indiquant la probabilité d'un cancer de la prostate, le patient est envoyé pour une biopsie. Cette analyse fournit une vérification histologique du diagnostic et vous permet de choisir une méthode adéquate de traitement du patient.

Pour surveiller l'état du patient, comme dans le cas du traitement médicamenteux et chirurgical, une répétition cyclique des tests sanguins pour le PSA est utilisée. En cas de traitement médicamenteux, le programme de prélèvement sanguin pour le PSA est déterminé par la nature et la fréquence d'utilisation des médicaments. La fréquence des analyses de PSA après une prostatectomie radicale est de 3 mois. Le taux de PSA après le retrait du cancer de la prostate est généralement compris entre 0,1 et 0,4 ng / ml. La préservation de ces valeurs tout au long de l’année indique une rémission complète de la maladie.

Les véritables causes du cancer de la prostate n'ont pas encore été établies par la médecine. Chaque homme devrait être conscient du risque de contracter cette maladie. Un mode de vie sédentaire, le tabagisme et la consommation d'alcool peuvent provoquer une hyperplasie de la prostate, mais pas le cancer. Dans le même temps, il convient de rappeler que cette maladie peut être traitée grâce à sa détection précoce. Par conséquent, la seule méthode pour le vaincre est la prévention, la prévention et encore une fois la prévention.

Décoder l'analyse du PSA chez l'homme

Le PSA (antigène spécifique de la prostate, antigène spécifique de la prostate) est une protéine (protéine), une enzyme produite par les cellules de la glande de la prostate (désignée ci-après par «RV»). Il remplit la fonction de diluer et de réduire la viscosité du sperme, affecte la fertilité masculine.

La définition du PSA dans le plasma sanguin revêt une grande importance en urologie moderne. Ses niveaux les plus élevés sont déterminés dans le liquide séminal. L'enzyme peut entrer non seulement dans le secret du pancréas, mais aussi dans les capillaires qui alimentent le tissu glandulaire et se trouvent dans le plasma sanguin.

C'est grâce aux concentrations plasmatiques que le dépistage du cancer du pancréas chez l'homme est possible.

L'augmentation de la concentration en antigène spécifique de la prostate est associée non seulement au risque de cancer de la prostate, mais également à de nombreuses autres pathologies. Son niveau augmente avec l'adénome de la prostate, la prostatite.

Pour la première fois, la méthode a été introduite dans la pratique médicale en 1986. Les schémas habituels de diagnostic de la pathologie de la prostate ont été révisés.

Depuis lors, les méthodes de détermination de l'antigène spécifique de la prostate ont évolué, leurs forces et leurs faiblesses ont été identifiées. Le suivi de sa concentration permet non seulement de sélectionner un groupe de patients nécessitant une biopsie, mais également de contrôler l'efficacité du traitement.

La prostate est un petit organe musculo-glandulaire, qui est normalement comparable en taille avec une noix.

La prostate fait partie du système reproducteur masculin, située dans le petit bassin, sous la vessie, devant le rectum. Il entoure la section initiale de l'urètre [1,7].

1. Caractéristiques de l'antigène spécifique de la prostate

L'antigène spécifique de la prostate dans sa structure est une glycoprotéine composée de 237 acides aminés, 4 branches latérales glucidiques, adoptant une conformation spécifique utilisant de multiples liaisons disulfure.

Il s'agit d'une sérine protéase neutre, une enzyme dont la fonction est similaire à celle d'autres protéases impliquées dans le processus de coagulation du sang.

La principale fonction enzymatique est la dégradation des protéines du liquide séminal des séminogélines I et II, ce qui conduit à la liquéfaction et à la diminution de la viscosité du sperme. Toutes les informations sur la structure de cette protéine se trouvent dans le gène, qui est localisé sur le chromosome 19.

2. Endroits aux concentrations de PSA les plus élevées

Normalement, le PSA est synthétisé par les cellules épithéliales de la prostate et sécrété dans le liquide séminal. Sa concentration la plus élevée est déterminée dans le stroma de la glande.

Pour pénétrer dans la circulation sanguine, l'antigène spécifique de la prostate doit subir une série de barrières physiologiques (membrane basale des glandes prostatiques, stroma de la glande, endothélium des capillaires).

Un certain nombre de processus pathologiques (cancer du pancréas, inflammation aiguë de la prostate, traumatismes) peuvent entraîner la rupture des barrières naturelles et augmenter la concentration de glycoprotéines dans le sang.

La prostatite bactérienne aiguë peut être accompagnée d'une augmentation du PSA. Cependant, les taux d'enzymes sont normalisés après un traitement anti-inflammatoire et antibactérien adéquat.

Le massage de la prostate, l'équitation, le vélo, les squats, les soulevés de terre peuvent également entraîner une augmentation du contenu de l'enzyme dans le sang.

Ses faibles concentrations sont déterminées dans les glandes urétrales, l'endomètre, le tissu mammaire normal, les glandes salivaires, l'urine des hommes et des femmes. La définition du PSA dans le plasma chez les femmes peut être associée au cancer du sein, du poumon, de l’utérus, du rein.

3. PSA libre, lié et commun

Le PSA libre, le fPSA (PSA libre) est le principal indicateur pour le diagnostic et le traitement du cancer de la prostate. Cependant, dans l'intervalle allant de 4 à 10 ng / ml (c'est-à-dire légèrement au-dessus de la norme), 75% des hommes n'ont pas d'oncologie, ce qui réduit la spécificité de cet indicateur.

Par conséquent, pour poser un diagnostic chez un patient particulier, il est nécessaire de réaliser une biopsie en moyenne chez 4 hommes présentant des valeurs de fPSA élevées.

Dans le cancer du pancréas, l'augmentation du PSA total (tPSA, PSA total) est principalement due à sa fraction complexe de cPSA (complexée, liée). Dans l'adénome, on observe une augmentation principalement de la fPSA.

Par conséquent, le ratio PSA libre / total est maintenant appliqué: le ratio fPSA / tPSA est inférieur chez les patients atteints de cancer de la prostate.

L’indicateur fPSA est particulièrement utile lors du suivi de patients dont les valeurs de glycoprotéines sont constamment élevées au regard des résultats négatifs de la biopsie.

Malgré la plus grande efficacité de l'analyse, celle-ci doit être combinée à un examen rectal numérique (abrégé en PRIX), ce qui permet d'accroître la probabilité de détecter un cancer.

4. Liaison aux protéines plasmatiques

La plupart des glycoprotéines se trouvent dans le plasma sanguin dans un état lié aux protéines (PSA complexé par cPSA). Seule une petite partie de l'enzyme est à l'état libre (PSA libre).

La cPSA est associée à l'alpha-2-macroglobuline (A2M) et à l'alpha-1-antichymotrypsine (A1AXT) du plasma, les deux principaux inhibiteurs des sérine protéases plasmatiques.

Contrairement au plasma, dans l’éjaculat la majeure partie de la fraction libre (fPSA), sa concentration est de 1 mg / ml. Dans l'état associé à A1AXT, le PSA maintient 2 épitopes à l'état libre, ce qui permet des études immunologiques.

Lorsque le PSA se lie à l'A2M, tous les épitopes sont masqués aux anticorps, ce qui rend difficile le diagnostic immunologique de cette fraction de l'enzyme liée.

5. Pharmacocinétique

La demi-vie du PSA a été étudiée chez des patients après une adénomectomie et variait de 2 à 3 jours. La disparition complète des protéines du plasma sanguin a pris 14 à 20 jours. [2]

Indications pour l'analyse:

  1. 1 Dépistage du cancer de la prostate chez les hommes de plus de 50 ans.
  2. 2 Surveillance des patients atteints d'adénome.
  3. 3 Surveillance de l'efficacité du traitement de la prostatite.
  4. 4 Surveillance des patients cancéreux, détermination de la récurrence de la maladie, présence de métastases à distance.

6. Dépistage du cancer de la prostate

Le dépistage de l'oncologie parmi de larges populations d'hommes a permis un diagnostic précoce et opportun du cancer.

Un test sanguin pour le PSA ne prend pas beaucoup de temps et peut réduire la fréquence des cancers avancés. Dans le diagnostic et le traitement de toute oncologie, il est important d'identifier la maladie à un stade précoce.

Malheureusement, le cancer à ses débuts n’est pas accompagné d’une clinique prononcée. Contrairement à l’HBP (augmentation de la partie centrale de la prostate et compression de l’urètre, entraînant des symptômes de miction, besoin accru d’uriner, en particulier la nuit, affaiblissement du flux urinaire) symptômes.

Une petite tumeur est difficile à diagnostiquer avec le DRE. Avant l'introduction généralisée de l'analyse, un examen standard était effectué avant la biopsie. Au moment du diagnostic, des métastases à distance ont été détectées chez 70% des patients.

Depuis l'introduction de la technique, la proportion de patients métastases à d'autres organes a été réduite à 3%, tandis que chez 75% des patients, il n'était pas possible de déterminer le cancer par palpation.

La plupart des urologues déterminent la nécessité d'un dépistage en fonction de l'âge, des symptômes, de l'histoire de la vie (avec hérédité accablée, des recherches sont effectuées plus tôt), des résultats de l'examen du patient. Souvent, les patients eux-mêmes consultent leur médecin pour une demande d’analyse. [3]

7. Antigène spécifique prostatique et HBP

Comme nous l'avons dit, le contenu de PSA dans l'adénome de la prostate augmente. Pourquoi est-ce que cela se passe?

La plupart de cette protéine est synthétisée par les glandes prostatiques de la zone de transition de la prostate. Cette zone se développe avec une hyperplasie bénigne (HBP).

La zone périphérique, dans laquelle une tumeur est localisée dans 8 cas sur 10, ne produit qu'une faible quantité de PSA. Les déviations approximatives de l'indicateur à l'adénome sont établies: augmentation de 0.12 ng / ml sur chaque gramme de glande. [4]

8. Préparation pour l'analyse

Une prise de sang est prise à jeun. La préparation de l’étude inclut une exception 7 jours avant la collecte de sang de toute intervention traumatique de la prostate:

  1. 1 cyclisme.
  2. 2 équitation.
  3. 3 soulevé de terre.
  4. 4 squats.
  5. 5 examen rectal des doigts.
  6. 6 Massage de la prostate.
  7. 7 Cystoscopie.
  8. 8 coloscopie.

Le sang provenant de la veine est centrifugé, le plasma obtenu, qui doit être séparé du sédiment des éléments formés dans un délai de 120 à 180 minutes et fait l'objet d'une étude.

S'il n'est pas possible d'effectuer l'analyse dans l'intervalle de temps spécifié, le plasma est congelé à une température comprise entre -20 ° C et -70 ° C.

Des anticorps mono- ou polyclonaux sont utilisés pour déterminer le niveau de PSA. Ensuite, l'interprétation des valeurs obtenues est effectuée.

9. Facteurs influençant le PSA

La principale limitation de l'utilisation de l'antigène spécifique de la prostate dans la différenciation de l'oncologie du pancréas est une augmentation similaire de la performance dans d'autres conditions pathologiques (HBP, prostatite).

La protéine PSA est produite par les cellules normales, hyperplasiques et néoplasiques du pancréas, mais les cellules cancéreuses synthétisent 10 fois plus d'enzymes par rapport à la masse du pancréas.

9.1. Tissu hyperplasique et relation épithélio-stromale

L'interprétation des résultats peut varier selon le degré d'hyperplasie et le rapport épithélial-stromal. La majeure partie de la protéine est produite dans la zone de transition de la prostate.

Seule une petite quantité de protéines est synthétisée dans la zone périphérique de la glande où se développe un cancer de la prostate dans 8 cas sur 10. Le cancer qui se développe dans la zone de transition de la glande s'accompagne d'une augmentation marquée du PSA.

Les cellules de l'adénocarcinome de bas grade perdent leur capacité à synthétiser une enzyme. Pour cette raison, la concentration de PSA peut être faible chez certains patients atteints d'un cancer avancé.

9.2. Facteurs pharmacologiques

Certains médicaments peuvent influer sur la concentration plasmatique de glycoprotéine:

  • Finastéride, dutastéride - inhibiteurs de la 5-a-réductase pris par les patients atteints d’HBP. Les médicaments de ce groupe peuvent entraîner une diminution de moitié du taux global de PSA dans les 180 jours suivant le traitement. Pour cette raison, chez les patients atteints d'hyperplasie bénigne de la prostate, il est nécessaire de mener des études répétées 60 à 90 jours après le début du traitement afin d'établir un nouveau point de départ à partir duquel l'augmentation du niveau de l'enzyme peut être mesurée.
  • Les médicaments qui affectent le niveau de testostérone dans le sang. L'augmentation de la testostérone dans le plasma sanguin entraîne une augmentation de la concentration de l'enzyme.
  • L'éjaculation augmente le PSA. Chez 7 hommes sur 50 âgés de 50 ans et plus, le PSA plasmatique a augmenté de 41% dans les 60 minutes qui ont suivi l'éjaculation.

9.3. Manipulations urologiques

Les maladies non cancéreuses de la prostate, ainsi que les manipulations urologiques, entraînent une augmentation du PSA. La prostatite aiguë, asymptomatique et chronique, la rétention urinaire s'accompagnent de son augmentation.

En règle générale, l'examen de la glande n'est pas accompagné de modifications de la concentration plasmatique de l'enzyme, mais son niveau augmente de manière significative après son massage (jusqu'à 2 fois) [5, 7].

La cystoscopie, la stadification du cathéter urinaire, l'échographie transrectale peuvent parfois être accompagnées d'une légère augmentation du PSA.

Une biopsie entraîne une augmentation du PSA en moyenne de 7,9 ng / ml dans les 5 minutes suivant la manipulation (environ 24 heures). Le temps nécessaire à la normalisation de l'indicateur est de 2 à 4 semaines.

Après l'éjaculation, le taux d'antigène spécifique de la prostate revient à un nombre normal dans les 2 jours. Après l'élimination de la rétention urinaire, la teneur en glycoprotéines est réduite de 50% dans les 24 à 48 heures.

Dans la prostatite bactérienne aiguë, la concentration plasmatique de PSA dépend de l'efficacité du traitement. Pour cette raison, l'indicateur est utilisé pour contrôler l'efficacité de l'antibiothérapie.

9.4. Race et age

Le risque de cancer de la prostate chez la population noire est plus élevé que chez la population blanche [6]. Le taux augmente avec l'âge et est associé à une hyperplasie bénigne.

Ensuite, parlons du décodage de l’analyse. Les limites normales du PSA total - de 0 à 4,0 ng / ml, ne tiennent pas compte des modifications du volume de la prostate liées à l'âge. Oesterling a proposé un tableau des variations d'âge des normes.

Tableau 2 - Les normes de PSA total (antigène spécifique de la prostate) en fonction de l'âge. Pour voir, cliquez sur la table

10. Surveillance de l'efficacité du traitement

Selon la dynamique du PSA après l'ablation chirurgicale de la glande, une rechute locale et métastatique peut être séparée.

La récidive tumorale peut être présumée lorsque: la détection du PSA dans le sang, avec sa croissance au cours de l'année qui suit une chirurgie, l'indicateur du temps de doublement pendant 6 mois ou moins. Les mêmes caractéristiques peuvent être applicables à la radiothérapie.

Depuis l’introduction du test sanguin pour le PSA, la détection précoce du cancer du pancréas a fait un bond. En soi, le PSA ne permet pas une séparation exacte entre pathologie bénigne et maligne.

Pour un diagnostic précis, un examen supplémentaire du patient est toujours requis. L'interprétation des résultats ainsi que la désignation de nouveaux examens doivent être effectuées par un urologue.