Principal
Massages

Existe-t-il de nouveaux traitements pour l'adénome de la prostate?

Beaucoup d'hommes âgés s'intéressent à tout ce qui est nouveau dans le traitement de l'adénome de la prostate. Cela est dû au fait qu'il s'agit d'une des maladies masculines les plus courantes. Ces dernières années, l'âge moyen des patients a tendance à diminuer. Par conséquent, les méthodes de traitement sont en constante amélioration, devenant moins traumatisantes et plus efficaces. Nous allons discuter ci-dessous de la manière dont l'adénome est traité à notre époque.

Méthode d'observation dynamique

C'est la méthode la plus simple utilisée dans la détection de l'adénome de la prostate. La thérapie au sens classique du terme n’est pas pratiquée.

L'observation dynamique est utilisée dans les cas suivants:

  • la maladie détectée est à un stade précoce de son développement et la croissance de la tumeur n'est pas observée, ou elle se développe lentement;
  • la maladie est chronique, mais est dans une phase de rémission profonde.

Dans ces cas, le patient doit consulter régulièrement son médecin et subir des examens périodiques. Cela est nécessaire pour ne pas rater le moment où la tumeur va accélérer sa croissance. En outre, il est recommandé aux patients d’ajuster leur mode de vie.

  • évitez de vous asseoir longtemps;
  • ne permettent pas l'hypothermie;
  • modifier le régime alimentaire de manière à éliminer la constipation;
  • abandonner les mauvaises habitudes.

Le régime alimentaire des adénomes de la prostate implique le rejet des aliments épicés et salés, des viandes fumées, des épices, des conserves, du café et des boissons alcoolisées.

Dans les cas de constipation, les laxatifs tels que le séné et l'aloès ne peuvent pas être utilisés.

0 tâche sur 13 terminée

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
  11. 11
  12. 12
  13. 13

L'inflammation de la prostate a des symptômes spécifiques. Pendant le processus inflammatoire, le fer gonfle et grossit, ce qui contribue à augmenter la miction. Si un homme présente de tels signes, vous devez immédiatement passer un test de prostatite. Ensuite, vous pourrez évaluer l'état de votre corps et rendre visite à des spécialistes à temps.

Le test de la prostate peut être fait à la maison par vous-même. En cas d’inflammation de la glande, il n’ya pas que des problèmes d’écoulement d’urine, mais la fonction érectile se détériore, ce qui entraîne une infertilité. Le diagnostic précoce de la prostatite évitera le développement de complications graves.

Vous avez déjà réussi le test auparavant. Vous ne pouvez pas l'exécuter à nouveau.

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour commencer un test.

Vous devez compléter les tests suivants pour commencer ceci:

  1. Pas de rubrique 0%
  2. Test de prostatite 0%

Tout va bien.

Vous n'avez pas de prostatite. Nous vous souhaitons de continuer à maintenir votre santé masculine!

Nous vous recommandons de consulter un spécialiste.

Les résultats du test réussi montrent que vous avez des signes modérés de prostatite. Contactez un spécialiste et passez l'examen. N'oubliez pas que la plupart des problèmes de santé peuvent être éliminés dès le début!

Un besoin urgent de consulter un médecin!

Vous avez clairement exprimé les symptômes de la prostatite. Contactez votre médecin dès que possible!

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
  11. 11
  12. 12
  13. 13
  1. Avec la réponse
  2. Avec une marque de visionnement

Avez-vous eu un malaise ou une douleur dans le périnée la semaine dernière?

  • Oui
  • Non

Avez-vous eu un malaise ou une douleur dans votre scrotum la semaine dernière?

  • Oui
  • Non

Avez-vous eu un malaise ou une douleur dans votre pénis la semaine dernière?

  • Oui
  • Non

Avez-vous eu un malaise ou une douleur abdominale la semaine dernière?

  • Oui
  • Non

La semaine dernière, avez-vous eu des signes de prostatite, tels que douleur, sensation de brûlure pendant la miction?

  • Oui
  • Non

Au cours de la dernière semaine, avez-vous eu des signes de prostatite, tels que douleur ou inconfort lors de l'éjaculation?

  • Oui
  • Non

Combien de fois au cours de la semaine passée il y a eu de la douleur ou de la gêne dans les endroits ci-dessus:

  • Ce n'était pas
  • Rarement
  • Parfois
  • Souvent
  • Habituellement
  • Compte perdu

Comment évalueriez-vous l'intensité de la douleur au moment où elles ont été perturbées sur une échelle de 1 (aucune douleur) à 10 (la douleur est insupportable).

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10

Avez-vous eu un malaise ou une douleur dans le périnée la semaine dernière?

  • N'était pas
  • Rarement
  • Parfois
  • Souvent
  • Toujours

Au cours de la dernière semaine, aviez-vous souvent envie de vider votre vessie plus de deux heures après une visite aux toilettes?

  • Jamais
  • Rarement
  • Parfois
  • Souvent
  • Toujours

Comment les symptômes de prostatite mentionnés ci-dessus affectent-ils votre mode de vie habituel?

  • Ne pas affecter
  • Presque ne pas interférer
  • Dans une certaine mesure affecté
  • Violer de manière significative le mode de vie habituel

Avez-vous souvent pensé à vos signes de prostatite au cours de la semaine écoulée?

  • Je ne pensais pas du tout
  • Presque pas pensé
  • Parfois
  • Souvent

Comment vivriez-vous si les symptômes de la prostatite ci-dessus vous dérangeaient tout au long de votre vie:

  • Je ne ferais pas attention
  • Habiterait normalement
  • Satisfaisant
  • Sentiments mitigés
  • Je me sentirais insatisfaisant
  • Très mauvais
  • Terriblement

Traitement médicamenteux

Les méthodes de traitement de l'adénome de la prostate incluent nécessairement l'utilisation d'un traitement médicamenteux. La médecine moderne dispose d'un large éventail de nouveaux outils pouvant fournir un traitement efficace de la maladie. Leur liste spécifique est déterminée sur la base du tableau clinique et des caractéristiques individuelles du patient. Les médicaments prescrits pour l'adénome peuvent être divisés en plusieurs groupes.

Ceux-ci comprennent:

  • Alpha-1 bloquants. Il s’agit d’un groupe de médicaments dont le mécanisme d’action vise à ramener le processus urinaire à la normale. Cela est dû au fait qu'ils réduisent le ton du dos de l'urètre et relâchent les muscles du col utérin, de l'urètre et de la prostate. Ces médicaments comprennent la prazozine et la tamsulosine.
  • Substances qui inhibent la 5-alpha réductase. C'est une enzyme qui aide à transformer l'hormone mâle testostérone en dihydrotestostérone. Si sa concentration dans la prostate dépasse la norme, il commence à se développer et à presser la vessie. Ainsi, les médicaments de ce groupe empêchent la croissance de l'adénome. Le finastéride et le dutastéride sont des agents efficaces de ce type.
  • Médicaments hormonaux. Ils sont conçus pour ralentir la production de testostérone, car sa quantité affecte la taille de la prostate.
  • Phytopreparations. Ce sont des médicaments à base de plantes médicinales utilisées depuis longtemps pour soulager l'enflure et l'inflammation de la prostate et de la vessie. Ceux-ci incluent le bêta-systostérol, le Cernilton et d'autres moyens.
  • Préparations de tissus animaux. Ils sont un extrait de la prostate du bétail. Ils renforcent l'immunité et contribuent à la normalisation de la circulation sanguine dans la prostate, soulagent le gonflement et l'inflammation.

Traitements non médicamenteux

Les nouvelles méthodes de traitement de l'adénome incluent de plus en plus de moyens permettant d'influencer l'évolution de la maladie sans l'aide de médicaments.

Ceux-ci comprennent:

  1. Stenting. Cette méthode vise à prévenir le rétrécissement de la lumière de l'urètre. Pour cela, un dilatateur spécial est introduit - le stent. Les stents peuvent être installés à la fois pour une durée déterminée et pour la vie.
  2. Exposition à un gonflement avec une forte fièvre. Ici, les ultrasons focalisés agissent comme source de chaleur. Des rayonnements tels que des radiofréquences ou des micro-ondes peuvent également être utilisés. Lors de l'application de cette méthode, l'émetteur d'énergie est fourni à la prostate par l'anus ou par l'urètre.
  3. Influence sur une tumeur à basse température. Cette méthode s'appelle la cryodestruction. Il est utilisé dans le cas où la maladie est difficile à détruire le tissu affecté. Un patient sous anesthésie générale reçoit une cryosonde dans l'urètre, dans laquelle de l'azote liquide est fourni. Les tissus tumoraux sont refroidis à une température de -40 ºC, ce qui explique leur mort. Afin de ne pas endommager la vessie, celle-ci est pré-vidée et remplie de gaz. La procédure de congélation de la tumeur est effectuée deux fois.
  4. Thérapie au laser. C'est l'évaporation d'un tissu de prostate endommagé avec un laser. À cette fin, un endoscope spécial à LED est inséré dans l'urètre. Le traitement au laser représente essentiellement une exposition à la chaleur. La plage de températures utilisée peut aller de 40 à 350 degrés.

Les méthodes permettant de traiter un adénome sans recourir à la chirurgie sont plus bénignes pour le patient. Le traitement avec leur aide gagne en popularité.

Traitement chirurgical

Dans le traitement de l'adénome de la prostate, la chirurgie est le moyen le plus traumatisant, mais aussi le moyen le plus efficace de se débarrasser de la maladie. Le processus de retrait chirurgical de l'adénome s'appelle une adénomectomie.

Il est des types suivants:

  • urgence - est utilisé en cas d'urgence dans les premières heures qui suivent l'entrée du patient à l'hôpital, lorsqu'il présente une rétention aiguë de l'urine;
  • retardée - l'urine est éliminée par ponction de la vessie à travers la paroi abdominale et l'opération elle-même est effectuée une semaine plus tard;
  • en deux temps - au premier stade, le patient est découpé à travers la paroi abdominale et un tube spécial de dérivation de l'urine est inséré dans l'urée, et l'adénome est finalement retiré au bout de deux mois.

Une adénomectomie en deux temps est réalisée dans les cas où l'état du patient est compliqué par la présence d'une maladie rénale et de problèmes cardiaques. Le choix d'une méthode d'intervention spécifique est déterminé par le médecin. Il est basé sur la manière dont le patient présente clairement les signes de la maladie et sur la présence de maladies concomitantes.

Méthodes de traitement de l'adénome de la prostate - chirurgical et médicamenteux. Nouveaux traitements pour l'adénome de la prostate

Contrairement à beaucoup d'autres maux, les maladies de l'urètre et de la prostate sont traitées avec succès sans intervention chirurgicale. De nouvelles méthodes de traitement de l'adénome de la prostate, basées sur les réalisations de l'urologie moderne, permettent un traitement en douceur des organes urinaires. Grâce à ces techniques, le saignement au cours de la chirurgie et après, est minime, la récupération après la chirurgie se fait beaucoup plus rapidement et sans complications.

Nouvelles façons de traiter l'adénome de la prostate

La cryodestruction

Cette méthode est considérée comme peu invasive et est réalisée en ambulatoire. La cryodestruction est attribuée aux patients atteints d'un cancer de la prostate avancé. Les indications pour la procédure sont considérées comme l'impossibilité d'appliquer la radiothérapie, âge (60 ans et plus).

La technique consiste en une double congélation / décongélation de cellules cancéreuses qui meurent sous l’influence de basses températures. L'intervention se déroule sous anesthésie générale et consiste en l'introduction d'une cryosonde dans les tissus du périnée. Pour éviter d'endommager l'urètre, une sonde chauffante y est insérée. Ensuite, de l'azote est fourni à la cryosonde pour geler la tumeur à une température de -40 degrés.

Après la formation de glace, l'azote est drainé. Ensuite, le cycle se répète à nouveau. Toute l'opération prend environ 90 à 120 minutes. À la fin de cette procédure, un cathéter décongestionnant reste dans les tissus du périnée pendant plusieurs semaines.

Stenting

Stenting - installation dans l'urètre d'un stent (cylindre en métal maillé) pour améliorer la perméabilité de l'urine à travers l'uretère. L'opération est réalisée sous anesthésie locale à l'hôpital. Tout d'abord, un cystoscope est inséré dans l'uretère, puis le stent est placé sur le ballon dégonflé, qui est gonflé et inséré dans l'uretère.

Lorsque l'endoprothèse atteint l'emplacement prévu, le ballon est dégonflé et retiré et l'endoprothèse reste en place. La structure en fil de fer (endoprothèse) ne permettra pas aux tissus de l'urètre de bloquer l'écoulement de l'urine. Parfois, l'installation est surveillée via une image vidéo. Il peut être temporaire (jusqu'à 2 semaines) et durer toute la vie (le remplacement du stent est effectué 4 fois par an).

Le stenting est une méthode efficace et non invasive de traiter l'adénome de la prostate. Mais la technique peut entraîner des complications: gonflement de la membrane muqueuse de l'urètre. Il est également possible que des infections pénètrent dans le corps. Pour éviter les effets secondaires, il est recommandé au patient de se trouver constamment sous la surveillance d'un médecin. Si nécessaire, il vous prescrira des anti-inflammatoires.

Exposition à l'énergie thermique (thermothérapie)

La thermothérapie implique une exposition à la chaleur dans une large plage de températures. Le chauffage est produit par l'exposition à un rayonnement dans le micro-ondes. Également utilisé pour chauffer les ondes radio et les ultrasons. La procédure de thermothérapie est réalisée en introduisant un radiateur dans le rectum ou l'urètre. Pour éviter la surchauffe de la membrane muqueuse des organes internes, ceux-ci sont spécialement refroidis avec des cryosondes. Les types de thermothérapie suivants sont prescrits:

Hyperthermie transrectale. Ce type de traitement consiste en des effets thermiques sur les tissus de la prostate, qui sont chauffés à une température de 39 à 70 degrés. Sous l'influence de la température, les cellules malades meurent et les cellules saines après l'opération restent viables. En tant qu'outil, on utilise une sonde équipée d'un système de refroidissement pour prévenir les dommages à la muqueuse rectale.

La thermoablation focalisée par ultrasons est réalisée au moyen d'un émetteur à ultrasons servant d'élément chauffant. L'émetteur chauffe les formations accrues sur les parois de la membrane muqueuse de l'urètre à une température située dans la plage allant de 75 à 1 000 degrés. Exposés à une température aussi élevée, les tissus endommagés de l'uretère sont détruits. Le traitement est rectal, à l'aide d'un appareil spécial.

Thérapie au laser

L'exposition à un faisceau laser est l'un des types de thérapie thermique pour le traitement de la prostate. Par évaporation laser, les tissus malades sont enlevés, les tissus sains restent intacts. La plage de température au cours de la procédure de traitement endoscopique au laser varie de 40 à 350 degrés. Pour la procédure, un endoscope est inséré dans l'urètre, auquel un faisceau laser est envoyé à travers des fils de fibres optiques.

Les principales méthodes de traitement de l'adénome de la prostate

Au cours de la période initiale du développement de la maladie, il est possible de se débarrasser des problèmes de prostate avec des mesures préventives. Même avec la progression de l'adénome de la prostate, l'observation dynamique a toutes les chances d'arrêter le développement de la maladie.

Les mesures de prévention primaire comprennent:

  • Normalisation de l'activité physique, évitement d'un régime sédentaire de longue durée
  • Prévention de la constipation
  • Normalisation du régime. Cela implique l'exclusion du régime des aliments épicés et fumés, de l'alcool.
  • En outre, afin de préserver la circulation sanguine, les médecins prescrivent des médicaments d’origine naturelle ou synthétique.

Traitement de la toxicomanie

Les médicaments prescrits par le médecin traitant appartiennent à deux catégories:

  1. Les médicaments qui éliminent les symptômes de l'adénome de la prostate.
  2. Des médicaments qui éliminent la cause de la maladie.

Traitement de l'adénome de la prostate sans chirurgie: médicaments

✓ Article vérifié par un médecin

La prostate, la prostate, est un organe non apparié des tissus musculaires glandulaires et lisses. Situé dans la partie inférieure de la cavité pelvienne sous la vessie, entre celle-ci, la paroi antérieure du rectum et la section antérieure du diaphragme urogénital. La glande englobe la partie initiale de l'urètre, sa partie prostatique ainsi que les canaux éjaculatoires.

La maladie polyétiologique résultant de la prolifération de la zone glandulaire périurétrale de la prostate est appelée adénome de la prostate. Le danger de cette maladie est qu’il est très difficile de vider correctement la vessie. Cela s'explique par le fait que l'urètre, qui est l'urine excrétée, est situé à côté de la prostate. Par conséquent, en l'absence de traitement, l'hypertrophie de la prostate serre l'urètre. Ainsi, un homme peut déclencher une maladie à un point tel qu’il n’y aura pas d’autre issue, comme le prélèvement complet ou partiel d’un organe. Afin d'éviter la nécessité d'un traitement chirurgical obligatoire, il convient de suivre le traitement conservateur approprié.

Traitement de l'adénome de la prostate sans chirurgie: médicaments

Indications de traitement

Lorsque le diagnostic d'adénome de la prostate est confirmé, il est principalement déterminé par un traitement médicamenteux conservateur. Un traitement médicamenteux peut être utilisé s'il n'y a pas de problèmes rénaux. Les indications supplémentaires pour le traitement incluent:

  • rechutes après traitement chirurgical, qui se sont manifestées avec le temps;
  • âge avancé;
  • lorsque le patient se réfère catégoriquement à une intervention chirurgicale;
  • le stade initial de la maladie et la petite taille de la prostate.

Les contre-indications constituent une violation de la fonction urinaire. En outre, vous ne pouvez pas utiliser de traitement médicamenteux, si l'urine restante est dans un volume de plus de cent millilitres. Parmi le nombre d'autres contre-indications sont:

  • la présence d'inclusions sanglantes dans l'urine;
  • en présence de pierres dans la vessie;
  • s'il y a rétention urinaire aiguë.

Qu'est-ce que l'adénome?

Attention! Après un examen approfondi, seul le médecin devrait participer au choix du traitement médical. Dans les adénomes de la prostate, l'auto-traitement est strictement interdit. Il n'est pas recommandé de prendre de l'automédication pour soulager les symptômes, car cela pourrait considérablement aggraver le tableau clinique.

Traitement de l'adénome de la prostate avec des médicaments

L'adénome de la prostate est une tumeur bénigne dans la nature. Étant donné que l'éducation est bénigne, les métastases ne se produisent pas, de sorte que la maladie peut être traitée par un traitement conservateur.

La prostate est normale et adénome de la prostate

Quel est le danger de l'adénome

C'est important! Pendant le traitement, il est impératif d'utiliser des suppositoires rectaux, qui minimisent le risque de rétention urinaire aiguë dans le corps. Ainsi, vous pouvez retarder l’opération ou l’empêcher complètement.

Traitement avec alpha bloquants

Ce groupe de médicaments est prescrit pour réduire la pression artérielle dans le corps. De plus, le flux sanguin est stimulé et les muscles de la vessie se relâchent. Ainsi, il est possible d'éliminer le symptôme d'une miction difficile.

Attention Les alpha-bloquants n'éliminent que les symptômes désagréables, mais ne peuvent pas influer sur la croissance de l'adénome, ils ne peuvent donc pas être utilisés comme médicament principal. En outre, les principaux effets indésirables sont des maux de tête et des nausées persistantes.

Parmi les alpha-bloquants émettent:

Effets de l'adénome de la prostate

Traitement par inhibiteurs de la 5-α-réductase

Si un homme est diagnostiqué avec une grosse prostate, on lui prescrit des médicaments inhibiteurs de la 5-alpha réductase. La principale caractéristique de ces médicaments est la réduction de la prostate et la réduction des symptômes. La durée du traitement dans ce cas prend plusieurs mois.

Cependant, ces médicaments ne peuvent pas toujours soulager complètement les manifestations de la maladie, car la taille de la prostate peut ne pas correspondre à des complications.

Traitement médicamenteux de l'adénome de la prostate

En outre, il existe les effets secondaires suivants:

  • maux de tête fréquents;
  • se sentir nauséeux;
  • éjaculation rétrograde.

Les principaux médicaments de ce groupe sont:

Traitement de l'adénome de la prostate

Antagonistes des récepteurs muscariniques

Traditionnellement utilisé pour traiter les troubles urinaires, dont la cause réside dans la violation de l'innervation de la vessie. Le principe fondamental de leur action est une violation de la conduction le long des fibres du système nerveux parasympathique et, par conséquent, une diminution de la sévérité des troubles de la phase cumulative.

Les médicaments les plus courants sont les suivants:

Vidéo - Traitement de l'adénome de la prostate sans chirurgie

Recommandations générales

Après le diagnostic de l'organisme et l'évaluation du tableau clinique par un spécialiste, un traitement médical est sélectionné individuellement. Il est nécessaire que le patient lui-même prenne très au sérieux le traitement de l'adénome de la prostate et n'utilise aucun médicament controversé de manière indépendante.

Par exemple, sur Internet, vous pouvez trouver beaucoup de publicité, ce qui garantit une aide rapide et précise pour soigner l'adénome de la prostate. Il y a un médicament très populaire utilisé. Cependant, peu de gens savent que cet outil est utilisé exclusivement en médecine vétérinaire et il n’ya pas peu de cas de mort d’animaux après le traitement du TSA. Certains patients ayant pris ce médicament affirment agir sur l’effet placebo. Le traitement traditionnel de l’adénome de la prostate n’a pas d’effets secondaires aussi graves et n’est pas nocif pour la santé. Il est donc préférable de ne pas expérimenter avec des médicaments annoncés inexplorés.

Traitement de l'adénome de la prostate avec des compléments alimentaires

Tous les médicaments sont choisis par le médecin traitant, car certains médicaments peuvent avoir un effet secondaire, qui est bien pire pour le patient que les symptômes de l'adénome. N'oubliez pas que pendant la période de traitement, il est nécessaire d'être constamment sous la surveillance d'un spécialiste et de surveiller les modifications de la prostate.

Pour un traitement médicamenteux ayant eu un effet rapide positif, il est recommandé de l’associer au traitement traditionnel. Il existe de nombreuses plantes à partir desquelles des teintures sont également efficaces pour affecter l'état de la prostate. Parmi eux, il convient de mentionner les plus productifs:

  1. Teinture Propolis Ce médicament est l’un des anti-inflammatoires les plus puissants pour les adénomes de la prostate. Pour préparer une bougie rectale, vous aurez besoin de 50 grammes de propolis, alcool (200 millilitres). La propolis est évaporée dans de l'alcool, puis 0,2 gramme de la substance préparée est ajouté et ajouté au beurre de cacao. Chaque nuit, une telle bougie est insérée dans le rectum. La durée du traitement sera d'un mois avec un cycle répété.
  2. Teinture d'écorce de tremble. Il est nécessaire d'insister 100 grammes de matière première sèche sur 200 millilitres d'alcool ou de vodka pendant quatorze jours. La teinture finie est prise trois fois par jour, vingt gouttes, diluée dans de l'eau. L'outil est pris pendant une demi-heure avant les repas. La durée du traitement est de trois semaines.

N'oubliez pas que même les herbes médicinales peuvent être contre-indiquées. Par conséquent, chaque méthode de traitement doit être coordonnée avec un spécialiste.

Nouveaux traitements pour l'adénome de la prostate

Aucun des hommes du sexe fort n’est protégé de l’adénome de la prostate - ce diagnostic est posé à un homme sur deux âgé de plus de 50 ans. Malgré l’abondance des traitements médicamenteux et non médicamenteux, de nouvelles méthodes de traitement de l’adénome de la prostate sont de plus en plus utilisées. Ils présentent un certain nombre d'avantages par rapport aux méthodes traditionnelles et traditionnelles, mais des procédures médicales et un équipement spécial sont nécessaires pour les exécuter.

Nos lecteurs recommandent

Notre lecteur habituel s'est débarrassé de PROSTATITIS, une méthode efficace. Il a vérifié lui-même - le résultat est à 100% - l'élimination complète de la prostatite. C'est un remède naturel à base de miel. Nous avons vérifié la méthode et décidé de vous le recommander. Le résultat est rapide. METHODE EFFICACE.

L'efficacité des méthodes modernes de traitement de l'adénome

L'adénome de la prostate est une tumeur bénigne se développant et se développant sur le sol du composant stromal de la glande de la prostate. En conséquence, il existe des nœuds qui pressent l'urètre et empêchent la vidange normale de la vessie. En outre, la maladie gâche la vie intime.

Presque tous les moyens de se débarrasser de l'hyperplasie bénigne de la prostate sont chirurgicaux. Toutefois, si l'opération est inacceptable et si la maladie en est à ses débuts, le médecin a le droit de prescrire un traitement médicamenteux, ce qui peut ne produire qu'un effet symptomatique.

L’efficacité des méthodes modernes peu invasives de traitement de l’adénome de la prostate dépend du stade de la maladie, du bien-être général du patient et des contre-indications. Une méthode donne de bons résultats au stade initial et l'autre est efficace dans la forme avancée d'adénome de la prostate.

La compétence du médecin, son expérience et ses connaissances dans le domaine du traitement de la maladie jouent bien sûr un rôle important, mais cela dépend en grande partie de la clinique où le patient est traité. Le fait est que les centres médicaux régionaux n’ont même pas une idée des dernières méthodes inopérantes de traitement d’une maladie et qu’il n’ya rien à dire sur la pratique. Si les qualifications du personnel soignant et du chirurgien soulèvent de sérieuses préoccupations, ne vous y exposez pas. Il est préférable de contacter la clinique centrale ou de consulter plusieurs spécialistes.

Variétés de techniques

Toutes les techniques mini-invasives impliquent l’utilisation de sondes ou d’antennes par lesquelles les sites tissulaires affectés sont affectés. Les plus populaires sont les méthodes suivantes:

  • stenting - installation de l'endoprothèse dans l'urètre;
  • cryodestruction - impact sur le site de la maladie des températures extrêmement basses;
  • traitement au laser - utiliser un laser pour enlever un néoplasme;
  • thermothérapie - traitement des tissus à haute température;
  • embolisation - blocage des vaisseaux qui nourrissent la tumeur.

Chacune des méthodes présentées comporte des indications et des contre-indications; il est donc impossible de dissimuler au médecin traitant les caractéristiques de votre corps, les médicaments pris et les maladies que vous subissez, car cela aurait une incidence sur la guérison.

Il est important de se rappeler qu’une opération réussie n’est pas un traitement curatif. Vous devez suivre un régime alimentaire spécial et mener une vie saine pour que le corps puisse faire face à la maladie plus rapidement et récupérer. En outre, l'attitude postopératoire correcte et l'utilisation de médecines douces réduisent le risque de récidive. Il est recommandé de boire des extraits médicinaux et de faire du fitovanochki.

Stenting

Le traitement de l'adénome de la prostate par stent consiste à placer l'endoprothèse dans l'urètre - dans sa partie la plus étroite. Cette méthode chirurgicale fournit une invasion minimale. L'endoprothèse (stent) est installée pour une période longue ou courte, en fonction des objectifs poursuivis. Le patient peut porter des endoprothèses à long terme pour toute la vie, et des endoprothèses temporaires sont utilisées pour rétablir l'écoulement normal de l'urine.

Le patient se sent soulagé par l'expansion de la lumière de l'urètre, qui devient trop étroite avec la maladie. Par conséquent, lors de la pose d'un stent, l'urodynamique se normalise et l'urine cesse de s'accumuler dans la vessie. Ce fait, à son tour, réduit le risque de maladies associées, par exemple la cystite due à l'urine stagnante et la multiplication de bactéries sur les parois de la membrane muqueuse.

Cependant, le stent a des effets secondaires. Avec l'incompétence du personnel médical ou par hasard, une infection peut pénétrer dans l'urètre. En outre, le stent peut se déplacer ou endommager l'urètre lors de l'installation, ce qui conduit parfois à une hématurie - apparition de sang dans l'urine.

La cryodestruction

Le principe de la cryodestruction consiste à utiliser des températures ultra basses sur les zones touchées. Ainsi, les cellules pathogènes cessent de croître et le tissu est détruit. Avec l'aide de la cryothérapie, on peut guérir de nombreuses maladies, y compris le cancer. Les indications d'utilisation sont également graves. En règle générale, la cryothérapie est utilisée pour soigner les patients présentant une fistule vésicale suprapubienne - elle perturbe le flux normal de l'urine et il est extrêmement difficile de corriger la situation. Une anesthésie générale est administrée au patient, puis le médecin insère une cryosonde dans l'urètre. De l'azote liquide y est introduit et les tissus sont refroidis à -40 ° C, puis meurent par hypothermie. Avant la procédure, il est nécessaire de vider la vessie et de la remplir de gaz afin de ne pas endommager l’organe. Dans ce cas, la congélation de la tumeur est réalisée en deux étapes.

Il existe trois types d’exposition aux basses températures:

  • endoscopique;
  • sur la vessie ouverte;
  • aveugle.

En cas de cryodestruction à l'aveugle, le médecin insère le dispositif dans l'anus et le fait passer dans le rectum sans nécessiter d'assistance supplémentaire. Le seul guide pour lui est une bosse sur l'appareil. Le médecin détermine le moment où l'appareil atteint la prostate à l'aide de ce tubercule, mais chaque homme a une structure différente. En conséquence, l'organe peut être situé plus près ou plus loin en fonction du patient particulier. Ce fait rend la cryodestruction à l'aveugle un peu risquée. En outre, avant la procédure, le patient doit faire un lavement.

La chirurgie sur la vessie ouverte est un peu comme une méthode d’exposition aveugle au froid, car la région de la prostate est atteinte aveuglément, mais la voie à suivre pour parvenir à des changements. Parmi les avantages de cette méthode, on peut distinguer l’installation de drainage en latex ou en caoutchouc, à l’aide de laquelle les tissus morts quittent la zone touchée.

La méthode endoscopique est parfois appelée laparoscopie. Son avantage réside dans la possibilité d'un examen détaillé des tissus affectés et, par ailleurs, dans l'impact sur la zone touchée avec une grande précision. On peut en conclure que la cryodestruction endoscopique ne traite que les zones nécessaires et ne nuit pas aux tissus voisins. Ainsi, les muqueuses des organes ne sont pas soumises au traitement par le froid.

Traitement au laser

Le laser a un effet thermique sur la partie touchée de la prostate. Pour administrer le rayonnement aux tissus envahis, un endoscope doit être inséré dans l'urètre. Dès que le faisceau laser entre en contact avec le tissu de la prostate, de la chaleur est libérée. C'est une méthode de traitement peu invasive, utilisée en premier lieu pour guérir les patients prenant des anticoagulants.

Laser holmium habituellement utilisé. Le faisceau laser est envoyé à la prostate, puis il est configuré. Après cela, le tissu envahi est coagulé (combiné).

En fonction de la température définie, divers effets thérapeutiques sur les tissus affectés se manifestent:

  • plus de 40 ° C: les propriétés de la protéine changent - elle se dénature;
  • environ 60 ° C: la protéine coagule (coagule);
  • au-dessus de 100˚С: modifications de la structure du tissu;
  • au-dessus de 250˚С: les tissus deviennent carbonisés et meurent;
  • 350 ° C: le tissu dans la zone à traiter est immédiatement retiré.

Le laser est une méthode efficace de guérison du patient dans 80% des cas. Il est également très sûr, car les infections risquent moins de pénétrer dans le corps par l’urètre. Cependant, une procédure unique est indispensable et vous devrez la répéter. De plus, il existe un besoin de cathétérisme de la vessie.

Thermothérapie

L'exposition à des températures élevées pour le traitement de maladies n'est pas une innovation absolue dans la pratique médicale. Trois traitements sont utilisés pour traiter l'hyperplasie bénigne de la prostate:

La source d'influence thermique est le rayonnement ultrasonore, hyperfréquence ou radiofréquence. La force d'exposition à la chaleur est contrôlée par logiciel et est ajustée en fonction du type de thermothérapie. La source d'énergie est rapprochée de l'organe malade par le rectum ou l'urètre. Afin de ne pas endommager la membrane muqueuse des organes, un système de refroidissement est intégré à l'appareil.

L'hyperthermie implique de chauffer à 45 ° C, tout en étant une méthode plutôt douce de traitement d'une maladie. Sa dignité est la sécurité pour les tissus environnants.

En thermothérapie, le travail est effectué à des températures plus élevées par rapport à l'hyperthermie. En raison de l’effet des températures élevées sur les tissus voisins, la division cellulaire s’arrête et une nécrose partielle se produit. Également bloqué les récepteurs alpha-adrénergiques, ce qui permet de réduire l'activité des muscles lisses du col de la vessie et d'éliminer les difficultés liées à l'écoulement de l'urine. La chaleur atteint la région de la prostate grâce à une antenne rectale refroidie, de sorte que la membrane muqueuse n'est pas perturbée.

L'ablation thermique est un autre type de traitement thermique dans lequel le régime de température dépasse 70 ° C. La zone de nécrose de la prostate devient plus large. En outre, il existe un risque de lésion périfocale des tissus voisins. L'impact est émis par l'émetteur, qui est introduit par voie rectale. Cette méthode est généralement utilisée dans la complication d'un adénome de la prostate - obstruction de la vessie.

Il convient de noter que les types de thermothérapie ne guérissent pas la maladie - ils luttent contre les symptômes, à savoir une miction difficile.

Méthode d'embolisation

L'essence de cette méthode est de bloquer les vaisseaux associés à la région de la prostate. Cette méthode de traitement mini-invasive provoque la diminution de l'adénome à lui-même, alors que le maintien de la vie des cellules cesse. Par conséquent, l'oxygène et les nutriments ne pénètrent pas dans les tissus.

Le travail sur l'occlusion vasculaire doit être effectué par un chirurgien endovasculaire compétent, car il s'agit d'un travail de «bijouterie». Nécessite également un équipement spécial - appareil angiographique. Selon le schéma d'action, l'embolisation est similaire à la coagulation, mais la différence réside dans la façon dont les vaisseaux se chevauchent.

Souvent, l'embolisation est utilisée en complément de la thérapie principale, si elle ne provoque pas d'amélioration de l'état du patient. En outre, cette méthode peut constituer une alternative à toute autre méthode de traitement, car le patient peut présenter des contre-indications ou devenir allergique aux médicaments ou à d'autres méthodes de traitement invasif.

La médecine moderne est constamment engagée dans la recherche sur le traitement des tumeurs, tant malignes que bénignes. Les méthodes de traitement mini-invasif sont activement utilisées pour traiter l'adénome de la prostate, mais avant de les prescrire, vous devez effectuer un diagnostic complet. Il est nécessaire de déterminer le stade de la maladie, les contre-indications et les meilleurs traitements.

Qui a dit qu'il est impossible de guérir la prostatite?

VOULEZ-VOUS PROSTATE? Déjà beaucoup d'outils essayés et rien n'a aidé? Ces symptômes vous sont familiers:

  • douleur persistante dans le bas de l'abdomen, le scrotum;
  • difficulté à uriner;
  • dysfonctionnement sexuel.

Le seul moyen est la chirurgie? Attendez et n'agissez pas par des méthodes radicales. La prostatite peut être guérie! Suivez le lien et découvrez comment un spécialiste recommande de traiter la prostatite.

Un nouveau traitement très efficace contre l'adénome de la prostate a été mis au point.

La nouvelle méthode est peu invasive: l'intervention se fait par voie urétrale sous anesthésie locale.

23/10/2013 à 15:54, vues: 27440

L'adénome de la prostate est la cause la plus courante de traitement chez l'homme chez l'urologue. Il existe de nombreuses méthodes de traitement de cette maladie, et dans plusieurs cliniques aux États-Unis, la plus récente est en cours d’essai - la destruction de tumeurs à l’aide de la vapeur.

Dans l'arsenal des urologues, il existe de nombreuses méthodes de traitement de l'hyperplasie bénigne de la prostate - le médecin choisit la plus efficace d'entre elles pour chaque cas particulier, en fonction du stade de la maladie et de la localisation de cette tumeur bénigne dans le tissu glandulaire.

Actuellement, un essai d'une nouvelle méthode a été démarré dans 15 cliniques américaines, avec lesquelles 200 hommes seront guéris de cette maladie.

Bien que cette méthode soit totalement nouvelle en termes de caractéristiques de base, elle ressemble beaucoup à celle de l'électrovaporisation transurétrale de la prostate, à la différence que la destruction des tissus en excès ne se fait pas avec des électrodes, mais avec un jet mince de vapeur à haute température.

La méthode est peu invasive - l’intervention est réalisée en passant par l’urètre sous anesthésie locale.

Le médecin insère un cathéter dans l'urètre du patient, à travers lequel une fine canule est insérée pour percer les parois de l'urètre et accéder au tissu adénome.

A l'avenir, une aiguille sous pression libère de la vapeur d'eau, dont la température est d'au moins 100 ° C. Un médecin a besoin de 8 à 10 secondes pour détruire le tissu tumoral. Lorsque cela se produit, la destruction de vaisseaux sanguins supplémentaires qui alimentent l'adénome en sang, ce qui élimine la récurrence de la maladie.

L'ensemble de la procédure ne prend pas plus de 30 minutes et est effectué en ambulatoire, rapporte health-ua.org.

Le principal avantage de cette méthode est l’absence de perte de sang (lors d’une telle intervention, les saignements sont généralement exclus) et sa forme mini-invasive.

En cas de succès, le test peut être mis en pratique clinique en 2 ans.

Populaire dans les réseaux sociaux

  • Le plus intéressant
  • Par sujet
  • Commentaires

Laissez votre commentaire

Quoi d'autre à lire

© CJSC "Bureau de rédaction du journal" Moskovsky Komsomolets "Périodique électronique" MK.ru "

Enregistré par le Service fédéral de supervision des communications, des technologies de l'information et des communications de masse (Roskomnadzor). Certificat N ° FS77-45245 - Bureau de rédaction - CJSC "Bureau de rédaction du journal Moskovsky Komsomolets. Adresse rédactionnelle: 125993, Moscou, 1905, 7 e avenue, Bld. 1. Téléphone: +7 (495) 609-44- 44, +7 (495) 609-44-33, e-mail [email protected] Rédacteur en chef et fondateur - P.N. Gusev. Publicité de tiers

Tous les droits sur les documents publiés sur le site Web www.mk.ru appartiennent à la rédaction et sont protégés conformément à la législation de la Fédération de Russie.

L'utilisation des informations publiées sur le site www.mk.ru n'est autorisée qu'avec l'autorisation écrite du détenteur des droits d'auteur et avec l'hyperlien direct obligatoire vers la page à laquelle les informations ont été empruntées. Le lien hypertexte doit être placé directement dans le texte qui reproduit le document original mk.ru, avant ou après le bloc cité.

Pour les lecteurs: le Parti national bolchevique, les témoins de Jéhovah, l’Armée de la volonté populaire, l’Union nationale russe, le Mouvement contre l’immigration illégale, le secteur de droite, l’UNA-UNSO, UPA, "Trident eux. Stepan Bandera ”,“ Division Mizantropik ”,“ Mejlis du peuple tatare de Crimée ”, mouvement“ Artprepodka ”, parti politique russe“ Volya ”.
Reconnu comme terroriste et interdit: «Mouvement des talibans», «Emirat du Caucase», «État islamique» (ISIS, ISIL), Jabhad al-Nusra, «AUM Shinrike», «Frères musulmans», «Al-Qaïda au Maghreb islamique». ".

Comment guérir l'adénome de la prostate sans chirurgie

L'adénome de la prostate, ou hyperplasie de la prostate, est une tumeur bénigne qui touche principalement les hommes de plus de 40 ans. Cela semble menaçant, mais bien pire que les complications qu’il entraîne: urolithiase, insuffisance rénale, intoxication de tout l’organisme. Si la croissance de la prostate est diagnostiquée à temps, la chirurgie peut être évitée. Sur la façon de guérir l'adénome de la prostate sans chirurgie, nous allons discuter dans cet article.

Étiologie de la maladie

Avec l'âge, la production de testostérone diminue, tandis que le taux d'hormones sexuelles féminines (œstrogènes) augmente considérablement. De tels changements dans le corps affectent directement la prostate: ses tissus commencent à se développer, essayant de faire face à la charge hormonale accrue.

En règle générale, le processus pathologique dure plusieurs années, au cours desquelles une personne ne soupçonne même pas sa maladie. Les manifestations externes se développent progressivement et dépendent du stade de l'adénome.

Symptômes Stade I

La durée de cette étape varie considérablement - de l’année à 12 ans. Une hypertrophie de la prostate serre l'uretère, ce qui permet au patient d'observer les signes suivants de la maladie:

  • une légère augmentation de la miction (surtout la nuit);
  • difficulté à uriner, faible courant;
  • envie incontrôlable d'aller aux toilettes.

À ce stade, le traitement de l'adénome de la prostate sans chirurgie est indiqué dans près de 80% des cas.

Symptômes stade II

Le développement de la maladie entraîne une perturbation du fonctionnement de la vessie. Les signes externes deviennent plus prononcés:

  • l'apparition d'urine résiduelle après la vidange;
  • désir constant d'uriner;
  • changement de couleur et de consistance de l'urine (sombre, visqueux, parfois avec des impuretés du sang);
  • sensation de brûlure, douleur dans le bas de l'abdomen et dans le bas du dos pendant la miction;
  • réduction progressive de la pression urinaire;
  • réduction de la durée des rapports sexuels, éjaculation précoce, diminution ou absence de libido;
  • sécheresse, amertume dans la bouche, soif (symptôme de dysfonctionnement rénal).

Une question fréquente des patients atteints du deuxième stade de la maladie: comment traiter un adénome de la prostate à ce stade simplement et rapidement? La réponse sans équivoque des experts - en aucune manière! Le traitement peut prendre plusieurs mois. Dans certains cas, le patient nécessite une hospitalisation, moins souvent une intervention chirurgicale.

Symptômes de stade III

Le troisième stade de l'adénome de la prostate est très dangereux, car le système urinaire est complètement perturbé. Une maladie négligée est caractérisée par les symptômes suivants:

  1. pas d'urination;
  2. ne pas sentir sa vessie complètement vide;
  3. l'excrétion de l'urine goutte à goutte, sa stagnation;
  4. incontinence aiguë;
  5. douleur intense dans la région sus-pubienne;
  6. odeur d'haleine urémique;
  7. faiblesse, fatigue, apathie;
  8. muqueuses sèches (signes de déshydratation).

La maladie à ce stade n'est traitée que dans des conditions stationnaires. Si le patient ne reçoit pas d'assistance médicale urgente, le risque de complications graves (pouvant aller jusqu'à la mort) est élevé.

C'est important! Des méthodes opportunes de diagnostic et de traitement du premier et partiellement du second stade de la maladie peuvent réduire l'adénome de la prostate sans intervention chirurgicale. La décision sur l'utilisation de certaines mesures thérapeutiques est prise par le médecin après l'examen.

Traitement de l'adénome de la prostate

Le diagnostic de «tumeur bénigne» de nombreux hommes est en état de choc. Leur imagination dessine immédiatement un tableau lugubre: une table d’opération, un chirurgien avec un scalpel et des fleuves de sang. En fait, le processus inflammatoire qui peut être guéri à un stade précoce nécessite des médicaments et un traitement d'appareil.

Pharmacothérapie

Ses principaux objectifs sont de normaliser la miction et d'empêcher la croissance du tissu prostatique. Pour ce faire, utilisez les 2 principaux groupes de médicaments.

  1. Alpha-1-bloquants (Doxazosine, Tamsulosine, Terazosine, Alfuzosine). Ces médicaments détendent les muscles de la prostate et réduisent la pression exercée sur l'urètre, permettant ainsi à l'urine de la traverser librement.
  2. Inhibiteurs (bloqueurs) de 5-AP - une enzyme qui favorise la croissance des cellules tumorales. Les médicaments de ce groupe (Finastéride, Dutastéride) sont les seuls médicaments capables de réduire la taille de la glande et d'éliminer l'adénome de la prostate de manière non chirurgicale.

Des médicaments à base d'extraits de plantes sont recommandés: racine de prune africaine (Pygeum africanum), palmier rampant (Serenoa Repens), graines de citrouille (semence de Cucurbitae), etc. Si un adénome de la prostate est accompagné d'une infection, en outre prescrit une cure d'antibiotiques.

C'est important! Tous les médicaments ne peuvent être pris que s'ils sont prescrits par votre médecin.

Thérapie de matériel

Puisqu'il n'est pas toujours possible de se débarrasser de la tumeur à l'aide de certains médicaments, et afin d'accélérer le processus de guérison, un traitement physiothérapeutique peut être proposé au patient. Les activités connexes sont divisées en deux grands groupes.

Méthodes non spécifiques

Les plus courantes sont la thérapie laser et électromagnétique, ainsi que les effets sur la glande à l'aide de courants électriques. Ces procédures contribuent à:

  • augmenter la perméabilité du médicament aux tissus de la prostate;
  • stimuler les défenses de l'organisme;
  • activation de la circulation sanguine;
  • améliorer le fonctionnement du système nerveux;
  • restauration de la puissance;
  • réduire les sensations douloureuses.

Méthodes spécifiques

Ils affectent directement l'adénome de la prostate en éliminant les symptômes cliniques de la maladie et en inhibant son développement ultérieur. Soulignez les procédures les plus efficaces.

  • Cryothérapie - congélation locale de la tumeur avec de l'azote liquide. Les basses températures détruisent les cellules pathologiques, tandis que le tissu sain environnant ne souffre pas.
  • La thermothérapie à micro-ondes transurétrale consiste à chauffer la prostate grâce à un générateur spécial inséré dans l'urètre: des ondes de forte intensité provoquent la nécrose des cellules tumorales, réduisant ainsi la taille de la prostate.
  • Ablation thermique - destruction du tissu adénomateux à des températures élevées (à partir de 70 ° C).
  • L'ablation transurétrale à l'aiguille arrête la croissance et réduit le volume de la prostate en raison de l'exposition à des impulsions de fréquence radio.

Également facilité la récupération accélérée des applications de boue, des bains, des exercices spéciaux, etc.

Méthodes de médecine alternative

Parallèlement au schéma thérapeutique principal, de nombreux médecins recommandent à leurs patients d'utiliser des remèdes traditionnels et des méthodes alternatives en tant que traitement adjuvant.

Plantes médicinales

Pour réduire la gravité des symptômes de la maladie aidera les recettes suivantes.

Une décoction de coquilles de châtaigne. Pour le préparer à partir de la soirée de 3 c. zeste haché versez 600 ml d'eau bouillante. Le matin, la perfusion résultante doit être drainée puis évaporée au bain-marie jusqu'à ce que son volume diminue de exactement un tiers (jusqu'à 200 ml). Prendre 30 gouttes (environ 1 cuillère à soupe) 2-3 fois par jour avant les repas. Cours - 2 mois.

Bougies rectales de miel. Prendre 1 c. de cette substance curative, 1 oeuf et 3 c. farine de seigle, bien mélanger tous les ingrédients et former des bougies. Rangez-les au congélateur. Utilisez 2 fois par jour (le matin et avant le coucher) pendant un mois. Ensuite, prenez une pause de deux semaines et répétez le cours.

Graines de citrouille. Riche en fer et en zinc, essentiels à la santé de la prostate. Dans la matinée avant le petit-déjeuner, mangez une trentaine de morceaux ou préparez-en un délicieux: hachez une livre de graines et mélangez-les avec un verre de miel. Roulez la masse obtenue en petites boules et placez-la au réfrigérateur pendant plusieurs heures. Manger 2-3 pièces avant les repas.

Apithérapie (traitement par piqûres d'abeilles)

Le venin d'abeille contient de nombreuses substances utiles, notamment des acides inorganiques, de l'histamine et des peptides, qui ont un effet bénéfique sur les vaisseaux sanguins. En raison des effets biologiques et réflexes sur le corps, l'apithérapie:

  • améliore la miction;
  • soulage l'inflammation;
  • réduit la douleur.

Hirudothérapie (traitement avec des sangsues)

Les morsures de ces petits "vampires" peuvent considérablement accélérer le processus de guérison de nombreux patients. Dans la salive des sangsues, des enzymes uniques possèdent un certain nombre de propriétés positives, à savoir:

  • réduire la coagulation du sang et normaliser sa microcirculation;
  • éliminer la stagnation;
  • avoir un effet anti-inflammatoire et antibactérien;
  • rétablir le fonctionnement de la prostate.

Régime alimentaire pour adénome de la prostate

Aucun médicament miracle ou la dernière technique matérielle ne seront efficaces si vous ignorez certaines règles de la nutrition. Observez-les facilement et les avantages sont colossaux.

  1. Évitez les aliments gras, salés et épicés, les boissons alcoolisées.
  2. Café limite, thé fort, bonbons
  3. Essayez de faire cuire tous les plats cuits à la vapeur, à l'étouffé ou au four
  4. Mangez plus de fruits et légumes frais
  5. Incluez dans votre alimentation des protéines de haute qualité (contenues dans la viande maigre, le poisson, le poulet, les légumineuses, les produits laitiers), les soupes et les céréales.

Le traitement de l'adénome de la prostate sans chirurgie est un processus long et difficile, mais avec une approche intégrée, les chances de guérison sont très élevées. Vous bénisse!

Quelles méthodes modernes de traitement sont utilisées dans le traitement de l'adénome de la prostate?

Pendant longtemps, le traitement le plus populaire pour les adénomes de la prostate était la thérapie transrectale. Cependant, la science n’est pas en reste et les scientifiques essaient depuis de nombreuses années de trouver un moyen plus efficace de se débarrasser des tumeurs bénignes de la prostate.

  1. Surveiller les changements dynamiques qui surviennent à la suite du développement de la pathologie.
  2. Traitement avec l'utilisation de médicaments.
  3. Traitement au laser.
  4. Traitement inopérant.
  5. Opération

Chez la plupart des hommes, l'hyperplasie prostatique survient sans tableau clinique éclatant. Dans le même temps, une tumeur bénigne se développe lentement et une observation dynamique, ou attente, est donc prescrite.

L'urologue évalue régulièrement le patient et la prostate et note les modifications de l'évolution de la pathologie causées par l'utilisation de médicaments. Fondamentalement, cette approche est utilisée dans les cas où il n'y a aucune indication chirurgicale.

Traitement médicamenteux

Un traitement médicamenteux est prescrit pour les adénomes de la prostate des premier et deuxième stades. De plus, dans ce dernier cas, il n'est utilisé que dans le cas où certaines contre-indications à une intervention chirurgicale sont identifiées: la présence de maladies graves et autres. L'obstacle le plus courant à la chirurgie est la présence de comorbidités. De plus, les patients eux-mêmes refusent souvent une telle méthode de traitement.

Un traitement médicamenteux n'est pas prescrit si un patient a des calculs rénaux ou si une rétention urinaire aiguë est diagnostiquée. Il est également contre-indiqué chez les hommes présentant une insuffisance rénale.

Il faut comprendre que le traitement médicamenteux ne peut remplacer d'autres méthodes.

Selon la forme de la maladie, son stade et d'autres paramètres détectés lors du diagnostic, le patient peut se voir prescrire des phytopreparations, des médicaments hormonaux et des médicaments destinés à restaurer les zones touchées de la prostate. Également en pharmacothérapie, il est d'usage d'utiliser des inhibiteurs de la 5-a-réductase et des alpha-bloquants.

Le traitement médicamenteux prend une période assez longue: de 6 mois à la fin de la vie. En outre, pour préparer le patient à la chirurgie, les médicaments sont prescrits de manière limitée.

Comment les drogues affectent-elles le corps?

Les inhibiteurs des inhibiteurs de la 5-a-réductase sont des médicaments qui inhibent le développement de ce type d’enzyme dans la prostate. Cette enzyme est directement impliquée dans le processus de séparation du composé de testostérone avec une protéine. Le but de ce médicament empêche le développement actif de cette hormone. En conséquence, il ralentit le processus de division cellulaire et la croissance de la prostate. En outre, les inhibiteurs sont conçus pour ralentir le vieillissement du corps. L'utilisation régulière de médicaments aide à normaliser la taille de la prostate, réduisant ainsi la manifestation des symptômes.

Les inhibiteurs de la 5-a-réductase sont le traitement le plus populaire pour les adénomes de la prostate. Ils se caractérisent par une efficacité accrue et des effets secondaires rares: moins de 4% des patients se plaignent de problèmes associés à une altération de la fonction érectile.

Avec le développement de l'adénome, le nombre de récepteurs α-adrénergiques augmente constamment. À l'avenir, cela pourrait entraîner le fait qu'environ 40% des tissus de la prostate sont occupés par des éléments du muscle lisse contenant ces récepteurs. En conséquence, le tonus musculaire lisse de la vessie augmente.

Les α-bloquants inhibent le développement de ces effets. Ils réduisent le tonus des muscles lisses, normalisant ainsi le processus de miction. Malheureusement, ces médicaments ne peuvent pas arrêter la croissance ultérieure d'une tumeur bénigne.

Ce groupe de médicaments chez certains patients peut provoquer un malaise général du corps, des maux de tête et d’autres conséquences inhérentes à une intoxication.

Comme indiqué ci-dessus, la croissance et le développement de l'adénome de la prostate sont déterminés par le nombre de testostérone. Pour réduire la production de cette hormone, ou d'androgène, des préparations hormonales sont utilisées.

En pharmacothérapie, trois types de tels agents sont utilisés:

  • les bloqueurs de testostérone;
  • prévenir les effets de cette hormone;
  • type stéroïde.

Les médicaments hormonaux peuvent arrêter la croissance du tissu prostatique, mais leur utilisation à long terme entraîne de nombreux effets secondaires:

  • affaiblissement de l'attirance sexuelle;
  • puissance réduite;
  • les glandes mammaires chez les hommes augmentent de taille;
  • détérioration du coeur.

C'est pourquoi ces médicaments sont principalement prescrits pour le cancer suspecté.

En ce qui concerne les plantes médicinales, leur efficacité et leurs propriétés ne sont pas encore bien comprises. On pense que ces agents ont des propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes.

Ils sont utilisés en complément du traitement principal. Cependant, la plupart des systèmes suivis par des experts n'incluent pas les remèdes à base de plantes. La principale caractéristique de ces fonds est l’absence d’effets secondaires, à l’exception de cas individuels d’intolérance individuelle pour les composants.

Traitement non chirurgical

Stenting

Cette méthode implique l'introduction d'implants ou de stents dans l'urètre afin de maintenir la lumière. Ils sont installés à la fois pour une courte période, assurant ainsi une vidange normale de la vessie et pendant une longue période. Dans certains cas, les patients vont avec des stents toute leur vie.

Traitement thermique

Le traitement thermique consiste à exposer la prostate à des rayonnements micro-ondes et radiofréquences, ainsi qu’à des ultrasons focalisés. Une source émettant n'importe lequel de ces types de rayonnement délivre de la chaleur à travers l'urètre ou le rectum. Afin d'éviter des conséquences négatives, des dispositifs de refroidissement supplémentaires sont utilisés.

Le traitement thermique est effectué selon les méthodes suivantes:

Au cours de celui-ci, le patient ne ressent aucune gêne liée à la présence d'un objet étranger dans le canal. Ce traitement est recommandé aux patients qui présentent une irritation et une légère obstruction de la vessie.

Après la mort cellulaire, il reste une cavité dans la glande. Après la procédure, un cathéter est inséré dans l'urètre pendant cinq jours maximum. La thermoablation par ultrasons est attribuée aux hommes qui présentent un développement précoce d'adénome et une irritation de la vessie.

Les effets négatifs associés au traitement thermique comprennent:

  • douleur dans l'urètre;
  • spasmes de la vessie;
  • difformité cicatricielle de l'urètre;
  • rétention urinaire aiguë et quelques autres.

Habituellement, ces manifestations se produisent indépendamment. Dans certains cas, des médicaments contre la douleur sont prescrits.

Traitement au laser

Le traitement au laser, ainsi que le traitement thermique, implique la création d'effets thermiques locaux sur l'organe affecté, réduisant ainsi son volume. Un endoscope à LED est utilisé à cet effet. Il est injecté directement dans l'urètre, préalablement traité avec des anesthésiques.

Selon le niveau de la température fournie, certains changements se produisent dans la prostate:

Article Précédent

Prostate