Principal
Pouvoir

Examen des dernières méthodes de traitement de la prostatite: les médicaments modernes et la physiothérapie

La prévalence de la prostatite chez les hommes est très élevée. En particulier, la maladie s’applique à ceux dont l’âge dépasse 35 ans.

La médecine est au courant de cette maladie depuis longtemps, mais les méthodes thérapeutiques efficaces ne sont pas immédiatement efficaces.

Heureusement, les méthodes modernes de traitement de la prostatite permettent de remédier à ce diagnostic déplaisant dans les délais les plus brefs et avec la plus grande probabilité de succès.

Traitement moderne de la prostatite chez l'homme

Avant de commencer le traitement de la prostatite, un homme doit créer un fond favorable, ce qui facilitera le rétablissement rapide du patient.

Dans ce cas, le patient devra observer en permanence un certain style de vie, qui comprend: une activité sexuelle correcte, une alimentation équilibrée, un repos adéquat et aucune surcharge, ainsi que l’inclusion des mesures qui affecteront la cause de la maladie.

Prostate saine et prostatite

Auparavant, la prostatite aiguë était considérée comme assez grave et difficile pour traiter une maladie, mais dans le monde moderne, avec la croissance et le développement de la médecine, elle ne pose pas de problèmes majeurs aux médecins.

En règle générale, les spécialistes prescrivent un certain nombre d'antibiotiques, qui sont choisis pour chaque patient individuellement, en tenant compte de la sensibilité de la microflore pathogène. Des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, des enzymes, des vitamines, des stimulants immunitaires et d'autres activateurs de la circulation sanguine sont également utilisés

En outre, les médecins prescrivent l'utilisation de diverses techniques de physiothérapie, telles que:

Cependant, il n’est pas toujours possible de guérir complètement la prostatite et, le plus souvent, cette maladie se transforme en une forme chronique. Pour un traitement diagnostique plus efficace, un traitement complexe est appliqué et chaque patient nécessite un schéma individuel.

Les médicaments les plus efficaces

Antibiotiques et anti-inflammatoires

En cas de prostatite, les antibiotiques ne peuvent être prescrits à un spécialiste que si des tests de laboratoire confirment l’évolution de la maladie sous une forme infectieuse.

Le médecin prescrit ces médicaments individuellement pour chaque patient en tenant compte de nombreux facteurs, tels que: la durée de la prostatite, la cause de son apparition, l'activité du médicament prescrit contre l'agent pathogène, ainsi que la sensibilité personnelle à l'action d'un remède particulier.

Les antibiotiques les plus efficaces prescrits pour le traitement de la prostatite sont considérés comme tels:

Pour soulager la douleur au cours de la prostatite, divers médicaments anti-inflammatoires sont prescrits. Ces fonds ont un spectre d'action analgésique et les appliquent sous forme de bougies ou de comprimés.

Les bougies les plus couramment prescrites sont:

Anti-inflammatoires supplémentaires:

Analgésiques

Ces médicaments sont prescrits par le médecin traitant pour éliminer le gonflement de la prostate, ainsi que pour améliorer la circulation du micro-sang dans les tissus de la prostate et augmenter l'élasticité des vaisseaux sanguins.

Les analgésiques de la prostate les plus couramment utilisés sont:

  • Le diclofénac;
  • Movalis;
  • L'ibuprofène;
  • Analgin;
  • Diphénhydramine;
  • combinaison d'Analgin et de Dimedrol;
  • Mais Shpu.

Immunomodulateurs et angioprotecteurs

Les immunomodulateurs sont capables d'éliminer tout déséquilibre immunitaire dans le corps. Les moyens les plus efficaces sont les suivants:

Les angioprotecteurs sont prescrits pour stimuler les fonctions métaboliques, renforcer les parois vasculaires, fluidifier le sang et normaliser la motilité des vaisseaux.

Les médicaments les plus populaires du groupe des angioprotecteurs comprennent:

Massage de la prostate

Le massage de la prostate est considéré comme l’un des moyens les plus efficaces de traiter la prostatite. Vous pouvez ainsi établir un diagnostic, ce qui aidera à déterminer les signes d’inflammation dans cet organe.

L'essence du massage thérapeutique de la prostate consiste à éliminer la stagnation de la prostate. Le fait est que cet organe sécrète la sécrétion prostatique dans l'urètre, ce qui stagne et devient la cause du développement de divers processus inflammatoires.

Le mécanisme d’action du massage de la prostate a plusieurs effets bénéfiques:

  • régénération tissulaire. Le traitement manuel de la prostatite contribue à une régénération assez rapide des structures tissulaires;
  • prévention des complications. En raison de la stagnation du secret dans la région de l'organe, divers processus inflammatoires peuvent se produire et, à la suite de l'utilisation du massage de la prostate, un processus d'écoulement se produit, qui sert à prévenir les complications;
  • élimination des toxines ainsi que du pus. En raison de procédures de massage en présence de formes bactériennes ou virales de prostatite, du pus est libéré et les toxines sont éliminées;
  • augmenter l'immunité locale. Le massage de la prostate normalise la puissance et active également les processus de récupération de l'évacuation de l'urine du patient;
  • normalisation de la circulation sanguine. En raison des actions motrices dans la prostate, le processus de normalisation de la circulation sanguine dans celle-ci, ainsi que dans les organes du petit bassin, a lieu.

Nouvelles méthodes de thérapie matérielle

La prostatite a peur de ce remède, comme le feu!

Vous avez juste besoin de postuler.

Thérapie au laser

Le traitement au laser est utilisé lorsqu'un diagnostic de prostatite bactérienne chronique ou non bactérienne est diagnostiqué chez un patient.

Type de thérapie au laser:

  • thérapie laser externe. Ce type de traitement repose sur l’irradiation de la prostate à travers le tissu périnéal pendant trois à cinq minutes à une longueur d’onde de 0,89 µm;
  • acupuncture traitement au laser. Le laser agit sur les points d'acupuncture du corps humain, responsables du fonctionnement normal de la prostate. Ils sont situés dans la poitrine, le bas du dos, le bas de l'abdomen et le cou. L'irradiation avec ce laser est effectuée sur une période de deux à cinq minutes avec une longueur d'onde de 0,89 µm;
  • traitement intrarectal au laser. Ce traitement est effectué à l'aide de dispositifs spéciaux avec une buse insérée dans le rectum. Le rayonnement de la prostate est effectué à travers la paroi du gros intestin pendant deux minutes avec une longueur d'onde de 0,63 µm.

Cette procédure, y compris la préparation, ne prend pas plus de 15 minutes. Cela se passe comme suit: le spécialiste demande au patient de prendre une position confortable dans un fauteuil spécial, puis agit sur la prostate en fonction du type de traitement au laser. Cette procédure n'est possible qu'en présence d'une vessie pleine.

Électrothérapie

Cette méthode de traitement de la prostatite peut réduire considérablement la douleur, soulager les processus inflammatoires dans les tissus et affecter la réduction de l'œdème. En médecine moderne, les médecins utilisent le plus souvent des champs magnétiques à haute fréquence et à basse fréquence pour le traitement de la prostatite.

Dispositif d'électrostimulation de la prostate

Types d'effets des ondes magnétiques sur la prostate enflammée:

  • ondes variables. Dans ce cas, un applicateur magnétique est installé de l'extérieur et l'autre est inséré dans le rectum;
  • insertion d'un cathéter magnétique dans l'urètre.

Thérapie à l'ozone

Cette méthode de traitement est réalisée par l'introduction dans le rectum d'une solution saline enrichie en ozone.

La thérapie à l'ozone a un tel effet positif sur la prostate:

  • immunostimulant;
  • analgésique;
  • bactéricide;
  • anti-inflammatoire.

Ce type de thérapie peut être utilisé en tant que traitement indépendant et, dans divers processus inflammatoires, il est utilisé pour une thérapie complexe.

Vidéos connexes

À propos des méthodes modernes de traitement de la prostatite et de l'adénome de la prostate dans la vidéo:

La médecine moderne peut fournir au patient l’inflammation de la prostate le traitement le plus efficace. Il sera sélectionné en tenant compte des caractéristiques individuelles de l'organisme et de l'évolution de la maladie du patient. La thérapie combinée utilisant les dernières techniques et les médicaments contribue au rétablissement rapide.

  • Élimine les causes de troubles circulatoires
  • Soulage doucement l'inflammation dans les 10 minutes après l'ingestion.

Nouvelles méthodes de traitement de la prostatite: méthodes modernes

La prostatite bactérienne et aseptique chronique fait partie du groupe des maladies à problèmes en raison de la difficulté de son traitement. Malheureusement, il n’est pas toujours possible d’atteindre les résultats escomptés. Par conséquent, les anciennes approches et technologies sont constamment révisées. Leur place est prise par les nouvelles méthodes de traitement de la prostatite, qui sont généralement décrites dans le cadre de cet article.

Description générale des méthodes modernes

Sur la base du fait que la prostatite chronique est une maladie au long cours, la lutte contre celle-ci devrait être presque constante. Mais il n'y a pas toujours d'opportunité financière et de faisabilité médicale pour un traitement aussi agressif, nécessaire pour la prostatite. Après tout, les effets secondaires des médicaments puissants pour le traitement de la prostatite sont nombreux et leur utilisation à long terme affectera nécessairement l’état des autres organes. Par conséquent, les urologues modernes sont arrivés à la conclusion quant à l’importance des méthodes matérielles, de la thérapie locale et des préparations à base de plantes pour stopper le processus inflammatoire dans la prostate.

Les méthodes matérielles les plus populaires aujourd'hui sont:

  • Thérapie au laser;
  • Thermothérapie;
  • Électrostimulation endo ou transurétrale;
  • Thérapie magnétique;
  • Thermothérapie;
  • Thérapie sous vide;

Il est important de se rappeler! L’utilisation de méthodes physiques de physiothérapie normalise les relations anatomiques et physiologiques entre les structures intra-organiques de la prostate, perturbées par le processus inflammatoire, et rétablit son utilité fonctionnelle en tant qu’organe essentiel du système reproducteur. Dans le même temps, il est soit complètement éliminé, soit on minimise la nécessité de prendre des médicaments à action systémique. Des formes locales sous forme de suppositoires suffisent amplement!

Utilisation de la thérapie au laser

L'effet des rayons laser sur les tissus prostatiques et proches de la prostate provoque une amélioration de leurs processus de microcirculation et de réparation. C'est un trouble circulatoire local qui maintient des manifestations inflammatoires constantes dans la prostate. L'utilisation locale et générale des rayons laser sur les tissus mous du périnée, ou leur entrée directe par le rectum, aide vraiment à lutter contre la prostatite chronique aseptique et ses types bactériens après un traitement antibactérien.

Utilisation de l'électrostimulation

L'insertion ciblée et l'impact du courant électrique basse fréquence sur les composants des muscles lisses des conduits et des éléments acineux de la prostate contribuent à les réduire. Lorsque cela se produit, ils libèrent une sécrétion prostatique stagnante avec des cellules glandulaires détruites et des substances toxiques. C'est le composant de la stagnation du suc de la prostate et la violation de ses capacités excrétoires normales sous-tend souvent le maintien du processus inflammatoire et contribue à la reproduction de la microflore pathogène.

Options de thérapie thermique

On dit que toutes les nouvelles méthodes de traitement de la prostatite sont basées sur des principes anciens. Ceci est en partie vrai parce que les effets des températures élevées sur les tissus corporels, y compris la prostate, ont été utilisés à des fins médicinales pendant une longue période et ont été un peu oubliés. Mais dernièrement, la méthode a soufflé une "seconde vie" et, grâce au développement d'appareils modernes, elle s'est généralisée. Son principe est que les températures élevées, agissant localement sur la prostate et les tissus environnants, provoquent la destruction et le rejet des cellules défectueuses et des micro-organismes pathogènes qui y vivent longtemps. Par la suite, ils sont remplacés par des éléments cellulaires sains.

Il est important de se rappeler! Les nouvelles approches du traitement physiothérapeutique de la prostatite impliquent l'utilisation non seulement d'une de ces monothérapies, mais d'une combinaison compétente de plusieurs techniques en combinaison avec un traitement médicamenteux adéquat!

L'essence de la thérapie sous vide

Au nom de la méthode réside son essence. Et le voici: un aspirateur à vide installé sur le pénis crée une pression négative dans sa cavité. Lorsque cela se produit, l'extrusion d'un membre, qui est amené dans un état d'érection stable. Le résultat est une amélioration de l'irrigation sanguine des organes génitaux, une stimulation de l'irrigation sanguine et des capacités érectiles. La combinaison de la méthode avec le massage de la prostate ou d'autres méthodes matérielles permet d'améliorer l'écoulement du suc prostatique, soulageant les acini de la sécrétion stagnante.

La faisabilité de l'ozonothérapie

Les nouvelles méthodes de traitement de la prostatite couvrent non seulement les effets physiques sur la prostate. L'utilisation de liquides enrichis en ozone peut être attribuée à des méthodes mixtes incluant des aspects partiellement chimiques et physiothérapeutiques. Dans le rôle de milieu liquide de guérison peut être une solution saline normale, qui passe auparavant un traitement spécial pour la saturation en ozone. Pendant la procédure, cet antioxydant est administré directement dans la prostate enflammée via l'urètre. Lorsque cela se produit, la régénération des cellules affectées se produit car l’ozone stimule les processus de régénération. Les éléments non viables sont détruits.

Il est important de se rappeler! Dans la bataille pour la santé de la prostate, toutes les méthodes sont bonnes. Il n'est pas nécessaire de différer longtemps le processus de guérison. Un traitement précoce ne permettra pas à la maladie de perturber de manière permanente la structure des tissus, ce qui les aidera à récupérer plus rapidement!

Méthodes modernes de traitement de la prostate

Selon les statistiques, la prostatite affecte environ 35 à 40% des hommes en âge de travailler. Seulement dans certains cas, il se manifeste sous la forme d'un processus aigu, facilement détectable et tout à fait thérapeutique. La plupart, pour leur travail, ne prêtant pas attention aux symptômes mineurs, deviennent immédiatement les «propriétaires» de maladies chroniques. Dans ce cas, seules les méthodes modernes de traitement de la prostatite peuvent aider. Considérez-les plus en détail.

Types de thérapie

Le traitement de la prostatite peut être conservateur et opérationnel. Sous le premier comprendre:

  • l'usage de drogues;
  • méthodes des effets de la physiothérapie (y compris les derniers développements dans ce domaine);
  • exercices thérapeutiques;
  • massage de la prostate;
  • Traitement Spa.

Le traitement chirurgical n’est utilisé que si l’homme a demandé l’aide médicale au moment où le tissu de la prostate est complètement mélangé à la cicatricielle, il ne peut plus remplir sa fonction, il ne fait que presser les organes du système urinaire.

Thérapie conservatrice

Dans le traitement de la prostatite, la pharmacothérapie et la physiothérapie constituent une étape importante. De plus, cette section inclut des techniques qui impliquent certaines interventions dans les tissus des glandes. Pour obtenir un effet maximal et ne pas simplement ralentir le processus de durcissement de la prostate, toutes les méthodes énumérées ci-dessous doivent être combinées.

Traitement médicamenteux

  • Thérapie antibactérienne. Puisque dans la plupart des cas, la prostatite est provoquée par la flore bactérienne, il est impossible de se passer d'antibiotiques pour enrayer ses manifestations. Ils ne sont nommés qu'après confirmation du processus bactérien en cours dans la glande. L'urologie moderne utilise le céfotaxime, la ciprofloxacine, la ceftriaxone, la tétracycline, l'urotraktine, le céfépime pour traiter l'inflammation de la prostate
  • Des médicaments appelés «bloqueurs des récepteurs alpha-adrénergiques» sont prescrits pour détendre les muscles de la vessie et de l'urètre, lesquels, par contact direct avec la prostate enflammée, sont spasmodiques, entraînant ainsi des douleurs mictionnelles. Pour le traitement de la prostatite, la tamsulosine est généralement prescrite, ce qui entraîne un minimum d’effets secondaires, mais la térazosine et la doxazosine peuvent être utilisées. La nomination d'alpha-bloquants est une méthode relativement nouvelle de traitement de la prostatite.
  • Agents non stéroïdiens. Ces médicaments pour le traitement de maladies telles que la prostatite sont tout simplement nécessaires: ils soulagent non seulement la douleur caractéristique, mais réduisent également le niveau d'inflammation de la glande. Ils prennent ces médicaments uniquement avec des agents antimicrobiens.
  • Les médicaments qui améliorent le travail des veines pelviennes, ce qui réduit la congestion dans les tissus de la prostate. C'est "Eskuzan", "Venoruton".
  • Pour améliorer la perméabilité des capillaires de la prostate sont nommés "Trental", "Curantil".
  • Afin d'améliorer la microcirculation, des bougies à la belladone, à l'ichtyol et à l'anesthésine seront utilisées.
  • Pour activer leurs propres forces de protection, utilisez des médicaments dérivés de la prostate: "Prostatilen", "Raveron".
  • À des taux élevés d'œstrogènes dans le sang d'un homme souffrant de prostatite, des médicaments hormonaux sont utilisés - des analogues d'hormones sexuelles masculines, par exemple Organon, dont la dose est choisie par un médecin.

Physiothérapie

  • L'effet sur le champ magnétique de la prostate à travers la peau. L’essence de cette méthode est d’améliorer la nutrition des cellules de la glande, de stimuler ses propres défenses et d’accroître également le taux d’élimination de ses produits de décomposition de ses tissus. La magnétothérapie améliore la pénétration d'antibiotiques et de préparations pour améliorer la circulation sanguine vers les îles glandulaires.
  • La thérapie par micro-ondes de la prostatite conduit à la libération de substances biologiquement actives dans les tissus, qui bloquent la transmission des impulsions de douleur de la prostate. Il sera également chaud pendant la procédure, en élargissant les capillaires, pour améliorer le trophisme des tissus.

Autres traitements efficaces et nouveaux de la prostatite:

  • Stimulation électrique de la glande avec un courant de faible intensité. Étant donné que les principales composantes d’un organe sont les cellules musculaires, lorsqu’elles sont exposées à un courant, elles se contractent, «comprimant» son secret congestif de la glande. L'électrode pendant cette procédure de traitement de la prostatite est alimentée par l'urètre.
  • Thérapie au laser. Les tissus entourant la glande sont irradiés avec un laser de faible intensité. Cela réduit la viscosité du sang qui coule dans la glande, améliore le flux de sécrétions inflammatoires et contribue à la dissolution des microthrombi, qui altèrent la circulation dans les tissus.
  • La thérapie sous vide est utilisée uniquement avec la méthode précédente. Sur le pénis, portez un ballon dans lequel il n'y a pas d'air. Ainsi, il se produit une érection, à laquelle les vaisseaux du pénis sont éclairés au laser, améliorant ainsi le flux sanguin dans cet organe.

Fait! Si le massage de la prostate est effectué en conjonction avec une thérapie sous vide, ce traitement de la prostatite est déjà appelé phlodécompression. En même temps, en activant la circulation sanguine dans la glande et en augmentant le volume des corps caverneux du pénis, on parvient à une amélioration et même à une restauration complète de la puissance.

  • La thérapie à l'ozone traite également la prostatite. Parallèlement, un fluide stérile enrichi en ozone est injecté dans l'urètre jusqu'au niveau de la prostate.

Glande de massage

Cette technique a récemment été incluse dans la liste des traitements obligatoires de la prostatite. Appliquez-le pour éliminer la stagnation dans la glande, accélérez l'élimination des produits de l'inflammation par les systèmes veineux et lymphatique. Elle est réalisée uniquement lorsque le processus bactérien aigu disparaît (afin de ne pas propager l'infection au plus profond de la prostate).

Ce massage est effectué par la méthode du doigt, à travers le rectum du patient. Effectue son urologue.

En guise d'alternative au doigt, il existe un massage au laser vibromagnétique, qui peut être utilisé sans crainte de propagation de l'infection sur toute la longueur de la glande. Dans ce cas, la combinaison de la vibration, du champ magnétique et du rayonnement laser a "massé" le faisceau neurovasculaire, qui fournit une nutrition à la glande. De cette façon, la microcirculation est améliorée, de meilleures conditions sont fournies pour le drainage des conduits de la glande.

Phytothérapie

Pour améliorer le métabolisme de cette glande, les experts recommandent d'utiliser le pouvoir de la nature, y compris des herbes contenant du zinc, du sélénium, des vitamines D et E. Ces substances se trouvent dans des plantes telles que le millepertuis, l'ortie, le plantain, la bardane, le calamus, la réglisse,. Il est nécessaire de prendre non seulement des décoctions de ces herbes à l'intérieur (après avoir consulté l'urologue traitant), mais aussi de les utiliser pour remplir les bains, qui seront pris par un homme chez qui on a diagnostiqué une prostatite.

De nombreux médecins recommandent le thé monastique pour la prostatite tous les jours!

Injection de cellules souches

La prostatite chronique peut être traitée avec l'introduction de cellules souches. Introduits directement dans le tissu de la glande, ils en reçoivent les signaux et se déplacent là où ils sont nécessaires. Là, ils commencent à se diviser, se transformant en cellules prostatiques saines.

Acupuncture

Cette méthode, utilisée par la médecine orientale depuis plusieurs siècles, s'est révélée efficace même si la prostatite se développe chez l'homme moderne. Ce type de traitement est effectué uniquement par des spécialistes de l'acupuncture. L'effet thérapeutique est obtenu en incluant des points biologiquement actifs sur le corps d'un homme, qui normalisent la circulation de la prostate.

Hirudothérapie

La méthode de traitement de la prostatite avec des sangsues donne de bons résultats: les substances sécrétées par ces vers contribuent à:

  • améliorer la microcirculation;
  • réduire le gonflement des glandes;
  • éclaircissement du sang.

Lors du traitement de la prostatite, des sangsues s'imposent dans la région proche de l'anus. La durée du traitement est de 5 séances, tenues 1 fois en 3-4 jours.

Traitement chirurgical

Pour améliorer le flux de sécrétion stagnante de la glande, des méthodes endoscopiques sont utilisées lorsque, sous le contrôle d'un équipement vidéo spécial, des cylindres de petit diamètre sont introduits dans les canaux de la prostate. Selon eux, le suc de la prostate coulera librement sans s'accumuler dans les tissus de l'organe.

Fait! Le traitement radical n'est utilisé que si la prostatite est déjà retrouvée à son dernier stade irréversible, lorsque les tissus glandulaires et musculaires normaux sont remplacés par du tissu cicatriciel (apparition d'une sclérose organique).

Dans ce cas, sous anesthésie générale, un appareil spécial inséré dans l'urètre atteint la glande et en élimine les parties qui pincent le tractus urinaire. Après un tel traitement, un traitement hormonal substitutif est prescrit à un homme.

Ainsi, la prostatite est une maladie qui, pour obtenir un bon effet, nécessite l'utilisation de différents types de traitement dans le complexe. Un médicament dans ce cas ne suffit pas.

Il convient de noter que les remèdes populaires ne font que compléter les méthodes modernes de traitement de la prostatite, ils sont utilisés en période d'exacerbation.

Méthodes modernes et efficaces de traitement de la prostatite chronique

La prostatite chronique est une maladie d'étiologie inconnue, qui affecte un grand nombre d'hommes. Le traitement optimal de la prostatite chronique de catégorie III / syndrome de douleur pelvienne chronique (CP / CPPS) est inconnu. Au cours des dernières années, les recherches sur la compréhension, la classification et le traitement de la prostatite chronique et de la SPPC ont considérablement augmenté. Le traitement standard consiste généralement en une longue série d'antibiotiques, bien que des essais cliniques bien planifiés n'aient pas prouvé leur efficacité. Les stratégies de traitement récentes qui ont démontré une efficacité certaine comprennent: les alpha-bloquants, les anti-inflammatoires, les actions hormonales, la phytothérapie (quercétine, pollen d'abeille), la thérapie physique et le traitement de la douleur chronique. Une approche multimodale progressive peut être efficace pour la plupart des patients atteints de cette maladie grave.

Pour le traitement de l'adénome de la prostate, il est important de réduire l'apport liquidien au coucher, de modérer la consommation de produits contenant de l'alcool et de la caféine et de s'y tenir.

La prostatite chronique reste une sorte de mystère en urologie. Depuis sa description en 1968 et les premières tentatives de classification 10 ans plus tard, cet état contient encore de nombreuses hypothèses et peu de données fiables. Toutefois, l’étude sur la prostatite a considérablement augmenté au cours des 10 dernières années, ce qui a entraîné l’apparition de méthodes de traitement fondées sur des données probantes. Cet examen portera sur les dernières avancées en matière de méthodes de traitement mises au point pour le traitement de la prostatite de catégorie III / CPPS par le US National Institutes of Health. La prostatite de catégorie III (appelée auparavant prostatite ou prostatodinia non bactérienne) est déterminée par des symptômes persistants de douleur dans les zones pelvienne et génitale et par le besoin urgent d'uriner sans signes d'infection des voies urinaires.

Mesures générales de soutien pour la prostate

Bien que l'efficacité des essais cliniques n'ait pas été démontrée, il est souvent conseillé aux hommes atteints de prostatite chronique / CPPS d'éviter les aliments épicés, la caféine, l'alcool et les bains sessiles. La question de l’éjaculation est controversée, certains hommes évoquant l’exacerbation des symptômes, alors que d’autres évoquent leur réduction par une éjaculation régulière. Le stress est également fortement associé à la SPPC. En effet, selon une étude bien conçue, Ulrich et al., Ont rapporté que l'augmentation du stress pendant 6 mois après l'examen médical était associée à une douleur plus intense et à une perte de capacité de travail pendant 12 mois. Sur la base de ces résultats, les médecins conseillent souvent de réduire le stress. Il est important de noter que la réduction du stress peut contribuer à une diminution de la capacité et de la réponse à la douleur. En outre, les hommes atteints de prostatite chronique / CPPS sont plus susceptibles de souffrir de maladies neurologiques et mentales que les patients du groupe témoin.

Médicaments antimicrobiens

Dans une certaine mesure, il est possible que des infections bactériennes soient impliquées dans l'étiologie de l'évolution naturelle de la prostatite chronique / maladie CPPS. Même si des bactéries uropathogènes se développent chez une minorité de patients atteints de prostatite chronique / CPPS, l’antibiothérapie est la méthode de traitement la plus couramment prescrite. Il est important de noter qu'il n'y a pas de différence dans les résultats des analyses de l'urine et du liquide de la prostate chez les hommes atteints de CPPS et d'un groupe témoin ne présentant aucun symptôme.

Les médicaments lipophiles qui ont un pKa élevé sont les meilleurs pour pénétrer dans le tissu de la prostate. Ce groupe comprend les quinolones, les macrolides et les sulfamides. Sur la base du profil pharmacocinétique, les quinolones sont les médicaments préférés pour traiter les patients atteints de prostatite chronique / CPPS. D'un point de vue microbiologique, leur large spectre (chlamydia, mycoplasmes, ainsi que bactéries à Gram positif et à Gram négatif) couvre également la plupart des agents uropathogènes. Dans des essais contrôlés sans placebo, l'efficacité clinique de la ciprofloxacine, de la lévakine et de la loméfloxacine chez des patients atteints de prostatite de catégorie II (bactérienne chronique) a été prouvée. Malheureusement, ni la lévakine ni la ciprofloxacine n'ont montré une plus grande efficacité que le placebo dans un essai contrôlé randomisé chez des hommes atteints de CPPS. Les macrolides, tels que l'azithromycine ou la clarithromycine, pénètrent également bien dans la prostate. Il a été rapporté que ces médicaments avaient été utilisés avec un certain succès chez les hommes atteints de prostatite chronique / CPPS, mais pas dans le cadre d'essais contrôlés randomisés. En relation avec les résultats mentionnés ci-dessus, une analyse critique du traitement de la prostatite chronique / CPPS, parmi laquelle il existe un traitement antibiotique, peut être trouvée dans la base de données de la revue systématique Cochrane, et les données disponibles n'appuient pas encore l'utilisation d'antibiotiques pour la prostatite chronique / CPPS.

L'effet positif observé des antibiotiques dans certaines études peut s'expliquer par l'effet placebo ou le mécanisme d'action de leurs substances constitutives, sans lien avec leur activité antimicrobienne. Les antibiotiques tels que les fluoroquinolones et les macrolides ont un puissant effet anti-inflammatoire, quelle que soit leur action antimicrobienne. Il est également difficile de savoir si les bactéries se multiplient dans la prostate dans un environnement protégé par un biofilm, car cela pourrait affecter le choix des antibiotiques.

Malgré ces controverses, les antimicrobiens restent le traitement le plus couramment utilisé chez les patients atteints de prostatite chronique / CPPS. Bien qu'il semble que certains patients atteints de prostatite chronique / CPPS présentent une amélioration clinique du traitement par antimicrobiens, leur utilisation à long terme sans la présence confirmée d'une infection ou d'une amélioration symptomatique est déraisonnable.

Massage de la prostate et éjaculation

Avant l'avènement d'un large éventail d'antimicrobiens, le massage de la prostate constituait le traitement principal des patients atteints de prostatite. Mécaniquement, le massage de la prostate peut aider à drainer la prostate bloquée et à augmenter la pénétration d'agents antimicrobiens dans la glande. Il peut également détruire le biofilm bactérien ou masquer les points déclencheurs neuromusculaires le long du côté de la paroi pelvienne. Dans une étude non contrôlée, le massage de la prostate 2 à 3 fois par semaine pendant 4 à 6 semaines avec un traitement antibiotique simultané donnait un effet clinique chez les patients atteints de prostatite chronique / CPPS. L'éjaculation fréquente produit des résultats similaires. Il a également été démontré que 40% des patients atteints de prostatite chronique / CPPS ayant reçu des antibiotiques et un massage de la prostate ont présenté une amélioration clinique à long terme, en particulier s’il n’y avait pas de sécrétion importante de la prostate à la première visite ou si la culture de la prostate restait positive malgré des antibiotiques adéquats.

Alpha-bloquants dans le traitement de la prostatite chronique

Les patients atteints de prostatite chronique / CPPS présentent également souvent des symptômes de voies urinaires inférieures, à la fois obstructifs et irritants. En outre, des preuves urodynamiques d'obstruction infra-vésicale sont présentées chez certains de ces patients. Certains de ces patients présenteront également des signes d'hypertrophie du col de la vessie, obtenus à l'aide d'ultrasons, accompagnés d'un débit urinaire obstructif. Cependant, une miction dysfonctionnelle n'est probablement pas le facteur dominant chez la plupart des hommes souffrant de prostatite chronique / CPPS et l'utilisation du test urodynamique chez les patients atteints de prostatite chronique / CPPS n'a pas été largement reconnue. Les alpha-bloquants peuvent également être directement liés à la douleur. Il a été démontré que l’inflammation de la prostate entraînait des modifications substantielles de la perception de la douleur dans la moelle épinière par la médiation du P, et que ces modifications étaient bloquées par la tamsulosine. Il est important de noter que la présence de symptômes urinaires ne correspond pas à une diminution de la douleur chez les patients traités par alpha-bloquant du SDRC.

Une étude bien conçue portant sur l'alfuzosine a été réalisée sur des patients atteints de prostatite chronique / CPPS et a montré une amélioration légère mais statistiquement significative du classement des National Institutes of Health des États-Unis. L'effet n'était apparent qu'après plusieurs mois de traitement et disparaissait à l'arrêt du traitement. Les résultats obtenus avec le traitement à la tamsulosine sont mélangés. Une étude a montré un effet significatif, et une autre n'a montré aucun effet comparé au placebo. La dernière étude négative utilisait une durée de traitement plus courte et impliquait des hommes qui n'avaient pas été aidés dans le passé avec un traitement alpha-bloquant. Dans une autre étude, la térazosine est supérieure au placebo. Jusqu'à ce que les derniers essais majeurs soient terminés, il semble raisonnable d'essayer de traiter les patients atteints de prostatite chronique / CPPS pendant 3 à 6 mois avec des alpha-bloquants.

Anti-inflammatoires pour la prostatite

Il y a de plus en plus de preuves que l'inflammation joue un rôle important dans la prostatite chronique / CPPS. En effet, des taux élevés de cytokines inflammatoires, de faibles taux de cytokines anti-inflammatoires interleukine-10, d'espèces réactives de l'oxygène et d'endorphines ou de prostaglandines étaient associés à un diagnostic ou à des symptômes graves chez les patients atteints de prostatite chronique / CPPS par rapport au groupe témoin. Il est possible que l'infection bactérienne initiale provoque une dérégulation de la réponse inflammatoire.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés depuis longtemps dans la prostatite chronique. Dans une étude non contrôlée, les suppositoires de kétoprofène ou de nimésulide par voie orale ont montré une certaine efficacité chez les patients atteints de prostatite chronique / CPPS. Il existe une étude bien conçue, à l'aveugle et contrôlée par placebo, sur les anti-inflammatoires chez les patients atteints de prostatite chronique / CPPS, dans laquelle un faible effet a été observé. Malheureusement, le médicament utilisé, le rofécoxib, a été volontairement retiré des ventes par son fabricant. Les corticostéroïdes ont également de puissants effets anti-inflammatoires et, dans une petite étude non contrôlée, la prednisone a été efficace pour soulager les symptômes chez les patients atteints de prostatite chronique / CXTB. Il est nécessaire de bien peser les avantages et les risques de l’utilisation de stéroïdes dans le traitement des patients atteints de prostatite chronique / CPPS, ainsi que leurs nombreux effets secondaires. Certains agents phytothérapeutiques, dont il sera question plus tard, peuvent prévenir l’inflammation.

Activité hormonale

L'effet des androgènes sur le développement de la prostate, ainsi que l'effet de la privation d'androgènes, est bien connu. Dans une étude non contrôlée sur des hommes atteints de prostatite chronique / CPPS, l'utilisation de finastéride a entraîné une amélioration significative et à long terme des symptômes. Dans une étude randomisée contrôlée par placebo, dans laquelle le finastéride est associé à d'autres traitements, les symptômes se sont légèrement améliorés. L'effet, cependant, était faible et les auteurs ne recommandent pas la monothérapie au finastéride, sauf si un composant important de l'HBP est présent. Les agents phytothérapeutiques, dont nous parlerons plus loin, peuvent agir par le biais de mécanismes similaires.

Chirurgie et traitement mini-invasif

Bien qu'il n'y ait aucune indication spécifique apparue lors du traitement de patients atteints de prostatite chronique / CPPS, l'opération n'a pas joué un rôle important dans son traitement. Dans les années 1980, il était courant d'essayer de réaliser une résection «transurétrale» radicale de l'adénome, avec des résultats mitigés, mais elle n'est plus recommandée pour les patients atteints de prostatite chronique / CPPS. Avec l'avènement du traitement mini-invasif, les options chirurgicales ont été réexaminées. Des études ouvertes ont montré que l'ablation transurétrale à l'aiguille (AIT) présente des avantages pour les hommes atteints de prostatite chronique / CPPS. Cependant, une étude fictive et contrôlée n’a démontré aucune efficacité de l’AIT chez les hommes atteints de prostatite chronique / CPPS. La thérapie transurétrale par micro-ondes (TMT) est une autre approche peu invasive. Elle a été étudiée chez des hommes atteints de prostatite chronique / CPPS et son efficacité a été constatée dans des études non contrôlées. La principale question est de savoir si la température élevée utilisée dans le traitement de l'HBP est nécessaire dans le traitement de la prostatite chronique / CPPS et si la nécrose de la prostate entraînera une augmentation de la composante inflammatoire dans cet état. Des études contrôlées fictives sont nécessaires avant que ces méthodes puissent être recommandées pour un usage quotidien.

Méthodes traditionnelles de traitement de la prostatite chronique

Manifestement non satisfaite de la méthode médicale «standard» de traitement de la prostatite chronique / CPPS, un grand nombre de patients cherchent de l'aide en dehors des méthodes traditionnelles. Par exemple, l’acupuncture a été rapportée comme étant efficace chez les patients atteints de prostatite chronique / CPPS, mais aucune de ces études n’a été contrôlée de manière adéquate.

La phytothérapie est une autre alternative aux médicaments allopathiques. Le traitement à base de plantes est répandu et populaire dans les maladies urologiques, d’autant plus qu’il existe des preuves solides de troubles de la prostate. Les exemples incluent: herbes chinoises, extrait de thé vert, quercétine, sereno de palme et pollen d'abeille. Malheureusement, toutes les études ne sont pas correctement contrôlées.

Les extraits de pollen d'abeille sont considérés comme efficaces dans divers états de la prostate en raison de leurs effets anti-inflammatoires et anti-androgènes perçus. Dans une étude ouverte, 90 patients ont reçu un comprimé de Cernilton N trois fois par jour pendant 6 mois. En excluant les patients présentant des facteurs de complication anatomique (rétrécissement de l'urètre, sténose du col de la vessie ou calculs de la prostate) ayant réagi de manière minimale au traitement (un patient sur 18 avait présenté une amélioration), 36% des patients restants se sont débarrassés des symptômes, tandis que 42 autres % ont trouvé que les symptômes avaient été atténués. Dans une étude randomisée à double insu avec un extrait de pollen différent (Prostat / Poltit), les chercheurs ont signalé une amélioration clinique significative par rapport au groupe placebo. Palm Serenaa est probablement le composé phytochimique le plus couramment utilisé pour traiter les affections de la prostate. On pense en particulier qu’il fonctionne avec un mécanisme anti-androgène et anti-inflammatoire, qui a été testé dans une étude ouverte sur des patients atteints de prostatite chronique / CPPS. Cependant, aucune plus grande efficacité que le placebo n'a été trouvée.

La quercétine, un bioflavonoïde polyphénolique, est couramment trouvée dans le vin rouge, le thé vert et les oignons. C'est un composé biologiquement actif doté de propriétés anti-inflammatoires bien prononcées. Il peut, par exemple, inhiber la reproduction de cytokines pro-inflammatoires supposées être associées à l'étiologie de la prostatite chronique / CPPS, telles que le facteur de tumeur nécrosée et l'interleukine-8. Dans une étude prospective randomisée, à double insu, contrôlée par placebo, 500 mg de quercétine ont été administrés deux fois par jour pendant 4 semaines chez des patients atteints de prostatite chronique / CPPS. Les patients traités par la quercétine ont présenté une amélioration significative par rapport au groupe placebo. Lors de l'utilisation de prostaglandine E2 dans la sécrétion de la prostate en tant que marqueur substitut de l'inflammation de la prostate, il a été découvert par la suite que la quercétine réduisait de manière significative l'inflammation de la prostate.

Traitement de la douleur neuromusculaire et chronique

Les patients atteints de prostatite chronique / CPPS se plaignent souvent de douleurs et de spasmes des muscles du plancher pelvien. Ainsi, on peut s’attendre à ce que les traitements visant à la relaxation de ces groupes musculaires et à la bonne utilisation des muscles pelviens puissent être bénéfiques. Malheureusement, peu d'essais cliniques de grande envergure ont été publiés et les données provenant de petites études sont disponibles. Par exemple, le biofeedback de la thérapie physique et la «reconversion» du plancher pelvien entraînent une amélioration significative chez les hommes atteints de prostatite chronique / CPPS. Dans une autre étude, la libération myofasciale de points de déclenchement et la «reconversion» du plancher pelvien peuvent également conduire à une amélioration significative, selon le National Institutes of Health des États-Unis, et peuvent également améliorer la fonction sexuelle chez les hommes atteints de prostatite chronique / CPPS. En outre, une étude fictive et contrôlée menée auprès d'hommes atteints de prostatite chronique / CPPS a montré que la thérapie électromagnétique pouvait améliorer de manière significative un index sur l'échelle d'évaluation des symptômes de la prostatite du patient et que la plus grande amélioration des symptômes était associée à une réduction de la douleur. L'amitriptyline et la gabapentine peuvent être utiles pour le traitement de la douleur chronique et des douleurs musculaires. Elles ont été utilisées avec un certain succès dans le traitement de patients atteints de prostatite chronique / CPPS.

Traitement des calculs dans la prostate

Le rôle de la calcification de la prostate n'est pas clair dans l'étiologie de la prostatite chronique / CPPS. En effet, des calculs ont été trouvés chez de nombreux hommes âgés sans symptôme lors d'une échographie transrectale. Cependant, la plus grande calcification est souvent associée à des symptômes chez les hommes jeunes. Récemment, les nanobactéries ont attiré l'attention en raison de leur implication possible dans la biominéralisation. Dans le traitement médicamenteux des nanobactéries et des calculs de la prostate, il a été démontré que les patients qui n'étaient pas aidés par le traitement traditionnel de la prostatite chronique / CPPS amélioraient considérablement leurs résultats à l'échelle des National Institutes of Health après un tel traitement. Cette méthode doit encore être testée avec des études contrôlées par placebo.

Conclusions sur les méthodes modernes de traitement de la prostatite

Au vu des données actuelles, nous préconisons un examen complet des patients, suivi d’un traitement mixte. Lors du traitement d'un patient, un traitement antibiotique de 2 à 4 semaines est raisonnable, mais ne doit pas être poursuivi si les cultures sont négatives et si les symptômes ne s'améliorent pas. Si les cultures sont négatives, nous utilisons une combinaison d'alpha-bloquants (tamsulosine, alfusosine) et de phytothérapie anti-inflammatoire (quercétine et pollen d'abeille, par exemple, 1 capsule Q-Urol (Farr Labs, Santa Monica California) deux fois par jour) pendant 6 heures. -12 semaines. Si cela ne vous aide pas, nous utilisons un traitement neuromusculaire, tel que le traitement physique des muscles pelviens, avec de l'amitriptyline ou de la gabapentine. Pour les patients qui ne répondent pas au traitement traditionnel, mais selon les résultats de l'échographie ont des calculs dans la prostate, nous utilisons un traitement antinanobactérien, par exemple, Calciclir. Chez une minorité de patients qui ne sont pas aidés par ces méthodes de traitement, il est conseillé de les renvoyer à un spécialiste de la douleur.

Nouvelles méthodes modernes de traitement de la prostatite

Un groupe de maladies sous un seul nom

À la télévision, ils «tordent» souvent une publicité quand un homme se rend aux toilettes plusieurs fois par nuit et propose diverses excuses pour la cacher. Elle pose un diagnostic et le matin, elle apporte déjà un paquet de médicaments de la pharmacie. Le problème de la prostatite est résolu - tout le monde est heureux! Lorsque les hommes battus recherchent de nouvelles méthodes modernes de traitement, il convient de rappeler qu’elles doivent être complètes et fondées sur une compréhension claire de la cause du problème. Et la recherche ne devrait être effectuée qu'avec un bon urologue. Une collection complète d'anamnèse, des études de laboratoire microscopiques et bactériologiques, la palpation rectale permettent d'établir le tableau clinique et de développer des tactiques d'intervention.

Nos lecteurs recommandent

Notre lecteur habituel s'est débarrassé de PROSTATITIS, une méthode efficace. Il a vérifié lui-même - le résultat est à 100% - l'élimination complète de la prostatite. C'est un remède naturel à base de miel. Nous avons vérifié la méthode et décidé de vous le recommander. Le résultat est rapide. METHODE EFFICACE.

La prostatite est appelée maladies inflammatoires de la prostate, avec des symptômes similaires, terminée. Mais les traitements nécessitent une approche différente. La classification étiologique la plus simple divise la pathologie en deux groupes: infectieux (non spécifique et spécifique) et stagnant. La classification pathogénétique prend en compte la transmission de l'infection et les effets sur la prostate. Étant donné que cet organe est en contact étroit avec l'urètre, il est interconnecté avec les systèmes circulatoire et lymphatique. Toute défaillance pathologique de ces organes se reflète dans la prostate.

Remède à la maison éprouvé pour augmenter la POTENCE:

  • résultat incroyable
  • faible coût
  • sécurité complète
  • ne provoque pas de dépassement.
  • hématogène;
  • urinogenny;
  • lymphogène;
  • allergique;
  • échange
  • mécanique;
  • produit chimique

Tactique uniforme

Le traitement moderne de la prostatite repose sur des principes généraux:

  • si une inflammation bactérienne est détectée, un traitement antibactérien est prescrit;
  • prévention de la stagnation par intervention médicale et stress physique;
  • intervention immunologique obligatoire à différents degrés d'intensité en fonction du facteur pathogénétique;
  • le patient est soulagé de troubles de la miction en lui prescrivant des bloqueurs α₁-adrénergiques, ainsi que des douleurs provoquées par des anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • La phytothérapie et les méthodes de physiothérapie sont utilisées pour éliminer l’inflammation chronique de la prostate.

Malgré les difficultés de diagnostic et de traitement de la prostatite chronique, cette maladie ne présente aucun danger pour la vie du patient. Ceci est utilisé par les commerçants de la médecine, offrant aux patients un traitement long, coûteux et non bénéfique. Santé génésique des hommes menacés de complications liées à la prostatite: abcès, cellulite. Ces processus peuvent être irréversibles et doivent être traités chirurgicalement.

En développant un schéma thérapeutique, vous devez faire attention au mode de vie du patient:

  • la promiscuité;
  • vie sexuelle épisodique ou son absence;
  • hypodynamie avec intempérance alimentaire et alcool.

L'effet thérapeutique sera extrêmement court ou nul si les perturbations comportementales susmentionnées persistent.

Traitement anti-infectieux

Un traitement antibiotique est indiqué pour les maladies inflammatoires aiguës et chroniques. Seuls les dosages et les méthodes d'administration de médicaments dans le corps diffèrent. Avec la prostatite congestive, également appelée syndrome inflammatoire de la douleur pelvienne chronique, les antibiotiques sont également prescrits à des fins prophylactiques.

Dans les processus aigus, des doses élevées d'antibiotiques sont administrées par voie intraveineuse, sans tenir compte de l'étiologie de la maladie (fluoroquinolones et céphalosporines de la troisième génération), jusqu'à la disparition de la forte fièvre. Ils poursuivent le traitement avec des comprimés d'antibiotiques, une série de traitements pouvant aller jusqu'à 6 semaines après le début du traitement, sélectionnés en fonction de la sensibilité au micro-organisme.

Lors du choix d'un remède pour le traitement de maladies chroniques de la prostate, les fluoroquinolones sont préférées. Ils pénètrent bien dans la glande et sont absorbés. Ils agissent non seulement contre la majorité des micro-organismes gram-négatifs, mais également contre les ureaplasmas et la chlamydia. La norfloxacine, la péfloxacine et la ciprofloxacine sont souvent utilisées. Si les fluoroquinolones ne vous aident pas, prescrivez une association d'amoxicilline, de clindamycine et d'acide clavulanique. Si vous suspectez une infection à chlamydia, les tétracyclines (Doxycycline, Metatsiklin) vous aideront. Avec l'utilisation à long terme d'antibiotiques, il est nécessaire de soutenir le corps avec les vitamines B, l'acide folique et l'acide ascorbique, les médicaments antifongiques, le pantothénate de calcium. Il faut se rappeler que si les antibiotiques sont utilisés à petites doses et pas assez longtemps, les bactéries deviennent des formes L. Ainsi, ils se cachent, s'assoient et, dans des conditions favorables, redeviennent normaux et la maladie réapparaît.

Le sulfanilamide et les médicaments combinés contenant du triméthoprime sont utilisés avec succès dans le traitement de l'abcès de la prostate, en association avec une prostatite chronique, dont les agents responsables sont le bacille bleu-pus, une infection protéique. Ces substances ont une action bactéricide et bactériostatique active. Un effet positif particulier est observé lors de la prise de médicaments à action prolongée, simultanément à une toxicité faible - Sulfadimethoksina et Sulfamonometoksina. Dans le traitement de l'inflammation bactérienne aiguë et chronique de la prostate en chimiothérapie, utilisez des médicaments à large spectre d'activité: Bactrim, Trimethoprim, Lidaprim.

Les souches de micro-organismes résistants aux antibiotiques et aux sulfamides sont affectées par les quinolones (Nevigramon, Palin, Pipem, Tsinobak). Ils ont des propriétés bactéricides et bactériostatiques contre les bactéries à Gram négatif. De plus, leur faible toxicité permet l'utilisation de patients à immunité réduite, insuffisance rénale.

Les agents anti-infectieux aident à pénétrer dans le foyer inflammatoire anti-inflammatoires non stéroïdiens: diclofénac sodique, acide acétylsalicylique, indométhacine.

Victoire sur la douleur

Dans les éléments stromaux de la prostate se trouvent les récepteurs α-adrénergiques. Sous leur contrôle, la pression à l'intérieur de l'urètre, fonction contractile. Pour réduire la douleur liée à la dysurie, il est nécessaire de réduire la pression intra-urétrale et de détendre le cou de la vessie en bloquant les récepteurs adrénergiques. Habituellement prescrit Tamsulosin, Terazosin, Alfuzosin.

Réduit le stress de la glande et la pression sur sa capsule, en réduisant le volume de la prostate en raison de l'atrophie du tissu stromal et glandulaire - le finastéride.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens aident à réduire le seuil de douleur.

Système immunitaire

Lorsqu'une personne lutte longtemps contre l'inflammation, le système immunitaire «se fatigue». Une exposition à un médicament aux antibiotiques désactive les liens du système T, provoquant ainsi une immunodéficience. Et pour éliminer l'immunodéficience secondaire dite, composés utilisés d'origine naturelle et synthétique - immunomodulateurs. Ces polysaccharides de haut poids moléculaire (prodigiozan, Pyrogenalum), des pyrimidines (Pentoxyl), les stimulants production d'interféron et des anticorps (Dekaris), les interférons naturels et recombinants, des agents aromatisants immunodéficience aux infections des voies urinaires répétées (SolkoUrovak) et le traitement des immunodéficiences secondaires (Likopid).

Microcirculation améliorée dans les organes urinaires

Les méthodes modernes de traitement des processus inflammatoires dans les organes génitaux ne peuvent être imaginées sans traitement par angioprotection - pour améliorer le flux de sang artériel, le flux de sang veineux et l'apport d'oxygène aux organes enflammés.

Préparations comprises dans le groupe des angioprotecteurs:

  • Trental;
  • Euphyllinum;
  • Curantil;
  • Anaprilin;
  • Eskuzan;
  • Glivenol;
  • Héparine sodique.

Thérapie antivirale

L'infection hématogène de la prostate est causée par des virus tels que: grippe, herpès, infections virales respiratoires aiguës. La maladie, sous la forme de prostatite catarrhale, est effacée. Pas de douleur, la température aussi. Il peut y avoir de légers troubles de la miction. Habituellement, après 2 semaines, une récupération spontanée se produit avec l'utilisation d'agents antiviraux. Si vous ignorez la maladie, la prostatite peut évoluer de manière chronique.

Certains médicaments antiviraux, tels que Larifan, Redeemed, Savrats, Epigen, sont capables d’exercer un effet immunomodulateur et antitumoral possédant les propriétés des interférons.

Phytothérapie

Le traitement moderne de la prostatite chronique permet l’utilisation de substances d’origine végétale. Les produits les plus populaires dans notre pays ont été obtenus à partir d'un extrait du palmier américain en forme d'éventail (palme Sabal) - Permixon, Prostamol-Uno, qui ont des effets anti-inflammatoires, anti-œdème et un niveau de sécurité élevé. Ces fonds sont utilisés pour soulager la dysurie, éliminer les manifestations de dysfonctionnement sexuel. Un traitement prolongé (au moins 3 mois) est recommandé sans interruption.

En dehors de la phase d'exacerbation, dans le stade prolifératif de la prostatite chronique, le Tadenan, extrait d'un extrait de prune d'Afrique, est utilisé. Son utilisation suspend la prolifération, les modifications cicatricielles et sclérotiques de la prostate. Il est recommandé de l'appliquer à toute personne malade depuis plus de 3 ans.

Il offre des honoraires de recettes pour éliminer l'inflammation de la prostate. L'utilisation de tels frais ne peut avoir qu'un effet tonique sur le corps dans son ensemble. En raison de la complexité anatomique de la pénétration de substances médicamenteuses d'un niveau plus complexe dans la prostate, l'utilisation de décoctions à base de plantes à l'intérieur pour soulager l'inflammation de la prostate n'a pas de sens.

Les infusions chaudes de camomille, de plantain ou de sauge ont un effet anti-inflammatoire général. À la fin des manifestations aiguës, vous pouvez utiliser un microclyster chaud provenant d’une feuille d’eucalyptus.

Thérapie sans médicaments

Les méthodes dites les plus récentes de traitement de la prostatite comprennent l’utilisation de l’hyperthermie transrectale à micro-ondes et de la physiothérapie. Ils sont considérés comme particulièrement efficaces pour les phénomènes congestifs (congestifs) dans la prostate, en raison de la stimulation de la microcirculation.

En modifiant le régime de température de l'hyperthermie par micro-ondes, il est possible d'obtenir un effet bactériostatique, anti-congestif et analgésique. Les thérapies magnétiques et électrolaser ont un effet similaire.

Les types de soins non médicamenteux comprennent:

  • l'hydrothérapie;
  • thérapie par ultrasons;
  • réflexologie;
  • oxygénation hyperbare;
  • massage

Avec le développement de complications de maladies inflammatoires sous la forme de dysfonction érectile, quatre facteurs de sanatorium-recours sont présentés:

  1. Eau minérale;
  2. Le climat;
  3. La saleté;
  4. Déchargement émotionnel de la psyché.

Cela semble incroyable, mais de nouvelles méthodes de traitement de la prostatite, «entassées» et coûteuses, ne seraient pas nécessaires si la culture du mouvement actif, du durcissement, du mode de vie était observée. Un exercice physique approprié peut éliminer la stase veineuse dans les organes pelviens, normaliser le flux sanguin, éliminant ainsi le gonflement de la prostate. Les médecins, L. A. Butchenko, O. L. Tiktinsky et R. G. Sukisyan, ont mis au point en 1996 un ensemble d'exercices thérapeutiques pour les patients souffrant de congestion dans la prostate. Les classes sont prophylactiques et anti-rechute.

Interventions chirurgicales

Malheureusement, le dernier traitement ne permet parfois pas de prévenir les complications des maladies inflammatoires de la prostate. Avec un diagnostic incorrect et le traitement effacé est retardé. Pour éviter le développement de processus sclérosants irréversibles, une solution radicale est nécessaire.

Nouveau dans le traitement de la prostatite par chirurgie - électrochirurgie transurétrale avec une intervention invasive minimale. Indications pour la chirurgie endoscopique: sclérose de la prostate, prostatite calculeuse, sclérose tuberculeuse de la graine.

Qui a dit qu'il est impossible de guérir la prostatite?

VOULEZ-VOUS PROSTATE? Déjà beaucoup d'outils essayés et rien n'a aidé? Ces symptômes vous sont familiers:

  • douleur persistante dans le bas de l'abdomen, le scrotum;
  • difficulté à uriner;
  • dysfonctionnement sexuel.

Le seul moyen est la chirurgie? Attendez et n'agissez pas par des méthodes radicales. La prostatite peut être guérie! Suivez le lien et découvrez comment un spécialiste recommande de traiter la prostatite.