Principal
Massages

Exacerbation de la prostatite chronique chez l'homme: symptômes et traitement

La prostatite chronique suit un cours cyclique. Les périodes de rémission sont remplacées par des périodes d'exacerbation. Les symptômes de la maladie commencent à apparaître plus brillants en automne et au printemps, comme c'est le cas pour de nombreuses autres maladies chroniques. De plus, des signes apparaissent souvent en hiver lorsque les températures sont plus basses et que le système immunitaire est affaibli.

L'exacerbation de la prostatite chronique a ses causes et se manifeste sous la forme de manifestations diverses.

Pour réduire les risques de symptômes aigus de la maladie, il est nécessaire d’effectuer le traitement à temps et de respecter les règles de prévention de la maladie.

Pourquoi y a-t-il des aggravations?

Les causes d'exacerbation de la prostatite chronique peuvent être très différentes. Plusieurs facteurs principaux y conduisent souvent:

  1. La prostatite peut s'aggraver en raison d'une diminution des fonctions de protection du corps pendant l'hypothermie. En raison de la suppression de la défense immunitaire, le corps est incapable de faire face aux microorganismes nuisibles, de sorte que la maladie entre dans une phase aiguë. L'hypothermie peut être obtenue dans l'eau froide en été. Mais le plus souvent, le processus est observé en automne et en hiver.
  2. La symptomatologie est renforcée lors du maintien d'un style de vie sédentaire (sédentaire). Dans ce cas, la stagnation dans la région pelvienne. En outre, lorsque la circulation sanguine est altérée, la résistance du corps à divers virus pathogènes, bactéries et champignons, est réduite.
  3. La prostate peut s'aggraver lorsque les infections urogénitales pénètrent. Souvent, cette situation se produit dans le cas de rapports sexuels non protégés.
  4. Le processus inflammatoire de la prostate peut survenir s’il ya activation de toute autre maladie chronique.
  5. La prostatite aiguë se manifeste souvent par une consommation excessive d'alcool. Fumer y contribue aussi.
  6. Une mauvaise alimentation peut provoquer une exacerbation de la maladie.
  7. La probabilité d’une exacerbation augmente fortement dans une situation stressante de la vie d’un homme.

Symptomatologie

Les symptômes d'exacerbation de la prostatite chronique chez l'homme ressemblent aux signes de la manifestation de la forme aiguë de la maladie. Ils sont divisés en deux grands groupes: spécifique et non spécifique.

Les signes spécifiques qui ont exacerbé la prostatite sont les suivants:

  1. Au stade initial, il y a des sensations douloureuses dans l'aine, le périnée et les parties génitales en raison du fait que la prostate commence à s'enflammer. Dans ce cas, l'homme remarque que tout l'urètre fait mal. En outre, une gêne et une tension sont observées dans les lombaires et le rectum.
  2. Changer la couleur et l'odeur de l'urine. Ceci est immédiatement perceptible.
  3. L'urètre devient douloureux. En outre, un écoulement muqueux de l'urètre apparaît.
  4. La défécation est accompagnée d'un syndrome douloureux intense.
  5. Il y a des appels fréquents à la miction. Dans ce cas, l’urine reçoit une quantité minimale.
  6. Perturbation de la fonction sexuelle. Il y a un affaiblissement de l'érection, une douleur dans le pénis, une éjaculation prématurée.

Des symptômes non spécifiques d'exacerbation sont également distingués. Ils se traduisent par la détérioration de l'état général du corps d'un homme. Le patient peut noter l'apparition de:

  • la faiblesse;
  • fatigue accrue et perte de force;
  • irritabilité et nervosité;
  • l'insomnie;
  • augmentation de la température corporelle;
  • troubles psychologiques;
  • transpiration accrue accompagnée d'une odeur désagréable;
  • apathie et faiblesse musculaire.

Les signes d'exacerbation de la prostatite chronique peuvent être différents, mais il y en a un qui est uniquement associé à la maladie. C'est une douleur immédiatement après l'éjaculation. Après l'éjaculation, la prostate se contracte et provoque une douleur en raison de son inflammation.

En cas d’exacerbation de la prostatite, la manière de la traiter doit être déterminée par un spécialiste. Il évalue le tableau clinique de la maladie et prescrit une thérapie symptomatique et générale.

Traitement

Avec l'apparition de la prostatite, le traitement d'exacerbation vise à éliminer ses manifestations, ainsi que l'amélioration générale du corps. Par conséquent, en plus du traitement médicamenteux, la physiothérapie est également nécessaire.

Les médicaments

Les hommes malades se demandent souvent comment éliminer et comment traiter l'exacerbation de la prostatite. Il est absolument inacceptable de se prescrire des médicaments, car cela pourrait aggraver la situation. Cela devrait être fait par le médecin traitant après avoir examiné le patient.

Tout d'abord, éliminer l'inflammation nécessite l'utilisation d'agents antibactériens. Ils ne sont prescrits qu’avec un processus inflammatoire confirmé. Les classes d'antibiotiques suivantes sont utilisées:

  • les fluoroquinolones;
  • les nitromidazoles;
  • les macrolides;
  • les tétracyclines.

Si l'inflammation est causée par des champignons ou des virus, il est nécessaire de compléter le traitement antibactérien par des groupes de médicaments appropriés.

Lorsque le gonflement des tissus est important de prendre des antihistaminiques. Il est préférable d'utiliser des médicaments de la nouvelle génération. L'effet efficace est Primalan, Ketotifen.

Pour augmenter la microcirculation, il faut:

Ces médicaments sont prescrits si l'exacerbation n'est pas causée par une bactérie ou par un processus inflammatoire.

En outre, le patient peut se voir prescrire des alpha-bloquants tels que Nicergolin, Prazozin.

En cas de croissance active de la prostate, le médecin peut prescrire un traitement avec:

Le diclofénac, l'iburofène et d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens sont indiqués pour réduire la douleur dans le pelvis.

En cas de violation de la puissance et de modifications négatives de la sphère sexuelle, des stimulants de la circulation sanguine et de l'érection peuvent être prescrits. Parmi eux figurent le Viagra et le Sealex.

Physiothérapie

Que faire avec une exacerbation de prostatite autre que des médicaments? Bien sûr, une thérapie régénérative est nécessaire. Cela peut inclure la physiothérapie.

La physiothérapie est une méthode supplémentaire de traitement de la prostatite. Il aide à améliorer la circulation sanguine dans les vaisseaux des organes pelviens et renforce l'effet des antibiotiques.

Parmi les méthodes physiothérapeutiques, les procédures suivantes sont les plus largement appliquées:

  • électrophorèse;
  • thérapie magnétique;
  • Courant hyperfréquence;
  • thérapie au laser;
  • exposition aux ultrasons.

Le massage de la prostate, qui peut être manuel ou matériel, est très utile.

Les microclysters sont largement utilisés avec des solutions de guérison. La solution peut être préparée sur la base de:

  • eau minérale;
  • argousier, pêche, huile de ricin, beurre de cacao et églantier;
  • décoctions de plantes médicinales;
  • infusions d'herbes.

Pour exacerber pas manifeste à nouveau, et la maladie était progressivement en rémission, il est nécessaire de respecter les mesures préventives.

Exacerbation de la prostatite quoi faire

Causes, symptômes et traitement de l'exacerbation de la prostatite chronique

Le développement de la maladie peut s'expliquer par toute une série de facteurs aggravants. Parmi les principaux, il convient de noter les suivants:

  1. 1. Refroidissement excessif. Ceci s'applique à l'heure d'hiver et à l'heure d'été. En particulier, vous ne pouvez pas nager dans des étangs froids, piscine, asseyez-vous sur une surface froide.
  2. 2. Abus de boissons alcoolisées.
  3. 3. Manger des aliments épicés.
  4. 4. Mode de vie sédentaire. En raison de l'hypodynamie, il y a une stagnation du sang dans les tissus et les vaisseaux des organes pelviens.
  5. 5. Pénétration de l'infection urogénitale, qui pénètre dans les organes génitaux par contact sexuel. Dans ce cas, l'un des partenaires peut être infecté initialement.
  6. 6. Exacerbation d'autres pathologies chroniques.
  7. 7. Le développement de maladies virales et infectieuses, entraînant des processus inflammatoires. Qu'ils doivent être traités pour éviter les complications.

Causes, symptômes et traitement de l'exacerbation de la prostatite chronique

Les raisons peuvent être plus nombreuses, leur liste du mode de vie qui conduit une personne, la présence de mauvaises habitudes, la prédisposition génétique et le régime alimentaire.

Si la prostatite s'aggrave, quels symptômes en parleront? La rechute de la maladie se produit au printemps et en automne, des mesures préventives doivent donc être prises pour éviter cela. Avec des manifestations prononcées et une détérioration de la santé, la pathologie est traitée.

Le tableau clinique des signes de la maladie peut sembler différent, mais les symptômes ont des caractéristiques communes et sont divisés en 2 groupes:

  • spécifique, caractérisant uniquement la prostatite;
  • Non spécifique, se manifeste dans d'autres maladies.

Les symptômes du premier type devraient inclure:

  • la douleur
  • brûlure au périnée, au bas du dos, au rectum;
  • douleur en urinant;
  • la sécrétion de mucus de l'urètre;
  • l'acte de défécation, accompagné de douleur.

Souvent, les hommes doivent aller aux toilettes. Dans la plupart des cas, le besoin est faux ou une petite quantité d'urine est excrétée. La puissance et l'érection peuvent diminuer. Une douleur apparaît dans la tête du pénis. Lors des rapports sexuels, une éjaculation prématurée peut survenir.

Comment se débarrasser de la prostatite sans l'aide de médecins, à la maison?

  • normaliser la miction
  • les douleurs ont cessé
  • avoir le désir sexuel et la capacité d'avoir des rapports sexuels

Le chef urologue nous en parlera. La santé des hommes brisés peut et doit être restaurée! en utilisant un traitement en temps opportun.

Les symptômes non spécifiques incluent des manifestations telles que:

  • la faiblesse;
  • fatigue
  • fièvre
  • irritabilité grave;
  • troubles du sommeil.

De tels symptômes causent beaucoup d'inconvénients, provoquent un sentiment de honte et d'inconfort, vous devez donc vous inscrire d'urgence pour une visite chez l'urologue.

Exacerbation de la prostatite chronique

Après 35 ans, de plus en plus d'hommes sont confrontés au problème de la prostatite. L'essence de la maladie est l'inflammation de la prostate. ce qui apporte beaucoup de désagréments à un homme. Avec le traitement tardif de la forme aiguë de prostatite, la maladie devient chronique. L'inflammation chronique est dangereuse pour ses complications: impuissance, stérilité.

Prostatite et ses causes

La prostatite est une inflammation de la prostate. Récemment, la maladie est en train de rajeunir - si auparavant, les hommes ont abordé un urologue avec un problème plus proche de 50 ans, il est maintenant possible de consulter un médecin de 25 ans. Le processus inflammatoire de la prostate se produit dans les cas suivants:

  • Infection dans le système urogénital masculin, une infection qui cause la prostatite. Chlamydia, virus de l'herpès, candidose, ureaplasma, Trichomonas - tous ces virus pénètrent dans le corps sexuellement. Par conséquent, les hommes ayant une vie sexuelle promiscue risquent de développer la maladie.
  • Une hypothermie fréquente peut également conduire à une prostatite. Les amateurs de pêche d'hiver, de plongée et d'autres sports, caractérisés par une hypothermie des membres inférieurs, sont des clients habituels de l'urologue.
  • Une longue abstinence affecte négativement la prostate. Par conséquent, les hommes qui ont des relations sexuelles régulières avec un partenaire régulier sont moins susceptibles de souffrir de prostatite.
  • Les hommes qui font du travail sédentaire sont plus susceptibles de présenter ce problème après 40 ans.
  • Une immunité réduite, un stress fréquent peut provoquer une exacerbation chronique de la maladie.

Causes de la prostatite chronique

La prostate ressemble à une châtaigne. Ce corps produit l'un des composants du sperme - le secret de la prostate. La prostate est nécessaire au bon fonctionnement des organes pelviens.

Pour éviter de devoir traiter le traitement de la prostatite chronique, chaque homme doit consulter un médecin au moins une fois par an.

Les symptômes d'exacerbation de la prostatite chronique sont les suivants:

  • L'apparition de douleurs périodiques dans le bas-ventre. Besoin fréquent d'uriner, le processus est accompagné de douleur.
  • Dans une vie intime, des problèmes commencent à apparaître. Un signe d'exacerbation de la prostatite chronique est une érection médiocre, une éjaculation difficile.

Presque tous les hommes savent ce qu'est la prostatite, mais ils espèrent que la maladie les contournera. Par conséquent, dans le cas des premiers symptômes, ne vous précipitez pas chez l'urologue. Mais c'est en vain - il est beaucoup plus facile de traiter la maladie au stade où elle se produit.

Diagnostic de la prostatite chronique

Si un homme se trouve dans au moins un des symptômes de la maladie, il lui suffit de consulter un médecin. Le médecin traitant proposera de se soumettre à un examen comprenant:

  • Examen rectal de la prostate. Cette méthode permettra à l'urologue de prélever un échantillon de la sécrétion de la prostate afin de déterminer le degré d'inflammation. Ce type de diagnostic est désagréable, mais on ne peut pas s'en passer.
  • Livraison de tests pour les infections génitales.
  • Echographie des organes pelviens.

En laboratoire, l’ensemencement bactériologique des sécrétions de la prostate permet de déterminer la sensibilité de la microflore du corps à différents types d’antibiotiques. Ceci est nécessaire pour déterminer le déroulement de la thérapie.

Les résultats du diagnostic détermineront pourquoi il y a eu inflammation de la prostate et comment traiter cette maladie. Par principe d'occurrence, la prostatite est divisée en deux groupes:

  1. Infectieux. Dans ce cas, l'inflammation de la glande a provoqué divers virus, bactéries, maladies fongiques. Ils ne pouvaient entrer que sexuellement dans le corps.
  2. Congrès En d'autres termes, il s'agit d'une prostatite congestive. Cela se produit lorsque la sécrétion de la prostate stagne dans les veines de l'organe. Les automobilistes, les alcooliques et les hommes vêtus de sous-vêtements serrés sont sujets à ce type de maladie. Une congestion veineuse peut survenir avec une activité sexuelle peu fréquente.

Le traitement opportun de l'exacerbation de la prostatite chronique est important car il est très difficile d'éliminer les effets négatifs des complications. Les maladies chroniques peuvent affecter le système génito-urinaire, provoquer une pyélonéphrite et une cystite. Les effets peuvent également inclure une vésiculite, une inflammation des organes génitaux et, par conséquent, une infertilité.

Après le diagnostic et le diagnostic, l'urologue prescrit un traitement. En plus des médicaments, le patient est recommandé:

  • Suivez un régime spécial. Avec l'exacerbation de la maladie, il est nécessaire d'abandonner la consommation d'alcool et de fumer, provenant d'aliments épicés. Dans la nourriture, vous devez manger des céréales, des noix, des graines de citrouille;
  • Bains chauds, le bain aidera à soulager les symptômes de la douleur;
  • Massage de la prostate est contre-indiqué au moment de l'inflammation grave, la maladie ne fera que s'aggraver;
  • Il n'est pas souhaitable de s'asseoir sur une surface dure, il est préférable de mettre un oreiller mince. Dans ce cas, la pression sur la glande diminue et la douleur diminue.

En l'absence de contre-indications, le médecin traitant prescrit le traitement suivant:

  • En cas de douleur intense, le patient peut prendre des analgésiques pendant plusieurs jours.
  • Nomination d'alpha-bloquants. Ce médicament aide le patient à soulager les symptômes douloureux en urinant.
  • Ensuite, l'œdème de la glande est enlevé, la prostate commence à fonctionner normalement.
  • Les antibiotiques sont la principale composante du traitement. Ils sont nommés sur la base d'un ensemencement bactériologique et sont assignés individuellement. Pour le traitement des exacerbations aiguës, des antibiotiques fluoroquinolones sont utilisés. Les médicaments de ce groupe ont un large spectre d’action et donnent les meilleurs résultats. Les antibiotiques sont prescrits pour au moins deux semaines.
  • Les médicaments de la nouvelle génération, tels que Prostamol, Prostacore, aident à normaliser la glande.

Après avoir suivi un traitement, un homme doit surveiller attentivement son état de santé. Pour que la maladie ne réapparaisse pas, il est nécessaire de remplir plusieurs conditions impératives: ne pas se baigner dans l'eau froide, faire du sport pendant le travail sédentaire, avoir des relations sexuelles régulières avec un partenaire.

Outre le traitement médical de la prostatite chronique, les recettes de la médecine traditionnelle sont largement utilisées. La décoction et les teintures d'ortie aideront à réduire les symptômes de la douleur et à éliminer l'enflure de la prostate. Bon aide avec la maladie des fruits et des fleurs de châtaignier. La peau de châtaigne broyée insiste sur la vodka et est utilisée comme teinture.

Les symptômes et le traitement de la prostatite chronique exacerbée sont encore décrits dans la littérature médicale. De nouvelles générations de médicaments sont en cours de production qui permettent d’obtenir le meilleur résultat en thérapie. Un traitement opportun et approprié aidera à obtenir une rémission dans la prostatite chronique et à oublier ses symptômes désagréables pendant une longue période.

Massage de la prostate à la maison

Qu'est-ce que la prostate TRUS?

Exacerbation de la prostatite chronique - symptômes et traitement

L'inflammation aiguë provoque des facteurs externes (hypothermie, exercice excessif), psychosomatiques (stress) et internes (infection et bactéries).

Les causes, les symptômes et le traitement des exacerbations de la prostatite chronique sont étroitement liés. Le médecin traitant prescrira un traitement médicamenteux basé sur les catalyseurs à l'origine du processus inflammatoire aigu.

Quelles sont les raisons de l'exacerbation de la forme chronique d'inflammation de la prostate?

Les causes de l'exacerbation de la prostatite chronique, ainsi que plusieurs formes de la maladie. Il est habituel de distinguer deux types principaux d'inflammation de la prostate, en fonction du catalyseur:

  • Les infections bactériennes - les infections qui pénètrent dans le corps pendant les rapports sexuels, après une maladie, etc. deviennent la cause de l'inflammation.
  • Abactérienne ou non infectieuse - l'hypothermie, les dommages mécaniques et d'autres facteurs deviennent un catalyseur d'inflammation.

Si un patient a une prostatite chronique exacerbée, le médecin traitant déterminera à quel groupe le processus inflammatoire peut être attribué et quelle en est la cause.
Au cours des décennies de la recherche, plusieurs raisons principales provoquant la transition d'une maladie latente au stade aigu ont été identifiées:

  • Hypothermie - un patient présentant un diagnostic de prostatite chronique est suffisant pour devenir gris sur un sol froid ou mouillé par la pluie pour provoquer une forte exacerbation de la maladie.
  • Manger et boire - l'abus de boissons alcoolisées, de plats épicés, salés et fumés, le fait de manger dans un fast-food entraîne une exacerbation de la pathologie.
  • Infection - quelle que soit la voie d’entrée dans le corps, une bactérie pathogène peut provoquer une inflammation des tissus. Le plus souvent, la prostatite chronique est exacerbée en raison d'une infection transmise sexuellement urogénitale.
  • Les maladies existantes - les maladies virales et infectieuses qui accompagnent la prostatite chronique sans période d'exacerbation, deviennent à tout moment le catalyseur le plus puissant, provoquant une inflammation.

En fait, tout stress pour le corps provoque une exacerbation. Des études récentes montrent la relation entre les changements climatiques saisonniers et l'inflammation de la prostate.

Après l’alcool augmente considérablement la charge sur la prostate. Pour réduire le risque de récurrence de la maladie, les boissons alcoolisées doivent être complètement abandonnées ou réduire de manière significative le volume consommé.

Symptômes d'exacerbation de l'inflammation chronique dans la prostate

Les symptômes d'exacerbation de la prostatite chronique sont généralement classés en deux groupes, en fonction de leur étiologie:

  • Spécifique - signes inhérents exclusivement à la prostatite chronique exacerbée.
  • Non spécifique - les symptômes se cachent derrière les manifestations de maladies et d'inflammations connexes.

Un homme doit bien étudier les signes d’exacerbation afin de rechercher une aide médicale professionnelle immédiatement après leur apparition, lorsque le traitement médicamenteux et d’autres traitements peuvent fournir les résultats les plus bénéfiques.

Symptômes de la maladie sous forme aiguë:

  • Douleur - apparaît dans la vessie, donne dans le bas du dos. Douleur pendant l'exacerbation observée pendant la miction et la défécation. Manifeste rezmy et lumbago.
  • Violations de la miction - fréquentes visites aux toilettes la nuit. Après la miction, on ressent une vessie incomplètement vidée.
  • Sang dans les urines - indique des modifications pathologiques graves. Symptôme alarmant indiquant que la maladie est passée en forme grave ou s'est mutée en oncologie. De même, devrait alerter l'apparition de sang dans le sperme.
  • Excrétion de mucus en urinant.
  • Inconfort pendant les rapports sexuels.
  • L'exacerbation se manifeste comme une maladie infectieuse avec tous les symptômes qui en résultent: gonflement des tissus, température élevée, modifications de la structure des fluides résiduaires (la couleur de l'urine change, des mottes apparaissent dans le sperme).

Plusieurs manifestations supplémentaires s'ajoutent aux symptômes caractéristiques prononcés: faiblesse générale du corps, fatigue, irritabilité et troubles du sommeil, température corporelle élevée.

La prostatite chronique sans exacerbation ne se fait pratiquement pas sentir, asymptomatique. Dans le diagnostic de la maladie ne peut pas se passer de méthodes de recherche instrumentales et de soins médicaux qualifiés.

Le médecin-urologue, après avoir traité les plaintes, vous prescrira plusieurs tests:

  • Tests sanguins cliniques pour l'antigène spécifique de la prostate. Le taux de PSA lors de l'exacerbation de la maladie augmente considérablement jusqu'à atteindre des valeurs critiques.
  • Analyses de la sécrétion d'urine et de la prostate.
  • Échographie - Les signes d'exacerbation à l'échographie aident à différencier la prostatite chronique de l'hyperplasie et des néoplasmes malins.

Le processus inflammatoire de la prostate est caché derrière les symptômes de maladies apparentées. Par conséquent, lors du diagnostic, d'autres types de recherche peuvent être nécessaires.

Quelle est la dangereuse période d'exacerbation

L'inflammation de la prostate est dangereuse en raison de la participation des tissus adjacents et des organes interconnectés. La prostatite chronique en cours d’exécution entraîne une perte de performance du patient et une menace pour le partenaire sexuel.

Une exacerbation peut durer de quelques jours à 1-2 semaines. Un certificat de congé de maladie est délivré pour toute la période de la maladie. Dans les cas graves, une hospitalisation est requise.

Le danger est les effets suivants de l'inflammation de la prostate:

  • Urétrite - l'inflammation de l'urètre se produit en raison de la pénétration de bactéries dans la cavité tissulaire. En urinant, un liquide blanchâtre ou jaune est sécrété. L'uréthrite entraîne un œdème du pénis, une miction involontaire, une altération de la fonction érectile et d'autres conséquences.
    En cas d'inflammation, les rapports sexuels non protégés, y compris les rapports oraux, doivent être abandonnés en raison du risque élevé de transmission.
  • Cystite - inflammation de la vessie. Devient facilement chronique. Elle se manifeste par une incontinence, une hématurie et une fièvre.
  • Pyélonéphrite - L’insuffisance rénale entraîne une détérioration de l’écoulement du liquide dans le corps. Dans les cas graves, une insuffisance rénale peut survenir, pouvant être fatale.
  • Épididymite - si le processus inflammatoire s'est propagé aux testicules et aux appendices, les fonctions du système reproducteur sont perturbées. Avec le temps, avoir des relations sexuelles devient désagréable à cause de la douleur ressentie lors de l'éjaculation. Le scrotum gonfle, du sang apparaît dans le sperme.

Des études récentes prouvent de manière convaincante la relation entre le cancer et la prostatite chronique. Le traitement prescrit en temps opportun réduit considérablement le risque de dégénérescence de la prostatite en oncologie.

Les premiers secours en cas d’exacerbation sont fournis par le personnel soignant. À la maison, il est permis de boire une pilule de dipyrone et ses dérivés pour soulager la douleur. Contre-indiqué: aller au bain (contribue à la propagation du processus infectieux), se soigner soi-même, surcharger la prostate.

Traitement de la prostatite chronique en période d'exacerbation

Le traitement de l’exacerbation de la prostatite chronique vise plusieurs objectifs:

  • Enlèvement du processus inflammatoire.
  • Élimination des causes d'exacerbation de la maladie.
  • La lutte contre les symptômes.
  • Prévention de la maladie.

Le traitement de la prostatite chronique au stade aigu comprend: la prise de médicaments et d’antibiotiques, la physiothérapie. Comme agent prophylactique utilisé des méthodes de la médecine traditionnelle.

Aide médicale pour exacerbation

Le traitement médicamenteux est prescrit seulement après avoir déterminé le catalyseur de l'inflammation. Le traitement de la prostatite infectieuse et non infectieuse est différent. Dans le premier cas, des antibiotiques sont prescrits. Le traitement est sélectionné après avoir déterminé le type d'infection ayant provoqué l'exacerbation. S'il n'est pas possible d'établir le catalyseur avec précision, commencez à traiter l'aggravation avec des antibiotiques à large spectre.

Le schéma général de traitement, indépendamment de la présence d’un facteur infectieux, est le suivant:

  • Soulagement de la douleur - des médicaments oraux, des injections intraveineuses et intramusculaires, des suppositoires rectaux sont prescrits. Enlèvement de la douleur aiguë, la tâche principale du personnel médical après l'hospitalisation du patient.
  • Anti-inflammatoires - AINS non hormonaux prescrits. Les médicaments soulagent bien l'inflammation et réduisent l'intensité des sensations désagréables. Assigné pour aider les analgésiques.
  • Diurétiques et laxatifs - préviennent la propagation de l'infection dans le canal urétral et le système urogénital, normalisent les selles.
  • Le traitement antibactérien - en l’absence de facteur infectieux, est prescrit à titre préventif.
  • Des médicaments pour améliorer le flux sanguin et éliminer la stagnation.

Vous pouvez prendre des médicaments uniquement selon les directives de votre médecin. L'automédication est dangereuse. Vous ne devez pas arrêter de prendre des antibiotiques immédiatement après l’apparition des premières améliorations de votre santé, afin qu’aucune forme stable d’infection n’apparaisse.

Période d'exacerbation et physiothérapie

L'efficacité du traitement médicamenteux augmente la physiothérapie. Pour lutter contre les processus inflammatoires prescrits:

  1. Traitement au laser.
  2. Ultrasons et magnétothérapie.
  3. Électrophorèse.

Dans le même temps, faites des lavements dont le volume ne dépasse pas 100 ml. La composition comprend l'argousier et l'huile de ricin, eau minérale.

Il est possible de faire un massage de la prostate uniquement à titre prophylactique. Lors de l'exacerbation, il convient de minimiser tout stress physique et mécanique sur la glande. À mesure que le syndrome douloureux diminue, il sera recommandé au patient de réaliser des exercices physiques simples.

La thérapie par l'exercice, les cours de yoga et de Kegel ont un effet bénéfique sur le bien-être du patient et aident son rétablissement rapide. Le gymnase pendant l'aggravation et toute charge de puissance sont nécessaires pour éliminer complètement.

Aggravation et médecine traditionnelle

Traitement des remèdes populaires, une bonne mesure préventive pour prévenir le développement de la maladie dans la forme aiguë. Pour la thérapie sont largement utilisés:

  • Frais de plantes médicinales - sont prises sous forme de thés et décoctions. Certaines formulations moulues sont incluses dans les microclysters. La collection urologique améliore et normalise la miction, la fonction rénale. La thérapie utilise des noisettes, des coques de châtaigne, du persil, de la citrouille.
  • Apithérapie - la médecine traditionnelle est un produit largement utilisé par les abeilles pour le traitement de la prostatite. La propolis est utilisée. Le miel naturel enlève une inflammation et des poches, utilisé sous la forme de compresses.
  • Régime alimentaire pour exacerbation de prostatite chronique - au moins pendant la période d'exacerbation, vous devez abandonner la viande grasse, l'alcool, le thé fort et le café, les fruits aigres. Le meilleur aliment de la table médicale numéro 5, ou le régime méditerranéen. Dans le traitement folklorique, il est recommandé de manger une poignée de graines de citrouille par jour.

Éliminer l'exacerbation de la prostatite chronique à la maison, étant donné qu'elle est causée par des facteurs non infectieux, c'est possible. Une cure d'antibiotiques est nécessaire pour éliminer l'inflammation bactérienne. Avant de commencer un traitement avec des méthodes de médecine traditionnelle, vous devriez consulter un urologue.

Prévention de l'exacerbation de l'inflammation chronique de la prostate

L'exacerbation d'une maladie inflammatoire chronique dans la prostate modifie la vie et les habitudes du patient. L'urologue recommandera les exercices à éviter en ce moment et les mesures à prendre pour prévenir le développement de la prostatite.

  • Vie sexuelle - Rapports sexuels réguliers avec un partenaire régulier, la meilleure prévention de la prostatite. Au contraire, les rapports sexuels sans discernement augmentent à la fois la charge sur la glande et la probabilité de développer la maladie.
    Dans la période d'exacerbation, il vaut la peine d'abandonner complètement le contact sexuel. Il est interdit de se masturber, de se livrer à n'importe quel sexe.
  • Nutrition pour la prostatite chronique au stade aigu - l’accent doit être mis sur l’adhésion à un régime alimentaire riche en minéraux et en vitamines. Les pannes matérielles et les restrictions d'alimentation ne sont pas nécessaires. Il devrait être inclus dans le régime alimentaire des fruits de mer, des légumes et des fruits. Il vaut mieux refuser la viande grasse, l'alcool. Recommandé beaucoup de boisson.
  • Les activités sportives - l’exacerbation d’une inflammation chronique dans la prostate provoquent souvent: un système immunitaire affaibli, une congestion dans le pelvis. L'exercice régulier: la course à pied, la marche, le football, la participation à des cours de yoga et la thérapie par l'exercice constituent de bonnes mesures préventives.

Le patient avec un diagnostic de prostatite chronique doit consulter régulièrement l'urologue, appliquer des mesures préventives visant à lutter contre l'exacerbation de la maladie. Ainsi, vous pouvez réduire le risque de rechute et éviter la survenue de complications dangereuses.

Symptômes de l'exacerbation de la prostatite chez l'homme: comment enlever à la maison, les causes et le traitement

La prostatite est l'une des maladies les plus courantes du système reproducteur masculin, qui survient souvent sous une forme aiguë.

Une telle condition affecte sérieusement la qualité de la vie et peut avoir des effets indésirables, et nécessite donc un traitement immédiat.

Types de prostatite pouvant enflammer

Si un processus inflammatoire aigu a commencé dans la prostate, cela indique que l'infection est entrée par l'uretère ou par le sang, ce qui se produit beaucoup moins souvent avec la prostatite.

Par conséquent, la maladie à écoulement rapide a une étiologie infectieuse et est divisée en les types suivants:

  • la prostatite à trichomonas;
  • prostatite bactérienne;
  • prostatite à protozoaire (sa source est la présence d'une inflammation dans d'autres systèmes du corps);
  • prostatite candidale;
  • prostatite à gonococcie;
  • prostatite à chlamydia.

Symptômes de l'exacerbation de la prostatite

La forme aiguë de la prostatite est assez commune, quelles sont les causes de l'exacerbation de la prostatite?

Le développement de son provoquer les facteurs suivants:

  1. L'hypothermie Tous les hommes doivent s'habiller selon la météo en automne et en hiver, lorsque même les pieds mouillés peuvent provoquer le retour de la prostatite.
  2. Non-respect des règles de base d'hygiène intime. Pour que les agents pathogènes présents dans le corps ne pénètrent pas dans la prostate, une grande attention doit être accordée à l'hygiène personnelle et, avec de fréquents changements de partenaires, il est impératif d'utiliser un préservatif.
  3. Stase du sang dans les organes pelviens. Un mode de vie sédentaire y conduit, dans lequel il n'y a pas de place pour le sport, l'abstinence sexuelle prolongée ou la pratique constante de rapports sexuels interrompus. Tout cela provoque des troubles circulatoires de la lymphe et du sang dans la région pelvienne - la principale cause d'exacerbation de la prostatite.
  4. Stress chronique. Ils conduisent à un affaiblissement du corps et à une activité plus intensive des bactéries pathogènes.
  5. Abus de boissons alcoolisées. La consommation fréquente de boissons alcoolisées stimule une forte irritation des voies urinaires et des canaux de la prostate.

Vous pouvez déterminer l'aggravation de la maladie par les symptômes suivants:

  • douleur accompagnée d'une sensation de brûlure et d'un "lumbago" soudain dans le rectum, la colonne lombaire, le périnée;
  • éjaculation prématurée et détérioration de l'érection;
  • besoin fréquent d'uriner, décoloration et odeur d'urine, ainsi que son petit volume;
  • écoulement muqueux d'origine inconnue de l'urètre;
  • douleur à la tête du pénis pendant les rapports sexuels;
  • inconfort pendant les selles.

Assistance médicale

Si un homme assume une prostatite aiguë, vous devez absolument consulter un médecin qui peut poser un diagnostic précis de la prostatite.

Dans ce cas, la meilleure solution consiste à prendre rendez-vous avec un urologue qualifié, un andrologue, qui procédera à un examen rectal approfondi de la prostate et analysera un secret de la prostate. Aussi ne pas interférer avec des études telles que:

  • bakposev d'urine;
  • tests pour les infections sexuellement transmissibles;
  • échographie transrectale;
  • étude informatique urodynamique du fonctionnement de la vessie et de la miction;
  • urétrocystoscopie, etc.

S'il n'est pas possible de consulter un urologue, des conseils généraux sur la prostatite peuvent être obtenus auprès d'un chirurgien ou d'un thérapeute.

Principes généraux de traitement

Lorsque la maladie a dépassé inopinément, des mesures urgentes doivent être prises.

Sinon, une forme aiguë de prostatite peut déclencher le développement d'un adénome et d'un cancer de la prostate, une infertilité et des problèmes au niveau des parties génitales.

Comment traiter l'exacerbation de la prostate?

Il existe aujourd'hui de nombreux moyens efficaces de faire face à la maladie.

À la maison

Si une exacerbation soudaine de la prostatite survient, que faut-il faire avant une hospitalisation ou une visite chez le médecin? Comment éliminer l'exacerbation de la prostatite à la maison et le faire efficacement?

Pour réduire l'intensité de la douleur, procédez comme suit:

  1. Adoptez un régime alimentaire spécial qui exclut complètement les fruits acides, les cornichons, les viandes grasses, l’alcool, le thé fort et le café. La préférence devrait être donnée aux aliments riches en protéines. Il est recommandé de boire au moins 2 litres d’eau non gazeuse ou de décoctions à base de plantes par jour.
  2. Refuser temporairement toute activité sexuelle. Cela éliminera la pénétration de nouveaux agents pathogènes chez le partenaire et évitera le surmenage, réduisant de manière significative l'immunité.
  3. Pour rétablir un apport sanguin total dans la prostate, effectuez régulièrement des exercices simples - squats, imitation du cyclisme, "ciseaux". Cependant, veillez à écouter vos sentiments et à ne pas trop forcer. Aussi, quand la prostatite essaie de marcher plus.

Cette gymnastique aide à renforcer les muscles du périnée et se présente comme suit:

  1. Tendez et tendez vos fesses, en tirant l'anneau musculaire autour de l'anus de toutes vos forces. Répétez l'exercice devrait être 10-50 fois 3 ou 4 fois par jour.
  2. Réduisez intensément les muscles du plancher pelvien et restez dans cet état pendant 5 à 7 secondes (augmentez progressivement le temps). Ensuite, détendez-vous et faites l'exercice 10 fois de plus.
  3. Pendant le voyage aux toilettes 5 à 7 fois, essayez d’interrompre la miction et de la reprendre après la relaxation. Une légère gêne et des crampes dans l'uretère, qui apparaissent parfois dans ce cas, disparaissent généralement après quelques jours et n'aggravent pas l'état du patient atteint de prostatite.

Méthodes folkloriques

La médecine traditionnelle connaît de nombreuses manières de soulager l’état du patient atteint de prostatite. Ceux-ci comprennent:

  1. Douche avec une décoction anti-inflammatoire spéciale. Pour le préparer, prenez 150 ml d'eau refroidie fraîchement bouillie, 1 cuillerée à thé de bois d'absinthe et de thé vert, 1 cuillère à soupe de feuilles d'eucalyptus broyées et 3 comprimés de momie. Faites bouillir le mélange pendant environ 20 minutes et injectez 100 ml de solution tiède dans le rectum en étant allongé sur le ventre avec une poire.

  • Traitement à l'huile de pierre. Une demi-cuillère d'huile de pierre diluer dans 3 litres d'eau tiède et bien mélanger.

    Après avoir mangé, prenez 0,5 cuillerée à thé de boisson et observez si votre état empire.

    Il devrait être traité avec ce remède pendant 1 mois, puis prendre une pause de 2 semaines.

    Augmentez progressivement la dose - pas plus de 1 fois en 3-4 jours, en l'amenant à 3 cuillères à soupe.

  • Traitement de la teinture de châtaigne. Broyer la peau des châtaignes et la recouvrir de 3 cuillères à soupe d'eau bouillante. Laisser reposer le mélange pendant la nuit, filtrer le matin et laisser mijoter 10-15 minutes au bain-marie. Le bouillon boit 30 gouttes trois fois par jour avant les repas.
  • Des médicaments

    Se passer souvent de la drogue lors d'une exacerbation de la prostatite est impossible en raison du risque de complications graves. Le médecin prescrit habituellement les médicaments suivants:

    1. Antibiotiques. Ils ont un effet néfaste sur les microorganismes nuisibles qui provoquent une inflammation de la prostate. Le plus souvent, un spécialiste prescrit des fonds du groupe des fluoroquinolones: ofloxacine, ciprofloxacine, moxifloxacine, gatiloxacine, loméfloxacine.
    2. Alpha-bloquants. Ces médicaments sont nécessaires pour détendre les muscles et éliminer les crampes, ce qui facilite la miction. Ce groupe comprend Prazonin, Phentolamine, Amikacin, Gentamicin.
    3. Les relaxants musculaires réduisent le tonus des muscles lisses, stimulent la sécrétion de la prostate et améliorent la circulation sanguine dans le pelvis. Ce sont Mydocalm, Baclofen, Metocarbamol.
    4. Les médicaments immunostimulants, parmi lesquels Polyoxidonium est considéré comme le plus efficace.
    5. Suppositoires rectaux ayant des effets anti-inflammatoires, antispasmodiques et immunostimulants sur la prostate: Prostatilen, Viferon, Olestezin, Bioprost, Prostopin.

    Prévention

    Pour que la prostatite vous dérange le plus rarement possible, vous devez suivre certaines règles:

    1. Ne consommez pas d'alcool - ne buvez pas plus d'un verre de vin ou de verre de cognac, même en vacances.
    2. Ne surchargez pas: pendant la saison froide, veillez au réchauffement du bas du corps et même en été, évitez de vous asseoir sur des surfaces froides ou de nager dans des réservoirs à l’eau très froide.
    3. Avoir une vie sexuelle régulière, de préférence avec un partenaire.
    4. Prenez beaucoup de temps d'activité physique: soyez au grand air, marchez, pratiquez votre sport préféré.

    Régime alimentaire lors de l'exacerbation de la prostatite

    Régime alimentaire pendant l'exacerbation de la prostatite - l'événement n'est pas seulement nécessaire, mais même obligatoire.

    Vous pouvez empêcher le développement de la forme aiguë en éliminant du régime alimentaire:

    • aliments fumés et en conserve;
    • boissons gazeuses;
    • viande grasse et bouillons de viande;
    • l'alcool;
    • plats frits et épicés;
    • cuisson au four;
    • café fort et thé;
    • oignon, poivre, ail;
    • fruits acides (par exemple, citron, cassis, etc.);
    • les champignons;
    • produits semi-finis;
    • produits de gazéification - légumineuses, chou-fleur, etc.

    L'exacerbation de la prostatite est une condition extrêmement désagréable entraînant de graves conséquences pour le système reproducteur masculin. Cependant, cette condition peut être prévenue et, si nécessaire, guérie avec succès.

    Nous traitons correctement l'exacerbation de la prostate!

    Une exacerbation de la prostatite n’est associée qu’à la forme chronique de la prostatite, qui survient souvent sans symptômes marqués. L'exacerbation de l'inflammation chronique de la prostate se produit en raison des facteurs suivants:

    • L'arrivée de la période automne-printemps, lorsque le système immunitaire s'affaiblit et qu'il y a une exacerbation générale dans le corps.
    • Boire de grandes quantités d'alcool et d'aliments épicés.
    • Hypothermie sévère.
    • La manifestation de pyélonéphrite et d'autres infections urinaires qui compliquent la prostatite chronique et conduisent à son exacerbation.
    • Fort effort physique.
    • Congestion dans les vaisseaux sanguins du bassin.

    Symptômes de l'exacerbation de la prostatite

    Souvent, les hommes ressentent l'aggravation presque immédiatement, car la forme chronique, bien que peu pratique, n'est pas si douloureuse. L'exacerbation est accompagnée des symptômes suivants:

    1. Douleur intense, brûlures au périnée, à l'aine, à l'urètre, à l'anus (rectum). Mal de dos dans le bas du dos et près du coccyx.
    2. Changer la couleur et l'odeur de l'urine.
    3. La décharge de caractère muqueux de l'urètre, ce qui est particulièrement visible lors de la défécation.
    4. Besoin fréquent d'uriner.
    5. Rétention d'urine, stagnation.
    6. Augmentation de la faiblesse et des vertiges.
    7. Transpiration abondante.
    8. L'insomnie.
    9. Augmentation ou diminution de la température, chutes soudaines.
    10. Douleur pendant l'éjaculation.
    11. Excitation instable.
    12. Irritabilité, anxiété, nervosité.

    Si vous constatez de tels signes en vous-même, prenez immédiatement des mesures pour éliminer l'aggravation et contactez un spécialiste.

    Quel est le traitement de l'exacerbation de la prostatite?

    Tout d'abord, vous devez cesser de consommer de l'alcool et vous abstenir de tout rapport sexuel. Vous devriez également commencer à bien manger et à suivre un régime recommandé pour la prostatite chronique. En aucun cas, ne peut pas se baigner dans le bain ou le sauna. Si un massage de la prostate a déjà été prescrit, il est alors annulé car, dans les formes aiguës, cette procédure est contre-indiquée.

    Traitement de la toxicomanie

    Quand on pose une question à un spécialiste: «Comment traiter l’exacerbation de la prostatite?», Le médecin prescrit le plus souvent un traitement complexe:

    • médicaments antibactériens (métronidazole, ciprofloxacine, norfloxacine);
    • procédures physiothérapeutiques (thérapie magnétique, thérapie au laser, électrophorèse à l'aide d'agents enzymatiques, thérapie par ultrasons);
    • enzymes (lidaza);
    • médicaments pour renforcer le système immunitaire (diverses vitamines).

    L'utilisation de la médecine traditionnelle

    Le moyen le plus efficace de soulager l’exacerbation de la prostatite consiste à utiliser une décoction spéciale qui élimine l’inflammation et améliore considérablement la maladie. Pour préparer le bouillon, prenez 150 ml d’eau bouillie et refroidie, 1 c. l feuille d'eucalyptus moulue, 3 comprimés Mumiyo, 1 c. absinthe d'herbe, 1 c. thé vert Préparer une décoction pour effectuer le syring. Bouillon chaud avec une poire injectée dans le rectum, couché sur le ventre, à raison de 100 ml. Pendant une heure, vous devriez vous allonger sur le ventre et ne pas bouger, couvrez le bassin avec une couverture. Effectuez la procédure 2 fois par jour. Cette méthode aide à réduire l'inflammation et l'enflure ainsi que l'exacerbation et la douleur dans la prostate.

    Comment traiter l'exacerbation de la prostate

    Cette maladie masculine commune rajeunit chaque année. Parfois, même chez les hommes de trente ans, la prostatite devient chronique. Elle se caractérise par des stades de rémission et de rechute, c'est-à-dire des exacerbations périodiques de la maladie. Comment traiter de telles manifestations? Quels facteurs y contribuent?

    Causes et symptômes de l'exacerbation de la prostatite

    La forme chronique de la maladie survient souvent sans signes prononcés. Mais la phase de rechute se produit à la suite de tels facteurs:

    1. Le début de la période automne-printemps. À ce stade, l'immunité s'affaiblit toujours et les affections chroniques deviennent plus aiguës.
    2. Boire de l'alcool et des plats épicés en grande quantité.
    3. Longue surfusion.
    4. La survenue de pyélonéphrite, d'autres infections du système génito-urinaire.
    5. Exercice excessif.
    6. Stagnation prolongée des vaisseaux pelviens.

    En règle générale, les hommes ressentent immédiatement l'aggravation de la prostatite. Il manifeste un certain nombre de signes. Parmi eux: douleur et sensation de brûlure au périnée, à la région de l'aine, du rectum, de l'urètre; changements de couleur de l'urine; mal de dos ou coccyx; augmentation du besoin d'uriner; écoulement muqueux de l'urètre. En outre, les symptômes d'exacerbation de la prostatite peuvent être une stagnation ou une rétention urinaire, une sudation importante, des maux de tête, une insomnie, une faiblesse, une diminution des performances, une baisse soudaine de la température corporelle, une nervosité, une anxiété. Un homme ressent de la douleur lors de l'éjaculation, son excitation sexuelle est instable.

    La présence des symptômes ci-dessus est un signal pour une attention médicale immédiate.

    Traitement d'exacerbation de prostatite

    Le traitement de la rechute de prostatite chronique doit toujours reposer sur le refus de boire de l'alcool, de s'abstenir de relations sexuelles et d'un régime alimentaire approprié. Pendant cette période, les produits contenant du zinc sont très utiles. Ce sont des pois, des graines de citrouille, des noix, des haricots, des céréales.

    Vous ne pouvez pas dans de telles périodes pour visiter le sauna, le bain. Le massage de la prostate précédemment prescrit pour l'exacerbation de la prostatite doit être annulé.

    Le traitement des rechutes doit toujours être complet. Il comprend:

    1. Agents antibactériens. Les plus efficaces se sont révélés efficaces dans le traitement des antibiotiques pour la prostatite chronique de la catégorie des fluoroquinolones. C'est la norfloxacine, la ciprofloxacine. Des antibiotiques du groupe des tétracyclines et des macrolides sont également utilisés. Cependant, il convient de garder à l’esprit que, par rapport aux précédentes, leur spectre d’action est plus étroit. Pour cette raison, ils sont prescrits dans le diagnostic d'un agent pathogène spécifique. Ainsi, par exemple, le métronidazole, agit sur la chlamydia, les infections non bactériennes, donne de bons résultats dans le traitement des exacerbations de la prostatite chronique. La durée du traitement médicamenteux est d’au moins deux semaines.
    2. Antiviraux et antifongiques. Ils sont recommandés pour une utilisation après une antibiothérapie ou pour déterminer les agents pathogènes du processus. L'interféron est très utile dans ce cas en tant qu'agent immunomodulateur.
    3. Antihistaminiques de dernière génération. Le kétotifène, primalan, appartient à cette catégorie de médicaments. Leur but est d'éliminer le gonflement des tissus de la prostate dans toute forme de prostatite.
    4. Médicaments améliorant la microcirculation: escuzan, detralex, trental. Ils sont indiqués pour la prostatite non inflammatoire. À cette fin, les urologues prescrivent un antagoniste des médicaments de la catégorie des médicaments (prazosine, nicergoline).
    5. Procédures de physiothérapie. Ils ont pour but de stimuler la circulation sanguine locale, en augmentant la résistance aux infections. Le plus souvent, les médecins prescrivent l'électrophorèse, la magnétothérapie, le laser et les courants à micro-ondes. La physiothérapie est efficace dans toutes les formes de prostatite.
    6. Les médicaments qui normalisent la fonction de la prostate. Prostatilen, prostan, prostakor, prostamol se sont avérés les plus efficaces.
    7. Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens ibuprofène, diclofénac, les urologues prescrivent pour la douleur pelvienne.
    8. Méthodes non traditionnelles (acupuncture, réflexologie).

    En ce qui concerne la médecine traditionnelle, il est recommandé de boire une décoction d'une cuillère à soupe de feuilles d'eucalyptus broyées, une cuillerée à thé de gazon herbe, la même quantité de thé vert, bouillie une minute dans 300 grammes d'eau. Après 15 minutes d’infusion, le liquide de cicatrisation est versé et 2 comprimés de momie y sont dissous. Prenez le médicament devrait être en trois doses au cours de la journée. Chaque jour de la semaine, vous devez cuisiner le matin avec un bouillon frais. C'est un excellent anti-inflammatoire et antidouleur.

    Exacerbation de la prostatite chronique: causes, symptômes et traitement

    La prostatite chronique est une maladie lente et difficile à traiter. Souvent, la prostatite est asymptomatique pendant de nombreuses années. Une exacerbation de la prostate survient parfois pour diverses raisons, ce qui provoque un inconfort grave pour les patients.

    Causes des exacerbations

    En règle générale, la prostatite est exacerbée en automne-hiver en raison d'une diminution de l'immunité. Causes d'exacerbation:

    • porté le rhume;
    • utilisation à long terme de médicaments antibactériens;
    • le stress;
    • l'hypothermie;
    • surmenage;
    • mauvaises habitudes.

    Le temps d'automne est variable, il est donc facile de pardonner

    La prostatite chronique est causée par une violation de la microcirculation du sang dans les organes pelviens. En conséquence, la stagnation se développe, le tonus vasculaire est perturbé, des problèmes de miction et de puissance apparaissent. Un traitement opportun permet d’arrêter les symptômes et de normaliser la circulation sanguine. Cependant, avec une exacerbation, les symptômes réapparaissent.

    Une autre raison pour laquelle la maladie peut être exacerbée est le stress. Cette condition affecte négativement le travail du système nerveux. L'exposition prolongée au stress entraîne une perturbation du travail du système nerveux autonome. Cela se manifeste par une diminution du tonus vasculaire, un ralentissement de la circulation sanguine, un épaississement de la sécrétion de la prostate et une exacerbation des symptômes.

    Une faible immunité due au rhume ou à une antibiothérapie prolongée est également une cause fréquente d’exacerbation des symptômes de la maladie inflammatoire.

    Symptômes d'exacerbation

    Comme on le sait, les symptômes de la prostatite chronique infectieuse et non infectieuse varient. La prostatite chronique non infectieuse se présente souvent sous une forme latente, mais lors d'une exacerbation, il se produit des symptômes aigus, inhérents à la forme infectieuse de la maladie:

    • augmentation rapide de la température corporelle;
    • douleur et sensation de brûlure en urinant;
    • douleur coupante sévère pendant l'éjaculation;
    • douleurs spasmodiques dans le périnée;
    • sang dans l'urine;
    • symptômes d'intoxication;
    • faiblesse, malaise général.

    Une forte augmentation de la température corporelle est caractéristique d'une exacerbation.

    Les symptômes de l'exacerbation de la prostatite - une augmentation rapide des symptômes. La température peut dépasser les 38 ° C. Très souvent, l'exacerbation est accompagnée de symptômes de cystite: envie constante d'uriner, vidange incomplète de la vessie, douleur intense à la fin du processus. Souvent, dans l'urine, du sang est détecté, il est également possible que du sang, du pus ou des sécrétions muqueuses de l'urètre. Tout cela s'accompagne de malaise général, de perte de force, de perte d'efficacité et d'apathie.

    La fréquence des exacerbations dépend des caractéristiques du patient, tout d’abord de son immunité. Un traitement médical bien choisi et conforme aux recommandations du médecin traitant peut réduire considérablement la fréquence des exacerbations.

    Principe de traitement

    Tout le monde, confronté à des symptômes aigus, est la première chose à penser à ce qu'il faut faire et à la manière de traiter l'aggravation. Lorsque vous découvrez une exacerbation de la prostatite chronique, la première chose à faire est de stopper le processus inflammatoire aigu le plus rapidement possible. Dans la plupart des cas, l'administration intraveineuse au goutte à goutte de fortes doses d'antibactériens.

    Si l'exacerbation de la prostatite chronique se produit sans risque de développer des complications dangereuses, on prescrit au patient des médicaments et le repos au lit. Le traitement des exacerbations est divisé en spécifique et symptomatique.

    Traitement médicamenteux

    Le traitement spécifique de la prostatite exacerbée consiste en l'administration d'antibiotiques et de médicaments du groupe des alpha-bloquants. Bien souvent, les médecins prescrivent des médicaments du groupe des fluoroquinolones - il s’agit d’agents antimicrobiens à action rapide qui n’ont pas d’équivalent naturel.

    Des antibiotiques sont prescrits.

    Les antibiotiques des séries de la tétracycline et de la pénicilline sont utilisés en thérapie; les patients se voient souvent prescrire Amoxiclav, Ampicilline. Comme la pratique le montre, avec les exacerbations épisodiques, on développe une résistance à l'action de ces médicaments. Il est donc prouvé que le patient remplace l'antibiotique par un médicament contenant un autre principe actif ou par un médicament antimicrobien synthétique du groupe fluoroquinolone. La lévofloxacine est un médicament assez efficace dans ce groupe.

    La durée du traitement aux antibiotiques est généralement de 10 à 12 jours. Il est important de ne pas arrêter de prendre le médicament, en remarquant l'affaiblissement des symptômes d'exacerbation.

    Les alpha-bloquants sont des médicaments qui soulagent les spasmes musculaires de la vessie et de la prostate. La prise de ces médicaments aide à normaliser le processus de miction, à éviter le développement de complications dangereuses et une infection secondaire des organes internes. Lors d'une exacerbation, Setegis est prescrit pendant dix jours, ce qui vous permet de normaliser rapidement le processus urinaire.

    Le traitement symptomatique de la prostatite comprend l'accueil:

    • antispasmodiques;
    • antipyrétique;
    • médicaments anti-inflammatoires;
    • analgésiques.

    Pour soulager la douleur et la miction, les antispasmodiques aident - No-shpa, Spazmalgon. L'action de ces médicaments vous permet de réduire temporairement le tonus musculaire des organes internes et les symptômes d'exacerbation. Les médicaments sont pris pendant plusieurs jours, pas plus. L'utilisation à long terme d'antispasmodiques affecte négativement la performance des organes internes. Il est important de se rappeler que les antispasmodiques soulagent les symptômes mais n'affectent pas la cause de l'exacerbation de la maladie.

    L'imbuprofen, le diclofénac, le nimésulide permettent au processus inflammatoire d'arrêter le processus inflammatoire. Les comprimés sont pris pour les premiers jours. Très souvent, les médecins prescrivent des injections de diclofénac. Les injections sont effectuées par voie intramusculaire, la posologie du médicament dépend du poids corporel et de l'âge du patient.

    Au lieu des injections, vous pouvez prendre la poudre pour la préparation de suspensions contenant du nimésulide dans la composition (Nimesil, Affida). Le médicament soulage rapidement les symptômes aigus.

    Nimesil traite rapidement l'inflammation et la douleur

    Analgésiques conventionnels pour la prostatite rarement prescrits. Comme le montre la pratique, les analgésiques du type Analgin et Citramone bien connus de tous sont inefficaces pour les douleurs causées par une inflammation de la prostate.

    Physiothérapie pour la prostate

    Lorsque l'exacerbation des symptômes de la prostatite chronique et le traitement déterminent la nécessité de la nomination de la physiothérapie. Toute physiothérapie est contre-indiquée dans les cas d'inflammation aiguë. Le traitement du matériel n'est possible qu'après l'élimination du processus inflammatoire en prenant des antibiotiques et des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Les méthodes de traitement de physiothérapie peuvent réduire la fréquence des exacerbations, normaliser le système immunitaire et améliorer la fonctionnalité du corps, sans toutefois supprimer les symptômes aigus.

    Dans le traitement de la prostatite utilisée:

    • thérapie par ondes de choc;
    • thérapie magnétique;
    • bains de radon;
    • bains de sel.

    L'objectif de la physiothérapie est de normaliser les processus métaboliques dans les cellules de la prostate en améliorant la circulation sanguine. Ce traitement est indiqué pour tous les hommes à titre préventif. Il est recommandé de suivre une thérapie magnétique deux fois par an.

    Prévention ou comment éviter les exacerbations?

    La prévention des exacerbations de la prostatite est réduite à une attitude attentive à leur propre santé. L'inflammation de la prostate ne s'aggravera pas avec une forte immunité, l'absence de mauvaises habitudes et l'absence de stress. Les règles suivantes aideront le moins possible à faire face aux exacerbations de la maladie.

    1. Habillez-vous toujours en fonction de la météo. Toute hypothermie, courant d'air et travail lorsque le climatiseur est en marche entraînent une inflammation de la prostate.
    2. Évitez le stress, le surmenage et l'insomnie. Un système nerveux sain garantit une forte immunité et l’absence d’exacerbations. Si le stress auto-conquérant ne disparaît pas, il est recommandé de consulter un neurologue ou un psychothérapeute avant de prendre des sédatifs.
    3. L'exercice modéré aidera à normaliser le travail de la prostate, tandis qu'un mode de vie sédentaire entraîne une exacerbation régulière des symptômes.

    Le plus important est d’empêcher l’affaiblissement du système immunitaire. Pour ce faire, il est nécessaire de traiter rapidement tous les rhumes et de prendre régulièrement des immunostimulants ou des préparations vitaminées prescrits par le médecin traitant.

    Tout médecin vous proposera un certain nombre de moyens pour traiter la prostatite, du plus banal et inefficace au radical

    • Vous pouvez régulièrement suivre un traitement avec des pilules et un massage rectal, revenant tous les six mois;
    • vous pouvez faire confiance aux remèdes populaires et croire à un miracle;
    • optez pour une opération et oubliez la vie sexuelle...