Principal
Des analyses

Caractéristiques distinctives du cancer de la prostate 2 degrés: symptômes et méthodes de traitement

Après avoir entendu le diagnostic de «cancer de la prostate», de nombreux hommes perçoivent cela comme une phrase.

Les cellules cancéreuses n'affectent pas seulement la prostate. Les organes voisins sont également menacés.

En savoir plus sur le traitement et le pronostic du cancer de la prostate à 2 degrés, lisez l'article.

Cancer de la prostate Grade 2 - Durée de vie

  1. Avec l'âge, les hommes changent d'hormones. Et plus l'homme est âgé, plus le risque de cellules cancéreuses dans la prostate est grand.
  2. Prédisposition génétique à la maladie.
  3. Faites attention à votre régime alimentaire. L'abondance de graisse animale et le manque de vitamine D peuvent être à l'origine de cette terrible maladie.
  4. Les fumeurs sont également à risque. Le cadmium est contenu dans les cigarettes, ce qui provoque une intoxication.

Comment se développe-t-il?

Il y a 4 degrés de pathologie:

  1. Les changements pathologiques au stade 1 sont difficiles à diagnostiquer. La tumeur est si petite qu'il est tout simplement impossible de la sonder.
  2. Au stade 2, les couches les plus profondes sont affectées. Mais le cancer est toujours dans la glande. La ruse de la maladie est qu’elle est asymptomatique. Identifier la maladie peut être dans le diagnostic ou la palpation de la glande.
  3. Avec le développement ultérieur, les cellules cancéreuses commencent à infecter les organes voisins. Les ganglions lymphatiques sont également touchés.
  4. La métastase survient pour le cancer de stade 4.

Caractéristiques distinctives

La maladie n’a pas eu le temps de toucher aux tissus voisins. Au stade 2, le patient n'a pas de métastases. Bien que les cellules cancéreuses aient déjà réussi à pénétrer profondément dans la glande elle-même. De petits phoques apparaissent. Les chances de guérison sont assez élevées. Le temps principal pour commencer le traitement du cancer de la prostate à 2 degrés.

Symptômes et manifestations

Cancer de la prostate 2 degrés - l'espérance de vie sera considérée un peu plus loin. Ne sous-estimez pas le danger de cette maladie. Après tout, une tumeur cancéreuse s'est déjà formée.

Les hommes peuvent même ne pas être conscients de leur maladie. Souvent, le cancer de la prostate de grade 2 n’entraîne aucune gêne pour le patient.
Mais tous les patients ne sont pas asymptomatiques.

Certaines personnes ont des problèmes pour uriner:

  • cela devient trop fréquent;
  • Il y a une fausse envie d'uriner.

Méthodes de classification

La classification de la maladie produite par plusieurs critères:

  1. Le degré de cancer peut être déterminé par l'échelle de Glisson. Pour évaluer l'état du tissu affecté, le patient subit une biopsie. Selon les résultats de l'analyse cellulaire, les médecins déterminent le degré de malignité de la formation.
  2. Connaissant la quantité d'antigène (PSA) dans le sang, vous pouvez identifier le niveau de marqueur tumoral.
  3. Le système le plus couramment utilisé est le TNM. Il est basé sur 3 indicateurs:
  • T - combien de néoplasmes se sont propagés dans le corps;
  • N - le degré de propagation des cellules cancéreuses dans les ganglions lymphatiques;
  • M - le patient a des métastases.

Cancer de la prostate 2 degrés peuvent être divisés en 2 étapes:

  • le stade 2A, qui se caractérise par l’endommagement d’un seul lobe de la glande;
  • au stade 2B, la tumeur se développe et se propage aux deux lobes.

Comment diagnostiquer?

Déterminer le cancer de la prostate au stade 2 est très difficile. Le diagnostic n'est confirmé qu'après avoir déterminé le taux de PSA dans le sang.

C'est une protéine produite par la prostate en cas d'apparition de tumeurs. Au cours de l'examen rectal, un nœud dans la prostate peut être détecté.

Les conclusions finales peuvent être tirées après une biopsie, une échographie et une analyse des données de laboratoire.

En général, pour le cancer de la prostate au stade 2, le pronostic est favorable. Le taux de survie des patients avec ce diagnostic dans les 5 ans atteint 60 à 90%.

Comment traiter le cancer de la prostate de grade 2, voir ci-dessous.

Méthodes de traitement

Comment traiter le cancer de la prostate à 2 degrés?

Traitement du cancer de la prostate 1, 2 étapes:

  1. L'intervention chirurgicale est la méthode la plus radicale de lutte contre le cancer. Au cours de l'opération, le chirurgien retire la tumeur en même temps que la prostate.
  2. La radiothérapie est l'irradiation des cellules cancéreuses par rayons X. Quand cela se produit leur destruction. La procédure est indolore et dure environ 15 minutes.
  3. La chimiothérapie peut également détruire les cellules cancéreuses. Pour ce faire, utilisez des médicaments toxiques qui sont administrés par voie intraveineuse. La durée du traitement est de 6 mois. Cependant, cette méthode a beaucoup d'effets secondaires. De nombreux patients perdent leurs cheveux, souffrent de nausée et de faiblesse.
  4. La méthode de curiethérapie consiste à introduire dans le corps du patient des particules radioactives. L'opération est réalisée sous anesthésie générale. Lorsque des atomes d'iridium y pénètrent, la tumeur commence à se contracter.
  5. L'hormonothérapie. Une augmentation des hormones peut conduire à la croissance de la tumeur dans la prostate. L'hormonothérapie peut réduire le niveau d'androgènes.

Pour le traitement du cancer de la prostate 2 degrés sans chirurgie, utilisez:

  1. Substituts hormonaux hypophysaires. Après avoir pris ces fonds, le taux d'hormones dans le sang du patient diminue fortement.
  2. Les antiandrogènes empêchent l'interaction des cellules affectées avec les hormones.
  3. Les antagonistes sont conçus pour ralentir le développement des tumeurs. Ils réduisent également la quantité de testostérone.

Méthodes folkloriques

L'une des raisons de la formation du cancer de la prostate est l'augmentation du niveau de testostérone. Avec l'aide de plantes contenant de l'œstrogène, vous pouvez normaliser les hormones.

Ces plantes comprennent:

Il est préférable de préparer des infusions à base de plantes tous les jours, car avec le temps, ils perdent leurs propriétés curatives.

Conclusion

Cancer de la prostate Pronostic au stade 2: une tumeur à ce stade n'a pas encore atteint les tissus adjacents à la prostate. Cependant, il est déjà facile à diagnostiquer par l'examen des doigts. Selon les statistiques, environ 60% des patients peuvent vivre jusqu'à 10 ans.

Stades du cancer de la prostate. Classification du cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est une maladie grave du tractus génital masculin caractérisé par le développement d'une tumeur maligne à partir des tissus de la prostate. Les principaux facteurs de risque de développement de la maladie sont: l'âge de plus de 65 ans, la génétique (la présence de la maladie dans le sang), la prise de testostérone - une hormone sexuelle masculine.

L'oncologie des organes urogénitaux, en particulier le carcinome de la prostate chez l'homme, est devenue «plus jeune» au cours de la dernière décennie et est devenue plus courante. Seul le cancer de la prostate sur le territoire de la Russie représente 3 à 5% de toutes les maladies oncologiques des organes pelviens chez les hommes, et parmi les spectateurs masculins de la terre, cette dangereuse maladie maligne et insidieuse occupe la troisième place et se produit à chaque 8e personne.

Le médecin sera en mesure de traiter correctement le cancer de la prostate en déterminant le stade de développement et l'évolution de la maladie. Le cancer de la prostate aux stades initiaux à l'aide de méthodes modernes peut être guéri de 95 à 99% en l'absence de métastase.

Les stades du cancer de la prostate sont déterminés par la taille et l'agressivité du cancer, ainsi que par la propagation des métastases. Tous ces aspects sont pris en compte et décrits par les classifications modernes: le système TNM international, la somme / échelle de Gleason (décrit le degré d'agressivité des tumeurs tumorales), le taux de PSA dans le sang (montre la croissance d'un marqueur tumoral dans le sang - une protéine PSA spécifique), par le système Juit Whitemore.

Important à savoir! Les marqueurs tumoraux sont des substances produites par les cellules tumorales depuis leur développement. Dans toute pathologie cancéreuse, ces protéines particulières sont isolées du sang ou de l'urine. Leur niveau peut déterminer le stade, la récurrence possible de la maladie ou l'efficacité du traitement. C'est sur le taux de PSA de l'antigène spécifique de la prostate que l'oncologie de la prostate est déterminée.

Tumeur maligne de la prostate

T est la taille de la tumeur primitive:

  • Tx - la tumeur primaire ne peut pas être déterminée;
  • T1– la tumeur n'est pas déterminée par échographie ni par examen rectal au doigt:
  • T1a - une tumeur est déterminée au hasard lorsqu'un adénome de la prostate est retiré, un examen histologique indique la présence de 5% des cellules;
  • T1B - un néoplasme a été découvert par hasard lorsqu'un adénome de la prostate a été retiré, un examen histologique a révélé plus de 5% des cellules;
  • T1c - une tumeur a été diagnostiquée en effectuant une biopsie à l'aiguille en raison du taux élevé de PSA dans le sang.

T2 - la tumeur est limitée à la capsule et est située à l'intérieur de la prostate:

  • T2a - moins de la moitié d'un lobe de la prostate est affecté par la tumeur;
  • Т2в - plus de la moitié d'un lobe de la prostate est affecté par la tumeur;
  • T2c - les deux lobes de la prostate sont touchés.

T3 - oncogenèse hors de la capsule prostatique:

  • T3a - oncogenèse simple ou bilatérale à l'extérieur de la capsule, n'atteignant pas les vésicules séminales situées sur les côtés de la prostate et responsables de l'éjaculation;
  • T3v - l'oncogenèse a atteint les vésicules séminales.

T4 - la tumeur s'est propagée aux tissus et organes adjacents et se situe sur le col de la vessie, le sphincter externe de l'urètre (le muscle contrôlant la miction), le rectum, le muscle soulevant l'anus ou la paroi du bassin. Les vésicules séminales ne sont pas blessées.

Ganglions lymphatiques N-régionaux (situés dans le bassin ou au-dessous de la bifurcation des artères iliaques communes). La localisation latérale des métastases régionales n'a pas d'importance pour la catégorie N:

  • Nx - il est impossible d'évaluer les LU régionales;
  • N0 - pas de métastases dans l'UL régionale;
  • N1 - métastases détectées dans les lymphadens régionaux.

M - métastases à distance:

  • MX - il n'est pas possible d'identifier les métastases;
  • M0 - les métastases à distance sont absentes;
  • M1 - métastases détectées plus lointain:
  • M1a - LU distante affectée;
  • M1v - métastases trouvées dans le tissu osseux;
  • M1c - métastases dans des organes distants (reins, poumons, foie).

Description de l'échelle de Gleason / score de Gleason

Description de la tumeur sur la balance

Un score d'échelle / Gleason décrit la malignité d'une tumeur détectée par une biopsie de la prostate. Plus le nombre (la quantité) est élevé sur l'échelle, plus le tissu tumoral agressif est considéré, car plus la différence entre les oncocytes et les cellules de la prostate ordinaires et saines est importante. Si l'apparence des cellules cancéreuses est semblable à celle des cellules saines, le nombre 1 est attribué aux tumeurs. La différence maximale entre les cellules cancéreuses et les cellules normales est estimée à 5 points.

Le cancer peut capturer plusieurs zones de la prostate. Si 2 tumeurs volumineuses et malignes sont détectées, la somme de Gleason peut être composée du nombre 7. Les nombres 3 + 4 ou 5 + 2 peuvent donner les tumeurs. Les tumeurs de numéro 6 ou moins sont considérées comme moins malignes, modérément malignes - avec le chiffre 7, sévèrement malignes - avec un score de 8 à 10.

Classification de Judith-Whitemore

Les étapes sont indiquées par les lettres A, B, C et D. Les deux premières étapes A et B sont considérées comme curables. Les deux derniers traitements C et D sont maintenus, mais les perspectives seront un peu optimistes.

Stade A - le plus tôt, ne présente pas de symptômes évidents, les cellules ne s'étendent pas au-delà de la prostate.

  • A1 - caractérisé par une bonne différenciation des cellules cancéreuses
  • A2 - caractérisé par une différenciation modérée ou faible des cellules cancéreuses dans plusieurs zones de la prostate.

Stade B - la tumeur ne s'étend pas au-delà de la prostate, le médecin peut la palper, le taux de PSA sera élevé.

  • B0 - à PSA élevé, la tumeur n'est pas palpée et se trouve dans la prostate.
  • B1 - un lobe de la prostate est affecté et un petit onco-tumeur est trouvé.
  • B2 - une tumeur a été observée dans un lobe de la prostate ou une tumeur dans chaque lobe de la prostate en croissance extensive.

Stade C - Les cellules onco germent la capsule (enveloppe) de la prostate et infectent les vésicules séminales et / ou les organes adjacents.

  • C1 - Oncumeur est visible à l'extérieur de la capsule de la prostate.
  • C2 - tissus d'onco-tumeur, obstruant la lumière de l'urètre ou sortant dans la vessie.

Stade D - Des métastases sont notées dans les ganglions lymphatiques régionaux, dans des organes et des tissus distants (foie, poumons, os).

  • D0 - métastases détectées cliniquement, ainsi que des taux élevés de PSA.
  • D1 - métastases dans le cancer de la prostate dans les ganglions lymphatiques régionaux.
  • D2 - une lésion de ganglions lymphatiques, d'organes et de tissus distants a été détectée.
  • D3 - après traitement, les métastases se poursuivent.

Comment établir le stade de développement de la tumeur

Les stades du cancer de la prostate sont établis en combinant le diagnostic TNM et la somme de Gleason, en prenant en compte le système de Juit-Whitemore et en analysant le taux de PSA dans le sang. Le stade initial est désigné par le chiffre romain I, le second stade facilement compliqué est désigné par le chiffre II, compliqué par le chiffre III et le plus difficile avec métastase pour organes distants et LN - par le chiffre IV.

Traitement du cancer de la prostate en Israël

Oncologue, Professeur Moshe Inbar

Le diagnostic du cancer de la prostate est souvent difficile car les symptômes d'une tumeur maligne ressemblent à des manifestations d'hyperplasie bénigne - l'adénome de la prostate. Vous pouvez obtenir un diagnostic précis à 100% dans les principales cliniques israéliennes, telles que Top Ichilov. Il utilise les méthodes de diagnostic les plus récentes: la biopsie de la prostate sous contrôle de l'IRM et des ultrasons (Fusion IRM), ainsi que la TEP-TDM au gallium radioactif (PSMA).

L'Ichilov Top fournit également un traitement moderne du cancer de la prostate:

• curiethérapie. Dans certains pays, cette méthode de radiothérapie de contact est considérée comme innovante. Pendant ce temps, en Israël, la curiethérapie pour le cancer de la prostate est en cours depuis environ 20 ans. Pendant ce temps, les oncologues israéliens ont acquis beaucoup d’expérience en utilisant cette méthode. Dans la clinique Top Ichilov, le plus célèbre spécialiste israélien dans le traitement du cancer de la prostate - le professeur Matkin - a recours à la curiethérapie.

• Opérations assistées par robot. Dans la clinique Top Ichilov, les opérations de prostatectomie par laparoscopie sont réalisées avec l'aide d'un chirurgien robotique de 4ème génération - DaVinci Xi. L'avantage principal d'une chirurgie assistée par robot est de réduire le risque de complications telles que l'incontinence urinaire et une altération de la fonction érectile.

• thérapie immunitaire. Dans le cancer de la prostate métastatique, Ichilov Clinic Top peut être traité avec un anticorps monoclonal, Yervoy (Ipilimumab). Pour lutter contre le cancer de la prostate, les spécialistes israéliens utilisent avec succès des virus oncolytiques qui infectent les cellules tumorales. Les tests génétiques sont utilisés pour sélectionner le schéma de traitement optimal.

Traitement

Cancer au premier degré

Les symptômes primaires du cancer de la prostate 1 degré, le patient peut ne pas remarquer. Le flux d'urine devient faible et sa quantité diminue. Il y aura une sensation de brûlure dans l'urètre et des difficultés à uriner. La probabilité de développer un cancer est de 18-21%, car Le PSA dans le sang est en moyenne de 2-3,5 µg / l chez les hommes jeunes et d'âge moyen.

C'est important! Un symptôme rare peut être du sang dans l'urine ou du sperme.

Si les métastases sont absentes, alors il y a une chance de guérir le cancer de la prostate du premier degré, l'espérance de vie pour 5 ans sera de 96-99%.

Le traitement du cancer de la prostate de stade 1 est effectué selon quatre méthodes principales:

  1. Femme enceinte Le médecin surveille le taux de propagation du cancer chez les patients âgés. Le traitement n'est pas effectué en l'absence de symptômes douloureux. Si le cancer évolue, un traitement est prescrit.
  2. Enlèvement de la prostate avant la métastase et propagation des cellules cancéreuses vers d'autres tissus et organes. Passez une prostatectomie. Si les nerfs autour de la prostate sont touchés, alors l'impuissance peut survenir.
  3. La radiothérapie (radiothérapie) pour réduire une tumeur, ralentir sa croissance et détruire les cellules cancéreuses. L'effet secondaire du traitement est la fatigue et les nausées chez les patients.
  4. Traitement hormonal visant à réduire le niveau d'androgènes (hormones mâles), propice à la croissance du cancer. Les hormones ralentissent la propagation du cancer et le réduisent.

Cancer du deuxième degré

Les patients ressentent une gêne et des douleurs dans les organes urinaires lors de la miction et dans le périnée lors des rapports sexuels. L’éjaculation est également douloureuse: le taux de PSA dans le sang augmente de 6,0 à 7,9 ng / ml. Ces indicateurs peuvent concerner des maladies bénignes de la prostate, mais la probabilité de développer un cancer peut atteindre 30%.

Si le cancer de la prostate de grade 2 est installé, le pronostic de guérison avant métastase est de 80 à 90%. Si vous traitez adéquatement le cancer de la prostate à 2 degrés, l'espérance de vie de 5 ans promet d'être de 85 à 95%.

Le traitement du cancer de la prostate de grade 2 est effectué au moyen de techniques mini-invasives (prostatectomie laparoscopique), y compris le robot de da Vinci. Si les techniques opératoires ne peuvent être appliquées à un patient, le traitement du cancer de la prostate à 2 degrés sans intervention chirurgicale consistera à effectuer une radiothérapie et une curiethérapie à l'aide de deux technologies principales: placer une source de radioactivité miniature à faible dose ou à forte dose dans la prostate.

Avec la curiethérapie à forte dose, une substance radioactive à haute dose, Irridium-192, est injectée dans la prostate pendant 8 à 10 minutes. Pour installer la capsule en utilisant des aiguilles de ponction. Après la procédure, ils sont retirés du corps. Répétez la procédure 2-3 fois tous les 6-7 jours. Simultanément, une radiothérapie à distance est effectuée sur les zones frontalières de la prostate et sur l'UL touchée dans le cancer avancé. La tumeur est complètement détruite et les patients sont guéris à 70-85% après un traitement combiné.

En curiethérapie à faible dose, sous anesthésie locale ou générale, de minuscules particules métalliques («graines») sont introduites avec des aiguilles creuses, où elles restent en permanence dans la prostate pour des effets ciblés sur le tissu tumoral. L'ensemble de la procédure prend 60 à 90 minutes. En un mois, la position des particules est contrôlée par CT.

L'iode radioactif 125 est introduit dans la prostate avec une diminution progressive de l'activité. Après 2 mois, c'est déjà la moitié de la dose initiale. Après la procédure, 98% des patients peuvent vivre plus de 10 ans.

L'implantation à faible dose est administrée aux patients atteints d'un carcinome localisé au stade T1c ou d'un cancer T2a si:

  • PSA est inférieur à 10;
  • Nombre de Gleason ≤6, et le volume de la prostate était inférieur à 50 ml.

Il est contre-indiqué d’effectuer une curiethérapie pour une prostate extrêmement petite, ce qui se produit lorsqu’une partie de la prostate est retirée en raison d’un adénome. La curiethérapie offre moins de complications que la prostatectomie radicale.

Après 2-3 semaines, le patient peut se plaindre de rétention urinaire et de brûlures au cours de la miction, d'incontinence urinaire (dans 4% des cas). L'activité est violée dans 15% des cas d'implantation à faible dose, dans 20 à 40% des cas d'implantation à forte dose.

Cependant, ces chiffres sont plus bas qu’après l’opération. Par conséquent, l’avantage de la curiethérapie est son caractère invasif minimal. Après 2-3 jours, le patient a repris son activité professionnelle et sociale.

C'est important! En curiethérapie, vous pouvez choisir la posologie optimale, agir délibérément et contrôler la réaction de la tumeur. La qualité du contrôle est ici supérieure à celle obtenue lors de l'irradiation à distance du cancer de la tumeur et le risque de blessure des organes voisins: la vessie, le rectum et l'urètre.

Il est contre-indiqué de traiter l'oncologie de la prostate par curiethérapie chez les patients présentant:

  • avec des perspectives minimes et décevantes pour 5 ans;
  • avec la présence de violations prononcées de l'écoulement de l'urine (à une vitesse de déplacement de l'urine de 10 ml / s ou moins et un volume d'urine de 100 ml).

Cancer du troisième degré

Le traitement du cancer de la prostate à 3 degrés est aligné en fonction de l'agressivité de la tumeur, des indicateurs: niveau de PSA, score de Gleason et taux de croissance de PSA. En règle générale, les taux de PSA sont élevés - plus de 8,0 ng / ml. Dans le même temps, en moyenne, le cancer de la prostate de grade 3, le pronostic pour la guérison promet - 50-65%.

Appliquer:

  • intervention chirurgicale de différents types;
  • radiothérapie;
  • chimiothérapie;
  • la cryothérapie.

Si des modifications pathomorphologiques se produisaient pendant longtemps et que le cancer de la prostate de stade 3 était traité avant l'apparition de métastases, la tumeur se développait lentement, augmentant de 30 à 31%. Avec la germination de la capsule et de la prostate, mais les métastases ne sont pas encore apparues et le cancer de la prostate de grade 3 est déterminé, l’espérance de vie de 5 ans est estimée à 50-60% ou plus. En présence de métastases - 40-45%.

Cancer de stade quatre

Les symptômes courants du cancer de la prostate de grade 4 sont exacerbés et se caractérisent par:

  • très fréquentes fausses envies et allers-retours aux toilettes avec une petite quantité d'urine excrétée;
  • miction intermittente et douloureuse avec faible pression de jet;
  • retard aigu de la production d'urine;
  • brûlures et présence de sang dans les urines;
  • douleur dans le bassin, irradiant dans le dos, le périnée et les côtes;
  • manque d'appétit et perte de poids, ce qui indique une métastase.

Les métastases se trouvent dans les poumons, le foie, le pancréas, les os et le cerveau. Un cancer du pancréas secondaire à croissance rapide se forme. Le niveau de PSA atteint 10,0 ng / ml et plus.

Le traitement du stade 4 du cancer de la prostate comprend des méthodes permettant de maintenir les fonctions corporelles importantes pour la vie du patient. Appliqué à:

  • Thérapie intraveineuse intensifiée, plasmaphérèse, hémosorption, transfusion de sang et de ses composants;
  • opération: l’implantation de systèmes d’orifices pour perfusion veineuse et artérielle est réalisée pour effectuer une chimiothérapie;
  • application de néphrost dans les métastases dans les reins;
  • drainage et stenting des voies biliaires, en cas d'ictère mécanique d'origine tumorale;
  • dans la veine cave inférieure, l'installation d'un filtre à cava pour éliminer les thromboembolies;
  • dans la veine cave supérieure stenting, s'il y a une obstruction d'origine tumorale.

C'est important! Le cancer de la prostate au stade 4 nécessite une anesthésie constante avec les médicaments modernes.

Il n’est pas possible de guérir complètement le cancer de la prostate de grade 4. Mais avec un schéma de traitement bien choisi, la vie et la qualité de vie peuvent être prolongées de 5 ans. S'il n'y a pas de maladies concomitantes et de lésions étendues d'organes importants pour la vie, alors en cas de cancer de la prostate au 4ème degré, l'espérance de vie promet d'être de 3 à 5 ans - 20-30%. Un mode de vie sain et une alimentation saine et appropriée pour le cancer de la prostate à 4 degrés revêtent une grande importance. Le taux de PSA après élimination de toutes les tumeurs et de la prostate disponibles peut être compris entre 1,4 et 6,5 ng / ml.

Médecine traditionnelle dans un programme complet de traitement du cancer

Le traitement du cancer de la prostate avec des remèdes populaires fait désormais partie d’une thérapie complexe. La base du traitement traditionnel est le bon régime avec des aliments diurétiques à la tête: soupes de légumes aux légumes verts, salades et jus de fruits, légumes, fruits et baies, produits laitiers, café et thé faibles, décoction d'herbes et de rose sauvage. Les légumes, les fruits sont utiles sous forme fraîche, bouillie et cuite au four, les baies - sous toutes leurs formes.

Il ne devrait pas y avoir de viande grasse, d'œufs, de pain de blé, de graisses animales, d'aliments frits et épicés au menu. Il est préférable de faire bouillir la viande, le lapin et le poulet et de les ajouter à un plat de légumes, de pâtes dures, de sarrasin ou de porridge de riz.

Faites attention! Dans le cancer de la prostate, il est important que les hommes contrôlent leur propre poids, en particulier dans les formes de cancer canalaires et résistant aux hormones.

Le cancer canalaire de la prostate est plus fréquent chez les hommes en surpoids. Avec une alimentation malsaine avec un manque de fibres et un excès de graisse et de calcium, les graisses saturées augmentent la synthèse de la testostérone. La testostérone est connue pour favoriser la croissance des cellules cancéreuses, y compris celles de haut grade. Ensuite, sur 10 cas de cancer canalaire - 9 maladies seront représentées par un adénocarcinome canalaire ou un cancer à petite échelle. Ce type d'onco-tumeur commence dans la cellule qui tapisse le canal de la prostate. Le taux de croissance et de propagation est beaucoup plus rapide et plus actif que l’adénocarcinome acineux. Le cancer de cette forme est caractérisé par un cours agressif, est peu sensible à la thérapie hormonale. Par conséquent, la chirurgie de la prostate et la chimiothérapie sont effectuées après celle-ci. Pour prévenir les nausées et vomissements des herbes prescrites.

Le cancer de la prostate hormono-résistant évolue lentement, sans manifestations cliniques. Mais il tue de nombreuses vies, malgré la démonstration d'une bonne réponse au traitement antiandrogène avec des hormones de première ligne. Cela réduit l'intensité de la douleur osseuse, le taux de PSA dans le sang et la régression des métastases des tissus mous. Malheureusement, la réponse au traitement hormonal primaire dure 12 à 18 mois.

Outre les méthodes chirurgicales, un programme complexe de lutte contre le cancer hormono-résistant inclut le traitement de la douleur osseuse, des fractures pathologiques, l’obstruction des voies urinaires et des uretères, le syndrome de compression de la moelle épinière, la DIC, l’anémie et l’œdème.

Le programme complet comprend le traitement suivant pour le cancer de la prostate:

  • radiation, chimie, hormonothérapie;
  • stabilisation chirurgicale;
  • médicaments du groupe: taxanes, estramustines, mitoxantrones, vinca-alcaloïdes;
  • thérapie standard
  • biophosphonates, stéroïdes, analgésiques;
  • Syndrome DIC - Héparine, acide Epsilon-aminocaproïque, transfusion de globules rouges, FFP, etc.
  • préparations de fer et vitamines;
  • stimulants de la moelle osseuse pour l'anémie;
  • diurétiques et décoctions et / ou infusions d'herbes diurétiques pour l'œdème;
  • écorce de tremble, pulmonaire, microclysters issus de la décoction d'herbes médicinales: manchettes, origan, plantain et utérus, suppositoires rectaux.

La guérison de Mush devient de plus en plus populaire en raison de la présence de certains champignons comme Golovach, Openok hiver, Birch Chaga, Reishi, Meytake et Shiitake, composants anticancéreux du Cordyceps.

Recommandé pour la prévention du cancer de la prostate au quotidien:

  • mangez des champignons séchés et mâchez-les bien;
  • utiliser une boisson - thé Koporsky à partir des feuilles d'épilobe après leur fermentation.

Les feuilles de l’épilobe n’ont pas de propriétés toxiques et leur décoction ou teinture peut être prélevée pendant longtemps dans l’adénome et l’oncologie de la prostate.

Pour obtenir du thé (infuser) à partir des feuilles de l’épilobe, vous devez les envelopper légèrement, puis les tordre en flagelles avant d’en extraire le jus. Ils sont recouverts d'un linge humide et mis à fermenter pendant 6 à 8 heures dans un endroit chaud. Après cela, chaque flagelle devient noir et l'odeur de fruit est acquise. Ils sont coupés, placés dans un four et séchés à une température de 40-50 ºC. Cette soudure est stockée dans un récipient à couvercle hermétique. Brasser au lieu de thé et boire toute la journée sans établir les dosages.

Cancer de la prostate 2 degrés: principe de traitement et pronostic

Le cancer de la prostate est principalement diagnostiqué chez les hommes de plus de 60 ans. Pour que le traitement du cancer soit efficace, la principale condition est de diagnostiquer la maladie rapidement. Ceci est souvent compliqué par le fait que le cancer de la prostate (PCa) de grade 2 se caractérise par une faible gravité des symptômes.

Symptômes inquiétants

Le cancer de la prostate de grade 2 ne présente pratiquement aucun symptôme. La maladie est dangereuse la complexité du diagnostic en temps opportun, donc caractérisé par une mortalité élevée - à la dernière étape de la pathologie est impossible à traiter. Avec un traitement opportun du cancer de la prostate à 2 degrés, le pronostic est positif, car ce stade est caractérisé par une faible agressivité.

Les symptômes du cancer de la prostate à 2 degrés dépendent des caractéristiques du patient, chaque homme en oncologie se manifeste de différentes manières. Très souvent, les patients notent:

  • violation de la miction;
  • besoin fréquent d'aller aux toilettes;
  • diminution de la capacité de travail;
  • sensation de pression dans l'anus.

De tels symptômes mornes restent souvent ignorés. En conséquence, le cancer progresse rapidement et ne subit pas de traitement à temps. Une erreur commune de tous les hommes est de négliger de consulter un médecin quand un inconfort apparaît dans les organes pelviens.

Le deuxième stade de la maladie est divisé en deux étapes, qui se différencient par des changements quantitatifs dans les cellules malignes. Ce stade de développement du cancer peut se manifester par une incontinence urinaire et une difficulté à uriner. Assez souvent, les patients sont confrontés à un besoin nocturne d'aller aux toilettes. Fait intéressant, la douleur est absente, ce qui est l’une des principales différences entre le cancer et la prostatite et l’adénome. Cela est dû au fait qu'en oncologie, le corps ne devient pas enflammé. Les symptômes généraux, tels que la fatigue chronique, l'apathie et l'invalidité, ne sont pas toujours présents.

Les problèmes de miction sont l’un des premiers symptômes du cancer, mais sont souvent confondus avec la manifestation de la prostatite.

Comment le cancer est-il diagnostiqué?

Dans la plupart des cas, le cancer de la prostate est détecté par hasard lors d'examens de routine ou lors de visites à un médecin en rapport avec des plaintes d'inconfort au niveau de l'anus.

Les examens suivants sont indiqués pour le diagnostic de la maladie:

  • test sanguin pour l'antigène de la prostate (PSA);
  • échographie de la prostate;
  • analyse de la sécrétion de la prostate;
  • palpation de la prostate;
  • biopsie de tissus d'organes.

La palpation de la prostate peut être soupçonnée processus malin sur la nature des changements dans la structure du corps. Si un cancer est suspecté, une telle enquête n'est pas menée en raison du risque de lésion tissulaire. Néanmoins, c’est souvent à cause du massage de la prostate que le médecin reçoit le motif de renvoyer le patient à un examen approfondi de l’organe.

Un test sanguin pour déterminer le taux de PSA est l'une des principales méthodes de diagnostic, dont les résultats sont une condition préalable à la biopsie des tissus d'organes.

L'échographie de la prostate permet de suspecter une tumeur maligne, mais ne permet pas un diagnostic précis. Si, au cours d'une échographie, des zones denses de tissus de structure non caractéristique ont été révélées, le patient est envoyé pour une biopsie. Cette procédure implique la collecte d'une petite quantité de tissu dans la zone des phoques pour analyse histologique. Seule cette analyse peut confirmer ou infirmer le diagnostic.

Seule une analyse histologique peut confirmer ou infirmer la suspicion de cancer.

Principe de traitement

Il existe de nombreuses méthodes de traitement en oncologie. Lorsqu'une maladie est diagnostiquée à temps, les chances de guérison sont assez élevées, mais aucune méthode de traitement ne fournit une garantie absolue de l'absence de récidive dans le futur.

Pour le traitement, utilisez l’une des méthodes suivantes ou une combinaison de plusieurs techniques:

  • tactique en attente;
  • radiothérapie;
  • prélèvement de l'organe;
  • hormonothérapie;
  • la cryothérapie.

Dans une forme d'oncopathologie non agressive, lorsque la maladie se développe lentement, les tactiques futures donnent de bons résultats, en particulier chez les patients de plus de 75 ans. Dans certains cas, les ajustements du mode de vie, la thérapie par le régime et le traitement populaire à cet âge sont plus efficaces et plus sûrs que la chirurgie ou la radiothérapie.

Traitement non chirurgical

Le traitement du cancer de la prostate à 2 degrés sans intervention chirurgicale est une radiothérapie ou une hormonothérapie. L'exposition aux radiations peut réduire la taille de la tumeur et, dans la plupart des cas, permettre d'obtenir un effet thérapeutique durable, mais uniquement si la pathologie est diagnostiquée à temps.

Aujourd'hui, la curiethérapie est largement utilisée - une méthode d'exposition aux rayonnements menée à l'intérieur de l'organe affecté. L’impact est obtenu en introduisant des aiguilles ou des applicateurs spéciaux à travers lesquels la microsource radioactive est acheminée. Les avantages de la méthode ne concernent que les tissus affectés. Pendant le traitement, la structure des cellules malignes est perturbée et, par conséquent, leur croissance ultérieure devient impossible.

Applicateurs d'injection de radio-isotopes

Le traitement hormonal dans le cancer de la prostate à 2 degrés implique la castration du médicament ou l'inhibition des cellules sensibles à l'action des androgènes.

Traitement chirurgical du cancer

Le traitement le plus efficace contre le cancer est la prostatectomie radicale. Pendant l'opération, un retrait complet de la glande est effectué. Dans la plupart des cas, une méthode laparoscopique pour prélever un organe est appliquée au stade 2 de la maladie. Un instrument spécial est inséré dans de petites incisions dans la partie inférieure de la cavité abdominale. Il est équipé d'une caméra avec laquelle le déroulement de l'opération est affiché sur le moniteur. À l'aide d'un certain nombre d'instruments, le chirurgien coupe le tissu des organes. Les avantages de cette méthode sont sa faible invasion, sa réhabilitation rapide et sa faible probabilité de développer des complications dangereuses.

Une autre méthode peu invasive de traitement du cancer est la cryodestruction de la tumeur. Au cours de la procédure, une petite incision est faite dans la zone du scrotum, dans laquelle un applicateur spécial est inséré. L'azote liquide est introduit dans l'applicateur, ce qui gèle les cellules cancéreuses. La méthode est conseillé d'appliquer uniquement pour les tumeurs de petite taille.

Pour la cryodestruction, assez de petites incisions cutanées

Les inconvénients du traitement chirurgical sont la probabilité d'effets secondaires. Après une prostatectomie radicale, une incontinence urinaire est possible, ce qui nécessite un traitement séparé. Très souvent, les patients sont confrontés à une éjaculation rétrograde - un jet de retour de sperme lors de l'éjaculation. Bien que, après le retrait de la prostate, la dysfonction érectile soit observée pendant un certain temps, dans la plupart des cas, l'érection est restaurée sans traitement spécifique 6 à 10 mois après l'intervention.

Remèdes populaires

Les hommes plus âgés peuvent traiter la pathologie avec des remèdes populaires, mais seulement après avoir consulté un spécialiste. Ces méthodes ne permettront pas d'éliminer complètement le cancer, mais elles contribueront à réduire le taux de développement en oncologie et à éliminer les toxines du corps. Avec une forme de cancer de la prostate non agressive, le traitement populaire chez les hommes âgés permet de prolonger la vie du patient de 10 ans en moyenne.

  1. Une cuillère à soupe de pruche séchée verser 250 ml de vodka, insister dans un récipient fermé pendant deux semaines. Le médicament est pris quotidiennement, une petite cuillère une heure avant le dîner.
  2. Mélanger des proportions égales de chélidoine, de calendula et d'origan. Une cuillère à soupe du mélange à bouillir dans un verre d'eau pendant 10 minutes. Prendre quotidiennement pour un quart de tasse.
  3. 20 g de cônes de houblon versent un litre d'eau, cuisent à feu doux pendant 20 minutes, enveloppent ensuite dans une serviette et partent pendant 5 heures. Le bouillon est pris quotidiennement pour un demi-verre après le petit-déjeuner.
  4. La teinture de chélidoine est préparée à partir d'une cuillère à soupe de fleurs séchées et d'un verre de vodka. Mélange insister 15 jours, puis prendre 15 gouttes par jour pendant deux semaines.
  5. Versez une grande cuillerée de boucles d'oreilles en saule avec deux tasses d'eau bouillante et laissez bouillir pendant 5 minutes. Prenez une cuillerée à thé deux fois par jour pendant trois semaines.

Dans le traitement du cancer chez les hommes âgés, la chimiothérapie et les traitements hormonaux sont souvent utilisés pour bloquer la production d'hormones mâles. Dans ce cas, les remèdes populaires aideront à récupérer rapidement de l'action des médicaments agressifs.

Il est important de noter que la chélidoine et la pruche sont des plantes toxiques. Le traitement avec des décoctions et des teintures de ces herbes doit être coordonné avec votre médecin. Ce médicament est autorisé à ne pas prendre plus de deux semaines d'affilée.

Thérapie de traitement du cancer

Le régime alimentaire pour le cancer de la prostate de stade 2 vise à nettoyer le corps et à réduire la charge sur les organes internes. Les repas doivent être légers, les aliments lourds - les aliments fumés, les conserves, les plats frits et épicés - sont exclus du régime.

Il est important d'éviter la constipation. Les jus de légumes naturels sont introduits dans le régime, fournissant une protection antioxydante du corps - ce sont les jus de carottes, de betteraves et de concombres. De plus, vous devez manger plus de fruits et de céréales. Le régime alimentaire est enrichi de produits de la prostate - graines de citrouille et leur huile d’huile d’olive, avocats, noix de Grenoble et autres agrumes.

Prévisions

Dans les cancers de la prostate non agressifs à 2 degrés, le pronostic est généralement favorable. Si le traitement est commencé au plus tard deux ans après le début du processus malin dans les tissus de l'organe, le développement de la pathologie peut être arrêté dans 97% des cas, même chez les hommes âgés. Ainsi, le traitement en temps opportun n’affecte pas le degré d’espérance de vie.

Les examens des patients indiquent qu'après le traitement, dans la plupart des cas, les rechutes ne se sont pas produites avant au moins 10 ans.

Quelle que soit la méthode de traitement choisie, les hommes doivent être examinés régulièrement. Après avoir guéri le cancer de la prostate, un urologue et un oncologue doivent le consulter 2-3 fois par an Cela permettra une détection rapide de la reprise du processus malin et un nouveau traitement.

Tout médecin vous proposera un certain nombre de moyens pour traiter la prostatite, du plus banal et inefficace au radical

  • Vous pouvez régulièrement suivre un traitement avec des pilules et un massage rectal, revenant tous les six mois;
  • vous pouvez faire confiance aux remèdes populaires et croire à un miracle;
  • optez pour une opération et oubliez la vie sexuelle...

Cancer de la prostate de grade 2 - est-il traitable?

Le cancer de la prostate de grade 2 est une tumeur maligne située dans la prostate. Dans le même temps, les cellules cancéreuses sont localisées dans l'adénome de la prostate et ne vont pas au-delà, mais leur nombre dépasse de manière significative le nombre de cellules malignes à 1 degré.

Si la maladie est diagnostiquée au stade 2, le pronostic est généralement favorable.

Classification

Pour estimer le nombre de cellules cancéreuses agressives et leur fréquence, utilisez les classifications suivantes:

  • Par système TNM. Ce système vous permet de décrire le degré de propagation de la tumeur (T), l'incidence des ganglions lymphatiques (N) et s'il existe des métastases à distance (M). Dans le cancer de grade 2, T2N0M0 est principalement déterminé. Cela signifie que la tumeur est située dans la prostate, elle peut être déterminée par échographie et examen numérique. Il n'y a pas de métastases dans les ganglions lymphatiques. Il n'y a aucun signe de métastases à distance.
  • Sur l'échelle de Gleason. Il est utile de caractériser la structure morphologique des cellules, leur degré de modification de leur structure cellulaire normale, leur forme, leur taille, etc. pour ce faire, comparez 2 échantillons de cellules cancéreuses altérées après une biopsie. Ensuite, les résultats sont résumés. Plus le score est élevé, plus la maladie est grave. Avec la note 2, un score de 6-7 est généralement déterminé.
  • Par le niveau de PSA dans le sang. Il est utilisé pour déterminer l'emplacement des cellules cancéreuses et déterminer l'efficacité du traitement. La valeur normale est comprise entre 0 et 4,0 ng / ml. Avec 2 degrés, les indicateurs ne dépassent généralement pas 20 ng / ml. En cas d’augmentation, des examens supplémentaires doivent être effectués.

Les symptômes

Le cancer de la prostate se caractérise par l’absence fréquente de symptômes aux premiers stades de la maladie, car les cellules malignes se développent plutôt lentement. Mais comme le nombre de cellules altérées augmente au stade 2, cela peut entraîner divers changements dans l'état de santé général de l'homme.

La maladie chez chaque patient évolue différemment, tout dépend de l'âge, du mode de vie, etc. Souvent, dans le cancer du cancer de la prostate de grade 2, le traitement commence plutôt tard et le pronostic n’est positif que si le diagnostic est posé à temps.

Un homme doit être alerté par les symptômes suivants et obligé de consulter un médecin:

  • Miction perturbée: accrue, surtout la nuit; fausses envies; cours d'eau faible et intermittent; l'incontinence; la présence de saignements dans l'urine; inconfort et douleur pendant la miction.
  • Troubles érectiles: érection difficile ou absente; la présence de saignements dans le sperme; L'éjaculation provoque des douleurs et des malaises.
  • Violations de l'état général: perte de poids déraisonnable; malaise et faiblesse.

Dans la plupart des cas, le cancer de la prostate est diagnostiqué sans aucun symptôme lors des examens de routine. Ils devraient être réguliers chez les hommes de plus de 40 ans.

Diagnostics

Une condition importante du traitement consiste à poser un diagnostic correct et précis afin de déterminer la présence d'une tumeur à l'aide des méthodes de diagnostic suivantes:

  • Examen rectal numérique. Le médecin insère un doigt dans le rectum et examine le mur pour détecter la présence de cônes, d'œdèmes, de leur taille et de leur densité.
  • Échographie trans rectale. Dans ce cas, il est possible d'identifier visuellement les zones modifiées.
  • La méthode la plus précise est la biopsie. Lorsque cela se produit, des cellules sont prélevées dans la zone touchée afin de déterminer leur nature. Cette méthode peut déterminer avec précision la présence ou l'absence d'un problème.
  • Analyse du taux de PSA dans le sang. Cette méthode permet de déterminer le stade de développement de la maladie.
  • CT et IRM. Avec l'aide de la technologie moderne, vous pouvez déterminer très précisément l'emplacement, la taille et la structure des cellules modifiées.

En approchant globalement du diagnostic, il est possible de déterminer la croissance de la tumeur et de choisir un traitement plus détaillé.

Traitement

Dans le traitement du cancer de la prostate de niveau 2, chaque patient est choisi individuellement. Tout dépend de l'âge du patient, de son évolution et de l'évolution de la maladie.

Il existe 3 types de traitement:

  • Traitement de la toxicomanie;
  • Traitement sans chirurgie;
  • L'opération

Au cours d'un cancer du cancer de la prostate de grade 2, un traitement avec des pilules pour augmenter l'effet est prescrit avec une radiothérapie. Les médicaments hormonaux aident à réduire le taux de formation de nouvelles cellules cancéreuses. Dans la plupart des cas, les médicaments suivants sont prescrits pour le traitement médicamenteux:

  • Zoladex Ce médicament aide à réduire la production de testostérone. Après cela, la tumeur commence à se développer beaucoup plus lentement, peut également être une suspension complète de la progression de la maladie.
  • Doxorubicine. Il vous permet d’arrêter la production de protéines dans les cellules tumorales, ce qui en est la base.
  • Paclitaxel. Cet outil aide à réduire l'activité des cellules cancéreuses, affectant leur base. Après quoi ils meurent.
  • Le phosphate d'estramustine aide à arrêter la division cellulaire.

Si la maladie ne présente pas de complications, vous pouvez le faire sans chirurgie. Le traitement du cancer de la prostate à 2 degrés sans chirurgie peut se faire de différentes manières:

  • Radiothérapie Il peut être administré en tant que traitement indépendant ou en complément. Pendant la procédure, la région de la prostate est irradiée avec un appareil spécial. La dose est déterminée en fonction de l'évolution de la maladie.
  • Curiethérapie. C'est une radiothérapie qui est effectuée à l'intérieur du corps. Des composants radioactifs spéciaux (grains) sont injectés dans la prostate et combattent le cancer. La curiethérapie est permanente et temporaire. Dans le premier cas, les composants sont à l’intérieur pendant assez longtemps et dans le second cas, environ 10 minutes, puis retirés.
  • Cryochirurgie Le processus est que la prostate est gelée. Lors de la congélation à l'intérieur de la cellule cancéreuse, de la glace se forme et détruit sa structure. Une fois la prostate dégelée, la glace fond et laisse des cellules cancéreuses mortes. Cette méthode de traitement ne nécessite pas un long séjour à l'hôpital et un long rétablissement après la procédure. Mais la méthode spécifique est rarement utilisée en traitement, car son efficacité n'a pas été complètement étudiée.
  • Observation et attente. Pour certains patients, de nombreux types de traitement ne conviennent pas, par exemple en raison de l'âge, du mauvais état du patient ou d'un développement très lent de la maladie. Dans de tels cas, le patient doit être constamment testé et surveiller la croissance tumorale.

Le traitement le plus courant et le plus efficace du cancer de la prostate de grade 2 est la prostatectomie radicale. Nommé, en règle générale, dans les cas les plus négligés. Au cours de l'opération, la prostate est retirée. Dans la plupart des cas, elle sépare la division de l'urètre, du col de la vessie, des testicules et des ganglions lymphatiques. Cette méthode permet d’augmenter considérablement l’espérance de vie du patient. Si les indicateurs du patient le permettent, il est alors possible d’utiliser une prostatectomie à économie nerveuse. Dans ce cas, l'érection est préservée et il est possible d'avoir une vie sexuelle normale. Mais si une prostatectomie est réalisée pour préserver les nerfs, il existe un risque de récidive.

La chimiothérapie dans le traitement du cancer de la prostate n'est pas utilisée car elle vise à lutter contre les tumeurs à croissance rapide. Le cancer de la prostate évolue lentement et les cytostatiques ne détectent tout simplement pas les cellules cancéreuses de la prostate.

Méthodes folkloriques

Bouillon de racine de réglisse. Versez 1 litre d'eau dans une casserole et ajoutez 2 c. à soupe de racine hachée. Cuire 15 minutes. Appliquez ce bouillon avant les repas 3 fois par jour pendant 1-2 cuillères à soupe. une cuillère

Infusion de racine d'ortie. Racine hachée (2 cuillères à soupe) est versé avec un verre d'eau bouillante, insister 2 heures. Appliquez un quart de tasse 4 fois par jour.

Vous devez soigneusement appliquer les remèdes populaires, car avec eux, vous pouvez masquer divers symptômes de la maladie et le médecin ne sera pas en mesure de visualiser avec suffisamment de précision le portrait de la maladie.

Après le traitement, le 3ème groupe d'incapacités est attribué; s'il y a des complications, le 2 ème groupe.

Pour éviter la récurrence de la maladie, il est nécessaire:

  • suivre strictement toutes les recommandations du médecin;
  • observer le traitement postopératoire, s'il y a eu une intervention chirurgicale;
  • suivre un régime;
  • changer votre style de vie.

Si la visite chez le médecin était opportune, alors le pronostic de récupération est assez élevé. Environ 80% des patients atteints d'un cancer de la prostate de grade 2 se débarrassent complètement de cette maladie.

Cancer de la prostate 2 degrés d'espérance de vie

Quelle est la durée de vie si un diagnostic de cancer de la prostate de grade 2 est établi

Le cancer de la prostate est la maladie la plus répandue chez les hommes âgés et séniles. L'incidence augmente progressivement avec l'âge pour atteindre son maximum à 75 ans. Ce diagnostic est établi tous les huitièmes sur huit hommes de l'âge spécifié, selon les statistiques. Dans les autres catégories d'âge, la pathologie est beaucoup moins fréquente. Chez les hommes jeunes (jusqu'à 40 ans), le cancer de la prostate est diagnostiqué dans 1 cas sur 10 000 personnes.

De nombreux processus malins ne se manifestent pas aux stades précoces et les symptômes subjectifs n'apparaissent qu'aux stades III à IV, lorsque l'ampleur des effets thérapeutiques est limitée en raison de la généralisation du processus néoplasique. Parfois, seule une thérapie palliative est possible (traitement visant à améliorer la qualité de vie du patient)..

Le cancer de la prostate ne fait pas exception: chez les hommes qui négligent les examens prophylactiques chez l'urologue (il est recommandé de les subir tous les ans dès l'âge de 40 à 50 ans), la maladie peut être asymptomatique pendant de nombreuses années.

Sois prudent

La véritable cause du cancer, ce sont les parasites qui vivent à l'intérieur des personnes!

En fait, ce sont les nombreux parasites présents dans le corps humain qui causent presque toutes les maladies mortelles d’une personne, y compris la formation de tumeurs cancéreuses.

Les parasites peuvent vivre dans les poumons, le cœur, le foie, l'estomac, le cerveau et même le sang humain en raison de la destruction active des tissus corporels et de la formation de cellules étrangères.

Nous voulons immédiatement vous avertir que vous n’avez pas besoin de courir à la pharmacie et d’acheter des médicaments coûteux, qui, selon les pharmaciens, corroderont tous les parasites. La plupart des médicaments sont extrêmement inefficaces et causent de graves dommages à l'organisme.

Vers de poison, tout d'abord, vous vous empoisonnez!

Comment vaincre l'infection et en même temps ne pas se faire du mal? Lors d’un entretien récent, le principal parasitologue oncologique du pays a parlé d’une méthode efficace à la maison pour éliminer les parasites. Lire l'interview >>>

Causes de la pathologie

  1. Affections précancéreuses: néoplasie intraépithéliale, hyperplasie atypique. Les maladies donnant le plus souvent lieu à un processus malin.
  2. Facteur d’âge associé aux modifications des niveaux hormonaux. Il a été établi que la majorité des processus malins de la prostate sont hormono-dépendants: les androgènes, qui influencent la prolifération des cellules de la prostate, conduisent également à la reproduction de cellules atypiques développées à partir des structures épithéliales de la prostate.
  3. Troubles endocriniens: syndrome métabolique, résistance à l'insuline.
  4. Travail pour lequel vous devez contacter le cadmium.
  5. Fumer: la fumée de tabac contient du cadmium.
  6. La vitamine A empêche le développement de néoplasmes malins. Une consommation excessive de graisses animales perturbe l'absorption de la vitamine A par les aliments.
  7. Hérédité chargée.
  8. Conditions environnementales défavorables.

Staging du cancer

Le pronostic et le traitement dépendent en grande partie du stade du cancer observé chez le patient. Le stade est déterminé en fonction de la taille de la tumeur, de sa prévalence, de la présence de lésions métastatiques des organes internes et des ganglions lymphatiques. Le pronostic est influencé par la caractérisation histologique des cellules malignes. Fait important une étude dynamique du niveau de PSA.

Cancer, non visible visuellement ou palpatorno. La définition de la maladie est généralement aléatoire.

Le cancer de la prostate de degré 2 est un processus malin qui n'a pas encore eu le temps d'aller au-delà de la prostate. Selon la classification TNM, le stade T2a est caractérisé par une lésion de moins de la moitié d'un lobe d'organe. Étape T2b - dommages à plus de la moitié d'un lobe, le processus peut être détecté sur un lobe symétrique, mais l'organe n'est pas complètement affecté. La maladie ne se manifeste généralement pas: un homme estime que le bien-être est satisfaisant. Avec l'examen palpatoire de l'organe, l'urologue peut facilement trouver les formations nodales. Les nodules de carcinome se développent progressivement, mais ce stade ne se distingue pas par l'apparition de dépistages tumoraux.

À ce stade, le cancer, qui a complètement capturé les deux lobes de la glande, se propage au-delà des limites de la capsule organique, infectant d’abord les vésicules séminales et donnant ensuite des métastases lymphogènes.

Elle se caractérise par une généralisation du processus: les dépistages se rencontrent non seulement dans les ganglions lymphatiques régionaux, mais aussi dans les ganglions et organes distants (foie, poumons, os).

Engagé dans l’influence des parasites dans le cancer pendant de nombreuses années. Je peux dire avec confiance que l'oncologie est une conséquence de l'infection parasitaire. Les parasites vous dévorent littéralement de l'intérieur, empoisonnant le corps. Ils se multiplient et défèquent à l'intérieur du corps humain, tout en se nourrissant de chair humaine.

L'erreur principale - traîner! Plus tôt vous commencerez à éliminer les parasites, mieux ce sera. Si nous parlons de drogue, alors tout est problématique. Il n’existe aujourd’hui qu’un seul complexe antiparasite réellement efficace: Gelmline. Il détruit et élimine du corps tous les parasites connus - du cerveau et du cœur au foie et aux intestins. Aucun des médicaments existants n'est capable de cela.

Dans le cadre du programme fédéral, chaque résident de la Fédération de Russie et de la CEI peut commander Gelmiline à un prix préférentiel de 1 rouble lors de la soumission d'une demande, jusqu'au (inclus).

Certains hommes remarquent les manifestations suivantes en y prêtant rarement attention: perte de poids, absence d'orgasme après un rapport sexuel, apparition périodique de saignements dans le sperme, nécessité de visites plus fréquentes aux toilettes jour et nuit, faiblesse, affaiblissement de la pression urinaire. La douleur n'est pas typique. La gravité des symptômes est faible, les manifestations ressemblant à celles de l'hyperplasie bénigne de la prostate. Le plus souvent, la concentration de PSA ne dépasse pas 20 ng / ml.

L'urologue, ayant découvert la formation pathologique de la prostate, l'asymétrie de l'organe, le changement de la consistance de l'organe, envoie l'homme à la recherche, ce qui aide à déterminer le diagnostic.

Il est très important d'analyser la structure histologique de la tumeur. Pour ce faire, il est nécessaire de prélever 6 à 12 fragments du corps, d’en faire des préparations microscopiques et de les évaluer au microscope. Pour déterminer la somme de Gleason, un indice numérique de 1 à 5 est attribué aux deux colonies les plus caractéristiques de cellules atypiques, correspondant au degré de différenciation cellulaire.

Les chiffres sont résumés et sur la base de la quantité, la tumeur est évaluée:

Tumeur très différenciée, le pronostic à vie est le plus favorable. Tumeur à croissance lente, métastase rarement.

Tumeur modérément différenciée.

7 points et plus

Tumeur faiblement différenciée d'un parcours agressif, métastases précoces. Le pronostic à vie est le moins favorable.

Diagnostics

  • palpation prophylactique annuelle de la prostate par un urologue;
  • TRUS de l'organe: examen par ultrasons dans lequel le capteur de l'appareil est inséré dans la cavité rectale du patient pour assurer un accès optimal à l'organe et la meilleure visualisation;
  • biopsie tissulaire de la prostate;
  • détermination de la concentration de PSA;
  • La tomographie (résonance calculée et magnétique) vous permet de déterminer la présence de métastases, ainsi que de créer un modèle tridimensionnel de l'organe afin de planifier l'opération à venir aussi précisément que possible.

La durée de vie du patient dépend de l’adéquation des mesures thérapeutiques, du degré d’agressivité de la tumeur maligne, de l’empressement du patient à suivre les recommandations du médecin, y compris celles associées au mode de vie. Souvent, la tumeur de la prostate au stade II est complètement guérie, c'est-à-dire que le pronostic peut être considéré comme favorable.

Traitement du cancer de la prostate. généralement complexe. Aux stades précoces, le traitement optimal choisi par la plupart des oncourologues est une intervention chirurgicale, appelée prostatectomie radicale, qui consiste en l'ablation de la prostate, ainsi que des nodules tumoraux situés à l'intérieur de la capsule de l'organe. Un médecin peut suggérer une opération laparoscopique à faible impact. La durée de la période de rééducation est considérablement réduite par rapport à la manipulation de la cavité. Malheureusement, la chirurgie n'est pas toujours possible. Les contre-indications peuvent être la vieillesse, des comorbidités sévères - des facteurs en présence desquels le patient peut ne pas survivre aux mesures thérapeutiques.

Si l'espérance de vie prévue ne dépasse pas 5 ans, si les symptômes subjectifs sont absents ou pratiquement absents, et si la tumeur est très différenciée, le médecin peut suggérer une observation dynamique. Le patient donne régulièrement du sang pour déterminer les modifications du taux de PSA. L'apparition de symptômes de la maladie est une raison pour changer de tactique de prise en charge du patient: le traitement actif commence.

La curiethérapie est un traitement impliquant l'introduction de radionucléides dans le corps. Les influences sur les tissus sains environnants ne se produisent pratiquement pas. L'hormonothérapie est utilisée lorsqu'il est impossible d'effectuer une intervention chirurgicale. Le traitement est basé sur la sensibilité de la plupart des cancers de la prostate à la testostérone. Des analogues de la LGRH (hormone libérant de l'hormone lutéinisante) sont utilisés: agonistes et antagonistes. Les œstrogènes sont également utilisés. Dans de rares cas, le médecin peut suggérer une castration chirurgicale - élimination des testicules produisant jusqu'à 90% de la testostérone.

Prévention de l'exacerbation

Des changements de mode de vie et des examens réguliers aideront à minimiser le risque de carcinome récurrent et à démarrer le traitement rapidement lorsque le processus tumoral reprendra.

La prévention comprend les activités suivantes:

  • normalisation de la nutrition;
  • rejet de mauvaises habitudes;
  • visite chez l'urologue, la détermination du niveau de PSA.

Ayant terminé le traitement avec succès, le patient peut devenir invalide. En règle générale, nous parlons du groupe III d’invalidité. Si le traitement n'a pas épargné des complications graves ou si une récidive du processus cancéreux s'est produite, le groupe II est établi.

Le cancer de la prostate au stade II est facilement détecté par un urologue au cours d’une étude préventive.
Le pronostic de la maladie est généralement favorable. Le traitement préféré est la chirurgie. S'il est impossible de l'utiliser, d'autres techniques sont utilisées.

Projections pour le cancer de la prostate I et II

Selon l'OMS, le cancer de la prostate a pris la deuxième place du nombre de morbidité et de mortalité chez les hommes, ne laissant que le cancer du poumon.

À la fin des années 80, l'augmentation de l'incidence a été stoppée par l'introduction d'innovations:

Malgré cela, le risque de tomber malade reste assez élevé - ces tumeurs malignes dépassent tous les 7 ans les hommes de plus de 50 ans.

Brève description

Le cancer de la prostate est une tumeur maligne de différentes différenciations qui affecte la prostate et, en même temps, s'étend dans toutes les directions et se prolonge en métastases dans tout le corps.

La prostate est une glande de la taille d'une petite noix qui recouvre le début de l'urètre sous la vessie de tous les côtés. Elle est responsable de la fonction de reproduction de l'homme - produit du liquide séminal (jusqu'à 30%) et contribue à son éruption pendant les rapports sexuels. La prostate est également responsable de la capacité de retenir l'urine.

Non seulement la tumeur elle-même est dangereuse, mais aussi les conséquences de sa croissance: un rétrécissement de la lumière du canal urinaire et une forte expansion de sa partie supérieure; augmentation du stress rénal et de la formation de calculs; douleur dans la partie inférieure du bassin et dans le bas du dos.

Causes du cancer de la prostate

Aujourd'hui, le principal facteur causant le cancer de la prostate est la modification de l'ADN des cellules des glandes, probablement à cause de l'augmentation du niveau de l'hormone sexuelle masculine, la testostérone, liée à l'âge.

  • Les chances de tomber malade à 50 ans sont minimes;
  • de 50 à 65 ans sont proches de 1%;
  • après 65 ans - augmentation catastrophique jusqu'à 70%.

La proportion de changements liés à l'âge dans l'apparition du cancer de la prostate est de 95 sur 100 cas. Les 5% restants sont généralement attribués à une combinaison des facteurs suivants:

  • L'hérédité des gènes BRCA 1 et BRCA 2. Si un homme présente cette forme de cancer, le risque de contracter la maladie double. Plus les parents sont blessés - plus les risques sont élevés.
  • Caractéristiques du cadre de vie et prédisposition raciale. Les hommes de la race négroïde et les habitants des latitudes septentrionales souffrent le plus.
  • Nutrition déséquilibrée. La prédominance dans le régime alimentaire de haute teneur en graisse animale et de petites quantités de fibres.
  • Travailler dans une production dangereuse (contact avec le cadmium).
  • Conditions précancéreuses. Il existe une forte probabilité de cancer sous l'influence de facteurs mutagènes dans les cas d'adénose atypique et d'hyperplasie maligne. Dans le même temps, des maladies telles que la prostatite et l'adénome ne sont pas des facteurs de risque.

Symptômes du cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est une maladie insidieuse et très lentement évolutive caractérisée par des signes flous similaires à ceux d’autres maladies de la prostate.

L'augmentation des symptômes survient avec les années et, malheureusement, elle ne se manifeste que jusqu'aux stades finaux de la maladie, lorsque le pronostic de survie est minime. Les symptômes du cancer ressemblent beaucoup aux manifestations de l'hypertrophie et de l'adénome de la prostate:

  • mictions nocturnes fréquentes;
  • perte d'appétit, perte de poids, états dépressifs;
  • douleurs lombaires, calculs rénaux, dilatation de la cavité rénale et de la partie supérieure de l'uretère;
  • mictions fréquentes et difficiles avec un courant lent - d'abord la nuit puis le jour;
  • envie soudaine et soudaine, incontinence urinaire;
  • sang dans les urines et douleur aiguë dans la région pelvienne.

Diagnostic du cancer de la prostate

Le diagnostic précoce de la maladie est extrêmement problématique en raison de sa présence asymptomatique et consiste en:

  • palpation des doigts par le rectum en présence d'une augmentation marquée de la taille, de la densité et de la tubérosité de la glande;
  • test sanguin pour le marqueur tumoral;
  • échographie et tomodensitométrie;
  • urographie excrétrice;
  • biopsie de la prostate.

Mise en scène

Afin de sélectionner le traitement optimal, il est nécessaire d’évaluer correctement le stade de la maladie. L'évolution du cancer de la prostate est regroupée en 4 degrés (I à IV), chacun étant caractérisé en outre par une combinaison des taux sanguins d'antigène spécifique de la prostate (PSA), de la somme de Glisson et de la cohérence du système TNM.

Échelle de Glisson (GP) - après une biopsie du tissu de la glande, le degré d'endommagement des cellules par le cancer est déterminé visuellement et une méthode spéciale donne un score de 2 à 10. Le système TNM classe la taille de la tumeur principale (T), qui se propage aux ganglions lymphatiques voisins (N). métastases (M).

  • Je suis degré. Initiale. PSA

Il s'est avéré que 98% des sujets souffrant d'oncologie sont infectés par des parasites.

De plus, ce ne sont pas tous des casques à cassette connus, mais des micro-organismes et des bactéries qui entraînent des tumeurs, se propageant dans le sang à travers le corps.

Nous voulons immédiatement vous avertir qu'il n'est pas nécessaire de vous rendre dans une pharmacie pour acheter des médicaments coûteux, qui, selon les pharmaciens, corroderont tous les parasites. La plupart des médicaments sont extrêmement inefficaces et causent de graves dommages à l'organisme.

Que faire? Pour commencer, nous vous conseillons de lire l'article avec le principal parasitologue oncologique du pays. Cet article révèle une méthode par laquelle vous pouvez nettoyer votre corps des parasites en seulement 1 rouble, sans dommage pour le corps. Lire l'article >>>