Principal
Raisons

Types d'opérations pour le retrait de l'adénome de la prostate

La chirurgie visant à enlever une partie des tissus de la prostate (ou de l’organe complètement) avec sa croissance bénigne occupe la deuxième place parmi toutes les interventions chirurgicales chez les hommes âgés.

Photo 1: Environ 30% des hommes sont opérés d'un adénome. L'opération permet d'éviter de graves complications et les méthodes modernes de mise en œuvre garantissent un rétablissement complet tout en maintenant les fonctions masculines. Source: Flickr (Eugene Evehealth).

Quand une intervention chirurgicale est nécessaire

Les tissus de la prostate en bonne santé entourent l'urètre sans exercer de pression sur celui-ci. Avec l'hyperplasie bénigne de la prostate, la prostate grossit et nuit à la libre circulation de l'urine. La pression exercée par le bas sur la vessie augmente également, altérant souvent sa forme naturelle. Dans le complexe, ces changements servent d’impulsion à la vidange incomplète de la vessie, à la stagnation de l’urine et au développement de nouveaux processus pathologiques dans le système urinaire.

Il n'y a pas de point de vue unique concernant l'opportunité d'un traitement chirurgical. L’Association européenne des médecins recommande que l’intervention chirurgicale ne soit pratiquée qu’en cas d’échec du traitement conservateur. Cette position s'explique par le fait que la prostate augmente avec l'âge chez tous les hommes et que cela ne conduit pas nécessairement à des processus pathologiques.

Les médecins américains recommandent à leurs patients de subir une intervention chirurgicale pour un adénome, en tant que seul traitement correct et fiable. Quelle position des deux est correcte?

Faites attention! Il est possible de douter de la faisabilité d'éliminer les tissus envahis, mais jusqu'à un certain point, certains signes rendent inévitable un traitement chirurgical.

Indications pour la chirurgie

L'indication absolue de la chirurgie de l'adénome de la prostate consiste à pincer l'urètre avec formation d'urine résiduelle.

Les symptômes négatifs dans l'adénome de la prostate se développent par étapes, en fonction du degré d'élargissement de la glande:

  • rétention d'urine lorsqu'elle ne peut pas être retirée à l'aide d'un cathéter;
  • le développement de processus inflammatoires dans la vessie, les reins, qui sont provoqués par la stagnation chronique de l'urine;
  • hématurie - la présence dans l'urine d'inclusions de sang;
  • uricémie - détection de composants urinaires dans le sang;
  • incontinence urinaire;
  • formation de pierre;
  • perte rénale progressive pour remplir ses fonctions.
Fait! La compression mécanique des organes du système urinaire ne peut pas être éliminée en prenant des médicaments sans enlever le tissu hyperplasique de la prostate. L'intervention chirurgicale élimine la cause des troubles du système urinaire. Le traitement médicamenteux est effectué uniquement avant l'apparition de la formation d'urine résiduelle.

Préparation à la chirurgie

La période préparatoire avant la chirurgie est une partie importante du traitement. Il fournit au médecin des informations complètes sur l’état du patient, le degré de développement de la pathologie dans le système urinaire et l’état des tissus de la prostate. Pour le patient, cette étape est la possibilité d’une préparation psychologique supplémentaire à l’opération, en obtenant des informations sur ce qui l’attend dans la période postopératoire, lesquelles dépendront de lui personnellement.

Photo 2: Immédiatement avant l'opération, on prescrit au patient un régime léger. Il est interdit de manger ou de boire le jour de l'opération. Source: Flickr (Life React).

Ils discutent avec le patient et y expliquent l’ensemble du processus chirurgical, les objectifs du traitement, les caractéristiques de l’anesthésie, les caractéristiques de la période de récupération et les complications possibles.

Types d'opérations pour enlever l'adénome

Il existe plusieurs types de chirurgie pour la prolifération pathologique du tissu prostatique:

  1. Intervention transurétrale;
  2. Résection ouverte;
  3. Vaporisation laser;
  4. Retrait laparoscopique;
  5. Embolisation des artères;
  6. Énucléation

Ils diffèrent par le degré de traumatisme, le type d'accès à la glande, la méthode d'élimination du tissu prostatique, les indications du traitement.

Faites attention! Le choix de la méthode de traitement chirurgical dépend de la taille de la prostate, de l'âge du patient, des pathologies comorbides de l'appareil urinaire, de l'état de santé général du patient et, parfois, de son désir.

Méthode transurétrale

Indications pour TOUR

  • La taille de la glande est de 100 à 120 g.
  • La sévérité des symptômes de modérée à sévère.
  • Le désir du patient de maintenir sa fonction sexuelle.
  • Le jeune âge du patient.

Contre-indications

  • L'incapacité de séparer les jambes pliées dans la position couchée du patient, puisque la TUR est effectuée exactement dans cette position sur la table d'opération. Ceux-ci peuvent être des lésions de la hanche de différentes étiologies.
  • Inflammation aiguë des voies urinaires.

Complications possibles

Les complications sont divisées en postopératoire et à long terme.

Traiter en postopératoire:

  • Le syndrome de TUR est une complication très rare et grave, qui se traduit par une intoxication à l'eau par le corps.
  • Inflammation infectieuse des voies urinaires.
  • Saignements - la présence de sang dans les urines après l'opération est normale. Une complication est indiquée si le saignement est toujours intense.

Dans une perspective plus éloignée, un patient peut avoir:

  • Opérations répétées - puisque, pendant l'opération, seuls les tissus développés sont enlevés et qu'il reste du fer. Ensuite, chez 10% des patients après la TUR, la prostate repousse avec le temps. La deuxième raison est la formation de cicatrices dans la vessie, qui empêchent l'écoulement de l'urine.
  • Échec sexuel.
  • Excrétion urinaire incontrôlée.
  • Éjaculation rétrograde - le sperme ne sort pas, mais dans la vessie.

La dissection transurétrale du tissu prostatique sans les prélever est démontrée aux hommes qui souhaitent conserver la capacité de concevoir un enfant, mais se débarrasser des symptômes pathologiques de compression du canal urinaire. Cette opération peut être considérée comme intermédiaire, car avec le temps, la suppression de l'adénome est inévitable.

Chirurgie laparoscopique

Par rapport à l'adénomectomie ouverte, cette technique présente plusieurs avantages:

  • pas d'incontinence urinaire après l'intervention;
  • faible perte de sang;
  • beaucoup moins de douleur;
  • récupération rapide;
  • courte période de cathétérisme du patient, ce qui réduit considérablement le risque d'inflammation postopératoire;
  • pendant la chirurgie, la majeure partie de la glande est retirée, ce qui en soi réduit le besoin d'interventions chirurgicales répétées;
  • soulagement des symptômes après chirurgie de 90% sur l'échelle des symptômes prostatiques I-PSS;
  • cicatrices après chirurgie à peine perceptibles.

L'opération est réalisée sous anesthésie générale avec une position particulière du corps du patient: le patient est placé sur le dos, soulevant la moitié inférieure du corps sous un angle de 45 degrés.

Des indications

  • L'indication pour la chirurgie laparoscopique est une prolifération de la prostate supérieure à 120 g.

Contre-indications

  • Insuffisance cardiaque ou respiratoire chronique.
  • Diverticula dans la vessie.
  • Hernie inguinale.
  • Processus inflammatoires dans la cavité abdominale.
  • Pierres dans n'importe quelle partie du système urinaire.

Complications possibles

  • Les complications après laparoscopie sont extrêmement rares.

Adénomectomie

L'adénomectomie est réalisée de deux manières:

  • trans-vésiculée - avec dissection de la vessie (accompagnée de pathologies);
  • rétractable - lorsque la vessie est laissée dehors.

L'avantage de la chirurgie abdominale est la visibilité totale du site d'intervention. L'opération est traumatisante, notamment par le biais d'une opération trans-vésiculaire. Avec un dénouement favorable, le mode de vie habituel n’est possible que dans 2-3 mois.

Des indications

  • L'opération est indiquée chez les patients présentant une prostate de plus de 120 cm³, qui ne peut être réalisée avec une intervention laparoscopique. La chirurgie abdominale est pratiquée lorsque le chirurgien a des doutes sur l'état du système urinaire et, si nécessaire, une surveillance visuelle complète du champ opératoire.

Contre-indications à l'intervention abdominale

  • Adénomectomie dans l'histoire.
  • Cancer de la prostate.
  • Formations adhésives dans le bassin.
  • Processus inflammatoires au stade aigu.
  • Les maladies chroniques dans la phase aiguë, telles que le diabète sucré, les pathologies du coeur, les poumons, l'asthme.

Complications possibles

  • Sévère douleur pendant la période de récupération.
  • Saignement, développement de l'incontinence urinaire.
  • Longue usure du cathéter.
  • Le développement de la stagnation dans les organes du petit bassin, les intestins, les poumons dans la période postopératoire avec une faible mobilité du patient
  • Longue période de récupération.

Embolisation de l'artère prostatique

Indications pour le PAE

  • L'état de santé du patient, qui ne permet pas l'ablation classique de la prostate.
  • La prostate mesure plus de 80 cm³.
  • Le désir du patient d’enlever le cystostame installé (tube pour l’élimination de l’urine à travers la paroi abdominale).

Contre-indications

  • Pathologie des vaisseaux iliaques.
  • Tendance à la thrombose avec des caillots de sang flottant dans les vaisseaux des jambes.
Fait! Le succès et la sécurité de l'embolisation des artères de la prostate dépendent des qualifications du chirurgien endovasculaire.

Des complications

  • Une complication improbable (pas plus de 5 cas sur 100) est la survenue d'un hématome, celui-ci s'en va tout seul et ne nécessite pas de traitement supplémentaire.

Vaporisation laser

Des indications

  • Taille du corps jusqu'à 80 cm³.
  • La vieillesse, lorsque les méthodes classiques de fonctionnement indésirables.
  • La présence de maladies du sang, en particulier de problèmes de coagulation.
  • La nécessité d'un traitement continu avec des anticoagulants.

Contre-indications

  • Il n'y a pas de contre-indications spécifiques à la vaporisation au laser. L'opération peut être retardée en raison de l'exacerbation de maladies chroniques. Ne pas pratiquer de chirurgie transurétrale dans la pathologie de l'urètre. Ce type de chirurgie crée une grande confiance chez les patients, mais peut ne pas être disponible en raison de son coût élevé.
Faites attention! La vaporisation au laser élimine la possibilité de collecte de tissus dans les néoplasmes lors d'une chirurgie pour biopsie. Ceci est considéré comme un inconvénient de cette méthode.

Complications possibles

  • La formation de cicatrices et d'adhésions à l'endroit du prélèvement des tissus et des organes voisins.
  • Douleur et brûlure en urinant.
  • Le développement de processus inflammatoires.
  • Sperme dans la vessie.
  • Impuissance sexuelle.
  • Rechute à long terme (5-10 ans).
Faites attention! Le degré de risque de complications postopératoires dépend directement du respect des recommandations du médecin traitant dans le processus de récupération.

Énucléation

Indications pour

  • Le développement de symptômes de troubles de la miction.
  • La prostate mesure plus de 120 cm³.

Contre-indications

  • Les contre-indications à la chirurgie sont la pathologie de l'urètre, de la vessie. L'énucléation au laser n'est pas fondamentalement différente de l'ablation de la prostate abdominale, mais elle est pratiquée plus doucement. Il n'y a pas de complications postopératoires spécifiques.
Fait! Le succès de l'énucléation, le risque de complications postopératoires dépend de la qualité de l'équipement et des qualifications du chirurgien.

Pour le moment, cette méthode est nouvelle, mais gagne rapidement en popularité parmi les médecins et les patients.

Ablation de l'adénome de la prostate - indications d'un traitement chirurgical, méthodes et conséquences

Il existe des indications spéciales sur la base desquelles les hommes exigent le retrait de l'adénome de la prostate par la chirurgie, sans lesquels des complications graves peuvent se développer sur la prostate. La principale raison de la résection est la progression rapide de la tumeur. Au stade initial, la maladie peut être traitée par un traitement conservateur. Si cela ne résout pas le problème, un traitement chirurgical de l'adénome de la prostate est nécessaire, lequel est effectué par diverses méthodes efficaces.

Qu'est-ce que l'adénome de la prostate?

Une tumeur dans la prostate de nature bénigne - le diagnostic d'adénome est interprété. Cette pathologie masculine occupe l'une des premières places parmi les maladies urologiques. Avec un volume normal de la prostate, il y a corrélation avec le châtaignier. Il peut augmenter en raison de la prolifération des tissus fibreux musculaires. Une des causes de l'adénome est le patient âgé. En raison d'une hypertrophie de la prostate, la lumière de l'uretère est réduite. Cela conduit à des problèmes de miction. Si les cellules sont malignes, on parle alors de cancer de la prostate.

Indications pour la chirurgie de l'adénome de la prostate

La faisabilité de l'ablation complète ou partielle de l'adénome de la prostate est déterminée pour chaque patient individuellement. Les indications pour la chirurgie sont:

  1. L'inefficacité de la pharmacothérapie. Hyperplasie bénigne de la prostate (HBP), c'est-à-dire une augmentation du volume de la prostate, peut se développer indépendamment du traitement, même adéquat. Si l'effet des médicaments n'apparaît pas dans les six mois, une excision de l'adénome est prescrite par une intervention chirurgicale.
  2. Prolifération accélérée du tissu prostatique. Cela signifie que la tumeur se développe très rapidement. Seule une élimination complète de l'hyperplasie aidera à arrêter le processus.
  3. Syndrome de douleur Pour éliminer la douleur dans les premiers stades de la maladie en utilisant des antispasmodiques et des analgésiques, et même des injections de novocaïne. Si la pathologie commence, le symptôme désagréable persiste même après la prise du médicament.
  4. L'âge du patient. La chirurgie est indiquée seulement entre 65 et 70 ans. Dans chaque cas, l'état du patient est considéré individuellement.

Façons d'éliminer l'adénome de la prostate

S'il existe des preuves, le retrait de l'adénome de la prostate est prescrit par des méthodes d'intervention chirurgicales. Aujourd'hui, il existe plusieurs façons d'effectuer cette procédure. Il peut être ouvert ou peu invasif. Dans le premier cas, les manipulations sont effectuées à travers l'incision au bas de la section abdominale. En raison du grand nombre de contre-indications et des conséquences de l'ablation, la chirurgie abdominale est rarement pratiquée, mais elle est considérée comme une méthode de traitement classique associée à la résection transurétrale. Dans les cas avancés, une prostatectomie ouverte est nécessaire - une opération pour retirer la prostate.

Adénomectomie

Auparavant, le seul moyen chirurgical de traiter une tumeur de la prostate était une adénomectomie ouverte. Il est effectué sous anesthésie générale. Le médecin enlève la tumeur comme ceci:

  • la zone chirurgicale est traitée avec une solution antiseptique, les cheveux sont enlevés;
  • le chirurgien fait une incision dans la peau et le tissu sous-cutané;
  • puis une section de la paroi antérieure de la vessie, le médecin examine soigneusement l'organe pour la présence de calculs;
  • alors le chirurgien enlève la tumeur elle-même en raison du fait que l'index entre dans l'urètre et déchire sa muqueuse;
  • ensuite, un cathéter est inséré dans la vessie pour permettre à la plaie d'être lavée avec une solution saline.

La chirurgie ouverte est une garantie d'élimination permanente de la tumeur, mais la rééducation du patient après une très longue durée peut aller jusqu'à 3 mois. De plus, il existe un risque de complications sous forme de suppuration et de saignement. Non moins grave est le transfert de l'anesthésie générale. En outre, à en juger par les examens, des cicatrices subsistent après l'opération. Le coût d'un tel enlèvement varie de 20 à 50 000 roubles. Dans la clinique publique du lieu de résidence, c'est gratuit.

Résection transurétrale (TUR)

C'est le nom de l'élimination d'une tumeur sans incisions. À travers l'urètre, les cellules tumorales sont éliminées. Dans ce cas, peut même utiliser une anesthésie locale. La technique est complexe, nécessite donc un chirurgien hautement qualifié. La procédure est la suivante:

  • un résectoscope est inséré dans l'urètre;
  • À l'aide d'une boucle spéciale sur cet instrument, la surcroissance de l'épithélium est grattée jusqu'à son élimination complète;
  • puis il y a un lavage de la vessie et une autre inspection de la zone opérée;
  • puis un cathéter spécial avec un ballon gonflé, qui est rempli de fluide, y est introduit;
  • après quelques jours en l'absence de complications postopératoires, le cathéter est retiré.

Après une telle opération, la prostate est restaurée en environ 2 mois. Dans les premiers jours qui suivent, des crampes peuvent être observées pendant la miction, mais elles disparaissent avec le temps. L'opération ne dure pas plus d'une heure, ce qui est son avantage. Un plus peut être considéré comme l'absence de cicatrices après le retrait de la tumeur. En outre, la procédure elle-même est pratiquement indolore. Le coût d'une telle suppression est d'environ 20 000 roubles.

Ablation de la prostate à l'aide de techniques mini-invasives

Les méthodes traditionnelles de traitement des adénomes ont un grand nombre de conséquences négatives possibles. Les méthodes mini-invasives aident à réduire le risque de complications. Ceci est principalement une résection au laser. En chirurgie moderne, ces techniques modernes sont:

  • embolisation des artères de la prostate;
  • vaporisation au laser;
  • énucléation au laser de l'adénome;
  • thérapie laser interstitielle;
  • ablation à l'aiguille;
  • laparoscopie;
  • résection endoscopique.

Embolisation des artères de la prostate (EAP)

L'essence de cette technique consiste à bloquer les vaisseaux artériels qui alimentent le sang en hyperplasie de la prostate. La procédure est réalisée sous anesthésie locale. Un chirurgien endovasculaire contrôle ses actions avec un appareil angiographique. La tâche du médecin est de trouver les fins dans l’approvisionnement en sang de la prostate. Un microcathéter y est introduit, ainsi qu’un substrat embolique intravasculaire. L'avantage est que le patient est déchargé 6 heures après la procédure. Son prix est d'environ 180 000 roubles.

Vaporisation au laser d'un laser à lumière verte

Parmi toutes les méthodes de traitement, la vaporisation au laser de l'adénome est caractérisée par un nombre réduit de complications. En outre, il est autorisé pour les patients atteints de troubles de la coagulation. L'équipement est inséré dans l'uretère. Le faisceau laser est soumis à la dissection des zones bénignes de la prostate, les vaisseaux sanguins "brassés". La vaporisation est effectuée à une taille de tumeur de 60-80 cu. Un plus est une courte période postopératoire et des complications minimes, mais cette élimination au laser dure deux fois plus longtemps que la réalisation d'un TUR. Le prix de la procédure est de 50 mille roubles.

Énucléation de l'adénome

L'élimination de l'adénome de la prostate par cette méthode est «l'exfoliation» du tissu de la prostate par action laser. Après la chirurgie, ils peuvent être contrôlés pour la présence de cellules malignes. Ses avantages sont:

  • la capacité d'éliminer la tumeur même avec la croissance de la glande jusqu'à 200 g;
  • courte période de récupération;
  • la possibilité d'une intervention chirurgicale chez les patients porteurs d'un stimulateur cardiaque, d'appareils métalliques dans le squelette ou d'un trouble de la coagulation.

Après l'énucléation endoscopique, le tissu tumoral est transféré dans la vessie, écrasé au laser et retiré à l'aide d'un cathéter avec drainage. La présence de processus inflammatoires ou l'impossibilité d'insérer un cathéter dans l'uretère est une contre-indication à l'opération. La même chose s'applique à l'état général grave du patient et à la vessie ridée. Le coût de la suppression de l'adénome de cette manière est d'environ 30 à 40 000 roubles.

Thérapie laser interstitielle

L’élimination de la tumeur consiste essentiellement à diriger un faisceau laser à faisceau étroit à travers des ponctions pratiquées dans la membrane muqueuse de la vessie ou dans la prostate elle-même. Plusieurs de ces introductions sont nécessaires. Avec l'aide du faisceau, la glande est traitée de tous les côtés, à la suite de laquelle une nécrose se produit. L'inconvénient de cette méthode est que, pendant un certain temps, les symptômes de la maladie peuvent même s'aggraver. La cause est une blessure profonde dans la prostate.

Ablation à l'aiguille

L'atrophie du tissu glandulaire au cours de cette opération se produit par échauffement dû aux ondes radio haute fréquence. Ils se rendent à la prostate par des aiguilles insérées dans la glande. L'inconvénient de la procédure est son inefficacité pour les néoplasmes volumineux. L’avantage est qu’il est effectué en ambulatoire, c’est-à-dire le patient peut rentrer chez lui immédiatement après son retrait.

Ablation laparoscopique de l'adénome de la prostate

Cette technique est présentée lorsque le volume de la prostate est supérieur à 100 mètres cubes. Elle est réalisée à travers des tubes spéciaux qui pénètrent à travers de petites incisions sur la peau - les trocarts. A l'intérieur, une caméra montre l'avancement de la procédure sur le moniteur. Le retrait de l'adénome de la prostate dure environ 2 heures sous anesthésie générale. À la fin, un cathéter est inséré dans l'urètre. L'avantage est une courte période de rééducation. De l'hôpital, le patient est libéré dans 2-4 jours. Parmi les inconvénients, on peut noter de petites cicatrices d'incisions. Le coût de l'opération - 120-165 mille roubles.

Ablation endoscopique

Cette technique n'exige pas non plus de dissection abdominale. Cela réduit considérablement les pertes de sang. La glande est excisée à l'aide d'instruments chirurgicaux insérés dans un tube de 1 à 1,5 cm d'épaisseur, ce qui présente l'avantage de ne pas altérer la fonction érectile, car elle concerne les techniques de préservation des nerfs. En l'absence de calculs, d'inflammation et d'une petite quantité d'adénome, une telle opération est préférable. L'avantage est une courte période de récupération. Le prix de l'opération est de 50-60 mille roubles.

Les conséquences de la chirurgie pour enlever l'adénome de la prostate

La rééducation après le retrait de l'adénome de la prostate risque de ne pas aller si facilement. Les problèmes de santé apparaissent encore plus souvent comparés au traitement de la prostatite. Il y a quelques jours de sang dans les urines, d'incontinence ou de douleur en urinant. Ces effets secondaires ne durent pas longtemps. Si elles sont retardées, il est utile de contacter un spécialiste. Chaque patient réagit différemment à une intervention chirurgicale. Par conséquent, selon le type de chirurgie, différentes conséquences peuvent survenir jusqu'à la récurrence de la maladie. Dans ce cas, vous devrez répéter l'opération.

Complications possibles

Toute suppression d'adénome de la prostate est potentiellement dangereuse. Chaque patient est à risque de perte de sang et d'infection. L'anesthésie est une charge sérieuse pour le système cardiovasculaire. Après la chirurgie, des complications de cette nature surviennent:

  • manque de sperme pendant les rapports sexuels;
  • processus inflammatoires des organes pelviens;
  • incontinence urinaire;
  • dysfonction érectile;
  • infertilité

Puissance après la chirurgie

La restauration de la fonction érectile a lieu après une certaine période après la chirurgie, mais il est recommandé de commencer à vivre sexuellement au plus tôt que la régénération complète des tissus. La durée moyenne de cette période est d'environ un mois. Cette période peut être prolongée en fonction de l'état et de l'âge du patient. Avec le rétablissement complet de la puissance chez certains hommes, après la fin des rapports sexuels, le sperme cesse de se distinguer. La raison en est des dommages partiels aux canaux séminaux. La fonction de reproduction est préservée, mais une ponction est nécessaire pour extraire le sperme.

Rééducation après chirurgie pour adénome de la prostate

Après l'opération elle-même, il est important de suivre toutes les recommandations de l'urologue pour une récupération plus rapide. Ils ont trait à la nutrition, à l'effort physique et au sexe du patient. Ces recommandations sont également importantes pour éliminer les complications possibles après la chirurgie. La période de rééducation précoce correspond aux 5-7 premiers jours. A ce moment, le patient revient à une miction normale. En général, la période de récupération peut être de 3 mois ou plus.

Ajustement de style de vie

Immédiatement après l'opération, il est nécessaire d'éliminer les actes négligents, car ils peuvent entraîner une détérioration et causer une inflammation. Vous ne pouvez pas faire ce qui suit:

  • rester longtemps assis sur une chaise;
  • prendre une douche ou un bain chaud;
  • boire de l'alcool;
  • conduire vous-même;
  • soulever des charges pesant plus de 3 kg.

Un mois et demi après l'opération, il est nécessaire de s'abstenir de toute activité sexuelle. Il n’est pas recommandé d’aller travailler tout de suite, il est préférable de prendre un congé de maladie les premières semaines. Après le retrait de l'adénome de la prostate, il est recommandé de marcher à pied et, après un certain temps, de faire des exercices légers et de nager le matin. Après la reprise ne vaut pas la peine de fumer des cigarettes. La nicotine en eux affecte négativement la circulation sanguine, ce qui peut entraîner une inflammation.

Nourriture diététique

Facteur non moins important de la récupération - une nutrition adéquate. La malbouffe doit être éliminée de l'alimentation. Cela inclut frit, salé, fumé et sucré. Besoin d'abandonner l'alcool. Les repas doivent comprendre:

Exercice thérapeutique et yoga

Après une intervention chirurgicale pour enlever l'adénome de la prostate, toutes les activités physiques ne sont pas utiles. Éliminez le besoin de faire du vélo et des exercices avec des poids. Il est préférable de faire de la natation et de la gymnastique avec un étirement doux des muscles. Les médecins recommandent de faire attention au yoga. À en juger par les commentaires, les exercices suivants sont utiles:

  1. Allongez-vous sur le sol, tendez vos bras le long du corps. Presser les muscles du périnée pendant 2-3 secondes pendant 1 minute.
  2. Sans changer de position, pliez le corps en arc de cercle en plaçant vos mains sous le bas du dos et en déchirant le bassin du sol. Restez debout pendant quelques secondes, prenez la position de départ. Répétez 4-5 fois plus.

Traitement médicamenteux

Le traitement ne se termine pas après l'opération. Pour exclure les complications, le patient doit prendre un certain nombre de médicaments, dont la liste comprend:

  1. Antibiotiques. Utilisé pour éliminer l'infection qui s'est développée après la chirurgie. La durée du traitement ne dure pas plus de 7 à 10 jours.
  2. Analgésiques - prescrits pour soulager la douleur pendant 2-3 jours après la procédure. Tout d'abord, le patient prend des analgésiques puissants, puis passe à l'analgine ou au No-Shpu.

Combien coûte l'opération pour enlever l'adénome de la prostate

Le coût dépend du lieu, de la méthode et de la complexité de la procédure. Les prix approximatifs de certains types de chirurgie pour enlever l'adénome de la prostate dans différentes cliniques à Moscou sont indiqués dans le tableau:

Adénome de la prostate ou HBP

L'adénome de la prostate (adénome latin prostatae) ou l'hyperplasie bénigne de la prostate est une pathologie résultant de la prolifération des cellules du tissu glandulaire de la prostate. Actuellement, le terme «hyperplasie bénigne de la prostate» (HBP) est souvent utilisé pour désigner cette maladie.

Selon les statistiques, un homme de plus de 50 ans sur deux consulte un médecin à propos d'un adénome de la prostate. On pense que cette maladie se développe avec le temps chez 85% des hommes. Ces chiffres confirment le fait que l'adénome de la prostate est la maladie urologique la plus courante.

Types d'adénome de la prostate

  • Coût: 3 000 roubles.

Le terme «adénome de la prostate» est suffisamment conditionnel, car ce n'est pas la prostate elle-même qui se dilate, mais les petites glandes de la couche sous-muqueuse du col de la vessie, qui forment trois îlots - deux latéraux, le groupe périuréthral, ​​et une postérieure (dans la direction du rectum), groupe, de sorte que la maladie s’appelle mieux l’adénome des glandes périurétral. La fonction des glandes péri-urétrale n’est pas encore tout à fait claire.

On suppose que ce sont des glandes endocrines, antagonistes des glandes sexuelles mâles. Développez-vous avec l'apparition de processus atrophiques dans la prostate jusqu'au moment de l'extinction de l'activité sexuelle. Non seulement le tissu glandulaire, mais aussi le muscle et le tissu conjonctif sont impliqués dans la formation d'une tumeur, ce qui peut avoir un caractère non seulement adénomateux, mais également fibreux ou myomateux. Les adénomes se différencient également par leur forme - sphérique, en forme de poire, cylindrique, constituée d’un ou de plusieurs nœuds et en poids - de 5 à 10 grammes à 200 grammes ou plus. Selon la structure et l'emplacement, il existe trois types d'adénome:

  • La tumeur pénètre dans l'urètre par l'urètre, déformant le sphincter interne et perturbant sa fonction.
  • La tumeur augmente dans la direction du rectum, la miction est légèrement altérée, mais la perte de contractilité de la partie prostatique de l'urètre ne permet pas à la vessie de se vider complètement.
  • Avec un compactage uniforme de la prostate sous la pression d'un adénome sans l'augmenter, on n'observe ni rétention urinaire dans la vessie ni trouble urinaire. C'est le type d'adénome le plus favorable.

La taille de la tumeur ne correspond pas toujours au degré de trouble de la miction. Cela dépend en grande partie du sens de la croissance de l'adénome. Lorsqu'un petit adénome se développe à partir du groupe de glandes postérieures, la suspension au-dessus de l'urètre sous la forme d'une valvule peut provoquer une rétention urinaire. Dans le même temps, un adénome de grande taille, qui pousse dans les glandes latérales péri-urétrales latérales, vers le rectum, peut ne donner aucune manifestation clinique de la maladie.

Tableau clinique

Les manifestations cliniques de l'adénome de la prostate dépendent entièrement de l'emplacement de la tumeur, de sa taille et de son taux de croissance. La tumeur est de petite taille, en règle générale, ne pose aucun problème. Avec l'augmentation de la taille de la tumeur, celle-ci commence à pincer les organes adjacents et la partie initiale (prostatique) de l'urètre traversant la prostate. En raison de cette pression, l'écoulement de l'urine est entravé. En réponse à cela, les parois de la vessie s'épaississent (phénomène de compensation). Cependant, à mesure que la tumeur se développe et que l'urètre est comprimé, la vessie devient incapable d'expulser l'urine (décompensation). Selon le développement de ce processus, l'adénome de la prostate se développe en trois étapes:

  • Compensé - une image de difficulté progressive à uriner se développe. Un flux d'urine devient lent avec une certaine miction tardive. Le patient note des envies fréquentes (surtout la nuit). Cependant, la vessie est complètement vidée.
  • Sous-compensé - au fur et à mesure que la compression de l'urètre se développe, les symptômes ci-dessus augmentent. La vessie perd sa capacité à se vider complètement et la quantité d'urine résiduelle dépasse 100 ml. Peu à peu, on ressent un sentiment de vidange incomplète de la vessie. Les parois de la vessie s'épaississent considérablement.
  • L'urine décompensée - stagnante entraîne des modifications irréversibles des voies urinaires et des reins. Les dommages aux reins entraînent l'apparition d'insuffisance rénale caractérisée par la soif, l'odeur d'urine dans l'air expiré, un manque d'appétit, etc. La vessie grossit progressivement et perd la capacité d'expulser l'urine.

Des complications

  • Coût: 7 500 roubles.

La rétention urinaire aiguë est rarement résolue seule. Dans la plupart des cas, le cathétérisme de la vessie est une mesure nécessaire pour aider le patient. Après le cathétérisme de la vessie, la miction peut se rétablir. Mais souvent, un traitement conservateur ne réussit pas. Ces patients nécessitent des soins chirurgicaux d'urgence.

L'hématurie est une autre complication de l'adénome de la prostate. Il peut être exprimé légèrement et détecté par l'examen microscopique des sédiments urinaires. Souvent, l'intensité des saignements et la formation de caillots sanguins nécessitent une intervention chirurgicale d'urgence liée à la soi-disant tamponnade de la vessie. Les saignements se produisent souvent après un traitement ou un cathétérisme de diagnostic. Les saignements peuvent provenir de varices dans la région du col de la vessie ou de tissu adénome lors de manipulations traumatiques.

Les calculs vésicaux sont une complication fréquente de l'adénome de la prostate. Ils se forment dans la vessie dans des conditions de stagnation de l'urine en violation de l'urodynamique ou migrent des reins et des voies urinaires supérieures et ne sont pas excrétés dans l'urètre en raison d'une obstruction infra-vésique. Le tableau clinique des calculs de la vessie est caractérisé par l’ajout d’un tableau clinique de l’adénome de la prostate par une augmentation de la miction et une irradiation de la douleur dans la tête du pénis en position verticale et lorsqu’il se déplace, en marchant, symptôme de la «coulée d’urine». En position couchée, les plaintes énumérées diminuent, disparaissent.

Les complications les plus graves de l'adénome de la prostate sont infectieuses: pyélonéphrite (chronique et aiguë), urétrite, prostatite, adénome, vésiculite, épididymite.

Ablation de l'adénome de la prostate

Ablation au laser de l'adénome de la prostate

Actuellement, les technologies laser sont largement utilisées dans le traitement de l'adénome de la prostate. Selon les caractéristiques du système laser, il est possible d’affecter le tissu adénomateux de différentes manières, à savoir: vaporisation, résection et énucléation.

Vaporisation, c'est-à-dire élimination de l'adénome de la prostate par évaporation, réalisée principalement à l'aide du système laser Biolitec AG (photo 1) et GreenLaser (photo 2)

Élimination d'adénome de la prostate par laser Biolitec AG

Laser Biolitec AG a une longueur d'onde de 1480 nm et une puissance de 180 watts. Pendant le fonctionnement, le rayon laser pénètre en permanence jusqu'à une profondeur> 1 mm. Avec son aide, le tissu adénomateux est évaporé. L'opération est réalisée sous anesthésie rachidienne.

L'opération d'élimination de l'adénome de la prostate se termine par un drainage de la vessie pendant 2-3 jours à l'aide d'un cathéter urétral. La durée de l'hospitalisation est d'environ 5 jours. Le patient prend un traitement antibactérien et anti-inflammatoire tel que prescrit par un médecin. Pendant 2,5 à 3 mois, il est interdit de faire de l’exercice physique intensif, de se réchauffer (bains, saunas), de manger des plats épicés.

En outre, l'élimination de l'adénome de la prostate avec le laser Biolitec peut être réalisée avec des rétrécissements de l'urètre, des calculs de la vessie, des verrues de l'urètre, ainsi que comme traitement palliatif du cancer de la prostate, comme première étape avant une séance de thérapie Hi-Fu.

Laser Biolitec AG n'affecte pas la fonction sexuelle, la quantité minimale de saignements au cours de la chirurgie pour enlever l'adénome de la prostate. Il est possible de l'utiliser chez les patients prenant un traitement anticoagulant.

Suppression d'un adénome de la prostate au laser GreenLaser

Le GreenLaser a une longueur d'onde de 532 nm et une puissance de 120 W, grâce à quoi le laser a une couleur verte (photo 3). Pendant le fonctionnement, son faisceau pénètre de 0,8 mm. Comme le laser Biolitec AG, GreenLaser est utilisé pour évaporer l'adénome de la prostate par évaporation. La technique est similaire à Biolitec.

L'opération se termine par un drainage de la vessie à l'aide d'un cathéter urétral. Le patient prend un traitement antibactérien et anti-inflammatoire tel que prescrit par un médecin. La durée de l'hospitalisation est d'environ 3 jours. Pendant 2,5 à 3 mois, il est interdit de faire de l’exercice physique intensif, de se réchauffer (bains, saunas), de manger des plats épicés.

GreenLaser peut être utilisé pour les calculs de la vessie urinaire, en tant que traitement palliatif en oncologie de la prostate, en tant que première étape avant la thérapie Hi-Fu.

Il convient de noter que lors de la vaporisation d'un adénome de la prostate, le chirurgien ne reçoit pas de matériel pour l'examen histologique, ce qui oblige le médecin à disposer d'informations précises excluant le cancer de la prostate.

Holep

Dans notre clinique, l’énucléation au laser à holmium de l’hyperplasie prostatique (HoLEP) a été largement utilisée et a prouvé son efficacité.

Avant HoLEP, la résection au laser à holmium de l'hyperplasie de la prostate (HoLPR), effectuée par Gilling pour la première fois en 1996, était utilisée. Cependant, il présentait un inconvénient important lié à la durée de mise en œuvre de ce manuel opérationnel. En conséquence, l’instrument a été inventé - morcellateur, grâce auquel il est devenu possible de refuser la résection de tissu adénomateux et de l’enlever en un seul bloc-énucléation.

Dans notre clinique, HoLEP est réalisée à l'aide d'un appareil laser Lumenis PowerSuite (photo 4), d'une puissance de 100 W et d'une longueur d'onde de 2,1 nm, et d'un morcellulateur Lumenis Versacut (photo 5).

Le laser à holmium a une profondeur de pénétration de 0,4 mm.

Chirurgie d'élimination d'adénome de la prostate

Afin d’éviter l’éjaculation rétrograde, le tissu adénomateux est coupé antérieurement à 1 cm du tubercule germe (connectez les points à 4 heures et à 8 heures), puis une incision est faite de la vessie au tubercule séminal et crée deux sillons 5. et 7 heures cc, soulignant ainsi la part moyenne. En raison du tube de l'instrument, il est nécessaire de soulever mécaniquement le tissu adénomateux du lobe moyen (isolement anatomique des couches d'adénome) et de le couper de la capsule de la prostate. Après que la proportion moyenne d'adénome de la prostate soit mécaniquement déplacée par l'instrument dans la lumière de la vessie. La deuxième étape consiste à exfolier les lobes droit et gauche de l'adénome.

Il faut se rappeler que la fibre laser doit se déplacer du centre vers la périphérie (de 5 à 7 heures cu. Aux 2-3 et 9 à 10 cu. Coaxiales). Autres sillons à partir de 12 heures. connecté latéralement aux heures 2 et 10 Les lobes droit et gauche de l'adénome de la prostate sont également déplacés par l'instrument dans la vessie. La prochaine étape est l'hémostase (il est nécessaire de changer l'instrument pour un monopolaire ou bipolaire). Dernière étape de l'opération: morcellation du tissu adnomateux déplacé dans la lumière de la vessie à l'aide du morcellulateur. Le matériel postopératoire est envoyé pour un examen histologique. L'avantage opérationnel se termine par un drainage de la vessie à l'aide d'un cathéter urétral pendant deux ou trois jours.

Photo 6 (photo avant l'opération)

Photo 7 (photo après la chirurgie)

HoLEP présente un certain nombre d'avantages par rapport aux autres opérations relatives à l'adénome: élimination complète de tout le tissu de l'adénome de la prostate, perte de sang au cours des avantages chirurgicaux non négligeable ou inexistante. Le volume d'adénome ne limite pas les performances de HoLEP, la possibilité d'utiliser une solution saline comme fluide d'irrigation pendant l'aide chirurgicale, la durée de séjour en clinique de 3 à 5 jours, la durée de vidange de la vessie avec une sonde urétrale est d'environ 2-3 jours et HoLEP n'affecte pas la fonction érectile.

Avant de retirer l'adénome de la prostate

Pour mener HoLEP à la clinique urologique de la première MGMU eux. I.M. Le patient Sechenov doit réussir les tests et procédures suivants:

  1. Test sanguin général
  2. Test sanguin biochimique
  3. Coagulogramme
  4. Analyse d'urine
  5. Tests d'infection (VIH, syphilis, hépatite B et C)
  6. ECG
  7. Radiographie thoracique
  8. Consultation d'un thérapeute (afin d'exclure les maladies somatiques susceptibles d'interférer avec la mise en œuvre de HoLEP à ce stade)
  9. Urométrie
  10. Étude urodynamique complète (dans le cas du patient ayant un drainage de cathéter urétral ou une cystostomie pendant son hospitalisation)

Anesthésie pour le retrait de l'adénome de la prostate

L'anesthésie rachidienne est utilisée pour réaliser le HoLEP (photo 8, figure 1).

Photo 8

Figure 1

Le patient doit également informer le médecin traitant des informations suivantes:

  1. Est-ce que les antiagrégants et les anticoagulants (aspirine, warfarine, cardiomagnyl, Plavix, clapidogrel)
  2. La présence d'un stimulateur cardiaque, d'une endoprothèse et d'autres corps étrangers dans le corps

Après le retrait de l'adénome de la prostate

Au cours de la journée après la chirurgie, le patient a besoin de repos complet afin de prévenir les saignements postopératoires. Après 8-10 heures après la chirurgie, le patient est autorisé à manger. 2-3 jours seront vider le cathéter de la vessie urétrale.

Il peut y avoir un mélange de sang ancien dans les urines. Après le retrait du cathéter urétral, le patient pendant 1 jour peut marquer la piqûre pendant la miction. Avec l'urine de la vessie peut coaguler les vieux caillots de sang.

Après la sortie du patient de l'hôpital, les recommandations suivantes du médecin traitant doivent être suivies:

  1. Restriction d'exercice physique pendant 2,5 mois
  2. Réception d'un traitement antibactérien (tel que prescrit par le médecin traitant)
  3. Réception d'un traitement anti-inflammatoire (tel que prescrit par le médecin traitant)
  4. Buvez beaucoup d'eau (au moins 2 litres d'eau par jour)
  5. Limitez les aliments salés, épicés et épicés
  6. Ne prenez pas de traitements thermiques pendant 2,5 mois
  7. Repos sexuel pendant 3-4 semaines
  8. Consultation en clinique après 3 mois

Les informations sur le site sont données pour examen.

Chirurgie pour enlever l'adénome de la prostate: types, coûts, complications et avis des patients

L'adénome crée des problèmes pour uriner qui, sous une forme négligée, entraînent d'autres troubles et complications.

Actuellement, il existe un grand choix de méthodes chirurgicales parmi lesquelles vous pouvez trouver un moyen approprié pour chaque patient, en tenant compte de ses caractéristiques et des problèmes qui y sont associés.

Des indications

La chirurgie est l’un des moyens les plus efficaces de traiter un adénome de la prostate.

Le choix du mode d’assistance est effectué à la fois par le spécialiste et le patient.

Cela est dû au fait que les conséquences qui accompagnent différents types d'opérations poussent certains patients atteints d'adénome à choisir des méthodes moins efficaces, mais qui vous permettent de sauvegarder les fonctions érectiles. Cela s'applique particulièrement aux jeunes hommes.

Les indications obligatoires pour la chirurgie sont:

  • cas où d'autres méthodes ne donnent pas le résultat souhaité;
  • sévère difficulté à uriner,
  • détection de calculs vésicaux,
  • pendant la miction, une quantité importante d'urine est retenue dans la vessie,
  • si le cathétérisme du tractus n'améliorait pas l'état du patient présentant une rétention urinaire aiguë,
  • la maladie a provoqué une infection des voies urinaires,
  • la rétention urinaire causée par la maladie a entraîné une défaillance des reins;
  • hématurie

Examen préliminaire

Pour sélectionner la méthode de traitement du patient soigneusement examiné.

Pour ce faire, organisez des événements:

  • le patient prend des tests d'urine et de sang pour déterminer son état général et d'éventuels autres problèmes de santé;
  • la méthode de débitmètre urinaire observe le degré de perturbation du flux d'urine,
  • un urologue effectue un examen rectal de la prostate,
  • échographie transrectale de la glande - le principal moyen d'obtenir des informations détaillées sur la taille de l'adénome et d'autres caractéristiques de la pathologie;
  • La détermination du niveau de PSA est une méthode qui clarifie la possibilité de la présence d’un oncologie.

Types de traitement chirurgical

Appliquer diverses méthodes chirurgicales pour éliminer l'adénome de la prostate:

  • méthode traditionnelle - chirurgie ouverte (adénomectomie),
  • résection transurétrale,
  • vaporisation laser,
  • incision transurétrale,
  • embolisation des artères,
  • chirurgie laparoscopique,
  • énucléation de l'adénome de la prostate.

Résection transurétrale (TUR)

C'est l'un des moyens les plus utilisés pour aider les patients atteints d'adénome de la prostate. Pour la nomination d'une résection transurétrale sont des indications:

  • le volume de la prostate est jusqu'à quatre-vingts millilitres,
  • le chirurgien ne prévoit pas plus d'une heure la durée de l'opération.

À travers l'uretère, le résectoscope atteint le site de l'opération. L'excision du tissu se produit avec l'utilisation de la diathermocoagulation.

Les zones amovibles sont exposées à des températures élevées. Dans le lieu de travail du résectoscope, procéder à l’irrigation des tissus afin de les refroidir.

Vidéo sur la chirurgie TOUR pour l'adénome de la prostate:

Une opération semblable à celle-ci, mais lorsque le tissu n'est pas retiré, mais que la prostate est disséquée au site du rétrécissement de l'uretère, appelée incision transurétrale. Cela améliore la capacité de l'urine à traverser l'urètre. Cette procédure est effectuée dans le cas de:

  • si la prostate est petite,
  • lorsque la probabilité d'avoir l'oncologie est exclue.

Adénomectomie

Plus récemment, il s'agissait du principal type d'intervention chirurgicale visant à retirer un adénome de la prostate. Or, une telle intervention est recommandée si, selon le patient, d'autres méthodes d'élimination de l'adénome ne lui conviennent pas.

L'adénomectomie est prescrite dans de tels cas:

  • le volume de la prostate a augmenté au-delà de quatre-vingts millimètres,
  • Lors de l'examen d'un patient, les faits suivants ont été révélés:
    • la présence de pierres dans la vessie,
    • s'il est nécessaire de retirer un grand diverticule dans la cavité vésicale.

La procédure consiste à faire une coupure au bas de l'abdomen. En fonction du choix de la méthode de pénétration, la vessie peut également être coupée.

L'opération nécessite un chirurgien hautement qualifié. Quand un professionnel expérimenté effectue la procédure, vous pouvez vous attendre à des résultats élevés pour vous débarrasser des symptômes de la maladie.

Ablation par laparoscopie

L'opération est parmi les méthodes efficaces et douces. L'équipement parvient au lieu de retrait de l'adénome à travers plusieurs petites incisions dans la région abdominale.

L'élimination de l'adénome se produit lors de l'observation détaillée de l'équipement vidéo. Le tissu excisé est extrait du corps du patient à l'aide d'un couteau à ultrasons adapté à cette manipulation. Un cathéter inséré dans l'uretère à la fin de l'opération est affiché le sixième jour après la procédure.

Avantages de la méthode:

  • faible impact,
  • perte de sang minimale
  • efficace

La méthode présente un avantage par rapport aux autres chirurgies ménagères dans la mesure où elle peut être utilisée dans les cas où l'adénome a atteint une taille importante. La prostate peut être agrandie à plus de cent centimètres cubes.

Embolisation des artères de la prostate (EAP)

Une manipulation avec la participation d'un équipement angiographique. La prostate diminue en raison du chevauchement des vaisseaux artériels qui l'alimentent.

Contre-indications:

  • caillots de sang flottants, définis dans les veines des jambes,
  • cas où il y a des maladies vasculaires.

Lorsque l'opération est affichée:

  • si le patient a des problèmes supplémentaires:
    • troubles de la coagulation sanguine
    • maladie rénale
    • diabète sous forme sévère.

La méthode est utilisée relativement récemment. La méthode est une alternative complète à la chirurgie ouverte, ainsi qu'à la résection transurétrale de l'adénome.

Vaporisation laser

Manière moderne d'aider les patients atteints d'adénome, donnant le moins de complications. Couvre également les patients présentant des problèmes de troubles de la coagulation.

L'équipement pénètre dans la région de la prostate par l'uretère. Le principe de la méthode - le faisceau laser est l’évaporation des tissus indésirables. Dans ce cas, les vaisseaux sanguins qui tombent dans la zone du faisceau sont brassés, empêchant ainsi le saignement.

Vaporisation photosélective - exposition à un laser vert. Un laser d’une certaine longueur d’onde traversant des cristaux de potassium-titane-phosphate acquiert une couleur verte et la capacité d’évaporer les tissus.

La progression de l'opération est reflétée sur le moniteur. Le chirurgien voit chacune de ses actions. L'utilisation d'un laser vert est recommandée lorsque la taille de la prostate est comprise entre 60 et 80 centimètres cubes.

Avantages de la méthode:

  • faible impact,
  • efficace
  • élimine les complications qui accompagnent d'autres types d'opérations - saignements, troubles sexuels;
  • la capacité à effectuer des manipulations en ambulatoire,
  • courte période postopératoire,
  • Vous pouvez aider les patients atteints de maladies qui aggravent la coagulation du sang.

La méthode présentant tous les avantages indéniables présente de tels inconvénients:

  • la durée de la procédure est deux fois plus longue que la TUR;
  • toutes les cliniques ne disposent pas d'un tel équipement.

Énucléation

La procédure consiste à "décortiquer" le tissu à enlever avec un laser. La méthode remplace avec succès la résection transurétrale et la chirurgie.

Aspects positifs de la méthode:

  • la capacité du tissu extrait à vérifier l'oncologie,
  • la méthode peut être utilisée avec la croissance de la glande jusqu'à 200 g et même plus,
  • les avantages obtenus en vaporisant les tissus restent:
    • petite période de récupération;
  • possible d'effectuer la procédure pour les patients avec des problèmes:
    • avoir un stimulateur cardiaque
    • dans le cas de dispositifs métalliques intégrés dans le squelette,
    • s'il y a des anomalies associées à une coagulation sanguine normale.

La vidéo montre l'énucléation au laser de l'adénome de la prostate:

Contre-indications:

  • si le patient a une vessie ridée,
  • état général grave
  • la présence de processus inflammatoires
  • incapacité à passer à travers le résectoscope de l'uretère.

Pour la plupart, les contre-indications s’appliquent à tous les types d’opérations. L'impossibilité d'introduire le résectoscope et la vessie ratatinée sont des obstacles aux interventions chirurgicales qui se produisent avec l'instrument à travers l'uretère.

Des complications

Les effets négatifs de la résection transurétrale incluent:

  • saignements de tissus blessés pendant la chirurgie,
  • la pénétration de fluide, qui rend le lavage de la vessie lors de la manipulation, dans la circulation sanguine du patient.

Le risque de complications augmente avec la durée de la procédure. La durée de l'opération dépend du volume de la prostate.

Dans le futur, le patient peut avoir les conséquences de la chirurgie:

  • éducation dans le rétrécissement cicatriciel de l'urètre,
  • symptôme d'incontinence urinaire,
  • discorde de la fonction sexuelle.

Deux pour cent des patients souhaitent un nouveau traitement associé à des complications. Cinq pour cent des patients qui subissent l'ablation de l'adénome par cette méthode viennent en résection.

En chirurgie ouverte, les complications sont similaires aux effets de la résection transurétrale.

Après l’adénomectomie, les problèmes liés aux caractéristiques de la méthode sont ajoutés:

  • complications dues au fait que l'intégrité de la peau et des parois de la vessie est violée:
    • formation de fistule urinaire
    • infection des surfaces de la plaie
    • flux urinaire,
  • longue période postopératoire - jusqu'à dix jours.

Rééducation après une chirurgie pour enlever un adénome de la prostate

Pour que le patient se rétablisse après l'opération, le spécialiste définit les règles de comportement à respecter strictement:

  • boire beaucoup d'eau
  • observation d'un spécialiste
  • les mouvements brusques doivent être exclus
  • une antibiothérapie peut être prescrite,
  • la nutrition doit être équilibrée
  • exclure du régime:
    • salé,
    • frit
    • fumé
  • pendant un mois et demi devrait s'abstenir de tout rapport sexuel,
  • Il est démontré d’observer un mode de vie sain,
  • promenades quotidiennes
  • effectuer une série spéciale d'exercices.

Préparation au traitement chirurgical

Les activités préparatoires comprennent:

  • communication avec l'anesthésiste afin qu'il puisse décider de la préparation de l'anesthésique;
  • identification des contre-indications possibles pour la méthode d'intervention chirurgicale choisie,
  • Les maladies chroniques sont analysées
  • détermination de la coagulabilité dans le sang,
  • test sanguin biochimique,
  • dans certains types d'opérations, un spécialiste peut prescrire des antibiotiques à la veille de la procédure de prévention,
  • le jour de l'opération, la nourriture n'est pas prise.

Période postopératoire

La plupart des méthodes d’intervention chirurgicale ont les actions postopératoires suivantes après le retrait de l’adénome de la prostate:

  • le patient est lavé avec une vessie,
  • recevoir rendez-vous:
    • antibiotiques
    • des analgésiques;
  • si l'opération consiste à pratiquer des incisions sur la paroi abdominale, des procédures d'entretien des coutures sont ensuite effectuées.

Les avis

Les patients tolèrent tous les types d'opérations d'élimination d'adénomes.

Il est à noter qu'une intervention ouverte se heurte à une période de récupération plus difficile.

Des examens des conséquences associées à une diminution de la fonction sexuelle, à une éjaculation rétrograde et à une incontinence urinaire sont trouvés avec la méthode ouverte et la résection transurétrale.

La chirurgie laparoscopique a un petit nombre de conséquences. Les patients répondent que la rétention d’urine s’est améliorée au bout de six mois environ.

La vaporisation au laser ne laisse pas de conséquences désagréables. Les patients parlent d'améliorer les fonctions de la miction, alors que les fonctions érectiles semblent avoir augmenté.

L'énucléation au laser a certaines implications. Les patients décrivent une violation dans la sphère sexuelle, des saignements, au début, il est impossible d'avoir une fonction pour retenir l'urine, se plaignent qu'il y a une éjaculation dans la vessie.

Comment guérir l'adénome de la prostate sans chirurgie?

Il existe des moyens d’arrêter la croissance de l’adénome glandulaire aux premiers stades de la maladie. Il importe également de l'état de santé et de l'âge du patient.

  • La prise de drogues de deux types affecte tous les mécanismes qui aggravent l'écoulement de l'urine. Si le corps du patient réagit à l'action des médicaments, leur utilisation peut être efficace. Drogues telle action:
    • Les alpha-bloquants contribuent au relâchement des muscles impliqués dans la miction. Ainsi, cette fonction est améliorée dans une certaine mesure.
    • Les inhibiteurs de la 5-alpha réductase réduisent le niveau de l'hormone, ce qui aide la prostate à augmenter de taille. Chez certains patients, cela a un effet notable et la croissance de l'adénome s'arrête.

    L'effet des fonds se manifeste à basse vitesse. Un bon résultat est observé avec leur application complexe.

  • La manière d’adapter les normes de votre comportement à un mode de vie sain, y compris les régimes amaigrissants, trouve également ses admirateurs.
  • La médecine traditionnelle propose un grand choix de recettes pouvant améliorer l'état du patient atteint d'adénome de la prostate:
    • l'utilisation de décoctions et de teintures d'herbes,
    • manger des graines de citrouille crues,
    • thérapie de jus
    • traitement de la châtaigne
    • utilisation de produits apicoles
    • et d'autres moyens.

Il existe plusieurs méthodes pour influencer l'adénome afin de réduire son volume, qui utilisent différents types d'énergie thermique.

Appliquer des méthodes de traitement peu invasives:

  • La thermothérapie par micro-ondes est réalisée en fixant une électrode pendant une heure dans la région de la prostate. Cela affecte les cellules à enlever. Les parois de l'uretère sont protégées contre la surchauffe. L'intensité du rayonnement est contrôlée par un ordinateur. Appliquer avec de petites glandes. Il est ainsi possible de réduire le nombre de mictions.
  • Traitement par ultrasons focalisés. Il est utilisé plus souvent chez les jeunes patients. Lorsqu'elles sont exposées à cette méthode, les fonctions sexuelles sont préservées.
  • Les ondes radioélectriques sont également utilisées pour influencer l'adénome de la prostate. Parmi les effets thermiques souvent utilisés méthode micro-ondes.
  • Cryothérapie - les tissus sont affectés par les basses températures. Il est possible d'utiliser la méthode pour les petits adénomes.
  • Le stenting urétral est un moyen d'élargir l'urètre rétréci. Un cylindre spécial en polymère est introduit dans la lumière, dont les parois ont un cadre résistant à la rigidité. La méthode due à l'action mécanique améliore la miction. Utilisé conjointement avec d'autres méthodes d'assistance.
  • La dilatation par ballonnet, une méthode similaire à la méthode précédente, résout le problème de la miction difficile associée à un rétrécissement de l'uretère sans effet thérapeutique. L'élargissement de la lumière est assuré par une boîte métallique qui s'ouvre dans un endroit fixe. Introduire le dispositif avec un cathéter.

Vidéo sur l'adénome de la prostate et les types d'opérations pour l'enlever: