Principal
Massages

Adénome de la prostate

La TURP (résection transurétrale) est une opération pratiquée pour un adénome de la prostate chez l'homme. Environ 50% des hommes d'âge moyen souffrent de cette maladie, plus proche de la vieillesse, le pourcentage de patients augmente. Au cours de l'opération, les tissus envahis de l'adénome de la prostate sont enlevés. En médecine moderne, l'adénome de la prostate TURP est la méthode la plus efficace pour faire face à la maladie.

L'opération a des résultats positifs et souvent le patient se débarrasse définitivement de l'éducation dans la prostate. Le principal avantage de l'opération TUR est qu'elle est réalisée avec n'importe quelle taille d'adénome de la prostate.

Indications et contre-indications à la chirurgie

L'opération TUR de l'adénome de la prostate est prescrite par des spécialistes pour un certain nombre de symptômes:

  • Incontinence urinaire, mictions fréquentes la nuit.
  • Pathologie de la vessie, dans laquelle il existe des obstacles à l'écoulement de l'urine.
  • Besoin fréquent d'aller aux toilettes en présence de douleur.
  • Infections urogénitales systématiques.
  • La formation de cavités supplémentaires, entraînant un affaissement des tissus de l'organe.
  • À la miction, tout le volume de l'urine ne sort pas, il en reste une partie dans la vessie.
  • Au stade initial du carcinome, les tissus sont transformés en une forme maligne.

Les raisons pour lesquelles l'opération est interdite:

  • Le stade avancé du carcinome, qui a touché des organes adjacents ou un volume important de la prostate elle-même.
  • Mauvaise coagulation du sang.
  • Cystite, pyélonéphrite.
  • Athérosclérose des vaisseaux cérébraux.
  • Insuffisance rénale et cardiaque.
  • Anévrisme aortique.
  • Maladies cardiaques et pathologies vasculaires.
  • La présence de varices sur le scrotum.
  • Processus inflammatoires du corps au stade aigu.
  • L'immobilité de l'articulation de la hanche, apparue après la fusion des tissus.

L'essence et les types d'opérations

L'opération TUR adénome de la prostate dure environ une heure et demie. L'anesthésie est appliquée par voie épidurale, par injection dans la colonne vertébrale. Le patient est pleinement conscient pendant l'opération et ne ressent pas que la partie inférieure du corps. Vous pouvez également utiliser l'anesthésie générale. Pendant l'opération, le médecin pénètre dans l'urètre à l'aide d'un instrument spécial, le résectoscope, dont la partie active est une boucle électrique. Un courant électrique le traverse, disséquant le tissu de la prostate affecté et coagulant les vaisseaux sanguins.

Le contrôle de l'intervention chirurgicale est effectué à l'aide d'un cystoscope, ce type de chirurgie s'appelle donc endoscopique. Après la chirurgie, il est nécessaire de rester à l'hôpital pendant 3 à 4 jours, le patient devant porter un cathéter. Après l'adénome TUR de la prostate, de nombreux patients (jusqu'à 85%) ressentent un soulagement rapide, une amélioration de l'état général.

Pour ceux qui ont un adénome de la prostate a une grande taille de plus de 80 grammes. prescrire une prostatectomie ouverte. Le tissu prostatique affecté est éliminé par la vessie. Les méthodes d'intervention chirurgicale dans cette procédure sont de deux types:

  • Obstrué lorsque l'incision est faite dans le bas de l'abdomen.
  • Périnéal, le médecin fait une incision entre le scrotum et l'anus.

Après cela, le patient pendant la semaine dans l'urètre porte un cathéter et reste sous la surveillance stationnaire des médecins.

La laparoscopie est réalisée de manière mini-invasive. Une mini-caméra et des dispositifs spéciaux sont insérés dans les petites ouvertures de l'abdomen. Le processus d'intervention est visible sur l'écran du moniteur. Le couteau à ultrasons élimine les tissus présentant des formations pathologiques d'adénome de la prostate, sans endommager les tissus environnants. La période de port du cathéter 6 jours.

Pour la prostatectomie avec un laser, un laser avec une onde de différentes longueurs est utilisé. Cette méthode d'élimination de l'adénome de la prostate est très efficace et ne cause presque pas de complications. Les saignements, l'incontinence urinaire, les problèmes de puissance et l'éjaculation rétrograde sont pratiquement exclus. Le traitement de l'adénome avec un laser n'est actuellement pratiqué que dans les grandes villes du pays, tandis que la résectomie transurétrale est disponible presque partout.

Des stents prostatiques sont placés dans l'urètre et préservent ainsi le passage de l'urine à travers le canal. Une telle opération a une efficacité similaire à celle de la TUR. Il est effectué en ambulatoire sous anesthésie locale, la perte de sang est minime, après la chirurgie, aucun cathéter permanent n’est utilisé.

Le procédé d'ablation transurétrale à l'aiguille est appliqué à l'aide d'ondes radio haute fréquence, qui détruisent les dommages causés à l'adénome de la prostate par des moyens thermiques. La procédure est effectuée rapidement, sous anesthésie locale.

Des complications

La période postopératoire peut entraîner un certain nombre de complications indésirables pour le patient:

  • Fièvre élevée et saignements abondants.
  • L'infection, qui touche près du tiers des patients ayant subi un retrait de l'adénome de la prostate par l'urètre.
  • Impuissance. Le phénomène est assez rare, survient chez moins de 1% des patients. Le traitement est généralement effectué avec un traitement médicamenteux, parfois chirurgicalement.
  • Éjaculation rétrograde. Le liquide séminal pénètre dans la vessie, ce qui ne gêne ni la santé, mais peut causer des problèmes de conception.
  • Incontinence urinaire. Il est traité avec des exercices physiques spéciaux qui renforcent les muscles du bassin et l'utilisation de gel transurétral.
  • Pathologie de l'urètre, qui se rétrécit et provoque des processus stagnants du canal urinaire. Avec cette complication augmente le risque d'infection. Traiter la pathologie en insérant des sondes de différents diamètres dans l'urètre pour élargir le canal. Parfois prescrit du plastique chirurgical.
  • Le besoin de réopération dans 10% des cas après une période de temps.

Période de rééducation

La rééducation après TUR chez chaque patient dure différemment. Tout dépend des indicateurs médicaux individuels, de l'état du patient, de la rapidité de la période de récupération. Les premiers jours après la chirurgie de l'adénome de la prostate, il est nécessaire de procéder à une rééducation stationnaire. Après l'opération, le patient est crédité d'une procédure d'irrigation de la vessie avec une solution à usage spécifique, le furatsilinom. Par le canal du cathéter, le liquide pénètre dans la vessie, entraînant la formation de caillots sanguins dans le collecteur d’urinoir.

Il y a des cas où des caillots sanguins bouchent les tubes. Par conséquent, le personnel hospitalier doit procéder à une surveillance régulière. L'installation d'un tel système nécessite une approche individuelle pour chaque patient. Le terme d'utilisation peut être différent.

Le champ d’extraction par cathéter d’urine peut être légèrement ombré et contenir des impuretés du sang. Le patient ressent une coupure à l'intérieur de l'urètre, une sensation de brûlure dans la région périnéale lors de la miction. L'envie d'uriner peut être assez forte. Toutes ces conséquences après la chirurgie TUR adénome de la prostate dure jusqu'à deux mois. Pendant un certain temps, le patient est obligé de prendre des antibiotiques dont le choix et la durée de l’accueil sont déterminés par le médecin traitant.

La rééducation à la maison après une intervention chirurgicale dure environ 7 semaines. Le patient doit se conformer aux prescriptions suivantes:

  • Ne prenez pas de boissons alcoolisées.
  • S'abstenir de relations sexuelles pendant un mois.
  • Éviter la constipation.
  • Minimiser l'activité des mouvements.
  • Buvez beaucoup de liquides pour un travail intensif de la vessie. Toutefois, cela devrait être fait avant 18 heures pour éviter de faire déborder la vessie la nuit.
  • Abandonnez-vous pendant un certain temps en voiture.
  • Suivez un régime pour éviter une irritation du tractus gastro-intestinal.

Pendant toute la période de rééducation, le patient doit consulter un urologue, être protégé de l'hypothermie et des efforts physiques importants, effectuer une série d'exercices spéciaux, se promener régulièrement à l'air frais. Afin de prévenir la formation de tissu cicatriciel dans l'urètre, il est nécessaire de procéder à un examen de routine par un médecin une fois par an.

La résection transurétrale de l'adénome de la prostate est une méthode de traitement jeune-invasive par intervention chirurgicale qui ramène le patient à une vie normale. Le processus opérationnel lui-même est transféré assez facilement, mais la période de récupération nécessite de la force et une longue période. Cependant, cette méthode est optimale et très populaire dans la lutte contre l'adénome de la prostate.

Coût de fonctionnement

Le prix de l'adénome TUR de la prostate peut être différent et inclure un certain nombre de composants. Au départ, le patient doit décider du lieu de l'opération, choisir un pays et une clinique. Le coût à l'étranger est nettement plus élevé que dans les cliniques nationales. En règle générale, le fonctionnement de TUR inclut dans son prix tous les coûts associés et supplémentaires associés à la recherche clinique, à l'analyse et à la consultation de professionnels qualifiés.

La liste des composants des facteurs médicaux nécessaires à l'opération et ayant leur prix:

  • La définition exacte du diagnostic.
  • Enquête.
  • Sélection de l'anesthésie.
  • Consultation avec un chirurgien qualifié.
  • Tests de laboratoire et biopsie.
  • La présence de diverses comorbidités, oncologie.
  • Contre-indications qui se produisent pendant le traitement.
  • Longue période de mesures de rééducation en clinique.
  • Les caractéristiques individuelles du patient, son degré de gravité et sa complexité.

Il est nécessaire de prendre en compte que, quelles que soient les technologies modernes utilisées pendant l'opération, le processus lui-même est très compliqué et traumatisant pour le patient. Par conséquent, un séjour après une telle procédure dans la clinique et sous la supervision de spécialistes est nécessaire.

Le prix de la résection transurétrale de la prostate dans les grandes villes russes peut varier de 80 000 à 180 000 roubles, y compris l’ensemble des services. S'il n'y a pas de police d'assurance dans les cliniques publiques, le patient paie lui-même des services d'un montant de 40 000 roubles et plus.

Le prix le plus abordable pour la conduite d'adénomes de la prostate TUR dans la ville de Moscou est le Centre de traitement médical et de prévention de l'institution fédérale de Roszdrav. Le coût de l'opération s'élève à environ 33 000 roubles russes. De telles opérations à l'étranger coûtent beaucoup plus cher, à partir de 5 000 euros. Par exemple, en Israël, le prix sera de 10 000 euros, tandis qu'en Allemagne, le service coûtera 15 000 euros.

Vous avez trouvé une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée

Quelles sont les complications après la chirurgie TUR pour l'adénome de la prostate et comment les éviter?

L'adénome de la prostate est une maladie qui porte gravement atteinte à la qualité de vie des hommes de tous âges. Les complications de l'adénome nécessitent souvent des interventions chirurgicales d'urgence.

Dans le même temps, l'urètre est comprimé, ainsi que des perturbations dans le processus de miction. La résection transurétrale est la moins traumatisante des méthodes chirurgicales permettant de se débarrasser de la maladie.

Qu'est-ce que la résection transurétrale (TUR) de la prostate et de la vessie?

La résection transurétrale (TUR) est une technique urologique opératoire utilisée pour enlever la prostate, ainsi que les tumeurs, tumeurs situées à l'intérieur de la vessie.

Cela se fait en introduisant dans le corps de l'homme un équipement médical spécial à travers l'urètre (l'urètre).

Résection transurétrale de la prostate

Avant de procéder à une intervention chirurgicale, il est nécessaire de poser un diagnostic complet ainsi que de se faire examiner par un anesthésiologiste, un médecin généraliste (afin d'identifier les anomalies associées). En présence de contre-indications, d'inopérabilité du néoplasme, le médecin recourt à d'autres méthodes de traitement.

TOUR est la plus ancienne chirurgie mini-invasive de l’histoire de la médecine. L'aspect le plus important de cette procédure est le soulagement de la douleur. Un traumatisme minimal permet une intervention chirurgicale sous anesthésie épidurale ou rachidienne. Dans ce cas, l'anesthésie trachéale n'est pas utilisée.

L’essence de la méthode consiste à éliminer les tissus hyperplasiques grâce à l’utilisation de courants à haute fréquence.

Pour cela, un instrument spécial est utilisé (un résectoscope est inséré dans l'urètre). Les appareils modernes sont équipés de moniteurs spéciaux. Pour cette raison, les chirurgiens observent une image du champ chirurgical à travers un résectoscope spécial sur l'écran.

En raison de cet effet, il n’ya pas de perte de sang importante, les dommages aux organes sont minimisés. Après la chirurgie, le cathéter est inséré dans l'urètre pendant plusieurs jours. Le processus de miction du patient est rapidement rétabli et devient indolore.

Complications survenues au cours du mois qui suit le TUR de l'adénome de la prostate

Après une courte période, les patients se sentent satisfaits.

Ils retournent facilement à la vie active. Cependant, dans certains cas, après la procédure, des complications apparaissent. Ensuite seront énumérées les manifestations négatives les plus courantes.

Haute température

Lors de toute intervention chirurgicale chez un patient, une inflammation est possible. En conséquence, après la TUR, la température corporelle peut également augmenter.

Par conséquent, avant l'opération, le sang et l'urine sont analysés. Il est nécessaire d'exclure les modifications inflammatoires.

Après la chirurgie, des antibiotiques à large spectre sont souvent prescrits. Leur utilisation est effectuée pendant 5-7 jours.

Flocons, sang dans les urines

L'apparition de flocons, de sang écarlate dans l'urine après le retrait de la tumeur de la prostate n'est pas une pathologie. Au fil du temps, les impuretés sanguines dans le sang vont diminuer.

Pour la plupart des hommes, cette manifestation constitue un problème psychologique majeur.

L'anxiété après la RTU doit être augmentée lorsque la quantité de sang dans l'urine ne diminue pas avec le temps, mais augmente plutôt.

Une telle manifestation indique le déroulement d'un processus dangereux. Dans ce cas, il est nécessaire de traiter immédiatement le patient à l'hôpital.

Incontinence urinaire

Après un adénome TUR, l'incontinence urinaire est associée à des lésions du sphincter.

Un tel symptôme après cette intervention chirurgicale survient dans la plupart des cas en raison de l'utilisation d'un résectoscope monopolaire. "Plasma" ou biopolaire peut faire dans la pratique sans cette complication.

Il est possible de se débarrasser de l'incontinence urinaire après TUR en effectuant des exercices Kegel spécialement conçus pour les hommes. Cependant, il est important de se rappeler que ces charges ne peuvent être effectuées que 2 à 3 semaines après l'opération.

Problèmes de puissance

La perturbation de la fonction sexuelle après une RT est souvent associée à des lésions de certaines terminaisons nerveuses. En règle générale, les complications sont temporaires, elles passent après la fin du processus de récupération.

L'éjaculation rétrograde est une complication assez fréquente qui survient après la TUR.

Dans ce cas, le sperme commence à tomber dans la vessie. L'éjaculation (rétrograde) ne présente aucun danger pour la santé du patient. Cependant, une fois la rééducation terminée, le patient peut être atteint d'infertilité.

Diminution du débit urinaire

Après la chirurgie, la taille du tissu interne peut augmenter.

Pour cette raison, l'urètre est compressé. En fin de compte, le flux d'urine devient plus compliqué. Le processus de la miction provoque un inconfort, nécessite un effort supplémentaire de la part d'un homme.

Dans ce cas, il peut y avoir des envies fréquentes, surtout la nuit. De ce fait, la qualité de vie commence à décliner de manière significative.

Saignement

En conséquence, cela provoque des dommages aux capillaires, aux vaisseaux sanguins, ce qui provoque une perte de sang.

Cependant, les types d’interventions biopolaires, cinétiques du plasma, simultanément au processus de découpage, permettent la coagulation vasculaire. Cela aide les professionnels à ne pas saigner.

Dans le même temps, les tissus endommagés, toutes les parties des néoplasmes malins, sont complètement enlevés.

Effets chroniques de la chirurgie de la prostate

Après la TUR, des maladies inflammatoires chroniques de la sphère sexuelle masculine peuvent survenir.

Dans le processus de traitement adéquat avec l'utilisation d'agents antibactériens (Floracid, Supraks), ces anomalies répondent bien au traitement.

Que faire

La prostatite a peur de ce remède, comme le feu!

Vous avez juste besoin de postuler.

Si après la TURA aiguë, des conséquences chroniques surviennent, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible. Le spécialiste effectuera un examen, si nécessaire, prescrira le traitement le plus approprié.

Prévention des complications après la chirurgie

Pour la récupération rapide après la TUR prend beaucoup de temps.

Les experts recommandent d’exclure le sexe, les aliments gras et l’effort physique.

Dans ce cas, le patient doit être examiné régulièrement par le médecin traitant.

Grâce à cela, il sera possible de contrôler l'état général du corps, ainsi que d'éviter la récurrence du développement d'une tumeur bénigne ou maligne. Le traitement ultérieur basé sur la prise de médicaments dépend du diagnostic histologique défini et des résultats des analyses.

Vidéos connexes

À propos des complications après TUR de la prostate dans la vidéo:

  • Élimine les causes de troubles circulatoires
  • Soulage doucement l'inflammation dans les 10 minutes après l'ingestion.

Ce qui est et ce qui est fait résection transurétrale de l'adénome de la prostate

L'adénome de la prostate fait partie du vieillissement du corps masculin.

La prostate augmente de taille et les hommes ont des problèmes.

Il arrive un moment où le traitement conservateur ne donne pas les résultats nécessaires et vous devez recourir à l'aide de chirurgiens.

Qu'est-ce que TUR adenoma prostate lu dans l'article?

À propos de la maladie

Quelle est l'opération TUR BPH? La chirurgie endoscopique en urologie à notre époque est assez courante et a été largement reconnue. La résection transurétrale (TUR) de l'adénome de la prostate est une méthode d'intervention endochirurgicale peu invasive (à faible impact).

Selon l'American Urological Association, en 1992-1996, parmi toutes les interventions chirurgicales pour la RTUP, l'adénome de la prostate était pratiqué en moyenne chez 80% des patients.

L'opération consiste en l'ablation complète ou partielle de la prostate avec cautérisation simultanée des vaisseaux avec un courant électrique haute fréquence à l'aide d'un instrument endoscopique spécial réalisé dans l'urètre.

La résection transurétrale de l'adénome de la prostate: de quoi s'agit-il? Cependant, vous devez savoir que la résection transurétrale de la prostate est l'une des opérations les plus difficiles en urologie endoscopique et qu'elle doit être effectuée par un médecin ayant des compétences particulières.

Adénome de la prostate ROUND: qu'est-ce que c'est et comment se passe la procédure, lire ci-dessous.

Indications pour

L'accumulation d'années d'expérience et l'amélioration des techniques et des outils pour de telles interventions chirurgicales nous ont permis d'élargir les indications pour la chirurgie de l'adénome de la prostate.

Ainsi, l'hyperplasie symptomatique de la prostate à n'importe quel stade sera une indication pour l'opération:

  • âge relativement jeune du patient (préserver la fonction sexuelle);
  • volume de la prostate ne dépassant pas 80 cm3;
  • traitement à long terme de l'adénome de la prostate avec des médicaments;
  • maladies cardiovasculaires ou endocriniennes graves associées à la maladie principale;
  • cancer présumé de la prostate.

Comment se passe l'opération?

Dans des conditions stationnaires, collecter tous les tests, ECG, échographie de la prostate.

Préparation à l'opération TUR adénome de la prostate:

  • deux semaines avant l'opération, arrêtez de prendre des anticoagulants;
  • à partir de la veille de la procédure, refuser de manger.

Effectuer l'opération sous anesthésie générale ou épidurale.

L'opération comporte plusieurs étapes:

  1. La première étape est l'introduction d'un endoscope spécial (résectoscope) dans l'urètre. Avec cet outil, vous pouvez comprendre le montant de l'opération à venir.
  2. La deuxième étape est la mise en œuvre de la résection, c'est-à-dire la découpe de l'adénome en petits morceaux à l'aide d'une boucle électrique.
  3. La troisième étape consiste à arrêter le saignement des vaisseaux dans les endroits où l'adénome a été retiré. Pour ce faire, utilisez des rouleaux spéciaux (vaportrody). Il transmet de l'électricité, ce qui arrête le saignement. Tout cela vous permet d’effectuer l’opération de la manière la plus sûre possible et de minimiser les risques de saignement.
  4. La quatrième étape consiste à retirer les fragments de tissu réséqués, qui sont ensuite soumis à un examen histologique pour empêcher l'adénome de dégénérer en cancer.
  5. À la fin de l'opération, un système d'irrigation par cathéter pour la vessie est installé pendant plusieurs jours afin de prévenir la formation de caillots sanguins. L'opération dure un peu plus d'une heure.

Résection transurétrale de l'adénome de la prostate, conséquences et complications

Si vous suivez toutes les règles de base de l'asepsie et de l'antisepsie, la gestion correcte de la période après l'opération TUR, l'adénome de la prostate est pratiquement absente. Mais parfois, lors de processus en cours, lorsqu’il y a une dégénérescence de l’adénome, des signes de germination dans les tissus voisins, des maladies urogénitales chroniques concomitantes - des complications peuvent survenir.

Chirurgie (TUR) de l'adénome de la prostate - complications après:

  • saignement avec mauvaise hémostase;
  • dysurie due à des résidus de tissu dans la lumière de l'urètre;
  • incontinence due à une blessure au sphincter de la vessie;
  • Le syndrome de TUR ou l'intoxication par l'eau se produit lorsque le liquide qui rince la vessie pénètre dans le sang;
  • La dysfonction érectile dépend souvent de l'âge (plus le patient est âgé, moins il est capable de maintenir une érection normale);
  • éjaculation rétrograde - jet de sperme dans la vessie et excrétion ultérieure dans l'urine, très stérile.

Réhabilitation

La période de récupération après l'adénome de la prostate TURP dépendra de l'état du patient. Toute intervention chirurgicale peut entraîner des complications. En période postopératoire TUR de l'adénome de la prostate (chirurgie), il sera nécessaire de rincer la vessie de 12 à 24 heures. Cependant, dans les trois semaines, du sang peut encore apparaître dans les urines.

Opération TUR adénome de la prostate - rééducation après:

  1. Il est recommandé de boire plus de liquides.
  2. Suivez le régime pour le fonctionnement normal du tractus gastro-intestinal.
  3. Dans les premières semaines, vous devriez essayer d'éviter un effort physique excessif.
  4. Promenades recommandées.
  5. La vie sexuelle devrait être reportée de six semaines.

Jusqu'à la récupération complète peut prendre plusieurs mois.

En raison des conséquences d'un adénome de la prostate en tournée, vous ne devriez pas refuser. Si un médecin vous propose un TUR pour l'adénome de la prostate, un spécialiste devrait vous écouter. N'ayant passé que 2 à 3 jours à l'hôpital, vous améliorerez votre qualité de vie. L'opération peut atténuer les symptômes de la maladie au cours des 15 prochaines années.

Seulement 10% de la population masculine nécessitera une réopération. En observant toutes les recommandations du médecin, la récupération après la chirurgie sera plus rapide.

Rééducation après un adénome rond de la prostate

Recommandations simples pour la rééducation après un adénome de la prostate TUR

L'adénome de la prostate est une maladie assez courante chez l'homme. L'un des principaux signes de la maladie est le problème du fonctionnement du système urinaire. Habituellement, vers 40 ans, des modifications de la structure des cellules apparaissent dans la prostate, qui est associée à l'âge. En conséquence, une tumeur bénigne se développe en raison de la croissance cellulaire. Pour cette raison, la croissance presse le canal pour la miction, d'où le symptôme désagréable. Selon les statistiques, les médecins diagnostiquent des adénomes chez la moitié des hommes âgés de 50 ans.

Dans un adénome, lors d’une opération, la sévérité diminue d’environ 15 ans et seulement un homme sur 10 après une telle procédure revient pour un traitement répété. Si une telle opération ne donne pas un résultat positif, un stent de prostate est utilisé en dernier recours. C'est un outil spécial qui doit être inséré dans l'urètre pour élargir le passage.

Mesures postopératoires pour la récupération du patient

Il est préférable d'effectuer une opération pour un adénome tel qu'une résection TUR - transuréthrale. C'est l'une des méthodes chirurgicales les plus efficaces dans ce cas. Le patient retire la totalité ou une partie de la prostate. Grâce à cette procédure, l'état du patient est facilité, même s'il était auparavant modéré ou grave. TUR réduit la gravité des symptômes chez presque tous les hommes qui l'ont pratiquée. La TUR convient mieux lorsque la prostate est trop grosse. De plus, il existe d'autres situations où le TUR est nécessaire. Cette procédure a un effet à long terme, contrairement à beaucoup d'autres traitements.

Cependant, une fois l’opération réalisée, une autre étape non moins importante de la rééducation commence. Après une intervention chirurgicale, il est impossible de revenir immédiatement à un rythme de vie normal - il faudra un certain temps pour récupérer, et cela ne concerne pas seulement la prostate, mais également tout le corps. Les 2 premières semaines, vous devez suivre scrupuleusement toutes les recommandations et les exigences du médecin. De cette façon, le patient se sentira bien.

La réadaptation peut prendre beaucoup de temps. Mais cela dépend déjà de la vitesse de récupération du corps humain et du type d’opération pratiquée - TOUR ou autre chose.

En fait, lorsqu'une tumeur de la prostate est retirée, un cathéter est inséré dans l'urètre, qui est connecté à l'urinoir. Cette mesure est nécessaire pour le drainage de l'urine lors de la réalisation du TOUR. Parfois, un tel cathéter peut provoquer des contractions de la vessie qui seront douloureuses, mais le malaise passera rapidement.

En général, la période de rééducation après le traitement devrait inclure les points suivants:

  • il est impossible de faire des mouvements brusques, il est interdit d'exercer beaucoup d'activité physique - cela entraînera une cicatrice de la turque;
  • besoin de boire plus d'eau. Jus, compotes, thé vert clair sont autorisés. Lorsqu’un cycle est effectué, plusieurs options mènent au sang dans l’urine. Ce symptôme indique que les plaies de TUR cicatrisent. Pour accélérer le processus de réparation des tissus, il est recommandé de boire au moins 8 verres d’eau par jour;
  • Après la chirurgie, vous devez équilibrer votre régime alimentaire et suivre un régime strict. Il est nécessaire d'abandonner complètement les aliments fumés, les aliments frits, gras et salés;
  • Si des processus inflammatoires apparaissent dans la prostate, un traitement antibactérien doit être suivi. Cela aidera à prévenir l'infection. Cependant, ils ne sont pas toujours utilisés: si les symptômes n'apparaissent pas après l'opération, aucun fonds n'est affecté;
  • tout patient devra faire l'objet d'une surveillance constante de la part du médecin après l'opération;
  • À l'avenir, vous devrez adopter un mode de vie sain pour maintenir la santé de la prostate. Il est nécessaire d'éliminer complètement les boissons alcoolisées. Assurez-vous de marcher tous les jours au grand air;
  • Lorsque le cycle est terminé, vous devrez abandonner temporairement les rapports sexuels. Habituellement, cette période est prolongée de 1-2 mois.

Quelque temps après l'opération, les médecins recommandent de commencer la gymnastique thérapeutique. Des exercices spécialement sélectionnés aideront au traitement de l'adénome. Ils sont particulièrement utiles pour les hommes âgés. Mais pour que l'exercice physique produise le résultat souhaité pour la prostate, un certain nombre de conditions sont requises. Premièrement, les experts recommandent de les faire le matin après un bon sommeil. Deuxièmement, une personne doit avoir une bonne condition physique. Troisièmement, il est nécessaire de réaliser chaque jour un complexe pour une glande. Progressivement, la charge augmente.

Complications de la chirurgie

Malgré le fait que lorsque le TUR est effectué, le patient aura des sentiments positifs, mais la réhabilitation complète prendra plus d'un mois. De plus, diverses complications sont souvent rencontrées dans le processus de réparation de la prostate, comme décrit ci-dessous.

Problèmes de miction

Lorsque les adénomes sont retirés des patients, le flux urinaire deviendra progressivement meilleur et plus intense. Le retrait du cathéter de la prostate et du système urinaire est souvent accompagné d'une miction douloureuse. Mais cette sensation désagréable va progressivement disparaître.

Incontinence urinaire

Lorsqu'un adénome est retiré, la vessie reprend progressivement son fonctionnement normal, mais le patient peut présenter des problèmes d'incontinence urinaire. Les médecins pensent que si une personne a longtemps eu ce problème avant de retirer l'adénome, il lui faudra beaucoup plus pour restaurer le travail de l'organe.

Repérer

Dans le traitement de la prostate, du sang ou des expectorations avec son mélange peuvent être libérés. Habituellement, un tel symptôme se manifeste au cours des deux premières semaines, lors de la chirurgie de la prostate. Quand une personne se repose, le saignement disparaîtra progressivement, mais si la perte de sang est trop importante, vous devez vous rendre d'urgence à l'hôpital.

Fonctions sexuelles

En ce qui concerne le problème de la prostate, les hommes s’intéressent principalement à la question de savoir comment le retrait d’un adénome peut affecter le travail de l’ensemble du système reproducteur et de la fonction sexuelle. Les experts estiment que certaines déviations dans le travail de la prostate peuvent apparaître, mais elles ne seront que temporaires. Bien que le rétablissement complet de la fonction sexuelle après l’ablation de l’adénome puisse prendre une année entière, cela dépend de nombreux facteurs - la gravité de la maladie, le type de chirurgie, etc.

De nombreux médecins pensent que si le patient n’avait pas de problème d’érection avant de retirer l’adénome, ce problème ne se poserait pas plus tard. En général, le traitement de la prostate est rarement mauvais pour une érection. Mais s'il n'était pas là avant l'opération, il est rarement possible de le restaurer. En ce qui concerne l’éjaculation, la fonction érectile chez l’homme peut encore être préservée, puis l’éjaculation rétrograde pose des problèmes, ce qui augmente encore le risque d’infertilité. Pour éviter cela, certains muscles supplémentaires sont enlevés pendant l'opération. En ce qui concerne l'orgasme, les hommes ne remarquent souvent pas les différences entre l'orgasme avec adénome et le moment où il est retiré.

Le traitement de la prostate est un processus complexe, surtout si vous devez recourir à une intervention chirurgicale. Pour récupérer plus rapidement, vous devez clairement respecter les règles établies par le médecin. Sinon, des complications peuvent survenir.

Après le retrait de l'adénome de la prostate: vie, récupération et rééducation

L'adénome de la prostate est la maladie la plus répandue chez l'homme. Avec la maladie, le travail de tout le système urinaire est perturbé et dès que ce fait est détecté, cela indique l'apparition des premiers signes d'hyperplasie.

À environ 40 ans chez les hommes, des modifications de la structure cellulaire liées à l'âge commencent à se produire dans la prostate.

En raison de la croissance des cellules des glandes, une tumeur bénigne se forme, ce qui serre fortement l'urètre avec une augmentation et pour cette raison, chez les hommes, se manifeste rapidement par des symptômes tels que le besoin accru de vider la vessie.

Cette maladie est diagnostiquée chez au moins 48% des hommes, à partir de 50 ans.

Lorsque l'adénome de la prostate devient compliqué, le traitement par les méthodes standard devient tout simplement inutile et les médecins ne disposent d'aucune autre solution pour simplifier la vie du patient, si ce n'est la procédure chirurgicale pour retirer la glande.

La période postopératoire après le retrait de l'adénome de la prostate peut durer assez longtemps et ce processus ne va pas toujours sans difficultés.

De nombreuses nuances peuvent influer sur le déroulement exact de la période de rétablissement, à commencer par la qualité de l'opération visant à retirer la glande et, enfin, les conditions qui ont été créées pour le patient, à la fois à l'hôpital et à la maison.

La période postopératoire dans l'établissement médical

Après la chirurgie, adénome de la prostate, la période de récupération de chaque homme peut procéder avec des différences.

Sans faute, chaque patient hospitalisé se voit injecter un cathéter dans la vessie, car il est obligatoire, car l'homme devient incapable de se vider.

Il arrive souvent que, à cause du cathéter, des syndromes douloureux se manifestent chez les hommes et résultent de spasmes de la vessie.

Ce problème en tant que tel n’est pas sujet à thérapie et disparaît de lui-même en 2 jours.

Pour les mesures préventives dans le développement d'infections capables de pénétrer dans la prostate à travers un cathéter, un résectoscope pour TUR ou d'autres dispositifs, il est courant d'utiliser des antibiotiques.

Les antibiotiques sont généralement prescrits à la fois avant et après la TURP de l'adénome de la prostate, mais certains experts essaient de s'abstenir de les utiliser. Au lieu de cela, ils immédiatement, après le retrait de l'adénome de la prostate, surveillent simplement le bien-être du patient, surveillent les symptômes et les identifient. pour le respect du type infectieux.

La récupération après une TUR a souvent des conséquences négatives sous forme de décharge, telle que la présence de sang dans l'urine et est causée par le fait qu'il existe de nombreuses zones blessées autour de la prostate et que, pour qu'elles guérissent enfin, il faut un certain temps.

De telles situations sont courantes après une chirurgie pour enlever un adénome de la prostate et, lors de la première intervention après l’intervention, la vessie du patient doit être rincée avec une solution saline.

En tant que recommandation supplémentaire qui favorise considérablement la restauration, l’utilisation de la plus grande quantité possible de liquide apparaît.

Ces actions au cours de la période de rééducation contribuent à la guérison rapide des tissus de la vessie et empêchent également la formation de cicatrices pouvant nuire au bien-être, pouvant nécessiter une intervention réopératoire.

Il est extrêmement important qu'après l'opération TUR sur l'adénome de la prostate, la période postopératoire, au moins le premier ou les deux premiers jours, reste au lit, mais si l'état général reste inchangé, le repos au lit doit être prolongé de 3 jours.

Avant de retirer le cathéter, la vessie est remplie avec un médecin et le processus de miction est évalué. Si tout se situe dans les limites de la normale, cela indique donc que l'opération a réussi.

Restauration à la maison

Le retrait de l'adénome de la prostate et la période postopératoire doivent être assurés lors d'un rétablissement complet.

Habituellement, les patients qui sortent de l'hôpital après 7 à 10 jours et à la maison doivent être aussi productifs que possible:

  1. En aucun cas, ne doit pas permettre des mouvements brusques.
  2. Ne pas être exposé à l'hypothermie.
  3. Ne soulevez pas de poids.

Cela vaut également la peine d'être extrêmement prudent en cas de violation, car il est presque impossible de la remarquer, car après la TUR, il n'y a pas de coupure sur le corps et si une blessure apparaît, c'est exclusivement à l'intérieur du corps.

Afin de ne pas perturber l'adénome de la prostate à domicile après l'opération et de revenir à son état antérieur, il est nécessaire de respecter scrupuleusement toutes les recommandations médicales relatives au rétablissement.

Apport alimentaire tout aussi important et équilibré, qui convient parfaitement au même régime alimentaire pour la prostate.

De plus, après une intervention chirurgicale sur un adénome de la prostate, il est recommandé de ne pas soulever de poids ni d'exercer d'autres charges sur votre corps.

En plus de ces exigences, après l'élimination de l'adénome de la prostate, il existe d'autres conditions, par exemple:

  • Nécessite un régime strict avec une abondance de légumes, de fruits et d’autres aliments riches en fibres.
  • Venez régulièrement à la réception chez l'urologue.
  • Buvez de grandes quantités.
  • Éliminer les mauvaises habitudes.
  • S'abstenir de tout rapport sexuel pendant 2 mois.
  • N'utilisez pas de saunas, de bains ou d'autres lieux soumis à des températures élevées.

Types de complications postopératoires

En règle générale, les examens des patients indiquent qu’ils avaient un bon état de santé après l’opération, mais qu’après leur sortie de l’hôpital, une réadaptation est nécessaire dans tous les cas, car divers problèmes peuvent survenir, notamment:

  1. Problèmes à uriner, qui s'expriment dans un flux d'urine plus fort et des sensations douloureuses. En règle générale, ces nuances disparaissent d'elles-mêmes, mais en cas de difficultés, elles doivent être signalées au médecin.
  2. Incontinence urinaire. Pour que les mictions fréquentes et l'incontinence n'aggravent pas la situation, il est nécessaire d'augmenter le tonus musculaire à l'aide de moyens spéciaux.
  3. Problème d'urination. Parfois, lorsqu’une opération de type transurétrale est réalisée, des erreurs techniques se produisent. Dans ce cas, pas une seule méthode conservatrice ne peut aider, et on ne peut améliorer sa santé que si on re-conduit la TURP de la prostate.
  4. Éjaculation rétrograde. Après une résection de la prostate, certains patients observent une éjaculation rétrograde. Au lieu de sortir, le sperme pénètre dans la cavité de la vessie pendant l'éjaculation.

De nombreux patients sont intéressés à savoir si le retrait de la prostate peut affecter la puissance.

Dans de telles opérations, les fonctions érectiles ne sont presque jamais altérées, mais s'il y avait des problèmes d'activité avant l'opération, aucun traitement ne pourra y remédier.

Recommandations postopératoires

Toute étape de la rééducation après une intervention chirurgicale sur la prostate dépend de la manière exacte dont l’opération a eu lieu et de l’état de santé de l’homme le jour de sa sortie de la clinique.

La seule chose qui concerne presque tous les patients, et que les médecins peuvent recommander, est d'essayer de ne pas vous déranger avant l'amélioration complète de votre bien-être.

Il est également impossible d'aller au travail immédiatement après le congé, même si l'activité professionnelle n'est pas liée à des processus à forte intensité de main-d'œuvre.

Il est nécessaire de maintenir une pause de quelques semaines, de ne pas rester assis longtemps et de faire un entraînement léger régulièrement.

Toujours dans la période postopératoire, l’utilisation d’un outil tel que le pansement urologique chinois "ZB PROSTATIC NAVEL PLASTER" a de nouveau été couronnée de succès.

Appliquez ce patch presque à tout moment, mais néanmoins, pour éviter toute idiosyncrasie, vous devriez consulter un spécialiste.

Après le retrait de la prostate, il est recommandé à l'homme de marcher régulièrement, lentement et longtemps. Après quelques semaines, il vous sera utile de vous inscrire à la piscine ou de faire un entraînement léger tous les matins.

L’essentiel, c’est que s’il ya un manque d’activité physique, les maladies de la prostate peuvent réapparaître, ce qui signifie qu’elles devront être traitées à nouveau et qui sait dans quelle mesure.

Complications dans la période postopératoire après le retrait de l'adénome de la prostate

2 période de rééducation après le congé

La première fois après sa sortie de l'hôpital, le patient doit se comporter avec beaucoup de prudence, même à condition qu'il subisse une résection transurétrale (RT). Le privilège de la TURP de la prostate est que cette procédure implique l'ablation de l'adénome par l'urètre. Pour ce faire, utilisez un appareil spécial - résectoscope. L'absence de douleur n'est pas une indication que le patient est complètement rétabli. La récupération ne se produit que lorsque la plaie postopératoire guérit complètement. Le retour au mode de vie habituel ne sera possible qu'après autorisation du médecin.

Le patient doit se limiter à soulever des objets lourds et ne pas faire de mouvements brusques. Cela aidera à ne pas endommager la plaie postopératoire.

Il est recommandé aux hommes de respecter ces règles:

  • utilisez autant de liquide que possible;
  • ne pas forcer pendant les selles;
  • l'alimentation doit être équilibrée et ne pas causer de constipation;
  • ne conduisez pas de voiture;
  • ne fais pas de vélo.

Si vous avez des problèmes de selles, consultez un spécialiste qui vous prescrira un laxatif approprié.

IMPORTANT À SAVOIR! Un remède efficace contre la prostatite chronique est! Il suffit de boire. En savoir plus >>>

Après le retrait de l'adénome de la prostate, la période postopératoire à domicile pour de nombreux patients est très difficile car il n'y a pas de contrôle constant et précis du personnel médical. Négliger les recommandations du médecin entraîne souvent des complications nécessitant un traitement supplémentaire.

3 problèmes postopératoires

Une fois la prostate retirée, diverses complications peuvent survenir. Ils peuvent apparaître pendant la période de rééducation à l'hôpital ou après le congé.

Le problème de la miction est l'une des complications les plus courantes. L'intensité du flux d'urine après la chirurgie devient plus forte. En outre, un homme peut se sentir souvent poussé à aller aux toilettes, ce qui s'accompagne d'une sensation douloureuse. En règle générale, une telle manifestation du corps passe d'elle-même, mais une assistance médicale peut également être requise. S'il n'y a pas de complications, la miction retourne à la normale après 1-1,5 mois.

Un autre problème qu'un homme peut avoir après son retrait est l'incontinence. Cela est dû au fait que la vessie commence à revenir progressivement à ses fonctionnalités normales. Selon les observations des médecins, plus l'homme souffrait d'incontinence longtemps avant l'opération, plus la restauration de la fonctionnalité normale de la vessie après son exécution était longue.

Le sang dans l'urine dans les premiers jours après la chirurgie est considéré comme normal. Si le sang dans l'urine ne disparaît pas et commence à se détacher en grande quantité, cela peut être un signe clair d'un processus pathologique. Si le patient est toujours à l'hôpital, alors cette pathologie sera notée par les médecins; si le patient est déjà sorti, il devrait demander l'aide d'un spécialiste.

Si l'opération a été réalisée adénome TUR de la prostate, alors dans la période postopératoire peut développer un syndrome d'intoxication par l'eau. Pendant l'opération, le fluide d'irrigation nécessaire au rinçage de la vessie est constamment introduit dans le patient par le canal urétral. Si le liquide utilisé commence à pénétrer dans les lumières vasculaires ouvertes du lit vasculaire, cela entraînera une diminution de la concentration de sodium dans le sang. Aujourd'hui, ce syndrome est extrêmement rare, car pendant la TURP, la prostate utilise les médicaments les plus récents et un équipement moderne.

Une infection est un autre danger qui guette l'homme après une opération d'élimination de l'adénome de la prostate.

Une forte probabilité d'occurrence du processus inflammatoire tombe les premiers jours après la chirurgie, quelle que soit la méthode d'intervention chirurgicale.

Mais l'infection peut ensuite pénétrer dans le corps. En règle générale, un tel phénomène est causé par le non-respect des règles élémentaires d'hygiène et des autres recommandations du médecin.

La lutte contre les complications postopératoires est une autre étape sur la voie du rétablissement, qui devrait être surveillée par un médecin. Par conséquent, si l'homme commençait à être troublé par la douleur, qu'il y avait des écoulements inhabituels du canal urétral et d'autres problèmes, il devrait demander l'aide d'un spécialiste. L’auto-traitement peut avoir les conséquences les plus déplorables et irréversibles.

4 La vie après la fin du cours de récupération.

Beaucoup d'hommes qui se préparent à subir une intervention chirurgicale pour enlever un adénome de la prostate. Ils sont intéressés par l'impact d'une intervention chirurgicale sur leur fonction sexuelle.

Selon la plupart des experts, l'élimination de l'adénome n'affecte pas la fonction sexuelle de l'homme. En période postopératoire, des complications associées à l'absence d'érection peuvent survenir, mais lorsque la patiente se remet, tout redevient normal. Pour chaque patient, le processus de récupération est individuel et peut durer jusqu'à un an. Cela dépend de nombreux facteurs.

La fonction sexuelle d'un homme après une chirurgie reste la même qu'avant. Si un homme a déjà souffert de ce trouble, son état reste le même après une opération. Ce problème doit être traité séparément.

Après le retrait de l'adénome, un homme peut subir une complication telle que l'éjaculation rétrograde. Il se caractérise par une infertilité masculine. En d'autres termes, le liquide séminal de l'homme reste adapté à la fécondation de l'œuf, mais du fait qu'il ne sort pas par le canal urétral et qu'il est jeté dans la vessie, il est incapable de concevoir.

Ce problème est dû au fait qu'il y a une expansion de la lumière de la partie prostatique de l'urètre et du col de la vessie. Le sperme résultant choisit pour lui-même le chemin le plus court vers la sortie, à savoir la vessie.

Cette maladie ne nuit pas à la santé d'un homme. Les spermatozoïdes de la vessie sortent d'eux-mêmes lors de la miction ultérieure. Dans la plupart des cas, l’éjaculation rétrograde peut faire l’objet d’un traitement médical.

Et un peu sur les secrets.

Avez-vous déjà souffert de problèmes liés à la PROSTATITE? À en juger par le fait que vous lisiez cet article, la victoire n’était pas de votre côté. Et bien sûr, vous ne savez pas ce que c'est:

  • Irritabilité accrue
  • Miction perturbée
  • Problèmes d'érection

Et maintenant, répondez à la question: cela vous convient-il? Est-il possible de supporter des problèmes? Et combien d'argent avez-vous déjà «perdu» pour un traitement inefficace? C'est vrai - il est temps d'arrêter ça! Êtes-vous d'accord? C'est pourquoi nous avons décidé de publier un lien avec le commentaire du chef urologue du pays, dans lequel il recommande de prêter attention à un remède très efficace contre la PROSTATITE. Lire l'article...

S'abonner aux mises à jour

Contact avec l'administration

Il s’agit du traitement de la maladie sous-jacente provoquant l’apparition de sang dans le sperme.

Ancien prix 20 000 ₽ à partir de 10 000 ₽ offre spéciale

Il existe des méthodes conservatrices et opérationnelles de traitement de la varicocèle, mais le traitement chirurgical est considéré comme le plus efficace.

Ancien prix de 20 000 ₽ à partir de 15 000 ₽ promotion

En l’absence de traitement ponctuel de la pyélonéphrite, elle peut entraîner des complications graves telles que l’insuffisance rénale, un abcès du charbon ou du rein, une sepsie et un choc bactérien.

Ancien prix de 15 000 ₽ à partir de 10 000 ₽ promotion

traitement efficace, prix abordables, médecins de la plus haute catégorie

Ancien prix de 30 000 ₽ à partir de 20 000 ₽ promotion

traitement moderne de toutes les maladies urologiques et andrologiques

Ancien prix 1 500 ₽ 1 000 ₽ en promotion

Consultation avec un urologue-andrologue (DMN) et prescription de traitement

Complexe diagnostique, complexe de traitement antibactérien

Massage de la prostate et réchauffement de la prostate au laser

Ancien prix de 20 000 ₽ à partir de 15 000 ₽ promotion

consultation du complexe hospitalier urologue-andrologue (chirurgien), formule sanguine complète, anesthésie locale

Ancien prix 18 000 à partir de 6 000 ₽ offre spéciale

Adénome de la prostate. Des complications

La chirurgie est l’un des moyens les plus efficaces de traiter la prostate. Dans notre centre médical, les spécialistes appliquent de nombreuses méthodes chirurgicales dont les performances sont dues à l'excellent équipement et à l'expérience des médecins. Assurez-vous de vous inscrire à une consultation avec nous, ne démarrez pas la maladie! En fonction du degré de la maladie et des caractéristiques de son développement, les médecins choisissent l'une des méthodes d'intervention chirurgicales suivantes:

• L'incision de l'adénome de la prostate implique une incision verticale de la prostate à travers l'urètre, ce qui élargit sa lumière;

Complications possibles après la chirurgie

Les principales complications après la chirurgie:

• Le plus dangereux est le saignement après une chirurgie visant à éliminer l'adénome. Après TUR adénome, les complications de la prostate sous forme de saignement se manifestent moins souvent.

Nouvelles inattendues sur les complications après TUR de l'adénome de la prostate

De nos jours, un grand nombre de méthodes de traitement de l'adénome de la prostate sont largement utilisées: du traitement conservateur au traitement chirurgical. Aux premiers stades du développement de la maladie, un traitement médicamenteux est souvent suffisant. Mais le moyen de secours le plus efficace et le plus important reste opérationnel. De plus, son utilisation est possible à n'importe quel stade de la maladie.

La résection transurétrale (TUR) de la prostate et l’adénomectomie ouverte sont toutes deux très efficaces. Les opérations aident à soulager les personnes souffrant d'adénome de la plupart des symptômes de cette maladie et améliorent considérablement leur qualité de vie. Mais comme toute autre intervention chirurgicale, ils comportent des risques de complications. Les conséquences indésirables possibles des opérations considérées sont bien connues et les données disponibles les concernant sont suffisamment étudiées. La probabilité de leur manifestation reste à un niveau toujours bas. Considérons les principaux.

Les principaux types d'effets indésirables possibles

Saignement

Les saignements massifs sont l’une des conséquences les plus graves de la chirurgie. Dans les cas les plus difficiles, une transfusion sanguine est nécessaire. Selon les informations statistiques, cette complication survient avec une probabilité de 2,5%. Sa manifestation est possible dans un proche avenir après l'opération. Cela conduit parfois au fait que des caillots sanguins tamponnent la vessie. Dans ce cas, il est souvent nécessaire de procéder à une nouvelle endoscopie. En cas d'adénomectomie, une telle réaction de l'organisme peut être provoquée par les particularités de l'hémostase. En règle générale, la cause du saignement après résection transurétrale est le rejet de la croûte de la coagulation.

Syndrome de TUR

Le syndrome dit «d'intoxication par l'eau» est une conséquence indésirable grave, possible après la résection transurétrale (TUR) de la prostate. L'essence de ce phénomène est que la composition d'irrigation de la vessie utilisée pendant l'opération pénètre dans le système circulatoire. Actuellement, la fréquence d'occurrence de ce syndrome est considérablement réduite en raison de l'utilisation de techniques d'exploitation plus avancées, d'équipements innovants et de solutions d'irrigation améliorées, et est enregistrée entre 0,1 et 6,7%.

Rétention urinaire

La raison de l'apparition d'un tel symptôme au cours de la période, l'opération ultérieure, tout d'abord, sont des modifications du fonctionnement des muscles de la vessie, développées progressivement chez le patient avant le traitement chirurgical. Cependant, il existe des cas où la rétention urinaire est la conséquence d'erreurs techniques commises par un spécialiste au cours de l'opération.

Complications infectieuses et inflammatoires

Après l'opération, le développement de processus inflammatoires infectieux est possible, notamment d'orchiepididymite aiguë, de prostatite aiguë et de pyélonéphrite aiguë. Des complications de ce type apparaissent entre plusieurs jours et plusieurs semaines après la chirurgie. La fréquence globale de leur survenue est limitée à 5-22% des cas.

Incontinence urinaire

Après la chirurgie, l'incontinence survient dans 0,5 à 2% des cas. De plus, il est d'usage de distinguer entre l'incontinence permanente et l'incontinence de stress, en fonction de certaines caractéristiques de la violation de la région du sphincter. La survenue de ce symptôme immédiatement après l'intervention chirurgicale indique une fonction instable des muscles de la vessie. Parfois, les causes de l'incontinence sont liées aux caractéristiques de la croissance de l'adénome. Dans la plupart des cas, le problème ne nécessite pas de traitement spécial et disparaît avec le temps.

Troubles Urinaires

Selon les informations fournies par diverses institutions médicales après le TUR de la prostate, 2 à 10% des patients ont des troubles de la miction qui ne durent pas assez longtemps. Les causes de leur apparition consistent généralement en une élimination insuffisante des tissus d'adénome, qui commencent à fonctionner comme une sorte de "valve". Le problème est résolu par une nouvelle opération. Il convient de noter que, parfois, des symptômes similaires ne sont pas directement liés aux effets d'une intervention chirurgicale et sont une manifestation des caractéristiques fonctionnelles de la vessie, non reconnues lors de la préparation préopératoire.

Complications associées aux incisions chirurgicales

Lorsque l'urine coule à travers la ligne de sutures formées dans les parois frontales de la vessie et de l'abdomen, une utilisation à long terme du cathéter est nécessaire.

Éjaculation rétrograde

Après avoir effectué une résection transurétrale (TUR) ou une adénomectomie ouverte, une affection appelée éjaculation rétrograde est caractéristique. Dans ce cas, le sperme lors de l'éjaculation n'est pas jeté, mais pénètre dans la vessie. La fréquence de ce phénomène atteint 100%.

Dysfonction érectile

Ce trouble est caractéristique de 4 à 10% des cas et reste au même niveau que chez les patients non exposés avec un diagnostic d'adénome de la prostate. En période postopératoire, près du tiers des patients ressentent une gêne dans la sphère intime. La fonction est entièrement restaurée dans un délai d'un an.

Strictures de l'urètre

Les constrictions de l'urètre et, dans certains cas, la sclérose au col de la vessie, font partie des conséquences dont la manifestation est significativement éloignée dans le temps. Des complications similaires sont observées chez environ 3% des patients. Leur traitement est le plus souvent effectué par la méthode de la correction endoscopique.

Prévention des complications

Les complications graves après le retrait de l'adénome de la prostate sont principalement caractéristiques des cas où le traitement de l'adénome a débuté aux derniers stades de son développement. Par conséquent, un accès rapide à un spécialiste et un dépistage précoce de la maladie sont essentiels pour minimiser la probabilité de leur apparition. Le traitement chirurgical permet une récupération maximale de la fonction urétrale. Les rechutes sont possibles, mais leur probabilité est assez faible. Dans les cinq ans suivant l'opération, la nécessité de la refaire est de 10% maximum pour la résection transurétrale et de 2% pour l'adénomectomie.

Certains experts considèrent également qu'il est nécessaire de mettre en œuvre une antibiothérapie préventive avant et après l'opération elle-même. L’introduction de médicaments antibactériens entraîne une réduction significative du risque de complications postopératoires.