Principal
Raisons

Adénome de la prostate par résection transurétrale (TUR)

Dans l'adénome de la prostate, la principale mesure thérapeutique est la résection transurétrale de l'adénome de la prostate. Ce type de chirurgie est l’un des types les plus courants d’élimination de pathologies de la prostate.

Cette opération, qui fait référence à une invasion minimale, a commencé à être utilisée au XXe siècle, car elle n’a pas perdu de sa pertinence. TOUR a un certain nombre d'avantages indéniables, car il utilise un laser qui élimine le tissu hyperplasique de la prostate.

Les chirurgiens ne pratiquent pas d'incision tissulaire, ils utilisent avec succès les ouvertures naturelles (par exemple, l'urètre). C'est par sa pénétration dans la prostate. Malgré l'utilisation généralisée de cette opération chez les patients qui en ont besoin, de nombreuses questions se posent à son sujet.

Qui est la ronde?

Les principales raisons de cette intervention seront:

  1. Formes aiguës et chroniques de rétention urinaire. Dans ce cas, une variété aiguë nécessite une intervention chirurgicale immédiate et la tactique de traitement du retard chronique implique une échographie de l'urine (le volume résiduel de liquide dans la vessie est d'environ 600 ml).
  2. Déclin du niveau de vie sur fond de troubles de la miction en raison de l'inefficacité du traitement médicamenteux. Une personne s'inquiète de l'urination fréquente, d'un sentiment d'insatisfaction après la libération de la vessie, d'un jet faible.
  3. De petites quantités de prostate, cependant, des symptômes négatifs très intenses.
  4. Processus pathologiques dans le rein sur le fond de l'adénome de la prostate.
  5. Souvent, les infections récurrentes du système urinaire.
  6. Tumeur maligne de la vessie.

Contre-indications à la chirurgie

Il existe un certain nombre de situations dans lesquelles une opération ne peut pas être effectuée, car la vie est en danger. Les principaux sont:

  • violations dans le système de coagulation du sang (maladie de von Willebrand, hémophilie), il est temporairement interdit aux personnes prenant des anticoagulants de se faire opérer; une intervention est possible une semaine après l'abolition de ces médicaments (Clopidogrel, Aspirin, Magnecard);
  • infections dans le système urogénital - avant de commencer l'opération, le processus aigu doit être guéri ou une rémission stable doit être obtenue (pour cela, la vitesse de sédimentation des érythrocytes, le nombre de leucocytes dans le sang et l'urine sont pris comme contrôle);
  • ankylose des articulations de la hanche;
  • dysfonctionnement des reins de nature sévère.

De plus, sachez que si le volume de l'éducation dépasse quatre-vingts millilitres, l'opération n'est pas effectuée. En effet, le résectoscope est très difficile à introduire dans l'urètre. À l'aide de médicaments, le médecin tentera de réduire le volume de l'adénome à 60 ml. Ce n'est que lorsque ce nombre est atteint que l'adénome peut être réséqué.

Comment se manifeste l'adénome de la prostate?

Il existe de nombreuses manifestations d'adénome, qui ne dépendent pas du degré de croissance de l'organe. Les principaux seront:

  • douleurs douloureuses qui sont permanentes;
  • sensation de vessie pleine;
  • un faux désir d'uriner;
  • traces de sang dans l'urine;
  • insuffisance rénale sur fond de pertes urinaires altérées;
  • phénomènes d'obstruction dans la vessie;
  • rétention de fluide urinaire;
  • pierres de l'urètre.

Comment se préparer?

Comme pour toute intervention chirurgicale, la résection transurétrale de la prostate nécessite une préparation minutieuse. Une série d’études est nécessaire pour se rendre à l’hôpital. Parmi eux sont nécessaires pour compléter la numération sanguine et l'urine, test sanguin biochimique, sang pour la syphilis, l'hépatite, le VIH.

Une analyse importante consiste à établir le niveau de protéine spécifique de la prostate (PSA). En cas de violation de la coagulation du sang, un coagulogramme doit être effectué. Faites-le afin de prévenir les saignements pendant la chirurgie. Dans ce cas, le médecin doit obligatoirement avertir qu'il est impossible de prendre des médicaments contenant de l'aspirine avant le TUR; ceux-ci sont annulés au moins sept jours avant la date prévue de l'opération.

À partir des études instrumentales, l’homme devrait effectuer un examen cystoscopique de la vessie, une échographie trans-urétrale, un test des anomalies urodynamiques. Ces techniques aident à évaluer la taille de l'adénome, des organes urinaires, de la prostate elle-même.

Le jour de la chirurgie, l'urologue explique en détail tous les détails au patient. Ce dernier doit à son tour informer son médecin des allergies possibles aux substances, de la présence d'autres maladies, ainsi que des médicaments qu'il prend régulièrement. Si le patient accepte les conditions de l'opération, il signe alors son consentement à l'opération.

Quels types d'anesthésie sont utilisés pour le TUR?

La résection transurétrale peut être réalisée sous anesthésie épidurale ou générale. Le choix de l'un ou l'autre type d'anesthésie dépend de l'état général du patient, de la présence de comorbidités, de l'absence ou de la présence de contre-indications à tel ou tel type d'anesthésie. Le choix du type d'anesthésie est effectué par l'anesthésiste.

L'anesthésie péridurale est réalisée en injectant un anesthésique dans la moelle épinière lombaire. Dans ce cas, le patient est conscient, mais il n’ya pas de sensibilité en dessous de la ceinture. Ce type d'anesthésie a moins d'effets néfastes. C'est pourquoi il est préféré par la plupart des médecins.

En anesthésie générale, le médicament est administré de l'une des trois manières suivantes:

  • voie d'inhalation (administration d'un stupéfiant au moyen d'un masque facial);
  • par voie intraveineuse (les fonds sont injectés directement dans la veine);
  • méthode combinée (combine les chemins ci-dessus).

Quel que soit le choix de l'anesthésie, il est interdit au patient de manger une demi-journée avant l'opération et vous ne devez pas boire de liquide avant 8 heures. Cet élément doit être strictement suivi pour éviter des conséquences graves.

Quel équipement est utilisé pour TUR?

L'instrument principal est le résectoscope, il est inséré dans l'urètre, c'est un tube à travers lequel divers instruments sont fournis à la prostate. Tout d’abord, c’est une boucle destructive, un système optique.

La boucle électrique passe à l'intérieur du canal du résectoscope, l'adénome étant supprimé. Une multitude d'impulsions électriques sont formées, de la chaleur est générée et la tension est faible et ne peut pas endommager le patient. Un type de boucle est bipolaire. Cela permet de réaliser une RTU même chez les patients porteurs d'un stimulateur cardiaque. Mais la boucle d'électrovaporisation évapore l'adénome par un courant haute fréquence.

Mais le fluide fournit un dispositif d'irrigation.

Les étapes de la résection transurétrale

Avant que l'opération ne commence, le patient doit vider sa vessie. Une anesthésie est ensuite administrée au patient, tandis que le médecin contrôle son état à l'aide de dispositifs spéciaux reflétant l'état des systèmes organiques. La position du patient est allongée sur le dos, mais les membres inférieurs sont sur l'estrade.

Dès que l'action anesthésique a commencé, le médecin insère un résectoscope dans l'urètre, à l'aide d'une boucle de travail, sous l'action d'un laser, les tissus excédentaires sont excisés. En parallèle, la prostate est lavée par un liquide, ce qui réduit son traumatisme.

La décharge de fluide passe par le canal situé dans le résectoscope même. L’optique, qui vous permet de surveiller le succès de l’opération, y passe également. Selon le type de laser distingué:

  1. Vaporisation (le tissu est brûlé).
  2. Enucléation (le principe du scalpel, c’est-à-dire que l’adénome est excisé).

Les deux versions présentent une normalisation de l'écoulement de l'urine. Mais la vaporisation est préférable avec les adénomes de petite taille, et avec les grands volumes, il faut utiliser une énucléation. À la fin du traitement chirurgical, le résectoscope est retiré de l'urètre, un cathéter urinaire est placé dans le patient afin qu'il n'y ait aucune violation de l'écoulement de l'urine en raison d'un œdème. Le cathéter empêche également la formation de caillots sanguins. Mettez-le 2-3 jours.

La durée du circuit est d'environ une heure et demie. Après l'opération, l'homme est transféré dans le pavillon où il est surveillé en permanence par du personnel médical.

Réhabilitation

Le jour de l'opération, le patient ne peut manger que le soir, le lendemain matin, vous pouvez marcher. En cas de douleur, l'homme reçoit un soulagement sous forme d'analgésie narcotique ou non narcotique.

Au cours de cette période, des traces de sang sont tolérées dans les urines. Le cathéter est retiré si l'urine n'a pas de traces de sang. En moyenne, c'est deux à quatre jours.

Après la chirurgie, il est recommandé de boire du liquide dans un volume allant jusqu'à 2,5 litres, ce qui contribue au lavage de l'urètre. Pour réduire le risque d'infection, le médecin prescrit des médicaments antibactériens.

La réadaptation à domicile est également une étape très importante. Le patient doit boire beaucoup de liquide pour stimuler la miction et purger le canal urétral. Il est nécessaire de consommer des liquides le matin et le jour, le soir il est nécessaire de limiter la consommation d'alcool. Exclure les boissons au café et l'alcool. Après tout, ces vaisseaux sanguins en expansion peuvent entraîner une perte de sang.

Assurez-vous de contrôler la régularité de la chaise. Vous pouvez utiliser des laxatifs. Vous ne pouvez pas vous exposer à des charges excessives (soulever des poids ne dépassant pas 3 kg) pendant deux mois après l'opération. Il est recommandé d'effectuer une série d'exercices de Kegel, qui tonifient les muscles responsables de la miction.

À la maison, le patient boit également des antibiotiques selon les recommandations du médecin. À la fin du traitement, il est utile de restaurer la microflore à l’aide de probiotiques. La vie sexuelle ne peut être reprise que 7 semaines après le TOUR.

Quelles sont les complications?

Toute intervention chirurgicale peut entraîner des complications, la RTUP ne fait pas exception. Cela dépend des qualifications du personnel médical et du patient lui-même. Au cours de l'opération peut entraîner des saignements, le syndrome d'intoxication de l'eau, ainsi que des blessures à la capsule de la prostate.

Un peu plus intéressant de s'attarder sur le syndrome d'intoxication par l'eau. Cela provient du fait que beaucoup de liquide lavant la prostate, utilisé pendant l'opération, pénètre dans le sang. À travers les vaisseaux endommagés, il pénètre dans la circulation sanguine. Des dommages à la vessie elle-même sont également possibles.

Toutes les complications ci-dessus attribuées à la peropératoire. Les complications postopératoires précoces comprennent l'hématurie, la violation de la miction, la rétention urinaire, la prostatite et les infections des voies urinaires.

En ce qui concerne la période postopératoire tardive, il existe des complications très graves. Parmi ceux-ci figurent les rétrécissements de l’urètre, l’impuissance, l’injection de sperme dans la vessie, l’incontinence urinaire (peut être soigné pendant 2 à 2,5 mois avec des médicaments).

Les analyses des médecins sur la résection transurétrale en général peuvent être résumées de la façon suivante: l’opération ne doit être pratiquée que dans des cas extrêmes, la vaporisation au laser doit être préférée, il n’est pas recommandé de retirer complètement l’organe. En ce qui concerne les patients, le retour d’information sur l’opération est généralement positif.

Malgré la possibilité de complications, la TUR est la référence en matière de traitement de l'adénome de la prostate. Avec la bonne approche et le respect de toutes les recommandations du médecin, la probabilité de complications est minime.

Comment se passe la période postopératoire après la chirurgie pour enlever l'adénome de la prostate?

Après une telle procédure, la plupart des patients ne présentent pas de symptômes désagréables au cours des 14 prochaines années (nombre approximatif), seuls 10 patients sur 100 vont à nouveau dans ce sens. En postopératoire après le retrait de l'adénome de la prostate, il est très important de suivre toutes les instructions pour ne pas provoquer le développement de complications. Cela est dû à des conditions spéciales, car le patient sera inséré dans le cathéter de l'uretère pour le drainage de l'urine et du sang.

La récupération sera longue. Il comporte plusieurs périodes: rééducation dans l'enceinte de l'hôpital et rééducation à domicile. À ce stade, vous ne pouvez pas revenir immédiatement à votre style de vie normal, car vous devez laisser votre corps se reposer pendant au moins deux semaines.

Période d'hospitalisation

La rééducation après le retrait de l'adénome de la prostate commence immédiatement après la chirurgie. Le patient est transféré dans la salle commune où il devra se réveiller après l'anesthésie. Il y aura un cathéter dans la vessie, ce qui peut parfois provoquer des spasmes répétés. Ils sont très difficiles à traiter, mais avec le temps, ils s'en sortiront seuls.

La méthode de traitement ultérieure est réduite à l'attente. En l'absence de complications et d'infection, le patient passe à l'étape suivante de la restauration de la miction après le retrait de l'adénome de la prostate.

Le patient doit surveiller en permanence leur état et la composition de leur urine. Les impuretés sanguines sont autorisées, indiquant que la plaie est guérie. Mais ici, il est nécessaire de respecter une condition: la quantité de sang dans les urines doit être insignifiante. Habituellement, à son retour à la maison, l'homme cesse d'enregistrer les impuretés dans l'urine en raison de leur absence.

Réhabilitation à domicile

L'homme opéré après le retrait de l'adénome de la prostate pense à la période de récupération. Alors, combien de jours vaut-il la peine de passer au lit? Tout dépend du mode de fonctionnement choisi et de la complexité de l'affaire. Certains patients rentrent chez eux le lendemain, tandis que d'autres passent environ huit jours dans la salle commune. Le cathéter est dans la vessie pendant 4 à 8 jours.

Si l'élimination de l'adénome de la prostate était réussie, le patient ne souffrait pas d'une plaie infectieuse et la période postopératoire se poursuivait à domicile. À ce stade, il convient de respecter scrupuleusement les recommandations du médecin afin de ne pas retourner à l'hôpital avec des complications. À ce stade, il est interdit au patient de:

  • S'engager activement dans le sport ou le travail physique;
  • Soulever des objets lourds;
  • Avoir froid.

C'est une période très difficile et insidieuse, car une personne ne peut pas toujours comprendre qu'il a une complication. C’est particulièrement vrai dans les cas de chirurgie TUR, quand il n’ya aucune coupure sur le corps de l’homme. Les plaies externes et internes prennent du temps à guérir, vous devez donc vous abstenir d'un rythme de vie actif pendant les 14 prochains jours.

Conseils d'experts clés

Si un adénome de la prostate a été diagnostiqué chez une personne, la période postopératoire nécessite le respect de ces règles:

  1. L'utilisation d'une petite quantité d'eau pour réduire la tension de la vessie (selon le type d'opération);
  2. Repos au lit avec des promenades, mais avec un manque complet d'activité physique;
  3. Il est interdit de prendre le volant d'une voiture.
  4. Ne faites pas de tentatives pendant l'acte de défécation;
  5. Pour garantir la conformité avec le paragraphe précédent, vous avez besoin d’une nutrition appropriée et équilibrée.
  6. Une visite chez l'urologue est nécessaire;
  7. L'utilisation de fluidifiants est strictement interdite;
  8. Renoncer à de mauvaises habitudes;
  9. La douche est autorisée.
  10. Prendre un bain, un sauna et un bain est interdit pendant un mois.

Thérapie après la chirurgie

La période de récupération est difficile et à ce moment-là, un homme ne peut pas vivre une vie sexuelle normale. La tâche principale après une telle opération pour enlever la prostate est de restaurer le plus possible la sortie d’urine, la fonction sexuelle. Certains patients auront besoin d'un avis sexologue.

Si l'opération n'apporte pas le résultat souhaité, la rééducation après un adénome de la prostate est réduite à l'installation d'un stent prostatique dans le pénis, ce qui élargira la lumière de l'urètre. Cette procédure est absolument sans danger, car le produit est de petite taille et n’apporte pas de gêne.

Problèmes fréquents

L'adénome de la prostate est très efficace, mais tout dépend du corps humain et du respect des instructions du médecin. Au cours de la période de récupération, diverses complications sont possibles:

  • Développement du processus inflammatoire;
  • Miction altérée;
  • Syndrome de TUR;
  • Saignements;
  • Éjaculation rétrograde.

Pendant la période de réadaptation, le corps de l’homme s’efforce de rétablir l’équilibre. Il construit donc activement les cellules retirées. Cela provoque une forte fièvre et augmente l'intensité de la contraction du muscle cardiaque. Ce travail amélioré affaiblit l'immunité déjà altérée, de sorte que l'infection pénètre beaucoup plus facilement dans le corps.

Les problèmes de vessie dérangent beaucoup moins les patients. En général, la cause de cette affection est l’erreur de l’agent de santé lors de la chirurgie de l’adénome de la prostate. Mais même une telle erreur de calcul peut être éliminée en peu de temps. Mais il existe des cas où le corps tel symptôme de l'incontinence urinaire réagit aux actes accomplis. Au fil du temps, le processus de miction va se rétablir. Pour aider le patient sera en mesure de faire des préparatifs spéciaux pour tonifier les muscles de la vessie.

Le syndrome de TUR est une complication rare après une intervention chirurgicale. Ses manifestations sont des nausées et des vomissements. Cette affection est due à la pénétration de liquide dans le sang (petite dose).

Les saignements chez un patient en cours de rééducation peuvent survenir pour deux raisons: une erreur médicale ou l'ouverture du tronc artériel. Dans tous les cas, vous devriez consulter votre médecin pour obtenir des conseils. Un tel état peut ne pas constituer une menace sérieuse pour la santé du patient, car il disparaît souvent tout seul.

Dernière complication: l’éjaculation rétrograde peut être diagnostiquée pendant la période de réadaptation chez certains hommes. Tout dépend des caractéristiques individuelles et de la réponse de l'organisme au fonctionnement de l'adénome de la prostate. Dans tous les cas, avec des signes négatifs pendant la récupération, le patient doit consulter un médecin.

Fonction sexuelle

C'est la première et la plus fréquente question posée par les hommes à leur médecin après la chirurgie. Une peine sera imposée à chaque patiente, mais seuls 30% des patients opérés peuvent avoir des problèmes d'activité sexuelle ultérieure. Cela est particulièrement évident chez les hommes qui avaient des problèmes de puissance avant l'opération. Habituellement, les symptômes négatifs après l'intervention sont amplifiés, mais pas pour longtemps.

C'est pourquoi il est si important de surveiller votre état et d'être examiné par un médecin. Se débarrasser de ces dysfonctionnements sexuels n’est possible qu’avec un traitement complet. Dans la plupart des cas, les patients reprennent leur vie habituelle dans un mois.

La rééducation après une telle intervention devrait être pleinement mise en œuvre afin que l’organisme puisse restaurer toutes les fonctions. Pendant cette période, vous ne devriez pas aller au travail. Recommandé marcher de longues promenades dans l'air frais. Après 2 semaines, mais uniquement avec l'autorisation du médecin, le patient pourra se rendre à la piscine et se réchauffer facilement. Cela accélérera le processus de guérison.

Vous ne pouvez pas négliger le sport après la rééducation. Il a été établi que le manque de mouvement et d'activité physique provoque une rechute ou l'apparition d'autres troubles de la prostate.

La période postopératoire après la chirurgie TUR adénome de la prostate

Après la chirurgie, l'adénome TUR de la prostate, la période postopératoire, dont les examens sont pour la plupart positifs, prend beaucoup de temps. La durée de la restauration du fonctionnement normal du système urogénital dépend de la qualité de l'opération et du respect des recommandations par le patient. La prostatite est difficile à identifier au stade initial de son développement. C'est pourquoi les patients cherchent déjà de l'aide dès l'apparition des signes de la maladie et l'apparition de troubles de la miction et de la fonction sexuelle. Pour cette raison, l'ablation chirurgicale est le plus souvent prescrite.

Après la chirurgie

La prostatite est plus fréquente chez les hommes de plus de 50 ans, mais ils ont récemment été touchés par la jeune génération. Le traitement de la maladie peut prendre deux formes: médical et chirurgical. Dans le cas où les médicaments n'apportent pas de résultats, l'ablation chirurgicale est désignée. La phase de réadaptation après le retrait de l'adénome de la prostate chez chaque patient se déroule en fonction du degré et de la cause de la maladie.

Après l'opération, le patient est sous observation pendant un certain temps dans un hôpital. Comme le patient ne peut pas se vider pendant cette période, un cathéter spécial est inséré dans la vessie. Il peut provoquer des spasmes pouvant être traités et disparaître d'eux-mêmes en 1 à 2 jours.

En outre, afin de prévenir le développement de maladies infectieuses, des antibiotiques sont prescrits. Ils sont insérés à travers le cathéter directement dans la prostate. Mais de nombreux médecins n'appliquent pas cette pratique et observent la manifestation des symptômes chez un patient. Les médicaments ne sont prescrits qu'en cas de manifestation.

La période postopératoire après le retrait de l'adénome de la prostate peut, dans certains cas, être accompagnée de l'apparition de caillots sanguins dans les urines. Ils apparaissent à la suite d'une lésion des tissus pendant la chirurgie et le corps a besoin de temps pour se rétablir. Plusieurs heures après la résection, la vessie est lavée avec une solution saline. En outre, il est recommandé aux patients de boire beaucoup de liquides.

C'est important! Après la chirurgie, les patients atteints d'adénome de la prostate ont besoin d'un repos au lit pendant un jour. Dans le cas où l'état de santé ne s'améliore pas, il est prolongé de 2-3 jours.

Le cathéter est retiré avant la sortie. Afin de comprendre le succès de l'opération, la vessie est remplie.

Recommandations après résection trasuretrale

Les patients après une chirurgie de la prostate pendant un certain temps doivent se rappeler que le corps est affaibli et qu'il existe un risque de complications. Afin de les éviter, vous devez suivre les recommandations des médecins. Même après le congé, vous devez suivre un régime spécial, éliminer les efforts physiques et consulter régulièrement un urologue. En outre, les experts conseillent de passer plus de temps dans la rue, mais pour s'habiller pour la météo, effectuez régulièrement des exercices de thérapie physique.

Régime alimentaire

Après une intervention chirurgicale pour enlever l'adénome de la prostate, les patients doivent suivre un régime alimentaire spécial. Même si le système génito-urinaire ne fait pas partie du tractus gastro-intestinal, les médecins recommandent vivement de ne pas utiliser d'aliments épicés ni de viande fumée. Il est également déconseillé de manger des aliments épicés et acides. Ces produits irritent la muqueuse intestinale, ce qui peut entraîner une diarrhée ou une constipation. La période de réadaptation implique également un abandon complet des boissons alcoolisées, car elles affectent négativement le système urinaire et lui causent de lourdes charges.

Mode de consommation

Après TUR adénome de la prostate il est nécessaire d'observer le régime de consommation. Cela contribuera à raccourcir la période de récupération et à améliorer le fonctionnement du système génito-urinaire. Dans certains cas, des caillots sanguins peuvent se former dans les urines après la procédure. Pour les éliminer du corps, le patient ne doit pas consommer plus de 3 litres de liquide par jour. L'eau est bue à parts égales après le réveil jusqu'à 18 heures. Boire le soir n'est pas recommandé, car il est à l'origine de fortes charges indésirables sur la vessie.

Vie sexuelle

Beaucoup de patients sont gênés de clarifier avec le médecin traitant, quand après l'opération de l'adénome TUR de la prostate pendant la période postopératoire, il sera possible de commencer la vie sexuelle. À bien des égards, tout dépend de la rapidité avec laquelle le corps se rétablit. Il n'est pas recommandé de commencer la vie sexuelle plus tôt que dans un mois.

La prostatite a un effet négatif sur la vie sexuelle d'un homme et peut entraîner une incapacité à avoir des enfants. Après une résection, on observe parfois une éjaculation rétrograde, alors qu'aucun sperme n'est sécrété pendant l'éjaculation. Cela est dû au fait que le col de la vessie est ouvert. En conséquence, l'éjaculant ne sort pas, mais s'accumule dans la vessie. Ce n'est pas considéré comme une complication, mais cela aggrave la vie d'un homme. La partenaire ne peut devenir enceinte qu’en cas d’isolement en laboratoire du sperme prélevé dans l’urine immédiatement après un rapport sexuel.

Complications possibles

La rééducation après la chirurgie chez chaque patient se produit de différentes manières. Ne pas suivre les conseils d'un médecin peut entraîner des complications. Le plus souvent manifesté:

  1. Incontinence urinaire. Le plus souvent, passe indépendamment, mais nécessite dans certaines circonstances une intervention chirurgicale répétée. Il se développe à la suite du non-respect du régime de consommation d'alcool.
  2. Maladies infectieuses. Il survient chez 20% des patients après le retrait de l'adénome de la prostate dans la période postopératoire. Développé avec un port prolongé du cathéter. Le traitement consiste à prendre des antibiotiques.
  3. Rétention urinaire Lors du retrait d'un adénome de la prostate après une intervention chirurgicale, une rétention urinaire peut survenir. Il s’agit de l’une des complications les plus graves, liée à l’accumulation de caillots sanguins ou à des erreurs médicales.
  4. Saignement Se produit en raison du blocage des vaisseaux sanguins. Des transfusions sanguines peuvent être nécessaires.

La prostatite affecte négativement non seulement la vie sexuelle du patient. Le plus souvent, il est assez difficile d’établir une pathologie au stade initial de son développement. Cela est dû au fait que la prostatite pendant une longue période peut ne pas montrer les symptômes.

Les hommes se tournent vers des spécialistes en violation de la fonction sexuelle et d'autres signes. C'est pourquoi l'opération est le plus souvent prescrite. La méthode transurétrale d'élimination de la prostate est le traitement le plus courant. La récupération après la procédure a lieu chez chaque patient de différentes manières. Mais pour éviter le développement de complications et réduire la durée de la rééducation, il est nécessaire de suivre les recommandations des médecins.

Enlèvement de l'adénome de la prostate: la période postopératoire à la maison.

Lorsque les interventions chirurgicales visant à retirer l'adénome de la prostate sont terminées, la période postopératoire commence. Immédiatement après toutes les manipulations, un cathéter est inséré dans la tête du pénis. Il se connecte à l'urinal et est nécessaire pour éliminer l'urine pendant plusieurs jours.

Après l'élimination de l'adénome, des agents antibactériens sont nécessairement prescrits pour prévenir le développement d'infections. Cependant, ces dernières années, les médecins sont parvenus à la conclusion qu'il était possible de se passer d'un médicament aussi grave en cours de convalescence. Dans ce cas, la technique d'attente est utilisée. Si les complications n'apparaissent pas, les tests sont bons, les médicaments antimicrobiens et antibactériens ne sont pas prescrits.

Après le retrait de l'adénome de la prostate dans la période postopératoire, il convient de porter une attention particulière aux points suivants:

  1. au début, il peut y avoir des caillots sanguins dans l'urine, ce qui est tout à fait normal et suggère que les plaies guérissent progressivement;
  2. Pour accélérer le processus de régénération des tissus, essayez de boire beaucoup de liquide. C'est mieux si ce n'est pas moins de 8 tasses par jour, mais pas plus de 3000 ml. Buvez de l'eau en portions égales;
  3. dans les premiers mois, vous devez prendre soin de vous. Par conséquent, un retour graduel et cohérent à la normale est nécessaire.

Il est recommandé, un jour après l'opération, de respecter le repos au lit. Si la récupération est difficile, cette période est prolongée de quelques jours.

Thérapie réparatrice après chirurgie

Un homme, quel que soit son âge, devrait, après le retrait de l'adénome, être surveillé régulièrement par son médecin et être soumis à des tests. Cela empêchera le développement de rechutes. Leur probabilité demeure, car pendant la chirurgie, les tissus sains ne sont pas affectés, ce qui signifie qu'ils peuvent à nouveau avoir un problème.

Parfois, les hommes se plaignent que le processus de rétablissement soulève des problèmes de vie sexuelle. Reportez-vous au sexologue. Il vous prescrira non seulement le traitement qui vous conviendra le mieux, mais aussi une aide psychologique. En général, un retour à une activité sexuelle est possible après 4 semaines ou un mois et demi (si indiqué). La puissance est généralement rétablie dans son intégralité. L'opération n'affecte pas les orgasmes, mais une dysfonction sexuelle est observée dans 4 à 10% des cas.

La période de récupération peut être compliquée. Par exemple, si une opération ne produit pas l'effet escompté, les médecins doivent alors utiliser un stent prostatique. C'est un petit appareil nécessaire à l'expansion du tissu prostatique. Si l'opération a été pratiquée à un jeune âge, 10% des patients ont à nouveau recours aux chirurgiens après environ 15 ans.

La période de récupération à la maison

Lorsqu'un adénome de la prostate est retiré, la période postopératoire se poursuit après la sortie de l'hôpital. Cela prend environ 1-2 semaines. À ce stade, il est nécessaire d'agir très soigneusement. Toute anomalie dans le processus de guérison est difficile à remarquer; par conséquent, tout effort physique devrait être exclu.

Les médecins font les recommandations suivantes:

  1. boire beaucoup d'eau purifiée;
  2. pas zélé pendant les selles;
  3. éviter la constipation;
  4. ne conduisez pas de voiture.

En cas d'incontinence urinaire, d'éjaculation rétrograde, vous devez consulter l'urologue. L'éjaculation rétrograde est un processus par lequel le sperme pénètre dans la vessie pendant l'éjaculation. Habituellement, il disparaît après un certain temps sans l'intervention du corps médical. Il n'y a pas de traitement efficace pour ce symptôme. Le moment de la réadaptation dépend de la fréquence des cas d’incontinence.

La période postopératoire après l'adénome de la prostate passe à la maison. Il est interdit d'aller au travail immédiatement après le congé. L'hôpital est déchargé pendant plusieurs semaines. Si des complications apparaissent, il sera prolongé.

Parfois, les hommes travaillent à la maison, par exemple à l'ordinateur. La stagnation ne devrait pas être autorisée. Par conséquent, il est recommandé de faire un échauffement toutes les 30 minutes. Les promenades quotidiennes seront utiles. Après quelques mois, ils seront autorisés à nager ou à faire des exercices le matin. Même une petite quantité d'activité physique peut entraîner une aggravation.

Une bonne nutrition est également importante. Le régime devrait être composé d'aliments légers. Il n'est pas recommandé d'utiliser de la viande fumée, des épices frites et salées. Sous la stricte interdiction de l'alcool. Tout cela peut entraîner une douleur supplémentaire dans le processus de miction.

L’accent est mis sur le choix du menu:

  • céréales céréales;
  • plats contenant des fibres,
  • soupes faibles en gras.

Mesures préventives après la chirurgie

La période postopératoire après le retrait de l'adénome de la prostate n'est pas seulement le respect de leur propre santé, mais également l'utilisation de diverses mesures permettant de prévenir la récurrence de la maladie. A ce moment, observez l'harmonie entre le sommeil et la veille. Le médecin vous aidera à choisir un complexe vitaminique pour renforcer le système immunitaire.

Pour obtenir une récupération plus rapide, il est recommandé:

  • contrôler votre poids;
  • ne pas manger de viande grasse, beurre;
  • ne pas trop refroidir;
  • vider rapidement les intestins et la vessie;
  • exclure les visites aux saunas, plages et autres lieux où la température de l'air est élevée.

En cas de complications dans le processus de récupération, vous devez commencer rapidement le traitement. L'inflammation postopératoire n'est pas rare. Il peut être accompagné de fièvre, d’une augmentation du nombre de globules blancs et d’autres symptômes. Si vous ne commencez pas à prendre des antibiotiques, des antiviraux, l’état peut s’aggraver considérablement. La prostatite aiguë, la pyélonéphrite, l’inflammation des testicules ou de leurs appendices se développent le plus souvent.

Pour prévenir les infections secondaires, il est nécessaire de soutenir le travail du système immunitaire. Pour cela, le corps a besoin de zinc. Cela permet non seulement de réduire la taille de la prostate, mais également de réduire la gravité de l'hyperplasie glandulaire. Il est conseillé de boire de la vitamine E, qui a un effet antioxydant, un effet positif sur le sang.

Rééducation après chirurgie pour enlever l'adénome de la prostate, restauration du corps

Après une intervention chirurgicale pour enlever l'adénome de la prostate, les patients doivent être hospitalisés à l'hôpital. Le temps que le patient devra passer à la clinique ne peut pas être déterminé à l’avance, car seul le médecin détermine la durée du séjour à l’hôpital. Le type d'opération effectuée est pris en compte, l'état du patient, la vitesse de récupération du corps.

Au moment de la fin de l'opération, le chirurgien insère la lame dans le trou situé dans la tête du pénis jusqu'au patient. Il s’agit d’un système d’irrigation spécial permettant d’éliminer l’urine de la vessie. Le dispositif reste dans l'urètre pendant 2 à 3 jours au cours de la procédure TUR, ou jusqu'à une semaine et demie au cours de l'adénomectomie. Comme tout corps étranger, il provoque une gêne et souvent une douleur. De tels spasmes dans la période postopératoire après le retrait de l'adénome de la prostate - un phénomène fréquent. Ils vont disparaître, il ne reste que quelques jours.

Immédiatement après une opération visant à retirer un adénome de la prostate, de nombreux patients se voient prescrire un médicament. Ce sont des antibiotiques qui empêchent le développement d'infections infectieuses. Compte tenu de l'état du patient, le médecin détermine la période de prise des antibiotiques. Traitement avec des médicaments antibactériens en raison de la condition de l'homme et peut durer de 10 jours à deux semaines. Dans de rares cas, vu le résultat positif de l'opération, les pilules ne sont pas prescrites.

Les patients peuvent être concernés par la détection d'une petite quantité de sang dans l'urine ou par la présence de caillots sanguins. Ceci est normal pour la période postopératoire après le retrait de l'adénome de la prostate, car la plaie guérit. Au moment de sortir de l'hôpital, l'urine devrait être propre. Pour éliminer rapidement tous les caillots, il est recommandé d’utiliser plus de liquide.

Recommandations aux patients dans la période postopératoire après le retrait de l'adénome de la prostate

Les hommes qui ont subi une intervention chirurgicale sur la prostate doivent se rappeler qu'après leur sortie de l'hôpital, ils ne se sont pas complètement rétablis. De retour à la maison, il ne faut pas oublier que la récupération du corps est progressive. Vous devez donc faire attention à votre mauvaise santé.

Régime alimentaire

Elena Malysheva: "La prostatite est vaincue par des médecins européens. Leur découverte dans le domaine de la santé masculine est parfaite. C'est une avancée décisive qu'on appelle cela."

Suivre un régime est la principale condition pour une récupération rapide dans la période postopératoire après une chirurgie visant à retirer un adénome de la prostate. Malgré le fait que le système génito-urinaire est loin du tube digestif, les médecins conseillent vivement de supprimer pour la première fois de l'alimentation les aliments fumés, les aliments épicés, les aliments acides et salés qui peuvent irriter le tube digestif. Une nutrition adéquate évitera la constipation, ce qui est très indésirable pour le patient à ce moment précis. Nous devrons complètement abandonner la consommation de boissons alcoolisées.

Mode de consommation

Pendant la période de réhabilitation, il est nécessaire d'augmenter la consommation d'eau. Cela videra rapidement la vessie des restes de caillots sanguins. Cependant, l'eau doit être consommée correctement. Le taux d'utilisation quotidien de ce produit ne doit pas dépasser 3 litres. Il est nécessaire de l'utiliser dans les portions uniformes depuis le matin et jusqu'à 17h-18h. Le soir, vous ne devez pas boire de liquide afin de ne pas charger la vessie la nuit.

Vie sexuelle

Certains hommes sont gênés de demander au médecin combien de temps après l'adénome TURP de la prostate au cours de la période postopératoire, vous pouvez commencer la vie sexuelle. Comme dans toute entreprise, vous ne devriez pas non plus vous presser dans cette affaire. L'intimité est permise pas plus tôt que 1 mois. Parfois, la limite de temps peut être grande en fonction de l'état du patient. La fonction érectile d'un homme pendant ce temps est entièrement restaurée et atteint le niveau d'avant l'opération. L'opération n'a eu aucun effet sur les orgasmes. La dysfonction n'est observée que chez 4 à 10% des patients.

La plupart des hommes opérés ont noté l'absence de sperme lors de l'éjaculation. Ce phénomène s'appelle l'éjaculation rétrograde. Après la chirurgie, le col de la vessie reste ouvert, l'éjaculat pénètre dans la vessie et non plus vers l'extérieur comme avant. De la vessie, il viendra avec l'urine. Ce n'est pas une maladie ni une complication de l'opération, mais cette situation va aggraver la vie des hommes qui envisagent d'avoir un héritier. Pour éviter l'éjaculation rétrograde avant la chirurgie, il est nécessaire de discuter de ce problème avec votre médecin. Ne soyez pas très contrarié si une telle conversation ne se déroulait pas. Une femme pourra tomber enceinte d'un tel homme si une ponction est réalisée, à la suite de laquelle la portion de sperme nécessaire sera obtenue, ou si les spermatozoïdes de laboratoire peuvent être isolés de l'urine, prise immédiatement après le rapport sexuel.

Autres recommandations aux patients pendant la période de rééducation après le retrait de l'adénome de la prostate:

  1. visiter constamment un urologue;
  2. s'abstenir de soulever plus de 3 kg (le médecin établit parfois des limites individuelles maximales de 1,5 kg);
  3. s'engager dans une thérapie physique spéciale;
  4. marcher plus dans les airs;
  5. éviter de faire des mouvements brusques;
  6. ne permettent pas l'hypothermie;
  7. s'abstenir de conduire.

Complications après chirurgie et traitement après retrait de l'adénome de la prostate

Pendant la période de rééducation après le retrait de l'adénome de la prostate, des complications peuvent survenir. Les plus fréquents sont:

  • On observe une incontinence urinaire en cas de non-respect du régime, de l'haltérophilie, pouvant survenir en raison d'une instabilité des muscles du sphincter et de la vessie. Il se produit plus souvent seul, mais une seconde intervention chirurgicale ou un traitement est parfois nécessaire.
  • Des complications infectieuses (jusqu'à 20% des patients) surviennent en raison du port prolongé du cathéter, dû à l'absence de prostate à la place, qui servait auparavant de barrière empêchant les agents pathogènes de pénétrer dans le corps. Cette série de complications avec la prescription d'antibiotiques est éliminée.
  • La rétention urinaire est déterminée par l'une des complications graves. Cela apparaît à cause de l'accumulation de caillots sanguins dans l'urètre ou des erreurs des médecins lors de l'opération.
  • Le saignement est une complication très dangereuse après la chirurgie. Se produit en raison d'une obstruction de l'urètre, du rejet de la croûte de coagulation. Nécessite parfois une transfusion sanguine.

Après l'opération, les patients vont bientôt récupérer. Pour revenir à votre mode de vie habituel, ne vous précipitez pas pour démontrer vos nouvelles opportunités, laissez la période de réadaptation se terminer tranquillement.

Vivre en bonne santé: «La prostatite est traitée pour un traitement. Pardon: douleur, miction fréquente, problèmes d’activité physique, ratés au lit. Ce médicament peu coûteux s’appelle.»

Rééducation après un adénome rond de la prostate

Recommandations simples pour la rééducation après un adénome de la prostate TUR

L'adénome de la prostate est une maladie assez courante chez l'homme. L'un des principaux signes de la maladie est le problème du fonctionnement du système urinaire. Habituellement, vers 40 ans, des modifications de la structure des cellules apparaissent dans la prostate, qui est associée à l'âge. En conséquence, une tumeur bénigne se développe en raison de la croissance cellulaire. Pour cette raison, la croissance presse le canal pour la miction, d'où le symptôme désagréable. Selon les statistiques, les médecins diagnostiquent des adénomes chez la moitié des hommes âgés de 50 ans.

Dans un adénome, lors d’une opération, la sévérité diminue d’environ 15 ans et seulement un homme sur 10 après une telle procédure revient pour un traitement répété. Si une telle opération ne donne pas un résultat positif, un stent de prostate est utilisé en dernier recours. C'est un outil spécial qui doit être inséré dans l'urètre pour élargir le passage.

Mesures postopératoires pour la récupération du patient

Il est préférable d'effectuer une opération pour un adénome tel qu'une résection TUR - transuréthrale. C'est l'une des méthodes chirurgicales les plus efficaces dans ce cas. Le patient retire la totalité ou une partie de la prostate. Grâce à cette procédure, l'état du patient est facilité, même s'il était auparavant modéré ou grave. TUR réduit la gravité des symptômes chez presque tous les hommes qui l'ont pratiquée. La TUR convient mieux lorsque la prostate est trop grosse. De plus, il existe d'autres situations où le TUR est nécessaire. Cette procédure a un effet à long terme, contrairement à beaucoup d'autres traitements.

Cependant, une fois l’opération réalisée, une autre étape non moins importante de la rééducation commence. Après une intervention chirurgicale, il est impossible de revenir immédiatement à un rythme de vie normal - il faudra un certain temps pour récupérer, et cela ne concerne pas seulement la prostate, mais également tout le corps. Les 2 premières semaines, vous devez suivre scrupuleusement toutes les recommandations et les exigences du médecin. De cette façon, le patient se sentira bien.

La réadaptation peut prendre beaucoup de temps. Mais cela dépend déjà de la vitesse de récupération du corps humain et du type d’opération pratiquée - TOUR ou autre chose.

En fait, lorsqu'une tumeur de la prostate est retirée, un cathéter est inséré dans l'urètre, qui est connecté à l'urinoir. Cette mesure est nécessaire pour le drainage de l'urine lors de la réalisation du TOUR. Parfois, un tel cathéter peut provoquer des contractions de la vessie qui seront douloureuses, mais le malaise passera rapidement.

En général, la période de rééducation après le traitement devrait inclure les points suivants:

  • il est impossible de faire des mouvements brusques, il est interdit d'exercer beaucoup d'activité physique - cela entraînera une cicatrice de la turque;
  • besoin de boire plus d'eau. Jus, compotes, thé vert clair sont autorisés. Lorsqu’un cycle est effectué, plusieurs options mènent au sang dans l’urine. Ce symptôme indique que les plaies de TUR cicatrisent. Pour accélérer le processus de réparation des tissus, il est recommandé de boire au moins 8 verres d’eau par jour;
  • Après la chirurgie, vous devez équilibrer votre régime alimentaire et suivre un régime strict. Il est nécessaire d'abandonner complètement les aliments fumés, les aliments frits, gras et salés;
  • Si des processus inflammatoires apparaissent dans la prostate, un traitement antibactérien doit être suivi. Cela aidera à prévenir l'infection. Cependant, ils ne sont pas toujours utilisés: si les symptômes n'apparaissent pas après l'opération, aucun fonds n'est affecté;
  • tout patient devra faire l'objet d'une surveillance constante de la part du médecin après l'opération;
  • À l'avenir, vous devrez adopter un mode de vie sain pour maintenir la santé de la prostate. Il est nécessaire d'éliminer complètement les boissons alcoolisées. Assurez-vous de marcher tous les jours au grand air;
  • Lorsque le cycle est terminé, vous devrez abandonner temporairement les rapports sexuels. Habituellement, cette période est prolongée de 1-2 mois.

Quelque temps après l'opération, les médecins recommandent de commencer la gymnastique thérapeutique. Des exercices spécialement sélectionnés aideront au traitement de l'adénome. Ils sont particulièrement utiles pour les hommes âgés. Mais pour que l'exercice physique produise le résultat souhaité pour la prostate, un certain nombre de conditions sont requises. Premièrement, les experts recommandent de les faire le matin après un bon sommeil. Deuxièmement, une personne doit avoir une bonne condition physique. Troisièmement, il est nécessaire de réaliser chaque jour un complexe pour une glande. Progressivement, la charge augmente.

Complications de la chirurgie

Malgré le fait que lorsque le TUR est effectué, le patient aura des sentiments positifs, mais la réhabilitation complète prendra plus d'un mois. De plus, diverses complications sont souvent rencontrées dans le processus de réparation de la prostate, comme décrit ci-dessous.

Problèmes de miction

Lorsque les adénomes sont retirés des patients, le flux urinaire deviendra progressivement meilleur et plus intense. Le retrait du cathéter de la prostate et du système urinaire est souvent accompagné d'une miction douloureuse. Mais cette sensation désagréable va progressivement disparaître.

Incontinence urinaire

Lorsqu'un adénome est retiré, la vessie reprend progressivement son fonctionnement normal, mais le patient peut présenter des problèmes d'incontinence urinaire. Les médecins pensent que si une personne a longtemps eu ce problème avant de retirer l'adénome, il lui faudra beaucoup plus pour restaurer le travail de l'organe.

Repérer

Dans le traitement de la prostate, du sang ou des expectorations avec son mélange peuvent être libérés. Habituellement, un tel symptôme se manifeste au cours des deux premières semaines, lors de la chirurgie de la prostate. Quand une personne se repose, le saignement disparaîtra progressivement, mais si la perte de sang est trop importante, vous devez vous rendre d'urgence à l'hôpital.

Fonctions sexuelles

En ce qui concerne le problème de la prostate, les hommes s’intéressent principalement à la question de savoir comment le retrait d’un adénome peut affecter le travail de l’ensemble du système reproducteur et de la fonction sexuelle. Les experts estiment que certaines déviations dans le travail de la prostate peuvent apparaître, mais elles ne seront que temporaires. Bien que le rétablissement complet de la fonction sexuelle après l’ablation de l’adénome puisse prendre une année entière, cela dépend de nombreux facteurs - la gravité de la maladie, le type de chirurgie, etc.

De nombreux médecins pensent que si le patient n’avait pas de problème d’érection avant de retirer l’adénome, ce problème ne se poserait pas plus tard. En général, le traitement de la prostate est rarement mauvais pour une érection. Mais s'il n'était pas là avant l'opération, il est rarement possible de le restaurer. En ce qui concerne l’éjaculation, la fonction érectile chez l’homme peut encore être préservée, puis l’éjaculation rétrograde pose des problèmes, ce qui augmente encore le risque d’infertilité. Pour éviter cela, certains muscles supplémentaires sont enlevés pendant l'opération. En ce qui concerne l'orgasme, les hommes ne remarquent souvent pas les différences entre l'orgasme avec adénome et le moment où il est retiré.

Le traitement de la prostate est un processus complexe, surtout si vous devez recourir à une intervention chirurgicale. Pour récupérer plus rapidement, vous devez clairement respecter les règles établies par le médecin. Sinon, des complications peuvent survenir.

Après le retrait de l'adénome de la prostate: vie, récupération et rééducation

L'adénome de la prostate est la maladie la plus répandue chez l'homme. Avec la maladie, le travail de tout le système urinaire est perturbé et dès que ce fait est détecté, cela indique l'apparition des premiers signes d'hyperplasie.

À environ 40 ans chez les hommes, des modifications de la structure cellulaire liées à l'âge commencent à se produire dans la prostate.

En raison de la croissance des cellules des glandes, une tumeur bénigne se forme, ce qui serre fortement l'urètre avec une augmentation et pour cette raison, chez les hommes, se manifeste rapidement par des symptômes tels que le besoin accru de vider la vessie.

Cette maladie est diagnostiquée chez au moins 48% des hommes, à partir de 50 ans.

Lorsque l'adénome de la prostate devient compliqué, le traitement par les méthodes standard devient tout simplement inutile et les médecins ne disposent d'aucune autre solution pour simplifier la vie du patient, si ce n'est la procédure chirurgicale pour retirer la glande.

La période postopératoire après le retrait de l'adénome de la prostate peut durer assez longtemps et ce processus ne va pas toujours sans difficultés.

De nombreuses nuances peuvent influer sur le déroulement exact de la période de rétablissement, à commencer par la qualité de l'opération visant à retirer la glande et, enfin, les conditions qui ont été créées pour le patient, à la fois à l'hôpital et à la maison.

La période postopératoire dans l'établissement médical

Après la chirurgie, adénome de la prostate, la période de récupération de chaque homme peut procéder avec des différences.

Sans faute, chaque patient hospitalisé se voit injecter un cathéter dans la vessie, car il est obligatoire, car l'homme devient incapable de se vider.

Il arrive souvent que, à cause du cathéter, des syndromes douloureux se manifestent chez les hommes et résultent de spasmes de la vessie.

Ce problème en tant que tel n’est pas sujet à thérapie et disparaît de lui-même en 2 jours.

Pour les mesures préventives dans le développement d'infections capables de pénétrer dans la prostate à travers un cathéter, un résectoscope pour TUR ou d'autres dispositifs, il est courant d'utiliser des antibiotiques.

Les antibiotiques sont généralement prescrits à la fois avant et après la TURP de l'adénome de la prostate, mais certains experts essaient de s'abstenir de les utiliser. Au lieu de cela, ils immédiatement, après le retrait de l'adénome de la prostate, surveillent simplement le bien-être du patient, surveillent les symptômes et les identifient. pour le respect du type infectieux.

La récupération après une TUR a souvent des conséquences négatives sous forme de décharge, telle que la présence de sang dans l'urine et est causée par le fait qu'il existe de nombreuses zones blessées autour de la prostate et que, pour qu'elles guérissent enfin, il faut un certain temps.

De telles situations sont courantes après une chirurgie pour enlever un adénome de la prostate et, lors de la première intervention après l’intervention, la vessie du patient doit être rincée avec une solution saline.

En tant que recommandation supplémentaire qui favorise considérablement la restauration, l’utilisation de la plus grande quantité possible de liquide apparaît.

Ces actions au cours de la période de rééducation contribuent à la guérison rapide des tissus de la vessie et empêchent également la formation de cicatrices pouvant nuire au bien-être, pouvant nécessiter une intervention réopératoire.

Il est extrêmement important qu'après l'opération TUR sur l'adénome de la prostate, la période postopératoire, au moins le premier ou les deux premiers jours, reste au lit, mais si l'état général reste inchangé, le repos au lit doit être prolongé de 3 jours.

Avant de retirer le cathéter, la vessie est remplie avec un médecin et le processus de miction est évalué. Si tout se situe dans les limites de la normale, cela indique donc que l'opération a réussi.

Restauration à la maison

Le retrait de l'adénome de la prostate et la période postopératoire doivent être assurés lors d'un rétablissement complet.

Habituellement, les patients qui sortent de l'hôpital après 7 à 10 jours et à la maison doivent être aussi productifs que possible:

  1. En aucun cas, ne doit pas permettre des mouvements brusques.
  2. Ne pas être exposé à l'hypothermie.
  3. Ne soulevez pas de poids.

Cela vaut également la peine d'être extrêmement prudent en cas de violation, car il est presque impossible de la remarquer, car après la TUR, il n'y a pas de coupure sur le corps et si une blessure apparaît, c'est exclusivement à l'intérieur du corps.

Afin de ne pas perturber l'adénome de la prostate à domicile après l'opération et de revenir à son état antérieur, il est nécessaire de respecter scrupuleusement toutes les recommandations médicales relatives au rétablissement.

Apport alimentaire tout aussi important et équilibré, qui convient parfaitement au même régime alimentaire pour la prostate.

De plus, après une intervention chirurgicale sur un adénome de la prostate, il est recommandé de ne pas soulever de poids ni d'exercer d'autres charges sur votre corps.

En plus de ces exigences, après l'élimination de l'adénome de la prostate, il existe d'autres conditions, par exemple:

  • Nécessite un régime strict avec une abondance de légumes, de fruits et d’autres aliments riches en fibres.
  • Venez régulièrement à la réception chez l'urologue.
  • Buvez de grandes quantités.
  • Éliminer les mauvaises habitudes.
  • S'abstenir de tout rapport sexuel pendant 2 mois.
  • N'utilisez pas de saunas, de bains ou d'autres lieux soumis à des températures élevées.

Types de complications postopératoires

En règle générale, les examens des patients indiquent qu’ils avaient un bon état de santé après l’opération, mais qu’après leur sortie de l’hôpital, une réadaptation est nécessaire dans tous les cas, car divers problèmes peuvent survenir, notamment:

  1. Problèmes à uriner, qui s'expriment dans un flux d'urine plus fort et des sensations douloureuses. En règle générale, ces nuances disparaissent d'elles-mêmes, mais en cas de difficultés, elles doivent être signalées au médecin.
  2. Incontinence urinaire. Pour que les mictions fréquentes et l'incontinence n'aggravent pas la situation, il est nécessaire d'augmenter le tonus musculaire à l'aide de moyens spéciaux.
  3. Problème d'urination. Parfois, lorsqu’une opération de type transurétrale est réalisée, des erreurs techniques se produisent. Dans ce cas, pas une seule méthode conservatrice ne peut aider, et on ne peut améliorer sa santé que si on re-conduit la TURP de la prostate.
  4. Éjaculation rétrograde. Après une résection de la prostate, certains patients observent une éjaculation rétrograde. Au lieu de sortir, le sperme pénètre dans la cavité de la vessie pendant l'éjaculation.

De nombreux patients sont intéressés à savoir si le retrait de la prostate peut affecter la puissance.

Dans de telles opérations, les fonctions érectiles ne sont presque jamais altérées, mais s'il y avait des problèmes d'activité avant l'opération, aucun traitement ne pourra y remédier.

Recommandations postopératoires

Toute étape de la rééducation après une intervention chirurgicale sur la prostate dépend de la manière exacte dont l’opération a eu lieu et de l’état de santé de l’homme le jour de sa sortie de la clinique.

La seule chose qui concerne presque tous les patients, et que les médecins peuvent recommander, est d'essayer de ne pas vous déranger avant l'amélioration complète de votre bien-être.

Il est également impossible d'aller au travail immédiatement après le congé, même si l'activité professionnelle n'est pas liée à des processus à forte intensité de main-d'œuvre.

Il est nécessaire de maintenir une pause de quelques semaines, de ne pas rester assis longtemps et de faire un entraînement léger régulièrement.

Toujours dans la période postopératoire, l’utilisation d’un outil tel que le pansement urologique chinois "ZB PROSTATIC NAVEL PLASTER" a de nouveau été couronnée de succès.

Appliquez ce patch presque à tout moment, mais néanmoins, pour éviter toute idiosyncrasie, vous devriez consulter un spécialiste.

Après le retrait de la prostate, il est recommandé à l'homme de marcher régulièrement, lentement et longtemps. Après quelques semaines, il vous sera utile de vous inscrire à la piscine ou de faire un entraînement léger tous les matins.

L’essentiel, c’est que s’il ya un manque d’activité physique, les maladies de la prostate peuvent réapparaître, ce qui signifie qu’elles devront être traitées à nouveau et qui sait dans quelle mesure.

Complications dans la période postopératoire après le retrait de l'adénome de la prostate

2 période de rééducation après le congé

La première fois après sa sortie de l'hôpital, le patient doit se comporter avec beaucoup de prudence, même à condition qu'il subisse une résection transurétrale (RT). Le privilège de la TURP de la prostate est que cette procédure implique l'ablation de l'adénome par l'urètre. Pour ce faire, utilisez un appareil spécial - résectoscope. L'absence de douleur n'est pas une indication que le patient est complètement rétabli. La récupération ne se produit que lorsque la plaie postopératoire guérit complètement. Le retour au mode de vie habituel ne sera possible qu'après autorisation du médecin.

Le patient doit se limiter à soulever des objets lourds et ne pas faire de mouvements brusques. Cela aidera à ne pas endommager la plaie postopératoire.

Il est recommandé aux hommes de respecter ces règles:

  • utilisez autant de liquide que possible;
  • ne pas forcer pendant les selles;
  • l'alimentation doit être équilibrée et ne pas causer de constipation;
  • ne conduisez pas de voiture;
  • ne fais pas de vélo.

Si vous avez des problèmes de selles, consultez un spécialiste qui vous prescrira un laxatif approprié.

IMPORTANT À SAVOIR! Un remède efficace contre la prostatite chronique est! Il suffit de boire. En savoir plus >>>

Après le retrait de l'adénome de la prostate, la période postopératoire à domicile pour de nombreux patients est très difficile car il n'y a pas de contrôle constant et précis du personnel médical. Négliger les recommandations du médecin entraîne souvent des complications nécessitant un traitement supplémentaire.

3 problèmes postopératoires

Une fois la prostate retirée, diverses complications peuvent survenir. Ils peuvent apparaître pendant la période de rééducation à l'hôpital ou après le congé.

Le problème de la miction est l'une des complications les plus courantes. L'intensité du flux d'urine après la chirurgie devient plus forte. En outre, un homme peut se sentir souvent poussé à aller aux toilettes, ce qui s'accompagne d'une sensation douloureuse. En règle générale, une telle manifestation du corps passe d'elle-même, mais une assistance médicale peut également être requise. S'il n'y a pas de complications, la miction retourne à la normale après 1-1,5 mois.

Un autre problème qu'un homme peut avoir après son retrait est l'incontinence. Cela est dû au fait que la vessie commence à revenir progressivement à ses fonctionnalités normales. Selon les observations des médecins, plus l'homme souffrait d'incontinence longtemps avant l'opération, plus la restauration de la fonctionnalité normale de la vessie après son exécution était longue.

Le sang dans l'urine dans les premiers jours après la chirurgie est considéré comme normal. Si le sang dans l'urine ne disparaît pas et commence à se détacher en grande quantité, cela peut être un signe clair d'un processus pathologique. Si le patient est toujours à l'hôpital, alors cette pathologie sera notée par les médecins; si le patient est déjà sorti, il devrait demander l'aide d'un spécialiste.

Si l'opération a été réalisée adénome TUR de la prostate, alors dans la période postopératoire peut développer un syndrome d'intoxication par l'eau. Pendant l'opération, le fluide d'irrigation nécessaire au rinçage de la vessie est constamment introduit dans le patient par le canal urétral. Si le liquide utilisé commence à pénétrer dans les lumières vasculaires ouvertes du lit vasculaire, cela entraînera une diminution de la concentration de sodium dans le sang. Aujourd'hui, ce syndrome est extrêmement rare, car pendant la TURP, la prostate utilise les médicaments les plus récents et un équipement moderne.

Une infection est un autre danger qui guette l'homme après une opération d'élimination de l'adénome de la prostate.

Une forte probabilité d'occurrence du processus inflammatoire tombe les premiers jours après la chirurgie, quelle que soit la méthode d'intervention chirurgicale.

Mais l'infection peut ensuite pénétrer dans le corps. En règle générale, un tel phénomène est causé par le non-respect des règles élémentaires d'hygiène et des autres recommandations du médecin.

La lutte contre les complications postopératoires est une autre étape sur la voie du rétablissement, qui devrait être surveillée par un médecin. Par conséquent, si l'homme commençait à être troublé par la douleur, qu'il y avait des écoulements inhabituels du canal urétral et d'autres problèmes, il devrait demander l'aide d'un spécialiste. L’auto-traitement peut avoir les conséquences les plus déplorables et irréversibles.

4 La vie après la fin du cours de récupération.

Beaucoup d'hommes qui se préparent à subir une intervention chirurgicale pour enlever un adénome de la prostate. Ils sont intéressés par l'impact d'une intervention chirurgicale sur leur fonction sexuelle.

Selon la plupart des experts, l'élimination de l'adénome n'affecte pas la fonction sexuelle de l'homme. En période postopératoire, des complications associées à l'absence d'érection peuvent survenir, mais lorsque la patiente se remet, tout redevient normal. Pour chaque patient, le processus de récupération est individuel et peut durer jusqu'à un an. Cela dépend de nombreux facteurs.

La fonction sexuelle d'un homme après une chirurgie reste la même qu'avant. Si un homme a déjà souffert de ce trouble, son état reste le même après une opération. Ce problème doit être traité séparément.

Après le retrait de l'adénome, un homme peut subir une complication telle que l'éjaculation rétrograde. Il se caractérise par une infertilité masculine. En d'autres termes, le liquide séminal de l'homme reste adapté à la fécondation de l'œuf, mais du fait qu'il ne sort pas par le canal urétral et qu'il est jeté dans la vessie, il est incapable de concevoir.

Ce problème est dû au fait qu'il y a une expansion de la lumière de la partie prostatique de l'urètre et du col de la vessie. Le sperme résultant choisit pour lui-même le chemin le plus court vers la sortie, à savoir la vessie.

Cette maladie ne nuit pas à la santé d'un homme. Les spermatozoïdes de la vessie sortent d'eux-mêmes lors de la miction ultérieure. Dans la plupart des cas, l’éjaculation rétrograde peut faire l’objet d’un traitement médical.

Et un peu sur les secrets.

Avez-vous déjà souffert de problèmes liés à la PROSTATITE? À en juger par le fait que vous lisiez cet article, la victoire n’était pas de votre côté. Et bien sûr, vous ne savez pas ce que c'est:

  • Irritabilité accrue
  • Miction perturbée
  • Problèmes d'érection

Et maintenant, répondez à la question: cela vous convient-il? Est-il possible de supporter des problèmes? Et combien d'argent avez-vous déjà «perdu» pour un traitement inefficace? C'est vrai - il est temps d'arrêter ça! Êtes-vous d'accord? C'est pourquoi nous avons décidé de publier un lien avec le commentaire du chef urologue du pays, dans lequel il recommande de prêter attention à un remède très efficace contre la PROSTATITE. Lire l'article...