Principal
Massages

Complications après le retrait de l'adénome de la prostate

Toute intervention chirurgicale est associée à l’un ou l’autre risque de complications. La fréquence d'apparition de complications après le retrait de l'adénome de la prostate dépend du type d'intervention chirurgicale, des compétences du chirurgien et de l'état de santé du patient avant l'opération.

Les complications après le retrait de l'adénome de la prostate peuvent être divisées en début et en fin. Des complications précoces apparaissent dans les premiers jours ou semaines suivant l'opération, tandis que des complications tardives peuvent apparaître après des mois, voire des années.

Complications précoces après le retrait de l'adénome de la prostate

Les complications les plus fréquentes dans les premières années suivant le retrait de l'adénome de la prostate sont les suivantes: troubles urinaires, apparition de sang dans les urines, voire saignements, nécessitant une transfusion sanguine, rétention urinaire aiguë et infections du système urinaire.

Trouble urinaire

En règle générale, la chirurgie soulage les voies urinaires inférieures chez les hommes immédiatement après le retrait de l'adénome de la prostate, mais parfois après la chirurgie, il se produit une aggravation temporaire des symptômes de la maladie. Les sensations désagréables augmentent pendant la miction ou le contrôle du processus de vidange de la vessie est perturbé, etc. Habituellement, après quelques semaines après la chirurgie, ces complications disparaissent de manière indépendante et la miction est normalisée.

Sang dans l'urine

L’apparition de sang dans les urines est observée dans presque 100% des cas après résection transurétrale de l’adénome de la prostate, ce qui est normal. Le premier jour après la chirurgie, l'urine peut être fortement colorée avec du sang, mais l'intensité de la coloration diminue progressivement. Les médecins savent que même 10 ml de sang peuvent exprimer un litre d'urine. Cette «perte de sang» ne déclenche donc aucune alarme.

En outre, du sang dans les urines peut apparaître plusieurs semaines après l'opération, lorsqu'une croûte (escarre) se forme dans la zone de résection ou de coagulation. En règle générale, ce phénomène ne nécessite aucune intervention médicale et est arrêté seul.

Très rarement, après une intervention chirurgicale, le patient peut développer une hémorragie grave nécessitant une transfusion sanguine. Cette perte de sang est considérée comme une complication de l'opération. Le risque de complications est plus élevé chez les patients prenant des médicaments anticoagulants (aspirine, clopidogrel, etc.). En général, pour réduire le risque de complications après le retrait de l'adénome de la prostate, le médecin recommande d'arrêter de prendre ces médicaments pendant 7 à 10 jours avant la chirurgie. N'oubliez pas que vous devez boire plus de deux litres de liquide par jour, ne pas soulever de poids et limiter la consommation de boissons contenant de la caféine. Cela aidera à prévenir le développement de complications.

L'élimination de l'adénome de la prostate par un laser est associée à un risque plus faible de sang dans l'urine, car pendant le fonctionnement du laser, la coagulation se produit en parallèle, autrement dit, les vaisseaux sont scellés, ce qui empêche le développement de cette complication.

Rétention urinaire aiguë

En règle générale, la rétention urinaire aiguë se développe à la suite d'un blocage de l'urètre avec un caillot de sang, d'un fragment de prostate retiré, ou d'un œdème postopératoire de la partie restante de la prostate. La fréquence de rétention urinaire aiguë après le retrait de l'adénome de la prostate peut varier de 1 à 20%. L'introduction d'un cathéter dans la vessie évite le développement de cette complication. Après quelques opérations, le cathéter est retiré après 24 heures et, dans certains cas, un cathétérisme plus long est nécessaire.

Infection des voies urinaires

Les infections des voies urinaires après le retrait de l'adénome de la prostate peuvent se développer dans 2 à 20% des cas et se manifester par les symptômes suivants:

  • La fièvre;
  • Des frissons;
  • Nausée, vomissements;
  • Douleur abdominale ou lombaire inférieure;
  • Turbidité de l'urine, apparition dans l'urine d'impuretés pathologiques (sang, mucus).

Très rarement, les bactéries peuvent pénétrer dans le sang et causer une complication aussi grave que la septicémie.

Le développement d'une infection est souvent associé au non-respect des recommandations médicales par le patient.

Après l'élimination de l'adénome de la prostate, le médecin vous prescrit des antibiotiques pour prévenir les complications infectieuses afin d'éviter les complications énumérées. Ne négligez pas les prescriptions du médecin et prenez les antibiotiques comme recommandé.

Complications tardives après la chirurgie

Les complications les plus graves après le retrait de l'adénome de la prostate:

  • Dysfonctionnement sexuel masculin: éjaculation rétrograde et dysfonctionnement érectile;
  • Incontinence urinaire;
  • Constriction de l'urètre ou du col vésical.

La fréquence des complications dépend du type d'intervention chirurgicale. Les informations sont présentées dans le tableau:

Résection transurétrale

Élimination de l'adénome au laser

Amélioration des symptômes I-PSS

Améliorer le débit maximal d'urine (ml / s)

Complications après une chirurgie pour enlever l'adénome de la prostate

La guérison finale d'un certain nombre de pathologies est réalisée exclusivement par chirurgie. L'élimination de l'adénome de la prostate chez l'homme est un cas particulier. Les opérations pour supprimer l'adénome de la prostate, les indications du traitement chirurgical, les conséquences possibles et les mesures prévues par la rééducation seront décrits dans l'article.

Qui a besoin

Les indications pour l'ablation chirurgicale de l'adénome de la prostate sont déterminées individuellement pour les hommes. Le choix de la thérapie dans le sens chirurgical de la prostate peut être influencé par des facteurs tels que l’âge de la personne, ses symptômes (en particulier, l’incontinence ou la rétention urinaire), processus dont le degré est diagnostiqué chez la patiente. Indications fréquentes:

  1. Rétention urinaire chronique aiguë ou aiguë.
  2. Incontinence urinaire. L'incontinence urinaire se produit avec un degré significatif d'élargissement de la prostate. L'adénome à 3-4 degrés entraîne une compression de la prostate hypertrophiée de la vessie, entraînant une faiblesse du sphincter. En conséquence, les hommes souffrent d’incontinence urinaire, c’est-à-dire d’excrétion involontaire de l’urine au cours de la journée.

L'incontinence urinaire sert souvent d'indication pour le traitement chirurgical de l'adénome de la prostate chez l'homme. Cela est dû au fait que l'incontinence urinaire cause non seulement aux hommes un inconfort physique, mais également des souffrances morales prononcées.

    • Les impuretés pathologiques déterminées lors de l'analyse générale de l'urine peuvent servir d'indications. Nous parlons d'une grande quantité de protéines, de leucocytes, etc. Les symptômes sont plus souvent présents avec un degré prononcé d'élargissement de la prostate, ainsi qu'une combinaison d'HBP avec une prostatite.
    • La présence de calculs dans la vessie, qui est apparue à la suite d'une violation de l'écoulement de l'urine à un adénome de la prostate de 2 à 4 degrés.
  • La formation d’une pathologie rénale, en particulier d’une insuffisance rénale, est souvent définie comme une indication chirurgicale.
  • Les indications peuvent inclure un processus inflammatoire adhérent: prostatite, urétrite, pyélonéphrite. Les symptômes de l'inflammation dans la prostate comprennent la douleur, des symptômes d'exacerbation de la maladie sous-jacente et des symptômes généraux d'intoxication (fièvre, frissons, faiblesse).

Les indications du traitement chirurgical de la prostate doivent être déterminées par un spécialiste. Insister sur l'élimination de l'adénome de la prostate n'en vaut pas la peine. Avec beaucoup d'hommes avec un traitement thérapeutique adéquat, le processus dans la prostate s'arrête, l'HBP ne dérange pas et, par conséquent, il n'y a aucune indication pour une chirurgie de la prostate.

Les moyens

Il existe différents types de traitement chirurgical de l'HBP chez les hommes. La méthode la plus courante est la chirurgie pour enlever un adénome de la prostate appelé TURP (résection transurétrale de la prostate). Une opération est réalisée pour enlever l'adénome de la prostate en utilisant un résectoscope inséré dans l'urètre. L'essence de la résection transurétrale consiste à enlever les tissus coupés par le résectoscope et à les extraire par le résectoscope inséré dans l'urètre. Après cela, le matériel est envoyé au laboratoire, où il est examiné pour la présence de cellules atypiques, ce qui permet d'identifier le processus malin dans la prostate. Pendant la période postopératoire, un cathéter est inséré dans l'urètre des hommes pour traiter les caillots d'urine et de sang. Les opérations vidéo peuvent être trouvés sur Internet.

En règle générale, la période postopératoire se déroule dans le calme chez l'homme mais, comme toute intervention chirurgicale, l'opération peut donner lieu à des complications. Conséquences possibles:

  1. Saignement La conséquence négative la plus fréquente de la période postopératoire.
  2. Syndrome de TOUR. Il résulte de l'absorption du liquide formé à la suite de l'opération dans le sang. La conséquence du danger n'est pas.
  3. Les conséquences associées à la formation de caillots sanguins. Complication extrêmement indésirable accompagnant la période postopératoire. La thrombose ou la thromboembolie constitue une indication directe d'une opération ou une mesure d'urgence permettant de supprimer un obstacle à la circulation sanguine. Dans la plupart des cas, pour prévenir cette conséquence indésirable de la TUR, les médecins prescrivent un traitement médicamenteux, prévenant ainsi la formation de caillots sanguins au début de la période postopératoire. En outre, les hommes sont recommandés un certain régime alimentaire.

Les conséquences survenant à la fin de la période postopératoire peuvent inclure d'autres symptômes, confirmés par les examens des hommes. Après l'opération de TUR à travers l'urètre, certains hommes peuvent avoir besoin d'uriner et de ressentir de la douleur. Les symptômes résultent du contact de l'urine avec une plaie postopératoire ouverte. Le processus de guérison final dure environ 1 mois. Après cela, les symptômes disparaîtront, comme le confirment les critiques d'hommes opérés. Régime alimentaire, hygiène et prévention de l'infection dans une plaie ouverte sont les principales recommandations après la chirurgie d'un adénome de la prostate par l'urètre par TUR. Quels types de recommandations sont nécessaires et quel type de régime est nécessaire, il est préférable de négocier à l'avance avec le médecin traitant.

Les effets à long terme de la chirurgie visant à retirer un adénome peuvent inclure des caillots sanguins urinaires périodiques. Ne vous inquiétez pas si l'allocation n'est pas abondante. Mais le flux abondant de sang constant est la raison pour laquelle on demande des soins médicaux. Certains hommes indiquent comme complication après le retrait de l'adénome de la prostate sur l'incontinence urinaire. Cependant, le plus souvent, il ne s'agit pas d'une conséquence de l'opération mais d'une complication de l'adénome lui-même, qui n'a pas pu être éliminée à la suite d'un traitement chirurgical.

Les examens d’hommes indiquent une complication après le retrait des troubles de l’adénome de la prostate de la sphère sexuelle, mais, selon les experts, si une érection et une éjaculation antérieures avec tout degré d’élargissement de la prostate étaient normales, l’opération ne peut pas entraîner de détérioration de la fonction. Après une courte période de temps après la chirurgie pour l'enlèvement de l'adénome ne sera pas.

En plus du traitement TUR, le traitement chirurgical de l'adénome de la prostate peut être effectué par laparoscopie. Un tel retrait présente certains avantages. En période postopératoire, les saignements sont moins fréquents, la récupération de l'activité physique est plus rapide et le cathétérisme de l'urètre nécessite un maximum de 2 à 3 jours. Suppression pratiquée et ouverte de l'adénome. Accéder à la glande située sur la paroi abdominale antérieure de l'homme est une incision. Le retrait ultérieur du corps est effectué manuellement. L'opération se fait à l'hôpital. Les conséquences comprennent une possible perte de sang, l'ajout d'infections, des problèmes digestifs (dysmotilité et constipation), une incontinence urinaire.

Le traitement chirurgical de l'HBP peut être effectué à l'aide d'un laser. La méthode est relativement nouvelle et s'appelle la vaporisation. L'opération est réalisée à l'aide d'un instrument spécial équipé d'un laser inséré dans l'urètre. Parmi les avantages de l’intervention, on peut noter une courte période de récupération et l’absence de traumatisme des tissus environnants de la prostate.

Les types de chirurgie au laser pour l'adénome de la prostate sont également une énucléation de l'adénome. Une opération est réalisée sous anesthésie générale. L'élimination de l'HBP s'effectue à l'aide d'un appareil spécial en 2 étapes. Lors de la première étape, le chirurgien sépare les tissus de l'adénome de la prostate des tissus sains, et à la seconde étape, le tissu fragmenté est directement retiré. Les revues de médecins disent à propos de la bonne tolérabilité de l'opération et d'un petit nombre de conséquences indésirables de l'intervention. Aussi des avantages, vous pouvez indiquer la possibilité d'une extraction précoce du cathéter de l'urètre (un jour après l'opération).

Les derniers types de traitement chirurgical de l'adénome de la prostate sont l'embolisation de l'artère, qui fournit un apport de sang à la prostate. L'essence de la méthode réside dans le colmatage artificiel du vaisseau, ce qui entraîne un "plissement" des tissus de l'adénome de la prostate. Les opérations vidéo sur la prostate sont disponibles sur Internet, qui contient également une description des personnes pouvant ou non intervenir.

Le coût de chaque opération varie. Combien coûte l'intervention sur la prostate, vous pouvez le savoir directement après avoir consulté un spécialiste. Par exemple, le prix du cycle complet de traitement de la prostate à Kharkov ou à Kiev est compris entre 3 et 22 000 hryvnia. Le coût de la chirurgie pour enlever l'adénome à Moscou est de 50 000 roubles, si on parle de ROUND. Prostatectomie abdominale Prix est de 55 mille roubles. Si nous parlons du coût de l'opération à Minsk, le prix du voyage commence à partir de 135 roubles biélorusses. Effectuer une opération d'enlèvement gratuit de l'adénome de la prostate, c'est-à-dire utiliser les services d'une clinique municipale ou contacter une clinique privée, vous décidez. L'essentiel est de choisir un vrai professionnel qui vous exploitera et fournira le niveau d'assistance qualifié nécessaire.

Les conséquences de la chirurgie pour enlever l'adénome de la prostate

Avec l'adénome (hyperplasie bénigne) de la prostate, le tissu de cette glande se dilate. En conséquence, des tumeurs bénignes apparaissent, affectant négativement la miction. Ce problème est principalement caractéristique des hommes matures - à partir de 40 ans.

La raison de la pathologie réside dans la modification des niveaux hormonaux - la concentration de testostérone diminue et l’œstrogène augmente.

L'adénome de la prostate est un processus par étapes. La stratégie de lutte (thérapie conservatrice) contre la maladie à ses premier et deuxième stades comprend:

  • traitement de la toxicomanie. Les patients ont prescrit des antibiotiques, des sulfamides, des androgènes;
  • l'hygiène;
  • aliments diététiques;
  • procédures physiologiques.

Les hommes atteints d'adénome avancé de la prostate ne peuvent pas éviter une intervention chirurgicale - un moyen radical de résoudre le problème.

Types d'opération

Un patient présentant un troisième stade de la maladie peut être prescrit:

  • incision;
  • résection;
  • prostatectomie radicale.

Lors du choix d'une opération, les médecins sont guidés par la taille, l'état de la prostate, l'âge et la santé du patient.

Incision

Comparée à d'autres options chirurgicales, cette opération n'entraîne pas le retrait du tissu glandulaire. La base de l'incision est la dissection de la prostate dans les endroits où l'on serre le canal. En conséquence, la lumière de ce dernier augmente et, en conséquence, le débit urinaire s'améliore.

Cette opération est plus adaptée aux jeunes patients présentant une prostate légèrement hypertrophiée.

Résection

Cette opération implique l'élimination partielle du tissu de la prostate, suivie d'une cautérisation de ses bords. La demande pour une telle solution au problème ne fait que croître chaque année. Cette tendance est associée à une faible invasion, à une récupération postopératoire rapide et à une faible probabilité de complications. Inconvénients résection: inefficace avec une maladie grave; le patient pendant la période postopératoire doit porter un cathéter pendant plusieurs jours.

Prostatectomie radicale

Dans une telle procédure chirurgicale, un tissu de la prostate est disséqué par une incision au-dessus du pubis, suivie de l'insertion d'un cathéter. Ce dernier est nécessaire pour la fourniture de solutions antiseptiques.

La prostectomie est assez efficace. Le patient se débarrasse complètement des signes d'adénome de la prostate. Et dans ce cas, ce n’était pas sans inconvénients: des conséquences graves sont probables; rééducation relativement difficile et longue. La prostatectomie radicale est considérée par les médecins comme un dernier recours.

La médecine moderne propose régulièrement de nouvelles méthodes de traitement des maladies. Ainsi, dans les cliniques modernes, le traitement de l'adénome de la prostate fait appel au laser, aux rayonnements, aux ultrasons et à la chaleur.

Effets possibles de l'ablation de la prostate

Saignement

Complication postopératoire fréquente et très dangereuse. Il est caractéristique de 2,5% des hommes envoyés pour retirer la prostate. Il y a des cas où des caillots sanguins obstruent l'urètre. Une perte de sang importante peut compliquer la situation. Parfois, ne pas se passer de transfusions sanguines.

Intoxication par l'eau

Ce n'est pas une conséquence moins fréquente, appelée syndrome de TUR. Il se fait sentir lorsque le fluide qui irrigue l'urètre pénètre dans le sang lors de la résection. Sur 100 hommes après la chirurgie, 3,5% en moyenne des patients sont intoxiqués par l'eau.

Rétention urinaire aiguë

Un tel problème peut survenir lorsque l'urètre est bloqué par un caillot de sang, une violation des processus physiologiques des muscles de la vessie, des erreurs médicales.

Il est important de le savoir: cet article décrit certaines des conséquences très graves de l’élimination d’une glande de la prostate. Cependant, ce n'est pas une raison pour abandonner l'opération. En outre, tous les problèmes des médecins, disposant d'un équipement ultra-moderne, facile à suivre, sont éliminés.

Les inflammations

Le processus inflammatoire est le résultat de toute complication. Cela peut se produire lors d'une utilisation prolongée du cathéter. La fréquence du problème est de 50%. Il faut généralement plusieurs jours pour établir le fait de l'inflammation.

La prostate est une sorte de barrière pour les agents pathogènes. Par conséquent, son élimination peut également entraîner une inflammation.

Ne craignez pas les conséquences de cette opération, elle est facilement éliminée par les antibiotiques.

Miction altérée

La fréquence moyenne d'occurrence de ce problème est de 4%. Options pour les conséquences: fuite d’urine involontaire; miction difficile et douloureuse. Ils sont temporaires de toute façon.

Dans le cas d'une résection transurétrale, la miction est parfois perturbée en raison d'une élimination insuffisante du tissu prostatique. Dans cette situation, la sortie est une opération répétée.

Autres causes de troubles de la miction: pathologie de la vessie, manque d'expérience du chirurgien.

Éjaculation rétrograde

Un homme avec un tel effet postopératoire n'éjacule pas, il se retrouve dans la vessie. Malheureusement, la fréquence de ce problème est très élevée - jusqu'à 100%. Il est encourageant de constater que l’éjaculation rétrograde n’a pas d’action non agressive sur le corps. Certes, il existe une faible probabilité de perte de capacité de fertilisation.

Types d'éjaculation rétrograde: complets; partielle

Dysfonction érectile

La probabilité de pathologie est en moyenne de 7%.

Incontinence urinaire

Types d'incontinence: permanente; involontaire (cause - stress physique). Si le problème persiste, l’homme bénéficiera d’un long cathétérisme, de tampons urologiques et d’un traitement supplémentaire.

Quelques conseils nutritionnels pour l'adénome de la prostate

Dans le cas d’une forme simple (aiguë) de la maladie, son traitement comprend un ensemble de mesures, notamment un régime alimentaire.

Assurez-vous d'inclure des fruits et des légumes dans votre alimentation quotidienne, car ils contiennent des substances anti-inflammatoires. Dans ces produits, de nombreux antioxydants, polyphénols, vitamines, minéraux.

Refuser les aliments gras.

Les protéines d'origine animale sont remplacées par celles de légumes. Cette dernière aidera à traiter l'adénome aigu de la prostate et minimisera les risques de cancer. N'oubliez pas le soja, les légumineuses, les lentilles.

Les tomates sont une source de lycopène, un potentiel antioxydant qui protège le corps.

Prenez soin de vous avec du thé vert aussi souvent que possible. Il contient des catéchines qui activent les hormones sexuelles. Cette boisson a un effet négatif sur la concentration de dihydrotestostérone et contribue donc au développement d’un adénome de la prostate.

Ne vous refusez pas les produits contenant des acides gras insaturés oméga-3. Ils sont efficaces contre les processus inflammatoires, augmentent le niveau d'antioxydants, renforcent la propriété intellectuelle. Complétez votre alimentation quotidienne avec des anchois, du saumon, du saumon, du flet et des sardines. Ces acides sont également présents dans les crevettes, le flétan et le hareng.

La liste qui tombe sous le tabou comprend:

  • additifs alimentaires;
  • viande rouge;
  • alcool (peu importe sa force);
  • aliments sucrés;
  • fast food et autres sources de graisse, cholestérol.

Excluez les plats salés et épicés, le rôti, le café.

Chirurgie au laser pour enlever l'adénome de la prostate et ses effets positifs et négatifs

Hyperplasie bénigne de la prostate est un terme désignant la prolifération de tissus dans la prostate sans cancer.

Les médecins en conversation avec le patient peuvent appeler cela un adénome de la prostate.

Au fur et à mesure que la prostate se développe, elle resserre de plus en plus l'urètre - un tube qui transporte l'urine hors du corps, ce qui, bien sûr, procure beaucoup d'inconfort au patient.

Dans certains cas, le traitement médicamenteux de l'adénome de la prostate devient impossible.

Dans cette situation, le médecin traitant peut déclarer la nécessité d'une intervention chirurgicale pour enlever la prostate.

Pour se débarrasser de l'adénome de la prostate, divers types d'interventions chirurgicales sont utilisés:

  • résection transurétrale ou adénome de la prostate opération TUR;
  • électrovaporisation endoscopique;
  • ablation transurétrale à l'aiguille;
  • prostatectomie ouverte;
  • thérapie laser interstitielle.

La méthode de retrait de l'HBP au laser est une intervention chirurgicale peu invasive au cours de laquelle le chirurgien insère un laser à haute puissance dans l'urètre et détruit le tissu de la glande malade par couches. Le prix d'un tel traitement est de 60 000 roubles, sans compter le coût des tests et de l'anesthésie.

À la suite de la chirurgie au laser visant à éliminer un adénome de la prostate, les conséquences pour le patient sont plutôt favorables.

  • miction normale;
  • douleur dans ce processus;
  • l'anxiété et la nervosité constantes associées à la maladie disparaissent;
  • certains patients améliorent leur vie sexuelle.

Cependant, comme avec d'autres types de chirurgie, il existe un risque de complications. Les plus graves incluent les lésions aux organes voisins, aux veines et aux artères.

  • Certains hommes peuvent éprouver une rétention urinaire. Ses symptômes: mictions fréquentes, faible débit urinaire, incapacité à uriner.
  • Les infections des voies urinaires sont des «invités» fréquents du corps après une chirurgie au laser visant à éliminer un adénome de la prostate. La conséquence est liée à l'installation d'un cathéter spécial afin de drainer le contenu de la vessie. Lorsque l'urine s'accumule dans le cathéter, les bactéries peuvent pénétrer dans les voies urinaires.
  • Du sang ou des caillots sanguins sont parfois visibles dans l'urine pendant la guérison.
  • L'éjaculation rétrograde est une affection inoffensive dans laquelle il y a peu ou pas de sperme libéré lors de l'orgasme pendant les rapports sexuels.

Opération TUR d'adénome de la prostate, résection transurétrale de l'adénome de la prostate et retrait par l'urètre: conséquences

La résection transurétrale de la prostate est une méthode plus douce que la prostatectomie radicale. Le chirurgien dirige un dispositif à lampe appelé cystoscope dans l'urètre et observe le déroulement de la chirurgie. Une boucle de coupe spéciale du tissu de la prostate est enlevée par parties. Le coût moyen d'un tour est de 70 000 roubles.

Après résection transurétrale d'un adénome de la prostate, les conséquences pour les patients sont généralement moindres que celles associées à une chirurgie ouverte. Après le retrait de l'adénome de la prostate, les effets de l'opération peuvent entraîner une gêne au début. Il faut du temps (jusqu'à 10 jours) pour disparaître. Sinon, vous devriez consulter un urologue.

Les symptômes apparaissant après le retrait du cathéter incluent:

  • La nécessité d'uriner fréquemment (toutes les deux heures ou plus);
  • Sensation de brûlure en urinant;
  • Le besoin urgent d'uriner - avec la suppression de l'adénome de la prostate par l'urètre, la conséquence se produit assez souvent.
  • Fuite d'urine après avoir toussé, éternué ou bougé.
  • Sang dans l'urine.
  • Le passage du sperme ne passe pas par l'urètre et retourne dans la vessie.
  • Saignement Si cela dure plus de 24 heures, vous devez immédiatement contacter votre urologue.

En ce qui concerne l'activité sexuelle après une chirurgie de l'adénome de la prostate, les conséquences pour les patients âgés sont ambiguës.

Ainsi, dans une étude portant sur plus d'une centaine de patients indiens ayant subi une TURP, les résultats suivants ont été obtenus:

  • Sur les 109 patients avec un partenaire régulier, 54 avaient une vie sexuelle active.
  • En période postopératoire, 10 de ces 54 patients ont signalé une amélioration de leur vie sexuelle, une amélioration de la libido et une érection améliorée.
  • Chez 26 patients, leur état n’a pas changé après la TUR.
  • Sur ces 26 patients, sur 4, l'éjaculation est restée inchangée.
  • Les 18 autres ont noté une aggravation de la condition exprimée par une diminution de la libido et un affaiblissement de l'érection.

Comment se déroule le traitement après une chirurgie de l'adénome de la prostate?

Voici les réponses aux questions que, chaque année, les urologues dans les cliniques et les hôpitaux sont interrogés par des personnes qui ont opté pour une opération au laser ou autre, pour une hyperplasie de la prostate et le rétrécissement concomitant de la lumière de l'urètre.

  • Comment traiter correctement après une chirurgie adénome de la prostate? Le traitement après une chirurgie de l'adénome de la prostate comprend des analgésiques (par exemple, l'aspirine), des antibiotiques (lévofloxacine, etc.). Les patients prenant de la metformine et de la coumadine avant une intervention chirurgicale doivent discuter avec le médecin des règles à suivre pour reprendre leur consommation.
  • Sang dans les urines après une chirurgie adénome de la prostate - que faire? De légers saignements sont normaux et persistent généralement pendant une semaine. Si la fin des saignements abondants ne survient pas plus de 24 heures, vous devez consulter un médecin.
  • Comment traiter l'incontinence urinaire après le retrait de l'adénome de la prostate? Cette affection ne nécessite pas de traitement après une chirurgie de l'adénome de la prostate et disparaît au cours de la rééducation en un mois.
  • Est-il possible l'absence d'éjaculation après le retrait de l'adénome de la prostate? Oui, il s’agit d’une éjaculation rétrograde, non dangereuse pour la vie et la santé.
  • Mictions fréquentes après le retrait de l'adénome de la prostate - s'agit-il d'une condition normale? Oui
  • Puis-je tomber enceinte après avoir enlevé l'adénome de la prostate? La grossesse est possible.
  • Comment faire pour avoir un bébé après une chirurgie adénome de la prostate? La nature de la décision pousse à prendre Par rapport à l'état préopératoire de l'adénome de la prostate, les examens après la chirurgie chez les hommes (mais pas tous) parlent de l'amélioration de la fonction sexuelle.
  • Quelle est l'excitation d'un membre après le retrait de l'adénome de la prostate par prostatectomie? Après une prostatectomie radicale, une incapacité à maintenir le membre dans un état excité peut survenir. Cela dépend de l'âge du patient, en raison de la présence de symptômes de maladies vasculaires et de problèmes de puissance avant la chirurgie.
  • Devrait-il y avoir une douleur en urinant après une chirurgie d'adénome de la prostate? Oui, c'est une conséquence possible de l'adénomectomie. Après avoir retiré le cathéter de la vessie, des coupures aiguës passent généralement.
  • Que puis-je manger après une chirurgie d'adénome de la prostate? Nourriture riche en fibres: citrouille, tomates, chou, bananes, abricots, oignons verts, persil pour éviter la constipation.

Que faire dans la période postopératoire après le retrait de l'adénome de la prostate

Les patients sortent généralement de l'hôpital après une journée (dans le cas d'une prostatectomie radicale, après trois jours). La période postopératoire immédiate après le retrait de l'adénome de la prostate prend une semaine. Après cela, vous pourrez reprendre la conduite de la voiture et de la plupart des activités.

  • Pour accélérer la guérison dans la période postopératoire après le retrait d'un adénome de la prostate avec un laser ou une autre méthode, il n'est pas nécessaire de participer à des activités actives (y compris sportives) pendant deux mois à partir du moment de la chirurgie.
  • Vous devez essayer de marcher et de monter les escaliers, ce qui peut être toléré, pour entraîner les muscles du bassin.
  • Vous ne pouvez pas rester dans une position trop longtemps (plus de 45 minutes).
  • Vous devez vous abstenir d'immerger complètement votre corps dans l'eau pendant quatre semaines. Deux jours après l'adénomectomie, vous pouvez prendre une douche.
  • Le retour au travail dépend de la profession et de la rapidité de récupération après une intervention chirurgicale visant à éliminer un adénome de la prostate. En l'absence de complications, les patients retournent au travail après une quinzaine de jours.

La nutrition après la chirurgie de l'adénome de la prostate comprend principalement de la nourriture liquide avant la première selle. Vous ne pouvez pas boire de liquides gazéifiés ou contenant de l'alcool, du café, manger des produits poivrés ou très salés. C'est aussi la prévention des calculs rénaux.

  • Vous devez manger de petites portions, mais fréquentes, tout au long de la journée.
  • Pendant la récupération, il est important de boire au moins 8 verres d’eau par jour pour accélérer la guérison.
  • Lorsque vous suivez un régime après l'élimination de l'adénome de la prostate, ainsi que pour le cancer de la prostate, vous devez utiliser des jus de légumes et des produits contenant de la vitamine C, des fibres, du sélénium et du zinc, notamment: algues, choux de Bruxelles, oignons, pois verts, thon, tomates pruneaux

L'un des exercices utiles après l'opération d'un adénome de la prostate est l'exercice de Kegel visant à renforcer les muscles du plancher pelvien.

  • Pour trouver le muscle dont vous avez besoin pour l'entraînement, vous devez essayer d'interrompre le processus pendant la miction. Dans le même temps, le muscle désiré va se fatiguer.
  • Il doit être soumis à des pressions périodiques pouvant aller jusqu'à 30 secondes et à une relaxation pendant 1 minute, en augmentant progressivement leur nombre et leur intensité.
  • Si de tels exercices ont été effectués avant une intervention chirurgicale pour un adénome de la prostate, la période postopératoire permet leur exécution après le retrait du cathéter.

Effets de l'élimination de l'adénome de la prostate

L'hyperplasie de la prostate, qui est de nature bénigne, est traitée chirurgicalement de la manière la plus efficace, car le traitement médicamenteux ne donne généralement pas les résultats souhaités. Après la chirurgie d'un adénome de la prostate, les conséquences dépendront du type de procédure chirurgicale appliquée.

En fonction du stade de la maladie et d'autres caractéristiques du tableau clinique, le médecin peut proposer au patient un traitement chirurgical de l'une des manières les plus appropriées. Par exemple, l'opération peut être effectuée par résection endoscopique ou par vaporisation au laser de contact. Ce sont des moyens modernes dont les conséquences après l'opération ne seront pas aussi prononcées.

Étant donné que l'adénome de la prostate est une maladie grave dans laquelle des tissus glandulaires en expansion compriment l'urètre, ce qui entraîne une inflammation des voies urinaires et une insuffisance rénale, non seulement il détériore la qualité de la vie, mais il constitue également une menace pour la santé en général.

Le médecin décide de la méthode de traitement seulement après un diagnostic approfondi et une étude des résultats des tests. Une intervention chirurgicale visant à retirer un adénome de la prostate est nécessaire en cas de violation évidente de la urodynamique, comme en témoignent une rétention urinaire aiguë, des maladies rénales, telles que l’hydronéphrose, la pyélonéphrite, l’urétrite et d’autres processus pathologiques qui déclenchent le développement de l’infection.

Malgré l'efficacité clinique prouvée de la méthode chirurgicale, tout homme devra faire face aux conséquences de la suppression de l'adénome de la prostate, ce qui doit être préparé moralement à l'avance. La plupart des patients sont rapidement réhabilités et se sentent bien, mais, bien sûr, pas le lendemain de la chirurgie, mais après quelques mois.

La période de récupération devient souvent un véritable test pour le sexe fort. Mais la principale chose à retenir pour tous les patients est que les conséquences désagréables après le retrait de l'adénome de la prostate font partie intégrante du traitement. Tous les problèmes qui en découlent sont donc parfaitement contrôlables et doivent être discutés avec votre médecin. Cela, à son tour, devrait surveiller l'état de santé et l'état général dans la période postopératoire, répondre aux questions des patients et aider à trouver une solution à chaque cas.

Quelles sont les conséquences

Comme mentionné précédemment, les effets de l’opération et leur gravité dépendront directement de la méthode utilisée pour éliminer l’adénome de la prostate, ainsi que de son caractère complet ou partiel. Dans 80% des cas, seule une excision partielle de la prostate suffira, ce qui facilitera considérablement le report de la période de récupération. Mais peu importe le volume de la main du chirurgien, le traitement chirurgical de l’adénome de la prostate ne disparaît jamais complètement et ce que l’homme rencontrera au cours de la période de convalescence dépend principalement des caractéristiques individuelles de son corps, de la rapidité de sa fonction régénératrice et de l’expérience du médecin. traitement.

Les 10 effets les plus courants de la chirurgie:

  • 1. Incontinence
  • 2. écoulement de sang.
  • 3. Manque d'érection.
  • 4. Infertilité.
  • 5. Infections des voies urinaires.
  • 6. éjaculation rétrograde.
  • 7. rétention d'urine.
  • 8. Saignement interne.
  • 9. Intoxication du corps.
  • 10. Longue récupération douloureuse après la chirurgie.

La chirurgie de l'adénome de la prostate représente un investissement important pour les hommes, mais la première fois après, le contrôle de la miction peut poser problème. N'ayez pas peur de cela, la conséquence est temporaire et la normalisation de la miction se produit rapidement.

Les conséquences les plus graves de la suppression de l'adénome de la prostate sont liées à la période postopératoire tardive, et certaines d'entre elles peuvent être démontées plus en détail.

Dysfonction érectile

La principale question de tous les hommes: si vous supprimez l'adénome de la prostate, l'érection sera-t-elle restaurée et quelle sera la qualité? Selon les statistiques, les violations associées aux effets d'une intervention chirurgicale vont de 1 à 25%. Cependant, ces complications sont généralement de nature temporaire et, à condition qu'il n'y ait pas eu de problèmes de vie sexuelle auparavant, la fonction sexuelle est complètement rétablie seule ou avec l'assistance médicale choisie par le médecin traitant.

Si un homme a déjà eu des problèmes d'érection ou s'il était complètement absent, l'opération ne pourra pas reprendre sa vie sexuelle, car elle n'affecte pas directement les capacités de l'homme en termes sexuels.

Infertilité

Malgré le fait que l'opération réussie d'élimination de l'adénome de la prostate n'affecte pas l'érection d'un homme, elle peut néanmoins entraîner une infertilité. C'est une conséquence de l'éjaculation rétrograde. Cela est dû au fait qu'après l'élimination de l'adénome de la prostate, la lumière de l'urètre se dilate quelque peu et que le sperme se déplace là où il rencontre le moins de résistance, pénétrant ainsi dans la vessie.

Ce sont des conséquences désagréables de l'opération, qui peuvent parfois faire l'objet d'un traitement médical, mais seul un médecin doit le choisir.

Les infections

Après le retrait de l'adénome de la prostate, la possibilité du développement de maladies infectieuses du système urogénital, caractérisée par les symptômes suivants, n'est pas exclue:

  • des frissons;
  • haute température;
  • maux de dos;
  • inconfort dans le bas-ventre;
  • turbidité de l'urine due à l'apparition de diverses impuretés dans sa composition (mucus ou sang).

Le plus souvent, l'infection est introduite dans le système urogénital après l'opération du fait de la faute du patient lui-même en raison du non-respect de règles d'hygiène simples. Pour éviter de telles situations, après l'élimination de l'adénome de la prostate, un type spécifique d'antibiotique est prescrite au patient, qui doit être pris régulièrement. Si l'infection est déjà présente, le refus de prendre des antibiotiques peut entraîner la pénétration de bactéries dans le sang, ce qui explique la possibilité d'une septicémie.

Rétention urinaire aiguë

Avec les opérations sur l'adénome de la prostate, les conséquences se font sentir tout d'abord lorsqu'un homme fait ses premières tentatives d'uriner. C'est une complication inévitable et heureusement temporaire. Mais parfois, le problème réside non seulement dans la difficulté de contrôler la miction, mais aussi dans le fait que des caillots de sang ou des fragments de la prostate excisée retirés, détachés de celle-ci lors de l'extraction, pénètrent dans l'urètre et le bloquent. Pour prévenir de tels processus pathologiques, une fois l'opération sur l'adénome de la prostate terminée, le cathéter n'est pas retiré dans les 24 heures.

Saignement massif

Des hémorragies graves peuvent survenir au cours de la chirurgie lorsqu'un adénome de la prostate est enlevé ou un peu plus tard au cours de la période de récupération initiale. Selon les statistiques, cela se produit rarement, mais environ 2,5% des patients sont encore sous le coup d'une grave intervention chirurgicale pour un adénome de la prostate, ce qui peut entraîner de graves pertes de sang et nécessiter une transfusion sanguine urgente.

Qui est le plus touché?

L'adénome de la prostate est une maladie très courante chez les hommes âgés de 40 à 50 ans, mais le plus souvent, les hommes consultent un médecin à un âge plus respectable. Par conséquent, cette maladie appartient toujours à la catégorie des maladies liées à l’âge. En règle générale, un homme peut vivre longtemps avec un adénome de la prostate sans en soupçonner l'existence, bien que des modifications de la prostate aient déjà commencé.

La maladie au stade avancé n’est toujours traitée que par chirurgie, il est donc préférable d’essayer d’avoir le temps de diagnostiquer un adénome à un stade précoce. Cela peut contribuer à l'apparition de symptômes tels que: fuites d'urine, nécessité de fatiguer les muscles de la paroi abdominale lors de la miction, sensation de plénitude de la vessie, même après aller aux toilettes et réveil nocturne fréquent. Une visite opportune chez le médecin contribuera à éviter les complications graves et l’opération elle-même sera plus rapide et plus facile.

Période de rééducation

Si le traitement médicamenteux de l'adénome de la prostate n'a eu aucun effet, il est nécessaire de passer à travers tout un ensemble de mesures de rééducation, de se conformer à toutes les ordonnances du médecin, de prendre les médicaments prescrits à temps. Le temps nécessaire au rétablissement complet après la chirurgie pour retirer l'adénome de la prostate dépend en grande partie des actions du patient, de son attitude psychologique et de son état de santé général. L'âge joue également un rôle important dans ce problème. La période de rééducation peut prendre plusieurs mois.

Une nouvelle opération peut-elle être nécessaire?

Heureusement, la réintervention n’est pas nécessaire plus souvent que dans 5% des cas. À de nombreux égards, cela dépend de la méthode de traitement choisie, de la méthode d’intervention chirurgicale et, bien entendu, de l’expérience du chirurgien. Si, au cours de l'opération, l'adénome de la prostate a été complètement enlevé, sa croissance répétée est exclue. Si l'on applique une technique dans laquelle une certaine partie de l'adénome est détruite, le risque de récurrence de la prolifération de la prostate est assez élevé. Par conséquent, une intervention chirurgicale répétée peut être nécessaire dans cinq ou dix ans. En général, l'extraction de l'adénome de la prostate est une opération très courante, ce qui est assez simple, car la maladie rajeunit, mais elle survient principalement chez les hommes âgés d'au moins quarante ans, à quelques exceptions près.

Il existe aujourd'hui un grand nombre de techniques et de dispositifs médicaux spéciaux. Le traitement de l'adénome de la prostate est donc efficace dans la plupart des cas et dure environ 15 ans, permettant ainsi à un homme de vivre pleinement.

Vous avez trouvé une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée

Ablation de l'adénome de la prostate: que faut-il préparer?

L'adénome de la prostate est le plus souvent traité chirurgicalement. L'opération peut être réalisée de deux manières: la prostate est enlevée complètement ou partiellement. Selon la méthode chirurgicale utilisée, on peut parler de complications possibles ultérieures.

Quand une intervention chirurgicale est-elle nécessaire?

Le traitement médicamenteux de l'adénome (hyperplasie, tumeur bénigne) de la prostate donne souvent un résultat négatif (insuffisant). Souvent, un homme subit une intervention chirurgicale. Les indications absolues pour sa conduite sont:

  • l'apparition de sang dans l'urine;
  • complication du rein après l'apparition d'une hyperplasie;
  • trop grande taille de la tumeur;
  • violation de la miction, manque de décharge de l'urine.

Quand dois-je retirer la prostate complètement et partiellement?

Les conséquences de l'ablation de la prostate dépendent de la manière dont l'opération a été effectuée. La prostate est sujette à une élimination complète dans une tumeur maligne. En temps opportun, vous éviterez la propagation de métastases et sauverz la vie d'une personne. Une élimination partielle peut être indiquée pour l'hyperplasie (adénome de la prostate). Avec ce diagnostic, le traitement médicamenteux donne un résultat insatisfaisant. Dans de nombreux cas, une opération est effectuée.

Problèmes possibles après le retrait de l'adénome

Les effets d'une intervention chirurgicale pour retirer un adénome de la prostate peuvent être différents, par exemple:

  • douleur abdominale basse;
  • saignements;
  • rétrécissement de l'urètre;
  • problèmes de miction;
  • maladies inflammatoires;
  • problèmes sexuels, impuissance.

Douleur abdominale basse, saignements après la chirurgie

Immédiatement après le congé d'anesthésie, un homme peut ressentir une douleur à l'abdomen, au site de la cicatrice. Des sensations désagréables peuvent être ressenties en allant aux toilettes. Ces conséquences passent d'elles-mêmes.

En outre, le patient peut commencer à saigner en raison du colmatage de l'urètre avec des caillots sanguins. Certains hommes ont des saignements abondants. Dans ce cas, l'hémostase en est la cause. Moins de 3% des patients opérés présentent un symptôme déplaisant. Si un homme a perdu beaucoup de sang, une transfusion est nécessaire.

Le rétrécissement de l'urètre, la miction

Une complication telle qu'un rétrécissement de l'urètre peut survenir en raison d'un apport hydrique insuffisant par le patient. La pathologie n'est corrigée que par chirurgie. Pour prévenir l'apparition de complications, le patient doit boire au moins 2 litres de liquide par jour. L'eau contribuera à l'apparition de mictions fréquentes. Grâce à ce processus, l'urètre cessera de se rétrécir.

Lors de l'élimination d'un adénome de la prostate, la complication la plus fréquente est le retard de l'écoulement de l'urine. Cela peut être dû à un blocage de l'urètre avec des caillots sanguins, à des modifications de la structure des muscles de la vessie, en supposant une erreur de la part du médecin lors de la chirurgie. Cette complication se résout généralement d'elle-même. Il y a des situations où la chirurgie est nécessaire. Il y a encore des fuites d'urine et une miction douloureuse. L'incontinence peut être involontaire ou permanente. Si le problème persiste quelques jours après l'opération, on prescrit à l'homme un traitement utilisant la méthode du cathétérisme, des tampons urologiques et des médicaments.

Maladies inflammatoires après une chirurgie

Après une chirurgie visant à retirer un adénome de la prostate, une inflammation des organes du système urogénital peut survenir. Cela est souvent dû à une utilisation prolongée du cathéter. Le processus inflammatoire se manifeste par de la fièvre accompagnée de fortes douleurs. Si le médecin a diagnostiqué le processus inflammatoire, vous devez commencer le traitement en temps opportun pour que la maladie ne devienne pas chronique. Traitement efficace - antibiothérapie.

En cas d'empoisonnement du sang dû au non-respect des règles d'hygiène personnelle, au traitement inadéquat d'une plaie postopératoire, des antibiotiques sont attribués au patient.

Problèmes sexuels après le retrait de l'adénome

L'éruption de l'éjaculat peut être perturbée. Ce sperme pénètre dans la vessie. Le danger d’une telle complication est que l’homme a des problèmes pour concevoir un enfant.

Chez certains hommes, l'activité sexuelle peut être perturbée, la puissance, l'érection va disparaître ou diminuer. Il s’agit souvent d’un phénomène temporaire; quelque temps après l’opération, la fonction sexuelle doit être restaurée.

Dans de rares cas, l'impuissance est un problème grave qui survient après le retrait de l'adénome de la prostate. Cela se produit si le médecin lors de la chirurgie supprime les éléments qui incluent les terminaisons nerveuses. Si le chirurgien a retiré un faisceau, l'activité est rétablie dans 90% des cas chez les hommes de moins de 60 ans. Si le médecin a retiré les deux faisceaux, il sera impossible de rétablir l'activité.

Le coût de la chirurgie

Le coût de l'ablation de la prostate (complète, partielle) dépend du mode opératoire:

  • en cas de prostatectomie radicale (prélèvement de tout l'organe avec les vésicules séminales), le prix commence en Russie à partir de 13 000 roubles;
  • avec la prostatectomie laparoscopique (enlèvement de ganglions lymphatiques, vésicules séminales, glande prostatique à proximité), le prix peut atteindre 150 000 roubles;
  • avec la résection au laser, le coût d'élimination de l'adénome de la prostate sera en moyenne de 50 000 roubles;
  • une adénomectomie coûtera entre 16 000 et 30 000 roubles;
  • pour l'énucléation de l'adénome, il faut donner en moyenne 75 000 roubles.

Les conséquences de l'élimination de l'adénome de la prostate (tumeur bénigne) peuvent être très diverses: des troubles de la miction à l'impuissance. Il est préférable de faire l'expérience de complications possibles que de dire adieu à la vie en cas de chirurgie prématurée. Après tout, l'adénome de la prostate peut évoluer en cancer, entraînant souvent la mort.