Principal
Les symptômes

Prostatite - signes chez l'homme, traitement et symptômes

La prostatite est l'une des maladies urologiques les plus courantes chez l'homme après 30 ans. Chaque membre du sexe fort sait ce qu'est la prostatite et tout le monde espère qu'une maladie désagréable le passera.

La prostatite est une inflammation de la prostate, qui est traitée non seulement à l'aide de médicaments, mais également à l'aide de certains remèdes populaires testés par le temps. À son tour, la prostate ou la prostate est un organe glandulo-musculaire chez l'homme, situé dans la région de la vessie et contrôlant la miction, mais sécrétant également un secret spécial qui donne au sperme une consistance fluide.

Selon l'origine, la maladie peut être bactérienne ou non bactérienne et, en fonction de la nature de l'évolution, aiguë ou chronique. La prostatite aiguë est le plus souvent causée par une bactérie à Gram négatif, facilement identifiable et traitée aux antibiotiques.

Les principaux symptômes de la prostatite sont les suivants: douleur, miction difficile et douloureuse, troubles sexuels. La symptomatologie est très désagréable, vous devez donc traiter la prostatite lorsque vous détectez les premiers signes.

Raisons

La cause principale de la prostatite est la pénétration d’une infection dans la glande, qui est due en grande partie à l’emplacement de la prostate dans le pelvis.

Les principaux modes d’infection dans la prostate:

  • vers le bas - l'infection entre dans la prostate avec l'urine.
  • ascendant - l'infection entre dans la prostate par l'urètre.
  • hématogène - l'infection pénètre dans la prostate avec du sang.
  • lymphogène - l'infection entre dans la prostate avec un flux lymphatique.

Les principales causes et facteurs de risque du développement de la prostatite chez les hommes:

  • mode de vie sédentaire, manque d'exercice (stase sanguine dans la prostate).
  • violations du rythme normal de l'activité sexuelle - rapports sexuels irréguliers, abstinence prolongée.
  • l'hypothermie dans l'enfance, l'adolescence ou l'âge adulte (en particulier la partie correspondante du corps).
  • maladies sexuellement transmissibles (chlamydia, trichomonase, gardnerellose ou blennorragie).
  • une autre raison pourrait être un traumatisme des tissus et des organes du petit bassin.
  • immunité réduite chez les garçons, les garçons et les hommes.
  • alimentation déséquilibrée (les aliments frits, gras et sucrés constituent 70% de l'alimentation). Consommation excessive d'alcool.

Toutes ces conditions peuvent à la fois contribuer à la pénétration de microbes dans la prostate et conduire à des processus stagnants, à une détérioration de l'apport sanguin aux organes pelviens, ce qui entraîne à son tour une augmentation du nombre de micro-organismes et une progression de l'inflammation. À cet égard, il est nécessaire de soigner la prostatite à temps, les complications ne vous dérangeront pas.

Signes de prostatite chez les hommes

Des mictions fréquentes avec une faible pression urinaire et des coupures au cours du processus, une élévation de la température corporelle, une sensation de brûlure dans la région périnéale, une défécation douloureuse sont les premiers signes d'une prostatite aiguë chez l'homme. Vous devez également faire attention aux symptômes cliniques suivants:

  • miction intermittente et difficile;
  • violation du mécanisme d'érection;
  • l'apparition d'une sensation de brûlure dans l'urètre et dans le périnée;
  • augmentation du besoin impérieux de déféquer;
  • écoulement prolongé de l'urètre;
  • fibres flottantes dans la composition de l'urine;
  • érections prolongées, éjaculation accélérée;
  • manifestation de l'orgasme sous forme effacée;
  • augmenter la fatigue générale du corps;
  • anxiété, dépression mentale;
  • réduction significative de la puissance.

Il est à noter que dans la forme chronique de la prostatite, les symptômes peuvent ne pas apparaître du tout et des signes supplémentaires sont ajoutés.

Symptômes de prostatite

Dans la plupart des cas, la prostatite aiguë commence par des symptômes d'augmentation de la température corporelle jusqu'à 39–40 ° C, de fièvre et de frissons. La miction est difficile et douloureuse. Un œdème se développe dans la prostate, ce qui peut provoquer une rétention urinaire aiguë. En outre, la douleur dans le périnée, qui est donnée à la région inguinale, est également très vive.

Quant à la prostatite chronique, elle devient rarement le résultat d’un processus aigu. Cependant, en règle générale, la prostatite chronique primaire se développe avec un symptôme usé. La forme chronique se distingue de la forme aiguë par le fait qu’elle se déroule sans signes prononcés, c’est-à-dire latéralement, sans symptôme perceptible.

Durant la période d'exacerbation de la prostatite, les symptômes de sensation de pression dans la région périnéale et l'anus, une douleur sourde s'étendant au sacrum, au périnée, au rectum et à la région inguinale perturbent les patients.

Les signes de prostatite chronique chez les hommes:

  • détérioration importante de l'érection;
  • diminution de la libido;
  • affaiblissement du flux pendant la miction;
  • douleurs dans le périnée, le sacrum, le rectum;
  • inconfort et sensation de brûlure dans l'urètre;

Parfois, les patients négligent les symptômes de la prostatite, en se basant sur la présence d'un adénome de la prostate. Cela ne devrait jamais être autorisé, car le traitement de l'adénome est fondamentalement différent de la façon de traiter la prostatite.

Les conséquences

Que se passera-t-il si une prostatite non traitée avec des antibiotiques et d'autres moyens? Vous attendez de telles complications:

  • puissance réduite;
  • infertilité;
  • douleur épuisante dans le périnée;
  • dépression, etc.

Pour prévenir les conséquences de la prostatite, il est nécessaire de porter une attention particulière à votre santé, de l'examiner à temps et de le traiter avec un urologue.

Traitement de la prostatite

Dans les cas d'intoxication grave, soupçonnée d'être purulente, l'hospitalisation est indiquée. Les patients atteints de prostatite aiguë non compliquée sont traités en ambulatoire par un urologue ou un andrologue.

Pour soigner la prostatite, vous devez adhérer à toute une série d’événements spéciaux qui se succèdent. Comment traiter la prostatite, les médicaments qui sont prescrits en premier lieu - les antibiotiques, en particulier s’il est question de l’origine infectieuse de la maladie.

Le traitement de la toxicomanie consiste en la nomination de tels médicaments:

  • médicaments antibactériens - le traitement consiste à détruire l’infection;
  • les anti-inflammatoires sont utilisés pour soulager l’inflammation caractéristique de cette maladie;
  • médicaments qui améliorent la circulation sanguine;
  • médicaments qui éliminent les spasmes de l'urètre;

Comme mesure supplémentaire, le massage de la prostate est souvent prescrit. Cela contribue à la récupération accélérée et à la réduction de la douleur. Selon les critiques, cette procédure est très utile. L'intervention des chirurgiens est recommandée si le canal urogénital est rétréci et que le retrait de l'adénome de la prostate est requis.

Comment traiter le complexe de prostatite? Pour ce faire, utilisez toutes les méthodes possibles, assignez:

  • régime alimentaire, changements de mode de vie;
  • traitement de la toxicomanie;
  • physiothérapie;
  • massage de la prostate et thérapie par l'exercice;
  • traitement symptomatique;
  • remèdes populaires pour la prostatite
  • traitement des comorbidités;
  • psychothérapie.

N'oubliez pas non plus que le traitement des remèdes populaires contre la prostatite ne donne de bons résultats que conjointement avec le traitement principal. Par conséquent, il est recommandé de ne pas se soigner soi-même à la maison.

Traitement antibiotique

Les antibiotiques sont nécessaires dans les cas de prostatite bactérienne aiguë et chronique, même si les symptômes sont mal traités, et comme traitement expérimental pour le caractère non infectieux de la survenue d'une prostatite, en tant que traitement test. Par conséquent, avant de commencer un traitement, il est nécessaire de subir un examen et de déterminer le type d'agent pathogène.

Le traitement médicamenteux de la prostatite comprend l’utilisation de divers antibiotiques ayant un large éventail d’actions:

  1. Macrolides (Zyrolid, Fromilid, Sumamed).
  2. Tétracyclines (doxycycline).
  3. Pénicillines (Amoxiclav, Augmentin, Flemoklav, Flemoksin Solyutab).
  4. Céphalosporines (Supraks, Cefotaxime, Kefadim, Cefspan).
  5. Fluoroquinolones (Tsiprinol, Ofloksin, Elefloks, Zanotsin, Tavanik)

Il convient de rappeler que le traitement est prescrit de manière stricte par un spécialiste, l’utilisation des antibiotiques occupant l’un des principaux maillons de la chaîne.

Comment traiter la prostatite à la maison

Le traitement de la prostatite à domicile est conseillé sous forme chronique. Dans ce cas, un traitement avec des remèdes populaires peut aider à augmenter la résistance globale du corps et à soulager la douleur.

  1. Prenez 2-3 g de poudre sèche dans la poudre des tubercules d'orchidées, faites-la tremper dans une petite quantité d'eau, puis versez 500 ml d'eau bouillante et laissez bouillir pendant 10 minutes à feu doux. Puis insister 30 minutes, filtrer et prendre un demi-verre trois fois par jour.
  2. Bouillon de racine d'Althea - 40 grammes versez 200 millilitres d'eau et laissez bouillir pendant une demi-heure, prenez 60 millilitres avec de la nourriture 3 fois par jour.
  3. Bonne aide extrait de propolis. Il est obtenu par évaporation de 40 grammes de propolis dans 0,2 l d’alcool à 96%. Faites 0,1 gramme d'extrait et 2 grammes de beurre de cacao et ajoutez-les par voie rectale une fois par jour. La durée du cours est de 2-3 mois, avec des pauses par mois.
  4. Décoction de céleri - 20 grammes versez 200 millilitres d’eau et faites bouillir pendant 12 minutes, buvez 100 millilitres 3 à 4 fois par jour.
  5. En tant qu'éléments auxiliaires, la médecine traditionnelle recommande l'utilisation de graines de certaines plantes. Les graines de citrouille seront les plus utiles, car elles enrichiront votre corps en acide linoléique et en zinc. Si vous décidez de vous débarrasser de la prostatite, consommez des graines de pavot, de sésame et de tournesol.

De plus, le traitement des remèdes populaires implique un rejet complet de l'alcool.

Bougies de propolis pour la prostatite

Pour le traitement de la prostatite au stade initial, vous pouvez utiliser des bougies spéciales avec de la propolis, ce qui peut être fait à la maison.

Pour ce faire, prenez 50 g de propolis broyée et versez 50 mg d'éthanol à 96%. Insister dans un endroit isolé pendant 2 semaines, sans oublier de secouer quotidiennement. Après la date de péremption, l’infusion de propolis est évaporée au bain-marie jusqu’à ce qu’elle acquière une couleur jaune brunâtre et qu’elle se ramollisse jusqu’à la consistance du miel.

Parallèlement, au bain-marie, faites fondre 20 g de beurre de cacao et mélangez-le à 1 g de la propolis obtenue. La masse obtenue est composée de 10 suppositoires rectaux et est envoyée au réfrigérateur pour être conservée. Une bougie est administrée par voie rectale pendant la nuit tous les jours. La durée d'application est de 30 à 35 jours. Il est recommandé de prendre 3-4 cours avec un intervalle de temps de 30 à 60 jours.

Pourquoi les hommes ont-ils une prostatite? Savoir c'est éviter!

La prostatite est une maladie assez courante et survient chez un grand nombre d'hommes, après 35 à 40 ans. Il s’agit d’une hyperplasie bénigne de la prostate au niveau de la prostate et, plus précisément, de la prolifération de ses tissus avec l’apparition ultérieure de néoplasmes bénins (des tumeurs ou des ganglions de taille insignifiante). On sait qu'une fonction importante de la prostate est liée à la production d'un secret qui contribue à soutenir l'activité des spermatozoïdes et à déterminer leur résistance à diverses conditions défavorables.

De plus, la structure du corps masculin est pliée de manière à ce que la prostate englobe une partie de l'urètre. C'est pourquoi, avec une croissance excessive, le canal est comprimé, ce qui le rend difficile à uriner.

Intéressant Parmi les maladies urologiques, c'est la prostatite qui prend la première place. À l'âge de trente ans, environ 30% des hommes en souffrent. Après quarante ans, le nombre de patients augmente à 40%, après cinquante à 50%. Ces dernières années, il y a eu une tendance au rajeunissement et à la propagation rapide. Des données récentes montrent que plus de 80% des hommes de plus de 50 ans souffrent de prostatite.

La pratique médicale montre que les premiers signes de prostatite peuvent être observés chez les jeunes générations, bien que chez les hommes adultes, la maladie puisse être enterrée dans la nature et, avec le temps, devenir chronique. Bien entendu, il est beaucoup plus facile de traiter la maladie à un stade précoce de son développement que dans le cas de la négligence. Sur la base de ces considérations, les spécialistes en urologie recommandent de se soumettre à un examen annuel afin d’exclure ou, au contraire, de diagnostiquer une prostatite chez un patient et de suivre un traitement rapide.

Le diagnostic est extrêmement important et nécessaire pour suspendre en temps voulu le processus inflammatoire qui se produit dans la prostate et, en conséquence, pour éliminer tous les symptômes et les troubles associés au développement de la maladie.

Quelles sont les principales causes de prostatite?

Avant de diagnostiquer une maladie et de prescrire un traitement, il convient de comprendre les principaux facteurs et causes qui contribuent au développement et au développement de la prostatite chez les hommes. Ceci est extrêmement important, car cela dépend de la détermination correcte de la cause du succès et de l'efficacité du traitement. En outre, il est nécessaire de prendre en compte le fait que la prostatite peut être bactérienne et non bactérienne, ce qui est également important lors de l'identification de la cause.

Dans la pratique médicale, il est habituel de parler de formes bactériennes aiguës, bactériennes chroniques et non bactériennes chroniques. Dans la plupart des cas, les patients sont confrontés exactement à la forme chronique de la prostatite non bactérienne, le reste étant associée à des formes aiguës et chroniques de prostatite bactérienne.

Causes de la prostatite abactérienne

Parfois, dans les cartes, un homme lit un diagnostic aussi raffiné de «prostatite non bactérienne». Vous ne devez pas avoir peur d'une telle formulation, car ce diagnostic signifie que la stagnation capillaire a été identifiée. Les processus inflammatoires avec un tel diagnostic n'ont pas encore commencé, et c'est un gros plus pour que le traitement se termine par une guérison complète. Pour le traitement, il suffira de normaliser le mode de vie et de suivre les recommandations spécifiques de l'urologue.

Avant de déterminer et d’examiner les principales causes du développement de la prostatite chez l’homme, il convient de noter que la pratique médicale est guidée par plusieurs théories du développement du processus inflammatoire de la prostate. C'est:

  • sur la théorie infectieuse - en règle générale, l’infection n’est pas détectée, mais certains changements se produisent dans les tissus de la prostate, ce qui indique la présence d’anticorps dans celle-ci;
  • à propos de la théorie de la basse immunité - en raison de la faible immunité et d'un organisme affaibli dans la prostate, le processus d'inflammation commence, qui est de nature auto-immune;
  • à propos de la théorie de l'inflammation chimique - dans certains cas, le processus inflammatoire se caractérise par le rejet d'une certaine quantité d'urine dans le tissu prostatique;
  • sur la théorie de l'inflammation neurogène - le processus inflammatoire est caractérisé par l'effet sur le tissu de la prostate de substances spécifiques sécrétées par les terminaisons nerveuses.

La prostatite non bactérienne peut être due à des processus congestifs dans la prostate. Un certain nombre de causes de la nature congénitale et acquise peuvent conduire à ce phénomène.

Les causes congénitales de la maladie sont caractérisées par:

  1. Diverses anomalies de la structure des glandes de la prostate.
  2. Production inadéquate d'hormones responsables de l'érection et de l'éjaculation.
  3. Perturbation de la circulation sanguine dans la prostate - en cas d'œdème de la prostate, ses vaisseaux sont compressés, ce qui entraîne une stagnation du sang.
  4. Facteurs négatifs associés aux activités professionnelles des hommes.
  5. Blessures et dommages au périnée. La stagnation commence dans les vaisseaux de la prostate et un processus inflammatoire chronique se développe.

Quant aux causes acquises de prostatite, leur apparition est due à:

  • urétrite (inflammation de l'urètre) - si l'infection ne fait pas l'objet d'un traitement rapide, elle commence à toucher, au fil du temps, d'autres organes, se propageant et provoquant des foyers d'inflammation, provoquant la stagnation;
  • rétrécissement de l'urètre, ce qui augmente la pression dans l'urètre et la violation de l'écoulement de l'urine;
  • diverses lésions du périnée et de la prostate, contribuant à la stagnation et à la formation d'un processus inflammatoire chronique;
  • des pierres dans la prostate;
  • vie sexuelle irrégulière;
  • mauvaises habitudes et régimes malsains;
  • un certain nombre de facteurs défavorables directement liés aux activités professionnelles.

Prostatite bactérienne - causes

La principale cause de prostatite bactérienne chez l'homme est l'infection, qui pénètre dans la prostate et provoque le processus inflammatoire. L'infection, à son tour, peut appartenir à différents groupes, parmi lesquels les plus courants sont: les infections sexuelles et fongiques, diverses bactéries et virus. Les infections génitales incluent chlamydia, trichomonas, mycoplasme. Les infections fongiques comprennent: les moisissures, les champignons Candida et autres. En ce qui concerne les différentes bactéries, une attention particulière est accordée aux bacilles intestinaux et à Pseudomonas, aux streptocoques et à d’autres choses. Les virus sont dus à la pénétration du papillomavirus, de l'herpès et d'autres dans la prostate.

Comment identifier la prostatite?

Pour diagnostiquer un patient atteint de prostatite, de nombreux médecins s'appuient sur le tableau clinique et sur la présence chez le patient de symptômes prononcés de la maladie. Le premier et principal symptôme est la difficulté à uriner lors de la vidange de la vessie. Cela suffit déjà pour suspecter une prostatite et consulter un médecin. Parfois, la difficulté à uriner peut être plus fréquente lorsque l’urine sort par petites portions.

Dans le cas d'une prostatite aiguë, les symptômes de la maladie sont soudains et prononcés. Il est impossible de ne pas remarquer de signes qui ne sont pas encore spécifiques. Ainsi, les symptômes de l'adénome de la prostate sont caractérisés par:

  • mictions fréquentes et plutôt douloureuses;
  • douleur dans la région de l'aine, dans le périnée, dans la région du sacrum et même dans la région de l'anus;
  • violation de la puissance;
  • douleur pendant les selles;
  • malaise général et faiblesse;
  • fièvre
  • transpiration accrue.

Dans la prostatite aiguë, ces symptômes peuvent être simples ou complexes. Les caractéristiques individuelles de l'organisme de chaque patient jouent un rôle important. Dans certains cas, le patient a du mal à réaliser une érection, l’intérêt sexuel peut disparaître.

Les hommes sont à risque:

  • Mener un style de vie inactif;
  • Longue assise en position assise, si le travail est associé à un style de vie sédentaire. Par exemple, la maladie se rencontre souvent chez les camionneurs. Les employés de bureau modernes sont également sensibles au développement de cette maladie;
  • Souffrant de constipation chronique;
  • Abuser de l'alcool. L'alcool provoque un gonflement de la prostate. Il réduit également les fonctions de protection du corps, qui est chargé d'inflammation de la prostate;
  • Reporter les maladies du système génito-urinaire;
  • Menant une vie sexuelle irrégulière. Au cours de l'éjaculation, l'homme reçoit un massage naturel de la glande, ce qui constitue une excellente prévention de la maladie décrite. Les médecins recommandent d'avoir des relations sexuelles au moins trois fois par semaine.
  • Changer constamment de partenaire sexuel, car le risque d'infection est élevé, ce qui peut éventuellement conduire au développement d'une prostatite;

En ce qui concerne la prostatite chronique, le tableau clinique est le même, mais les symptômes sont moins prononcés. On pense que la prostatite chronique est plus dangereuse que aiguë, car le patient s'inquiète périodiquement de l'aggravation de la maladie et les symptômes deviennent prononcés. En plus des difficultés, des mictions douloureuses et fréquentes, il peut y avoir:

  • plénitude constante de la vessie;
  • écoulement régulier de l'urètre pendant les selles;
  • manque d'orgasme ou de qualité inférieure;
  • symptômes d'irritabilité accrue.

Il est extrêmement important de ne pas retarder la visite chez le médecin, car l’absence de traitement tardif peut avoir des conséquences et entraîner de graves complications, notamment la stérilité chez les hommes.

Diagnostic de la prostatite

Un traitement compétent doit être administré après un diagnostic précis par un spécialiste. Pour diagnostiquer la prostatite chez les hommes, effectuez divers examens, qui sont guidés par des experts. C'est:

  • à propos de l'examen rectal des doigts;
  • à propos de l'analyse du suc prostatique;
  • analyse générale et bactériologique de l'urine;
  • un frottis de l'urètre afin d'identifier d'éventuelles infections génitales;
  • Éjaculation;
  • Échographie de la prostate;
  • tomodensitométrie des organes pelviens.

La détermination correcte des causes de la maladie décrite dépend de l'efficacité du traitement. Par conséquent, lorsque les premiers symptômes apparaissent, il ne faut pas se soigner soi-même, mais contacter un urologue pour subir un ensemble de procédures appropriées. Le traitement précoce se termine positivement.

S'il n'est pas guéri rapidement, il peut y avoir un certain nombre de complications. Ils finissent souvent tristement. Par conséquent, aux premiers symptômes de cette maladie: problèmes de miction, troubles de la fonction sexuelle, vous devez consulter un médecin afin d’identifier les causes exactes de la prostatite et de commencer le traitement le plus efficace.

Prostatite chez les hommes photo

Sur Internet, nous vous déconseillons de rechercher des photos de la prostatite chez l'homme, consultez le schéma ci-dessous, cela devrait être suffisant pour comprendre.

Prostatite

La prostatite est une maladie inflammatoire de la prostate, la maladie la plus courante du système génito-urinaire chez l'homme. La prostatite peut être aiguë ou chronique. Le plus souvent, affecte les patients âgés de 25 à 50 ans. Selon diverses données, 30 à 85% des hommes âgés de plus de 30 ans souffrent de prostatite. Les symptômes de la prostatite comprennent la douleur, la difficulté et la miction douloureuse, les troubles sexuels. Le diagnostic de prostatite est établi par un urologue ou un andrologue plus souvent selon un tableau clinique typique. En outre, une échographie de la prostate, des sécrétions de la prostate et de l'urine est effectuée.

Prostatite

Prostatite - inflammation de la glande séminale (prostate) - la prostate. Manifesté par des mictions fréquentes avec du sang, du pus dans l'urine, des douleurs dans le pénis, le scrotum, le rectum, des troubles sexuels (dysfonction érectile, éjaculation précoce, etc.), parfois une rétention urinaire. Peut-être la formation d'abcès de la prostate, l'inflammation des testicules et des appendices, qui menace l'infertilité. L'ascension de l'infection entraîne une inflammation du système urogénital supérieur (cystite, pyélonéphrite).

La prostatite se développe lorsqu'un agent infectieux pénètre dans le tissu de la prostate à partir des organes du système urogénital (urètre, vessie) ou d'un foyer inflammatoire éloigné (avec pneumonie, grippe, mal de gorge, furonculose). Un certain nombre de facteurs de risque augmentent le risque de développer une prostatite.

Facteurs prédisposants

Le risque de développer une prostatite augmente avec l'hypothermie, des antécédents d'infections spécifiques et des problèmes de congestion dans les tissus de la prostate. Les facteurs suivants augmentent le risque de développer une prostatite:

  • Hypothermie générale (unique ou permanente, liée aux conditions de travail).
  • Mode de vie sédentaire, spécialité, forçant une personne à rester assise longtemps (opérateur, conducteur, etc.).
  • Constipation permanente
  • Perturbation du rythme normal de l'activité sexuelle (activité sexuelle excessive, abstinence prolongée, éjaculation incomplète au cours du rapport sexuel «habituel» dépourvu de coloration émotionnelle).
  • La présence de maladies chroniques (cholécystite, bronchite) ou de foyers infectieux chroniques dans le corps (ostéomyélite chronique, carie non traitée, amygdalite, etc.).
  • Maladies urologiques reportées (urétrite, cystite, etc.) et maladies sexuellement transmissibles (chlamydiaz, trichomonase, gonorrhée).
  • Affections provoquant une dépression du système immunitaire (stress chronique, nutrition irrégulière et inadéquate, manque de sommeil régulier, surentraînement des athlètes, etc.).

On suppose que le risque de prostatite augmente avec une intoxication chronique (alcool, nicotine, morphine, etc.). Certaines études menées dans le domaine de l'urologie prouvent que le facteur prédisposant à la survenue d'une prostatite est une lésion chronique du périnée (vibrations, commotions cérébrales) chez les automobilistes, les motocyclistes et les cyclistes. Cependant, un nombre écrasant d'experts estiment que tous ces facteurs ne sont pas les causes réelles de la prostatite, mais contribuent uniquement à l'exacerbation du processus inflammatoire latent dans les tissus de la prostate.

Un rôle crucial dans l'apparition de la prostatite est joué par la stagnation dans les tissus de la prostate. La violation du flux sanguin capillaire entraîne une augmentation de la peroxydation lipidique, de l'œdème, de l'exsudation des tissus de la prostate et crée les conditions nécessaires au développement d'un processus infectieux.

Étiologie

Comme l'agent infectieux dans la prostatite aiguë peut agir Staphylococcus aureus (staphylocoque doré), les entérocoques (Enterococcus), Enterobacter (Enterobacter), Pseudomonas aeruginosa (Pseudomonas), Proteus (Proteus), Klebsiella (Klebsiella) et Escherichia coli (E. coli). La plupart des microorganismes appartiennent à la flore sous condition pathogène et ne causent la prostatite que s’il existe d’autres facteurs prédisposants.

L'inflammation dans la prostatite chronique est généralement causée par des associations polymicrobiennes.

Symptômes de prostatite

Symptômes de la prostatite aiguë

Il existe trois stades de prostatite aiguë caractérisés par la présence d’un tableau clinique spécifique et de modifications morphologiques:

  • Prostatite catarrhale aiguë. Les patients se plaignent de mictions fréquentes et souvent douloureuses, de douleurs au sacrum et au périnée.
  • Prostatite folliculaire aiguë. Les douleurs deviennent plus intenses, irradiant parfois vers l'anus, aggravées par les selles. La miction est difficile, l’urine coule à flot. Dans certains cas, une rétention d'urine est notée. Hyperthermie subfébrile ou modérée.
  • Prostatite parenchymateuse aiguë. Intoxication grave, hyperthermie jusqu'à 38-40 ° C, frissons. Troubles dysuriques, souvent - rétention urinaire aiguë. Douleurs vives et lancinantes dans le périnée. Difficulté à faire ses besoins.
Symptômes de la prostatite chronique

Dans de rares cas, la prostatite chronique devient le résultat d'un processus aigu. Cependant, en règle générale, une prostatite chronique primaire se développe avec l'effacement des symptômes. La température monte rarement à des valeurs subfébriles. Un patient atteint de prostatite chronique note un inconfort ou une douleur légère dans le périnée, un inconfort pendant la miction et la défécation. Le symptôme le plus caractéristique de la prostatite chronique est un mauvais écoulement de l'urètre lors d'un acte de défécation.

Il convient de rappeler que la prostatite chronique primaire se développe sur une période de temps significative. Elle est précédée d'une prostatose (stagnation du sang dans les capillaires), se transformant progressivement en prostatite abactérienne (stade initial de l'inflammation).

La prostatite chronique est souvent une complication du processus inflammatoire chronique provoqué par l'agent causal d'une infection spécifique (chlamydia, trichomonas, ureaplasma, gonocoque). Les symptômes d'un processus inflammatoire spécifique masquent souvent la manifestation d'une prostatite chronique. Peut-être une légère augmentation de la douleur pendant la miction, une légère douleur au périnée, un écoulement peu abondant de l'urètre lors de la défécation. Un changement mineur du tableau clinique et l’apparition d’une prostatite chronique passent souvent inaperçus au patient.

La prostatite chronique peut manifester une sensation de brûlure dans l'urètre et le périnée, une dysurie, des troubles sexuels et une fatigue générale accrue. La conséquence des violations de la puissance (ou de la peur de ces violations) devient souvent une dépression mentale, une anxiété et une irritabilité. Le tableau clinique de la prostatite chronique ne comprend pas toujours tous, sans exception, les groupes de symptômes énumérés, varie selon les patients et évolue avec le temps.

Il existe trois principaux syndromes caractéristiques de la prostatite chronique:

  • Douleur dans la prostatite chronique

Il n'y a pas de récepteur de la douleur dans le tissu de la prostate. La cause de la douleur dans la prostatite chronique devient presque inévitable, en raison de l'innervation abondante des organes pelviens, de l'implication dans le processus inflammatoire des voies nerveuses.

Les patients atteints de prostatite chronique se plaignent de douleurs d'intensité variable, allant d'un sommeil faible à intense à un sommeil perturbé. Il y a un changement dans la nature de la douleur (augmentée ou atténuée) lors de l'éjaculation, d'une activité sexuelle excessive ou de l'abstinence sexuelle. Douleur irradiant dans le scrotum, le sacrum, le périnée, parfois - dans la région lombaire. Il ne faut pas oublier que les douleurs au dos ne surviennent pas uniquement avec la prostatite. La cause de la douleur dans cette région peut être l'ostéochondrose et un certain nombre d'autres maladies.

  • Syndrome dysurique (trouble de la miction)

En raison de l'inflammation dans la prostatite chronique, le volume de la prostate comprimant l'uretère augmente. La lumière de l'uretère est réduite. Un patient souffrant de prostatite a fréquemment besoin d’uriner, ce qui donne l’impression de vider sa vessie de manière incomplète. En règle générale, les phénomènes dysuriques sont exprimés au début de la prostatite chronique. Ensuite, une hypertrophie compensatoire de la couche musculaire de la vessie et des uretères se développe. Les symptômes de dysurie au cours de cette période s'affaiblissent puis augmentent à nouveau avec décompensation des mécanismes d'adaptation.

  • Troubles sexuels dans la prostatite chronique

Dans les premiers stades de la prostatite chronique, une dyspotension peut se développer, se manifestant différemment selon les patients. Les patients peuvent se plaindre d'érections nocturnes fréquentes, d'un orgasme flou ou d'une détérioration de l'érection. L’éjaculation accélérée est associée à une diminution du seuil d’excitation du centre orgasmique. La douleur pendant l'éjaculation peut amener le patient à refuser la sexualité de la prostate. À l'avenir, les troubles sexuels deviennent plus prononcés. Au stade avancé de la prostatite chronique, l'impuissance se développe.

Le degré de trouble sexuel dans la prostatite chronique dépend de nombreux facteurs, notamment la constitution sexuelle et l'humeur psychologique du patient. Les violations de la puissance et de la dysurie peuvent être causées à la fois par des modifications de la prostate et par la suggestibilité du patient, qui, si une prostatite chronique est diagnostiquée, attend inévitablement l'apparition de troubles sexuels et de miction. La dyspotence et la dysurie psychogènes se développent souvent chez des patients anxieux et suggestibles.

L'impuissance, et parfois même la menace d'un éventuel dysfonctionnement sexuel, est difficilement tolérée par les patients atteints de prostatite. Il y a souvent un changement de caractère, de l'irritabilité, de l'obscénité, une préoccupation excessive pour sa propre santé et même «la maladie».

Complications de la prostatite

Complications de prostatite aiguë

En l'absence de traitement rapide de la prostatite aiguë, il existe un risque important de développer un abcès de la prostate. Avec la formation d'un foyer purulent dans la prostate, la température corporelle du patient s'élève à 39–40 ° C et peut acquérir un caractère agité. Des périodes de chaleur alternent avec des frissons marqués. Une douleur aiguë dans le périnée rend l'urination difficile et rend impossible la défécation. L'augmentation du gonflement de la prostate entraîne une rétention urinaire aiguë. Dans de rares cas, un abcès est spontanément ouvert dans l'urètre ou le rectum. En s'ouvrant dans l'urètre, une urine trouble et purulente apparaît avec une odeur désagréable et piquante, tandis que dans le rectum, les selles contiennent du pus et du mucus.

Complications de la prostatite chronique

La prostatite chronique se caractérise par une évolution en forme de vague avec des périodes de rémission prolongée au cours desquelles l'inflammation dans la prostate est latente ou se manifeste par une symptomatologie extrêmement rare. Les patients qui ne sont pas dérangés arrêtent souvent le traitement et ne sont traités que lorsque des complications se développent.

La propagation de l'infection par les voies urinaires dans les cas de prostatite chronique provoque l'apparition de pyélonéphrite et de cystite. La complication la plus courante de la prostatite chronique est l’inflammation des testicules et de l’épididyme (épididimorchite) et l’inflammation des vésicules séminales (vésiculite). Le résultat de ces maladies est souvent l'infertilité.

Diagnostic de la prostatite

Le tableau clinique caractéristique simplifie le processus de diagnostic des prostatites aiguës et chroniques. Si vous pensez qu'une prostatite est nécessaire, un examen rectal de la prostate est effectué, au cours duquel l'urologue effectue un test de sécrétion de la prostate. La sensibilité de la microflore est déterminée (culture de sécrétions de prostate et de bakposev d'urine).

Pour identifier les modifications structurelles (tumeurs, kystes, adénomes, etc.) et différencier la prostatite des autres maladies de la prostate, une échographie de la prostate est réalisée. Exclure ou confirmer le développement de l'infertilité permet le spermogramme.

Traitement de la prostatite

Thérapie de prostatite aiguë

Les patients atteints de prostatite aiguë non compliquée sont traités en ambulatoire par un urologue ou un andrologue. Dans les cas d'intoxication grave, soupçonnée d'être purulente, l'hospitalisation est indiquée. Les patients atteints de prostatite aiguë reçoivent un traitement antibiotique. Les médicaments sont sélectionnés en fonction de la sensibilité de l'agent infectieux. Les antibiotiques largement utilisés sont capables de pénétrer dans les tissus de la prostate (ciprofloxacine, etc.). Avec le développement de l'abcès de la prostate, une ouverture endoscopique transrectale ou transurétrale de l'abcès est réalisée.

La prostatite aiguë est une maladie qui a une tendance prononcée à la chronicité. Même avec un traitement adéquat en temps opportun avec le résultat d'un processus aigu, plus de la moitié des patients deviennent une prostatite chronique.

Traitement de la prostatite chronique

La guérison n’est pas toujours possible. Cependant, avec un traitement adéquat et cohérent et le respect des recommandations du médecin, il est possible d’éliminer les symptômes désagréables de la prostatite et d’obtenir une rémission durable.

Le traitement de la prostatite chronique doit être complet. On prescrit au patient de longs traitements antibactériens (pendant 4 à 8 semaines). Massage de la prostate, kinésithérapie, correction immunitaire. Le patient reçoit des conseils sur les changements de mode de vie.

  • Traitement antibactérien pour la prostatite chronique

La sélection du type et de la posologie des médicaments antibactériens, ainsi que la détermination de la durée du traitement sont effectuées individuellement. Le médicament est choisi en fonction de la sensibilité de la microflore en fonction des résultats de la culture d'urine et de la sécrétion de la prostate.

  • Massage prostatique pour prostatite chronique

Le massage de la prostate a un effet complexe sur l’organe touché. Pendant le massage, la sécrétion inflammatoire accumulée dans la prostate est comprimée dans les canaux, puis dans l'urètre et est extraite du corps. La procédure améliore la circulation sanguine dans la prostate, ce qui minimise la stagnation et permet une meilleure pénétration des médicaments antibactériens dans les tissus de l'organe affecté.

  • Physiothérapie pour la prostatite chronique

Pour améliorer la circulation sanguine, on utilise le rayonnement laser, les ondes ultrasonores et les oscillations électromagnétiques. S'il est impossible d'effectuer des procédures physiothérapeutiques, on prescrit au patient des microclysters chauds.

  • Correction immunitaire dans la prostatite chronique

La réduction de l'immunité globale est souvent l'un des facteurs prédisposants qui augmentent le risque de développer une prostatite chronique. À l'avenir, les troubles immunitaires sont aggravés par des traitements antibiotiques répétés à long terme. En cas de prostatite chronique à long terme, une consultation d'un immunologue est proposée pour le choix de la tactique du traitement immunocorrecteur.

  • Changements de mode de vie et d'habitudes dans la prostatite chronique

Effectuer certains changements dans le mode de vie d'un patient souffrant de prostatite chronique est à la fois une mesure curative et une mesure préventive. Il est recommandé au patient de normaliser son sommeil et son état de veille, d'adapter son régime alimentaire, de mener une activité physique modérée.

Prévention de la prostatite

La prévention de la prostatite consiste à éliminer les facteurs de risque. Il faut éviter l'hypothermie, alterner travail sédentaire et périodes d'activité physique, manger régulièrement et à fond. Pour la constipation, des laxatifs doivent être utilisés. Une des mesures prophylactiques contre la prostatite est la normalisation de la vie sexuelle, car une activité sexuelle excessive et une abstinence sexuelle sont des facteurs de risque dans le développement de la prostatite. Si des symptômes de maladie urologique ou vénérienne apparaissent, vous devriez consulter un médecin rapidement.

Qu'est-ce qui fait que les hommes ont une prostatite?

La moitié de la population masculine dans le monde souffre d'une maladie telle que la prostatite, en a déjà souffert ou a une prédisposition à se manifester à un certain âge. Ceci est démontré par les faits des statistiques médicales internationales. Chez les hommes de 40 à 50 ans, cette maladie occupe la troisième place en termes d'incidence. De plus en plus, il se produit à un âge plus jeune. Qu'est-ce que la prostatite?

La maladie se développe avec une inflammation de la prostate à la suite de la pénétration d'un agent infectieux dans celle-ci. Cela contribue à la localisation anatomique du corps. L'infection peut survenir par l'urètre, la vessie, le rectum ou par les vaisseaux sanguins des organes voisins.

Le fait d’infecter la prostate ne signifie pas le développement indispensable de la maladie. De plus, étant donné l'emplacement de la glande, il s'agit d'un phénomène courant qui ne menace pas un homme en bonne santé. Pour le développement de la maladie, des facteurs prédisposants doivent être présents.

Processus anatomique du développement de la prostatite

La prostate (prostate) est un organe masculin non apparié situé dans la région pelvienne, entre le diaphragme pelvien et la vessie. À travers elle passent les courants éjaculatoires et l'urètre (l'urètre). La prostate mesure environ 3 cm et participe activement aux fonctions urinaires, sexuelles et reproductrices du corps masculin.

Le corps produit un secret qui sert de composant au sperme et joue un rôle important dans la fonctionnalité de reproduction du corps masculin. Les rythmes de l'activité sexuelle et le fonctionnement normal du mécanisme d'érection dépendent du travail de la glande. Sans la prostate, le processus de conception serait impossible.

La prostatite est divisée en deux types principaux: stagnant et infectieux. La structure de la prostate se distingue par certaines caractéristiques qui prédisposent au développement de la prostatite. Il n’ya pas de gros vaisseaux sanguins dans l’organe lui-même et son apport sanguin provient de petits vaisseaux d’autres sources. Par conséquent, le taux de circulation sanguine dans la prostate est initialement faible.

Les vaisseaux de la prostate sont associés au système circulatoire du pelvis et, lorsque l'activité de ce dernier diminue, une congestion de la prostate se produit. Lorsque l'apport sanguin à l'organe se détériore, une prostatite congestive se développe.

Le type stagnant de prostatite provoque une circulation sanguine altérée dans la région pelvienne. La stagnation du sang dans les veines d'un organe peut survenir avec un mode de vie sédentaire, un travail sédentaire, des relations sexuelles irrégulières, en raison du port de sous-vêtements étroits et de l'abus d'alcool.

La pénétration de divers virus, bactéries et champignons provoque une prostatite infectieuse. Les médecins qui contribuent à ce processus comprennent une immunité affaiblie, une activité altérée du système neuro-végétatif et des anomalies hormonales.

Facteurs influençant le développement de la maladie

Les principaux facteurs à l'origine du développement de la prostatite comprennent un système immunitaire affaibli.

Une personne dont les fonctions protectrices sont normales peut également tomber malade, mais avec un traitement approprié, elle peut facilement faire face à la maladie.

Chez un patient dont le système immunitaire est affaibli, l'inflammation sous forme aiguë peut facilement se transformer en phase chronique, raison pour laquelle le traitement devient un processus complexe. L'affaiblissement des fonctions de protection du corps contribue à:

  • carence en oligo-éléments et vitamines;
  • violation du statut allergique;
  • le stress;
  • déséquilibre hormonal.

Les raisons du développement de la prostatite incluent l'effet du virus de l'herpès, moins souvent - la grippe. Selon les statistiques, plus de 40 millions d'hommes adultes souffrent d'herpès génital. Environ un demi million d'infections par cette maladie, qui se reproduisent plus tard, sont enregistrées chaque année.

Une certaine influence sur le développement de la prostatite a également un effet mécanique chronique sur le périnée, ressenti par les motocyclistes, les motards, les conducteurs. Chez plus de la moitié des hommes souffrant de prostatite chronique, l'activité professionnelle est associée à un effort physique de même nature ou à un travail sédentaire constant.

On observe une augmentation du taux d’incidence dans les régions à climat froid et à forte humidité. Les rhumes avec une diminution de l'immunité prédisposent à l'activité des agents pathogènes et à leur pénétration dans la prostate. Le groupe à risque comprend les hommes travaillant dans des conditions météorologiques défavorables, les passionnés de sports extrêmes - ski, kayak, plongée, pêche hivernale.

Mais de telles statistiques ne signifient pas que si vous êtes un employé, un conducteur ou un morse, vous allez certainement tomber malade d'une prostatite. Il est important de combiner travail sédentaire et activité motrice pour éviter l'excès de froid, de charges physiques (et mentales). Tous les six mois, il est nécessaire de se faire examiner par un urologue, car une maladie négligée est toujours plus difficile et plus onéreuse à soigner.

Contrairement aux idées reçues, il est improbable de provoquer une prostatite avec des infections sexuellement transmissibles. De nombreux experts excluent complètement le développement de la prostatite de cette manière. Il n’existe aucune preuve démontrée que la chlamydia, les ureaplasmas, etc., peuvent provoquer une maladie.

La manifestation de la maladie, la prévention et le traitement

La prostatite n'est pas facile à diagnostiquer à un stade précoce. Ses symptômes ne diffèrent souvent pas des symptômes d'autres maladies. La structure de la prostate a une abondance de fibres nerveuses. Par conséquent, le symptôme le plus ancien et le plus courant de son inflammation est une douleur avec une localisation différente. Mais les douleurs aiguës et aiguës sont rares, il y a habituellement une gêne et une lourdeur dans le périnée.

Le tableau clinique de la maladie se manifeste parfois par des symptômes si mineurs que le patient peut tout simplement ne pas y prêter attention. Si la maladie se manifeste néanmoins soudainement, ses symptômes sont accompagnés d'une augmentation de la température corporelle jusqu'à 38-39 ° C, d'une miction douloureuse, de douleurs à l'aine, au périnée et derrière le pubis.

Pour la prévention de la prostatite, l’activité motrice, l’éducation physique et l’amélioration de l’immunité par le biais de procédures tempérées revêtent une grande importance. Ces mesures devraient être soutenues par le rejet de l'alcool et du tabagisme.

L'influence du rythme physiologique des relations sexuelles mérite notre attention. Des rapports sexuels prolongés, une éjaculation incomplète peuvent provoquer un trouble de la microcirculation du sang dans la prostate et une sécrétion stagnante. Par conséquent, pour le fonctionnement normal de la prostate, une longue abstinence sexuelle et une excitation sexuelle prolongée sans éjaculation sont indésirables.

Se débarrasser de la prostatite n’est pas une tâche facile, surtout lorsqu’elle se transforme en une forme chronique. Avec un diagnostic inexact à un stade précoce, il est souvent très difficile de trouver le bon traitement conduisant à une guérison complète.

Le niveau de la médecine moderne augmente chaque jour, de nouvelles méthodes de traitement sont en cours d’élaboration, des médicaments efficaces, etc. Un examen périodique de l’état de la prostate et un traitement rapide par l’urologue-andrologue contribueront à éviter le développement de la prostatite.

Partagez-le avec vos amis et ils partageront certainement quelque chose d'intéressant et d'utile avec vous! C'est très facile et rapide, il suffit de cliquer sur le bouton de service que vous utilisez le plus souvent:

Traitement et causes de la prostatite chez l'homme

Si vous transférez le concept du talon d’Achille à la sphère sexuelle des représentants de la moitié forte de l’humanité, la prostate jouera alors son rôle. Les formes inflammatoires aiguës ou chroniques constituent toujours une menace pour la santé, et les causes de la prostatite chez les hommes sont tellement différentes qu'il n'est pas facile de traiter la maladie. Malgré les progrès de la médecine, la pathologie urogénitale reste l’une des plus courantes et la maladie «rajeunit». Pour bien le diagnostiquer, vous devez savoir ce qui se passe dans la prostatite.

Qu'est-ce que la prostatite?

Le terme utilisé pour désigner la maladie masculine exclusive est basé sur deux concepts: prostata (du latin. "Glande de la prostate") et il est (du latin. "Inflammation"). La prostatite est une pathologie andrologique sous la forme d'un processus inflammatoire se produisant dans la prostate. Pour plusieurs raisons, le «second cœur» du corps masculin cesse de s'acquitter de ses fonctions, ce qui menace l'émergence de phénomènes aussi déplaisants que la suppuration, la perte de libido, les troubles de l'éjaculation, la stérilité.

Quelle est la cause de la prostatite chez les hommes

L'âge n'est pas inclus dans la liste des facteurs qui sont à l'origine de l'apparition d'une pathologie chez l'homme. Les statistiques réelles sont inconnues et les cas enregistrés, en tenant compte du diagnostic correct, indiquent qu'environ 35% des jeunes hommes âgés de 30 à 40 ans font face à un diagnostic similaire. Les autres causes de prostatite chez les hommes jeunes et matures sont considérées comme plus importantes et plus menaçantes:

  • infections (infections urinaires, transmissibles sexuellement) ou angine de poitrine;
  • mode de vie sédentaire;
  • troubles circulatoires (stase veineuse);
  • rapports sexuels interrompus;
  • abstinence prolongée;
  • l'hypothermie;
  • déséquilibre hormonal;
  • la constipation;
  • trop manger;
  • stress constant.

Jeunes hommes

Une vie sexuelle extrêmement active, ainsi qu'une abstinence prolongée ou des rapports sexuels irréguliers, peuvent être à l'origine de l'apparition de la prostatite chez les hommes jeunes. L'évolution de la pathologie urologique chez eux est caractérisée par une forme aiguë et la cause la plus commune est une infection sexuellement transmissible. La gonorrhée, la trichomonase et la chlamydia provoquent la survenue d'une prostatite aiguë chez les jeunes hommes, recouvrant d'éventuels désordres structurels du tissu prostatique.

Causes de la prostatite chronique chez l'homme

Si les bactéries et autres agents pathogènes de l'inflammation infectieuse peuvent provoquer l'apparition d'une forme aiguë de pathologie urologique, d'autres facteurs sont chroniques. Le danger de cette variante de la prostatite est une évolution longue et souvent asymptomatique de la maladie. Il n’est pas possible d’identifier immédiatement les signes caractéristiques et, comme la maladie est exacerbée périodiquement, les hommes préfèrent ne pas consulter de spécialiste. Le processus inflammatoire continue d'évoluer et les facteurs suivants peuvent contribuer à l'apparition de la prostatite chronique:

  • soulever des poids avec la vessie pleine;
  • troubles anatomiques;
  • les blessures;
  • infection bactérienne d'autres organes.

Causes de la forme aiguë

Lorsqu'une infection par les organes génitaux externes pénètre dans le corps, le résultat de la bactérie est une inflammation des tissus de la prostate. Le processus aigu est cliniquement prononcé, de sorte que les hommes ont rarement des problèmes pour diagnostiquer la prostatite chez les hommes. Pour éviter les sensations désagréables pouvant affecter la puissance, il est utile de connaître les principales causes de prostatite aiguë chez les hommes, notamment les suivantes:

  • agents pathogènes infectieux (streptocoques, staphylocoques, trichomonas, chlamydia, E. coli);
  • promiscuité dans les relations sexuelles;
  • utilisation d'un cathéter urétral;
  • intervention instrumentale dans l'examen de l'urètre;
  • l'hypothermie;
  • congestion, troubles circulatoires.

Inflammations infectieuses

De par leur nature, les causes de la prostatite chez l'homme sont différentes et la plus courante est l'action des agents pathogènes. Un type de bactérie peut provoquer le développement d’une pathologie après un contact sexuel et l’autre - contribuer à l’apparition de l’urétrite, de la pyélonéphrite et de la cystite. Les agents pathogènes pénètrent dans la prostate par l’urètre ou le rectum. Un examen opportun peut révéler la présence de Klebsiella, d’entérocoques, de Trichomonas et d’autres types de bactéries responsables de la prostatite.

Congestion dans la prostate

Ce type de prostatite est plus fréquent chez les hommes matures, alors que les jeunes sont moins susceptibles de tomber malades. Reconnaître la pathologie est difficile et devient donc chronique. La situation est aggravée par le fait que les symptômes de cette forme de prostatite chez l’homme peuvent être totalement absents et que seule une sensation de brûlure dans le périnée, une légère douleur qui irradie à l’intérieur de la cuisse après une longue marche peut indiquer la présence d’une pathologie urologique non infectieuse. Quels facteurs provoquent la stagnation du sang veineux dans le bassin?

Les principales causes de prostatite chez les hommes sont les suivantes:

  • travail sédentaire;
  • activité minimale des relations sexuelles ou leur terminaison;
  • hypothermie des organes pelviens, du corps entier;
  • troubles hormonaux;
  • processus inflammatoires dans le système urogénital, organes pelviens, rectum;
  • varices et autres maladies associées à un débit de sang veineux réduit;
  • constipation

Les anomalies congénitales peuvent être la cause de la stagnation du sang veineux et des sécrétions conduisant à la prostatite chez l'homme. La violation de la structure des glandes peut réduire la libido ou entraîner une inhibition de l'activité sexuelle. Les hormones spéciales responsables de l'érection sont produites en quantités insuffisantes, ce qui rend l'éjaculation difficile. Un secret spécial s’accumule dans les canaux de la glande et, comme l’éjaculation de l’homme est perturbée et que les canaux ne se vident pas complètement, la stagnation progresse.

Raisons acquises

En soi, la maladie urologique ne peut pas être transmise. Et pourtant, la pratique médicale prouve qu'il existe un risque: lors d'un contact sexuel, des agents infectieux peuvent pénétrer dans les tissus, puis une bactérie s'introduit dans la prostate, provoquant une inflammation. Le groupe de causes acquises de prostatite forme les facteurs suivants:

  1. Traumatisme au périnée, qui peut être suivi par le développement d'un processus inflammatoire chronique, les vaisseaux de la prostate peuvent en souffrir ou un dysfonctionnement érectile peut survenir.
  2. La constriction du canal urinaire, ce qui entraîne une perturbation de l'écoulement de l'urine et une augmentation de la pression dans l'urètre.
  3. Le processus inflammatoire dans le système urogénital (urétrite), lorsque l'infection pénètre dans les tissus de la prostate.
  4. Des pierres se sont formées dans la prostate.
  5. L'impact négatif de l'activité professionnelle.

Diagnostic de la prostatite

Ce n'est qu'en s'appuyant sur les résultats d'un examen approfondi que l'urologue peut établir le diagnostic correct pour le patient. Pour déterminer la nature et la forme de la maladie, le médecin procédera à un prélèvement d’anamnèse, à un examen général et urologique. Pour comprendre le tableau clinique et les causes possibles de symptômes désagréables, un spécialiste procédera à un examen rectal de la prostate. Cette procédure est douloureuse, mais extrêmement nécessaire.

Des visites régulières chez l’urologue effectuant certaines procédures de diagnostic peuvent être évitées. Le principal complexe d’études, qui permet de diagnostiquer la prostatite chez l’homme, comprend les activités suivantes:

  • analyse d'urine;
  • analyse de la sécrétion de la prostate;
  • examen d'éjaculation;
  • frottis urétral;
  • Échographie de la prostate;
  • tomodensitométrie des organes pelviens;
  • biopsie.

Traitement de la prostatite

Recommander, ainsi que mener une thérapie de maladies urologiques, un médecin ne peut qu'après des mesures de diagnostic. Afin de ne pas causer de complications graves ou de retarder le traitement de la prostatite, il est logique que le patient utilise la tactique choisie par le spécialiste. En outre, il est important de suivre les recommandations. La méthode de traitement de la prostatite chez l'homme dépendra de la nature du processus inflammatoire: nature infectieuse ou non infectieuse. Le schéma général de traitement de la maladie est le suivant:

  1. Thérapie antibactérienne. L’acceptation du groupe d’antibiotiques fluoroquinolones et de leurs propriétés uniques figure en tête de liste des médicaments susceptibles de compliquer la tâche et d’empêcher le développement ultérieur de la prostatite chez l’homme. L'amoxicilline, un médicament du groupe des macrolides, peut parfois être administrée, tandis que des médicaments anti-inflammatoires (non stéroïdiens) peuvent aider à soulager le syndrome douloureux.
  2. Physiothérapie Chaque méthode vise à améliorer la circulation sanguine. Pour ce faire, appliquez des procédures telles que la thérapie magnétique et laser, l’électrophorèse, les bains thérapeutiques.
  3. Massages C'est la procédure la plus efficace après la prise d'un médicament qui aide à faire face à l'inflammation. Quand un spécialiste s’occupe de cette région, la douleur ne peut être évitée, mais le massage aide à accélérer considérablement la récupération, à éliminer le pus et à améliorer l’effet des antibiotiques.
  4. Thérapie immunomodulatrice. Des mesures et des moyens visant à corriger l’état du système immunitaire sont nécessaires au rétablissement complet. Les vitamines, médicaments fortifiants, aident à rétablir l’immunité, à soutenir et à améliorer le bien-être, de sorte que les forces nécessaires à la lutte contre les maladies désagréables et les causes de la prostatite apparaissent.
  5. Remèdes populaires, prévention. Ces zones sont utilisées en complément au stade où il était possible de faire face aux principaux symptômes de la prostatite chez l'homme. Les décoctions à base de plantes, les bougies et autres recettes basées sur les dons de la nature doivent être appliquées après consultation d'un spécialiste. Il est également utile pour le patient de revoir son régime alimentaire et d'augmenter son alimentation, d'augmenter la proportion de produits naturels, de renoncer à l'alcool, de faire du sport régulièrement, afin d'éviter une surcharge nerveuse.

Vidéo: Causes de l'inflammation de la prostate

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.