Principal
Prévention

La valeur de l'antigène spécifique de la prostate dans la prévention et le traitement du cancer de la prostate

Les indicateurs de l’antigène prostatique spécifique (PSA) sont très importants pour la santé de l’homme, car c’est un marqueur tumoral précieux, un test sanguin pour le néoplasme malin de la prostate. Cette technique est largement utilisée. Il vous permet d'identifier une maladie dangereuse et de commencer le traitement rapidement.

Pourquoi les hommes ont-ils besoin d'un test de PSA?

Le cancer de la prostate est une maladie commune chez l'homme. Plus le représentant du sexe fort est âgé, plus le risque d'une maladie dangereuse est élevé. Un facteur de provocation important réside dans une zone industrielle. La mortalité par tumeur maligne de la prostate occupe la deuxième place après son décès par cancer du poumon. Le principal problème des patients en oncologie est une visite tardive chez le médecin. Dans ces cas, le cancer est détecté à un stade avancé, lorsqu'il n'est plus possible de faire quelque chose pour sauver le patient.

Indications pour l'analyse du PSA total

L’analyse PSA doit être effectuée dans les cas suivants:

  1. Pour un diagnostic précoce. Aux fins de la prophylaxie, partout dans le monde, un urologue examine chaque homme de plus de 40 ans une fois par an. La dynamique des changements de PSA doit être déterminée régulièrement.
  2. Pour le diagnostic de l'oncologie chez l'homme. Cette technique est le seul moyen d'identifier efficacement un néoplasme pathologique dès les premiers stades, lorsqu'un homme se sent en bonne santé, plein de force et ne ressent aucun symptôme, alors que la pathologie cancéreuse commence à se développer.
  3. Il est particulièrement important de déterminer le niveau de cette protéine chez les patients présentant une hyperplasie prostatique.
  4. Pour réfuter ou confirmer le diagnostic d'une tumeur maligne de la prostate.
  5. À l'examen de contrôle des patients après la chirurgie pour enlever une tumeur de la prostate.
  6. Surveiller l'efficacité de la thérapie médicamenteuse et antitumorale de la maladie chez l'homme.

Qu'est-ce qu'un antigène spécifique de la prostate?

C'est une protéine, un composant naturel du sperme. Il est nécessaire à la formation de cellules sexuelles mâles. Un substrat protéique complexe circule toujours dans le système circulatoire du sexe fort. Il est associé à d'autres substances ou est sous forme libre. Il existe une production constante d'antigène spécifique de la prostate dans n'importe quel état du corps pour liquéfier le sperme. Il est contenu dans la glande masculine principale.

Il est transporté par le canal déférent. Une très petite quantité de sécrétion pénètre dans le sang. Une grande quantité d'antigène spécifique de la prostate est excrétée du corps masculin avec le sperme. Si le cancer commence à détruire la prostate, la concentration de PSA dans le système circulatoire augmente en fonction du développement du processus pathologique. Des tests spéciaux permettent de déterminer la quantité de PSA dans le sang.

Qu'est-ce que le test PSA?

Afin d'obtenir des résultats fiables, passez:

La méthode classique pour déterminer le cancer de la prostate:

  1. Après un examen général et spécial du patient et une conversation avec lui sur la base des indications médicales, le médecin décide de réaliser une prise de sang, son interprétation correcte.
  2. Le patient doit consulter un urologue sur les résultats possibles, le rendez-vous du test.
  3. Le patient doit subir un test sanguin pour la recherche d'un antigène spécifique de la prostate, puis consulter un urologue. Normalement, cet indicateur est compris entre 0 et 4 ng / ml.

Comment se déroule l'étude:

  1. Il est important de préparer et de soumettre correctement l'analyse d'un marqueur tumoral de la prostate, car le degré de fiabilité des résultats finaux dépend du respect de toutes les recommandations nécessaires du médecin.
  2. Cette étude ne peut être réalisée que sept jours après un effet thérapeutique sur la prostate.
  3. Le sang veineux est pris jusqu'à 11 heures.
  4. Les échantillons sont prélevés à jeun au plus tôt 8 à 12 heures après un repas. Seule l'eau peut être prise à ce moment. Vous devez suivre un régime strict pendant deux jours avant l'échantillon. Un homme devrait abandonner l'alcool, la nourriture, irritant le foie et l'estomac.
  5. Sexe non recommandé, faites de l'exercice un jour avant l'étude.
  6. Deux heures avant la délivrance du sang veineux, il est contre-indiqué de fumer chez l'homme.
  7. Le matériel qui en résulte est envoyé au laboratoire pour effectuer des recherches afin d’établir le niveau exact de protéines spécifiques dans les tissus liquides du corps.
  8. Pour obtenir les résultats les plus précis et les plus fiables, il est recommandé de répéter le test en même temps.

Résultats d'analyse

Une augmentation du PSA dans le système circulatoire indique la probabilité de développement d'une tumeur maligne de la prostate chez l'homme. Par exemple, si le PSA dans le sérum est de 4 à 10 ng / ml, la probabilité de développer une maladie maligne est de 30 à 35%. Si le PSA est augmenté de 50 à 100 ng / ml, la probabilité de développer un oncologie est presque de 100%.

Le marqueur tumoral de la prostate est utilisé en combinaison avec d’autres tests, puisqu’un taux élevé de PSA ne constitue pas une preuve définitive de la présence d’une tumeur maligne de la glande masculine. La nécessité d'un traitement ne se pose pas dans tous les cas de taux élevés de marqueur tumoral de la prostate.

Avec une augmentation du PSA, le patient devrait être surveillé. Les statistiques montrent que l'oncologie n'a pas été détectée chez 66% des patients présentant des taux élevés de PSA. Si vous soupçonnez des symptômes d'oncologie infructueux, il est nécessaire d'utiliser d'autres méthodes de diagnostic permettant de détecter une tumeur: biopsie par ponction, examen rectal numérique, numérisation.

Habituellement, le niveau de marqueur tumoral PSA dépasse la norme si le patient a:

  1. Blessure de la glande masculine.
  2. Adénome de la prostate.
  3. Prostatite
  4. On observe une augmentation du taux de cette protéine dans le sang avec l’âge.
  5. Les contacts sexuels, la prise de nombreux médicaments, les procédures médicales, la cytoscopie, la biopsie de la prostate et quelques autres provoquent une augmentation du taux de PSA dans le système circulatoire.

Les résultats des tests obtenus lors de l'examen permettent aux urologues de poser un diagnostic, de déterminer l'évolution probable de la maladie, de prescrire un traitement. Si l'oncologie de la prostate est toujours détectée, il est nécessaire de commencer le traitement à un stade précoce. Un taux de PSA supérieur à la normale indique la probabilité de développer un cancer de la prostate et la nécessité de tests supplémentaires.

Que faire après avoir reçu les résultats de l'analyse

Ces études sont évaluées par un médecin qualifié:

  1. Si les paramètres PSA sont normaux, aucune action n'est requise. Selon toute vraisemblance, le patient ne présente pas de tumeur maligne. Afin de confirmer les performances de l'échantillon, vous pouvez le reprendre après un certain temps.
  2. Si les indicateurs sont dans les limites de la frontière, il y a une forte probabilité d'absence d'une maladie maligne. Cependant, l'urologue peut suggérer de poursuivre l'examen afin de surveiller le taux de PSA au fil du temps.
  3. Une augmentation significative du taux de PSA au cours de l’année est une preuve de cancer.
  4. Si un niveau élevé de PSA est établi, l'urologue programmera un événement pour une recherche diagnostique du cancer de la prostate. Les cellules malignes d'un organe peuvent être détectées lors d'une biopsie sous anesthésie locale.

Dans la plupart des cas, le diagnostic de "cancer" est exclu. Dans ce cas, l'homme jusqu'à la prochaine enquête peut être calme pour sa santé au cours de la prochaine année. Pour que la vie soit longue, vous devez prendre soin de votre santé.

Le cancer de la prostate est le cancer le plus répandu chez les hommes de plus de 50 ans. La maladie se développe lentement et se soigne bien. Il peut être détecté tôt. PSA est la fonction de diagnostic la plus importante.

Sur le développement du processus oncologique dans le corps masculin peut indiquer une augmentation du niveau de marqueurs tumoraux.

Un test sanguin pour le PSA est un test pour mesurer la concentration d’un antigène spécifique de la prostate dans le système circulatoire d’un homme. Le test de l'APS doit être effectué régulièrement car le traitement du cancer de la prostate repose sur sa prévention ou son dépistage précoce.

L'effet du test PSA pour le diagnostic des pathologies urologiques

L'antigène spécifique de la prostate est un indicateur très important dans le diagnostic des processus inflammatoires et des pathologies urologiques. Son analyse précise permet de détecter la présence d'une tumeur maligne dans la prostate aux premiers stades de développement, ce qui a un effet positif sur la poursuite du traitement complexe.

Contenu de l'article

Désignation PSA

Un antigène spécifique de la prostate est une substance protéinacée produite par la prostate. Cette enzyme participe activement au processus de réduction de la viscosité du liquide séminal en scindant la molécule de protéine en oligo-éléments. La plupart des antigènes spécifiques de la prostate (PSA) pénètrent dans le sperme et sont présents dans le sang dans un volume inférieur. Cette protéine appartient à des marqueurs spécifiques à un organe, à savoir il est associé uniquement à la prostate masculine. Toutefois, cela ne signifie pas que cela ne concerne que la maladie. Grâce à l'analyse de l'antigène spécifique de la prostate dans le sang, les médecins identifient les signes de diverses maladies urologiques: tumeur maligne en présence de cellules cancéreuses, prostatite, évolution aiguë ou chronique, adénome bénin.

L'analyse pour la détection de cette substance protéique est utilisée avec succès depuis 1980 et a véritablement révolutionné le dépistage du carcinome de la glande. Le ministère russe de la Santé et du Développement social estime qu'il convient de commencer le diagnostic annuel du taux de PSA dans le sang à partir de 45 ans. Étant donné que 30% des patients urologiques ont confirmé le développement du cancer de la prostate, il est extrêmement important pour les hommes d'âge mûr de surveiller leur santé et de prendre des mesures préventives pour diagnostiquer même en l'absence de symptômes de la maladie.

Comme le montre la pratique médicale, les stades initiaux du carcinome peuvent faire l'objet d'un traitement efficace, tandis que l'irréversibilité des stades avancés de la maladie entraîne la mort chez la plupart des patients urologiques.

Facteurs affectant les niveaux d'antigène

Des taux élevés de PSA dans le sang d’un homme ne sont pas toujours associés au diagnostic d’une tumeur maligne de la prostate. Le niveau d'antigène spécifique de la prostate augmente dans les cancers de la glande en raison du développement progressif des cellules cancéreuses et des lésions de la membrane basale, qui joue un rôle important dans le contrôle du comportement cellulaire. Lors du diagnostic de l'hyperplasie bénigne de la prostate, la teneur en PSA dans le sang augmente en raison du gonflement de la glande et de la croissance du tissu touché.

Les processus inflammatoires infectieux dans les organes pelviens provoquent des lésions de l'épithélium et une suspension des taux d'antigènes spécifiques de la prostate. L'ischémie de la prostate, la rétention urinaire douloureuse prolongée accompagnant le développement de l'adénome, entraînent également une augmentation de la quantité de cette protéine dans le sérum.

Les médecins identifient les facteurs suivants, dont la présence doit être prise en compte pour une interprétation correcte des résultats du test de l'APS:

  1. En raison de l’effet de la procédure TRUS sur la prostate (échographie transrectale) sur le taux d’antigène, il est recommandé de procéder à l’analyse au moins une semaine après l’examen.
  2. Les dommages mécaniques causés aux barrières cellulaires lors de la prise de matériel de biopsie pour analyse en laboratoire entraînent un afflux important de PSA dans le sang. Pour cette raison, les médecins prescrivent un test aux patients en urologie pendant 1,5 mois.
  3. L'éjaculation peu de temps avant de donner du sang pour analyse (48 heures) provoque de faux indicateurs de niveaux d'antigène.
  4. Le test PSA peut être effectué à tout moment, car les fluctuations journalières de la substance sont insignifiantes.
  5. Chez les patients atteints d'hyperplasie prostatique, l'antigène spécifique de la prostate est réduit de 50% en raison de l'administration de médicaments du groupe des inhibiteurs pharmacologiques.
  6. La palpation rectale, réalisée pour diagnostiquer les modifications structurelles de la glande, affecte peu la quantité de PSA dans le sang. Dans le même temps, le massage thérapeutique dans le rectum provoque une augmentation significative, de sorte que le test est effectué 3 à 4 jours après la manipulation médicale.
  7. L'analyse du contenu en antigènes peut être effectuée après 6 mois chez les patients ayant subi une résection chirurgicale de la prostate par l'urètre (urètre).

Formes d'antigène spécifique

L'antigène spécifique de la prostate, pénétrant dans le plasma, est présent dans ce milieu sous trois formes: libre (non liée aux protéines sanguines) associée à la chymotrypsine (une enzyme protéolytique du suc pancréatique) associée à la macroglobuline (un bloqueur de protéines des enzymes protéolytiques).

Ces formes d'antigènes sont à la base des tests médicaux standard, parmi lesquels les médecins notent: PSA total, libre et leur rapport proportionnel.

Dans les études cliniques, il a été constaté que le PSA non lié aux protéines du sang était significativement plus faible chez les hommes atteints de cancer de la prostate que chez les patients urologiques pour lesquels le dépistage avait révélé une tumeur bénigne.

Le rapport PSA total / libre est utilisé par les médecins pour diagnostiquer une tumeur bénigne ou maligne de la prostate. Les résultats du test peuvent mettre en évidence une teneur accrue en substance protéique liée et un pourcentage plus faible d’antigène libre chez les hommes chez lesquels un cancer de la prostate a été diagnostiqué.

Indications pour l'analyse du PSA total et libre

Le PSA total est un marqueur important du cancer. La prostate masculine produit indépendamment un antigène spécifique et l'écart de son niveau par rapport à la norme indique l'existence d'une pathologie urologique. L'analyse de son identification dans le sang d'un patient urologique est prescrite par les médecins dans les situations suivantes: diagnostic d'hyperplasie de l'adénome, détermination du stade du carcinome de la glande, suivi des résultats de l'exposition au médicament à des tumeurs malignes et bénignes.

La valeur totale de l'antigène spécifique de la prostate peut atteindre 1 000 ng / ml et plus dans les phases sévères du carcinome de la glande, accompagnée de la croissance de métastases en dehors des organes pelviens.

L'antigène spécifique simple et libre agit également comme une enzyme protéique et augmente avec l'âge chez l'homme. Les médecins urologues prescrivent un test pour identifier cet indicateur dans le sang afin de: surveiller l’état de santé du patient atteint de tumeurs malignes déjà identifiées, de surveiller le patient chez qui un diagnostic d’adénome de la prostate a été diagnostiqué et de prévenir la prophylaxie chez les hommes de plus de 50 ans. Comme le montre la pratique médicale, la valeur du PSA libre dans le plasma est inférieure dans le cancer de la glande par rapport à une tumeur bénigne.

Indicateurs de taux

Le contenu de la norme d'antigène spécifique de la prostate dans le sérum d'un patient urologique ne doit pas dépasser 4 ng / ml. Cependant, cette valeur est influencée par de nombreux facteurs qui compliquent considérablement la tâche de déterminer la teneur normale en substances protéiques. Le médecin décrypte les résultats du test et pose un diagnostic présomptif basé sur l'âge de l'homme. Cela est dû au fait que les taux chez les jeunes hommes sont beaucoup plus bas que chez les personnes plus âgées.

Valeurs du PSA dans le sang, caractéristiques d'un certain âge de l'homme:

Antigène spécifique de la prostate (PSA)

La prostate est capable de produire une protéine spéciale appelée antigène spécifique de la prostate (PSA). La fonction de cette protéine dans le sperme, où elle entre avec le secret de la prostate, réside dans la dilution du liquide séminal produit dans les testicules. Ce processus permet d'augmenter la motilité des spermatozoïdes et leur capacité de fertilisation.

Le PSA dans le corps d'un homme est présent non seulement dans le sperme, où sa quantité est de 1 mg / ml, mais également à très faible dose dans le sang. Pour mesurer sa concentration en sérum par unité, prenez nanogrammes par millilitre, ce qui correspond à 4 ng / ml.

Pour imaginer à quel point cela est lié à l'indicateur de la quantité de PSA dans le sperme, rappelons que 1 mg contient 1 000 000 ng.

Photo 1: Pour la première fois, le taux de PSA dans le sang utilisé pour l'étude de la prostate a été déterminé en 1980. Depuis lors, cet indicateur a été utilisé pour diagnostiquer les tumeurs malignes de la prostate, ainsi que pour diagnostiquer l'HBP et les processus inflammatoires. Source: flickr (ca.tti [pienso.luego.existes]).

Causes de l'augmentation du PSA

Une augmentation de l'antigène de la prostate est toujours associée à une violation de la structure de l'épithélium, sa structure organique, pouvant survenir dans diverses pathologies:

  • Hyperplasie bénigne de la prostate.
  • Cancer de la prostate (adénocarcinome de la prostate).
  • Processus inflammatoires de nature infectieuse.
Faites attention! L'adénome de la prostate est caractérisé par une augmentation du volume physique et une modification de l'épithélium qui, par conséquent, commence à produire plus de PSA. Par conséquent, des taux élevés de PSA indiquent souvent une HBP.

Test PSA - comme marqueur tumoral

Test sanguin pour le PSA - utilisé comme marqueur tumoral pour le diagnostic ou l’exclusion du cancer de la prostate. Pendant longtemps, on a pensé que c'était le seul moyen de déterminer la présence d'un processus malin dans la prostate.

Cependant, la science médicale aux États-Unis commence déjà en 2012 à abandonner l'interprétation sans équivoque de la dépendance du niveau de PSA à la présence d'une tumeur maligne, car les valeurs de PSA élevées ne correspondent pas toujours à la présence d'un cancer, et entre-temps, un diagnostic incorrect conduit à un traitement incorrect, ce qui entraîne souvent des complications sous forme d'incontinence urinaire et d'altération de la fonction érectile.

Par conséquent, le préjudice résultant d’un diagnostic erroné n’est pas inférieur au bénéfice escompté.

Et bien que tout le monde ne soit pas d'accord avec les scientifiques occidentaux, mais tout le monde admet que, sans équivoque, on ne peut pas compter uniquement sur les résultats d'une étude, il est important d'observer le processus au fil du temps, en effectuant les analyses supplémentaires nécessaires pour établir un diagnostic plus précis.

Faites attention! Le cancer de la prostate n'a été diagnostiqué que dans 30% des cas présentant une augmentation du taux de PSA.

Types d'états antigéniques

Le PSA dans son état dans le sérum est divisé en un libre et un lié, et leur combinaison s'appelle un antigène commun spécifique de la prostate. Dans un corps en bonne santé, le rapport antigène prostatique libre / antigène lié est de 1: 9

  1. L'antigène prostatique libre représente environ 10% du niveau total d'antigène.
  2. Le PSA associé prévaut (90%) et se trouve dans un état associé à des protéines sanguines.

PSA associé

Les composés protéiques avec antigène dans le sérum peuvent augmenter en raison de la perméabilité des vaisseaux de la prostate. Cela est dû au développement de changements pathologiques. Le cancer de la prostate augmente l'antigène de la prostate lié, alors qu'un taux accru d'antigène libre est caractéristique de l'HBP.

L'antigène de la prostate à l'état lié peut se connecter:

  • avec la macroglobuline (une petite partie de celle-ci), qui ne peut pas être utilisé pour les diagnostics de routine en raison de la présence de la molécule de PSA dans le complexe. La macroglobuline ou alpha-2-macroglobuline est probablement la protéine sanguine la plus fonctionnelle. Le pancréas est le site de la synthèse de cette protéine. Lorsque cette protéine est native, c’est-à-dire qu’elle n’est pas endommagée, elle est capable de fixer et de transporter un certain nombre de cytokines connues (protéines immunitaires qui détruisent les cellules cancéreuses sans détruire les cellules saines).
  • avec la chymotrypsine disponible pour la recherche. La chymotrypsine est présente dans le sang pour hydrolyser (cliver) des peptides et des protéines.

PSA gratuit

Les valeurs de PSA dépendent de l'âge. Des écarts par rapport à la norme d'âge peuvent indiquer la présence d'un cancer.

C'est important! Les mesures ont montré que le taux de PSA libre est plus élevé chez les hommes chez qui on a diagnostiqué des lésions bénignes de la prostate que chez ceux atteints d'un cancer de la prostate.

Lors du test, le rapport antigène libre / total est également important. Il s’agit d’un indicateur plus objectif permettant de déterminer l’absence ou la présence de cancer dans la prostate.

Antigène spécifique de la prostate commun

Valeur de PSA

Au stade actuel, une concentration d'antigène spécifique de la prostate de 3 ng / ml est considérée comme le débit maximal chez les hommes d'âge moyen. Avec un taux de croissance de 4 ng / ml, on peut déjà supposer le développement d’un processus malin.

L'indicateur du taux marginal de PSA chez un homme est principalement associé à son âge.

Par exemple, chez les hommes âgés de 20 à 25 ans, l'indicateur de l'antigène total spécifique de la prostate a un taux marginal de 2,5 ng / ml, de 25 à 45 ans - 3 ng / ml, de 50 à 65 ans - 3,5 ng / ml et plus de 65 ans - 4 ng / ml.

Ces valeurs sont directement liées à la taille de la prostate, qui est d'autant plus grande que l'homme est plus âgé. Avec une augmentation de la prostate, il se produit une augmentation de la synthèse du PSA. La synthèse du PSA libre augmente en premier lieu, puis celle associée.

Si ses performances sont nettement supérieures à la norme, effectuez des recherches sur la quantité d'antigène libre et lié et sur leur rapport avec le PSA total.

Pour cela, il est nécessaire d'effectuer une deuxième analyse à l'aide d'autres outils de laboratoire.

Indice PSA

Comme indiqué précédemment, le rapport entre le PSA libre et le PSA lié est important pour le diagnostic du cancer de la prostate.

En cas de suspicion de cancer, effectuez les calculs suivants:

St. PSA / À propos. PSA x 100%

En HBP, le rapport de la fraction libre à l'antigène total spécifique de la prostate est supérieur à 15%.

C'est important! Lorsque le niveau de corrélation diminue de manière significative ou est constamment dans les limites basses, cela peut indiquer une croissance de la tumeur et l'inefficacité du traitement, alors qu'une augmentation du rapport indique une tendance positive.

L'indice de 15% à 70% indique l'absence de cancer et au-dessous de 15%, la présence possible d'un processus malin.

Comment tester le PSA

Pour l'analyse, vous devez prendre au moins 2 ml de tissu sanguin. Cette quantité devrait suffire à étudier les paramètres biochimiques du sang et à en déterminer la concentration d'hormones.

Décoder l'analyse du PSA chez l'homme

Le PSA (antigène spécifique de la prostate, antigène spécifique de la prostate) est une protéine (protéine), une enzyme produite par les cellules de la glande de la prostate (désignée ci-après par «RV»). Il remplit la fonction de diluer et de réduire la viscosité du sperme, affecte la fertilité masculine.

La définition du PSA dans le plasma sanguin revêt une grande importance en urologie moderne. Ses niveaux les plus élevés sont déterminés dans le liquide séminal. L'enzyme peut entrer non seulement dans le secret du pancréas, mais aussi dans les capillaires qui alimentent le tissu glandulaire et se trouvent dans le plasma sanguin.

C'est grâce aux concentrations plasmatiques que le dépistage du cancer du pancréas chez l'homme est possible.

L'augmentation de la concentration en antigène spécifique de la prostate est associée non seulement au risque de cancer de la prostate, mais également à de nombreuses autres pathologies. Son niveau augmente avec l'adénome de la prostate, la prostatite.

Pour la première fois, la méthode a été introduite dans la pratique médicale en 1986. Les schémas habituels de diagnostic de la pathologie de la prostate ont été révisés.

Depuis lors, les méthodes de détermination de l'antigène spécifique de la prostate ont évolué, leurs forces et leurs faiblesses ont été identifiées. Le suivi de sa concentration permet non seulement de sélectionner un groupe de patients nécessitant une biopsie, mais également de contrôler l'efficacité du traitement.

La prostate est un petit organe musculo-glandulaire, qui est normalement comparable en taille avec une noix.

La prostate fait partie du système reproducteur masculin, située dans le petit bassin, sous la vessie, devant le rectum. Il entoure la section initiale de l'urètre [1,7].

1. Caractéristiques de l'antigène spécifique de la prostate

L'antigène spécifique de la prostate dans sa structure est une glycoprotéine composée de 237 acides aminés, 4 branches latérales glucidiques, adoptant une conformation spécifique utilisant de multiples liaisons disulfure.

Il s'agit d'une sérine protéase neutre, une enzyme dont la fonction est similaire à celle d'autres protéases impliquées dans le processus de coagulation du sang.

La principale fonction enzymatique est la dégradation des protéines du liquide séminal des séminogélines I et II, ce qui conduit à la liquéfaction et à la diminution de la viscosité du sperme. Toutes les informations sur la structure de cette protéine se trouvent dans le gène, qui est localisé sur le chromosome 19.

2. Endroits aux concentrations de PSA les plus élevées

Normalement, le PSA est synthétisé par les cellules épithéliales de la prostate et sécrété dans le liquide séminal. Sa concentration la plus élevée est déterminée dans le stroma de la glande.

Pour pénétrer dans la circulation sanguine, l'antigène spécifique de la prostate doit subir une série de barrières physiologiques (membrane basale des glandes prostatiques, stroma de la glande, endothélium des capillaires).

Un certain nombre de processus pathologiques (cancer du pancréas, inflammation aiguë de la prostate, traumatismes) peuvent entraîner la rupture des barrières naturelles et augmenter la concentration de glycoprotéines dans le sang.

La prostatite bactérienne aiguë peut être accompagnée d'une augmentation du PSA. Cependant, les taux d'enzymes sont normalisés après un traitement anti-inflammatoire et antibactérien adéquat.

Le massage de la prostate, l'équitation, le vélo, les squats, les soulevés de terre peuvent également entraîner une augmentation du contenu de l'enzyme dans le sang.

Ses faibles concentrations sont déterminées dans les glandes urétrales, l'endomètre, le tissu mammaire normal, les glandes salivaires, l'urine des hommes et des femmes. La définition du PSA dans le plasma chez les femmes peut être associée au cancer du sein, du poumon, de l’utérus, du rein.

3. PSA libre, lié et commun

Le PSA libre, le fPSA (PSA libre) est le principal indicateur pour le diagnostic et le traitement du cancer de la prostate. Cependant, dans l'intervalle allant de 4 à 10 ng / ml (c'est-à-dire légèrement au-dessus de la norme), 75% des hommes n'ont pas d'oncologie, ce qui réduit la spécificité de cet indicateur.

Par conséquent, pour poser un diagnostic chez un patient particulier, il est nécessaire de réaliser une biopsie en moyenne chez 4 hommes présentant des valeurs de fPSA élevées.

Dans le cancer du pancréas, l'augmentation du PSA total (tPSA, PSA total) est principalement due à sa fraction complexe de cPSA (complexée, liée). Dans l'adénome, on observe une augmentation principalement de la fPSA.

Par conséquent, le ratio PSA libre / total est maintenant appliqué: le ratio fPSA / tPSA est inférieur chez les patients atteints de cancer de la prostate.

L’indicateur fPSA est particulièrement utile lors du suivi de patients dont les valeurs de glycoprotéines sont constamment élevées au regard des résultats négatifs de la biopsie.

Malgré la plus grande efficacité de l'analyse, celle-ci doit être combinée à un examen rectal numérique (abrégé en PRIX), ce qui permet d'accroître la probabilité de détecter un cancer.

4. Liaison aux protéines plasmatiques

La plupart des glycoprotéines se trouvent dans le plasma sanguin dans un état lié aux protéines (PSA complexé par cPSA). Seule une petite partie de l'enzyme est à l'état libre (PSA libre).

La cPSA est associée à l'alpha-2-macroglobuline (A2M) et à l'alpha-1-antichymotrypsine (A1AXT) du plasma, les deux principaux inhibiteurs des sérine protéases plasmatiques.

Contrairement au plasma, dans l’éjaculat la majeure partie de la fraction libre (fPSA), sa concentration est de 1 mg / ml. Dans l'état associé à A1AXT, le PSA maintient 2 épitopes à l'état libre, ce qui permet des études immunologiques.

Lorsque le PSA se lie à l'A2M, tous les épitopes sont masqués aux anticorps, ce qui rend difficile le diagnostic immunologique de cette fraction de l'enzyme liée.

5. Pharmacocinétique

La demi-vie du PSA a été étudiée chez des patients après une adénomectomie et variait de 2 à 3 jours. La disparition complète des protéines du plasma sanguin a pris 14 à 20 jours. [2]

Indications pour l'analyse:

  1. 1 Dépistage du cancer de la prostate chez les hommes de plus de 50 ans.
  2. 2 Surveillance des patients atteints d'adénome.
  3. 3 Surveillance de l'efficacité du traitement de la prostatite.
  4. 4 Surveillance des patients cancéreux, détermination de la récurrence de la maladie, présence de métastases à distance.

6. Dépistage du cancer de la prostate

Le dépistage de l'oncologie parmi de larges populations d'hommes a permis un diagnostic précoce et opportun du cancer.

Un test sanguin pour le PSA ne prend pas beaucoup de temps et peut réduire la fréquence des cancers avancés. Dans le diagnostic et le traitement de toute oncologie, il est important d'identifier la maladie à un stade précoce.

Malheureusement, le cancer à ses débuts n’est pas accompagné d’une clinique prononcée. Contrairement à l’HBP (augmentation de la partie centrale de la prostate et compression de l’urètre, entraînant des symptômes de miction, besoin accru d’uriner, en particulier la nuit, affaiblissement du flux urinaire) symptômes.

Une petite tumeur est difficile à diagnostiquer avec le DRE. Avant l'introduction généralisée de l'analyse, un examen standard était effectué avant la biopsie. Au moment du diagnostic, des métastases à distance ont été détectées chez 70% des patients.

Depuis l'introduction de la technique, la proportion de patients métastases à d'autres organes a été réduite à 3%, tandis que chez 75% des patients, il n'était pas possible de déterminer le cancer par palpation.

La plupart des urologues déterminent la nécessité d'un dépistage en fonction de l'âge, des symptômes, de l'histoire de la vie (avec hérédité accablée, des recherches sont effectuées plus tôt), des résultats de l'examen du patient. Souvent, les patients eux-mêmes consultent leur médecin pour une demande d’analyse. [3]

7. Antigène spécifique prostatique et HBP

Comme nous l'avons dit, le contenu de PSA dans l'adénome de la prostate augmente. Pourquoi est-ce que cela se passe?

La plupart de cette protéine est synthétisée par les glandes prostatiques de la zone de transition de la prostate. Cette zone se développe avec une hyperplasie bénigne (HBP).

La zone périphérique, dans laquelle une tumeur est localisée dans 8 cas sur 10, ne produit qu'une faible quantité de PSA. Les déviations approximatives de l'indicateur à l'adénome sont établies: augmentation de 0.12 ng / ml sur chaque gramme de glande. [4]

8. Préparation pour l'analyse

Une prise de sang est prise à jeun. La préparation de l’étude inclut une exception 7 jours avant la collecte de sang de toute intervention traumatique de la prostate:

  1. 1 cyclisme.
  2. 2 équitation.
  3. 3 soulevé de terre.
  4. 4 squats.
  5. 5 examen rectal des doigts.
  6. 6 Massage de la prostate.
  7. 7 Cystoscopie.
  8. 8 coloscopie.

Le sang provenant de la veine est centrifugé, le plasma obtenu, qui doit être séparé du sédiment des éléments formés dans un délai de 120 à 180 minutes et fait l'objet d'une étude.

S'il n'est pas possible d'effectuer l'analyse dans l'intervalle de temps spécifié, le plasma est congelé à une température comprise entre -20 ° C et -70 ° C.

Des anticorps mono- ou polyclonaux sont utilisés pour déterminer le niveau de PSA. Ensuite, l'interprétation des valeurs obtenues est effectuée.

9. Facteurs influençant le PSA

La principale limitation de l'utilisation de l'antigène spécifique de la prostate dans la différenciation de l'oncologie du pancréas est une augmentation similaire de la performance dans d'autres conditions pathologiques (HBP, prostatite).

La protéine PSA est produite par les cellules normales, hyperplasiques et néoplasiques du pancréas, mais les cellules cancéreuses synthétisent 10 fois plus d'enzymes par rapport à la masse du pancréas.

9.1. Tissu hyperplasique et relation épithélio-stromale

L'interprétation des résultats peut varier selon le degré d'hyperplasie et le rapport épithélial-stromal. La majeure partie de la protéine est produite dans la zone de transition de la prostate.

Seule une petite quantité de protéines est synthétisée dans la zone périphérique de la glande où se développe un cancer de la prostate dans 8 cas sur 10. Le cancer qui se développe dans la zone de transition de la glande s'accompagne d'une augmentation marquée du PSA.

Les cellules de l'adénocarcinome de bas grade perdent leur capacité à synthétiser une enzyme. Pour cette raison, la concentration de PSA peut être faible chez certains patients atteints d'un cancer avancé.

9.2. Facteurs pharmacologiques

Certains médicaments peuvent influer sur la concentration plasmatique de glycoprotéine:

  • Finastéride, dutastéride - inhibiteurs de la 5-a-réductase pris par les patients atteints d’HBP. Les médicaments de ce groupe peuvent entraîner une diminution de moitié du taux global de PSA dans les 180 jours suivant le traitement. Pour cette raison, chez les patients atteints d'hyperplasie bénigne de la prostate, il est nécessaire de mener des études répétées 60 à 90 jours après le début du traitement afin d'établir un nouveau point de départ à partir duquel l'augmentation du niveau de l'enzyme peut être mesurée.
  • Les médicaments qui affectent le niveau de testostérone dans le sang. L'augmentation de la testostérone dans le plasma sanguin entraîne une augmentation de la concentration de l'enzyme.
  • L'éjaculation augmente le PSA. Chez 7 hommes sur 50 âgés de 50 ans et plus, le PSA plasmatique a augmenté de 41% dans les 60 minutes qui ont suivi l'éjaculation.

9.3. Manipulations urologiques

Les maladies non cancéreuses de la prostate, ainsi que les manipulations urologiques, entraînent une augmentation du PSA. La prostatite aiguë, asymptomatique et chronique, la rétention urinaire s'accompagnent de son augmentation.

En règle générale, l'examen de la glande n'est pas accompagné de modifications de la concentration plasmatique de l'enzyme, mais son niveau augmente de manière significative après son massage (jusqu'à 2 fois) [5, 7].

La cystoscopie, la stadification du cathéter urinaire, l'échographie transrectale peuvent parfois être accompagnées d'une légère augmentation du PSA.

Une biopsie entraîne une augmentation du PSA en moyenne de 7,9 ng / ml dans les 5 minutes suivant la manipulation (environ 24 heures). Le temps nécessaire à la normalisation de l'indicateur est de 2 à 4 semaines.

Après l'éjaculation, le taux d'antigène spécifique de la prostate revient à un nombre normal dans les 2 jours. Après l'élimination de la rétention urinaire, la teneur en glycoprotéines est réduite de 50% dans les 24 à 48 heures.

Dans la prostatite bactérienne aiguë, la concentration plasmatique de PSA dépend de l'efficacité du traitement. Pour cette raison, l'indicateur est utilisé pour contrôler l'efficacité de l'antibiothérapie.

9.4. Race et age

Le risque de cancer de la prostate chez la population noire est plus élevé que chez la population blanche [6]. Le taux augmente avec l'âge et est associé à une hyperplasie bénigne.

Ensuite, parlons du décodage de l’analyse. Les limites normales du PSA total - de 0 à 4,0 ng / ml, ne tiennent pas compte des modifications du volume de la prostate liées à l'âge. Oesterling a proposé un tableau des variations d'âge des normes.

Tableau 2 - Les normes de PSA total (antigène spécifique de la prostate) en fonction de l'âge. Pour voir, cliquez sur la table

10. Surveillance de l'efficacité du traitement

Selon la dynamique du PSA après l'ablation chirurgicale de la glande, une rechute locale et métastatique peut être séparée.

La récidive tumorale peut être présumée lorsque: la détection du PSA dans le sang, avec sa croissance au cours de l'année qui suit une chirurgie, l'indicateur du temps de doublement pendant 6 mois ou moins. Les mêmes caractéristiques peuvent être applicables à la radiothérapie.

Depuis l’introduction du test sanguin pour le PSA, la détection précoce du cancer du pancréas a fait un bond. En soi, le PSA ne permet pas une séparation exacte entre pathologie bénigne et maligne.

Pour un diagnostic précis, un examen supplémentaire du patient est toujours requis. L'interprétation des résultats ainsi que la désignation de nouveaux examens doivent être effectuées par un urologue.

Antigène spécifique de la prostate

PSA - OM, spécifique à la prostate; est un produit excréteur physiologique de la prostate. Il s’agit d’une glycoprotéine de 36 kD appartenant à la famille des kallikréines; Il fonctionne comme une sérine protéase qui réduit la viscosité du sperme. Le PSA existe dans le sperme sous forme de monomère; dans le sérum, il est présent à la fois sous forme de monomère (sans PSA) et en complexe avec des inhibiteurs de protéase, principalement avec l'α₁-antichymotrypsine (MM 100 kD). Ensemble, ces 2 fractions sont déterminées dans le sang en tant que PSA total ou total (PSA, PSA total).

La sensibilité diagnostique du PSA au cancer de la prostate dépasse 90%, ce qui contribue à la détection de la maladie déjà au stade 1A. La spécificité diagnostique du PSA n'est pas assez élevée: la fréquence des cas de faux positifs varie de 15 à 70% dans différentes études.

Pour augmenter la spécificité de l’utilisation de plusieurs techniques:

  • Comptabilisation des caractéristiques d'âge. Avec l'âge, la concentration totale de PSA. augmente légèrement en raison de processus hyperplasiques dans la prostate. Par conséquent, il a été proposé de modifier la limite supérieure de la plage de référence pour le PSA, en fonction de l'âge: jusqu'à 49 ans - 2,5 ng / ml; 50-59 ans - 3,5 ans; 60-69 - 4,5; plus de 70 ans - 6,0 ng / ml. La prise en compte des changements de PSA avec l'âge peut augmenter la sensibilité de la détermination du PSA chez les jeunes et la spécificité chez les hommes plus âgés.
  • L'indice de densité PSA (PSA-D) est le rapport entre la concentration de PSA et le volume de la prostate, mesuré par échographie. La limite supérieure de la plage de référence pour cet indicateur est de 0,15 ng / ml par cm3.
  • Le rapport des différentes fractions de PSA. Chez les patients atteints d'un cancer de la prostate, la proportion de PSA libre (PSAc / total) est inférieure à celle des patients présentant une hyperplasie bénigne de la prostate. Le contrôle de cet indicateur n’a finalement pas été établi; dans diverses études, ses valeurs vont de 15% à 23% (avec un PSA / total inférieur à 15%, la probabilité de cancer est élevée, avec un PSA / total supérieur à 23%, la probabilité de cancer est faible).
  • Prise en compte de l’évolution de la concentration de PSA dans le temps. Il est démontré que la dynamique du PSA en présence d'une tumeur maligne est différente. Normalement, le taux d'augmentation du PSA ne devrait pas dépasser 0,75 ng / ml par an.

En pratique, le ratio des fractions de PSA est plus souvent utilisé, de même que la comptabilisation de la croissance de la PSA au fil du temps.

Le taux de PSA est corrélé à l'incidence du cancer de la prostate: chez les hommes dont la concentration de marqueur est inférieure à 4 ng / ml, la maladie n'est retrouvée que dans 0,5% des cas; à une concentration de PSA de 20-30 ng / ml, sa probabilité augmente à 74%. Par conséquent, une biopsie est indiquée chez les hommes présentant des concentrations sériques de PSA supérieures ou égales à 20 ng / ml, même dans le cas de tumeurs non palpables.

Lors de l’interprétation des résultats du test PSA, les plus grandes difficultés se posent chez les patients présentant des valeurs de PSA comprises entre 4 et 10-15 ng / ml («zone grise»), car Ce groupe, avec les patients atteints d'un cancer de la prostate, comprend le plus grand nombre de patients souffrant d'hyperplasie bénigne de la prostate et de prostatite. Selon les résultats d'un examen rectal numérique (PRI), ces patients peuvent être divisés en deux groupes:

  • avec des tumeurs non palpables (DI–);
  • avec tumeurs palpables (DRE +).

Les patients du premier groupe (PRI), avec une concentration de PSA dans la «zone grise», sont recommandés pour déterminer la proportion de la fraction de PSA libre. Si ce chiffre dépasse 25%, le cancer de la prostate avec une probabilité élevée peut être exclu. Un chiffre inférieur à 15% peut être associé à la fois au cancer de la prostate et à la prostatite chronique. Pour différencier ces maladies, il est utile de répéter la mesure des deux fractions de PSA 3 à 4 semaines après le traitement de la prostatite.

Dans le deuxième groupe, le pronostic est pire. Par conséquent, lorsque les patients + subissent une échographie transurétrale et lorsqu’ils obtiennent des résultats suggérant un cancer, une biopsie est effectuée.

Pour évaluer le pronostic de la maladie, divers modèles informatiques sont actuellement largement appliqués, notamment les taux de PSA, l'échelle de Gleason et le stade clinique. Ces programmes vous permettent de déterminer si une biopsie est présentée au patient, si un traitement est nécessaire, et quel traitement, en fonction du pronostic, sera le meilleur. Après un traitement approprié, qui peut ne pas toujours être efficace, les programmes fournissent des informations pronostiques sur le risque de récurrence. Pour les patients présentant un PSA élevé, ils indiquent si le patient a besoin d'un traitement supplémentaire et peuvent aider au choix des tactiques de traitement. Une telle prévision n'est pas parfaite, mais elle peut être très utile pour prendre la bonne décision.

Le suivi de la réponse au traitement initial et l'évaluation de l'état du traitement de suivi sont les principaux domaines d'utilisation clinique du PSA. Déterminer le PSA fournit les informations nécessaires sur l’efficacité de l’opération ou de la radiothérapie, aide à déterminer la présence d’une maladie résiduelle (locale ou à long terme), identifie la récurrence de la maladie ou des métastases bien avant qu’elles ne puissent être déterminées à l’aide d’autres procédures de diagnostic, et fournit des informations utiles concernant: réponse thérapeutique.

Procédures de diagnostic - examen rectal numérique, massage de la prostate, cystoscopie, coloscopie, biopsie de la prostate, cathétérisme urétral, thérapie au laser, ergométrie peuvent provoquer une augmentation plus ou moins prononcée et prolongée du taux de PSA. Il est donc recommandé de prélever du sang pour le PSA avant ou après 2– 3 semaines après les manipulations ci-dessus.

Indications d'étude

  • Dépistage du cancer de la prostate. Afin de diagnostiquer la maladie à un stade précoce, la définition annuelle du PSA est présentée:
    • tous les hommes de plus de 50 ans;
    • les hommes plus jeunes avec une prédisposition familiale à la maladie. S'il y a des patients du premier degré de parenté dans la famille du patient (père, frère), la première définition du PSA devrait être à l'âge de 40 ans. Si la concentration du marqueur est inférieure à 1 ng / ml, le test peut commencer à 45 ans; avec des valeurs comprises entre 1 et 2,5 ng / ml - par an; avec PSA 2,5 ng / ml et plus, un examen supplémentaire est nécessaire et, éventuellement, une biopsie;
  • diagnostic différentiel du cancer de la prostate. La détermination du PSA en combinaison avec un examen rectal digital est indiquée pour les patients souffrant de troubles urologiques;
  • évaluation du pronostic de la maladie au début du traitement et à ses différents stades;
  • diagnostic précoce de la récurrence de la maladie;
  • surveiller l'efficacité du traitement.

Matériel de recherche: sérum.

  • Procédures de diagnostic:
    • examen rectal numérique, massage de la prostate, cystoscopie, coloscopie, biopsie de la prostate, cathétérisme urétral, thérapie au laser, ergométrie.
  • Maladies bénignes
    • hyperplasie bénigne de la prostate,
    • prostatite,
    • incontinence urinaire aiguë;
  • Médicaments: purine, indole, analogues de la guanidine, vitamine C, cisplatine, mitomycine, estradiol, épirubicine.
  • Tumeurs malignes:
    • cancer de la prostate.

Que signifie antigène spécifique de la prostate (PSA) et quel est son taux?

L'antigène spécifique de la prostate (PSA) est une protéine produite au niveau cellulaire par la prostate. Un changement par rapport à un indicateur normal indique généralement la présence d’une inflammation, d’un adénome, d’un cancer de la prostate ou d’une hypertrophie.

Cependant, un niveau global élevé de l'indicateur n'indique pas toujours une formation maligne. Dans la plupart des cas, un tel test est attribué aux hommes présentant un diagnostic d'hypertrophie, ce qui, par conséquent, aidera le médecin à poser le bon diagnostic.

Marqueur PSA - qu'est-ce que c'est?

Le test PSA est aujourd'hui considéré comme l'indicateur le plus fiable et le plus informatif du sang utilisé pour le diagnostic. L'antigène est produit par les cellules épithéliales de la glande saine masculine et constitue une substance protéique. La signification physiologique de l'antigène réside dans son effet sur le suc prostatique. Une activité enzymatique élevée affecte favorablement le sperme et les capacités fonctionnelles de la prostate.

Si le niveau de PSA est dépassé, dans ce cas, un certain nombre de tests sont également attribués à l'homme, grâce auxquels le médecin sera en mesure de diagnostiquer la présence d'une pathologie, en particulier: hyperplasie bénigne, oncologie ou prostatite.

Le taux normal ne doit pas dépasser 3,9 ng / ml. On peut observer une augmentation du niveau de test chez les hommes chez qui un cancer de la prostate a été diagnostiqué, mais une diminution du niveau peut également signifier la présence d'un cancer.

L'analyse opportune du PSA vous permettra d'établir un diagnostic précis et de prescrire un traitement à un stade précoce de la maladie. La recommandation des médecins - si vous avez environ 50 ans, alors faites une analyse. Et si un homme est génétiquement enclin à la maladie, une telle analyse peut être prescrite dans 40 ans.

0 tâche sur 13 terminée

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
  11. 11
  12. 12
  13. 13

L'inflammation de la prostate a des symptômes spécifiques. Pendant le processus inflammatoire, le fer gonfle et grossit, ce qui contribue à augmenter la miction. Si un homme présente de tels signes, vous devez immédiatement passer un test de prostatite. Ensuite, vous pourrez évaluer l'état de votre corps et rendre visite à des spécialistes à temps.

Le test de la prostate peut être fait à la maison par vous-même. En cas d’inflammation de la glande, il n’ya pas que des problèmes d’écoulement d’urine, mais la fonction érectile se détériore, ce qui entraîne une infertilité. Le diagnostic précoce de la prostatite évitera le développement de complications graves.

Vous avez déjà réussi le test auparavant. Vous ne pouvez pas l'exécuter à nouveau.

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour commencer un test.

Vous devez compléter les tests suivants pour commencer ceci:

  1. Pas de rubrique 0%
  2. Test de prostatite 0%

Tout va bien.

Vous n'avez pas de prostatite. Nous vous souhaitons de continuer à maintenir votre santé masculine!

Nous vous recommandons de consulter un spécialiste.

Les résultats du test réussi montrent que vous avez des signes modérés de prostatite. Contactez un spécialiste et passez l'examen. N'oubliez pas que la plupart des problèmes de santé peuvent être éliminés dès le début!

Un besoin urgent de consulter un médecin!

Vous avez clairement exprimé les symptômes de la prostatite. Contactez votre médecin dès que possible!

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
  11. 11
  12. 12
  13. 13
  1. Avec la réponse
  2. Avec une marque de visionnement

Avez-vous eu un malaise ou une douleur dans le périnée la semaine dernière?

  • Oui
  • Non

Avez-vous eu un malaise ou une douleur dans votre scrotum la semaine dernière?

  • Oui
  • Non

Avez-vous eu un malaise ou une douleur dans votre pénis la semaine dernière?

  • Oui
  • Non

Avez-vous eu un malaise ou une douleur abdominale la semaine dernière?

  • Oui
  • Non

La semaine dernière, avez-vous eu des signes de prostatite, tels que douleur, sensation de brûlure pendant la miction?

  • Oui
  • Non

Au cours de la dernière semaine, avez-vous eu des signes de prostatite, tels que douleur ou inconfort lors de l'éjaculation?

  • Oui
  • Non

Combien de fois au cours de la semaine passée il y a eu de la douleur ou de la gêne dans les endroits ci-dessus:

  • Ce n'était pas
  • Rarement
  • Parfois
  • Souvent
  • Habituellement
  • Compte perdu

Comment évalueriez-vous l'intensité de la douleur au moment où elles ont été perturbées sur une échelle de 1 (aucune douleur) à 10 (la douleur est insupportable).

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10

Avez-vous eu un malaise ou une douleur dans le périnée la semaine dernière?

  • N'était pas
  • Rarement
  • Parfois
  • Souvent
  • Toujours

Au cours de la dernière semaine, aviez-vous souvent envie de vider votre vessie plus de deux heures après une visite aux toilettes?

  • Jamais
  • Rarement
  • Parfois
  • Souvent
  • Toujours

Comment les symptômes de prostatite mentionnés ci-dessus affectent-ils votre mode de vie habituel?

  • Ne pas affecter
  • Presque ne pas interférer
  • Dans une certaine mesure affecté
  • Violer de manière significative le mode de vie habituel

Avez-vous souvent pensé à vos signes de prostatite au cours de la semaine écoulée?

  • Je ne pensais pas du tout
  • Presque pas pensé
  • Parfois
  • Souvent

Comment vivriez-vous si les symptômes de la prostatite ci-dessus vous dérangeaient tout au long de votre vie:

  • Je ne ferais pas attention
  • Habiterait normalement
  • Satisfaisant
  • Sentiments mitigés
  • Je me sentirais insatisfaisant
  • Très mauvais
  • Terriblement

Types de test

L'antigène spécifique de la prostate dans le sang peut être dans 3 états:

  • L'état libre n'est pas connecté aux protéines plasmatiques;
  • Communication avec la chymotrypsine - enzyme sanguine à activité élevée;
  • Communication avec la macroglobuline - protéine plasmatique.

Ces composés sont la base du diagnostic de la prostate, parmi lesquels on distingue les types suivants:

  • L'indicateur global du taux de PSA est un antigène sous forme libre associé à la chymotrypsine;
  • Antigène spécifique de la prostate libre;
  • Le ratio de PSA total sur libre.

Lors de la prescription d'un test PSA, l'urologue doit indiquer lequel des indicateurs énumérés doit être examiné. En règle générale, il s'agit d'un indicateur général. Si cette valeur est dépassée, une analyse étendue est attribuée, qui inclut les 2 indicateurs restants: libre et le rapport entre l’indicateur général et l’indicateur libre.

Règles de PSA

Pour obtenir les résultats les plus précis possibles, le patient doit suivre certaines règles lors de la préparation d'un test, du don de sang et de l'obtention d'un résultat.

La préparation

Chaque médecin souhaite obtenir des résultats fiables de l'analyse. Par conséquent, afin d'éviter des indicateurs incorrects, il est nécessaire de cesser de consommer des boissons alcoolisées, des cigarettes, des aliments épicés et des aliments frits un jour ou deux avant l'accouchement prévu. L'analyse est faite uniquement sur un estomac vide. De plus, il est très important que le patient ne mange rien avant le test, il ne peut consommer que de l'eau potable.

Livraison de l'analyse

Les échantillons de sang sont prélevés dans une veine, strictement jusqu'à onze heures du matin, car à cette heure particulière, les cellules sanguines ne sont pratiquement pas susceptibles d'être détruites. Il est strictement interdit de passer le test si, au moins une semaine avant le test, l’homme a subi une procédure telle que:

  • Examen des doigts;
  • La cystoscopie;
  • Massage de la prostate;
  • Effets laser sur la prostate;
  • Ergométrie;
  • Échographie transrectale;
  • Coloscopie.

De plus, les maladies urologiques peuvent affecter l'efficacité de l'analyse:

  • Oncologie;
  • Crise cardiaque ;;
  • Processus inflammatoire dans la glande;
  • Hyperplasie bénigne.

Le résultat

N'oubliez pas que l'augmentation du taux est le premier signe de la présence d'un cancer. Cependant, une concentration accrue peut également indiquer la présence d'autres maladies. Le niveau d'antigène peut changer en raison de:

  • Cadre d'âge. La maladie est observée chez les personnes âgées. Chez ces patients, le taux de PSA sera légèrement surestimé par rapport à celui des jeunes;
  • Médicaments. De nombreux médicaments peuvent modifier le niveau du test, en particulier les médicaments utilisés pour traiter une maladie.

Faux test positif

Cet indicateur se manifeste généralement lorsque le niveau de l'indicateur a augmenté non pour des raisons oncologiques mais pour d'autres raisons, en particulier une prostatite ou un adénome de la prostate. Il ne faut pas oublier que même une procédure standard telle qu'un test au doigt peut modifier le résultat du test.

Pour un résultat plus précis, les médecins améliorent constamment les performances des tests. Ainsi, afin de fournir une plus grande précision d'analyse, les médecins utilisent le coefficient de PSA, ce qui vous permet d'évaluer le rapport entre l'indicateur libre et l'antigène associé.

Indicateurs de taux

Le taux moyen de l'indicateur ne doit pas dépasser 4 ng / ml. Si les indicateurs correspondent au cadre décrit ci-dessous, le patient peut rester calme face au cancer. Cependant, lors de l'obtention des résultats, une condition obligatoire doit être remplie - prendre en compte l'âge de l'homme. Indicateurs réglementaires de l'âge et du niveau d'antigène:

  • De 40 à 50 ans - 0-2,5 ng / ml;
  • De 50 à 60 ans - 0-3,5 ng / ml;
  • De 60 à 70 ans - 0-4,5 ng / ml;
  • De 70 à 80 ans - 4-6,5 ng / ml.

Comme déjà mentionné, le niveau d'antigène est influencé non seulement par les fluctuations de l'âge, mais également par le volume de la prostate. Cet indicateur doit également être pris en compte car oncologie concerne près de 50% des hommes diagnostiqués avec HBP.

Le PSA est-il le seul test?

L’utilisation d’un test PSA pour le dépistage du cancer de la prostate est aujourd’hui une question très controversée, car en réalité, il n’est pas clair si les résultats du test peuvent être considérés comme fiables pour sauver la vie d’un patient. Aussi fort que cela puisse paraître, l’avantage économique pour notre État n’est pas complètement clair. En d'autres termes, si le dépistage implique un certain nombre d'autres tests qui peuvent être vains.

En effet, un très grand nombre d’études différentes sont actuellement en cours et pourraient remplacer l’analyse PSA. Cependant, un marqueur plus efficace et spécifique pour détecter le cancer de la prostate n'existe pas encore. Malgré toutes les tentatives réussies pour trouver une meilleure solution, elles se sont soldées par un échec. Et les marqueurs trouvés, en relation avec l'analyse de PSA, présentent un certain nombre d'inconvénients, dont l'un est de grande valeur.

0 tâche sur 7 terminée

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7

Le diagnostic d'hyperplasie de la prostate fait peur à beaucoup d'hommes chez qui on a diagnostiqué cette affection. Les patients l'assimilent souvent à une tumeur maligne. La maladie cause beaucoup d'inconvénients, il y a violation du processus de miction - jusqu'à l'absence complète d'urine. La maladie nécessite un traitement rapide. Par conséquent, la détection de l'hyperplasie aux premiers stades aidera à éviter le développement de complications graves.

Le diagnostic initial d'hyperplasie bénigne de la prostate peut être effectué à domicile. Un homme suffit pour se faire tester.

Certains représentants de la forte moitié de l'humanité chez qui on a diagnostiqué l'HBP ne font pas attention à la maladie, considérant qu'il s'agit de changements liés à l'âge. Mais cette pathologie est lourde de complications. Pour les hommes qui ont des doutes sur leur état de santé, l'autodiagnostic de l'HBP sera une bonne option pour dissiper tous les doutes.

Vous avez déjà réussi le test auparavant. Vous ne pouvez pas l'exécuter à nouveau.

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour commencer un test.

Vous devez compléter les tests suivants pour commencer ceci: